L'EX-PRESIDENT BRÉSILIEN LULA DA SILVA : BOLSONARO A TUE PLUS AU BRÉSIL QUE LA BOMBE D'HIROSHIMA

 

Lula : Bolsonaro a tué plus au Brésil que la bombe d'Hiroshima
Brasília, 9 août (Prensa Latina) L'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva a dénoncé aujourd'hui qu'en raison de son ignorance, le président Jair Bolsonaro a tué plus de 100.000 Brésiliens de Covid-19 et a dépassé les 90.000 morts causées par la bombe d'Hiroshima.


Nous avons atteint le seuil des 100 000 morts. Si vous l'analysez, la bombe atomique d'Hiroshima (Japon 1945) a tué 90 000 personnes. M. Bolsonaro est déjà responsable de la mort de plus de personnes... Sans larguer de bombe atomique, il a largué la bombe de l'ignorance", a déclaré Lula lors d'un entretien avec le journaliste Gustavo Conde, depuis le portail Brasil 247.

Le fondateur du Parti des travailleurs a analysé la mauvaise gestion de Bolsonaro depuis le début de la pandémie de coronavirus au Brésil, où il a traité le Covid-19 "avec un certain dédain, avec une certaine insouciance. Il a décidé de combattre la science, de défier l'OMS (Organisation mondiale de la santé), de suivre les traces du président (Donald) Trump'.

Il a soutenu que le virus SARV-CoV-2, qui a causé le Covid-19, "est une maladie qui était prévue, car elle est apparue en Chine, puis a traversé certains pays riches, tout le monde disait déjà que la meilleure solution était de préparer la société à un isolement".

Il a souligné que, dans ce pays, Bolsonaro, "qui a étudié pour être lieutenant dans l'armée brésilienne et n'est donc pas un spécialiste en médecine, en recherche, aurait pu constituer une équipe technique avec les personnes les plus extraordinaires".

Dans ce sens, il a mentionné l'Institut Butantán, la Fondation Fiocruz et d'autres entités qui existent au Brésil, et "prendre les médecins les plus importants qui comprennent ce sujet, faire un groupe de spécialistes pour guider le comportement du gouvernement dans leur vie quotidienne.

Pour Lula, l'ex-militaire n'a pas fait cela "parce qu'il ne croyait pas au coronavirus, il pensait que c'était une petite grippe, il pensait que nous étions vraiment nés pour mourir et que, par conséquent, si nous mourions, nous le regretterions, mais les laisserions mourir".

L'ancien dirigeant ouvrier a répété que Bolsonaro a défié toutes les personnes qui pouvaient l'aider, a offensé les gouverneurs, "les journalistes, les intellectuels, les médecins, tous ceux qui pensaient différemment de lui".

Selon le dernier bulletin du ministère de la Santé, ce dimanche, le Brésil a augmenté ses pertes humaines à 101,49 et les cas de contagion de Covid-19 à 3,35,422.

Pour atteindre ces chiffres, 572 décès et 23 010 nouvelles infections ont été ajoutés de samedi à dimanche.

Le géant sud-américain est le deuxième pays au monde le plus touché par la pandémie, derrière les États-Unis.

mem/ocs

source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=388285&SEO=lula-bolsonaro-mato-en-brasil-mas-que-la-bomba-de-hiroshima


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire