BOLIVIE : UNE NOUVELLE ACCUSATION DE CORRUPTION CONTRE LE GOUVERNEMENT DE FACTO

  • Par
  • Le 09/02/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans Bolivie

 

La Paz, 7 février (RHC).-  Roxana Lizárraga, ancienne ministre de la Communication du gouvernement de facto de la Bolivie, a accusé l’administration de la présidente autoproclamée Jeanine Áñez de soudoyer des secteurs sociaux en échange d’un soutien électoral.


Roxana Lizárraga, candidate à la députation pour l’alliance Creemos, en vue des élections générales du 3 mai prochain, a souligné que le pouvoir économique du gouvernement actuel est utilisé pour tenter de corrompre et diviser les organisations sociales, signale le quotidien La Razón.

« L’irrégularité consiste à échanger un soutien électoral contre l’accès à des charges publiques et des quotas de pouvoir », a-t-elle expliqué.

Il y a peu de temps, Lizárraga avait réaffirmé avoir démissionné parce que le dénommé gouvernement de transition avait perdu son cap et qu’il ne s’était pas contenté de diriger le pays jusqu’à l’élection d’une nouvelle administration.

La journaliste de 46 ans a présenté sa renonciation irrévocable au poste de ministre de la Communication après l’annonce officielle de la candidature d’Áñez à la présidence de la République, acte qu’elle a jugé contraire à l’éthique et de « projet opportuniste pour jouir du pouvoir ».

Prensa Latina

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/213966-une-nouvelle-accusation-de-corruption-contre-le-gouvernement-de-facto-de-la-bolivi


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire