CHUTE VERTIGINEUSE DES BENEFICES DU GÉANT PÉTROLIER SAOUDIEN SAUDI ARAMCO

Extraction de pétrole en Arabie saoudite

Les bénéfices du géant du pétrole saoudien Saudi Aramco s’effondrent

© AP Photo / JOHN MOORE

ECONOMIE

URL courte

22371

S'abonner

La compagnie pétrolière Saudi Aramco, détenue majoritairement par l'État saoudien, accuse une chute vertigineuse de ses bénéfices. La baisse des prix et la réduction de la production ont affecté son chiffre d’affaires.

Le géant du pétrole saoudien Saudi Aramco a annoncé des recettes en très nette baisse pour le deuxième trimestre 2020.

 

Une patrouille américaine en Syrie

© AP PHOTO / BADERKHAN AHMAD

Partage américano-kurde du pétrole syrien: «Les Kurdes jouent avec le feu»

La publication des résultats financiers révèle en effet une chute de 73,4% des bénéfices, comparé à la même période l’an dernier. La compagnie a ainsi fait un bénéfice net de 6,6 milliards de dollars pour avril-juin 20020 (environ 5,6 milliards d’euros), contre 24,7 milliards de dollars pour avril-juin 2019.

Globalement, sur la première moitié de l’année, les bénéfices ont diminué de 50%, pour la compagnie pétrolière.

Saudi Aramco a en outre été détrôné du rang de plus forte capitalisation boursière mondiale par Apple. Une première depuis l’entrée en bourse du géant saoudien, en décembre.                                   

Baisse des prix et de la production

Dans le sillage de la crise sanitaire, l’Arabie saoudite a vu ses revenus pétroliers fortement affectés par la baisse des prix. 

 

Le ministre Abdourahmane Cissé engage la lutte contre la cherté de la vie à travers une gestion optimale des factures d'électricité.

© PHOTO. AIP

Côte d’Ivoire: le ministère du Pétrole lance une campagne pour réduire la consommation d’électricité

Le baril est même passé en dessous des 20 dollars en avril, son niveau le plus bas depuis deux décennies, selon l’AFP.

 

Les restrictions sur la production ont également affecté l’industrie pétrolière saoudienne. Face à la chute de la demande, les membres de l’Opep+ s’étaient en effet mis d’accord en avril pour restreindre la production à 9,7 millions de barils par jour. La production saoudienne est elle-même tombée à 7,5 millions de barils par jour en juin, loin de sa moyenne de l'année dernière de 10 millions de barils par jour.

«Les turbulences liées à la réduction de la demande et à la baisse des prix du pétrole se reflètent sur nos résultats du deuxième trimestre», explique ainsi Amin Nasser, PDG de Saudi Aramco dans le communiqué du groupe.

D’autres géants du pétrole ont été fortement touchés par cette crise comme BP ou Shell, qui ont annoncé des réductions de dividendes. Une première depuis la Seconde Guerre mondiale pour la société anglo-néerlandaise.

https://fr.sputniknews.com/economie/202008091044225360-les-benefices-du-geant-du-petrole-saoudien-saudi-aramco-seffondrent/


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire