LE GOUVERNEMENT BOLIVIEN REHABILITE DES DIZAINES DE STATIONS DE RADIOS GEREES PAR DES COMMUNAUTES INDIGENES

8 Janvier 2021

Las Paz, 6 janvier (Prensa Latina) Le gouvernement bolivien réhabilitera des dizaines de stations de radio communautaires appartenant aux peuples originaires fermés par le gouvernement putschiste de Jeanine Áñez, qui les considérait comme des 'voix dissidentes', rapportent aujourd’hui les médias locaux.

L’Agence bolivienne de l’information (ABI) signale que ces médias sont réactivés dans les départements d’Oruro, de La Paz et de Santa Cruz, où leurs sièges ont été non seulement fermés mais pillés, incendiés et dont les journalistes ont été persécutés pour des motifs politiques.

Le Système national des radios des peuples originaires (RPOS), organe directeur de ces médias communautaires, a confirmé la réhabilitation de ces derniers et leur modernisation afin qu’ils puissent poursuivre leur travail, centré principalement sur les communautés indigènes du pays sud-américain.

Un peu plus d’un an après le coup d’État contre Evo Morales et l’arrivée au pouvoir du gouvernement de facto d’Áñez, le titulaire du RPOS, José Aramayo, a rappelé que lorsqu’il a pris la direction du système le 30 novembre dernier il a trouvé 'un panorama dévastateur' avec seulement 16 médias fonctionnant sur un total de 104.

L’ABI note que sous le gouvernement de facto, la ministre de la Communication de l’époque, Roxana Lizárraga, a accusé les stations intégrées au RPOS de 'voix séditieuses' qui confrontent le peuple.

À la suite du coup d’État qui a contraint le président Morales à démissionner en novembre 2019, l’administration Áñez a lancé une croisade contre ces médias, les jugeant critiques à son égard.

En quelques mois, les autorités putschistes ont fermé près d’une centaine de stations de radio communautaires et d’autres médias proches de Morales et du gouvernement du Mouvement Vers le Socialisme (MAS) gérés par des communautés indigènes et des organisations sociales.

Les signaux des chaînes d´information internationales Telesur et Russia Today (RT) ont également été censurés sous le gouvernement de facto.

peo/mem/avs

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885414:la-bolivie-rehabilite-les-medias-fermes-suite-au-coup-detat&opcion=pl-ver-noticia&catid=59&Itemid=101

Tag(s) : #Bolivie

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire