ASIE CENTRALE : NOUVEAU JEU AMERICAIN POUR AFFRONTER LA CHINE

Le jeu américain en Asie centrale pour affronter la Chine

Monday, 17 May 2021 6:34 PM  [ Last Update: Monday, 17 May 2021 6:31 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le retrait des troupes US d'Afghanistan consisterait à piéger la Chine. ©New York Times/Illustration

Le retrait des troupes américaines d'Afghanistan et la possibilité d'établir une base militaire américaine en Asie centrale, marquent le début d’un complot d’envergure contre la Chine.

Conformément à la stratégie euro-atlantique (Europe-Atlantique), les activités américaines en Asie centrale sont un jeu qui a été activement promu pour freiner l'expansion mondiale de Pékin au cours des deux ou trois dernières années, a estimé Andrey Serenko, expert auprès du centre russe d’études l'Afghanistan contemporain.

La première étape de la mise en œuvre de la stratégie occidentale en Asie centrale consiste à transformer la présence militaro-politique américaine en Afghanistan, ce qui permettrait à Washington non seulement de sortir du piège de l'Afghanistan, mais aussi de créer de nouveaux défis graves pour la Chine.

Lire aussi : Se liguer contre Chine-Russie, le cauchemar États-Unis-Occident (Global Times)

Kremlin considère l'émergence d'une base militaire américaine dans une république d'Asie centrale comme acte provocateur; le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou y a réagi lors d’une visite à Douchanbé et Tachkent.

Le retrait des Etats-Unis et de l’OTAN d'Afghanistan modifie la position américaine dans le conflit de longue date en Afghanistan, a affirmé l’expert en accusant Washington de transférer automatiquement les problèmes de l'Afghanistan aux pays de la région, principalement la Chine, la Russie, l'Inde, le Pakistan, l'Iran, la Turquie et l'Arabie saoudite.

Lire aussi : Mer de Chine orientale: exercices entre les USA et ses alliés 

La Chine devra s'engager activement dans la résolution des problèmes de l'Afghanistan et assumer la charge de surmonter d’autres défis dans la région. Ce sens des responsabilités n'est pas seulement dû à la position de Pékin en tant que superpuissance mondiale; au contraire, l'Afghanistan borde directement la République populaire de Chine.

Mais, le retrait des troupes américaines et de l'OTAN d'Afghanistan entraînera la destruction de l'infrastructure de l'Occident, qui dépend largement du Pakistan, un des principaux partenaires de la Chine dans la région notamment pour le projet de Pékin de construire un couloir de transport inter-régional entre la Chine et le Pakistan; le retrait américain risquant de laisser la place à un plan relativement attractif pour transformer la présence militaro-politique américaine dans la région.

Lire aussi : Comment Pékin compte miner le camp US?

De nombreux partis et élites ne manqueront pas de réagir à la présence américaine dans la région d'Asie centrale. Les États-Unis semblent vouloir diriger leur énergie, leur puissance et leurs aspirations pour contrer leurs rivaux en Eurasie.

De toute évidence, Washington s’en prend ouvertement à Pékin, répandant systématiquement son piège politique le long des frontières occidentales de la Chine et des pays voisins en Afghanistan, au Pakistan et en Asie centrale.

De quoi attendre de voir ce que la Chine fera dans ce nouveau jeu avec les États-Unis.

Un pacte

Un pacte

La Chine annonce son soutien total à la Russie... total y compris militaire?

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/17/652891/Afghanistan-retrait-Chine-USA-OTAN

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire