LE GOUVERNEMENT BOLIVIEN REJETTE LE PUTSCHISME ET DEFEND LA VOLONTE POPULAIRE

tourtaux-jacques Par Le 14/10/2021 0

Dans Bolivie

13 Octobre 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-10-12 15:42:15

      

La Paz, 12 oct (Prensa Latina) Le président de la Bolivie, Luis Arce, a rejeté aujourd’hui la grève civique convoquée par les secteurs de droite, et il a affirmé que s’ils ont le recours du coup d’état, le gouvernement a celui de gagner aux urnes.

Arce a dirigé le 'whipalazo' national convoqué en défense des symboles de la Patrie et des peuples originaires, et il a dénoncé le fait que la droite putschiste et meurtrière convoque à nouveau des manifestations, à des  grèves et aux mauvais traitements parce que ce qu’ils n’ont pas pu gagner aux urnes ils veulent l’obtenir à travers des groupes mafieux et criminels.

'Hier, le peuple bolivien, sage comme il est, nous a clairement donné le signal entre s’arrêter et travailler; le peuple bolivien a décidé de travailler dans les neuf départements', a déclaré le chef de l’État en se référant au peu d’écho qu’a eu la convocation de l’opposition.

Le président a également souligné que les Boliviens commencent à voir les résultats d’un gouvernement populaire pour le peuple, car l’économie et la santé s’améliorent, et l’éducation progresse aussi, et c’est une revendication populaire.

Au cours du meeting de dédommagement au drapeau indigène, Arce a assuré que la wiphala doit être respectée parce qu’elle représente les majorités dans l’État plurinational de Bolivie.

'Notre wiphala nous montre le chemin de l’unité, nous montre le chemin de la résistance, de la lutte', a assuré le président dans un rassemblement massif dans le département de Cochabamba.

Le président bolivien a déclaré que cette lutte de revendication des peuples originaires aujourd’hui n’est rien d’autre que la lutte pour la démocratie et le respect des majorités du pays. Arce a clairement indiqué qu’il ne permettra pas les exactions, le fascisme et le 'phénomène des tueurs à gages » induits par les protagonistes du coup d’État de 2019.

Le président a mené avec le vice-président David Choquehuanca et d’autres autorités gouvernementales les actions de défense de la Whipala convoquées dans tout le pays lors de la Journée de la décolonisation.               

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/273513-le-gouvernement-bolivien-rejette-le-putschisme-et-defend-la-volonte-populaire

Tag(s) : #Bolivie

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire