LA PRESIDENTE DU PARTI DES TRAVAILLEURS DU BRESIL EXIGE LA DESTITUTION DU DICTATEUR BOLSONARO APRES UN NOUVEAU SCANDALE

14 Décembre 2020

Brasilia, 12 décembre (Prensa Latina) La présidente du Parti des travailleurs du Brésil, Gleisi Hoffmann, a défendu aujourd’hui la destitution du mandataire d’extrême-droite Jair Bolsonaro pour avoir employé un organe gouvernemental pour protéger un de ses fils accusé de corruption.

Sur le réseau social Twitter, la députée qualifie de compromettant l’utilisation par le président de l’Agence brésilienne de renseignement (ABIN) pour assister la défense du sénateur Flávio Bolsonaro.

'L’allégation selon laquelle l’ABIN a présenté des rapports aux avocats de Flávio Bolsonaro pour demander l’annulation de l’affaire Queiroz est très grave', a écrit Hoffmann sur le réseau social.

Elle a déclaré que 'le président utilise l’agence nationale de renseignement pour aider son fils qui fait l´objet d´une enquête. C’est une raison plus que suffisante pour l’impeachment (destitution)', a-t-elle manifesté.

Au moins quatre partis d’opposition ont demandé au Bureau du Procureur général d’enquêter sur la question de savoir si l’ABIN avait aidé à défendre le fils du chef de l’État.

La demande a été présentée par les partis des Travailleurs, Socialiste brésilien, Socialisme et liberté, et Novo.

Cette demande est basée sur un reportage de la revue Epoca, selon lequel l’ABIN a aidé le sénateur à préparer sa défense dans un cas de détournement d’argent public qui le poursuit depuis son mandat de député à Rio de Janeiro.

Flávio Bolsonaro est soupçonné d’avoir dirigé un système de corruption et d’avoir bénéficié d’une partie des frais de son bureau alors qu’il était encore représentant de l’État de 2003 à 2019.

Selon le bureau du procureur, l´ancien policier Fabrício Queiroz, arrêté en juin, serait l’opérateur du plan.

L’affaire a été révélée fin 2018, après que l’organisme de contrôle des mouvements financiers (COAF) a découvert des virements atypiques millionnaires en 2016 et 2017 sur un compte en banque de Queiroz, ancien conseiller de Flávio Bolsonaro.

peo/car/ocs

source : http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=885275:bresil-la-destitution-de-bolsonaro-exigee-apres-un-nouveau-scandale&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101

Tag(s) : #brésil#PT#Bolsonaro

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire