CHINE

CHINE

LE CHEF DE L'ONU EST DETERMINE A DEFENDRE LE MULTILATERALISME ET SALUE LE ROLE DE LA CHINE

Le chef de l'ONU est déterminé à défendre le multilatéralisme et salue le rôle de la Chine (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-21 à 00:36
 

NEW YORK (Nations Unies), 20 septembre (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré à Xinhua qu'il estimait que la pandémie de COVID-19 avait fait ressortir le besoin de renforcer le multilatéralisme, tout en exprimant l'espoir de continuer de travailler en étroite collaboration avec la Chine pour répondre aux défis communs de l'humanité.

"Au vu du paysage mondial actuel, il est clair que le bien commun est le mieux servi à travers davantage de coopération internationale, pas moins", a soutenu vendredi le chef de l'ONU.

"Le 75e anniversaire de l'ONU, aujourd'hui plus que jamais, nous rappelle que le multilatéralisme, le consensus et la coopération doivent être au premier plan pour maintenir et préserver les principes inscrits dans la Charte des Nations Unies", a-t-il indiqué.

M. Guterres a réitéré sa position sur le multilatéralisme dans la situation actuelle, notant que celui-ci doit à la fois fonctionner "en réseau" et être "inclusif".

"Nous avons besoin d'un multilatéralisme en réseau dans lequel les Nations Unies et leurs agences, les institutions financières internationales, les organisations régionales et d'autres organismes travaillent ensemble plus efficacement avec des liens institutionnels plus forts", a-t-il affirmé.

"Et nous avons besoin d'un multilatéralisme inclusif qui utilise les contributions essentielles de la société civile, des entreprises, des fondations, de la communauté des chercheurs, des autorités locales, des villes et des gouvernements régionaux", a-t-il poursuivi.

S'exprimant au sujet de la pandémie de COVID-19, M. Guterres a souligné que "le virus est la menace numéro un à la sécurité mondiale dans le monde d'aujourd'hui et nous avons besoin de la solidarité internationale pour le vaincre".

"Nous devons développer de nouveaux outils et élargir les outils actuels pour répondre aux nouveaux cas et fournir un traitement vital afin de stopper la transmission et sauver des vies", a-t-il déclaré.

Le secrétaire général a fait l'éloge de la contribution de la Chine dans la réponse aux défis mondiaux et de son succès dans la lutte contre la pauvreté.

Qualifiant la Chine de "pilier du multilatéralisme", M. Guterres a fait valoir que le pays jouait un rôle de plus en plus important dans les affaires régionales et internationales, ajoutant que l'étroite coopération entre l'ONU et la Chine concernait aussi les questions de paix et de sécurité dans le monde, y compris en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient.

"Les Nations Unies et la Chine jouissent d'un haut niveau de coopération", a-t-il souligné. "J'apprécie l'approche globale de la Chine sur un grand nombre de sujets d'intérêt commun, de la lutte contre le changement climatique au maintien de la paix en passant par le développement durable."

"J'espère que la Chine va poursuivre ses politiques proactives en vue d'améliorer le travail de l'ONU en matière de maintien de la paix et de la sécurité et d'encouragement du développement durable dans le monde", a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a aussi salué les "très grandes" avancées de la Chine contre la pauvreté.

La Chine en est à la dernière étape de l'éradication de la pauvreté absolue, a-t-il affirmé. Le nombre de personnes démunies dans les zones rurales chinoises est passé de 98,99 millions fin 2012 à 5,51 millions fin 2019, avec une chute du taux de pauvreté de 10,2% à 0,6% au cours de la même période.

Le secrétaire général a indiqué que la Chine "devient un acteur essentiel au sein du système onusien".

La Chine est le second plus grand contributeur au budget régulier de l'ONU, un grand contributeur de son maintien de la paix et le second plus grand contributeur financier au budget de maintien de la paix de l'ONU, a-t-il précisé.

La Chine fournit un total de plus de 2.500 soldats de la paix en uniforme qui affichent "toujours un grand professionnalisme et de bonnes compétences" pendant leur service dans les opérations onusiennes de maintien de la paix, a-t-il déclaré.

M. Guterres a affirmé que l'ONU était "fière de la présence forte de la famille des Nations Unies en Chine".

"L'année dernière, nous avons célébré le 40e anniversaire du travail de l'ONU en Chine, qui coïncidait avec la période de transformation de la Chine via sa politique de réforme et d'ouverture", a-t-il expliqué.

"Les Nations Unies ont soutenu la Chine et constaté ses formidables réussites en matière de développement au cours de cette période, et nous sommes déterminés à renforcer notre partenariat dans tous les piliers du travail de l'organisation, y compris le développement, la paix et la sécurité ou encore les droits de l'Homme", a-t-il poursuivi.

M. Guterres s'est dit confiant dans le fait que la Chine continuera de jouer un rôle majeur dans le soutien aux efforts multilatéraux visant à construire des sociétés plus égales et inclusives qui résistent mieux aux défis mondiaux sans précédent.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/21/c_139383461.htm

 

La Chine lance un nouveau satellite pour surveiller l'environnement océanique

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-21 à 18:54
 


(Xinhua/Wang Jiangbo)

JIUQUAN, 21 septembre (Xinhua) -- La Chine a envoyé lundi un nouveau satellite de surveillance des océans en orbite depuis le centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine.

Une fusée Longue Marche-4B transportant le satellite Haiyang-2C (HY-2C) a décollé à 13h40 (heure de Beijing), selon le centre de lancement.

Le HY-2C, le troisième satellite du pays dédié à l'étude de l'environnement dynamique océanique, peut fournir une observation par tous les temps et 24 heures sur 24 de la hauteur des vagues, de la hauteur de la surface de la mer, du vent et de la température.

Les équipements embarqués permettent au nouveau satellite de fournir des informations sur l'identification des navires, et de recevoir, stocker et transmettre des données de mesure de bouées dans les eaux au large de la Chine et dans d'autres zones marines.

Développé par la China Aerospace Science and Technology Corporation, le HY-2C formera un réseau avec le satellite HY-2B lancé précédemment et le satellite HY-2D, qui sera lancé à une date ultérieure, pour effectuer une surveillance de haute précision de l'environnement maritime.

Le réseau de satellites prévu sera capable d'effectuer 80% de la surveillance des vents à la surface de la mer dans le monde en six heures, ont déclaré des sources de l'Administration nationale de l'espace de Chine.

Le lancement de lundi était le 347e de la série de fusées Longue Marche.

 

   1 2 3 4  

http://french.xinhuanet.com/2020-09/21/c_139385338.htm

 

La Chine prendra des contre-mesures en réponse aux visites de hauts responsables américains à Taiwan

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-21 à 19:00
 

BEIJING, 21 septembre (Xinhua) -- La Chine prendra des contre-mesures légitimes en réponse aux récentes visites de hauts responsables américains à Taiwan, y compris des mesures ciblant les personnes concernées, a déclaré lundi Wang Wenbin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

M. Wang a fait ces remarques lors d'un point de presse régulier, exhortant la partie américaine à mettre fin à toute forme d'échanges officiels avec Taiwan.

Selon les rapports des médias, le sous-secrétaire d'Etat américain, Keith Krach, s'est rendu à Taiwan la semaine dernière et a rencontré la dirigeante Tsai Ing-wen, après la visite en août du secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/21/c_139385347.htm

 

L'Iran exhorte les Etats-Unis à faire leur devoir et respecter les lois internationales

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-21 à 02:25
 

TEHERAN, 20 septembre (Xinhua) -- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a exhorté dimanche les Etats-Unis à "réintégrer la communauté internationale" et à faire leur devoir.

"Avec les actions des Etats-Unis, le monde n'a rien obtenu à part l'insécurité, la guerre et l'instabilité", a déclaré lors de son point de presse hebdomadaire M. Khatibzadeh, cité par l'agence de presse officielle IRNA.

Le porte-parole iranien commentait les propos tenus par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, qui a affirmé que "les Etats-Unis rétablissaient presque toutes les sanctions des Nations Unies contre l'Iran".

M. Khatibzadeh a décrit cette remarque de M. Pompeo comme "un monde rempli de mensonges" et soutenu que l'unique trace des actions américaines dans le monde était "un héritage de destruction et de mauvais augure", ajoutant que Washington s'engageait vers "un nouvel acte de provocation".

Le message de l'Iran à destination de Washington, a-t-il poursuivi, c'est que ce dernier devrait "réintégrer la communauté internationale et renouer avec ses devoirs".

Quant à la possibilité que les Etats-Unis tentent de forcer l'inspection unilatérale des navires et avions iraniens, le porte-parole a répondu que "les Etats-Unis sont très isolés".

Il a souligné que les pays de l'E-3 (Royaume-Uni, France et Allemagne), "des alliés incontestés" des Etats-Unis, avaient publié dimanche un communiqué affirmant que Washington n'a pas le droit d'imposer des sanctions contre l'Iran et que ses actions n'ont aucun effet juridique.

"Toute action qui viole la souveraineté de l'Iran et les règlements internationaux sera sévèrement punie sans un moment d'hésitation", a-t-il averti.

M. Khatibzadeh a déclaré que les Etats-Unis doivent "s'abstenir de tout acte de piraterie sur terre, dans les airs ou en mer, car l'ère de la piraterie est terminée".

La communauté internationale, a-t-il ajouté, doit présenter un front uni contre les Etats-Unis afin qu'ils respectent les lois et règlements internationaux et "cessent leurs activités criminelles".

http://french.xinhuanet.com/2020-09/21/c_139383510.htm

CHINE : UNE ACTION COLLECTIVE DANS LE CADRE DES NATIONS-UNIES EST NECESSAIRE POUR RELEVER LES DEFIS MONDIAUX

Une action collective dans le cadre des Nations Unies est nécessaire pour relever les défis mondiaux

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 13:22
 

BEIJING, 20 septembre (Xinhua) -- En prévision des réunions de haut niveau des Nations Unies prévues lundi, la communauté internationale attend des dirigeants du monde entier qu'ils fassent des efforts collectifs pour relever les défis mondiaux.

Cette année marque le 75e anniversaire des Nations Unies, qui se trouvent à nouveau à un moment crucial de l'histoire de l'humanité en raison de la montée de l'unilatéralisme et du protectionnisme.

"Alors que nous marquons le 75e anniversaire des Nations Unies, il est clair que le monde attend beaucoup de nous, en tant que principale plateforme de multilatéralisme et de coopération dans un système international fondé sur des règles", a déclaré le secrétaire général de l'ONU António Guterres lors de l'ouverture de la première séance plénière de la 75e session de l'Assemblée générale (AGNU).

Lundi, les Etats membres de l'ONU devraient adopter une déclaration réaffirmant leurs engagements en faveur d'un multilatéralisme revigoré.

Dans son discours d'ouverture de la réunion de l'AGNU, son président pour la 75e session Volkan Bozkir a affirmé que "le contexte dans lequel nous travaillons sert à nous rappeler la nécessité du système multilatéral et nous invite tous à utiliser la Charte des Nations Unies pour relever les défis collectifs qui se posent à nous", faisant référence à la pandémie de COVID-19.

Cette maladie qui fait des ravages dans le monde entier a infecté plus de 30 millions de personnes et en a tué près d'un million.

En ce moment critique se présente "une occasion sans précédent de reconstruire en mieux et de manière plus équitable. Pour l'Afrique, la voie que nous devons suivre est claire. L'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable est un modèle de coopération et de partenariat mondial", a estimé jeudi le président sud-africain Cyril Ramaphosa aux Nations Unies par vidéoconférence.

"Notre expérience du COVID-19 a vraiment démontré ce qui peut être réalisé si nous agissons et travaillons ensemble pour relever les défis mondiaux", a souligné M. Ramaphosa, qui est également président de l'Union africaine.

Dans le compte rendu de sa position sur le 75e anniversaire de l'ONU, la Chine a réaffirmé son engagement à sauvegarder le système de gouvernance mondiale centré sur l'ONU, les normes fondamentales des relations internationales sous-tendues par les buts et principes de la Charte des Nations Unies, l'autorité et la stature de l'ONU, et le rôle central que joue cette dernière dans les affaires internationales.

Bertrand Badie, spécialiste chevronné des relations internationales à l'Institut d'études politiques de Paris, a déclaré que face à l'unilatéralisme et à l'hégémonisme, tous les pays devraient s'engager en faveur du multilatéralisme en défendant les buts et principes de la Charte des Nations unies et du système international avec l'ONU en son centre.

Il a appelé à abandonner la mentalité de guerre froide et l'hégémonisme et à construire des relations internationales plus justes et plus équitables.

"Bien que l'ONU ait besoin d'être renforcée et réformée, elle joue un rôle irremplaçable dans des domaines tels que la promotion de la sécurité, la coopération économique et la coopération en matière de santé publique", a indiqué Liu Di, professeur à la Faculté des sciences sociales de l'Université de Kyorin à Tokyo.

Cavince Adhere, chercheur en relations internationales basé à Nairobi, a noté que le monde est confronté à des défis transfrontaliers, de la pandémie de COVID-19 au changement climatique, soulignant que tous les pays devraient renforcer la solidarité pour coordonner leurs efforts au lieu de poursuivre des actions unilatérales.

Ignacio Martínez Cortés, professeur de sciences politiques à l'Université nationale autonome du Mexique, a dit que le monde nécessite l'expérience de la Chine pour aider d'autres pays à sortir de la crise actuelle de santé publique et qu'il a besoin d'elle pour promouvoir le multilatéralisme dans le cadre des Nations Unies, ce qui illustre le concept de construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

"En ce 75e anniversaire, nous sommes confrontés à notre propre moment de 1945", a averti António Guterres, mettant l'accent sur le fait que selon lui, "nous devons faire preuve d'une unité sans précédent pour surmonter l'urgence d'aujourd'hui, faire en sorte que le monde bouge, travaille et prospère à nouveau, et que la vision de la Charte soit respectée".

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382659.htm

 

La Russie dément la reprise des sanctions de l'ONU contre l'Iran

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 20:34
 

MOSCOU, 20 septembre (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) n'a pris aucune mesure qui pourrait conduire à la reprise des précédentes sanctions contre l'Iran, a déclaré dimanche le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette déclaration a été faite peu après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo eut déclaré que "les Etats-Unis se félicitent du rétablissement de pratiquement toutes les sanctions de l'ONU précédemment levées contre la République islamique d'Iran" et que "les sanctions sont réimposées à l'Iran conformément au processus de retour en arrière prévu par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU".

"Maintenant, ils essaient de forcer tout le monde à mettre des lunettes de réalité augmentée 'made in USA' et à voir les événements autour de l'Iran et du Plan d'action global conjoint (PAGC, l'accord nucléaire iranien) exclusivement par leur prisme. Mais le monde n'est pas un jeu vidéo américain", peut-on lire dans le communiqué.

Prétendre que les sanctions de l'ONU contre l'Iran ont été rétablies est un "vœu pieux", a estimé le ministère, en exhortant la partie américaine à "avoir le courage de faire enfin face à la vérité et de cesser de parler au nom du Conseil de sécurité de l'ONU".

"Ce comportement débridé contraire au PAGC et à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies constitue un coup sérieux porté par les Etats-Unis à l'autorité du Conseil de sécurité des Nations Unies, une manifestation de mépris ouvert pour ses décisions et pour le droit international en général. C'est inacceptable", a-t-il souligné.

Les efforts pour maintenir et assurer la mise en œuvre durable du PAGC se poursuivront, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

"Les Etats-Unis ne devraient pas aggraver la situation, mais abandonner immédiatement leur projet de détruire le PAGC et de saper la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies", a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139383196.htm

 

Le plus haut conseiller politique chinois déclare que les compatriotes des deux rives du détroit de Taiwan sont désireux de communiquer

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 20:41
 

XIAMEN, 20 septembre (Xinhua) -- Le plus haut conseiller politique chinois, Wang Yang, s'est adressé dimanche au 12e Forum du détroit dans la ville portuaire de Xiamen, dans la province du Fujian, via une liaison vidéo.

M. Wang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois et président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, a félicité le forum pour son ouverture malgré le COVID-19 et une certaine obstruction de la part de Taiwan.

L'ouverture du forum et le grand nombre de participants de Taiwan ont pleinement démontré que les compatriotes des deux rives du détroit de Taiwan avaient un désir sincère et fort de communication et qu'aucune force ne pouvait l'arrêter, a déclaré M. Wang.

Le développement des relations entre les deux rives au cours des dernières décennies montre que les deux parties tirent profit des échanges, mais souffrent de l'isolement, a-t-il indiqué.

Certaines forces de Taiwan tentent d'entraver la communication et la coopération entre les deux rives, ce qui ne fera que nuire à Taiwan, a-t-il ajouté.

"L'indépendance de Taiwan", une voie qui ne mène nulle part, n'apportera que des risques insupportables à Taiwan, a déclaré M. Wang. "Nous ne tolérerons aucune atteinte à la souveraineté, à la sécurité et aux intérêts de développement de la Chine."

La partie continentale encourage le développement pacifique des relations entre les deux rives sur la base du Consensus de 1992 et améliorera encore les arrangements institutionnels, les politiques et les mesures au profit des compatriotes de Taiwan, a souligné M. Wang.

Il a exprimé l'espoir que les compatriotes des deux rives du détroit puissent assumer conjointement les responsabilités historiques de la réunification nationale et faire avancer la grande cause du renouveau national.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139383200.htm

 

TikTok espère que l'accord tripartite entre ByteDance, Oracle, Walmart résoudra les inquiétudes de l'administration américaine

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 12:51
 

LOS ANGELES, 19 septembre (Xinhua) -- La plateforme de partage de vidéos TikTok a déclaré samedi être "heureuse" qu'un accord conclu par sa société mère chinoise ByteDance avec Oracle et Walmart "résoudrait les inquiétudes sur la sécurité de l'administration américaine et réglerait les questions relatives à l'avenir de TikTok aux Etats-Unis".

La société basée à Los Angeles a publié un communiqué samedi après-midi, quelques heures après que le président américain Donald Trump a annoncé avoir approuvé un accord tripartite.

TikTok a révélé certains détails de cet accord qui a été remis lundi aux autorités et appuyé jusqu'à présent par la Maison Blanche, en disant qu'Oracle deviendra son "fournisseur de technologie de confiance" et que Walmart jouera un rôle dans le "partenariat commercial".

Le secrétaire du département américain du Commerce, Wilbur Ross, a noté que M. Trump prévoit jusqu'au 12 novembre pour résoudre les problèmes de sécurité nationale posés par TikTok. "S'ils le sont, les interdictions mises en place par l'ordonnance (présidentielle) pourront être levées", a affirmé M. Ross.

Un représentant de TikTok a indiqué vendredi dans un communiqué dont Xinhua a obtenu copie que l'entreprise de haute technologie basée à Los Angeles est en désaccord avec la décision du département américain du Commerce et qu'elle est déçue que celui-ci bloque le téléchargement et la mise à jour de l'application populaire à partir de dimanche.

Le ministère chinois du Commerce a souligné samedi être résolument opposé à la décision américaine de bloquer le téléchargement des applications WeChat et TikTok, exhortant les Etats-Unis à cesser immédiatement leurs brimades et à préserver les règles ainsi que l'ordre internationaux.

Sans la moindre preuve, les Etats-Unis ont utilisé à plusieurs reprises la puissance étatique pour opprimer ces deux entreprises pour des raisons injustifiées, ce qui a gravement perturbé leurs activités commerciales normales, a sapé la confiance des investisseurs internationaux dans l'environnement d'investissement américain et a porté atteinte à l'ordre économique et commercial mondial normal, a déploré le ministère dans un communiqué.

La position du département du Commerce fait suite au décret du 6 août de M. Trump interdisant toute transaction américaine avec ByteDance à partir de 45 jours. Un ordre similaire a été émis pour WeChat, qui appartient au géant chinois de la technologie Tencent.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382642.htm

 

Le Japon a démenti la possibilité d'un appel téléphonique entre son PM et la dirigeante de Taiwan

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 14:01
 

BEIJING, 20 septembre (Xinhua) -- Le Japon a clairement informé la Chine que son Premier ministre ne communiquerait pas par téléphone avec Tsai Ing-wen comme l'ont rapporté les médias, a indiqué samedi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

D'après des reportages des médias, lors d'une réunion avec Mme Tsai tenue vendredi à Taiwan, l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori a exprimé la volonté du dirigeant japonais actuel de communiquer avec Mme Tsai par téléphone si possible.

"Nous avons pris note de ces reportages, et avons des explications au Japon", a indiqué M. Wang en réponse à une question de média. "La partie japonaise a clairement indiqué que son Premier ministre ne communiquerait pas avec Mme Tsai par téléphone comme les médias l'ont rapporté. Ce que les médias ont dit n'aura jamais lieu". Fin

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382710.htm

 

Etats-Unis : Donald Trump exhorte les républicains à confirmer "sans délai" la nomination d'un nouveau juge à la Cour suprême

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 00:59
 

WASHINGTON, 19 septembre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a exhorté samedi les républicains à confirmer "sans délai" la nomination d'un nouveau juge à la Cour suprême pour remplacer Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi soir à l'âge de 87 ans.

"Nous avons été placés dans cette position de pouvoir et d'importance pour prendre des décisions pour le peuple qui nous a si fièrement élus, dont la plus importante est depuis longtemps considérée comme la sélection des juges de la Cour suprême des Etats-Unis. Nous avons cette obligation, sans délai", a tweeté le président américain.

Mme Ginsburg est morte de complications dues à un cancer du pancréas métastatique, a déclaré la Cour suprême dans un communiqué de presse, ajoutant qu'une inhumation privée aura lieu au cimetière national d'Arlington, sans révéler la date précise de la cérémonie.

Deuxième femme juge à la Cour suprême dans l'histoire des Etats-Unis et avocate de l'égalité de protection juridique des femmes, Mme Ginsburg a été nommée à la magistrature en 1993 par le président de l'époque, Bill Clinton, et est devenue au fil des années la juge libérale la plus éminente de la plus haute juridiction du pays.

La mort de Mme Ginsburg a déclenché une lutte partisane féroce au Capitole sur la question de savoir s'il fallait confirmer un candidat à moins de 50 jours de l'élection présidentielle.

Alors que les démocrates ont insisté pour qu'un nouveau juge soit choisi par le président élu par les électeurs lors de l'élection du 3 novembre - faisant ainsi écho à la dernière volonté de Mme Ginsburg - les républicains ont promis un vote rapide au Sénat pour donner le feu vert à la personne nommée par M. Trump avant le jour du scrutin, afin que la majorité conservatrice sur le banc puisse être encore consolidée.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139381868.htm


 

LE MINISTERE CHINOIS DU COMMERCE ANNONCE DES MESURES DE RETORSION CIBLANT LES ETATS-UNIS

Drapeau de la Chine

La Chine annonce des mesures de rétorsion ciblant les États-Unis

© AFP 2020 STR

INTERNATIONAL

URL courte

151165

S'abonner

L'annonce du ministère du Commerce, effectuée en pleine escalade entre Pékin et Washington, ne vise nommément aucune entreprise étrangère. Mais elle mentionne de façon générale une série d'agissements rendant ces sociétés passibles d'amendes, de restrictions d'activités ou d'entrée de matériel et de personnel en Chine, rapporte l'AFP.

Le gouvernement chinois a annoncé le 19 septembre l'instauration d'un mécanisme qui lui permettra de restreindre les activités des entreprises étrangères, une mesure largement perçue comme des représailles ciblant les États-Unis.

 

 

Les drapeaux de la Chine et les États-Unis

© REUTERS / HYUNGWON KANG

Un conflit d’envergure entre les USA et la Chine est-il possible? Washington répond

L'annonce du ministère du Commerce mentionne de façon générale une série d'agissements rendant les entreprises figurant sur une future «liste d'entités non fiables» passibles d'amendes, de restrictions d'activités ou d'entrée de matériel et de personnel en Chine.

 

Cette liste comprendra les entreprises dont les activités «portent atteinte à la souveraineté nationale de la Chine et à ses intérêts en matière de sécurité et de développement» ou qui violent «les règles économiques et commerciales internationalement acceptées», selon le ministère.

Cette annonce intervient alors que les États-Unis ont interdit de télécharger, à partir de dimanche les applications TikTok et WeChat détenues par les géants chinois ByteDance et Tencent.

 

 

TikTok

© AP PHOTO / ANJUM NAVEED

Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites aux Etats-Unis à partir de dimanche

Dans un communiqué, le ministère chinois du Commerce a accusé samedi Washington de pratiquer «l'intimidation». «Si les États-Unis persistent dans leurs actions unilatérales, la Chine prendra les mesures nécessaires pour protéger de façon résolue les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises», a-t-il menacé.

 

Les tensions entre les États-Unis et la Chine sont allées crescendo depuis le mois d'août quand Donald Trump, en pleine campagne pour sa réélection, a posé un ultimatum à TikTok, qu'il accuse d'espionnage industriel pour le compte de Pékin, sans toutefois avoir rendues publiques des preuves tangibles.

Le géant chinois des télécoms Huawei est également sur une liste noire américaine pour l'empêcher d'acquérir des technologies «made in USA» indispensables à ses téléphones. Les États-Unis mettent également la pression sur les Européens pour qu'ils excluent Huawei de leurs futurs réseaux 5G.

https://fr.sputniknews.com/international/202009191044454402-la-chine-annonce-des-mesures-de-retorsion-ciblant-les-etats-unis/

 

Le nombre de cas de COVID-19 dans le monde a dépassé les 30 millions, selon l'OMS

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-19 à 04:30
 

GENÈVE, 18 septembre (Xinhua) -- Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de cas de COVID-19 dans le monde a dépassé 30 millions, atteignant précisément 30.055.710, dont 943.433 décès, à la date de vendredi 14h01 GMT.

Les Etats-Unis sont restés en tête du nombre de cas confirmés et de décès, avec respectivement 6.571.119 cas confirmés et 195.638 décès. Viennent ensuite l'Inde et le Brésil, l'Inde ayant signalé 5.214.677 cas confirmés et 84.372 décès, et le Brésil 4.419.083 cas confirmés et 134.106 décès, a indiqué l'OMS.

Parmi les pays gravement touchés figurent également la Russie avec 1.091.186 cas confirmés, le Pérou avec 744.400 cas, la Colombie avec 736.377 cas, le Mexique avec 680.931 cas, l'Afrique du Sud avec 655.572 cas, l'Espagne avec 625.651 cas et l'Argentine avec 589.012 cas.

Sur la liste du nombre de décès, après les Etats-Unis, l'Inde et le Brésil, viennent le Mexique avec 71.978 décès, le Royaume-Uni avec 41.705 décès, l'Italie avec 35.658 décès, le Pérou avec 31.051 décès, la France avec 30.930 décès, l'Espagne avec 30.405 décès, l'Iran avec 23.808 décès, la Colombie avec 23.478 décès et la Russie avec 19.195 décès.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/19/c_139379934.htm

 

Donald Trump promet un vaccin contre le coronavirus pour "tous les Américains" d'ici à avril 2021

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-19 à 06:00
 

WASHINGTON, 18 septembre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que les Etats-Unis produiraient suffisamment de doses de vaccin contre le coronavirus pour "tous les Américains" d'ici à avril 2021.

M. Trump a déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche que son pays disposerait d'au moins 100 millions de doses de vaccin d'ici à la fin de l'année, voire "probablement beaucoup plus que cela".

"Des centaines de millions de doses seront disponibles chaque mois, et nous nous attendons à avoir suffisamment de vaccins pour tous les Américains d'ici à avril", a indiqué M. Trump.

La déclaration du président américain est intervenue quelques jours après qu'il eut affirmé que les Etats-Unis pourraient commencer à distribuer un vaccin contre le coronavirus dès le mois d'octobre.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/19/c_139379983.htm

 

(COVID-19) La Chine renforce ses mesures pour prévenir la réapparition du virus

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-19 à 10:13
 

BEIJING, 19 septembre (Xinhua) -- La Chine lancera une inspection dans 17 régions de rang provincial afin de s'assurer que les mesures sont en place pour prévenir la réapparition du COVID-19 en automne et en hiver, a indiqué vendredi la Commission nationale de la santé (CNS).

L'inspection se concentrera sur la mise en œuvre des mesures de prévention de l'épidémie dans les ports frontaliers, les écoles, les quartiers résidentiels et les hôpitaux, a déclaré Ma Xiaowei, directeur de la CNS.

M. Ma a également appelé à des préparatifs pour les tests d'acide nucléique, le traitement du COVID-19, les lieux de quarantaine et les fournitures de prévention de l'épidémie, afin de s'assurer de la capacité d'effectuer les tests d'acide nucléique pour tous les résidents d'une zone dans un délai de cinq à sept jours en cas d'apparition d'un foyer d'infection au COVID-19.

L'inspection sera effectuée par le mécanisme commun de prévention et de contrôle du Conseil des Affaires d'Etat contre le COVID-19 fin septembre.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/19/c_139380631.htm

 

 

La Chine s'oppose résolument à la décision américaine de bloquer WeChat et TikTok

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-19 à 14:32
 

BEIJING, 19 septembre (Xinhua) -- Le ministère chinois du Commerce a déclaré samedi qu'il s'opposait résolument à la décision des Etats-Unis de bloquer les téléchargements des applications WeChat et TikTok.

En l'absence de toute preuve, les Etats-Unis ont utilisé à plusieurs reprises le pouvoir de l'Etat pour s'en prendre à ces deux entreprises pour des raisons injustifiées, ce qui a gravement perturbé leurs activités commerciales normales, sapé la confiance des investisseurs internationaux dans l'environnement d'investissement américain et endommagé l'ordre économique et commercial mondial normal, a indiqué le ministère dans un communiqué en ligne.

Il a exhorté les Etats-Unis à cesser immédiatement l'intimidation et à protéger les règles et l'ordre internationaux. "Si les Etats-Unis sont déterminés à suivre leur propre voie, la Chine prendra les mesures nécessaires pour protéger résolument les droits et les intérêts légitimes des entreprises chinoises", a ajouté le ministère.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/19/c_139381003.htm

 

COMBATS SANGLANTS DANS L'HIMALAYA : L'ARMEE INDIENNE NE FAIT PAS LE POIDS FACE A L'ARMEE CHINOISE ULTRA-SOPHISTIQUEE ET BIEN MIEUX STRUCTUREE

Un soldat chinois (G) face à un soldat indien à la frontière sino-indienne, dans l'État du Sikkim, au nord-est de l'Inde.

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»

© AFP 2020 DIPTENDU DUTTA

INTERVIEWS

URL courte

Par 

144410

S'abonner

Malgré les déclarations d’apaisement, la série d’affrontements entre la Chine et l’Inde sur leur frontière, mal définie en altitude et longue de 3.300 km, inquiète. Des tensions dont l’Inde pourrait bien sortir défaite, selon le général Alain Lamballe, spécialiste de l’Asie du Sud.

Une lutte à mains nues sur le toit du monde entre deux puissances nucléaires... L’armée populaire chinoise (APL) et l’armée indienne se disputent la région du Ladakh, dans l’Himalaya, à plus de 4.000 mètres d’altitude. Une zone appelée par Pékin «Tibet du Sud». Le 20 juin, un violent accrochage a eu lieu au corps-au-corps, faisant 20 morts côté indien, le bilan chinois restant inconnu.

Ces chocs sporadiques mèneront-ils à un conflit armé? Face à la Chine dans la région, l’Inde est-elle réellement en mesure de conserver les territoires qu’elle considère comme siens? Interrogé par Sputnik, le général Alain Lamballe, spécialiste de l’Asie du Sud, directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) et chercheur à Asie 21, minimise l’éventualité d’une guerre conventionnelle:

«L’Inde qui se sent agressée n’a pas la possibilité de mener un combat de forte intensité contre les Chinois, parce que l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise. Celle-ci est ultra-sophistiquée, bien mieux structurée avec un commandement unique interarmées à Chengdu, ce qui n’est pas le cas, côté indien […] Il peut y avoir des dérapages locaux mais je ne crois pas que cela débouchera sur un conflit majeur et généralisé.»

Retrouvez cet entretien sur YouTube

https://fr.sputniknews.com/interviews/202009181044450878-combats-sanglants-dans-lhimalaya-larmee-indienne-ne-fait-vraiment-pas-le-poids-face-a-larmee/

 

CHINE : PUBLICATION D'UN LIVRE BLANC SUR LA PARTICIPATION DES FORCES ARMEES CHINOISES DANS LES OPERATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX DE L'ONU

 

Chine : publication d'un livre blanc sur la participation des forces armées chinoises dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-18 à 13:53
 


(Xinhua/Jin Liangkuai)

BEIJING, 18 septembre (Xinhua) -- La Chine a publié vendredi un livre blanc sur la participation des forces armées du pays dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Le livre blanc, intitulé "Forces armées chinoises : 30 ans d'opérations de maintien de la paix de l'ONU", a été publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

Servant au sein des missions de la paix de l'ONU dans le monde, les forces armées de la Chine sont devenues une force importante dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU au cours des trois dernières décennies, indique le document.

Les casques bleus chinois ont laissé leurs empreintes dans plus de vingt pays et régions, comme le Cambodge, la République démocratique du Congo, le Libéria, le Soudan, le Liban, Chypre, le Soudan du Sud, le Mali et la République centrafricaine.

Ils ont réalisé des contributions extraordinaires pour faciliter le règlement pacifique des différends, sauvegarder la sécurité et la stabilité régionales, et promouvoir le développement économique et social dans les pays hôtes, indique le document.

La Chine a fidèlement respecté les engagements qu'elle avait annoncés lors d'un sommet de l'ONU pour soutenir le maintien de la paix de l'ONU par des actions, telles que la formation d'une force en attente de maintien de la paix, la mobilisation d'un plus grand nombre d'actifs de facilitateurs dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU, l'aide à la formation des casques bleus étrangers et l'offre d'une aide militaire gratuite à l'Union africaine, indique le document.

Les forces armées chinoises ont également collaboré, dans le cadre du maintien de la paix, avec plus de 90 pays et dix organisations internationales et régionales, indique-t-il.

Contribuant à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, la Chine continuera à jouer son rôle en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, à soutenir et à participer solidement aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, d'après le livre blanc.

Le document comprend également un calendrier des activités des forces armées chinoises dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/18/c_139378635.htm

 

 

La Chine et les Etats-Unis doivent gérer leurs différends de manière constructive (ambassadeur chinois)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-18 à 01:07
 

WASHINGTON, 17 septembre (Xinhua) -- La Chine et les Etats-Unis doivent gérer leurs différends de manière constructive, car les intérêts communs et besoins mutuels des deux pays sont toujours plus importants que les différends qu'ils peuvent avoir, a déclaré l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, Cui Tiankai.

"Pour être honnête, certains de ces différends subsisteront avec nous pour de nombreuses années encore. Nous devons reconnaître qu'il y aura toujours des divergences entre nous, car nous sommes deux pays différents avec des patrimoines historiques, des cultures et des système politiques et économiques très différents", a expliqué M. Cui dans un récent entretien avec l'ancien secrétaire américain au Trésor Hank Paulson pour le programme "Straight Talk with Hank Paulson".

Cette conversation, qui date du 28 août et a été diffusée ce lundi, couvre des sujets tels que les relations sino-américaines actuelles, la coopération économique et commerciale bilatérale, la gouvernance mondiale et l'économie chinoise.

"Mais nous devons gérer les différends de manière constructive. Nous devons garder à l'esprit que nos intérêts communs et besoins mutuels surpassent toujours les divergences que nous pouvons avoir. Nous sommes confrontés à de très nombreux défis mondiaux. Ni la Chine ni les Etats-Unis ne peuvent tous les gérer à eux seuls, qu'il s'agisse de la pandémie, la lutte contre le changement climatique ou les catastrophes naturelles", a-t-il indiqué.

"La communauté internationale souhaite que la Chine et les Etats-Unis travaillent ensemble, et non pas l'un contre l'autre, pour gérer ces défis mondiaux. Il en va de l'intérêt commun au sens large", a poursuivi M. Cui.

"Quant à nos divergences, en toute honnêteté, je dois faire remarquer que beaucoup de ces questions, y compris celles que vous venez de mentionner comme la situation dans le détroit de Taiwan, le Xinjiang, Hong Kong et la mer de Chine méridionale, si on regarde sur la carte, ces lieux font soit partie du territoire chinois, soit sont très proches de la Chine. Aucun n'est proche des Etats-Unis. Et aucun d'entre eux ne fait partie du territoire américain", a souligné l'ambassadeur chinois.

"Pour nous, c'est une question de souveraineté, d'intégrité territoriale et d'unité nationale. Parfois nous ne comprenons simplement pas pourquoi ces questions deviennent des problèmes entre nos deux pays. Ce sont des questions internes à la Chine", a-t-il déploré.

"Alors que la nation chinoise s'efforce de réaliser sa modernisation, nous devons résoudre en parallèle les problèmes liés à notre souveraineté et à notre intégrité territoriale. Ils ne concernent que nous", a ajouté M. Cui.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/18/c_139377021.htm

 

Un port frontalier du Xinjiang enregistre 3.000 voyages de trains de fret Chine-Europe

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-18 à 20:18
 

NEW YORK, 17 septembre (Xinhua) -- Les cas d'infection au nouveau coronavirus dans le monde ont dépassé jeudi la barre des 30 millions, selon le Centre pour la science et l'ingénierie des systèmes (CSSE) de l'Université Johns Hopkins.

Ce total était ainsi de 30.003.378, avec 942.989 décès, en date de jeudi 18H22 heure locale (22h22 GMT), selon les données du CSSE.

Les Etats-Unis comptent le plus grand nombre de cas d'infection et de décès dans le monde, soit respectivement 6.669.322 et 197.554. L'Inde suit derrière avec 5.118.253 cas, devant le Brésil avec 4.419.083 cas et 134.106 décès, soit le deuxième plus grand nombre de décès au monde.

Les pays avec plus de 650.000 cas comprennent également la Russie, le Pérou, la Colombie, le Mexique et l'Afrique du Sud, tandis que d'autres pays comptant plus de 35.000 décès comprennent l'Inde, le Mexique, le Royaume-Uni et l'Italie, selon l'université.

Les cas dans le monde ont dépassé la barre des 10 millions le 28 juin, passant à 20 millions le 10 août. Il a fallu 43 jours pour que ce total passe de 10 à 20 millions et 38 jours de 20 à 30 millions.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/18/c_139377657.htm

 

Baisse de 32% des immatriculations de voitures particulières au cours des 8 premiers mois de 2020 dans l'UE

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-18 à 05:58
 

BRUXELLES, 17 septembre (Xinhua) -- Les immatriculations de voitures particulières dans l'Union européenne (UE) ont chuté de 32% au cours des huit premiers mois de cette année par rapport à la même période de l'année dernière, a annoncé jeudi l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA).

Un total de 6.123.852 voitures neuves ont été immatriculées de janvier à août cette année, soit environ 2,9 millions de moins qu'au cours de la même période de 2019, selon l'ACEA.

Parmi les quatre plus grands marchés de l'UE, l'Espagne a été la plus touchée avec 40,6% de voitures particulières vendues en moins au cours de la période par rapport à 2019. Elle est suivie par l'Italie, qui a enregistré une baisse de 38,9%, la France avec une baisse de 32% et l'Allemagne avec une baisse de 28,8% par rapport à la même période de l'année dernière, a précisé l'ACEA.

La demande de voitures particulières a semblé être en corrélation avec le calendrier de la crise du COVID-19 dans l'UE.

Après la mise en place d'un confinement strict pour contrer la propagation du virus en Europe, les immatriculations de voitures ont ainsi diminué de 55,1% en mars et de 73,6% en avril en glissement annuel.

Lorsque les mesures de confinement ont commencé à être assouplies en mai et juin, le marché a amorcé un redressement avec une baisse de 52,3% en mai et de 22,3% en juin par rapport à l'année précédente.

Les ventes de voitures particulières ont culminé en juillet, avec une baisse de seulement 5,7% par rapport au même mois de 2019, mais en août, les chiffres ont de nouveau diminué, chutant de 18,9% par rapport à août 2019, alors que la menace d'une deuxième vague se profilait.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/18/c_139377231.htm

 

 

LA CHINE EXHORTE LES ETATS-UNIS A CESSER IMMÉDIATEMENT LES ECHANGES OFFICIELS AVEC TAIWAN

 

La Chine exhorte les Etats-Unis à cesser immédiatement les échanges officiels avec Taiwan

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-17 à 20:13
 

BEIJING, 17 septembre (Xinhua) -- La Chine a exhorté jeudi les Etats-Unis à respecter le principe d'une seule Chine, et à cesser immédiatement de procéder à des échanges officiels et de promouvoir une relation substantielle avec Taiwan.

"La Chine apportera la réponse nécessaire à la lumière de l'évolution de la situation", a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'un point de presse quotidien.

Les remarques de M. Wang ont été faites après que la partie américaine avait annoncé que Keith Krach, sous-secrétaire d'Etat américain, se rendrait à Taiwan pour assister à un prochain service commémoratif pour l'ancien dirigeant de Taiwan, Lee Teng-hui.

"La Chine s'oppose fermement à toute forme d'échanges officiels entre les Etats-Unis et Taiwan. Cette position est claire et cohérente", a-t-il réaffirmé.

La visite de Keith Krach à Taiwan viole gravement le principe d'une seule Chine et les dispositions des trois communiqués conjoints sino-américains, encourage les forces séparatistes de "l'indépendance de Taiwan", et sape les relations entre la Chine et les Etats-Unis ainsi que la paix et la stabilité entre les deux rives du détroit, a indiqué M. Wang, ajoutant que la Chine avait exprimé une opposition ferme et avait déposé des observations solennelles auprès de la partie américaine.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/17/c_139376623.htm

 

Selon Eurostat, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de cette année

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-17 à 06:23
 

BRUXELLES, 16 septembre (Xinhua) -- La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de 2020, une position précédemment occupée par les Etats-Unis, a annoncé mercredi Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Selon les données d'Eurostat, les importations de l'Union européenne en provenance de Chine ont augmenté de 4,9% entre janvier et juillet par rapport à la même période de l'année dernière, tandis que ses importations en provenance des Etats-Unis ont chuté de 11,7%.

Les exportations du bloc vers la Chine ont enregistré une légère baisse de 1,8%, tandis que celles vers les États-Unis ont chuté de 9,9%, a également indiqué Eurostat.

La Chine et les Etats-Unis ont été suivis par le Royaume-Uni, la Suisse et la Russie sur la liste des principaux partenaires commerciaux de l'Union européenne au cours des sept premiers mois de 2020.

Dans le même temps, conformément à l'évolution de la situation épidémiologique dans le monde au cours des sept premiers mois, le commerce international de l'Union européenne a commencé à baisser en janvier et a repris son élan après mai, lorsque les mesures de confinement ont été progressivement assouplies.

Enfin, selon les estimations d'Eurostat, les exportations de l'Union européenne hors du bloc se sont élevées à 168,5 milliards d'euros en juillet, en baisse de 11,3% par rapport à juillet 2019, tandis que ses importations en provenance du reste du monde ont atteint 142,6 milliards d'euros, en baisse de 16% d'une année sur l'autre.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/17/c_139373914.htm

 

Le chef de l'ONU appelle à davantage d'efforts pour répondre aux fragilités mondiales révélées par le COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-17 à 08:29
 

NEW YORK (Nations Unies), 16 septembre (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé mercredi à davantage d'efforts pour faire face aux fragilités mondiales que la pandémie de COVID-19 a révélées.

"Nous devons faire beaucoup plus pour répondre aux fragilités mondiales que le virus a révélées", a déclaré le chef des Nations Unies aux journalistes lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'ONU à New York.

"Même avant la pandémie, le monde s'écartait beaucoup des efforts déployés pour éradiquer la pauvreté, atteindre les objectifs de développement durable, et nous étions en train de perdre la bataille contre le changement climatique", a-t-il indiqué, notant que les concentrations de gaz à effet de serre avaient atteint de nouveaux records en 2020.

"L'hémisphère nord vient de connaître son été le plus chaud jamais enregistré", a-t-il poursuivi.

"Le monde brûle, et la reprise est notre chance de nous mettre sur la bonne voie et de maîtriser l'incendie", a souligné le secrétaire général.

Evoquant la reprise, le chef de l'ONU a estimé qu'elle devrait être alignée sur les objectifs de développement durable et l'Accord de Paris sur le changement climatique.

"La reprise doit être verte. Subventionner les combustibles fossiles et renflouer les industries polluantes, c'est s'enfermer dans de mauvaises habitudes pour les décennies à venir", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général a également souligné que la relance doit faire progresser l'égalité des sexes et nécessite également un multilatéralisme efficace.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/17/c_139374763.htm

 

CHINE : UN COMPORTEMENT ET DES ACTES HÉGÉMONIQUES NE MÈNENT JAMAIS TRÈS LOIN

Un comportement et des actes hégémoniques ne mènent jamais très loin

le Quotidien du Peuple en ligne | 16.09.2020 14h20 

Un comportement et des actes hégémoniques ne mènent jamais très loin
(Photo/Xinhua)

À lire aussi :

Il est impossible que les relations sino-américaines dévient de leur trajectoire à cause d'un petit groupe de politiciens américains. La Chine et les États-Unis ont une vision à long terme et adhèrent à une coexistence pacifique, un avantage mutuel et une approche gagnant-gagnant, ce qui est le bon choix en concordance avec les intérêts fondamentaux des deux pays.

Les États-Unis sont la seule superpuissance du monde d'aujourd'hui. Certains politiciens américains en profitent et s'appuient sur leur force et suscitent des troubles, dilapidant dans le même temps leur puissance nationale par des méthodes « autodestructrices » et poursuivant arbitrairement une politique de confrontation avec la Chine. Qu'il s'agisse d'une attaque à grande échelle pour discréditer la Chine, d'une ingérence flagrante dans ses affaires intérieures, d'une escalade continue de la répression politique des entreprises chinoises ou même de tentatives de perturber les échanges normaux et la coopération de la Chine avec d'autres pays, tout cela constituent des signes de perte de raison, de moralité et de crédibilité. Avec leur mentalité de guerre froide en constante expansion et leurs préjugés idéologiques, ils exercent une pression extrême mais prouvent surtout au monde que leur « hégémonisme » qui n'a aucune frontière finira par perdre le soutien des gens.

En raison des fréquentes provocations de certains politiciens américains, les relations sino-américaines sont aujourd'hui confrontées à la situation la plus grave depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. On peut penser que l'orientation des relations sino-américaines sera entièrement déterminée par l'« indice de folie » de certains politiciens américains, mais, de toute évidence, ils n'ont clairement pas saisi les règles de base du développement des relations entre les deux pays des dernières décennies. Qu'ils sachent que l'ère de l'intimidation de la Chine est révolue, tout comme l'ère de l'insouciance des tenants de l'hégémonisme est terminée. Dans ses relations avec les États-Unis, la Chine n'a jamais pris l'initiative de provoquer des incidents, mais elle n'a jamais perdu ses principes non plus. La Chine, qui a connu d'innombrables vagues de turbulences, est désormais plus capable et déterminée à faire face à divers risques et défis que jamais.

La Chine est un pays responsable et qui assume, et sa volonté de sauvegarder l'équité et la justice internationales est inébranlable. Les États-Unis ont provoqué unilatéralement des frictions économiques et commerciales, ont utilisé des moyens tels que l'imposition continue de droits de douane pour intimider économiquement la Chine et ont adopté des méthodes de pression extrême pour lui imposer leurs propres exigences déraisonnables. Dans l'optique de la sauvegarde des intérêts communs des deux pays et de la situation générale de l'ordre commercial mondial, la Chine a toujours mis l'accent sur le respect mutuel et l'égalité de traitement, a toujours insisté sur le règlement des différends par le dialogue et la consultation, a répondu aux préoccupations des États-Unis avec la plus grande patience et sincérité et a correctement géré les différends en cherchant un terrain d'entente tout en mettant de côté les différences. Une douzaine de séries de consultations économiques et commerciales sino-américaines de haut niveau ont été menées, et l'accord économique et commercial sino-américain de phase un a finalement été conclu. Les pressions extrêmes sur la Chine ne fonctionneront pas et les actes hégémoniques qui enfreignent ses droits et ses intérêts ne réussiront jamais. Que personne ne se fasse d'illusions sur des questions concernant les intérêts fondamentaux de la Chine. Le signal envoyé par les contre-mesures fermes de la Chine est très clair : la Chine n'échangera pas ses intérêts fondamentaux et ne sacrifiera pas sa souveraineté nationale, sa sécurité, pas plus qu'elle ne transigera sur ses bénéfices en échange d'un calme temporaire. Parce que l'expérience historique nous enseigne que face au pouvoir et à l'hégémonie, accepter de céder ne serait-ce qu'un doigt aboutit toujours finalement à la perte du bras entier.

Les relations sino-américaines doivent être fondées sur la coordination, la coopération et la stabilité. C'est un jugement important marqué par la responsabilité et la capacité à assumer. La Chine a toujours fait preuve de retenue stratégique et a fait face à l'impulsion et à l'anxiété des États-Unis avec calme et rationalité. Certains politiciens américains poursuivent ouvertement l'idée de « l'Amérique d'abord ». La Chine a quant à elle parfaitement compris la tendance générale de l'époque et s'est engagée à travailler avec des partenaires mondiaux pour former une coopération mutuellement avantageuse et mutuellement bénéfique et un modèle gagnant-gagnant ; certains politiciens américains tentent de fractionner artificiellement le système économique et le système d'innovation technologique mondiaux. La Chine insiste sur l'élargissement de l'ouverture et s'est engagée à construire une économie mondiale ouverte ; certains politiciens américains tentent de reconstituer une soi-disant alliance contre la Chine. La Chine, elle, est déterminée à travailler avec d'autres pays pour construire un nouveau type de relations internationales et une communauté avec un avenir partagé pour l'humanité, sur la base du respect mutuel, d'un traitement mutuel sur un pied d'égalité et en cherchant un terrain d'entente tout en mettant les différences de côté. En revanche, il ne fait aucun doute que l'arrogance et les préjugés des États-Unis ne conduiront qu'à leur propre auto-isolement. La Chine insiste pour "établir une juste position dans le monde et marcher sur la grande route du monde ». Son « cercle d'amis » s'élargira de plus en plus, et les perspectives de développement commun sont infiniment larges.

La Chine et les États-Unis forment une communauté d'intérêts mutuellement intégrée. La violation par les États-Unis des droits et intérêts de la Chine nuira inévitablement à leurs propres intérêts. Depuis le début de cette année, des sociétés américaines telles qu'Exxon Mobil, Honeywell, Tesla et Wal-Mart ont toutes étendu leurs investissements et leur coopération en Chine. Dans le même temps, une analyse du Rhodium Consulting Group américain a souligné que les entreprises étrangères parient actuellement sur le potentiel de consommation croissant de la Chine et le Wall Street Journal a rapporté que la reprise économique de la Chine est devenue un « refuge » pour de nombreuses entreprises américaines. Ces faits, qui n'ont pas manqué d'irriter les politiciens américains qui réclament un « découplage » avec la Chine, illustrent de manière indiscutable les vastes intérêts communs de la Chine et des États-Unis, qui ne peuvent être ignorés.

D'un point de vue mondial, le processus par lequel les États-Unis empiètent sur les droits et les intérêts d'autres pays avec leurs actes hégémoniques constitue également un processus de destruction continue du système international par la force. Face au fait que les États-Unis poussent à l'extrême l'égoïsme, l'unilatéralisme et l'hégémonisme, tout pays peut légitimement se demander s'il ne sera pas la prochaine cible à faire l'objet de persécutions, d'intimidations et de vol de la part des États-Unis. Face aux frictions économiques et commerciales provoquées par Washington, tous les pays ont répondu coup pour coup. Face au fait que les États-Unis contraignent ouvertement d'autres pays à choisir leur camp, de plus en plus de pays ne cachent plus leur répulsion face aux actions américaines. La chancelière allemande Angela Merkel a pour sa part clairement indiqué que si les États-Unis ne sont plus disposés à assumer les responsabilités d'une puissance mondiale, alors l'Europe doit réévaluer les relations euro-américaines. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a quant à lui déclaré sans ambages que les États-Unis ne cessent de menacer ou de brandir le gros bâton des sanctions, et que la Russie s'oppose à l'unilatéralisme dans les affaires internationales.

La tendance mondiale est irrésistible, inarrêtable. Ceux qui partagent les mêmes avantages avec le monde les conserveront. Il est impossible que les relations sino-américaines soient déviées de leur cours par un petit groupe de politiciens irresponsables. La Chine et les États-Unis ont une vision à long terme et adhèrent à une coexistence pacifique, un avantage mutuel et une approche gagnant-gagnant, ce qui est le bon choix et est conforme aux intérêts fondamentaux des deux pays.

( Par Zhong Sheng, Zhong Sheng est un pseudonyme souvent utilisé par le Quotidien du Peuple pour exprimer son point de vue sur la politique étrangère)

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2020/0916/c31362-9760960.htm

 

 

Xi Jinping co-organise la réunion des dirigeants Chine-Allemagne-UE par liaison vidéo

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 20:50
 


(Xinhua/Li Tao)

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a co-organisé, lundi soir à Beijing, une réunion des dirigeants Chine-Allemagne-Union européenne (UE) par liaison vidéo, avec la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

 

   1 2 3 4   

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139367751.htm

 

 

 

Le Premier ministre Li Keqiang affirme que l'économie chinoise devrait atteindre une croissance positive en 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-16 à 11:58
 

BEIJING, 16 septembre (Xinhua) -- Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré mardi que la Chine devrait atteindre ses principaux objectifs annuels et enregistrer une croissance positive du PIB en 2020.

M. Li a tenu ces propos lors du Dialogue virtuel spécial avec les entrepreneurs internationaux organisé par le Forum économique mondial, auquel plus de 500 chefs d'entreprise ont participé.

La Chine a réussi à contrôler efficacement le COVID-19 tout en assurant les besoins fondamentaux du peuple, a déclaré M. Li, soulignant que cela n'a pas été facile pour un pays en voie de développement avec une population de 1,4 milliard d'habitants.

"De telles réalisations n'ont été rendues possibles qu'au travers des efforts et des sacrifices extraordinaires du peuple chinois", a déclaré M. Li.

Dans l'état actuel des choses, l'économie s'est redressée, avec la création de plus de sept millions de nouveaux emplois dans les zones urbaines et rurales depuis le début de l'année, a-t-il noté, appelant à redoubler d'efforts pour surmonter les risques et les défis.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/16/c_139372183.htm

 

USA : LA CHINE SORT SON "EMP GUN"?

La tension reste vive dans l’océan Pacifique

 30 

La Chine a lancé une fusée porteuse à propergol solide, dite Longue Marche 11, depuis un navire en mer Jaune, envoyant ainsi neuf satellites en orbite, le 15 septembre 2020. ©People Daily

La Chine a lancé, le mardi 15 septembre au matin, une fusée porteuse à propergol solide, dite Longue Marche 11, depuis un navire en mer Jaune, envoyant ainsi neuf satellites en orbite.

La Longue Marche 11 -HY2 (le 10e membre de la famille Longue Marche 11) a décollé ce matin du Debo 3, une barge-pont automotrice qui a été modifiée pour la mission.

Environ 13 minutes plus tard, après avoir parcouru 535 kilomètres, la fusée a déployé neuf satellites d’observation de la Terre à haute résolution Jilin 1 -trois destinés à la prise de vidéos et six à la prise de photos- sur des orbites synchrones avec le soleil.

Chine-Iran : le cyber-coup anti-US?

Chine-Iran : le cyber-coup anti-US ?

Pékin, une superpuissance égale aux USA

Chacun des satellites développés par la société Changguang Satellite Technology à Changchun, capitale de la province du Jilin (nord-est de la Chine), pèse environ 42 kilogrammes. Ils fourniront des services de télédétection aux utilisateurs dans des domaines tels que l’agriculture, la foresterie, les ressources foncières et la protection de l’environnement.

Reste à savoir si la Chine envisage de lancer une attaque à l’impulsion électromagnétique (IEM ou EMP selon son sigle anglais).

La Chine tire contre les navires US

La Chine tire contre les navires US

La Chine a lancé deux missiles vers la mer de Chine méridionale pour avertir les USA.

Les satellites chinois ont été mis en orbite alors que les tensions restent vives en océan Pacifique où la Chine, les États-Unis et Taïwan sont impliqués dans des exercices militaires distincts.

L’armée chinoise a pris part, lundi 14 septembre, à un nouvel exercice militaire en mer Jaune. Pékin, qui qualifie de « provocateurs » les exercices militaires organisés par les États-Unis et Taïwan, réaffirme que la manœuvre de l’armée chinoise vise à garantir la sécurité de la Chine.

Le même jour, les Américains ont commencé un exercice militaire, non loin de l’île de Guam, en océan Pacifique alors que l’armée taïwanaise a entamé lundi cinq jours d’exercices militaires assistés par ordinateur.

Lire aussi: La Chine organise quatre exercices militaires en même temps

L’exercice taïwanais est conçu pour tester la capacité des commandants à adopter la bonne stratégie et à coordonner différentes forces en cas d’attaque, a déclaré le ministère de la Défense.

Selon les médias taïwanais, les manœuvres militaires des États-Unis et de Taïwan visent à « neutraliser la menace chinoise ».

Dans la foulée, le quotidien américain The Independent a fait part, dans son édition du 28 juillet, d’un projet chinois destiné à fabriquer l’un des navires les plus sophistiqués du monde qui serait équipé d’un système de l’impulsion électromagnétique (IEM) pour tirer des roquettes.

« Suite à l’escalade de tension dans la région, la Chine entend renforcer sa puissance militaire en mer et sur le sol, en fabriquant un navire d’assaut amphibie », indique The Independent.

Chine: le Pentagone passe à l’aveu

Chine : le Pentagone passe à l’aveu

Le Pentagone reconnaît la faiblesse des États-Unis face à la puissance militaire chinoise.

Il paraît que le nouveau navire d’assaut ressemblerait au porte-hélicoptères de type 075 qui a été opérationnel l’année dernière, à la seule différence que celui-ci sera équipé d’un système électromagnétique réservé au tir de roquette dont ne disposent que les porte-avions les plus sophistiqués du monde.

Un incendie à l’origine inconnue s’est récemment déclaré sur le navire amphibie américain USS Bonhomme Richard qui avait accosté sur le port de Saint Diego, au sud-ouest des États-Unis.

https://french.presstv.com/Detail/2020/09/15/634165/Chine-Etats-Unis-Taiwan-exercices-militaires-satellite-attaque-electromagnetique-


 

LA CHINE ENVOIE AVEC SUCCES NEUF SATELLITES SUR L'ORBITE PRÉVUE EN MER JAUNE

 

La Chine envoie neuf satellites en orbite par lancement maritime

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-15 à 16:17
 


(Xinhua/Cai Yang)

QINGDAO, 15 septembre (Xinhua) -- La Chine a envoyé mardi avec succès neuf satellites sur l'orbite prévue en mer Jaune.

 

 

Les neuf satellites, appartenant au groupe Jilin-1 Gaofen 03-1, ont été transportés par une fusée porteuse Longue Marche-11, première fusée chinoise lancée en mer, à 9h23 (heure de Beijing).

Les satellites ont été développés par la société Chang Guang Satellite Technology Co., Ltd.. Trois d'entre eux seront utilisés pour l'imagerie vidéo, dont un pour Bilibili, plate-forme populaire de partage de vidéos de la Chine et d'autres pour la chaîne de télévision étatique CCTV.

En outre, les six autres satellites sont des satellites d'imagerie en peigne.

Le satellite de Bilibili est caractérisé par un faible coût de développement, une faible consommation d'énergie, un poids léger et une haute résolution. Il a été conçu pour tourner des vidéos et prendre des photos pour la vulgarisation scientifique.

Le satellite peut obtenir des vidéos et des images en couleur avec une résolution supérieure à 0,98 mètre. Les données seront utilisées pour créer des vidéos populaires, couvrant des domaines tels que la science et la technologie, les sciences humaines, l'histoire et l'éducation. Les vidéos seront publiées sur Bilibili.

Les neuf satellites fourniront des données de télédétection pour les services de recensement des ressources terrestres, d'urbanisme et de surveillance des catastrophes du pays.

Le Centre de lancement de satellites de Taiyuan a mené la mission de lancement.

Développée par la China Aerospace Science and Technology Corporation, la Longue Marche-11 est la seule fusée de la série chinoise des fusées Longue Marche qui utilise des propergols solides. Elle est principalement utilisée pour transporter de petits satellites et peut transporter plusieurs satellites en orbite en même temps.

Le lancement de mardi était la 346e mission de la série des fusées porteuses Longue Marche.

 

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

http://french.xinhuanet.com/2020-09/15/c_139369998.htm

 

Xi Jinping : la Chine et l'UE doivent adhérer aux quatre principes afin de promouvoir leurs relations

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 21:40
 

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine et l'Union européenne (UE) devaient adhérer à la coexistence pacifique, à l'ouverture et à la coopération, au multilatéralisme, ainsi qu'au dialogue et à la consultation pour le développement sain et stable de leurs relations.

M. Xi a fait ces remarques en co-présidant une réunion des dirigeants Chine-Allemagne-UE à Beijing par liaison vidéo avec la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Notant que la pandémie de COVID-19 accélère des changements inédits en un siècle et que l'humanité est à une nouvelle croisée des chemins, M. Xi a appelé la Chine et l'UE à promouvoir sans relâche le développement sain et stable du partenariat stratégique global entre la Chine et l'UE.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139367866.htm

 

Le modèle chinois de lutte contre la pauvreté est une "source d'inspiration" pour les pays en développement (ENTRETIEN)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-15 à 16:11
 

LE CAIRE, 15 septembre (Xinhua) -- Les succès de la Chine en matière de lutte contre la pauvreté représentent un modèle qui pourrait être une source d'inspiration pour les pays en développement, a estimé un homme politique égyptien de renom lors d'un récent entretien avec Xinhua.

Ahmed Bahaa El-Din Shaaban, secrétaire général du Parti socialiste égyptien, a décrit la coopération avec la Chine et les enseignements tirés de l'expérience de cette dernière en matière de développement comme "une occasion historique" pour les pays en développement de rattraper leur retard en la matière.

Au cours des sept dernières décennies, plus de 850 millions de Chinois sont sortis de la pauvreté, contribuant à plus de 70% du travail de réduction de la pauvreté dans le monde, selon les données officielles.

M. Shaaban a rappelé qu'il s'est rendu en Chine à trois reprises et qu'il avait pu y suivre de près les efforts déployés par le Parti communiste chinois (PCC) en matière de lutte contre la pauvreté. Il a pu y constater l'ampleur "incroyable" du développement économique chinois, "sans précédent dans l'histoire de l'humanité", qu'il attribue à la vision et au leadership du PCC.

"Pour réaliser le progrès économique et la prospérité sociale et culturelle, il faut une vision et une direction avisée, qui sont les principales caractéristiques du PCC", a estimé cet expert qui a par ailleurs écrit un livre sur l'histoire de la Chine et sa lutte pour le développement devant être publié au début de l'année 2021.

Selon lui, l'expérience de la Chine en matière de développement est unique parce que le PCC est expérimenté, populaire, digne de confiance et respecté par la population.

"Cela peut être constaté dans la façon dont les gens ont répondu positivement aux instructions du PCC pour surmonter la crise du COVID-19, jusqu'à ce que le pays ait réussi à le faire avec un nombre de pertes limitées au maximum", a-t-il cité en exemple.

M. Shaaban s'est dit "tout à fait certain" que la Chine parviendra à réaliser "très bientôt" son plan visant à sortir tous les habitants des zones rurales de la pauvreté, ajoutant qu'il s'attend à ce que le pays élimine tous les aspects de la pauvreté à l'échelle nationale au cours de la prochaine décennie.

Alors que certains pays développés en Occident n'apporteraient pas une aide réelle aux pays en développement, la Chine invite à une coopération avec le monde entier basée sur des intérêts communs et des partenariats gagnant-gagnant, a-t-il souligné.

"La Chine fournit un modèle de coopération humaine désintéressée pour le développement commun, comme le montrent ses partenariats dans de nombreux méga-projets de développement qui servent des millions de personnes en Afrique", a déclaré l'expert égyptien.

Notant que l'Egypte et la Chine entretiennent des relations bilatérales distinguées qui ont été élevées au niveau d'un partenariat stratégique global, et que le pays arabe a été un Etat clé par sa participation à l'Initiative chinoise pour un développement mondial la Ceinture et la Route, M. Shaaban a exprimé sa reconnaissance envers la volonté de la Chine de soutenir l'Egypte, et a exhorté cette dernière à stimuler davantage la coopération bilatérale ainsi qu'à apprendre de l'expérience de la Chine en matière de développement.

"L'Egypte a une chance historique de se développer grâce à la coopération avec la Chine, compte tenu des liens d'amitié historiques entre les deux pays et des bonnes relations entre leurs dirigeants", a-t-il affirmé, ajoutant : "J'espère que nous ne laisserons pas passer cette chance".

Il a énuméré les domaines de coopération bilatérale qui seraient susceptibles d'aider grandement le développement de l'Egypte, notamment l'éducation, la technologie et l'industrialisation.

"Nous devons apprendre de l'expérience et du savoir-faire de la Chine, étudier comment elle a réussi à trouver les clés de la connaissance et du progrès scientifique, et parvenir à un pied d'égalité avec les grandes puissances mondiales en si peu de temps", a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/15/c_139369987.htm

 

 

Publication d'un article de Xi Jinping sur la construction d'un système de santé publique solide

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-15 à 20:55
 

BEIJING, 15 septembre (Xinhua) -- Un article du président chinois Xi Jinping sur la construction d'un système de santé publique solide en vue de fournir une garantie pour la sauvegarde de la santé du peuple sera publié mercredi.

L'article de M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, sera publié dans le 18e numéro de la revue Qiushi.

La sécurité du peuple est la pierre angulaire de la sécurité nationale, selon l'article.

Une garantie solide pour la protection de la santé du peuple ne peut être assurée qu'en développant un système de santé publique solide, en améliorant les mécanismes d'alerte précoce et de réponse rapide, en renforçant globalement les capacités de prévention, de contrôle et de traitement, ainsi qu'en mettant en place un réseau de protection fort et solide, souligne l'article.

L'article appelle à réformer le système de prévention et de contrôle des maladies, qui constitue une garantie importante pour la protection de la santé du peuple et la sécurité de la santé publique, ainsi que pour le maintien de la stabilité économique et sociale.

Il est impératif de renforcer la capacité de surveillance et d'alerte des épidémies à un stade précoce afin d'améliorer le système de santé publique, ajoute l'article.

Des efforts sont nécessaires pour améliorer le système de traitement des grandes épidémies.

L'article appelle à faire avancer les campagnes de santé publique et à améliorer les lois et règlements en matière de santé publique.

Il souligne également la nécessité de donner toute sa place à la médecine traditionnelle chinoise dans la prévention et le contrôle des grandes maladies épidémiques.

La science et la technologie soutiennent les efforts visant à contenir les grandes épidémies. "Les progrès majeurs de la science et de la technologie concernant la vie et la sécurité du peuple et la biosécurité sont d'une importance capitale pour le pays, et ils doivent être gardés entre nos mains", indique l'article.

L'article appelle en outre à un renforcement des échanges internationaux et de la coopération internationale dans le domaine de la santé, ainsi qu'à des efforts conjoints pour construire une communauté mondiale de la santé pour tous.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/15/c_139370515.htm

 

2e LEAD Chine : la production industrielle en hausse de 5,6% en août

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-15 à 14:25
 

BEIJING, 15 septembre (Xinhua) -- La reprise de l'économie chinoise a continué à s'accélérer le mois dernier, avec une amélioration des principaux indicateurs économiques alors que les efforts déployés par la Chine pour stimuler la croissance, dans un contexte de ralentissement du COVID-19, ont progressivement porté leurs fruits.

La production industrielle a augmenté de 5,6% en glissement annuel en août, s'accélérant par rapport à la hausse de 4,8% enregistrée en juillet, selon les données du Bureau d'Etat des statistiques (BES).

En base mensuelle, la production industrielle a augmenté de 1,02% en août, s'accélérant également par rapport à la hausse de 0,98% de juillet.

Au cours des huit premiers mois, la production industrielle a augmenté de 0,4% par rapport à l'année dernière, contre une baisse de 0,4% au cours de la période janvier-juillet, selon les données du BES.

La production des secteurs de la fabrication d'équipements et de la fabrication de haute technologie a respectivement augmenté de 10,8% et de 7,6%, ces deux taux dépassant nettement la croissance globale de la production industrielle.

La production industrielle est utilisée pour mesurer l'activité des grandes entreprises désignées dont le chiffre d'affaires annuel est d'au moins 20 millions de yuans (environ 2,93 millions de dollars) pour leurs activités principales.

Les données publiées mardi ont également montré une amélioration d'autres indicateurs économiques. Les investissements en capital fixe de la Chine ont légèrement reculé de 0,3% sur un an pour les huits premiers mois de l'année, ce qui représente une nouvelle diminution par rapport à la chute de 1,6% enregistrée entre janvier et juillet.

Les ventes au détail de biens de consommation en Chine, un indicateur majeur de la croissance de la consommation, ont augmenté de 0,5% sur un an en août, pour la première fois cette année, d'après le BES.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/15/c_139369768.htm

 

TikTok soumet aux autorités américaines une proposition pour résoudre les préoccupations en matière de sécurité

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-15 à 13:59
 

LOS ANGELES, 14 septembre (Xinhua) -- La compagnie de partage de vidéos TikTok a déclaré lundi avoir soumis une proposition à l'administration américaine pour résoudre les "préoccupations en matière de sécurité" qu'entretient celle-ci.

"Nous pouvons confirmer que nous avons soumis une proposition au département du Trésor qui, selon nous, devrait résoudre les préoccupations de l'administration en matière de sécurité", a indiqué la société basée à Los Angeles dans un bref communiqué, ajoutant que cette mesure contribuerait à la poursuite des activités de la société à l'avenir.

"Cette proposition devrait nous permettre de continuer à soutenir notre communauté de 100 millions de personnes aux Etats-Unis qui aiment TikTok pour entrer en contact et se divertir, ainsi que les centaines de milliers de propriétaires de petites entreprises et de créateurs qui comptent sur TikTok pour accroître leurs moyens de subsistance et construire des carrières intéressantes", selon le communiqué.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/15/c_139369712.htm

 

 

 

CHINE : SALON INTERNATIONAL DE DRONES A SHENZHEN

 

Chine : salon international de drones à Shenzhen

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 13:10
 

SHENZHEN, 14 septembre (Xinhua) -- Des visiteurs lors du 5e Salon international de drones à Shenzhen, dans la province chinoise du Guangdong (sud), le 13 septembre 2020. (Photo : Wang Feng)

 

   1 2 3 4 5   

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-09/14/c_139366814.htm

 

Xi Jinping : la Chine et l'UE doivent adhérer aux quatre principes afin de promouvoir leurs relations

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 21:40
 

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine et l'Union européenne (UE) devaient adhérer à la coexistence pacifique, à l'ouverture et à la coopération, au multilatéralisme, ainsi qu'au dialogue et à la consultation pour le développement sain et stable de leurs relations.

M. Xi a fait ces remarques en co-présidant une réunion des dirigeants Chine-Allemagne-UE à Beijing par liaison vidéo avec la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Notant que la pandémie de COVID-19 accélère des changements inédits en un siècle et que l'humanité est à une nouvelle croisée des chemins, M. Xi a appelé la Chine et l'UE à promouvoir sans relâche le développement sain et stable du partenariat stratégique global entre la Chine et l'UE.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139367866.htm

 

Etats-Unis : au moins 19 morts et près de 13.000 km2 détruits dans les incendies de forêt en Californie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 06:08
 


(Xinhua)

SAN FRANCISCO, 13 septembre (Xinhua) -- Au moins 19 personnes ont perdu la vie au cours du mois dernier, et à la date de dimanche, environ 12.950 km2 (3,2 millions d'acres) ont brûlé et 4.000 structures ont été détruites dans les incendies qui ont touché l'Etat américain de Californie, selon le Département des forêts et de la protection contre les incendies de Californie (Cal Fire).

Daniel Berlant, sous-directeur adjoint de Cal Fire, a déclaré que les incendies de forêt avaient brûlé près de 13.000 km2 en Californie, soit une surface plus grande que l'Etat du Connecticut, dans l'est des Etats-Unis.

Près de 16.570 pompiers luttaient dimanche contre 29 incendies de forêt majeurs dans l'ensemble de l'Etat. Selon Cal Fire, les ressources fédérales, étatiques et locales affectées aux incendies de forêt actifs comprennent plus de 2.200 camions de pompiers, 388 camions-citernes d'eau, 304 bulldozers et 104 avions.

Dans les comtés de Mendocino et Humboldt, l'August Complex Fire, le plus grand incendie de l'histoire de l'Etat, s'est étendu de plus de 8 km2 (2.000 acres) pendant la nuit pour atteindre 3.551 km2 (877.477 acres) et est confiné à 28%, ont annoncé dimanche des responsables de Cal Fire.

Par ailleurs, selon un rapport d'incident sur l'incendie Creek Fire, qui couvre 817 km2 (201.908 acres) avec un confinement de 8%, 365 structures ont été détruites, 32 endommagées et 14.074 sont menacées jusqu'à présent.

De leur côté, les responsables de la lutte contre l'incendie Creek Fire dans les comtés de Fresno et de Madera ont déclaré que les rafales de vent prévues allant jusqu'à 56 km/h continueraient à déplacer les flammes profondément dans les canyons de la Forêt nationale de la Sierra dimanche. Selon un article du San Francisco Chronicle, l'accent sera mis sur la défense des structures.

Enfin, la qualité de l'air dans la région de la baie de San Francisco est restée mauvaise à a date de dimanche matin.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139365757.htm

 

 

La Chine et la Suisse cultivent un esprit de coopération d'égalité, d'innovation et de bénéfices mutuels (Xi)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 19:29
 

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine et la Suisse avaient cultivé ensemble un esprit de coopération d'égalité, d'innovation et de bénéfices mutuels au cours des 70 dernières années, depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques.

Dans son message de félicitations adressé à la présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommaruga, à l'occasion du 70e anniversaire des liens diplomatiques entre les deux pays, M. Xi a déclaré que les deux parties avaient également donné l'exemple d'une coopération amicale entre des pays qui diffèrent par leurs systèmes sociaux, leurs stades de développement et leurs tailles.

Notant que la Suisse avait été l'un des premiers pays occidentaux à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, M. Xi a affirmé que depuis l'établissement de leurs liens diplomatiques il y a 70 ans, les relations bilatérales avaient fait de grands progrès.

Dans la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, les deux parties se sont mutuellement aidées, ce qui a approfondi l'amitié entre les deux peuples, a noté M. Xi, ajoutant qu'il attachait une grande importance au développement des relations entre la Chine et la Suisse.

De plus, le président chinois s'est dit prêt à travailler avec Mme Sommaruga pour profiter de l'anniversaire des liens diplomatiques afin de faire avancer le partenariat stratégique innovant entre la Chine et la Suisse, de manière à bénéficier aux deux pays et à leurs peuples, ajoutant qu'il souhaitait une amitié éternelle entre la Chine et la Suisse.

De son côté, Mme Sommaruga a déclaré que les échanges entre les deux parties avaient une longue histoire, ajoutant qu'au cours des 70 dernières années, les deux pays avaient toujours adhéré au principe d'ouverture et de respect mutuel dans le développement de leurs relations bilatérales.

Elle a poursuivi que c'était précisément en raison des relations étroites et amicales de longue date entre les deux pays que la Suisse et la Chine pouvaient surmonter les difficultés en se donnant la main face à l'épidémie, ajoutant que le gouvernement suisse était disposé à pousser les deux pays à approfondir encore les relations bilatérales et la compréhension mutuelle.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139367580.htm

 

L'ère post-pandémique appelle à de plus grandes contributions Chine-UE (SYNTHESE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 13:35
 

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping doit tenir lundi une réunion virtuelle avec les dirigeants de l'Allemagne et de l'Union européenne (UE), une réunion opportune et cruciale pour orienter le partenariat Chine-UE vers un avenir plus stable et plus mature dans un monde où les incertitudes abondent.

Il s'agit de la deuxième réunion des dirigeants sino-européens en trois mois et du dernier épisode d'échanges fréquents à haut niveau entre les deux parties, démontrant l'espoir sincère de Beijing et de Bruxelles pour stimuler la coopération globale et construire un monde plus ouvert et plus prospère.

Cette réunion constitue une étape importante pour promouvoir les relations et la coopération Chine-UE, a indiqué Shi Mingde, ancien ambassadeur de Chine en Allemagne et président de l'Association d'amitié Chine-Allemagne, lors d'une interview avec Xinhua. Elle portera sur une série de sujets clés qui insuffleront de la confiance et de l'impulsion au développement économique mondial dans l'ère post-pandémique et enverront un signal positif de la part de la Chine et de l'UE, qui sont déterminées à renforcer la communication et la coopération, à sauvegarder conjointement le multilatéralisme et le libre-échange et à maintenir la paix, la stabilité et la prospérité mondiales, a-t-il souligné.

La coopération entre la Chine et l'UE, à la suite de l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 45 ans, continue de prendre de l'ampleur avec la croissance du commerce bilatéral, l'augmentation des investissements mutuels et l'intensfication des échanges entre peuples. Les deux parties ont également travaillé en étroite collaboration sur des questions d'intérêt mondiales.

L'humanité se bat pour faire face à une crise de santé publique sans précédent, rarement vue depuis un siècle, tandis que l'économie mondiale absorbe l'impact de la pire récession économique depuis la Grande Dépression des années 1930.

Malheureusement, à une époque où la coopération et la solidarité sont indispensables, le spectre de l'isolationnisme et du protectionnisme se profile à l'horizon.

En ce moment dramatique, la Chine et l'UE, qui représentent à elles deux environ un quart de la population mondiale et un tiers du produit brut mondial, doivent redoubler leurs efforts pour faire progresser la coopération et renforcer la coordination afin de mieux relever les défis à l'ère post-pandémique.

L'UE est une économie de premier ordre, le plus grand marché unifié du monde et depuis longtemps le plus grand partenaire commercial de la Chine. En conséquence, la coopération demeure toujours au cœur des relations sino-européennes et les intérêts économiques et commerciaux sont les intérêts communs les plus essentiels dans les relations Chine-UE, a signalé Feng Zhongping, vice-président de l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

Pour la Chine et l'UE, leur tâche la plus urgente est de construire un partenariat contre la pandémie pour vaincre le virus mortel et orienter l'économie mondiale vers la reprise dès que possible.

Alors que les gouvernements du monde entier cherchent à rouvrir leurs pays, la Chine et l'UE doivent se concentrer sur la manière d'intensifier leur réponse collective et coordonnée pour faciliter les mouvements transfrontaliers de personnels et de marchandises tout en faisant de leur mieux pour réduire au minimum le risque de transmission de nouveaux cas d'un pays à l'autre. Un réseau multinational de partage d'informations sur les personnels et les biens commerciaux fait partie des efforts nécessaires.

Elles devraient également tirer pleinement parti de leurs avantages respectifs et travailler encore plus étroitement pour accélérer le développement, la production et la distribution de traitements et de vaccins efficaces, et veiller à ce que ces outils permettant de sauver des vies soient accessibles et abordables.

Dans la conjoncture internationale actuelle, la coopération entre les deux principales forces aurait pour effet de stabiliser le monde, selon Cui Hongjian, directeur du département des études européennes à l'Institut des études internationales de Chine, qui a constaté une multiplication des théories du "découplage" et de la démondialisation depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus. La coopération économique et commerciale entre les marchés chinois et européen est d'une grande importance pour la reprise de l'économie mondiale, a-t-il fait remarquer.

Dans le domaine de l'économie et du commerce, pierre angulaire des relations Chine-UE, Beijing et Bruxelles partagent un avenir prometteur. En 2019, le commerce bilatéral a atteint environ 710 milliards de dollars, soit une croissance de 8% sur un an. L'Allemagne, qui assure la présidence tournante de l'UE au second semestre 2020, est depuis longtemps le premier partenaire commercial de la Chine en Europe.

Malgré la pandémie, la coopération économique et commerciale entre les deux parties reste solide en 2020. Au cours des huit premiers mois, un total de 7.601 trains de marchandises Chine-Europe ont été affrétés, en hausse de 44% par rapport à la même période en 2019.

A l'avenir, les deux parties devraient travailler ensemble pour ouvrir de nouveaux domaines de coopération, comme l'a proposé M. Xi lors de la 22e réunion des dirigeants Chine-UE en juin, afin de forger un partenariat écologique et numérique entre la Chine et l'UE en favorisant la coopération dans le domaine des énergies propres, de la finance durable, du commerce électronique et du cloud computing.

La dernière bonne nouvelle pour les investisseurs européens est arrivée au Salon international chinois du commerce des services tenu au début du mois de septembre, lorsque Beijing a annoncé des mesures plus pratiques pour ouvrir davantage son marché tout en facilitant davantage l'accès au marché pour le secteur des services et augmentant les importations de services de qualité.

Sur la scène internationale, la Chine et l'UE jouent un rôle majeur dans le maintien de la paix et de la stabilité mondiales ainsi que dans l'amélioration de la gouvernance mondiale, notamment en combattant l'unilatéralisme et le protectionnisme tout en soutenant les rôles directeurs des Nations Unies et de l'Organisation mondiale de la santé.

Pour ce faire, la communication et la coordination sont indispensables. La Chine et l'UE doivent construire un pont de compréhension mutuelle afin de surmonter leurs différences sociales et politiques et rejeter la xénophobie.

La relation Chine-UE, vieille de 45 ans, montre que les deux parties ont beaucoup plus en commun que leurs différences ne le suggèrent. On estime que la Chine et l'UE peuvent promouvoir leurs propres intérêts tout en respectant les préoccupations légitimes et fondamentales de l'une de l'autre.

Tandis que la pandémie continue de faire rage et que la crise économique mondiale est loin d'être terminée, le monde réclame davantage de contributions de la Chine et de l'UE. Ensemble, elles doivent lutter sans relâche pour l'avenir commun de tous.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139366920.htm