HONDURAS : LE GOUVERNEMENT FAIT PARTIE DE LA VAGUE DE GAUCHE LATINO-AMERICAINE

tourtaux-jacques Par Le 04/12/2021 0

Dans Amérique

4 Décembre 2021

 

Tegucigalpa, 3 décembre (Prensa Latina) L'arrivée du Parti de la liberté et de la refondation (Libre) et de sa candidate Xiomara Castro à la présidence du Honduras s'inscrit aujourd'hui dans la nouvelle vague de la gauche latino-américaine et sera médiatisée par le conflit hégémonique mondial.

"Nous savons que le président salvadorien Nayib Bukele, par exemple, a des problèmes avec Washington en raison de ses relations avec la Chine. Par conséquent, il ne serait pas dans l'intérêt de l'administration de Joe Biden d'adopter une politique de distanciation vis-à-vis du Honduras", a déclaré l'analyste hondurien René Hernández à Prensa Latina.

Le 22 novembre, le chargé d'affaires de l'ambassade des États-Unis à San Salvador, Jean Manes, a annoncé son départ du pays d'Amérique centrale. Les États-Unis ont estimé que les décisions prétendument antidémocratiques de M. Bukele avaient porté atteinte aux relations bilatérales.

Le diplomate a qualifié de controversées certaines mesures adoptées par le dirigeant du Salvador, notamment les atteintes présumées à la liberté de la presse, les limites à l'accès à l'information publique, l'annulation de projets de lutte contre la corruption et l'augmentation de ses attaques contre le pouvoir du Nord.

"Dans le cas du Honduras, la relation avec les États-Unis a toujours été une relation d'imposition et de vassalité. Cependant, au niveau régional, la corrélation des forces n'est pas la même. Nous avons le cas du Nicaragua qui ne suit pas les desseins de Washington, et maintenant les récentes positions de Bukele", a reconnu Hernández.

Selon lui, le Honduras est confronté à un problème de légitimité interne et internationale avec les gouvernements successifs du Parti national. Bien qu'ils aient reçu le soutien des États-Unis dans le passé, ils tentent aujourd'hui apparemment d'établir un type de relation différent avec la nomination de Laura Dogu comme ambassadrice.

L'analyste, ancien candidat à la députation pour Libre, a présagé que cette proximité et cette cordialité apparentes, outils dont s’était servi  Dogu en 2015 lorsqu'elle est arrivée au Nicaragua au même poste, ont pour but de s'assurer que le Honduras "ne dérape pas et ne perde pas le contrôle de la région d'Amérique centrale".

Avant même les élections générales, Bukele avait affiché son soutien à Libre et Xiomara Castro sur son profil Twitter, et son opposition au gouvernement de Juan Orlando Hernández était bien connue. Il semble donc que ces liens seront formels dans la recherche de la souveraineté et de l'autonomie.

L'ancien candidat de la Libre a souligné que la politique étrangère devrait désormais être fondée sur le respect de l'autodétermination, de la souveraineté et des affaires intérieures de chaque pays, même si malheureusement ce respect se traduit parfois par un acte de rébellion.

Hernández a assuré que le processus de résistance et d'opposition au gouvernement du Parti national, déclenché après le coup d'État contre Manuel Zelaya (2006-2009), a toujours eu le soutien du Venezuela, de Cuba et du Nicaragua. Ces pays sont très proches des mouvements et organisations qui composent Libre.

"Nous n'avons pas l'intention de nous attaquer à un gouvernement dont les liens avec ces territoires progressistes lui sont imposés. Chaque peuple décide de son parcours, de ses autorités et de ses modalités d'exercice de la démocratie. Nous maintiendrons des relations avec qui que ce soit", a-t-il déclaré.

L'objectif est de parvenir à l'autonomie et à l'indépendance en ce qui concerne les liens multilatéraux, sans conditionnement externe de la part des États-Unis, bien qu'il ait exclu la cessation des accords avec la puissance  car plus d'un million de Honduriens vivent là-bas.

jcc/jha/dgh

source:http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=887920:le-gouvernement-hondurien-fait-partie-de-la-vague-de-gauche-latino-americaine&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101

Tag(s) : #Honduras#Libre

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire