ARABIE SAOUDITE : ACCUSEES DE CONSOMMER DE LA DROGUE 351 PERSONNES ONT ETE DECAPITEES EN 13 ANS

Par Le 17/10/2017 0

Dans ARABIE SAOUDITE

Arabie-saoudie: 351 cas de décapitations en13 ans.. accusés de drogue

 Depuis 7 heures  17 octobre 2017

drogue

 Arabie saoudite - Monde arabe - Pays du Golfe - Spécial notre site

 

Rédaction du site

L’Organisation saoudienne des droits de l’homme a appelé le gouvernement saoudien à cesser immédiatement les executions de la peine de mort pour les crimes liés à la drogue parce qu’elles violent le droit international.

L’organisation a noté dans un rapport que « l’Arabie saoudite figure parmi les quatre pays qui execute ses  87 pour cent de ses condamnations à mort  dans le monde », selon le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, qui était intervenu à  l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort le 10 Octobre 2017.

L’organisation souligne que « depuis 2004 jusqu’au 10 Octobre 2017, le gouvernement saoudien a executé  la peine de mort  contre  1179 civils, pour différentes accusations. 351 cas étaient lié s à la promotion ou à la contrebande de différents types de drogues (héroïne, les amphétamines, le haschich), soit 29,8 pour cent en moyenne de la proportion totale des jugements de peine de mort.

Le ministère de l’interieur saoudien et les personnalités qui traffiquent avec la drogue

En apparence le gouvernement saoudien affirme que l’application de la peine de mort contre les trafiquants ou les consommatuers de drogues s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la drogue. Sachant que cette dernière cause de graves dommages à l’individu et à la société.

Sauf qu’un ancien officier de la Direction générale du contrôle des drogues en Arabie Saoudite, le major Turki Hamza al-Rashidi,  a déclaré  qu’il était menacé de mort par une grande organisation de trafiquants de drogue impliquant des personnalités qui travaillent dans des banques ou au ministère de l’interieur saoudien . Et ce , suite à l’identification de leurs noms et le dévoilement de leurs plans de contrebande, il y a neuf ans.

M.Rashidi a déclaré que « le traffic de drogue a lieu pendant la saison du Hajj à travers un important groupe de bus et de faux passeports. Il a déclaré qu' »il avait été démis de ses fonctions et avait subi de graves harcèlements après avoir remis des éléments de preuve au major-général Sultan al-Harthi. Ce dernier a ensuite été transféré à la retraite ».

Dans sa video diffusée sur YouTube le 27 Avril, 2016 M. Rashidi exhorte le roi Salman de le protéger contre ceux qui jouissent d’une influence considérable à l’intérieur, ce qui leur permet de falsifier des documents officiels afin de le tuer en prison.

M.Rashidi est apparu dans un enregistrement ultérieur, réitérant son appel au roi.

Le 9 mai 2016,  M.Rashidi a été arrêté à son domicile , son sort reste inconnu et le  ministère de l’Intérieur n’a émis aucun commentaire.

executiondrogue

Le nombre des exécutions des cas de peines de mort accusés de consommer de la drogue ou de la vendre, de 2004 à 2017.

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/613996


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire