CHINE

CHINE

CHINE : LES TENTATIVES DE CONSTRUIRE UNE SOIT-DISANT "COALITION" ANTI-CHINOISE NE REUSSIRONT JAMAIS

 

Les tentatives des États-Unis de construire une soi-disant « coalition » anti-chinoise ne réussiront jamais

le Quotidien du Peuple en ligne | 22.10.2020 16h05 

Selon un conseiller politique chinois, les tentatives américaines de constituer une soi-disant « coalition » anti-chinoise ne réussiront jamais, et l'adhésion de certains politiciens américains à la mentalité de la guerre froide et leurs initiatives visant à tracer des lignes sur la base de l'idéologie ne résoudra pas la pandémie aux États-Unis pas plus qu'elle ne sera utile dans la bataille mondiale contre le COVID-19.

Liu Hongcai, chef adjoint du Comité des affaires étrangères du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a fait ces remarques dans une récente interview avec Xinhua.

La pandémie de COVID-19 fait toujours rage dans le monde et continue de se propager aux États-Unis. Sur ce point, M. Liu a noté que les États-Unis ne se sont pas concentrés sur la réponse à la pandémie, mais qu'en revanche ils n'ont ménagé aucun effort pour calomnier la Chine, rejeter la faute sur les autres, utilisant la pandémie pour s'engager dans une politique identitaire et tenter de construire une « coalition » anti-chinoise. « Certaines personnes aux États-Unis ont provoqué artificiellement des différences et créé une opposition, ce qui indique une montée en flèche de la mentalité de la guerre froide », a-t-il ajouté.

Cependant, a noté M. Liu, le virus ne tient compte ni des frontières ni des races, et rejeter ses propres fautes sur la Chine ne débarrassera pas les États-Unis du virus ni ne sauvera ses malades, soulignant que ce n'est au contraire qu'en renforçant la coopération mondiale que le virus pourra enfin être vaincu.

Il a ajouté que transcender les différences idéologiques est une condition préalable importante au développement des relations sino-américaines, et c'est aussi un principe de longue date de la politique étrangère de la Chine.

Selon M. Liu, le Parti communiste chinois (PCC) a jusqu'à présent maintenu des contacts réguliers avec près de 600 partis politiques et organisations de partis dans 168 pays et a établi un réseau international d'échanges et de coopération entre partis politiques multi-formes et multi-niveaux.

« La Chine ne s'est pas engagée dans une rivalité idéologique et n'a pas non plus pris l'idéologie comme condition préalable à la conduite d'échanges entre les pays, les partis politiques et les peuples », a poursuivi M. Liu, notant qu'une poignée de politiciens américains se sont au contraire engagés dans de soi-disant politique identitaire et coalition anti-Chine, utilisant le COVID-19 comme prétexte.

« Comme le dit un proverbe chinois, une cause juste rallie un soutien abondant tandis qu'une cause injuste en trouve peu. C'est pourquoi les tentatives de ces politiciens américains ne réussiront jamais », a-t-il déclaré. M. Liu a également déclaré qu'il avait remarqué que ces politiciens américains n'avaient ménagé aucun effort pour tenter de creuser un fossé entre le PCC et le peuple chinois et dénigrer le système politique chinois. « C'est une attaque méprisable qui expose aussi leur ignorance de l'histoire et de la réalité ».

Le PCC a toujours servi le peuple de tout son cœur, et le PCC et le gouvernement chinois ont placé le peuple au centre de la prévention et du contrôle de l'épidémie, a-t-il noté.

En outre, la Chine a fourni une assistance à plus de 200 partis politiques et organisations politiques étrangers dans la limite de ses capacités. Avec le PCC, plus de 240 partis politiques et organisations internationales de partis politiques ont conjointement appelé à s'opposer fermement à la politisation des questions de santé publique, a-t-il conclu.

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/1022/c31354-9772096.html

 

 

La Chine exhorte les Etats-Unis à clarifier leurs activités de militarisation biologique (porte-parole)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-22 à 10:12
 

BEIJING, 22 octobre (Xinhua) -- La Chine a exhorté mercredi les Etats-Unis à apporter une clarification complète sur leurs activités de militarisation biologique à l'étranger.

Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a fait ces remarques en réponse à une question au sujet d'un rapport selon lequel Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité russe, a déclaré que les activités de recherche des Etats-Unis dans les laboratoires biologiques des membres de la Communauté des Etats indépendants ont suscité de vives inquiétudes.

"Les Etats-Unis construisent non seulement des laboratoires biologiques dans ces pays, mais essaient également de le faire dans d'autres endroits du monde", a indiqué M. Medvedev. "Cependant, leurs recherches manquent de transparence et vont à l'encontre des règles de la communauté internationale et des organisations internationales."

Ce n'est pas la première fois que la communauté internationale exprime son inquiétude quant aux activités de militarisation biologique des Etats-Unis dans d'autres pays, a fait remarquer M. Zhao lors d'un point de presse régulier, ajoutant que la Chine a souligné à plusieurs reprises que de telles activités n'étaient pas transparentes, sûres ou justifiées.

Le porte-parole a indiqué que, selon les reportages des médias, les Etats-Unis ont mis en place de nombreux laboratoires biologiques dans 25 pays et régions à travers le Moyen-Orient, l'Afrique, l'Asie du Sud-Est et l'ex-Union soviétique, dont 16 rien qu'en Ukraine. Certains des endroits abritant ces laboratoires ont connu des flambées à grande échelle de rougeole et d'autres maladies infectieuses dangereuses. USA Today rapporte que depuis 2003, des centaines d'incidents impliquant des contacts accidentels avec des agents pathogènes mortels se sont produits dans les laboratoires biologiques américains, à l'intérieur et à l'extérieur des Etats-Unis. Cela peut entraîner l'infection des contacts directs, qui peuvent ensuite propager le virus dans les communautés et déclencher une épidémie.

Le porte-parole a également soulevé des questions sur l'objectif de la construction de tant de laboratoires biologiques à travers le monde et leurs normes de sécurité.

"Pourquoi construire ces laboratoires dirigés par l'armée ? Combien de ressources biologiques sensibles et combien d'informations ont-ils glanées dans les pays concernés ?", s'est interrogé M. Zhao, avant d'exiger de savoir s'il existe un danger potentiel de fuite.

"Pourquoi les Etats-Unis, depuis plus d'une décennie, entravent les négociations en faveur d'un protocole de la Convention sur l'interdiction des armes biologiques (CABT) qui comprend un régime de vérification ?", a poursuivi le porte-parole.

Les Etats-Unis doivent faire preuve d'ouverture, de transparence et de responsabilité, répondre aux préoccupations internationales, mettre en œuvre fidèlement leurs obligations envers la CABT, clarifier leurs activités de militarisation biologique à l'étranger et cesser de bloquer les négociations en faveur d'un protocole comprenant un régime de vérification, a déclaré M. Zhao.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/22/c_139458459.htm

 

La Chine va renforcer son engagement dans le réseau mondial d'innovation (PM chinois)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-22 à 22:24


(Xinhua/Yan Yan)

SHANGHAI, 22 octobre (Xinhua) -- La Chine continuera de soutenir le concept de coopération gagnant-gagnant et à s'engager plus activement dans le réseau mondial d'innovation, a déclaré jeudi le Premier ministre chinois Li Keqiang.

M. Li a fait ces remarques dans un discours prononcé par liaison vidéo à la cérémonie d'ouverture du Forum sur l'innovation de Pujiang 2020 à Shanghai.

La Chine favorisera les échanges internationaux et la coopération dans les domaines tels que les technologies, les talents et les projets, et fera avancer le progrès scientifique et technologique mondial grâce à la construction conjointe de plates-formes d'innovation et au partage des résultats.

Selon M. Li, le gouvernement chinois attache une grande importance à l'innovation technologique et a mis en œuvre une stratégie de développement axée sur l'innovation, a fortement encouragé l'entrepreneuriat et l'innovation de masse pour promouvoir un développement économique durable et une amélioration continue des moyens de subsistance du peuple.

La Chine a réalisé des progrès significatifs en matière de sciences et de technologies, a déclaré M. Li, ajoutant que le pays maintenait l'esprit d'ouverture et s'engageait à promouvoir la coopération scientifique et technologique internationale afin d'obtenir des bénéfices mutuels et des résultats gagnant-gagnant dans l'innovation technologique.

Soudainement confrontée à la pandémie de COVID-19, la Chine a renforcé sa coopération avec la communauté internationale, partagé des données et informations sur la recherche scientifique, étudié conjointement les stratégies de prévention, de contrôle et de traitement, et contribué à la lutte mondiale contre la pandémie, a déclaré M. Li.

"Grâce à des efforts acharnés, l'économie chinoise devrait connaître une croissance positive pour l'ensemble de l'année", a noté M. Li.

Il a souligné que la Chine approfondirait constamment la réforme et élargirait l'ouverture, stimulerait les réformes visant à rationaliser les approbations administratives tout en déléguant le pouvoir aux niveaux inférieurs et améliorant les réglementations et les services, et continuerait de créer un environnement commercial axé sur le marché, fondé sur le droit et internationalisé.

La Chine développera davantage le rôle de soutien et de direction de l'innovation scientifique et technologique, renforcera le développement du système national d'innovation et accélérera la construction d'un pays innovant, a ajouté M. Li.

La Première ministre serbe Ana Brnabic a également prononcé un discours lors de la cérémonie via liaison vidéo.

Mme Brnabic a salué les relations entre la Serbie et la Chine et a déclaré que la coopération bilatérale en matière d'innovation scientifique et technologique incarnait l'égalité et l'avantage mutuel. En tant que partenaire stratégique global, la Serbie est disposée à travailler avec la Chine pour accroître la connectivité et promouvoir la transformation numérique.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/22/c_139459781.htm

 

 

L'Iran qualifie la Russie de partenaire de défense

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-22 à 04:05
 

TEHERAN, 21 octobre (Xinhua) -- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré mercredi que la Russie était l'un des principaux partenaires de l'Iran dans le secteur de la défense, selon le site d'information sur Internet, Iran Press.

Avec la levée de l'embargo de l'ONU sur les ventes d'armes à l'Iran, Téhéran et Moscou pourraient améliorer leur coopération dans ce secteur, a déclaré le porte-parole, Saïd Khatibzadeh.

L'Iran et la Russie continuent leurs négociations dans le cadre de la Commission conjointe de coopération pour la défense.

Les sanctions ayant été levées, l'Iran est en mesure d'acheter des armes et des équipements militaires sans limites légales "auprès de pays amis", a-t-il précisé.

Toute tentative des États-Unis d'adopter des sanctions unilatérales contre l'Iran à cet égard serait une violation du droit international et vouée à l'échec, a fait valoir M. Khatibzadeh.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/22/c_139457454.htm

 

 

 

CHINE : XI JINPING RENCONTRE DES MODELES DE LA PROMOTION DE LA SOLIDARITE MILITARO-CIVILE

Xi Jinping rencontre des modèles de la promotion de la solidarité militaro-civile

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-20 à 21:54


(Xinhua/Huang Jingwen)

BEIJING, 20 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a rencontré mardi les représentants d'organisations et des individus modèles présents à Beijing pour recevoir des prix récompensant leur promotion de la solidarité militaro-civile.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a présenté ses sincères salutations et ses félicitations chaleureuses aux lauréats.

Li Keqiang, Premier ministre chinois, et Wang Huning, membre du Secrétariat du Comité central du PCC, tous deux membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, étaient également présents.

Mardi matin, M. Xi et d'autres dirigeants se sont rendus à l'hôtel Jingxi. Ils y ont rencontré les représentants et pris une photo de groupe avec eux.

M. Li a prononcé un discours lors de la cérémonie.

Depuis le 18e Congrès national du PCC, sous la forte direction du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, les autorités locales et les départements pertinents ont activement fourni un soutien et des services pour le développement et la réforme des forces armées, et ont encore amélioré la fourniture des avantages aux groupes ayant droit, tandis que les forces armées ont toujours été à l'avant-garde des sauvetages en cas de catastrophe naturelle majeure et des réponses d'urgence, a déclaré M. Li.

Face à l'épidémie de COVID-19 de cette année, les forces armées et les civils ont œuvré côte à côte pour obtenir d'importantes réalisations stratégiques dans la lutte nationale contre le COVID-19, démontrant ainsi la grande puissance de la solidarité militaro-civile, a ajouté M. Li.

M. Li a appelé toutes les autorités locales et tous les départements à soutenir le renforcement de la défense nationale et des forces armées, et à continuer à aider les membres du personnel militaire et leurs familles à surmonter les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Notant qu'il est plus difficile de stabiliser l'emploi cette année que les années précédentes, M. Li a exigé des efforts visant à fournir aux vétérans des services plus ciblés et opportuns afin de les aider à trouver un emploi, à créer leurs propres entreprises ou à recevoir une formation professionnelle.

Les dépenses budgétaires dédiées aux avantages et services du personnel militaire doivent être garanties, a indiqué M. Li, appelant à davantage d'efforts pour frayer de nouvelles voies dans la promotion de la solidarité militaro-civile.

La réunion a annoncé une liste de 411 villes et districts modèles au niveau national et des décisions visant à saluer les organisations et les individus exceptionnels dans la promotion du soutien mutuel entre les secteurs militaire et civil.

   1 2 3 4   
http://french.xinhuanet.com/2020-10/20/c_139454661.htm
 
 
 

Xi Jinping assistera à une réunion pour le 70e anniversaire de l'entrée de l'armée des VPC en RPDC durant la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-21 à 20:44
 

BEIJING, 21 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, assistera à une réunion vendredi à Beijing pour commémorer le 70e anniversaire de l'entrée de l'armée des Volontaires du peuple chinois (VPC) en République populaire démocratique de Corée (RPDC) dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, prononcera un discours important lors de la réunion, qui se tiendra vendredi à 10h au Grand Palais du Peuple, à Beijing.

L'événement sera diffusé en direct par le China Media Group et sur xinhuanet.com. Il sera également retransmis simultanément sur les principaux sites d'actualité, dont people.com.cn, cctv.com et china.com.cn, ainsi que sur les applications d'actualité gérées par le Quotidien du Peuple, l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) et la Télévision centrale de Chine.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/21/c_139456942.htm

 

Xi Jinping prône le respect et l'attention aux héros

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-21 à 18:57
 

BEIJING, 21 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a appelé l'ensemble du Parti et de la société à respecter les héros, à apprendre d'eux et à prendre soin d'eux, afin de rassembler une force puissante pour le renouveau de la nation chinoise.

M. Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a tenu ces propos récemment dans une lettre de réponse à tous les membres d'un sanatorium pour les vétérans militaires révolutionnaires blessés et handicapés, situé dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest).

http://french.xinhuanet.com/2020-10/21/c_139456771.htm

 

 

CHINE : UN RAPPORT D'ENQUETE MONTRE QU'IL N'Y A PAS DE TRAVAIL FORCE AU XINJIANG

le Quotidien du Peuple en ligne | 21.10.2020 15h35

Selon un rapport d'enquête, les gens de tous les groupes ethniques de la région autonome ouïghoure du Xinjiang choisissent volontairement leur travail et ils ne sont jamais forcés de travailler en dehors de la région.

Les récentes affirmations de groupes de réflexion occidentaux sur le recours au travail forcé au Xinjiang sont fausses et leurs arguments sont sans fondement et non scientifiques, a montré le rapport publié le 20 octobre.

D'après le rapport sur l'emploi des personnes issues de groupes ethniques au Xinjiang, publié par le Centre de recherche sur le développement du Xinjiang, un nombre croissant de travailleurs excédentaires du sud du Xinjiang cherchent des emplois dans des villes plus développées d'autres régions du pays qui offrent des salaires plus élevés et de meilleures conditions de vie et de travail, car bien que les industries du sud relativement moins développé du Xinjiang soient en pleine expansion, elles n'arrivent toujours pas à répondre aux besoins en matière d'emploi des populations locales.

L'équipe d'enquête du centre a effectué des visites sur le terrain dans plus de 70 entreprises, coopératives de travail rurales et start-ups dans les préfectures autonomes kazakhe d'Ili et kirghize de Kezilesu et dans les préfectures de Kashgar, Hotan et Aksu. L'équipe a également visité des villes en dehors de la région, notamment Beijing et Tianjin. Les enquêteurs ont interrogé plus de 800 chefs d'entreprise, employés et travailleurs indépendants. Ils ont également étudié 26 documents gouvernementaux publiés depuis 2016 et 48 articles universitaires publiés depuis 2005.

Dans le passé, les emplois que les habitants du Xinjiang pouvaient trouver étaient généralement de mauvaise qualité et instables, avec un salaire insuffisant. En conséquence, a noté le rapport, les habitants de la région espéraient que le gouvernement les aiderait à trouver un emploi.

Après avoir mené des entretiens avec des habitants du Xinjiang, l'équipe d'enquête a noté qu'ils espéraient que le gouvernement les aide à trouver un emploi. Selon le rapport, une enquête menée auprès de 100 agriculteurs de Kashgar et Hotan a ainsi révélé que la grande majorité des répondants souhaitaient que le gouvernement organise le travail pour eux.

La volonté des gens d'être employés volontairement a toujours été la prémisse des gouvernements locaux qui organisent du travail pour eux, ce qui est clairement indiqué dans plusieurs documents gouvernementaux. Les décisions de ceux qui ne veulent pas travailler pour des raisons de santé ou pour d'autres raisons sont pleinement respectées et ils ne sont jamais obligés de s'inscrire à une formation, a aussi montré le rapport.

Memetmin Asarjan a appris l'opportunité de travailler dans une usine textile à Urumqi, la capitale régionale, grâce à une émission de radio diffusée dans son village du comté de Lop, à Hotan, en mars 2018. Avant de postuler pour le poste, il avait du mal à subvenir aux besoins de sa famille de quatre personnes avec les produits qu'il récoltait sur les terres agricoles. Il a rappelé qu'il devait occuper un emploi à temps partiel pour économiser sur les frais de scolarité et permettre à ses deux enfants de pouvoir aller à l'université.

« En travaillant à l'usine, ma femme et moi pouvons gagner 10 000 yuans (1 500 dollars) par mois ensemble, ce qui est plus que le revenu annuel de la famille dans le passé », a-t-il dit. « Outre l'usine d'Urumqi, les villageois ont également la possibilité de travailler près de chez eux. Tant que nous sommes disposés à améliorer nos vies, il existe de nombreuses options entre lesquelles choisir ».

La majorité des habitants du Xinjiang rural qui partent vers d'autres régions de la Chine pour travailler sont musulmans. Pour soutenir leurs droits à la liberté de religion et leur garantir des installations pour le culte, les employeurs les informent du nombre et de l'emplacement des mosquées dans une ville. Selon le rapport, leurs activités religieuses, telles que la prière à la mosquée et le jeûne pendant le Ramadan, n'ont été perturbées par aucune organisation ou individu. De la nourriture halal est également disponible sur les lieux de travail des employés musulmans du Xinjiang.

L'allégation de certains groupes de réflexion occidentaux selon laquelle il y a « du travail forcé à grande échelle » au Xinjiang est « profondément fausse, déraisonnable et intenable », a souligné le rapport. Cette affirmation est un mensonge calomnieux avec un but politique qui expose les vrais visages des groupes de réflexion en tant que laquais des États-Unis et de l'Occident dans leurs complots anti-Chine, a-t-il ajouté.

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)
source : http://french.people.com.cn/Chine/n3/2020/1021/c31354-9771581.html

LA CHINE SUBTILISE LES AVIONS-ESPIONS POSEIDON P-8 AMERICAINS

L'Indonésie refuse d’ouvrir son ciel aux avions espion américains

 
 

La Chine subtilise les P8 US. (Photo d’illustration)

Le gouvernement indonésien a rejeté la proposition du gouvernement américain de déployer des avions-espions Poseidon P-8 sur son territoire pour surveiller les mouvements militaires chinois dans les eaux de la région.

Selon Reuters, plusieurs sources proches du dossier au sein du gouvernement indonésien ont déclaré que des responsables américains avaient contacté les ministres de la Défense et des Affaires étrangères du pays à plusieurs reprises en juillet et en août et avaient fait la proposition. L’offre a finalement été rejetée par le président indonésien Joko Widodo.

« Le bureau présidentiel indonésien, le département d’État américain et l’ambassade des États-Unis à Jakarta ont refusé de commenter à ce sujet », rapporte Reuters.

Selon les sources indonésiennes, les responsables de Jakarta sont surpris par l’offre de Washington en raison du niveau élevé de neutralité de la politique étrangère de l’Indonésie, car ce pays ne permettra jamais aux armées étrangères d’opérer à partir de son territoire.

« Les avions de surveillance et de reconnaissance P-8 jouent un rôle clé dans la surveillance des mouvements militaires de la Chine dans la mer de Chine méridionale », poursuit le rapport.

Le gouvernement chinois, qui revendique la souveraineté sur une grande partie de la mer, a des différends territoriaux avec la Malaisie, le Vietnam, le Brunei et les Philippines.

La mer de Chine méridionale, riche en ressources minérales, est le point de transit de plus de 3 billions de dollars de marchandises par an.

Bien que l’Indonésie ne revendique pas officiellement des parties stratégiques de la mer de Chine méridionale, le pays estime que certaines parties de la région lui appartiennent. Ainsi, il existe des tensions entre Jakarta et Pékin sur la présence de navires de guerre et de bateaux de pêche chinois dans la région.

Pourtant, le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a déclaré à Reuters que Jakarta avait des relations économiques et commerciales en expansion avec la Chine et n’avait pas l’intention de se ranger du côté de l’un des deux superpuissances américaine ou chinoise.

Il a ajouté : « Nous ne voulons pas participer à cette compétition, l’Indonésie veut montrer qu’elle est prête à s’associer avec tous les pays du monde. »

Le président chinois Xi Jinping a ordonné à ses troupes de se préparer à la guerre.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/20/636849/La-Chine-subtilise-les-P8-US

 

LA CHINE COMMEMORE LA GUERRE CONTRE L'AGRESSION AMERICAINE EN COREE (1950-1953)

La Chine commémore la guerre contre l’agression américaine en Corée

French.china.org.cn | Mis à jour le 20. 10. 2020 | Mots clés : guerre contre l’agression américaine en Corée

Une exposition commémorant le 70e anniversaire de la participation de l’Armée volontaire du peuple chinois dans la Guerre de Corée (1950-1953) contre les Etats-Unis a débuté ce lundi.

 

Le président chinois Xi Jinping s’est rendu à une exposition pour commémorer le 70e anniversaire de l’entrée de l’Armée des volontaires du peuple chinois en République populaire démocratique de Corée pour aider cette dernière à résister contre l’agression américaine. Le président a déclaré que le grand esprit de la Guerre de résistance à l’agression américaine et d’aide à la Corée (1950-1953) devait être transmis dans la nouvelle ère pour lutter en faveur du grand renouveau de la nation chinoise.

Xi Jinping, qui est également le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et le président de la Commission militaire central, a fait ces remarques lundi dernier à Beijing, au cours de la cérémonie d’ouverture de cette exposition organisée au Musée militaire de la révolution du peuple chinois.

D’après les analystes chinois, cette commémoration largement médiatisée est un signal pour l’ensemble de la nation et le reste du monde, que la Chine ne se laissera intimidée par aucune menace d’une quelconque puissance hégémonique. Avec l’esprit et la tradition de victoire remportés avec la Guerre de Corée, la Chine peut aujourd’hui gérer avec confiance les problèmes et les défis, qu’ils soient externes ou domestiques. 

Wang Huning, un membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et membre du Secrétariat du Comité central, a prononcé un discours au cours de la cérémonie d’ouverture.

Qualifiant la Guerre de Corée de « guerre pour la justice » ayant préservé la paix et résisté à l’agression, Wang Huning a rappelé que les soldats et les officiers héroïques de l’Armée des volontaires avaient risqué leur vie aux côtés du peuple et des forces armées de Corée, et mené une lutte acharnée pour accomplir cette ultime victoire.

Selon lui, l’exposition vise à passer en revue le cours glorieux de cette guerre, ainsi qu’à démontrer l’esprit intrépide de l’Armée des volontaires du peuple chinois. Elle montre aussi l’unité du peuple chinois et leur amour pour leur pays, ainsi que la détermination de la nation chinoise à préserver la paix.

Wang Huning a appelé à poursuivre cet esprit de la Guerre de résistance à l’agression américaine et d’aide à la Corée, afin d’accomplir une victoire décisive dans l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance et de réaliser le rêve chinois de renouveau national.

Le 19 octobre 1950, répondant à la requête de la République populaire démocratique de Corée, les forces de l’Armée des volontaires du peuple chinois ont franchi le fleuve Yalu à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, afin d’aider cette dernière dans la lutte jusqu’à ce qu’une trêve soit signée en 1953. Un total de 2,9 millions de soldats volontaires chinois sont entrés sur le champ de bataille et 197 653 d’entre eux ont sacrifié leur vie au cours de cette guerre.

L’esprit de la Guerre de résistance à l’agression américaine et d’aide à la Corée se compose de « patriotisme, d’un héroïsme révolutionnaire, d’un optimisme révolutionnaire, d’une loyauté révolutionnaire et d’un esprit d’internationalisme luttant en faveur de la paix et de la justice pour l’humanité », avait souligné Xi Jinping en 2010, lors de la commémoration du 60e anniversaire de cette guerre.

Au cours de ces dernières années, mais plus particulièrement en 2020, les Etats-Unis ont renforcé à plusieurs égards leurs pressions stratégiques, leurs stigmatisations et leurs provocations à l’égard de la Chine, dans les domaines politique, diplomatique, militaire, idéologique, scientifique, technologique ainsi qu’en matière de santé publique. De fait, en commémorant cette guerre d’il y a 70 ans, les dirigeants nationaux chinois veulent envoyer un signal clair au monde entier : la Chine surmontera toutes les difficultés et tous les défis qu’elle rencontrera pour réaliser son grand renouveau national.

« La commémoration de cette guerre envoie un message clair : si les Etats-Unis poursuivent leur comportement hégémonique et continuent de pousser la Chine à la confrontation, la Chine ripostera sans faillir », tout comme il y a 70 ans, explique Lü Xiang, un chercheur de l’Institut des études américaines de l’Académie des sciences sociales de Chine (ASSC) à Beijing. Celui-ci ajoute que la Chine ne souhaite pas la confrontation, mais qu’elle n’en a pas non plus peur.

« Il y a 70 ans, la Chine a combattu les Etats-Unis dans la péninsule coréenne et réalisé une paix générale de 70 ans pour la région. Aujourd’hui, la Chine n’a pas d’autre choix que de lutter de nouveau contre le même rival [mais] les deux pays sont très différents. La Chine est bien plus puissante, même si les Etats-Unis restent l’unique super-puissance mondiale. En transmettant l’esprit du passé, la Chine doit par ailleurs trouver de nouvelles solutions pour surmonter les difficultés dans la nouvelle ère », analyse Cheng Xiaohe, un expert des études coréennes et de la politique internationale de l’Université Renmin de Chine.

La Guerre de résistance à l’agression américaine et d’aide à la Corée avait pour but de préserver la sécurité de la République populaire de Chine nouvellement fondée. La commémoration de cette guerre montre aujourd’hui la responsabilité de la Chine dans le maintien de la stabilité et de la sécurité des régions alentour, note Lü Xiang.

Selon lui, la Chine ne laissera aucun pays extérieur à la région − à savoir les Etats-Unis − interférer dans les affaires internes des autres pays et menacer l’environnement de développement de la Chine.

« Bien entendu, comme Xi Jinping l’a indiqué, cet esprit devrait être utilisé pour lutter en faveur du grand renouveau de la nation chinoise, plutôt que dans les conflits avec les Etats-Unis », précise-t-il. Il faut également transmettre cet esprit dans des domaines comme la recherche et développement dans différents secteurs et les affaires diplomatiques. 

Dans le cadre de la commémoration de cette guerre, plusieurs films et séries télévisées sur ce thème seront diffusés dès cette semaine, attirant une large attention y compris de la part des plus jeunes générations. 

Le peuple chinois a créé l’histoire des faibles vainquant les forts. « Ce souvenir partagé ne disparaîtra pas, même si beaucoup n’ont pas fait l’expérience de la guerre. Cet esprit continuera à encourager le peuple chinois à surmonter les difficultés, à s’unir et à combattre un ennemi fort », affirme Lü Xiang.

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-10/20/content_76825138.htm

 

Xi Jinping met l'accent sur la poursuite de l'esprit de l'armée des VPC dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-20 à 10:03


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 20 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a souligné lundi l'importance de poursuivre le grand esprit démontré par l'armée des Volontaires du peuple chinois (VPC) dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la République populaire démocratique de Corée (RPDC) dans la nouvelle ère et de s'efforcer de parvenir au renouveau de la nation.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors d'une visite d'une exposition marquant le 70e anniversaire de l'entrée de l'armée des VPC en RPDC pour aider le pays dans la guerre contre l'agression américaine.

Il y a 70 ans, le PCC et le gouvernement chinois ont résolument pris la décision historique de faire la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC afin de sauvegarder la paix et de résister à l'agression, a souligné M. Xi.

Portant haut l'étendard de la justice, les soldats héroïques des VPC ont combattu avec bravoure aux côtés du peuple et de l'armée de la RPDC et ont remporté une grande victoire, apportant une grande contribution à la paix mondiale et au progrès humain, a-t-il poursuivi.

"La victoire dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC était une victoire de la justice, une victoire de la paix et une victoire du peuple", a affirmé M. Xi.

Il a qualifié le grand esprit forgé pendant la guerre de "richesse spirituelle précieuse" qui inspirera le peuple chinois et la nation chinoise à surmonter toutes les difficultés et tous les obstacles, et à l'emporter sur tous les ennemis.

M. Xi a exigé une étude approfondie et la vulgarisation des actes héroïques et de l'esprit révolutionnaire de l'armée des VPC afin d'encourager le Parti, les forces armées et le peuple de tous les groupes ethniques à s'unir plus étroitement autour du Comité central du PCC, à garder leur foi dans la victoire ultime et à renforcer leurs capacités de lutte.

Ce faisant, M. Xi les a exhortés à s'efforcer de construire une société de moyenne aisance à tous égards, d'assurer le succès du socialisme à la chinoise pour une nouvelle ère, de réaliser le rêve chinois et le rêve de construire une armée puissante, et d'apporter plus de contributions à la préservation de la paix mondiale et à la promotion de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leji, Han Zheng et Wang Qishan ont également visité l'exposition, qui se tient au Musée militaire de la révolution du peuple chinois à Beijing.

L'exposition se compose de sept parties, dont une rubrique sur le processus de prise de décision sur l'envoi de l'armée et une autre sur l'importance et les contributions historiques de la victoire.

Elle démontre l'esprit héroïque et intrépide des soldats des VPC, le patriotisme du peuple chinois et la ferme détermination de la nation chinoise à défier l'hégémonie et à sauvegarder la paix.

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/20/c_139453450.htm
 
 

Les analystes finlandais notent positivement la croissance de l'économie chinoise au troisième trimestre

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-20 à 01:55
 

HELSINKI, 19 octobre (Xinhua) -- Les analystes économiques finlandais ont noté lundi positivement la croissance économique de la Chine au troisième trimestre (T3) 2020.

Selon les données publiées lundi par le Bureau national des statistiques chinois (BNS), le produit intérieur brut (PIB) du pays a augmenté de 4,9% sur un an au troisième trimestre 2020, plus rapidement que la croissance de 3,2% observée au deuxième trimestre. Au cours des trois premiers trimestres, le PIB de la Chine a augmenté de 0,7% sur un an, revenant à la croissance après une contraction de 1,6% au premier semestre et une chute de 6,8% au premier trimestre.

Iikka Korhonen, directeur de l'Institut pour les économies en transition de la Banque de Finlande (BOFIT), a déclaré lundi au quotidien économique finlandais Kauppalehti que les chiffres chinois du troisième trimestre "correspondaient dans l'ensemble aux attentes", précisant que les importations chinoises en provenance de la zone de l'Union européenne ont augmenté d'environ 11% en septembre. "Cela peut signifier une bonne nouvelle pour les entreprises finlandaises", a-t-il souligné.

Dans sa revue hebdomadaire, le BOFIT a noté que la Chine est le seul pays du G20 à connaître une croissance positive cette année.

Jan von Gerich, analyste en chef à la Nordea Bank, a de son côté déclaré à Kauppalehti qu'à la lumière des chiffres, la Chine s'est rétablie "à un rythme totalement différent" de celui du reste du monde, ajoutant que la croissance au T3 en Chine était "un peu inférieure aux attentes mais néanmoins forte".

Risto Murto, président et PDG de la société finlandaise Varma Mutual Pension Insurance Company et analyste économique finlandais reconnu, a également indiqué que la croissance chinoise de cette année était déjà cumulativement positive.

Dans le même temps, M. von Gerich a déclaré que certaines prévisions économiques pourraient devoir être révisées à la baisse en ce qui concerne l'impact de la dernière augmentation des infections au COVID-19 en Europe sur la Finlande, notant que les prévisions actuelles de pourcentage de déclin pour 2020 varient entre 5 et 4%, tandis qu'une croissance de 2 à 3% est prévue pour l'année prochaine.

"Même si les prévisions du quatrième trimestre n'affaibliraient plus toute l'année 2020, elles bouleverseraient fortement les perspectives pour 2021", a-t-il ajouté, soulignant que par rapport au reste de l'Europe, les mesures restrictives prises en Finlande ne sont pas encore très fortes. "Il ne sera peut-être pas nécessaire de faire baisser les estimations finlandaises, mais l'incertitude augmentera également ici", a-t-il conclu.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/20/c_139452415.htm

 

(COVID-19) Russie : nouveau record d'infections au COVID-19 en une journée

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-20 à 21:33


(Xinhua/Evgeny Sinitsyn)

MOSCOU, 20 octobre (Xinhua) -- La Russie a enregistré 16.319 cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, établissant un nouveau record quotidien, tandis que la pandémie connaît une résurgence, a annoncé mardi le centre de réponse au COVID-19 du pays.

Le nombre cumulé de cas de coronavirus dans le pays est passé à 1.431.635, dont 24.635 décès et 1.085.608 guérisons, a indiqué le centre dans un communiqué.

Moscou a connu un pic d'infections au COVID-19, totalisant 4.999 nouveaux cas au cours du dernier jour, ce qui porte le total de la ville à 372.628.

Avec de nombreux autres pays européens, la Russie a connu une forte croissance des cas de COVID-19 ces dernières semaines, après la levée de nombreuses restrictions et la reprise des rassemblements de grands groupes de personnes.

La Russie prévoit de commencer une vaccination de masse entre décembre et janvier, après que le pays a récemment donné son autorisation de mise sur le marché à deux vaccins contre le COVID-19.

   1 2 3   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/20/c_139454633.htm
 
 
 

LA REPRISE ECONOMIQUE DE LA CHINE OFFRE UN ESPOIR ET UN OPTIMISME BIEN NECESSAIRES

 

La reprise économique de la Chine offre un espoir et un optimisme bien nécessaires (COMMENTAIRE)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-19 à 19:55
 

BEIJING, 19 octobre (Xinhua) -- La reprise économique de la Chine a affiché une accélération évidente au troisième trimestre parmi une rafale d'indicateurs clés qui montrent une tendance à la hausse, soutenue par le succès du pays dans l'endiguement de l'épidémie, le renforcement de la demande intérieure et la vigueur du commerce extérieur.

Avec un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 4,9% en glissement annuel au troisième trimestre, plus rapide que les 3,2% du deuxième trimestre, la croissance de la Chine s'accélère clairement, offrant de l'espoir et de l'optimisme pour une économie mondiale en difficulté, engluée dans des vagues récurrentes d'infections au COVID-19 et les confinements qui en découlent.

Si la lutte efficace contre l'épidémie a été la condition préalable à une reprise économique durable, le nouveau modèle de développement économique de la Chine, basé sur la "double circulation", a également contribué au retour rapide de la croissance dans le pays.

Une série de mesures de relance efficaces ont stimulé la demande intérieure et l'investissement, tout en soutenant l'emploi, augmentant les dépenses budgétaires, accordant des allègements fiscaux et réduisant les taux des prêts.

Ces efforts renforcent l'objectif consistant à maintenir le marché intérieur comme pilier, tandis que les marchés intérieur et extérieur s'efforcent de se stimuler mutuellement. Ils encouragent également la Chine à rééquilibrer son économie, qui est passée d'une économie axée sur les exportations et les investissements à une économie davantage axée sur la consommation et les réformes structurelles de l'offre.

La solide reprise de la Chine a des retombées, notamment sur ses voisins et partenaires commerciaux, et soutiendra l'économie mondiale dans sa difficile ascension pour sortir de la pandémie, a déclaré l'économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI), Gita Gopinath.

Au taux de croissance actuel, la Chine est prête à apporter 1.500 milliards de dollars supplémentaires au produit intérieur brut (PIB) mondial l'année prochaine, et les consommateurs chinois seront à l'origine de près de 40% de ce montant, a estimé l'économiste britannique Jim O'Neill, ajoutant que les dépenses de consommation continuaient de représenter une part croissante de l'expansion de la Chine.

Cela s'est largement manifesté lors de la Semaine d'or, début octobre, qui est largement considérée comme un indicateur du potentiel de consommation et de croissance de la Chine, après que celle-ci eut réussi à maîtriser la pandémie et à lever la plupart des restrictions de voyage dans le pays.

En particulier, la Chine a apporté une contribution essentielle à la reprise du commerce mondial depuis le mois de juin. Grâce au commerce mondial, la Chine a joué un rôle clé dans la fourniture d'équipements médicaux et de produits liés au confinement dont le monde entier a grand besoin, grâce à la large base manufacturière du pays.

Parallèlement, la demande d'importations de la Chine stimule le commerce intrarégional et contribue à la demande mondiale, a noté Coleman Nee, économiste principal à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Au troisième trimestre, malgré la montée du protectionnisme et de l'unilatéralisme dans le monde, le commerce extérieur de marchandises du pays a augmenté de 7,5% en glissement annuel pour atteindre 8.880 milliards de yuans (1.320 milliards de dollars), atteignant un record trimestriel historique, avec des exportations en hausse de 10,2% et des importations en hausse de 4,3%, selon l'Administration générale des douanes de la Chine.

Les performances impressionnantes de la Chine sont très attendues dans le monde entier et laissent présager une amélioration des perspectives économiques pour l'année courante. Il est à noter qu'un groupe d'institutions financières internationales ont révisé à la hausse leurs prévisions de croissance du PIB chinois cette année.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale publié la semaine dernière, le FMI prévoyait que l'économie chinoise croîtrait de 1,9% cette année, soit 0,9 point de pourcentage de plus que les prévisions de juin du FMI. L'agence de notation internationale Moody's a également relevé ses prévisions de croissance annuelle du PIB chinois à 1,9%, contre 1% auparavant.

Ces perspectives favorables ont également conduit davantage d'acteurs de Wall Street et d'investisseurs étrangers à se développer dans le secteur financier chinois, qui s'ouvre plus largement avec un meilleur environnement commercial et davantage d'opportunités, et qui stimule les flux de capitaux et les liquidités mondiaux à long terme.

De toute évidence, la forte reprise économique de la Chine a apporté une contribution inestimable à la croissance mondiale cette année. L'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) devant s'ouvrir le mois prochain, le monde a beaucoup à attendre de la Chine pour qu'elle continue de stimuler l'économie mondiale plus que jamais à l'avenir.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/19/c_139451952.htm

Xi Jinping met l'accent sur la poursuite de l'esprit de l'armée des VPC dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-19 à 22:02
 

BEIJING, 19 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a souligné lundi l'importance de poursuivre le grand esprit démontré par l'armée des Volontaires du peuple chinois (VPC) dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la République populaire démocratique de Corée (RPDC) dans la nouvelle ère et de s'efforcer de parvenir au renouveau de la nation.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors d'une visite d'une exposition marquant le 70e anniversaire de l'entrée de l'armée des VPC en RPDC pour aider le pays dans la guerre contre l'agression américaine.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/19/c_139452204.htm

 

Chine : la production industrielle en hausse de 5,8% au troisième trimestre

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-19 à 13:30
 

BEIJING, 19 octobre (Xinhua) -- La production industrielle à valeur ajoutée de la Chine, un indicateur économique important, a grimpé de 5,8% sur un an au troisième trimestre, alors que les usines ont augmenté leur production sur fond de contrôle du COVID-19, selon les données publiées lundi par le Bureau d'Etat des statistiques (BES).

Au cours des trois premiers trimestres, la production industrielle a augmenté de 1,2% en glissement annuel, inversant un déclin de 1,3% enregistré dans la première moitié de l'année, selon les données du BES.

Au cours du seul mois de septembre, la production des entreprises industrielles majeures a bondi de 6,9% en base annuelle, de 1,3 point de pourcentage supérieur à celui du mois d'août.

La production industrielle est utilisée pour mesurer l'activité des grandes entreprises désignées avec un chiffre d'affaires annuel d'au moins 20 millions de yuans (environ 2,98 millions de dollars).

Au cours des trois premiers trimestres, la production des secteurs de la fabrication de haute technologie et de la fabrication d'équipements a augmenté de 5,9% et de 4,7% en glissement annuel, respectivement.

Par répartition de propriétés, la production du secteur privé a augmenté de 2,1% en base annuelle au cours des trois premiers trimestres, tandis que celle des entreprises contrôlées par l'Etat a augmenté de 0,9%.

Les données de lundi montrent que le PIB de la Chine a crû de 4,9% en glissement annuel au troisième trimestre, contre 3,2% au deuxième trimestre.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/19/c_139451260.htm

 

La Chine sortira les jeunes de la pauvreté grâce au commerce électronique

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-19 à 21:20
 

BEIJING, 19 octobre (Xinhua) -- La Fédération nationale de la jeunesse de Chine a mis en œuvre un programme ciblé pour aider les jeunes à sortir de la pauvreté grâce à de nouvelles formes d'entreprises telles que le commerce électronique.

Un groupe de représentants a été sélectionné pour promouvoir les produits locaux de qualité et la culture populaire par le biais de nouveaux modes et faire le lien entre la chaîne industrielle et la chaîne d'approvisionnement du pays.

Les dix représentants, dont des célèbres présentateurs et influenceurs chinois du commerce électronique en direct, et des entrepreneurs en ligne, ont été choisis sur la base de leurs performances exceptionnelles dans de nouveaux types d'entreprises.

Ces membres transmettront leurs expériences à travers des réseaux en ligne et hors ligne pour aider les jeunes ayant un emploi lié à la chaîne industrielle et à la chaîne d'approvisionnement ou essayant de lancer leur propre entreprise à sortir de la pauvreté.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/19/c_139452075.htm

 

Chine : projet de contrôle des eaux de Dashixia au Xinjiang (nord-ouest)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-19 à 16:07
 

AKSU, 19 octobre (Xinhua) -- Une photo prise le 18 octobre 2020 montre le chantier de construction du projet de contrôle des eaux de Dashixia au bord de la rivière Aksu dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. La construction du projet multifonctionnel de contrôle des eaux qui a débuté à partir de 2019 devrait prendre huit ans et demi pour faciliter l'approvisionnement en eau, l'irrigation et le contrôle des inondations dans le bassin fluvial. (Photo : Hu Huhu)

 

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/photo/2020-10/19/c_139451590.htm
 

PRES DU DETROIT DE TAIWAN, DEPLOIEMENT DE MISSILES CHINOIS DF-17, TUEURS DE PORTE-AVIONS

Le Dongfeng-17 paralyse THAAD et Patriot

 
 

Dévoilement des missiles avancés DF-17 lors d'un défilé de l'armée chinoise, en octobre 2019. (Capture d'écran)

Bonne nouvelle pour les Iraniens qui à peine quelques heures après la levée de l'embargo militaire à leur encontre apprennent le déploiement des tueurs de porte-avions non loin du détroit de Taiwan: après tout l'"accord stratégique qu'ils ont signé avec la Chine pourrait conduire à un échange de technologie balistique sino-iranienne avec en toile de fond la conception d'un Dongfeng à l'iranienne dans pas si longtemps non loin du détroit d'Hormuz. Ou mieux, en océan Indien où l'Iran et la chine travaillent à des projets navals conjoints , selon certaines sources qui n'écartent pas l’émergence d'un centre de commandement militaire conjoint Iran-Chine rien que pour faire face à la menace US dans cet océan.

La guerre froide entre Pékin et Washington en mer de Chine méridionale entre dans une nouvelle phase, après que des sources médiatiques ont partagé des nouvelles faisant part du remplacement des missiles Dongfeng 11 et 15 par un missile plus sophistiqué, le DF-17, à la frontière de Taïwan. Inquiets de sa défaite dans la course aux armements face à Pékin dans la région conflictuelle de l'Extrême-Orient, le Congrès US est censé examiner la demande de l’administration Trump concernant la vente de nouveau matériel militaire à Taïwan.  

Ce dimanche, certaines sources ont affirmé que l'armée chinoise avait déployé des missiles avancés Dongfeng-17 à la place de ses anciennes générations au large de Taiwan.

Se référant au China Morning Post, le journal anglophone Global Times a écrit que l'armée chinoise avait déployé un certain nombre de missiles Dongfeng-17 près de l'île de Taiwan et qu’elle avait l'intention de le substituer progressivement aux missiles Dongfeng 11 et 15, qui ont moins de précision. Les analystes estiment que les nouveaux missiles sont fictifs et sont en mesure de repousser toute attaque de Taiwan.

Le journal taïwanais Liberty Times, quant à lui, a exprimé les inquiétudes des responsables militaires taïwanais. Les missiles Dongfeng 17 pourraient toucher les bases aériennes taïwanaises à l'est de l'île. Dans ce sens, les médias taïwanais ont signalé le déploiement d'un certain nombre de chasseurs furtifs du G-20 et d'unités navales chinoises dans la région.

Les experts militaires estiment que les systèmes de missiles américains tels que THAAD, SM-3 et Patriot, installés sur le territoire de la Corée du Sud, du Japon, de Taiwan et sur les navires de guerre américains, ne pourront pas faire face aux missiles Dongfeng 17. Outre ces missiles, l'armée chinoise est équipée de missiles balistiques Dongfeng 21 et 26, considérés comme le tueur de porte-avions américains dans la région.

Lire aussi : "La Chine achètera certains systèmes à l'Iran", s'alarme Mike Pompeo.

Sous peine de perdre la course aux armements face à son rival classique, en Extrême-Orient, la Maison Blanche a récemment demandé au Congrès d’entériner le plan d'envoi des trois colis d’équipements militaires distincts à Taiwan, ont rapporté des sources bien informées. Le Département d'État américain a également correspondu avec le Congrès concernant la vente de capteurs de chasse F-16, de missiles air-air Slammer, destinés à toucher des cibles navales et des lance-roquettes de type HIMARS.

Auparavant, quatre responsables sous couvert de l'anonymat ont révélé que les États-Unis avaient l'intention de vendre sept types d'armes et de systèmes militaires à Taïwan, notamment des mines, des missiles de croisière et des radars.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/19/636719/Le-DF-17-paralyse-THAAD-et-Patriot


 

IL N'EST PAS RAISONNABLE D'ATTAQUER LA CHINE SUR LA QUESTION DU CLIMAT ET DE L'ENVIRONNEMENT

Il n'est pas raisonnable d'attaquer la Chine sur la question du climat et de l'environnement

 

le Quotidien du Peuple en ligne | 16.10.2020 11h02 

Certains politiciens américains sont connus depuis longtemps pour leur position « fortement régressive » sur les questions climatiques et environnementales. Ironiquement, pour calomnier et discréditer la Chine, ils ont joué de manière absurde la « carte du climat et de l'environnement ». Pour ce faire, ils ont d'abord ignoré les faits sur la plate-forme des Nations Unies et ont calomnié les efforts de la Chine dans le domaine de la protection de l'environnement atmosphérique et marin, puis ils ont fabriqué une soi-disant « liste de faits sur la destruction de l'environnement par la Chine » et dénigré la Chine sans raison. La communauté internationale s'est quant à elle gaussée de ce mauvais spectacle consistant à vouloir faire passer le noir pour du blanc et à tisser des mensonges.

Au contraire, la communauté internationale reconnaît que la Chine est un acteur actif et un contributeur important à la réponse mondiale au changement climatique. La Chine a « apporté une contribution historique et exceptionnelle » à la conclusion de l'Accord de Paris sur le changement climatique et a pris la tête de la signature et a activement mis en œuvre ledit accord. À la fin de 2019, les émissions de dioxyde de carbone de la Chine par unité de PIB avaient diminué de 48,1% par rapport à 2005, dépassant l'objectif d'une réduction de 40% à 45% en 2020 ; les énergies non fossiles de la Chine représentaient 15,3% de sa consommation d'énergie par rapport à 2005. soit une augmentation de 7,9 points de pourcentage, un chiffre qui de plus dépasse l'objectif promis envers l'étranger de passer à environ 15% en 2020 ; la superficie forestière et le volume du stock forestier de la Chine en 2018 ont augmenté de 45,09 millions d'hectares et 5,104 milliards de mètres cubes respectivement par rapport à 2005, faisant d'elle le pays à la plus forte croissance des ressources forestières dans le monde au cours de la même période ; la Chine atteindra globalement un niveau zéro importation de déchets solides d'ici la fin de 2020, et le taux de traitement inoffensif des déchets urbains à travers le pays sera proche de 99%. Enfin, toutes les villes côtières ont mis en place des mécanismes de classification des déchets et d'« assainissement de la mer »... La Chine respecte ses engagements et s'engage avec détermination sur la route d'un développement vert et sobre en carbone, et travaille tous les pays pour construire un monde propre et beau avec des actions pratiques.

La Chine est un grand pays responsable qui encourage fermement la construction d'une civilisation écologique, chérit les eaux vertes et les montagnes, et prend soin de la terre. La Chine a récemment annoncé qu'elle augmenterait ses contributions déterminées au niveau national, adopterait des politiques et des mesures plus puissantes, s'efforcerait d'atteindre son pic d'émissions de dioxyde de carbone d'ici 2030 et s'efforcerait d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2060. Cet engagement ferme incarne en outre la responsabilité de la Chine en tant que puissance majeure et a reçu une large attention et un accueil chaleureux de la communauté internationale. L'Agence France-Presse a cité des experts qui ont souligné que l'annonce de son engagement par la Chine est un moment décisif qui relancera les ambitions mondiales en matière d'action climatique ; le ministère allemand de l'Environnement estime que l'annonce par la Chine de la neutralité carbone d'ici 2060 incitera davantage de pays à rejoindre les rangs de la protection de l'environnement. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a pour sa part déclaré qu'elle se félicitait du plan de réduction des émissions de la Chine annoncé aux Nations Unies et de ses efforts pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2060, et estime que cela est une étape importante pour la réponse mondiale au changement climatique dans le cadre de l'Accord de Paris.

Les États-Unis sont le pays qui émet le plus de gaz à effet de serre au monde, avec des émissions cumulées environ trois fois supérieures à celles de la Chine et des émissions de carbone par habitant trois fois plus élevées que la moyenne mondiale et plus du double de celles de la Chine. En termes de climat mondial et de gouvernance environnementale, les États-Unis auraient dû assumer davantage de responsabilités. Cependant, ils n'ont pas d'abord ratifié le « Protocole de Kyoto », puis se sont retirés de l'« Accord de Paris », ont nié leurs propres tâches contraignantes de réduction quantitative des émissions et ignoré leurs propres obligations de réduction des émissions de gaz à effet de serre, qui sont devenues une pierre d'achoppement dans le processus de gouvernance mondiale du climat. En tant que premier exportateur mondial de déchets solides et grand consommateur de plastique par habitant, les États-Unis n'ont non seulement pas ratifié la Convention de Bâle, mais ont de plus mis en place des obstacles au processus mondial de gestion des déchets plastiques et transféré une grande quantité de déchets vers les pays en développement, causant de graves dommages à l'environnement mondial. Pire encore, le gouvernement américain a assoupli à plusieurs reprises les lois et réglementations nationales sur la pollution de l'air. Selon le New York Times, le gouvernement américain actuel a ainsi affaibli l'application de plus de 100 réglementations environnementales. Le journal britannique « The Guardian » a de son côté souligné que certains hommes politiques américains ont fait reculer le monde dans la résolution de la crise concernant la survie de la planète. Les faits ont prouvé que les États-Unis sont le plus grand destructeur de la coopération environnementale internationale et la plus grande menace pour l'environnement mondial. Les États-Unis accusent la Chine sur les questions climatiques et environnementales, se ridiculisant aux yeux du monde entier.

Avec leurs petites manœuvres intelligentes, certains politiciens américains essaient de tromper le monde, mais en agissant ainsi, ils ne récoltent que des moqueries dans le monde entier. Sur la question du climat et de l'environnement, qui progresse, qui recule, qui apporte sa contribution, qui cause des problèmes, les citoyens de tous les pays savent au plus profond d'eux-mêmes la vérité. Certains politiciens américains seraient bien avisés d'arrêter les manipulations politiques et les calomnies malveillantes. La « liste des mensonges » que les médias et les internautes américains leur ont donnée est suffisamment longue. La soi-disant « liste des dommages environnementaux » que ces politiciens ont dressée pour attaquer la Chine ne peut être ajoutée qu'à cette « liste de mensonges ».

(Rédacteurs :实习生2, Yishuang Liu)
source : http://french.peopledaily.com.cn/n3/2020/1016/c96851-9769860.html

 

D'un port de pêche à un centre d'innovation et de technologie du monde, Shenzhen illustre la réussite économique de la Chine (experts français)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 23:33
 

PARIS, 17 octobre (Xinhua) -- A l'occasion du 40e anniversaire de la création de la Zone économique spéciale (ZES) de Shenzhen, dans le sud de la Chine, des experts français ont estimé que Shenzhen est un hub parfaitement connecté avec le monde tant d'un point de vue logistique, numérique que financier.

Lors d'une grande réunion marquant le 40e anniversaire de la création de la ZES de Shenzhen, le président chinois Xi Jinping a appelé mercredi dans son discours la ville de Shenzhen à devenir un leader mondial de l'innovation technologique et industrielle. M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a exhorté la ville à mettre en oeuvre sans relâche la nouvelle philosophie de développement et à réaliser un développement de meilleure qualité qui soit plus efficace, plus juste, plus durable et plus sûr.

Léon Laulusa, directeur général adjoint de l'ESCP Business School et directeur exécutif de la BCI européenne(Institut Confucius dédié aux affaires)a indiqué à Xinhua que la ZES de Shenzhen illustre admirablement la réussite économique de la Chine et que ses réalisations sont inédites et sans précédent à l'échelle mondiale.

"Rappelons que Shenzhen était un ancien port de pêche qui, avec l'ouverture économique de la Chine, s'est profondément transformée dans les années 1980, pour devenir 'l'usine du monde'. C'est aujourd'hui l'un des plus importants centres d'innovation et de technologie au monde", a souligné M. Laulusa.

Il a affirmé que Shenzhen est rapidement devenue le centre névralgique de la high-tech en Chine, considérée comme la "Silicon Valley" chinoise. "C'est donc une ville particulièrement dynamique et propice à l'entrepreneuriat, qui attire chaque jour des talents du monde entier comme en témoignent les centaines d'entreprises et start-ups qui s'y créent," a-t-il indiqué.

"Shenzhen est un hub parfaitement connecté avec le monde tant d'un point de vue logistique, numérique que financier, et illustre le 'Rêve chinois', où tout est possible et où foisonnent les opportunités. "a-t-il ajouté.

Pascal Ordonneau, secrétaire général de l'Institut de l'Iconomie, a indiqué à Xinhua que le développement impulsé par le président chinois Xi Jinping est impressionnant, qui est le fruit de l'audace mais aussi et surtout de l'action concrète. "Il a incité ses concitoyens à tester et à essayer. C'est le propre de la pensée scientifique, pensée qui s'inscrit solidement dans la durée comme l'a montré l'expérience menée durant quarante ans à Shenzhen", a noté l'économiste français.

Selon M. Laulusa, l'approfondissement continu des réformes et de l'ouverture de la Chine signifie aussi de mettre en place un nouveau modèle de développement économique fondé sur des systèmes de valeurs inclusives, qui utilise les nouvelles technologies et qui tient compte des grandes problématiques à l'échelle planétaire, telles que le changement climatique pour le bien-être de l'humanité et de la planète.

M. Ordonneau a, de son côté, estimé que le message du président chinois a très justement expliqué l'absolue nécessité d'un développement équilibré. "Ce message a une portée mondiale. Le respect de l'environnement contribue à la réussite des projets de la société. La société tire parti de l'épanouissement harmonieux de la nature. Sur cet équilibre repose la volonté de bâtir un monde de paix", a-t-il conclu.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139447983.htm

 

(COVID-19) Présence du virus vivant sur l'emballage d'aliments congelés importés à Qingdao

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-18 à 12:06
 

BEIJING, 18 octobre (Xinhua) -- Le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies a confirmé samedi la détection et l'isolement du nouveau coronavirus vivant sur l'emballage extérieur de morue congelée importée dans la ville côtière de Qingdao (est).

Cette découverte a été réalisée au cours d'une enquête pour retracer la source des récentes infections signalées dans la ville. Elle montre que le contact avec des emballages contaminés par le nouveau coronavirus vivant peut conduire à l'infection, a annoncé le centre sur son site Web.

C'est la première fois dans le monde que le nouveau coronavirus vivant est isolé depuis l'emballage extérieur d'aliments de la chaîne du froid, a noté le centre.

Le risque que les aliments de la chaîne du froid circulant sur le marché chinois soient contaminés par le nouveau coronavirus est très faible, a précisé le centre, citant les récents résultats des tests d'acide nucléique sur des échantillons prélevés dans le secteur.

Au total, 2,98 millions d'échantillons avaient été testés dans les 24 régions de niveau provincial du pays le 15 septembre, dont 670.000 prélevés sur des emballages alimentaires ou des aliments de la chaîne du froid, 1,24 million sur des employés et 1,07 million dans l'environnement.

Seuls 22 échantillons provenant d'emballages alimentaires ou d'aliments de la chaîne du froid ont été testés positifs au virus, d'après le centre.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/18/c_139448773.htm

 

L'économiste en chef du FMI s'attend à une reprise mondiale lente avec une pandémie non maîtrisée (INTERVIEW)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-18 à 13:29
 

WASHINGTON, 17 octobre (Xinhua) -- La reprise économique mondiale sera lente tant que la pandémie de COVID-19 ne sera pas sous contrôle, a déclaré l'économiste en chef du Fonds monétaire international (FMI), Gita Gopinath, en appelant à des efforts multilatéraux pour contenir le virus.

Dans un entretien vidéo à distance avec Xinhua en début de semaine, Mme Gopinath a estimé que les résultats économiques au deuxième trimestre ont été moins catastrophiques et que la reprise mondiale devrait être forte au troisième trimestre. Toutefois, la dynamique pourrait connaître un ralentissement par la suite.

"Nous vivons toujours avec la pandémie dans de nombreuses régions du monde, ce qui va ralentir la reprise car les secteurs des services à forte intensité de contact ne se remettront pas complètement tant que la pandémie ne sera pas sous contrôle", selon elle.

UNE REPRISE INCERTAINE

Dans son dernier rapport sur les Perspectives de l'économie mondiale (PEM), le FMI prévoit que l'économie mondiale se contractera de 4,4% en 2020, soit 0,8 point de pourcentage de plus que les prévisions de juin. Malgré cette révision à la hausse, Mme Gopinath a averti que la sortie de cette crise sera probablement "longue, inégale et très incertaine".

Il subsiste une énorme incertitude quant aux perspectives économiques mondiales, selon ce rapport qui a souligné les risques de baisse tels que la résurgence du virus, les restrictions croissantes sur le commerce et les investissements, ainsi que l'incertitude géopolitique croissante.

"Nous sommes très préoccupés par la possibilité d'une deuxième vague", a confié Mme Gopinath à Xinhua. "Et s'il y a effectivement une deuxième vague sérieuse, qui conduit à des mesures de confinement et de verrouillage beaucoup plus étendues, alors cela constituera certainement un grand risque de baisse pour nos prévisions".

Les tensions commerciales sont également une préoccupation majeure, a-t-elle ajouté, notant que ce problème existait déjà antérieurement à la pandémie.

Les PEM ont montré que le volume du commerce mondial est en passe de diminuer de 10,4% cette année, précédant un rebondissement de 8,3% l'année prochaine, ce qui semble être conforme à l'affaiblissement de la demande mondiale, a observé Mme Gopinath avant de préciser que les restrictions commerciales n'ont jusqu'à présent pas été un facteur important dans la contraction du commerce mondial.

Malgré cela, l'économiste en chef du FMI a indiqué que les tensions commerciales étaient l'un des principaux risques de baisse pour l'avenir. "Les tensions commerciales, les tensions en matière d'investissement et les tensions technologiques pourraient s'aggraver, et cela pourrait certainement nuire à la reprise mondiale", a-t-elle prévenu.

"Les pays doivent faire très attention à ne pas devenir protectionnistes et devraient travailler en étroite collaboration avec les autres", a recommandé Mme Gopinath, ajoutant qu'il était également important de réformer le système commercial mondial, et qu'il restait beaucoup à faire pour moderniser l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui repose sur des règles multilatérales.

LES RETOMBEES DE LA CHINE

Selon les PEM, l'économie chinoise devrait croître de 1,9% en 2020, soit 0,9 point de pourcentage de plus que les prévisions de juin du FMI, ce qui en fait la seule grande économie qui connaîtra une croissance positive cette année.

La révision à la hausse pour la Chine résulte en partie d'une performance meilleure que prévu des exportations, a expliqué Mme Gopinath, qui a souligné que "la demande d'équipements médicaux et d'équipements de bureau pour travailler à domicile a été élevée. Et les exportations de la Chine ont augmenté à cause de cela".

Un deuxième facteur, a-t-elle poursuivi, est la forte stimulation des investissements publics dans les infrastructures. "Cela a également surpris à la hausse".

L'économiste en chef du FMI a nuancé son propos en mentionnant que la reprise en Chine, comme dans beaucoup d'autres économies, est "quelque peu déséquilibrée", avec une reprise de la consommation plus lente que celle des investissements publics et de certains autres secteurs.

"Nous pensons qu'à l'avenir, la politique budgétaire devra s'éloigner de l'investissement public pour s'orienter vers le soutien des revenus des ménages et des filets de sécurité sociale, afin que la reprise soit davantage axée sur la demande privée que sur les dépenses publiques", a-t-elle prédit.

Commentant le rôle de la Chine dans la reprise mondiale, Mme Gopinath a déclaré à Xinhua que la croissance en Chine - une économie majeure - avait des "retombées", en particulier sur ses voisins. Grâce au commerce mondial, la Chine joue manifestement un rôle important dans la fourniture d'équipements médicaux indispensables, a-t-elle signalé.

En attendant, elle a averti que la Chine sera également menacée si "la faiblesse de l'économie mondiale se poursuit", ajoutant qu'il était important que l'économie mondiale se rétablisse elle aussi.

LE MULTILATERALISME IMPORTE

La croissance cumulée du revenu par habitant des économies de marché émergentes et en développement (hors Chine) en 2020-2021 devrait être inférieure à celle des économies avancées, ce qui signifie que la divergence des perspectives de revenu entre les deux groupes devrait s'aggraver, a noté Mme Gopinath.

"Un soutien international sera nécessaire, en particulier pour les pays en développement à faible revenu", a estimé l'économiste en chef du FMI, ajoutant qu'il fallait davantage de financements concessionnels, plus d'aide, plus de dons et un plus grand allègement de la dette.

Mme Gopinath a également noté que cette crise "laissera probablement des cicatrices à moyen terme", car les marchés du travail mettent du temps à guérir, les investissements sont freinés par l'incertitude et les problèmes de bilan, et la perte de scolarité nuit au capital humain.

La perte cumulée de production par rapport à la trajectoire prévue avant la pandémie devrait passer de 11.000 milliards de dollars américains en 2020-2021 à 28.000 milliards de dollars en 2020-2025, selon les PEM.

Afin de combler l'écart, les pays devraient d'abord trouver un moyen de résoudre la crise sanitaire, a recommandé l'économiste en chef du FMI, soulignant qu'une plus grande collaboration internationale était plus que jamais nécessaire.

Le FMI a calculé que si les solutions médicales peuvent être mises à disposition plus rapidement et plus largement par rapport à sa base de référence, cela pourrait conduire à une augmentation cumulée du revenu mondial de près de 9.000 milliards de dollars d'ici la fin 2025.

"L'importance du multilatéralisme n'a jamais été aussi grande", a affirmé Mme Gopinath à Xinhua. "Avec cette pandémie, si nous ne sommes pas capables de la contrôler partout sur la planète, personne dans le monde ne sera à l'abri : les pays doivent donc travailler ensemble".

http://french.xinhuanet.com/2020-10/18/c_139448829.htm

 

 

 

USA/CHINE : L'ARMEE CHINOISE EN ETAT D'ALERTE SE CONCENTRE SUR LA PREPARATION DE LA GUERRE

Tension sino-américaine, l’armée chinoise maintien l’état d’alerte

 
 

Sous l'ordre du président chinois, l'Armée Populaire de Libération se maintient en état d'alerte. ©AP/Archives

Sur fond de tensions accrues avec les États-Unis, le président chinois a appelé l’armée chinoise à « maintenir l’état d’alerte » et à se concentrer sur la préparation de la guerre.

Lors d’une inspection du Corps des Marines de l'Armée Populaire de Libération dans la ville de Chaozhou dans la province méridionale du Guangdong, le président chinois, Xi Jinping, a appelé les soldats à « maintenir l’état d’alerte élevé » et « consacrer tout leur énergie et esprit à se préparer à la guerre, selon l’agence de presse chinoise Xinhua.

Mais la visite militaire intervient alors que les tensions entre la Chine et les États-Unis restent à leur plus haut niveau depuis des décennies, avec des désaccords sur Taïwan et la pandémie de coronavirus qui a créé de vives divisions entre Washington et Pékin.

Suite à la déclaration du président chinois, Daily Mail a annoncé dans un tweet le début de la grande manœuvre militaire de l’Armée Populaire de Libération.

La Maison Blanche a informé le Congrès américain lundi qu'elle prévoyait d'aller de l'avant avec la vente de trois systèmes d'armes avancés à Taïwan, y compris le système avancé de roquettes d'artillerie à haute mobilité (HIMARS), a fait noter Xinhua.

Considérant que Pékin aura, dans 10 à 15 ans, la capacité d’attaquer Taïwan, Washington a appelé ce dernier à renforcer ses capacités militaires pour se protéger contre une éventuelle attaque chinoise.

Par la voix de son porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, Pékin a appelé Washington à "annuler immédiatement tout projet de vente d'armes à Taïwan" et à couper tous ses "liens militaires avec Taïwan". Pékin a également accusé Washington pour l’arrivée du destroyer USS John S. McCain près des îles Xisha (îles Paracels) en mer de Chine méridionale qui est une zone contestée.

La présence militaire des États-Unis alimente les différends qui durent depuis des années entre la Chine et d’autres États du littoral de la mer de Chine méridionale. Y réagissant, la Chine a mené au cours des derniers mois de vastes exercices militaires dans cette zone contestée.

CHINE : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

 

Chine : lutte contre la pauvreté au Tibet

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-16 à 18:58
 

LHASSA, 16 octobre (Xinhua) -- Photo aérienne prise le 24 août 2020 montrant un site de relogement dans le district de Quxu, à Lhassa, dans la région autonome du Tibet, dans le sud-ouest de la Chine. La région autonome du Tibet a accompli la prouesse historique d'éradiquer la pauvreté absolue, selon un point de presse organisé jeudi à Lhassa, capitale de la région. (Photo : Sun Fei)

 

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/photo/2020-10/16/c_139445303.htm
 
 

Xi Jinping appelle à des efforts soutenus pour remporter une victoire complète dans la lutte contre la pauvreté

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 19:45
 

BEIJING, 17 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a appelé à des efforts continus pour remporter une victoire complète dans la lutte contre la pauvreté alors que le pays célèbre samedi la septième Journée nationale de lutte contre la pauvreté.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques dans une instruction sur le travail de lutte contre la pauvreté.

L'année 2020 est l'année décisive pour achever la construction d'une société modérément prospère à tous égards et éradiquer la pauvreté à l'échelle nationale, a indiqué M. Xi.

Face aux défis du COVID-19 et des graves inondations, le Comité central du PCC est inébranlablement déterminé à atteindre l'objectif de la réduction de la pauvreté comme prévu, a-t-il poursuivi.

Il a insisté sur le fait que les comités du Parti et les gouvernements à tous échelons devaient maintenir la dynamique et ne jamais s'arrêter avant que le pays ne remporte une victoire complète, alors que la lutte contre la pauvreté est entrée dans sa phase finale.

M. Xi a noté que toutes les localités et tous les départements devaient donner leur pleine mesure au système et au mécanisme de réduction de la pauvreté, tout en maintenant des politiques stables et en consolidant les résultats par de multiples mesures.

Par ailleurs, des efforts doivent être déployés pour stimuler les forces motrices endogènes au sein de la population démunie et dans les zones pauvres, en vue d'avancer vers l'objectif de réalisation de la prospérité commune, a-t-il affirmé.

Dans une instruction, le Premier ministre chinois Li Keqiang, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a appelé à des efforts pour maintenir la stabilité globale des politiques actuelles de réduction de la pauvreté et pour s'assurer que les objectifs de réduction de la pauvreté du pays soient atteints comme prévu.

Les instructions ont été présentées lors d'une téléconférence nationale organisée samedi, durant laquelle la Chine a honoré des individus et des institutions par un prix national pour leur travail exceptionnel dans la réduction de la pauvreté.

Hu Chunhua, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et chef du groupe dirigeant du Conseil des Affaires d'Etat sur la réduction de la pauvreté et le développement, a insisté sur les efforts à déployer pour promouvoir la prospérité continue dans les zones qui ont été sorties de la pauvreté.

Les personnes et institutions primées ont présenté des rapports sur leur travail lors de la réunion.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139447625.htm

 

La CIIE montre la confiance dans l'économie chinoise, selon un expert kenyan

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 06:13
 

NAIROBI, 16 octobre (Xinhua) -- La troisième Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) démontre que les pays et les entreprises ont confiance dans la vitalité de l'économie chinoise après que le pays a surmonté la pandémie de COVID-19, a déclaré vendredi un expert kenyan.

Cavince Adhere, un spécialiste kenyan des relations sino-africaines, a observé qu'avec plus de 1.400 entreprises qui se pressent pour exposer leurs produits et services, l'édition 2020 de la CIIE s'appuie sur la résilience et la reprise de la deuxième plus grande économie du monde.

"L'exposition est une continuation des réformes économiques chinoises d'ouverture et de promotion de la mondialisation. Elle reflète les aspirations au multilatéralisme tout en renforçant l'engagement de la Chine à ouvrir le marché au monde", a déclaré M. Adhere à Xinhua lors d'une interview.

Cette année, plus de 180 pays participeront à l'exposition.

"Les entreprises kenyanes ont participé à la précédente édition de la CIIE et le pays s'appuiera sur la prochaine édition pour rechercher d'autres opportunités d'exportation vers la Chine", a-t-il noté.

En 2018, le Kenya et la Chine ont signé des accords sanitaires et phytosanitaires pour faciliter l'entrée des produits agricoles sur le marché chinois.

"Comme la Chine, le Kenya est l'un des pays qui devraient afficher une croissance économique positive malgré les difficultés occasionnées par le COVID-19. Toutefois, le bilan économique du Kenya nécessitera beaucoup d'efforts et de nouvelles stratégies pour s'améliorer", a-t-il déclaré.

Les secteurs kenyans qui seront présentés lors de l'exposition 2020 comprennent le tourisme, l'agriculture, les services financiers et la technologie.

"Pour tirer le meilleur parti du commerce avec la Chine, tant Nairobi que Pékin doivent faire un certain nombre de choses. La première concerne la qualité des produits. La Chine a ouvert ses salles de marché à tous les pays du monde", a déclaré M. Adhere.

M. Adhere a indiqué que la CIIE, prévue du 5 au 10 novembre, procédera à des investissements ciblés dans les lignes de production du Kenya afin d'atteindre et de dépasser les seuils de qualité fixés par la Chine, notamment en matière d'hygiène et d'emballage.

"Les investissements dans l'apprentissage des langues et les échanges interpersonnels renforceront considérablement la capacité des entreprises kenyanes à cibler et à pénétrer efficacement le marché chinois", a-t-il ajouté.

 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139446116.htm
 
 
 

 

La coopération économique Chine-ASEAN forte et résiliente, avec un énorme potentiel, selon le MAE chinois (SYNTHESE)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 19:10
 

BEIJING, 17 octobre (Xinhua) -- La coopération économique entre la Chine et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) est forte et résiliente, avec un énorme potentiel, a déclaré vendredi le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi.

M. Wang a émis ces remarques dans une interview exclusive accordée à Xinhua après s'être entretenu la semaine dernière avec Luhut Binsar Pandjaitan, envoyé spécial du président indonésien, et Teodoro Locsin, ministre philippin des Affaires étrangères, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), et a conclu sa tournée en Asie du Sud-Est, qui l'a conduit au Cambodge, en Malaisie, au Laos, en Thaïlande et à Singapour.

M. Wang a noté qu'un nouveau modèle de développement économique caractérisé par une "double circulation", dans lequel les marchés nationaux et étrangers se complètent et se renforcent mutuellement, avec le marché intérieur comme pilier, a été un déploiement stratégique majeur du gouvernement chinois.

"La Chine encouragera un développement de haute qualité et construira un nouveau système d'économie ouverte d'un niveau supérieur", a déclaré M. Wang. "L'échelle du marché intérieur sera encore élargie. La combinaison des marchés nationaux et internationaux sera plus étroite. Il y aura plus de place pour la coopération entre les pays et la Chine."

Les pays de l'ASEAN sont les mieux placés pour tirer parti du nouveau modèle de développement de la Chine et saisir l'opportunité, a noté M. Wang, ajoutant qu'ils étaient également les mieux placés pour accroître leurs avantages mutuels et réaliser une reprise économique et un meilleur développement avec la Chine.

La taille énorme du marché chinois profitera d'abord à ses voisins, offrant aux pays de l'ASEAN un marché d'exportation plus large, a déclaré le ministre chinois.

La Chine est prête à travailler avec les pays de l'ASEAN pour mettre en œuvre un protocole amélioré de zone de libre-échange Chine-ASEAN et signer cette année le partenariat économique régional global, continuer à faire de l'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) et de l'Exposition Chine-ASEAN un succès, et importer davantage produits nécessaires en provenance des pays de l'ASEAN, a déclaré M. Wang.

En outre, la Chine profitera de l'année de coopération pour l'économie numérique Chine-ASEAN de cette année et de l'année de coopération pour le développement durable en 2021 comme des opportunités pour promouvoir la coopération dans des domaines émergents, tels que l'économie numérique, la fabrication intelligente, la technologie 5G, les mégadonnées et les villes intelligentes, développer de nouveaux formats et modèles, afin d'aider les pays de l'ASEAN à améliorer leur niveau d'industrialisation, à améliorer leur compétitivité de base et à rechercher de meilleures opportunités de développement dans la IVe révolution industrielle, a déclaré M. Wang.

La Chine est prête à aider davantage de pays à accéder aux vaccins, à les aider à surmonter l'épidémie et à apporter la contribution de la Chine à la sauvegarde de la vie, de la santé et de la sécurité des personnes dans la région et dans le monde.

Il a déclaré que la région de l'Asie de l'Est avait longtemps défendu les valeurs asiatiques de solidarité et de coordination, s'était conformée à la tendance de l'époque de la mondialisation, avait suivi la bonne voie du multilatéralisme et maintenu la structure régionale centrée sur l'ASEAN.

Cela a permis d'assurer le développement harmonieux et sain de la coopération dans la région de l'Asie de l'Est et d'obtenir des résultats importants et positifs, faisant de la région l'endroit qui présente la meilleure vitalité et le meilleur potentiel de développement au monde et qui a été le chef de file mondial de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et dans la poursuite du redressement dans la période post-pandémique, a déclaré M. Wang.

M. Wang a souligné que l'histoire et la réalité avaient témoigné que la structure de coopération régionale centrée sur l'ASEAN correspondait à la situation de la région, était largement reconnue par toutes les parties et possédait une forte vitalité.

Le ministre chinois des Affaires étrangères a également mentionné que la Chine était le premier grand pays à adhérer au traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est et à forger un partenariat stratégique avec l'ASEAN, ainsi que la première économie majeure à créer une zone de libre-échange avec l'ASEAN.

Le développement et l'intensification continus des relations entre la Chine et l'ASEAN ont fortement favorisé la stabilité et la prospérité de cette région, a déclaré M. Wang.

M. Wang a noté que la Chine continuerait à se joindre aux pays de l'ASEAN pour s'en tenir à un multilatéralisme présentant les caractéristiques de l'Asie de l'Est, respecter les principes de base de la coopération régionale et préserver le cadre mûr de la coopération régionale, de manière à apporter des contributions positives à une paix durable et au développement prospère de la région de l'Asie de l'Est.

M. Wang a également déclaré que dans le monde actuel, les technologies de l'information avaient progressé à pas de géant. Les nouvelles formes d'entreprises et les nouveaux modèles de technologie numérique tels que le commerce électronique, les vidéoconférences, les soins médicaux en ligne et l'éducation en ligne sont devenus les nouvelles forces motrices pour se prémunir contre les effets négatifs de la pandémie et promouvoir la reprise.

Toutefois, M. Wang a souligné que les fréquentes cyberattaques et une "intimidation aux données" endémique avaient fait de la sécurité des données une préoccupation générale et commune à tous les pays. Dans ces circonstances, l'initiative mondiale sur la sécurité des données proposée par la Chine est devenue la solution chinoise à ce problème.

Lors de la 53e réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN et des réunions connexes en septembre, les Philippines, représentant les pays de l'ASEAN, ont déclaré que la proposition de la Chine reflétait les préoccupations communes de tous les pays, et que les pays de l'ASEAN aimeraient se joindre à la partie chinoise pour faire avancer activement la coopération en matière de gouvernance numérique mondiale et de cybersécurité.

Le haut responsable chinois a déclaré que cette fois-ci, il avait fait des présentations approfondies sur la proposition aux dirigeants et aux ministres des Affaires étrangères de divers pays, qui l'avaient tous accueillie favorablement et approuvée, et avaient exprimé leur volonté de mener des recherches et des discussions plus approfondies, afin que des plans plausibles, spécifiques et détaillés puissent être formulés.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139447572.htm