CHINE

CHINE

IRAN : LA CHINE AVERTIT LES USA

La Chine appelle les USA à annuler les sanctions anti-iraniennes

Wednesday, 24 February 2021 6:39 PM  [ Last Update: Wednesday, 24 February 2021 6:39 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. (Photo d'archives)

La Chine appelle les USA à annuler les sanctions anti-iraniennes.

Les développements entourant le programme nucléaire iranien sont à un « point critique » et la levée des sanctions contre le pays est essentielle, a déclaré, mercredi 24 février, le ministère chinois des Affaires étrangères, cité par Associated Press. 

Lire aussi: pourquoi la Chine a choisi de s'allier à l'axe de la Résistance?

Les commentaires du porte-parole Wang Wenbin sont intervenus un jour après que l'Iran a officiellement commencé à restreindre les inspections internationales de ses installations nucléaires dans le but de faire pression sur les pays européens et les États-Unis pour qu'ils lèvent les sanctions économiques et rétablissent l'accord nucléaire de 2015.

Iran: Pékin met en garde les USA

Iran: Pékin met en garde les USA

La Chine réclame la levée des sanctions unilatérales imposées par les États-Unis à la République islamique d’Iran.

En tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine fait partie de l'accord connu sous le nom de JCPOA, tout en maintenant des relations amicales et des liens économiques étroits avec Téhéran.

Cela a longtemps opposé la Chine aux sanctions, et Pékin a travaillé avec l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et la Russie pour maintenir l'accord après la décision de l'ancien président Donald Trump d’en retirer unilatéralement les États-Unis en 2018.

USA: Chine/Iran changent le jeu!

USA: Chine/Iran changent le jeu!

Chine/Iran, une géostratégie anti-US , propre à "maitriser" les USA en mer de Chine et dans le golfe Persique et ouvrir au camp anti US les Caraïbes..

« La situation actuelle sur la question nucléaire iranienne est à un point critique, avec à la fois des opportunités et des défis », a déclaré Wang aux journalistes lors d'un briefing quotidien.

« Nous avons toujours cru que le retour des États-Unis à l'accord global et la levée des sanctions contre l'Iran sont les clés pour sortir de l'impasse dans le dossier nucléaire iranien », a déclaré Wang.

Pékin a, à maintes reprises, souligné que les Américains devraient retourner à l’accord nucléaire, sans condition ni préalable, et que toutes les sanctions imposées à l’Iran devraient être annulées. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/24/645996/Iran-Chine-accord-nucleaire-Etats-Unis-sanctions-retour

LA CHINE DECOUVRE UN GISEMENT DE PETROLE ET DE GAZ EN MER DE BOHAI

 

La Chine découvre un gisement de pétrole et de gaz en mer de Bohai

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-22 à 23:00


(Xinhua)

BEIJING, 22 février (Xinhua) -- La China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) a annoncé lundi avoir découvert un gisement en mer de Bohai avec des réserves de pétrole brut et de gaz naturel estimées totalisant 100 millions de tonnes d'équivalent pétrole.

Le gisement, situé à une profondeur moyenne de 23,2 mètres, est connu sous le nom de Bozhong 13-2. Il est situé au milieu de la mer de Bohai, à 140 km de la municipalité de Tianjin, dans le nord de la Chine, a précisé la CNOOC.

Foré à une profondeur de 5.223 mètres, le puits d'exploration du gisement a rencontré des zones de pétrole et de gaz d'une épaisseur de 346 mètres.

La production quotidienne moyenne de pétrole et celle de gaz dans le puits sont respectivement de 300 tonnes et 150.000 mètres cubes, selon les estimations de la société.

La découverte du gisement Bozhong 13-2 est une avancée majeure dans le travail d'exploration de la région de la mer de Bohai et augmente considérablement la capacité d'exploration des collines sous-marines, a déclaré la CNOOC.

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/22/c_139759444.htm

 

Une experte de l'OMS accuse les médias occidentaux de déformer les informations sur le voyage de Wuhan

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-23 à 19:56

COPENHAGUE, 23 février (Xinhua) -- Une membre danoise de la mission de recherche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) partie à Wuhan enquêter sur l'origine du nouveau coronavirus a critiqué des médias occidentaux pour avoir déformé les informations sur la coopération avec les autorités chinoises, a rapporté lundi le quotidien danois Politiken.

"Il y avait beaucoup de données prêtes à notre arrivée", a ainsi déclaré dans une interview Thea Kolsen Fischer, épidémiologiste à l'Université de Copenhague.

Un article trompeur paru le 12 février dans le New York Times a accusé des scientifiques chinois d'avoir refusé de partager des données importantes sur les premiers jours de la pandémie, citant des enquêteurs indépendants de l'OMS.

"Nous avions un respect mutuel pour les points de vue et les compétences de chacun", a dit Mme Fischer, louant la coopération entre l'équipe de l'OMS et les experts chinois sur les données et les hypothèses au cours de leur mission d'un mois.

L'experte a félicité l'équipe de l'OMS et les experts chinois pour avoir réussi à rester à l'écart de tout intérêt politique majeur.

"Je ne saurais trop insister sur le fait que le voyage a été enrichissant. Il a dépassé toutes les attentes à bien des égards. Lorsque nous avons eu des discussions au sein de l'équipe d'experts, cela n'a reposé que sur des données et de la documentation", a-t-elle déclaré.

L'équipe internationale est arrivée à Wuhan le 14 janvier et a formé un organe conjoint avec des experts chinois dans le cadre de l'étude mondiale sur les origines du nouveau coronavirus.

Lors d'une conférence de presse le 9 février, cet organe a estimé qu'un incident de laboratoire était "extrêmement improbable" comme cause du fléau. Il a jugé que son apparition via un hôte intermédiaire animal était le moyen de transmission "le plus probable".

Une transmission ou une introduction directe par le biais de la chaîne du froid est également une possibilité.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/23/c_139761714.htm

 

La Chine réfute les propos erronés du Royaume-Uni devant le CDH

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-23 à 20:37

GENEVE, 23 février (Xinhua) -- La Mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies à Genève a réfuté lundi les propos erronés tenus par le représentant britannique devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU (CDH), dont la 46e session vient de s'ouvrir.

Son porte-parole, Liu Yuyin, a indiqué dans un communiqué de presse que la question des droits de l'Homme ne devrait pas être utilisée à des fins politiques, encore moins de moyen pour salir d'autres pays et entraver leur développement.

"Les mensonges et les tromperies n'ont pas leur place" au CDH, a-t-il dit.

Le diplomate a estimé que le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark, la Finlande et un certain nombre d'autres pays se servaient de cette institution pour répandre de fausses informations sur la Chine, la salir et s'ingérer dans ses affaires intérieures.

"La Chine s'oppose et rejette catégoriquement leurs propos", a dit M. Liu.

Le Xinjiang et le Tibet, largement peuplés par des minorités ethniques, sont en réalité de bons exemples de progrès des droits de l'Homme en Chine, a-t-il noté, ajoutant que son pays avait une politique ethnique basée sur l'égalité, l'unité, l'autonomie ethnique régionale et la prospérité commune.

Selon lui, les accusations de "travail forcé" et de "stérilisation forcée" au Xinjiang sont de la pure diffamation et des "mensonges du siècle" fabriqués par des responsables politiques occidentaux.

A propos de Hong Kong, M. Liu a noté que depuis l'adoption de la loi sur la sécurité nationale concernant cette région administrative spéciale chinoise, le territoire était en train de vivre une transition du chaos vers la paix, avec des habitants désormais à l'abri des troubles et des violences.

Le porte-parole a exhorté le Royaume-Uni et les autres pays "à examiner leurs propres problèmes de droits de l'Homme, à arrêter de politiser les droits de l'Homme, à cesser d'user de désinformation et de mensonges pour stigmatiser d'autres pays et de faire des efforts sincères en faveur d'un bon développement de la cause des droits de l'Homme au lieu de manipuler ce sujet pour faire avancer leur propre programme politique".

http://french.xinhuanet.com/2021-02/23/c_139761778.htm

 

 

USA : LIGNE ROUGE DE L'ARMEE CHINOISE

Xinjiang, nouveau jeu britannique pour faire pression sur la Chine

Monday, 22 February 2021 6:30 PM  [ Last Update: Monday, 22 February 2021 6:30 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La Chine réitère sa ligne rouge aux USA. (Image d'illustration)

Pour rappeler sa ligne rouge qu’est l’affaire du Taïwan, la Chine a appelé les États-Unis à redéfinir les relations.

La Chine et les États-Unis doivent avoir une compréhension précise des intentions stratégiques de chacun, a déclaré lundi l'ambassadeur de Chine aux États-Unis, Cui Tiankai, lors d’un lien vidéo au Forum Lanting à Pékin.

L'ambassadeur de Chine a souligné trois points en ce qui concerne les relations bilatérales, exhortant les deux parties à comprendre les intentions stratégiques de l'autre, à respecter l'histoire, la culture et le chemin du développement de l'autre, et d'avoir une communication franche afin de bien gérer les différences et de se concentrer sur la coopération.

USA: et si la Chine  tire...

USA: et si la Chine tire...

Les coalitions navales US dans le golfe Persique 

Il ne semble pas, toutefois, que les États-Unis puissent changer d’attitude, eux qui ont un long antécédent d’ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays. Tout récemment, le secrétaire d'État Antony Blinken a prétendu que son pays poursuivrait son « action ferme » contre les autorités birmanes qui répriment violemment les opposants à un coup d'État militaire.

Ses nouvelles déclarations sont intervenues 10 jours après que les États-Unis ont imposé des sanctions au président par intérim du Myanmar et à plusieurs officiers militaires.

Russie/Chine/Iran: USA mis échec et mat

Russie/Chine/Iran: USA mis échec et mat

Putsch en Birmanie ou comment les USA vivent les mêmes revers en mer Noire, en mer de Chine et dans le golfe persique

« S'il y a plus de violence contre des manifestants pacifiques, l'armée birmane constatera que les sanctions d'aujourd'hui ne sont que les premières », a averti la secrétaire au Trésor Janet Yellen au moment des sanctions du 11 février.

Les sanctions n’ont pas été seulement imposées par les États-Unis, le gouvernement britannique lui aussi a imposé des sanctions aux hauts généraux de l'administration birmane à la suite du coup d'État militaire.

Le pays a mis en place des interdictions de voyager et des gels d'avoirs contre trois personnalités clés du régime militaire en réponse aux « violations des droits de l'homme ». Des garanties supplémentaires ont également été mises en place pour empêcher que l'aide britannique ne soutienne indirectement le gouvernement militaire.

Et la Grande-Bretagne vient justement de déclarer, ce lundi 22 février, qu’elle demanderait que les Nations Unies aient un accès "urgent et sans entrave" au Xinjiang pour enquêter sur les informations faisant état d'abus dans la région chinoise.

Sa Majesté muselée par la Chine!

Sa Majesté muselée par la Chine!

La Chine a interdit la diffusion de BBC.

Le bureau du secrétaire au Foreign Office, Dominic Raab a annoncé que le ministre irait avancer des préoccupations concernant le Myanmar et la Biélorussie. Concernant la Chine, Raab se référera aux rapports d'abus au Xinjiang, notamment la torture, le travail forcé et la stérilisation forcée des femmes, selon son bureau.

La Chine a été largement condamnée pour la mise en place de complexes au Xinjiang que Pékin décrit comme des "centres de formation professionnelle" pour éradiquer l'extrémisme et donner aux gens de nouvelles compétences. Les critiques de la Chine les ont appelés camps de concentration.

Le gouvernement chinois a répété à plusieurs reprises que les minorités musulmanes du Xinjiang jouissent d'une qualité de vie élevée.

Le gouvernement chinois est confronté à une pression croissante pour répondre aux allégations de violations des droits humains à l'encontre des minorités musulmanes du Xinjiang.

USA/Chine: Clash nucléaire ?

USA/Chine: Clash nucléaire ?

Toute éventuelle guerre avec la Chine pourrait entraîner les conséquences désastreuses pour les États-Unis.

https://french.presstv.com/Detail/2021/02/22/645804/La-ligne-rouge-chinoise-pour-les-USA

LA CHINE OFFRIRA DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 A 19 PAYS AFRICAINS SUPPLEMENTAIRES

 

 

Le ministre des AE chinois prononce un discours sur les relations sino-américaines, appelant Washington à ramener la politique envers la Chine à la raison

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-22 à 11:20


(Xinhua/Yue Yuewei)

BEIJING, 22 février (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a appelé lundi les décideurs politiques américains à abandonner leurs préjugés, à renoncer à leurs soupçons injustifiés et à ramener la politique envers la Chine à la raison pour assurer un développement sain et régulier des relations sino-américaines.

M. Wang a tenu ces propos dans son discours liminaire lors de la cérémonie d'ouverture du Forum de Lanting à Beijing, sur le thème "Promouvoir le dialogue et la coopération et gérer les différends : Remettre les relations sino-américaines sur la bonne voie".

Il y a cinquante ans, le Dr Henry Kissinger a effectué une visite décisive en Chine, et les dirigeants de la Chine et des Etats-Unis ont conjointement rouvert la porte de l'interaction qui était fermée depuis des décennies, avec une extraordinaire détermination politique, a-t-il déclaré.

"Cinquante ans plus tard aujourd'hui, nous devons, avec le sens des responsabilités des deux pays et du monde, prendre une fois de plus la décision sensée et juste", a-t-il souligné.

"Nous espérons que la partie américaine ajustera ses politiques dès que possible, entre autres, en supprimant les droits de douane déraisonnables sur les marchandises chinoises, en levant ses sanctions unilatérales sur les entreprises et les instituts de recherche et d'éducation chinois, et en abandonnant la suppression irrationnelle des progrès technologiques de la Chine, afin de créer les conditions nécessaires à la coopération sino-américaine", a déclaré M. Wang.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/22/c_139758358.htm

 

Lancement d'une nouvelle ligne de train de marchandises Chine-Europe à Chengdu

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 20:20


(Xinhua)

CHENGDU, 21 février (Xinhua) -- Une nouvelle ligne de train de marchandises Chine-Europe a été ouverte, reliant Chengdu, dans la province du Sichuan dans le sud-ouest de la Chine, à Saint-Pétersbourg en Russie.

Le premier train de marchandises sur cette ligne a quitté Chengdu dimanche, transportant des fournitures pour un projet clé dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route".

Selon Wang Weikun, directeur général adjoint de Chengdu International Railway Service Co., Ltd., ce train devrait arriver à Saint-Pétersbourg en 13 jours, beaucoup plus rapidement que le délai d'un à deux mois nécessaire au transport maritime sous l'impact du COVID-19.

Pendant la fête du Printemps, le port ferroviaire international de Chengdu a vu le nombre de trains de marchandises Chine-Europe augmenter de 33,3% par rapport à la même période l'année dernière, selon le comité administratif du port.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756878.htm
 

 

La Chine offrira des vaccins contre le COVID-19 à 19 pays africains supplémentaires

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-22 à 18:12

BEIJING, 22 février (Xinhua) -- La Chine offrira une aide en vaccins contre le COVID-19 à 19 pays africains supplémentaires, alors que la coopération internationale du pays en matière de vaccins a pour objectif de faire de ces derniers un bien public mondial, a annoncé lundi Wang Wenbin, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

M. Wang a fait ces remarques en commentant l'allocution du président français, Emmanuel Macron, à la Conférence de Munich sur la sécurité, indiquant que l'Europe et les Etats-Unis devaient immédiatement offrir suffisamment de doses de vaccins contre le COVID-19 à l'Afrique, faute de quoi les pays africains pourraient décider d'acheter les vaccins chinois et russes, notant que "la force de l'Occident sera un concept, et non une réalité".

http://french.xinhuanet.com/2021-02/22/c_139759023.htm

 

L'accusation américaine de "génocide" contre la Chine repose sur des données manipulées et des affirmations infondées de l'extrême-droite (médias)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 17:37

WASHINGTON, 21 février (Xinhua) -- L'accusation de "génocide" portée par le gouvernement américain contre la Chine repose sur la manipulation de données et les fausses déclarations d'un extrémiste religieux de droite, selon des informations publiées cette semaine.

Une enquête publiée jeudi sur le site d'information indépendant Grayzone indique que l'accusation de "génocide" du Département d'Etat américain provient d'une seule source : un article de l'idéologue d'extrême-droite allemand Adrian Zenz datant de juin 2020.

"Un examen attentif des recherches de Zenz montre que son affirmation de génocide est contredite par une manipulation flagrante de données, des affirmations frauduleuses, un tri sélectif des sources et de fausses déclarations propagandistes", selon l'article.

Adrian Zenz a également diffamé l'expansion des services de santé publique dans le Xinjiang comme preuve d'un génocide, a déclaré l'article.

Par exemple, il a montré une photo d'habitants ouïgours des régions rurales du Xinjiang recevant une consultation médicale dans une clinique gratuite comme s'inscrivant dans le cadre d'un "effort pour faire respecter la mise en œuvre complète d'efforts de contrôle des naissances de plus en plus intrusifs".

Il a également inventé des statistiques et des histoires pour justifier sa fausse conclusion, selon l'article, qui a également critiqué "les principaux médias occidentaux comme AP, BBC et CNN" pour avoir "accepté les recherches douteuses d'Adrian Zenz comme un fait absolu", avec "leur zèle apparent pour l'escalade des tensions avec la Chine".

Présenté comme un "spécialiste de la Chine" par les médias occidentaux, Adrian Zenz est en fait un fondamentaliste chrétien d'extrême-droite qui travaille comme analyste à la Jamestown Foundation, un groupe de réflexion néoconservateur à Washington.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756683.htm

 

Publication d'un livre de Xi Jinping sur l'histoire du PCC

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 19:24

BEIJING, 21 février (Xinhua) -- Un livre de Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), sur l'histoire du PCC a été publié par la maison d'édition Central Party Literature Press.

Le livre, compilé par l'Institut de recherche sur l'histoire et la littérature du Parti du Comité central du PCC, contient 40 articles de M. Xi, dont certains sont publiés pour la première fois, déclare dimanche un communiqué sur la publication du livre.

Le livre est actuellement disponible dans tout le pays.

Depuis le 18e Congrès national du PCC en 2012, M. Xi a tenu une série de discours importants sur l'histoire du Parti, constituant une partie importante de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère, selon le communiqué.

La publication du livre est d'une grande importance pour guider les fonctionnaires et le public à étudier l'histoire du Parti, s'engageant dans un nouveau périple visant à construire pleinement une Chine socialiste moderne et réalisant le rêve chinois du renouveau national, selon le communiqué.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756794.htm

 

(COVID-19) L'Argentine autorise l'utilisation d'urgence du vaccin chinois Sinopharm

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-22 à 14:03

BUENOS AIRES, 22 février (Xinhua) -- Le gouvernement argentin a officiellement approuvé l'utilisation d'urgence d'un vaccin inactivé contre le COVID-19 mis au point par la société pharmaceutique chinoise Sinopharm, selon une résolution signée dimanche par la ministre de la Santé Carla Vizzotti.

La résolution a été signée par Mme Vizzotti après que l'Administration nationale des médicaments, des aliments et des technologies médicales (ANMAT) a conseillé au ministère de la Santé d'inclure le vaccin de Sinopharm dans le plan national de vaccination contre le COVID-19.

Le porte-parole de la ministre a souligné que les essais cliniques du vaccin ont montré qu'il était "sûr et efficace".

Le vaccin de Sinopharm est le cinquième autorisé par l'Argentine, après celui de Pfizer-BioNTech, le Spoutnik V russe, le suédo-britannique AstraZeneca et le Covishield produit par le Serum Institute of India.

Selon le compte de réseaux sociaux du président Alberto Fernandez, "plus de 700.000 personnes ont reçu des doses de vaccin contre le COVID-19 et plus de 400.000 personnes ont déjà reçu les deux doses" (et sont donc immunisées).

"Le taux de vaccination s'accélérera avec l'arrivée de davantage de vaccins dans le pays", a déclaré M. Fernandez.

Le pays d'Amérique du Sud a enregistré un total de 2.064.334 cas et 51.198 décès, à la date de dimanche soir.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/22/c_139758601.htm

 

Boeing recommande la suspension des opérations de ses appareils 777 munis de moteurs PW4000 suite à une explosion

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-22 à 14:01

CHICAGO, 22 février (Xinhua) -- Le constructeur aéronautique américain Boeing a déclaré dans un communiqué dimanche qu'il recommandait de suspendre les opérations de ses appareils 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000-112 jusqu'à ce que l'Administration fédérale américaine de l'aviation (FAA) aie identifié le protocole d'inspection approprié.

"Alors que l'enquête du NTSB (National Transportation Safety Board) est en cours, nous avons recommandé de suspendre les opérations des soixante-neuf 777 en service et des cinquante-neuf en stock équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000-112 jusqu'à ce que la FAA aie identifié le protocole d'inspection approprié", a indiqué la compagnie.

Un Boeing 777-200 de la compagnie United Airlines a effectué un atterrissage d'urgence à l'aéroport international de Denver samedi après une panne suivie de l'explosion de son moteur droit en plein vol.

Les 241 personnes à bord, soit 231 passagers et 10 membres d'équipage, s'en sont sorties indemnes. Les débris tombant du moteur en feu se sont dispersés au-dessus de trois quartiers résidentiels, ne faisant aucun blessé au niveau du sol.

Plus tôt dimanche, United Airlines a annoncé qu'elle clouerait au sol 24 de ses Boeing 777 après que la FAA a affirmé qu'elle publierait une directive d'urgence et exigerait des inspections renforcées des vols de Boeing 777 munis du type de moteur impliqué dans l'accident de Denver.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/22/c_139758591.htm

 

 

XI JINPING MET L’ACCENT SUR L’ETUDE DE L’HISTOIRE DU PARTI ALORS QUE LE PCC CELEBRE SON CENTENAIRE

 

Xi Jinping met l'accent sur l'étude de l'histoire du Parti alors que le PCC célèbre son centenaire

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-20 à 22:26

(Xinhua/Zhai Jianlan)

    1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/20/c_139755263_2.htm
 
 

La Chine approuve les essais cliniques pour 16 vaccins contre le COVID-19

Par : Yann |  Mots clés : Chine,Vaccin,COVID-19
French.china.org.cn | Mis à jour le 20-02-2021

[Favoris] [Imprimer[Envoyer] [Commenter] [Corriger] [Caractère:A A]

La Chine a approuvé les essais cliniques pour 16 vaccins chinois contre le COVID-19, dont six sont entrés en phase 3, selon les dernières informations de l'Administration nationale des produits pharmaceutiques.

Deux vaccins inactivés contre le COVID-19 produits par la Chine ont été mis sur le marché sous conditions : un vaccin de China National Biotec Group, affilié à Sinopharm, et le vaccin CoronaVac, développé par Sinovac Biotech. Ils ont obtenu leurs approbations auprès de l'administration respectivement le 30 décembre 2020 et le 5 février de cette année.

En plus des vaccins inactivés, la Chine a adopté quatre approches technologiques pour développer des vaccins contre le COVID-19 : le vaccin à protéines recombinantes, le vaccin à vecteur adénoviral, le vaccin à acide nucléique et le vaccin utilisant des virus grippaux atténués comme vecteur.

Selon le bilan établi le 9 février, la Chine a administré 40,52 millions de doses de vaccin contre le COVID-19 à des populations clés, a déclaré Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la Santé, lors d'une conférence de presse.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-02/20/content_77232204.htm

 

L'ambassade de Chine réfute les théories conspirationnistes promues par un tabloïd allemand sur les origines du nouveau coronavirus

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 13:05

BERLIN, 21 février (Xinhua) -- L'ambassade de Chine en Allemagne a accusé samedi le tabloïd allemand BILD d'élaborer des théories de conspiration sur les origines du nouveau coronavirus, déclarant que ses articles étaient "de mauvais goût et sans vergogne".

Dans un communiqué, la représentation diplomatique chinoise a déclaré que la soi-disant "étude" citée par BILD n'avait aucune base logique ni scientifique. Peu après sa publication, elle a été largement remise en question et vivement critiquée par les milieux scientifiques ainsi que par les médias et la population en Allemagne.

Le communiqué cite les remarques de Peter Ben Embarek, le chef de l'équipe d'experts de l'Organisation mondiale de la santé qui étudie les origines du nouveau coronavirus, selon lesquelles il serait "extrêmement improbable" que le virus qui a causé la pandémie de COVID-19 provienne d'un laboratoire.

Bien que la théorie de l'incident de laboratoire ait longtemps été publiquement rejetée par presque tous les scientifiques et épidémiologistes de premier plan dans le monde, les médias allemands sont toujours obsédés par la propagation de rumeurs et de conspirations, ce qui est de mauvais goût et éhonté, a déploré l'ambassade.

La Chine est toujours d'avis que la recherche de l'origine du virus est une question scientifique à laquelle il faut répondre par la recherche et la coopération scientifiques internationales, a-t-elle ajouté.

Elle a également appelé le tabloïd à abandonner l'ignorance et les préjugés, et à cesser d'essayer de tromper son public avec de fausses nouvelles.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756293.htm
 

 

Lancement d'une nouvelle ligne de train de marchandises Chine-Europe à Chengdu

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 20:20

CHENGDU, 21 février (Xinhua) -- Une nouvelle ligne de train de marchandises Chine-Europe a été ouverte, reliant Chengdu, dans la province du Sichuan dans le sud-ouest de la Chine, à Saint-Pétersbourg en Russie.

Le premier train de marchandises sur cette ligne a quitté Chengdu dimanche, transportant des fournitures pour un projet clé dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route".

Selon Wang Weikun, directeur général adjoint de Chengdu International Railway Service Co., Ltd., ce train devrait arriver à Saint-Pétersbourg en 13 jours, beaucoup plus rapidement que le délai d'un à deux mois nécessaire au transport maritime sous l'impact du COVID-19.

Pendant la fête du Printemps, le port ferroviaire international de Chengdu a vu le nombre de trains de marchandises Chine-Europe augmenter de 33,3% par rapport à la même période l'année dernière, selon le comité administratif du port.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756878.htm

 

Joe Biden décrète l'état de catastrophe majeure au Texas ravagé par les tempêtes hivernales

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-21 à 13:48

WASHINGTON, 20 février (Xinhua) -- Le président américain Joe Biden a décrété l'état de catastrophe majeure au Texas (sud), afin de permettre au gouvernement fédéral de fournir davantage de ressources et d'assistance à cet Etat fortement touché par de violentes tempêtes hivernales, a déclaré la Maison Blanche samedi.

M. Biden a par ailleurs "ordonné une assistance fédérale pour compléter les efforts de redressement des Etats et des collectivités locales dans les zones touchées par de violentes tempêtes hivernales à partir du 11 février 2021", a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué écrit.

Cette assistance comprend des subventions pour les logements temporaires et les réparations d'habitats, des prêts à faible coût pour couvrir les pertes de biens non assurés, et d'autres programmes pour aider les individus et les propriétaires d'entreprises à se remettre de la catastrophe, a précisé le communiqué.

M. Biden a indiqué vendredi qu'il prévoyait de se rendre au Texas la semaine prochaine, mais qu'il n'irait que lorsqu'il estimerait que sa présence ne serait pas un "fardeau".

De violentes tempêtes hivernales ont provoqué une panne d'électricité massive au Texas pendant plusieurs jours. Vendredi après-midi, plus de 170.000 personnes étaient encore privées d'électricité dans cet Etat qui se targue d'avoir du pétrole et du gaz en abondance.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/21/c_139756323.htm

 

Les jeunes Chinois inondent les réseaux sociaux pour rendre hommage aux héros morts lors du conflit frontalier avec l'Inde l’année dernière

French.china.org.cn | Mis à jour le 21. 02. 2021 | Mots clés : héros, Inde

« Je ne comprenais pas comment des soldats aussi forts pouvaient mourir jusqu'à ce que je me réveille soudainement au milieu de la nuit en réalisant qu'ils sont morts pour moi ».

Il s'agit d'un commentaire qu'un utilisateur de la plate-forme de streaming d'animation chinoise bilibili.com du nom de Yuedingchenshu a laissé le 19 février sous une vidéo revisitant l'intrusion illégale par l'armée indienne de la Ligne de contrôle réel (Line of Actual Control, LAC) de la vallée de Galwan en juin dernier et rendant hommage aux quatre soldats chinois morts lors de l’affrontement qui a suivi.

Le lendemain, ces commentaires sont devenus viraux sur les réseaux sociaux chinois, le hashtag « Ils sont morts pour moi » ayant été vu plus d'un milliard de fois.

« Ce sont les vraies pensées de nous, les jeunes, nous vivons et respirons vraiment avec le pays », a écrit un utilisateur sur Sina Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. « L'amour pur, uniquement pour le pays » est un autre hashtag devenu viral sur Weibo le 20 février. C'est une phrase tirée du journal de Chen Xiangrong, l'un des soldats décédés lors des affrontements à la frontière.

Selon les médias, lorsque des responsables militaires chinois ont rendu visite à la famille de Chen Xiangrong et ont demandé à sa mère si elle avait des difficultés dans sa vie quotidienne, celle-ci a répondu : « Je n'ai aucune difficulté, je veux juste savoir si mon fils a été courageux lors des combats ».

« Il a donné sa vie pour sauvegarder le pays et sauver ses camarades. Il est absolument courageux », a commenté un utilisateur de Weibo.

Le sacrifice des quatre soldats a enseigné une leçon patriotique aux jeunes Chinois qui ont grandi dans une époque de paix.

Dans la vidéo revisitant le choc sur la LAC, les utilisateurs de bilibili.com, l'une des plate-formes les plus populaires parmi les jeunes chinois qui ont ordinairement l'habitude de laisser activement des barrages de commentaires sur les vidéos pour exprimer leurs sentiments et leurs opinions, n'ont cette fois laissé qu'un plein écran de « salut ».

De nombreux internautes ont déclaré qu'après avoir visionné la vidéo, leur cœur était rempli de mots tacites et qu'ils ne pouvaient pas en prononcer un seul.

« Je comprends que je mène une vie paisible grâce au sacrifice de quelqu'un d'autre. J'espère seulement que tous les soldats pourront rentrer chez eux en toute sécurité », a déclaré un utilisateur de Weibo.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-02/21/content_77233366.htm

 

CHINE : LES VACCINS DE SINOVAC CONTRE LE COVID-19 ARRIVENT A HONG KONG

Les vaccins de Sinovac contre le COVID-19 arrivent à Hong Kong

French.china.org.cn | Mis à jour le 20. 02. 2021 | Mots clés : COVID

 

Le premier lot de vaccins contre le COVID-19 fabriqués dans la partie continentale de la Chine est arrivé vendredi après-midi à Hong Kong, ce qui, en tant que premiers vaccins disponibles, permettra au centre financier de commencer à vacciner ses résidents la semaine prochaine.

Le vol parti de Beijing transportant 1 million de doses du vaccin inactivé de Sinovac Biotech a atterri à l'aéroport international de Hong Kong vers 17h30 heure locale.

Les vaccins donnent l'espoir de contrôler et de mettre fin à l'épidémie le plus tôt possible, a déclaré Patrick Nip, secrétaire à la fonction publique du gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, lors de la réception des vaccins à l'aéroport.

Le gouvernement de Hong Kong a acheté 7,5 millions de doses du vaccin de Sinovac au total et a approuvé le vaccin pour une utilisation d'urgence jeudi.

À partir du 26 février, les groupes prioritaires, comprenant les travailleurs médicaux, les personnes âgées de 60 ans et plus et les chauffeurs routiers transfrontaliers, recevront les premiers vaccins gratuitement lors de la première phase de la campagne de vaccination de masse de Hong Kong.

« C'est en effet une étape très importante pour tout le travail de prévention et de contrôle du COVID-19 que nous avons accompli », a indiqué la secrétaire à l'Alimentation et à la Santé du gouvernement de Hong Kong Sophia Chan.

Mme Chan a appelé le public à se faire vacciner afin de remettre la société de Hong Kong sur les rails.

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré jeudi sur les réseaux sociaux qu'elle recevrait également une injection du vaccin de Sinovac.

M. Nip a noté que les vaccins contre le COVID-19 sont en grave pénurie à travers le monde et a exprimé sa gratitude au gouvernement central chinois pour la livraison rapide et opportune des vaccins à Hong Kong.

« La livraison des vaccins en temps opportun a démontré que le gouvernement central se soucie des compatriotes de Hong Kong ainsi que le soutien des autorités et des producteurs de vaccins de la partie continentale de la Chine à la lutte de Hong Kong contre le coronavirus », a avancé Qiu Hong, chef adjoint du Bureau de liaison du gouvernement populaire central au sein de la RAS de Hong Kong.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-02/20/content_77230916.htm

 

Chine : port de Qingdao au Shandong

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-20 à 17:12

QINGDAO, 20 février (Xinhua) -- Photo aérienne de conteneurs dans le quai automatique du port de Qingdao, dans la province chinoise du Shandong (est), le 19 février 2021. Pendant la fête du Printemps cette année, le port de Qingdao a traité 12,47 millions de tonnes de marchandises, soit une augmentation de 12,8% sur un an. (Photo : Zhang Jingang)

 

 

   1 2 3 4 5 6   

http://french.xinhuanet.com/photo/2021-02/20/c_139754533.htm

 

Le rover lunaire chinois parcourt 652,62 mètres sur la face cachée de la Lune

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-20 à 13:27

BEIJING, 20 février (Xinhua) -- L'atterrisseur et le rover de la sonde Chang'e-4 sont passés en mode veille pour la nuit lunaire après avoir travaillé de manière stable durant le 27e jour lunaire, selon le Centre de l'exploration lunaire et du programme spatial de l'Administration nationale de l'espace de Chine.

L'atterrisseur a été mis en veille vendredi à 13h30 (heure de Beijing) comme prévu, et le rover, Yutu-2 (Lapin de jade-2), vendredi à 1h48, a indiqué le centre.

Samedi, la sonde Chang'e-4, qui est passée en mode veille pendant la nuit lunaire en raison du manque d'énergie solaire, se trouvait sur la face cachée de la Lune depuis 778 jours terrestres, et le rover avait parcouru 652,62 mètres. Un jour et une nuit lunaires équivalent chacun à 14 jours sur Terre.

Le rover est en bon état, et toutes les charges utiles scientifiques fonctionnent normalement, selon le centre.

La sonde Chang'e-4, lancée le 8 décembre 2018, a effectué le premier atterrissage en douceur dans le cratère Von Karman du bassin Pôle Sud-Aitken sur la face cachée de la Lune, le 3 janvier 2019.

Le rover Yutu-2 a dépassé de loin sa durée de vie prévue de trois mois. Il est ainsi devenu le rover lunaire ayant la plus longue activité sur la Lune.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/20/c_139754444.htm

 

(COVID-19) L'UE double sa contribution au budget du programme mondial COVAX

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-20 à 09:17


(European Union/Xinhua)

BRUXELLES, 19 février (Xinhua) -- L'Union européenne (UE) a annoncé vendredi le doublement de sa contribution à COVAX, un programme international conçu pour aider les pays à faible et moyen revenu à avoir un meilleur accès aux vaccins contre le nouveau coronavirus.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré lors du sommet virtuel des dirigeants du G7 que l'UE s'engageait ainsi à verser 500 millions d'euros supplémentaires (606 millions de dollars), portant ainsi sa contribution à l'initiative mondiale à un milliard d'euros.

Cette nouvelle promesse rapproche l'objectif de COVAX de fournir 1,3 milliard de doses à 92 pays à faible et moyen revenu d'ici à la fin 2021, a indiqué l'UE dans un communiqué. L'Europe est l'un des principaux contributeurs à COVAX avec plus de 2,2 milliards d'euros, dont 900 millions promis par l'Allemagne vendredi.

"L'an dernier, dans le cadre de notre réponse mondiale au coronavirus, nous nous sommes engagés à garantir l'accès universel aux vaccins partout sur la Terre, pour tous ceux qui en auraient besoin. COVAX est le mieux placé pour nous aider à atteindre cet objectif", a dit Mme von der Leyen. "Nous ne serons en sécurité que si le monde entier est en sécurité".

A ce jour, 191 pays participent au mécanisme COVAX, dont 92 économies à faible et moyen revenu pouvant avoir accès aux vaccins grâce à la garantie de marché préalable de Gavi/COVAX. La plupart d'eux se trouvent en Afrique. Gavi, l'Alliance pour les vaccins, est un partenariat mondial pour la santé regroupant des organisations des secteurs public et privé qui se consacrent à la "vaccination pour tous".

Selon les informations publiées vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 251 candidats vaccins sont encore en cours de développement dans le monde, dont 70 en essais cliniques, dans des pays tels que l'Allemagne, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/20/c_139753964.htm

 

La Russie confirme le premier cas mondial d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A (H5N8)

Par : french.china.org.cn |  Mots clés : Russie-grippe aviaire
French.china.org.cn | Mis à jour le 21-02-2021

[Favoris] [Imprimer[Envoyer] [Commenter] [Corriger] [Caractère:A A]

La Russie a confirmé le premier cas d'infection humaine par le virus de la grippe aviaire A (H5N8) dans le monde, a annoncé samedi une responsable sanitaire russe.

Selon Anna Popova, directrice de l'organe de surveillance des droits des consommateurs et du bien-être humain russe Rospotrebnadzor, les scientifiques ont isolé le matériel génétique de ce virus de la grippe aviaire chez sept employés d'un élevage de volailles situé dans le sud du pays, où une épidémie qui a touché des volailles a été signalée en décembre.

Toutes les mesures nécessaires ont été immédiatement prises pour protéger les humains et les animaux, et l'infection ne s'est pas propagée davantage, a-t-elle indiqué lors d'un point de presse, ajoutant que les sept personnes infectées se sentent toutes bien actuellement, avec seulement des symptômes cliniques légers.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-02/21/content_77232339.htm

 

AU MOINS HUIT CHEFS D’ETAT OU DE GOUVERNEMENT RECOIVENT DES VACCINS CHINOIS

Le Zimbabwe reçoit 200.000 doses de vaccin contre le COVID-19 données par la Chine

French.xinhuanet.com|Publié le 2021-02-16 à 03:53


(Xinhua/Zhang Yuliang)

 

HARARE, 15 février (Xinhua) -- Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a officiellement réceptionné lundi 200.000 doses de vaccin contre le COVID-19 offertes par le gouvernement chinois.

Au cours de la cérémonie de signature du certificat de remise des vaccins, qui a eu lieu à la State House de Harare en compagnie de l'ambassadeur de Chine au Zimbabwe Guo Shaochun, M. Mnangagwa a déclaré que le gouvernement chinois avait déjà amplement prouvé sa détermination à aider le Zimbabwe à lutter contre la pandémie.

"Une fois encore, la République populaire de Chine a démontré sa solidarité en étant la première à travailler avec nous pour vacciner notre peuple. Nous sommes convaincus que cela nous permettra d'entrer dans une nouvelle ère de notre lutte contre cette pandémie mondiale", a indiqué M. Mnangagwa.

Il a remercié la Chine pour avoir toujours été un partenaire fiable du peuple zimbabwéen.

"Même lorsque vous combattiez le vaccin sur votre propre territoire en Chine, vous n'avez jamais oublié de prêter main forte au Zimbabwe. Ces constantes manifestations de notre partenariat inébranlable constituent une preuve solide de la force de nos relations bilatérales, ainsi que des liens étroits et durables qui unissent nos deux peuples", a-t-il déclaré.

M. Mnangagwa a souligné que ce geste amical attestait du remarquable rôle de leader que la Chine continuait à jouer dans les efforts mondiaux de lutte contre le virus.

Au cours de la cérémonie, M. Guo a quant à lui déclaré que ce don témoignait des relations cordiales qui existent entre la Chine et le Zimbabwe.

Il a souligné que la Chine était en outre le premier pays à s'être engagé à faire du vaccin un bien public mondial.

"Nous réalisons que nous faisons partie de la communauté internationale. La Chine fera toujours de son mieux pour que les vaccins chinois soient accessibles et abordables dans les pays en développement", a-t-il indiqué.

   1 2 3   
 
http://french.xinhuanet.com/afrique/2021-02/16/c_139745077.htm
 

 

Au moins huit chefs d'Etat ou de gouvernement étrangers reçoivent des vaccins chinois

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-19 à 22:29

BEIJING, 19 février (Xinhua) -- Au moins huit chefs d'Etat ou de gouvernement étrangers ont reçu des vaccins chinois, a déclaré vendredi Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Mme Hua a fait ces remarques lors d'un point de presse, en réponse à des informations sur ce sujet concernant les vaccins chinois.

Selon des médias, les pays plus riches se sont emparés d'une grande quantité de vaccins occidentaux, obtenant dans certains cas des contrats pour deux ou trois fois leur population. Après avoir été exclus de la course aux vaccins occidentaux, les pays en développement se voient offrir des vaccins chinois avec des options pour surmonter la pandémie. Les vaccins chinois sont devenus la source la plus fiable pour de nombreux pays en développement dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

"Nous sommes très heureux d'apprendre que les vaccins chinois peuvent soulager le besoin urgent des pays concernés au moment critique de la lutte contre la pandémie", a indiqué Mme Hua.

De nombreux pays ont envoyé des avions charters en Chine pour transporter des vaccins, et les chefs d'Etat ou de gouvernement de nombreux pays se sont personnellement rendus à l'aéroport pour accueillir les vaccins chinois, selon Mme Hua.

Elle a cité certains dirigeants étrangers disant que la Chine n'oubliait pas de fournir une assistance vaccinale aux pays en développement, alors qu'elle a elle-même besoin de vaccins et que les vaccins chinois sont comme "la lumière au bout du tunnel".

"Pour autant que je sache, au moins huit chefs d'Etat ou de gouvernement étrangers ont reçu des vaccins chinois, ce qui est leur vote de confiance dans la sécurité et l'efficacité des vaccins chinois", a déclaré la porte-parole.

Soulignant que la coopération internationale de la Chine sur les vaccins vise à faire des vaccins un bien public mondial, Mme Hua a déclaré que toutes les parties devaient s'unir pour rejeter le nationalisme des vaccins et promouvoir une distribution juste et équitable des vaccins, en particulier dans les pays en développement.

La Chine continuera de faire avancer sa coopération en matière de vaccins avec les pays concernés de différentes manières et apportera sa propre contribution pour remporter une victoire ultime dans la lutte contre la pandémie, a ajouté Mme Hua.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/19/c_139753109.htm

 

Xi Jinping répond à une lettre de soldats centenaires

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-19 à 18:06

BEIJING, 19 février (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a mis l'accent sur la nécessité de raconter davantage d'histoires sur le Parti communiste chinois (PCC), ses glorieuses traditions et sa bonne conduite pour guider les membres du Parti, en particulier les jeunes générations, pour qu'ils restent fidèles à la mission fondatrice, raffermissent leur foi, et luttent avec courage.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques en répondant jeudi à une lettre de plus de 40 vétérans centenaires, tous membres d'une société de recherche basée à Shanghai sur l'histoire de la Nouvelle Quatrième armée.

"Dès votre plus jeune âge, vous vous êtes dévoués à la révolution, luttant courageusement pour la cause du Parti et du peuple. Maintenant, centenaires, vous continuez à vous préoccuper de l'enseignement de l'histoire du Parti. Cet amour profond pour le Parti est admirable", écrit M. Xi dans sa lettre.

Notant que l'histoire révolutionnaire de la Chine est le meilleur manuel pour les communistes chinois, M. Xi a indiqué que les vétérans connaissent mieux que d'autres l'aspiration originelle et la mission fondatrice du Parti, car ils ont vécu les grandes avancées historiques qui ont vu la nation se relever, devenir riche et puissante.

M. Xi a exprimé son espoir de voir ces vétérans continuer à jouer leur rôle dans la prochaine étude de l'ensemble du Parti sur sa propre histoire, conduisant les membres du Parti à oeuvrer inlassablement vers l'édification intégrale d'une Chine socialiste moderne dans la nouvelle ère.

Créée en 1980, la société de recherche s'est consacrée à l'étude et à la diffusion de l'histoire du Parti et de l'armée.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/19/c_139752683.htm

 

La Chine demande aux Etats-Unis de traiter de manière appropriée les différends commerciaux pour des relations stables et solides

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-19 à 22:08

BEIJING, 19 février (Xinhua) -- La Chine a appelé, vendredi, les Etats-Unis à élargir la coopération économique et commerciale tout en traitant de manière appropriée les différends avec la Chine sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices réciproques.

"Le découplage avec la Chine signifie le découplage avec les opportunités, l'avenir et le monde", a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, alors qu'elle commentait un rapport de la Chambre de commerce des Etats-Unis, qui indiquait que le découplage entre les Etats-Unis et la Chine résulterait pour les Etats-Unis de pertes estimées à plusieurs centaines de milliards de dollars, paralysant des industries, dont l'aviation, les semiconducteurs, les produits chimiques et les équipements médicaux.

La porte-parole chinoise a également commenté les propos de la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, selon lesquels les Etats-Unis maintiendraient les droits de douane imposés à la Chine par l'ancienne administration.

Des voix se sont élevées aux Etats-Unis en opposition à la guerre commerciale lancée par l'ancienne administration contre la Chine, estimant que cette approche ne résoudrait pas les problèmes des Etats-Unis et aurait au contraire un impact sur les entreprises et les consommateurs américains.

"Comme nous l'avons souligné à plusieurs reprises, les relations économiques et commerciales sino-américaines sont mutuellement bénéfiques et gagnant-gagnant. Il n'y a pas de vainqueur dans la guerre commerciale, ce qui a été prouvé par de nombreux faits, et le rapport susmentionné fait écho à cela", a-t-elle indiqué lors d'un point de presse quotidien.

La Chine espère que les Etats-Unis écouteront attentivement les appels des milieux des affaires et des personnes clairvoyantes dans le pays et à l'étranger, corrigeront les mauvaises pratiques et travailleront avec la Chine pour renforcer le dialogue en faveur d'un développement stable et solide des relations économiques et commerciales.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/19/c_139753084.htm

 

L'OMS s'engage à renforcer la réponse de l'Afrique au virus Ebola et au COVID-19

French.xinhuanet.com|Publié le 2021-02-19 à 02:30

NAIROBI, 18 février (Xinhua) -- L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mobilisé des ressources financières et une expertise technique pour relancer la guerre contre le virus Ebola et le COVID-19 en Afrique, alors que le système de santé publique du continent est menacé, a déclaré jeudi une responsable de l'OMS.

Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, a dit que le renforcement de la capacité du continent à répondre à ces deux maladies infectieuses est essentiel pour éviter une crise de santé publique prolongée qui pourrait entraîner des décès en masse.

"Notre action collective rapide est cruciale pour éviter une propagation incontrôlée d'Ebola dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a déjà poussé les professionnels et les établissements de santé au bord du gouffre", a déclaré Mme Moeti dans un communiqué publié à Nairobi.

Une épidémie d'Ebola a été déclarée en Guinée et en République démocratique du Congo (RDC) alors que l'OMS et ses partenaires intensifient les mesures d'atténuation pour infléchir la propagation rapide de cette fièvre hémorragique hautement contagieuse.

Mme Moeti a dit que trois cas d'Ebola ont été détectés dans un village isolé de Guinée, tandis qu'en RDC, il y a quatre cas confirmés, dont deux décès liés à la maladie.

Elle a déclaré que l'OMS allait bientôt déployer une équipe d'experts pour aider les autorités nationales à combattre le virus Ebola et éviter des infections généralisées qui pourraient mettre en péril la lutte contre le COVID-19.

"Avec les experts et les fournitures d'urgence déjà sur le terrain, la réponse est bien partie", a déclaré Mme Moeti, ajoutant que les systèmes robustes qui ont été mis en place lors de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014 ont renforcé la réponse à l'épidémie actuelle.

Selon la responsable, 100 membres du personnel de l'OMS participeront à la réponse au virus Ebola en Guinée d'ici la fin février, tandis qu'en RDC, 20 experts sont déjà sur le terrain pour aider les autorités nationales et provinciales à répondre au virus.

Les vaccinations ciblant les groupes à haut risque dans l'épicentre du virus Ebola en RDC ont été lancées à la mi-février, et 70 personnes ont été inoculées contre la maladie, a indiqué Mme Moeti.

L'OMS a débloqué 136 millions de shillings (environ 1.250.000 dollars américains) pour renforcer la réponse au virus Ebola en Guinée et aider les pays voisins à mettre en place des mesures d'atténuation, a-t-elle précisé.

Selon Mme Moeti, le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires des Nations Unies a débloqué 15 millions de dollars pour renforcer la lutte contre le virus Ebola en Guinée et en RDC, ainsi que la préparation des pays voisins.

Elle a dit que l'OMS et ses partenaires avaient investi massivement dans les infrastructures de prévention, de traitement et de recherche des contacts pour renforcer la lutte contre le virus Ebola et le COVID-19 dans la région de l'Afrique subsaharienne.

"La réponse au COVID-19 a bénéficié de la lutte contre Ebola. Les mesures de contrôle et de la prévention de l'infection fortement déployées lors de l'épidémie d'Ebola de 2014 ont été utiles dans la lutte contre le COVID-19", a déclaré Mme Moeti.

http://french.xinhuanet.com/afrique/2021-02/19/c_139751052.htm

SENEGAL : ARRIVEE DES PREMIERES DOSES DE VACCINS CHINOIS CONTRE LE COVID-19

 

Sénégal : arrivée des premières doses de vaccin chinois contre le COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-18 à 10:50

(Xinhua/Xing Jianqiao)

DAKAR, 17 février (Xinhua) -- Le président sénégalais Macky Sall a réceptionné mercredi soir à l'Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) les premières doses de vaccin chinois contre le COVID-19, acquis auprès du groupe pharmaceutique Sinopharm.

Egalement présents à la cérémonie de réception sont la Première dame du Sénégal, Marième Faye Sall, l'ambassadeur de Chine au Sénégal, Xiao Han, des officiels du gouvernement sénégalais ainsi que des représentants de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Composée de 200.000 doses, cette livraison a été assurée par un vol nolisé de la compagnie nationale Air Sénégal depuis Beijing.

S'exprimant lors de la cérémonie, le président sénégalais a adressé ses "sincères remerciements" au gouvernement chinois pour avoir facilité les contacts et les échanges avec Sinopharm ayant permis l'acquisition de ces doses de vaccin. Il a entre autres remercié l'ambassade chinoise pour avoir suivi "cette opération complexe" pendant plusieurs semaines.

En plus de ces 200.000 doses acquises auprès de Sinopharm, M. Sall a indiqué que son pays avait entamé le processus d'acquisition d'autres lots de vaccins, précisant que 6,798 millions de doses sont attendues dans les prochaines semaines pour répondre à une vaccination de masse.

Le chef de l'Etat a rappelé que les premières doses avaient été achetées sur le budget du Sénégal pour faire face à l'urgence, alors que le déploiement du don prévu dans le cadre de l'initiative COVAX reste à concrétiser.

Insistant sur la conformité du vaccin chinois aux standards mondiaux, M. Sall a annoncé que le Sénégal allait lancer dans les prochains jours sa campagne de vaccination sur l'ensemble du territoire. En première phase, les autorités entendent vacciner 20% de la population, soit 3,5 millions de Sénégalais.

Mercredi, le Sénégal compte 31.771 cas d'infection au nouveau coronavirus, dont 26.095 guérisons et 769 décès, depuis l'apparition du virus le 2 mars 2020.

   1 2 3 4  
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/18/c_139749736.htm
 
 

Le Conseiller d'Etat chinois présente quatre propositions pour lutter contre la pandémie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-18 à 12:02


(Xinhua/Yin Bogu)

BEIJING, 18 février (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a présenté mercredi quatre propositions pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et apporter de nouvelles contributions à la sauvegarde de la paix.

Il a fait ces propositions lors d'une réunion d'information en ligne ouverte du Conseil de sécurité des Nations unies sur la distribution du vaccin contre le COVID-19.

M. Wang a proposé d'adhérer à une approche axée sur les peuples et de renforcer la coopération mondiale dans la lutte contre le COVID-19; de mettre pleinement en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et de créer un environnement favorable pour lutter contre la pandémie; de résoudre les problèmes de pénurie de vaccins et de renforcer l'aide aux pays en développement; de renforcer la coordination et de faire jouer pleinement le rôle du système des Nations unies.

Il a souligné que la Chine a pris des mesures concrètes pour promouvoir une distribution équitable des vaccins contre le COVID-19, ajoutant que la Chine n'a jamais cherché aucun objectif géopolitique dans le cadre de la coopération internationale sur les vaccins contre le COVID-19, n'a jamais calculé aucun gain économique et n'a jamais attaché aucune condition politique.

"Ce que nous voulons le plus, c'est de faire des vaccins un bien public accessible et abordable pour les peuples de tous les pays", a-t-il déclaré.

La Chine continuera à travailler avec toutes les parties et à renforcer la coopération en matière de vaccins et de prévention et de contrôle de la pandémie, a déclaré M. Wang.

Cette réunion d'information ouverte a été convoquée sur le thème de la garantie d'un accès équitable aux vaccins contre le COVID-19 dans les contextes affectés par les conflits et l'insécurité. Des représentants des Etats membres du Conseil de sécurité des Nations unies et le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, ont assisté à la réunion en ligne.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/18/c_139749825.htm

 

Chine : forte croissance de la consommation durant les congés du Nouvel An lunaire

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-18 à 09:58

BEIJING, 18 février (Xinhua) -- Les dépenses de consommation durant les congés de la fête du Printemps (Nouvel An lunaire chinois) ont considérablement augmenté, selon les dernières statistiques du ministère du Commerce.

Les ventes combinées des entreprises de vente au détail et de restauration en Chine ont augmenté de 28,7% en glissement annuel pour atteindre 821 milliards de yuans (environ 127,5 milliards de dollars) durant les congés d'une semaine de la fête du Printemps, d'après les données du ministère.

Au cours de la même période, les ventes en ligne du pays ont dépassé 122 milliards de yuans, et les ventes de restauration en ligne ont bondi de 135% par rapport aux congés de la fête du Printemps de l'année dernière, car davantage de Chinois ont commandé des repas prêts à manger via les plates-formes d'e-commerce et de livraison de nourriture en ligne.

Les ventes de produits liés au dîner de la veille du Nouvel An lunaire ont augmenté de 54,9% en glissement annuel durant les congés, selon la même source.

La fête du Printemps, ou Nouvel An lunaire chinois, est une occasion importante pour les réunions familiales, qui est tombée le 12 février de cette année. De nombreuses régions chinoises ont encouragé les habitants et les travailleurs migrants à ne pas quitter leurs lieux de résidence lors de la fête afin de réduire le flux de personnel et de contenir la propagation de l'épidémie de COVID-19.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/18/c_139749553.htm

 

Des astronautes chinois en formation aux activités extravéhiculaires de la mission de la station spatiale

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-18 à 22:09

BEIJING, 18 février (Xinhua) -- Le premier groupe d'astronautes chinois sélectionnés pour la mission de construction de la station spatiale chinoise suit actuellement une formation aux activités extravéhiculaires, se préparant pour la mission spatiale habitée prévue.

Selon l'Administration nationale de l'Espace de la Chine, un total de 11 missions pour construire la station spatiale chinoise sont prévues pour les deux prochaines années, y compris la construction du module central qui doit être lancé au premier semestre de cette année, deux capsules de laboratoire, ainsi que quatre vaisseaux habités et quatre vaisseaux cargo.

Au Centre de recherche et de formation des astronautes de Chine à Beijing, Wang Yaping, une astronaute chinoise qui a voyagé 15 jours dans l'espace en juin 2013, a revêtu des combinaisons d'entraînement pesant plus de 120 kg et a été plongée dans un grand bassin rempli d'eau à l'aide d'un bras mécanique.

L'eau est le meilleur moyen sur Terre pour simuler l'apesanteur dans l'espace et aide les astronautes à s'entraîner pour des activités extravéhiculaires, comme les sorties dans l'espace et la maintenance. Le bassin, d'une profondeur de 10 mètres et d'un diamètre de 23 mètres, est le plus grand d'Asie.

Au cours de la séance d'entraînement de plus de quatre heures, sept plongeurs aident Mme Wang à accomplir ses tâches, tandis que le personnel surveille également le processus depuis une salle de contrôle.

Wang Yanlei, un membre du personnel du centre, a indiqué à Xinhua que pour simuler une mission de cinq heures dans l'espace, un astronaute doit subir 50 heures d'entraînement sous-marin sur Terre. Chaque séance d'entraînement dure de quatre à six heures.

Selon lui, s'il s'agit d'une tâche compliquée ou d'une tâche qui implique de nombreuses manœuvres, l'astronaute sera épuisé et perdra 1 à 2 kg à la fin de la session.

Selon Zhou Jianping, concepteur en chef du programme spatial habité chinois, le module central sera lancé depuis le site de lancement des vaisseaux spatiaux de Wenchang dans la province de Hainan. Le lancement du vaisseau de cargo Tianzhou-2 et du vaisseau habité Shenzhou-12 aura lieu après la mise en orbite du module central.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/18/c_139750794.htm

 

Le commerce dynamique entre la Chine et l'UE met en lumière un partenariat économique prometteur (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-17 à 21:13

BEIJING, 17 février (Xinhua) -- Les solides transactions commerciales enregistrées l'an dernier entre la Chine et l'Union européenne (UE) ont démontré une forte résilience et un énorme potentiel de partenariat économique bilatéral, malgré une pandémie dévastatrice et une économie mondiale chancelante.

Selon Eurostat, le service statistique de l'UE, la Chine a dépassé les Etats-Unis en devenant le premier partenaire commercial de l'UE en 2020, tandis que les deux parties ont également constaté une augmentation substantielle de leurs exportations l'une vers l'autre.

Compte tenu de la baisse globale du commerce mondial dans un contexte de pandémie qui perdure, ces liens commerciaux dynamiques entre la Chine et l'UE ont été durement acquis.

Cette croissance continue des échanges commerciaux est en partie le résultat d'une coopération solide entre Beijing et Bruxelles pour contenir la pandémie de nouveau coronavirus.

Pour combattre cet agent pathogène mortel, la Chine et les pays de l'UE ont expérimenté la puissance de la solidarité en s'offrant mutuellement des fournitures médicales, ainsi qu'en partageant leur expérience en matière de développement de vaccins, de traitement clinique et de gestion transfrontalière.

Parallèlement, le commerce bilatéral, très dynamique, bénéficie de la forte complémentarité économique entre les deux parties. Cela peut expliquer pourquoi le fret ferroviaire entre la Chine et l'Europe a continué à circuler sur le territoire eurasien en pleine pandémie.

L'an dernier, 12.406 trains de marchandises ont effectué un nombre record de trajets entre la Chine et l'Europe, soit une augmentation de 50% par rapport à 2019. Le nombre de ces trajets a atteint 1.165 en janvier, soit une augmentation de 66% par rapport à la période précédente.

En cette période de crise sanitaire, cette liaison transrégionale, version moderne des caravanes de chameaux de naguère, joue un rôle indispensable pour maintenir la dynamique des activités commerciales bilatérales et assurer un approvisionnement stable en marchandises en Chine, en Europe et dans les autres pays situés le long de ces itinéraires.

La reprise rapide de l'économie chinoise est également une raison essentielle pour laquelle de nombreuses entreprises européennes continuent de faire confiance au marché chinois et d'accroître leurs investissements à l'autre bout du monde.

L'an passé, des entreprises européennes telles que BMW, Daimler et Siemens ont augmenté leurs investissements et leurs capacités de production en Chine. En 2020, Airbus a livré 99 avions de ligne à la Chine, ce qui représente 17,5% de ses livraisons mondiales annuelles. Au 4e trimestre notamment, la part de la Chine a représenté 25% des livraisons mondiales de l'avionneur européen.

Ce solide partenariat économique entre la Chine et l'UE laisse également entrevoir un avenir encore plus prometteur pour la coopération économique bilatérale.

Le 30 décembre dernier, la Chine et l'UE ont signé un accord de principe pour un accord global sur les investissements, trois mois après avoir signé un accord historique sur les indications géographiques protégées. Les deux parties ont également décidé de mettre en place des partenariats pour une coopération verte et numérique.

Ces accords créeront, dans les mois et les années à venir, davantage d'opportunités commerciales et aideront les entreprises des deux parties à exploiter davantage le potentiel de leurs marchés respectifs.

Tout en encourageant un nouveau modèle de développement, la Chine continuera, comme prévu, à développer l'ouverture et à uniformiser les conditions de concurrence sur son territoire, créant ainsi de plus grandes opportunités et un environnement plus favorable aux investissements pour tous les pays du monde, y compris les membres de l'UE.

Le dynamisme de ce partenariat commercial et économique bilatéral prouve une fois de plus que lorsque les deux parties se livrent à une coopération mutuellement bénéfique, elles sont largement récompensées, même en cas de difficultés.

A l'avenir, tant que Beijing et Bruxelles continueront de se serrer les coudes et à s'efforcer de favoriser une coopération mutuellement bénéfique de façon pragmatique, ils engrangeront des bénéfices encore plus importants.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/17/c_139748371.htm

LA CHINE ENVISAGE DE LIMITER LES USA POUR LES EXPORTATIONS DE TERRES RARES, METAUX CRUCIAUX POUR LA FABRICATION DE LEURS AVIONS DE COMBAT F-35

Un Lockheed Martin F-35

La Chine peut-elle mettre en péril la production des F-35 américains?

© REUTERS / AXEL SCHMIDT

DÉFENSE

18:40 17.02.2021URL courte

Par 

 0 221

S'abonner

Afin de restreindre la production des avions de combat américains F-35, le gouvernement chinois a l’intention de réduire les exportations de terres rares, élément incontournable dans la fabrication de ces appareils, écrit le Financial Times.

Nouveau tournant dans la guerre commerciale sino-américaine? La Chine envisage de limiter les exportations de terres rares, métaux cruciaux pour la fabrication des avions de combat américains F-35, ainsi que pour d'autres armes sophistiquées, fait savoir le Financial Times.

Selon un conseiller gouvernemental chinois interrogé par le quotidien économique, l’empire du Milieu veut savoir «si les États-Unis auront des difficultés à fabriquer des avions de combat F-35» en cas d’interdiction par la Chine d’importer des terres rares.

Un élément indispensable

Le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information a proposé le mois dernier des projets sur le contrôle de la production et de l’exportation de 17 minéraux de terres rares, soit environ 80% de l’approvisionnement mondial, est-il détaillé.

 

S-400, image d'illustration

© SPUTNIK . IGOR SAREMBO

Les exportations «secrètes» russes ont chuté de près de 16% en 2020

Le média rappelle que la production d’avions de combat de type F-35 de Lockheed Martin dépend fortement des terres rares, en particulier pour la construction des composants majeurs tels que les systèmes d'alimentation électrique et les aimants. Or la fabrication d’un F-35 nécessite 417 kilos de terres rares.

 

La suprématie chinoise dans le domaine menacée?

Par ailleurs, certains fonctionnaires chinois remettent en question l’efficacité d’une telle mesure, précise le journal. Ainsi, l’absence de terres rares peut pousser les rivaux de Pékin à accélérer le développement de leurs propres capacités de production de matériaux, sapant la dominance de la Chine dans ce domaine. Interrogé par le Financial Times, l’analyste chinois Zhang Rui souligne «une arme à double tranchant».

Pourtant, l’extraction de terres rares n’est pas le seul domaine que la Chine domine. En effet, le pays maintient un quasi-monopole sur le processus de raffinage, contrôlant environ 80% de la capacité mondiale. Alors, quand bien même les minerais seraient extraits aux États-Unis, ils devraient être envoyés en Chine pour raffinage, conclut le Financial Times.

https://fr.sputniknews.com/defense/202102171045237294-la-chine-peut-elle-mettre-en-peril-la-production-des-f-35-americains/

(COVID-19) : LA HONGRIE RECOIT SA PREMIERE LIVRAISON DE VACCINS CHINOIS

 

(COVID-19) La Hongrie reçoit sa première livraison de vaccins chinois

 

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-17 à 12:22


(Xinhua/Attila Volgyi)

BUDAPEST, 16 février (Xinhua) -- La première livraison du vaccin fabriqué par la société pharmaceutique chinoise Sinopharm acheté par la Hongrie est arrivé mardi dans la capitale hongroise Budapest.

La cargaison a été accueillie à l'aéroport international Liszt Ferenc par Tamas Menczer, secrétaire d'Etat du ministère hongrois des Affaires étrangères et du commerce, et Qi Dayu, ambassadeur chinois en Hongrie.

"Nous sommes le premier pays de l'Union européenne (UE) à utiliser le vaccin de Sinopharm. Nous essayons de sauver des vies et de préserver l'économie, et nous luttons avec nos amis chinois contre le COVID-19", a déclaré M. Menczer à Xinhua. "C'est un jour très important pour la Hongrie".

M. Qi a affirmé que la Chine et la Hongrie luttent côte à côte contre le nouveau coronavirus et que les vaccins arrivant aujourd'hui incarnent les engagements de la Chine à faire de son vaccin un bien public mondial.

La Hongrie avait annoncé le 29 janvier avoir signé un accord pour acheter le vaccin de Sinopharm, qui permettra de vacciner 2,5 millions de personnes.

Les Hongrois ont accès à cinq vaccins contre le COVID-19. La Hongrie est également devenue le premier Etat membre de l'UE à acheter des vaccins chinois et à en autoriser l'utilisation.

Mardi, la Hongrie a enregistré 823 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, pour un total national de 389.622, selon le site Internet du gouvernement.

Au cours des dernières 24 heures, 85 personnes sont décédées, ce qui porte le bilan à 13.837 morts, tandis que 298.773 patients se sont rétablis. Actuellement, 3.979 sont encore hospitalisés, dont 318 sous respiration artificielle, selon la même source.

   1 2 3 4 5 6   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/17/c_139747743.htm
 
 

 

Xinjiang: il y a toujours une grande différence entre l'image que des Européens ont de la Chine et la réalité du pays, selon un écrivain français

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-17 à 13:44

PARIS, 17 février (Xinhua) -- "Un nombre incalculable de mensonges sont propagés par des gens qui n'y sont jamais allés au Xinjiang", a annoncé à Xinhua Maxime Vivas, journaliste et écrivain français, qui s'est rendu deux fois au Xinjiang (nord-ouest de la Chine), et qui a écrit un livre "Ouïghours, pour en finir avec les fake news" pour démentir les mensonges, les photos truquées, les faux témoignages de l'Occident sur le Xinjiang.

Dans une interview exclusive accordée récemment à Xinhua, l'auteur du livre, publié récemment en France, a raconté ses deux visites à Xinjiang.

"Je suis allé une première fois au Xinjiang en 2016 avec 40 journalistes de 20 pays différents. J'ai visité le Xinjiang d'un bout à l'autre. Nous avons pris l'avion, des minibus. Nous avons visité des grandes villes. On a vu des écoles, des usines et on a rencontré beaucoup de gens." a-t-il affirmé.

"J'y suis revenu en 2018 avec ma compagne et nous avons visité beaucoup de choses. Entre mes deux voyages, deux ans se sont écoulés et j'ai remarqué l'extraordinaire dynamisme de la région qui avait beaucoup progressée. Beaucoup de choses s'étaient améliorées, des routes avaient été construites. C'est une région qui progresse très vite pour rattraper un retard qu'elle avait sans doute par rapport à d'autres régions de la Chine."a-t-il raconté.

Il y a toujours une grande différence entre l'image que des Européens ont de la Chine et la réalité du pays. Ils ne l'ont pas vu se développer, ils n'ont pas vu les villes devenir modernes, les TGV très répandus, a-t-il déploré.

"Au Xinjiang, j'ai vu une population Ouïghour musulmane très importante et on le voit car il y a beaucoup de mosquées et nous n'avons pas l'impression qu'ils sont opprimés. Ce qui est vrai c'est que la Chine a fait un effort particulier pour les former, leur apprendre la langue et un métier. J'ai vu beaucoup de danses, du folklore. Dans une école il y avait une maîtresse qui apprenait le mandarin et l'ouïghour. J'ai vu un cuisinier qui faisait de la nourriture hallal. Chez nous, vous ne pouvez pas imaginer ce que l'on raconte sur ce qu'il se passe au Xinjiang. Il est dit que le gouvernement chinois fait un génocide. Mais ce n'est pas ce qui se passe au Xinjiang."

Dans son livre, il a évoqué une rencontre très émouvante avec une paysanne de 41 ans qui n'avait pas fait d'études. Et le gouvernement chinois l'a aidée à monter une petite entreprise de fabrication de survêtement. Maintenant elle emploie 80 personnes. Avec son salaire de cheffe d'entreprise et les bourses du gouvernement pour les études, elle a pu envoyer son fils étudier à l'étranger. "Jamais de sa vie elle ne pensait que cela pouvait lui arriver. Sa vie a été transformée par le gouvernement chinois."a-t-il indiqué.

M.Vivas a indiqué qu'un sociologue français, Pierre Bourdieu, disait que les journaux se lisaient entre eux et qu'il y a une circulation circulaire de l'information entre un journal, puis un autre. Les hommes politiques lisent ces journaux qui à leur tour rapportent leurs propos. Il a estimé qu'il y a tellement de médias occidentaux qui racontent des fake-news et qui ne voudront pas reconnaitre qu'ils ont menti. "Un nombre incalculable de mensonges sont propagés par des gens qui n'y sont jamais allés au Xinjiang. Entre 2016 et 2020, période durant laquelle mon livre a été écrit, je me suis intéressé pendant quatre ans au Xinjiang et je vois que tout ce qu'on raconte n'est pas vrai."a-t-il souligné.

Il a constaté que le gouvernement chinois investit beaucoup pour aider les Ouïghours, former des ingénieurs, des professeurs pour que les Ouïghours puissent développer eux-mêmes leur région.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/17/c_139747818.htm

 

 

Les chefs de la diplomatie chinoise et sud-coréenne discutent par téléphone des relations bilatérales et du dossier de la péninsule coréenne

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-17 à 03:31

BEIJING, 16 février (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, s'est entretenu mardi par téléphone avec le nouveau ministre sud-coréen des Affaires étrangères Chung Eui-yong, avec qui il a discuté des relations bilatérales et des questions relatives à la péninsule coréenne.

La Chine et la Corée du Sud sont à la fois des voisins et des partenaires stratégiques de coopération de premier plan, a souligné M. Wang. Sous la direction attentive des plus hauts dirigeants des deux pays, et grâce aux efforts conjoints des deux parties, les relations entre les deux pays n'ont cessé de progresser en direction d'un développement commun, d'oeuvrer à la paix régionale et de conjuguer leurs efforts pour redynamiser l'Asie et promouvoir la prospérité mondiale, a-t-il indiqué.

Cette année sera l'Année des échanges culturels Chine-Corée du Sud, a rappelé M. Wang, ajoutant que l'année prochaine sera quant à elle celle du 30e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, ce qui revêt une grande importance pour les relations bilatérales.

Au début de la nouvelle année, les deux chefs d'Etat se sont à nouveau entretenus par téléphone pour inaugurer conjointement l'Année des échanges culturels Chine-Corée du Sud. A cette occasion, ils sont également parvenus à un nouveau et important consensus de vues sur le renforcement de leurs échanges et de leur coopération dans divers domaines, ce qui a constitué un excellent début pour le développement des relations bilatérales en 2021, a déclaré M. Wang.

La situation régionale et internationale actuelle évolue rapidement, si bien que les deux parties doivent renforcer leur communication et leur coopération, mettre en œuvre l'important consensus de vues atteint par les deux chefs d'Etat, et faire franchir une nouvelle étape au partenariat de coopération stratégique Chine-Corée du Sud pour lui permettre de rester d'actualité, a-t-il ajouté.

La Chine est prête à travailler de concert avec la Corée du Sud pour consolider les acquis de la lutte contre la pandémie de COVID-19, renforcer la coopération bilatérale et multilatérale contre la pandémie, améliorer les arrangements conjoints en matière de prévention, de contrôle et de "procédures accélérées", éviter d'exporter des cas l'une chez l'autre, et garantir le maintien des voyages relatifs aux affaires urgentes pour contribuer au développement économique des deux pays et faciliter leurs échanges et leur coopération dans divers domaines, a poursuivi M. Wang.

M. Chung a pour sa part souhaité au peuple chinois une joyeuse Fête du Printemps, affirmant que la Corée du Sud attachait une grande importance au développement de ses relations avec la Chine, et que les deux années à venir allaient revêtir une importance particulière pour les relations entre la Corée du Sud et la Chine.

Les deux pays doivent conjointement planifier leurs futurs échanges de haut niveau, garantir la réussite de l'Année des échanges culturels Corée du Sud-Chine et des activités liées au 30e anniversaire de leurs relations bilatérales, et approfondir leurs échanges et leur coopération dans des domaines comme l'économie, le commerce, les humanités et la culture, a-t-il affirmé.

La Corée du Sud soutient fermement les efforts de la Chine pour héberger les Jeux olympiques d'hiver à Beijing, et est disposée à approfondir sa coopération régionale avec la Chine pour mieux lutter contre la pandémie, a ajouté M. Chung.

Les deux parties ont également échangé des points de vue sur diverses questions internationales d'intérêt mutuel.

Concernant les affaires internationales, le chef de la diplomatie chinoise a déclaré que son pays était favorable à la mise en place de mécanismes de coopération régionale caractérisés par l'ouverture et l'inclusion, et s'opposait à toute division du monde basée sur des lignes idéologiques.

Pour ce qui est de la situation dans la péninsule coréenne, M. Wang a déclaré que l'évolution de la situation dans la péninsule avait un impact direct sur les intérêts de la Chine et de la Corée du Sud.

La Chine a toujours attaché une grande importance au rôle unique que la Corée du Sud joue en tant que partie concernée dans les affaires de la péninsule, a indiqué M.Wang, ajoutant que toutes les parties devaient travailler à renforcer leur communication et leur coordination, maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule, et s'efforcer d'atteindre les deux objectifs majeurs que sont la dénucléarisation et la création d'un mécanisme de paix permanent sur la péninsule.

M. Chung a quant à lui présenté les positions de la Corée du Sud, soulignant que la partie sud-coréenne était prête à continuer à jouer un rôle constructif dans la promotion d'une reprise des pourparlers de paix dans la péninsule.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/17/c_139746942.htm

 

 

Ngozi Okonjo-Iweala, première femme et première Africaine à la tête de l'OMC

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-17 à 15:54

 

En plus d'être la première femme à diriger l'OMC, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala en est aussi la première dirigeante africaine. Lundi, elle a été officiellement nommée directrice générale de l'agence internationale.

http://french.xinhuanet.com/2021-02/17/c_139747982.htm

 

 

La Chine est une "vraie amie" de la Serbie, selon le président serbe (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-02-10 à 21:55


(Xinhua/Wang Wei)

BELGRADE, 10 février (Xinhua) -- "C'est dans le besoin que l'on reconnaît ses vrais amis !", a déclaré le président serbe Aleksandar Vucic en décrivant ce que la Chine représentait pour la Serbie et le peuple serbe.

M. Vucic a indiqué à Xinhua lors d'une interview que la Serbie a toujours obtenu l'aide qu'elle demandait et qu'il était "très fier que nous ayons atteint un niveau de coopération dont nous pouvons nous vanter".

Rappelant l'ampleur de la coopération bilatérale ces dernières années, il s'est dit reconnaissant et impressionné de la manière dont cette coopération a transformé la Serbie et apporté d'immenses bénéfices au peuple serbe.

"Je suis fier de toutes nos réalisations, de toutes nos réussites. Où que vous alliez, vous pouvez voir des ponts construits par des entreprises chinoises, des tunnels (...) des autoroutes, des routes et des voies ferrées construites dans ce pays", a ajouté M. Vucic.

En dehors de ces projets de coopération, la Chine est aussi une vraie amie de la Serbie en cette période difficile de pandémie de COVID-19. La Chine a offert un grand soutien à la Serbie quand l'aide était particulièrement rare, ce pourquoi le président est lui-même allé à l'aéroport pour recevoir les vaccins envoyés par la Chine.

M. Vucic a rappelé que quand la pandémie a commencé à faire des ravages en Europe, la Chine a envoyé des experts médicaux qui ont aidé les Serbes à combattre le virus et renforcé la confiance des équipes médicales locales. "C'était un moment décisif de notre lutte contre cette pandémie et j'en suis très, très reconnaissant !"

La Chine est "le champion" qui a maîtrisé du mieux possible le COVID-19 "avec un leadership et une discipline sans pareils et a offert une aide généreuse à la Serbie dans le besoin, faisant du pays l'un des plus vaccinés dans le monde", a-t-il poursuivi.

Selon lui, la majorité de la population serbe a été vaccinée contre le COVID-19 avec le vaccin de la société pharmaceutique chinoise Sinopharm, ce qui démontre le haut niveau de confiance de la Serbie envers les vaccins chinois.

"J'ai un message très spécial pour le peuple chinois : nous vous comprenons, nous vous respectons, nous vous sommes profondément reconnaissants pour tout ce que vous avez fait et pour votre amitié et nous ferons de notre mieux pour entretenir cette amitié. Vous pouvez compter sur le peuple serbe", a conclu M. Vucic.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-02/10/c_139735972.htm