GAIN DE CAUSE POUR LE MOUVEMENT FÉMINISTE CHILIEN : L'ADOPTION DE LA PARITÉ DES SEXES

  • Par
  • Le 07/03/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans Amérique

 

Santiago de Chile, 6 mars (RHC).- Le mouvement féministe chilien a eu gain de cause. Le Congrès National du Chili vient d'adopter la parité des sexes aux débats de la nouvelle Constitution.
Après de longs débats ces derniers mois, la Chambre des députés d’abord, et finalement le Sénat, ont adopté à la majorité la parité des sexes.

Au milieu d’une ovation, le Sénat a adopté la norme par 27 voix pour, 7 voix contre et 4 abstentions.

Précédemment, par 98 voix pour, 3 voix contre et 52 abstentions de députés de droite, la chambre basse avait approuvé la proposition visant à garantir qu’il y ait un nombre égal d’hommes et de femmes parmi les membres de la convention constituante en tant que mécanisme de rédaction de la nouvelle constitution.

Selon ce qui est prévu dans l’initiative approuvée, et présentée par les forces d’opposition avec le soutien de la majorité des députés de droite, les femmes seront en tête de toutes les listes électorales pour ensuite intercaler avec les hommes.

Lors du débat au Sénat, suivis des gradins par des applaudissements et des slogans, plusieurs législateurs, comme l’indépendant Alejandro Guillier, ont souligné que ce pas important est dû à la participation des femmes au sein du vaste mouvement de protestation qui secoue le Chili depuis le 18 octobre 2019.

Guillier a en outre précisé que prendre une telle décision est une contribution inestimable du monde politique à la sortie de la profonde crise sociale et politique que vit le Chili et conférera aux institutions une partie de la confiance et de la crédibilité qu’elles ont perdues devant la majorité de la population.

Pour sa part, le sénateur Guido Girardi, du Parti pour la Démocratie, a souligné que cela n’était pas le résultat d’une lutte entre la gauche et la droite, mais de la nécessité pour toute la société de construire un Chili meilleur pour tous.

Le sénateur José Manuel Ossandón, du parti Renouveau National, a appelé ses coreligionnaires de droite à ne pas craindre les changements qui sont nécessaires pour aller de l’avant, et a estimé que l’adoption de la parité des sexes n’est rien d’autre que le règlement de la dette historique de la société chilienne envers les femmes.

Qualifié par beaucoup comme un jour historique, en raison de la discrimination dont ont été victimes les chiliennes de manière séculaire, l’adoption de la parité des sexes marque un tournant radical dans un pays où les femmes souffrent d’inégalités marquées, non seulement parce qu’elles sont victimes de violences physiques, mais aussi discriminées dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Cela se manifeste par le fait que les salaires et les retraites qu´elles perçoivent sont beaucoup plus bas que ceux des hommes, et y compris par le fait qu´elles doivent payer davantage pour l’assurance maladie et les prêts bancaires.

Avec Prensa Latina

 

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/216198-gain-de-cause-pour-le-mouvement-feministe-chilien


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire