14 MILLIONS DE CHILIENS VOTENT POUR UN REFERENDUM SUR LE CHANGEMENT DE CONSTITUTION. L’ACTUELLE CONSTITUTION DATE DE LA DICTATURE DE PINOCHET

Les Chiliens appelés aux urnes pour un référendum sur un changement de Constitution

Des militants s'embrassent à côté d'une banderole indiquant «Je vote pour le Chili et ma famille» lors d'un rassemblement avant le référendum, à Vina del Mar, le 22 octobre 2020.
Des militants s'embrassent à côté d'une banderole indiquant «Je vote pour le Chili et ma famille» lors d'un rassemblement avant le référendum, à Vina del Mar, le 22 octobre 2020. REUTERS/Rodrigo Garrido
Texte par :RFISuivre
4 mn

Au Chili, plus de 14 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche 25 octobre pour un scrutin historique. Ils devront dire s'ils « approuvent » ou « refusent » l'idée de rédiger une nouvelle Constitution. Un scrutin obtenu sous la pression de la rue, lors du mouvement social historique d'octobre 2019 contre les inégalités sociales. Le pays vit encore sous la Constitution héritée de la dictature du général Pinochet.


 

Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

D'après les sondages, le « oui » à une nouvelle Constitution l'emporterait avec plus de 60% des voix. Le scrutin était au départ prévu en avril, mais il a été décalé une fois à cause de la pandémie. Et dans ce contexte, le nombre de bureaux de vote a été augmenté pour limiter les files d'attente et les agglomérations ce dimanche 25 octobre.

Jeanette Vega, représentante de l'OMS et ex-sécretaire de la santé au Chili explique (au micro de la rédaction espagnole de RFI) les mesures d'hygiène et les précautions particulières qui seront prises dans les bureaux de vote.

« Le référendum n’entraine pas plus de risques pour la santé qu’une balade en ville. Le nombre de cas actifs dans le pays est très bas. Le virus circule peu. On a pris toutes les mesures de prévention dans les bureaux de vote, allant du gel hydro-alcoolique à la distanciation physique. Et chacun doit apporter son stylo personnel. Les gens savent qu’ils doivent se munir d’un masque et suivre les consignes sanitaires. Il y a eu une cinquantaine d'élections dans le monde (depuis le début de la pandémie) et chaque fois que l’on a respecté les mesures sanitaires, il n’y a pas eu de hausse de cas Covid. Cela est vrai aussi pour les élections qui se sont déroulées en mars en France, où une étude a montré qu’il n’y a pas eu d'augmentation des infections ou des décès lié à cet exercice. En conséquence, les électeurs n’ont pas de crainte à avoir s’ils suivent les recommandations sanitaires. »

 
PUBLICITÉ

On s'attend à une hausse de la participation par rapport aux élections précédentes qui avaient été boudées par de nombreux Chiliens. Pour autant, le coronavirus pourrait aussi inciter certains électeurs à risque à rester chez eux par peur de la contagion.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Les partisans d'une nouvelle Constitution craignent, eux, que les actes de délinquance, notamment l'incendie de deux églises dimanche dernier en marge d'une manifestation, inquiètent les électeurs indécis.

 À lire aussi : Chili: à Santiago, les Chiliens se sont lancés à vélo pour porter leurs revendications

En cas de victoire du « oui », de grands rassemblements devraient avoir lieu dans le centre des grandes villes du pays pour fêter le résultat. Une assemblée constituante serait alors élue en avril, et pourrait éloigner le Chili du modèle néo-libéral hérité de la dictature.

Beaucoup de Chiliens souhaitent en effet de meilleurs services publics et une participation plus importante de l'État dans l'économie pour garantir leurs droits sociaux comme les retraites, la santé ou encore l'éducation.

 À écouter aussi : Au Chili, l'espoir d'en finir avec la Constitution de la dictature

https://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20201025-les-chiliens-appel%C3%A9s-urnes-r%C3%A9f%C3%A9rendum-changement-constitution?xtor=EPR-300-[Quotidienne_monde]-20201025-[contenu]-1141106044976

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire