ARABIE SAOUDITE : UNE DOUBLE FRAPPE YEMENITE IMPLIQUANT 10 DRONES FRAPPE DEUX SITES DU GÉANT PÉTROLIER ARAMCO

Par Le 14/09/2019 0

Dans ARABIE SAOUDITE

Des drones attaquent deux sites d'Aramco sur une distance de 1 700 kilomètres

Sat Sep 14, 2019 5:33AM

Incendie dans une usine d'Aramco à Abqaïq, en Arabie saoudite, le 14 septembre 2019. ©Reuters

00:2200:22HD

SHARETwitterEmbed

CLOSED CAPTIONSNo subtitles

QUALITYAuto480p (244k)480p (444k)720p (844k)1080p (2244k)

Incendie dans une usine d'Aramco à Abqaïq, en Arabie saoudite, le 14 septembre 2019. ©Reuters

Pour la première fois depuis que la défense d'Ansarallah a connu un tournant face à la guerre d'agression imposée au Yémen, une double opération impliquant 10 drones vient d'avoir lieu contre deux sites appartenant au géant pétrolier ARAMCO. L'ampleur des explosions et de l'incendie qui s'en sont suivis, est telle que le ministère saoudien de l'Intérieur n'a risqué aucun démenti. La Résistance yéménite a revendiqué cette spectaculaire frappe de drones. 

Selon l'agence de presse saoudienne SPA qui cite le porte-parole pour la sécurité du ministère saoudien, "deux incendies se sont déclarés vers 4h (heure locale) ce samedi 14 septembre dans deux sites de la compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures ARAMCO, situé à Buqayq et à Khurais. Les équipes de sapeurs pompiers sont entrées en action. Les deux incendies ont été provoqués à la suite d'une attaque de drone", affirme le porte-parole sans aller jusqu'à évoquer l'origine de cette attaque.

Al-Arabiya a même risqué de prétendre que la frappe était d'origine "inconnue". Quant à la chaîne de TV proche de la Résistance yéménite, Al-Masirah, elle cite le porte-parole des forces yéménites, le général Yahya Saree, qui vient de lire un important communiqué sur "une opération de drones d'une ampleur inégalée menée au cœur de l'Arabie saoudite". 

Dans la foulée, le porte-parole des Forces armées yéménites a annoncé que l’unité de drones de l’armée avait frappé deux raffineries de la compagnie Aramco. Il a ajouté que les raffineries Buqayq et Khurais de la compagnie Aramco, dans l’est de l’Arabie saoudite, avaient été prises pour cible par 10 drones.

"Il s’agissait d’une opération chirurgicale qui s’explique dans le cadre de notre droit légal et légitime de nous défendre face aux crimes commis par la coalition d’agression saoudienne et au blocus qu’elle nous impose depuis cinq ans. C’est l’une des opérations les plus importantes que nos forces n'aient jamais menées sur le sol saoudien grâce à une mission de renseignement minutieuse", a déclaré le général de brigade Yahya Saree.

"Nous donnerons de l’ampleur à nos futures opérations qui seront de plus en plus douloureuses tant que l’Arabie saoudite continuera de nous attaquer. Notre banque de cibles sera de plus en plus large. On cessera nos attaques à moins que l’Arabie saoudite mette un terme à ses agressions et son blocus", a-t-il expliqué.

Le géant pétrolier ARAMCO qui vient de connaître un changement de direction désormais confiée au fils du roi Salmane s'apprête à présenter ses actions à la bourse américaine, suivant un plan de Ben Salmane, dit "Vision 2030".

Les changements à la tête du ministère saoudien du Pétrole ont été interprétés par certaines analyses comme étant un coup d'État censé accomplir l'emprise US sur le pétrole saoudien. La double frappe de drones spectaculaire de ce samedi pourrait ainsi constituer un avertissement direct contre les États-Unis. 

Au mois d'août, les forces yéménites ont lancé une dizaine de drones à l'assaut des sites pétroliers et une raffinerie saoudiens non loin des frontières émiraties, au sud-est saoudien.

À l'époque, le général Saree a affirmé qu'il s'agit d'une opération qu'il a classée comme étant l'opération de dissuasion numéro un. L'attaque de drone de ce samedi se distingue par son ampleur et surtout par la capacité à frapper dans le même temps deux cibles différentes à l'est saoudien, sur un trajet de quelques 1700  kilomètres.

La dernière attaque de longue portée d'Ansarallah contre le sol saoudien impliquait un missile ayant une portée de 1 250 kilomètres. 

À suivre... 

PressTV-L'arme

PressTV-L'arme "pétrolière" d'Ansarallah?

L'émergence inévitable d'un acteur étatique de poids d'Ansarallah en mer Rouge, capable de nuire au secteur pétrolier saoudien...voici le dilemme US

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/14/606139/Aramco-explosion-Arabie-saoudite-attaque-Houthis-Ansarallah-drone



 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire