BOLIVIE : LE FASCISTE REGIME DE FACTO TENTE DE SE PERPÉTUER AU POUVOIR

La Paz, 17 juin (RHC)- Au milieu du collapsus du système de santé de la Bolivie pour faire face à l’urgence sanitaire à cause de la pandémie de coronavirus, le régime de facto a révélé son intention de se maintenir au pouvoir.

De la même façon, les fonctionnaires imposés après le coup d’état contre l’ex-président Evo Morales, de 2019, poursuivent la campagne contre le Mouvement vers le Socialisme, le MAS, que les sondages donnent comme favori pour remporter les élections générales du 6 septembre prochain.

La chef du régime de facto Jeanine Áñez a déclaré qu’il lui semblait injuste que l’on dise qu’elle est attachée à la prorogation de son pouvoir, cependant elle a ensuite évoqué la possibilité d’ajourner les élections de quelques deux mois avec l’argument d’éviter des risques de contagion avec la nouvelle souche de coronavirus.

Un report d’un ou de deux mois ne va faire du mal à personne, qui plus est, nous, tous les boliviens nous allons gagner avec cela a dit Áñez, qui est candidate à la présidence et qui occupe la troisième place dans les intentions de vote selon les sondages.

Añéz avance l’argument de la sécurité sanitaire des Boliviens pour essayer de se maintenir plus de temps au pouvoir, cependant des citoyens, des figures politiques et des médias locaux dénoncent le collapsus du système de santé nationale qui a provoqué des morts dans les rues faute d’attention médicale.

Edité par Reynaldo Henquen

 

source : http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/225974-le-regime-de-facto-tente-de-se-perpetuer-au-pouvoir-en-bolivie


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire