CHINE

CHINE

PETROLE : LA CHINE DOUBLE LES USA

Pétrole : la Résistance fait entrer en scène la Chine

Monday, 04 January 2021 3:37 PM  [ Last Update: Monday, 04 January 2021 4:51 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Un pétrolier chinois. (Photo à titre d'illustration du site ecodafrik.com)

L'Irak choisit une entreprise chinoise pour un accord de paiement anticipé de 2 milliards de dollars. La nouvelle tombe alors que ces derniers temps, des événements suspicieux, explosions d’installations pétrolières ou découvertes de mine attachée au pétrolier, semblaient suivre un seul et unique objectif : barrer la route à la présence chinoise dans le secteur de l’énergie en Irak.

L'Irak a confirmé qu’il avait choisi une entreprise chinoise pour un accord d’approvisionnement en pétrole de plusieurs milliards de dollars. Le pays arabe était en quête de fonds afin de soutenir une économie sous le choc de l’effondrement des prix de l’énergie déclenché par le coronavirus.

L’agence étatique chargée de la commercialisation du pétrole irakien, SOMO, qui supervise les exportations de pétrole du pays, a choisi une société chinoise après avoir reçu des offres de plusieurs commerçants, a rapporté l’agence de presse officielle irakienne (INA) citant une interview avec le chef de la SOMO, Alaa Al-Yasiri.

Bien que l’INA n’ait pas annoncé le nom de la société chinoise en question, ni précisé si le Premier ministre Mustafa al-Kazemi avait signé l’accord, Bloomberg a rapporté le mois dernier que ZhenHua Oil Co., une filiale du plus grand entrepreneur de défense appartenant à l’État chinois, était le gagnant.

« Il y avait une concurrence intense entre les deux sociétés européennes et chinoises, et la société chinoise a fini par gagner », a déclaré Al-Yasiri, cité par l’INA.

Bassora: les USA piègent un pétrolier

Bassora: les USA piègent un pétrolier

Une mine de 30 kilogrammes attachée à la coque du petrolier

Peu connue à l’extérieur de la Chine, la compagnie Zhanghua a pourtant un rôle important dans les activités de production et de commerce du pétrole, dans le cadre d’une politique à travers laquelle Pékin cherche à s’imposer en tant qu’un acteur majeur à l’échelle internationale sur le plan énergétique. Fondée en 2003, ZhenHua est présente dans le secteur pétrolier des Emirats arabes unis, du Kazakhstan et du Myanmar, à quoi s’ajoute un rôle actif dans la commercialisation du pétrole en provenance de Koweït, de Brésil et de la République démocratique du Congo.

C’est la première fois que Bagdad se montre intéressé par un accord de remboursement anticipé, dans lequel le pétrole est effectivement utilisé comme garantie d’un prêt. Il s’agit effectivement du dernier modèle de prêt accordé par la Chine à des producteurs de pétrole en difficulté, via des sociétés commerciales et des banques contrôlées par l’État, ajoute Bloomberg.

La SOMO a proposé de fournir environ 130 000 barils de brut par jour pendant cinq ans, selon une lettre envoyée aux commerçants en novembre. Elle a demandé en échange un paiement initial pour un an d’approvisionnement, ce qui, aux prix actuels, rapporterait plus de 2 milliards de dollars, selon les calculs de Bloomberg. Le gagnant aura la possibilité de choisir quand expédier le brut pendant un an, a déclaré Al-Yasiri. Ce mécanisme a été approuvé par le cabinet, a-t-il ajouté.

Alors que tous les grands exportateurs de pétrole ont été touchés par la chute des prix depuis mars, l'Irak est dans l’une des positions les plus faibles, rappelle Bloomberg. Selon les chiffres fournis par le Fonds monétaire international (FMI) concernant l’Irak, le plus grand producteur de l’OPEP après l’Arabie saoudite, l’économie irakienne a connu une contraction de 11% l’année dernière. Le gouvernement a réduit de près de 20% le taux de change du dinar par rapport au dollar américain en décembre - la première dévaluation depuis l’invasion américaine en 2003 - alors que ses réserves de change se réduisaient.

Irak: l'offensive anti-US de la Chine!

Irak: l'offensive anti-US de la Chine!

Des groupes de la Résistance irakienne appellent le gouvernement à accélérer la mise en application du projet d’Al-Faw.

Les problèmes auxquels sont aux prises l’Irak a rendu difficile, pour le gouvernement irakien, la tâche de se procurer des fonds de manière plus conventionnelle sur le marché Obligataire [un marché financier où les entreprises peuvent emprunter des liquidités par création de titres de dette connue sous le terme obligation]. Le rendement du dollar du pays est en moyenne de 8,2%, l’un des niveaux les plus élevés parmi les pays du monde.

L’accord d’approvisionnement en pétrole [conclu entre Bagdad et Pékin] a suscité un intérêt général parmi les principaux négociants, selon des personnes proches du dossier. Le contrat sera l’un des plus importants du genre dans l’histoire récente et il permet au gagnant d’expédier du brut là où il le souhaite pendant un an. Normalement, le brut du Moyen-Orient est vendu avec des clauses strictes empêchant les négociants et les raffineurs de revendre les barils dans différentes régions, précise Bloomberg.

Kirkouk-Baniyas, nouveau défi des USA

Kirkouk-Baniyas, nouveau défi des USA

La Russie contribuera au renouvellement de l’oléoduc Kirkouk-Baniyas, un nouveau défi pour les Américains dont la présence dans le golfe Persique perturbe le transfert de pétrole dans la région stratégique du golfe Persique.

« L'Irak a obtenu 2 milliards de dollars sans intérêt avec une prime sur le prix », a affirmé Al-Yasiri. « La flexibilité que l'Irak a accordée aux entreprises est la liberté de déterminer le jour de chargement des envois, la destination de l’exportation, la possibilité de revente », a également ajouté le responsable irakien.

https://french.presstv.com/Detail/2021/01/04/642245/p%C3%A9trole-irak-accord-remboursement-anticip%C3%A9-chine

 

COVID-19) CHINE : PLUS DE 217.000 DOSES DE VACCINS ADMINISTREES DANS LE SHANDONG

 

(COVID-19) Chine : plus de 217.000 doses de vaccin administrées dans le Shandong

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-04 à 17:10


(Xinhua/Guo Xulei)

JINAN, 4 janvier (Xinhua) -- Au total, 217.158 doses de vaccins contre le COVID-19 ont été administrées à des groupes spécifiques présentant un risque élevé d'infection dans la province chinoise du Shandong (est), ont déclaré lundi les autorités.

Selon le bilan établi dimanche, aucun effet secondaire grave n'a été signalé chez les personnes vaccinées, a déclaré la commission provinciale de la santé.

Le personnel concerné dans les villes portuaires est prioritaire pour l'inoculation.

A la mi-décembre, la Chine a officiellement lancé un programme de vaccination pour la période hiver-printemps ciblant plusieurs groupes clés, notamment les personnes qui manipulent les produits importés de la chaîne du froid, les personnels des douanes, les travailleurs médicaux et les personnes travaillant dans les transports publics et sur les marchés de produits frais.

"J'avais peur d'être infecté par le virus car je travaille dans la chaîne du froid. La vaccination m'a rassuré", a confié Xia Dongdong, un travailleur de la chaîne du froid dans l'entreprise alimentaire Tanrun, basée dans le district de Tancheng, dans la ville de Linyi.

"Je n'ai pas eu d'effets indésirables", a-t-il commenté.

Selon la commission, les inspecteurs douaniers de première ligne impliqués dans l'importation de produits congelés et le personnel de chargement et de transport travaillant dans les ports ont reçu leurs premières doses de vaccin.

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/2021-01/04/c_139640644.htm

 

 

La fraternité sino-africaine éprouvée par la pandémie embrasse un avenir meilleur (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-04 à 17:01

NAIROBI, 4 janvier (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi quitte lundi Beijing pour une visite officielle en Afrique, perpétuant une tradition de 31 ans selon laquelle un chef de la diplomatie chinoise commence chaque année par une tournée en Afrique.

En dépit de la pandémie de COVID-19 qui fait rage sur le continent, M. Wang se rendra au Nigeria, en République démocratique du Congo, au Botswana, en Tanzanie et aux Seychelles, soulignant ainsi la grande importance que la Chine attache à ses relations avec l'Afrique et démontrant leur amitié durable dans les joies comme dans les peines.

En 2020, la pandémie de COVID-19 a laissé de profondes cicatrices sur le monde, occasionnant des décès et des pertes économiques catastrophiques, mais cette épidémie jamais vue depuis un siècle a également été le témoin du renforcement de la fraternité sino-africaine dans la lutte conjointe contre le virus.

Au moment le plus difficile du combat de la Chine contre le nouveau coronavirus l'année dernière, plus de 50 dirigeants africains lui avaient fait parvenir des messages de condoléances et un précieux soutien. En retour, lorsque la maladie a à son tour atteint l'Afrique, la Chine a pris l'initiative de lui fournir une grande quantité de matériel anti-épidémique et a dépêché sur place, dans 15 pays, des équipes médicales.

La Chine adhère de tout temps aux principes de sincérité, de réalité, d'affinité et de bonne foi dans sa politique envers l'Afrique. En 2020, elle a commencé à aider à la construction du siège des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, honorant avant la date prévue son engagement pris lors du sommet extraordinaire sino-africain sur la solidarité contre le COVID-19.

Sur le plan économique, la Chine a signé des accords sur la suspension du service de la dette avec 12 pays africains et a exonéré les prêts sans intérêts à 15 pays africains qui arrivaient à échéance fin 2020, devenant ainsi le plus grand contributeur du G20 à l'allégement de la dette africaine.

En tant que plus grand pays et plus grand continent en développement, la Chine et l'Afrique ont toujours souscrit au principe de coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant sur la base de l'égalité et du respect, et ont donné un excellent exemple de coopération Sud-Sud.

L'année 2020, qui marque le 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), a ouvert une nouvelle ère de confiance politique mutuelle et de coopération globale entre les deux parties.

Au cours des deux dernières décennies, l'Afrique a construit plus de 6.000 km de voies ferrées, 6.000 km de routes, près de 20 ports et plus de 80 grandes centrales électriques dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), des "Dix projets de coopération" et des "Huit initiatives" proposés par la Chine.

Au cours de cette période, le commerce bilatéral a été multiplié par 20, et l'investissement direct de la Chine en Afrique par 100, permettant au continent d'adopter une trajectoire ascendante vers la prospérité.

La coopération sino-africaine, en particulier dans le cadre de l'ICR, offre de réelles "opportunités chinoises" à ce continent en développement. En outre, la Chine et l'Union africaine ont récemment signé un accord pour promouvoir l'ICR en Afrique, qui s'articulera efficacement avec l'Agenda 2063 de l'Afrique, un plan visant à faire de celle-ci une future puissance mondiale.

En 2021, les défis demeurent, mais une lueur d'espoir pointe à l'horizon. Le commerce dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui couvre plus de 1,2 milliard de personnes, a débuté vendredi dernier, une étape importante pour la transformation et le développement de l'Afrique, offrant également à cette dernière comme à la Chine une occasion en or d'exploiter leur potentiel économique.

Pour le Nouvel An, la Chine et l'Afrique ont fixé des objectifs clairs dans leur feuille de route de coopération. Le Sénégal coprésidera cette année les réunions du FCSA. La Chine travaillera avec l'Afrique dans les trois domaines prioritaires de coopération en matière de vaccins, de reprise économique et de développement transformatif.

Au début du Nouvel An, la visite de M. Wang n'a pas pour seul objet de perpétuer la tradition, mais elle vise surtout à démontrer la détermination de la Chine à renforcer ses liens avec l'Afrique ainsi que la confiance dans le développement futur des pays africains.

Apportant le soutien et l'expérience de la Chine dans la lutte contre la pandémie et la pauvreté, la visite de M. Wang renforcera également la confiance et les efforts des pays africains dans leur propre lutte contre des difficultés similaires, insufflera une nouvelle vitalité à la coopération sino-africaine et permettra à leurs relations d'atteindre de nouveaux sommets.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/04/c_139640619.htm

 

Un accord d'investissement entre la Chine et l'UE insufflera une nouvelle vitalité à la reprise économique mondiale (SYNTHESE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-03 à 22:11

BERLIN, 3 janvier (Xinhua) -- La Chine et l'Union européenne (UE) ont annoncé mercredi avoir achevé comme prévu les négociations d'un accord d'investissement.

Le résultat tant attendu, intervenu après 35 cycles de négociations en sept ans, constitue un jalon dans les relations UE-Chine et devrait insuffler une nouvelle vitalité à l'économie mondiale frappée par la pandémie, ont analysé des experts, des responsables et des chefs d'entreprise européens.

UNE BONNE NOUVELLE

Jan Zahradil, vice-président de la Commission du commerce international du Parlement européen, a estimé que l'achèvement des négociations était "une bonne nouvelle à la fin d'une année par ailleurs pas très bonne".

Avec un meilleur accès au marché, un environnement commercial amélioré, des garanties institutionnelles plus solides et des perspectives de coopération plus prometteuses pour les investissements mutuels, l'accord d'investissement Chine-UE est une réussite durement acquise entre les deux grandes économies qui bénéficient déjà de relations économiques de haut niveau.

En 2019, le commerce bilatéral entre les deux parties a atteint 4.860 milliards de yuans (environ 740 milliards de dollars) et plus de 3.200 entreprises chinoises ont investi directement dans l'UE, créant ainsi près de 260.000 emplois pour la population locale.

En dépit de la pandémie et des difficultés économiques étouffantes induites par celle-ci, la coopération économique bilatérale continue de progresser avec l'achèvement des négociations sur l'accord d'investissement comme nouveau jalon.

"L'accord d'investissement conclu entre l'UE et la Chine ouvre la porte à un futur marché pour nos entreprises. L'échange économique étroit avec la Chine permet également de garantir de nombreux emplois en Autriche", a déclaré Margarete Schrambock, ministre autrichienne de l'Economie.

Shada Islam, commentatrice des affaires européennes basée à Bruxelles, a affirmé que l'accord apporterait aux investisseurs européens et chinois la stabilité et la prévisibilité dont ils ont tant besoin en garantissant que les flux d'investissements étrangers directs générateurs d'emplois restent dynamiques, malgré les vents économiques contraires induits par la pandémie.

En fait, l'accord d'investissement Chine-UE est non seulement une "bonne nouvelle" pour les deux grandes économies elles-mêmes, mais aussi un message encourageant pour la reprise économique mondiale dans le contexte de la pandémie.

Aux yeux de James Zhan, rédacteur en chef du rapport annuel des Nations Unies sur l'investissement dans le monde, l'accord représente à la fois une étape importante pour la Chine et l'UE, qui souhaitent stimuler leurs investissements bilatéraux, et un jalon dans les engagements communs en faveur d'un développement mondial durable.

UN ACCORD MUTUELLEMENT BENEFIQUE

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'UE tandis que l'UE est désormais le deuxième partenaire commercial de la Chine. L'UE est également la troisième source et destination des investissements de la Chine.

En septembre 2020, les deux parties ont annoncé la signature officielle de l'accord Chine-UE sur les indications géographiques et ont décidé d'établir un dialogue de haut niveau sur l'environnement et le climat, ainsi qu'un dialogue de haut niveau sur la coopération numérique entre la Chine et l'UE.

Le traité d'investissement entre la Chine et l'UE s'inscrit dans le prolongement de la coopération mutuellement bénéfique des dernières décennies.

Il s'agit d'un accord équilibré, de haut niveau et mutuellement bénéfique qui correspond aux règles économiques et commerciales internationales de haut niveau et qui est axé sur l'ouverture institutionnelle, a souligné le ministère chinois du Commerce.

Cet accord est "véritablement gagnant-gagnant" pour les deux économies qui dépendent l'une de l'autre non seulement pour le commerce, mais aussi de plus en plus pour les investissements, a déclaré Margit Molnar, cheffe du bureau de la Chine du département économique de l'Organisation de coopération et de développement économiques basée à Paris.

"Ce traité d'investissement, dont le principe de base est la réciprocité, créera un environnement plus accueillant pour les investisseurs chinois dans l'UE" et les entreprises européennes feront face à des conditions de concurrence équitables en Chine, a-t-elle expliqué.

Notant que l'accord constitue une étape importante dans les efforts incessants de la Chine pour promouvoir l'ouverture à haut niveau, Fabrice Megarbane, président-directeur général de L'Oréal Chine, a indiqué que le renforcement continu de la coopération entre les entreprises européennes et chinoises créerait de nouvelles opportunités pour le développement des relations bilatérales.

Les entreprises chinoises et européennes bénéficieront d'un accès beaucoup plus large aux investissements et d'une meilleure protection sur leurs marchés respectifs, s'est réjoui Zhou Lihong, présidente de la Chambre de commerce chinoise auprès de l'UE.

Mme Zhou a également estimé que les citoyens ordinaires bénéficieraient eux aussi du traité car l'augmentation des investissements permettra de créer davantage d'emplois dans divers secteurs et "d'enrichir les options des consommateurs".

UN SIGNAL POSITIF

Dans le contexte de la pandémie, de la récession persistante et de la montée de l'isolationnisme et du protectionnisme, l'achèvement des négociations sur l'accord d'investissement Chine-UE a sans aucun doute offert une lueur d'espoir à l'économie mondiale.

L'accord libérera le potentiel commercial des deux forces stabilisatrices de l'économie mondiale et fera progresser leurs efforts pour renforcer le commerce et l'investissement, tout en stabilisant les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales.

L'approfondissement de la coopération entre l'UE et la Chine est d'une grande importance et contribuera au "redémarrage" de l'économie mondiale en instaurant un modèle pour la mondialisation économique et la libéralisation du commerce, a assuré M. Megarbane.

L'engagement des deux grandes économies à établir des relations économiques fondées sur des règles est un signal positif pour l'économie mondiale, qui a connu une montée du protectionnisme ces dernières années, a observé Cora Jungbluth, experte principale de la Fondation Bertelsmann, un groupe de réflexion allemand.

Jim O'Neill, économiste britannique et président du groupe de réflexion Chatham House basé à Londres, a déclaré à Xinhua que l'accord renforçait la confiance dans une reprise positive significative en 2021 dans le monde entier, alors que le monde surmontera la pandémie.

L'achèvement des négociations de l'accord est un signal fort de la part de la Chine et de l'UE marquant le respect de leurs engagements à soutenir un système mondial ouvert et multilatéral, a souligné Fu Xiaolan, directrice et fondatrice du Centre de technologie et de gestion pour le développement de l'Université d'Oxford.

"Cela adresse un message de bonne volonté au monde entier et revêt une importance particulière en cette période de pandémie mondiale et de récession économique. Cela démontre également que la Chine met en pratique ses engagements pour lancer un niveau d'ouverture plus profond et plus élevé", a-t-elle expliqué.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/03/c_139638716.htm

 

La Chine est ouverte à la coopération internationale sur les vaccins contre le COVID-19

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-04 à 20:53

BEIJING, 4 janvier (Xinhua) -- La Chine est toujours ouverte à la coopération internationale sur les vaccins contre le COVID-19 et prête une grande attention à leur sûreté et à leur efficacité, a déclaré lundi Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Mme Hua a indiqué lors d'un point de presse quotidien que la Chine soutenait activement ses entreprises à établir une coopération avec leurs homologues étrangers sur la recherche, le développement et la production de vaccins. A ce jour, plusieurs vaccins développés par des entreprises chinoises sont soumis à des essais cliniques de phase III à l'étranger, voyant de bons progrès.

En réponse à une question sur l'utilisation des vaccins chinois contre le COVID-19 dans des pays comme l'Indonésie et l'Egypte, elle a annoncé que la Chine avait activement participé à des initiatives de coopération mondiale, y compris COVAX, une initiative mondiale soutenue par l'Organisation mondiale de la santé, notant que des pays tels que les Emirats arabes unis et le Bahreïn avaient également approuvé l'enregistrement des vaccins inactivés développés par la société chinoise Sinopharm .

"La Chine respectera son engagement et fera des vaccins contre le COVID-19 un bien public mondial qui contribuera à garantir l'accessibilité et le caractère abordable des vaccins dans les pays en développement, une fois qu'ils seront développés et utilisés", a indiqué la porte-parole.

Selon elle, le gouvernement chinois a toujours placé la sécurité et l'efficacité des vaccins contre le COVID-19 au premier plan, et les fabricants de vaccins chinois ont toujours strictement suivi les lois scientifiques et les exigences réglementaires dans la recherche et le développement de vaccins.

"La Chine est prête à promouvoir une distribution équitable des vaccins dans le monde et à s'associer à d'autres pays pour consolider la lutte contre la pandémie, afin de protéger la vie et la santé des gens", a ajouté Mme Hua.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/04/c_139641086.htm

 

CHINE : LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES PRESENTE LES PRIORITES DE LA DIPLOMATIE CHINOISE POUR 2021

Le ministre chinois des Affaires étrangères présente les priorités de la diplomatie chinoise pour 2021

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-02 à 16:08


(Xinhua/Liu Bin)

BEIJING, 2 janvier (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a présenté le thème central de la diplomatie chinoise en 2021 lors d'un récent entretien avec l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) et le China Media Group à Beijing.

Notant que l'année 2021 aura une importance historique pour le renouveau national de la Chine, M. Wang a déclaré que le pays célébrerait le centenaire du Parti communiste chinois (PCC) et s'engagerait dans un nouveau voyage vers la construction complète d'un pays socialiste moderne.

"Le centenaire n'est que le premier chapitre de la grande cause du PCC. Au sein du service des affaires étrangères, nous nous rassemblerons étroitement autour du Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant et suivrons l'orientation de Xi Jinping sur la diplomatie", a-t-il déclaré, ajoutant que la partie chinoise continuerait à faire progresser la diplomatie de grand pays à la chinoise, à protéger la souveraineté de la Chine et ses intérêts en matière de sécurité et de développement et à concentrer le travail sur les six domaines suivants.

"Nous ferons de notre mieux pour servir les stratégies de développement de la Chine. Tout en assurant un contrôle efficace du COVID-19, nous promouvrons une meilleure intégration du marché national et du marché international et une plus grande complémentarité entre les ressources nationales et mondiales", a déclaré M. Wang, ajoutant que la partie chinoise s'efforcerait de créer un environnement extérieur favorable pour promouvoir un nouveau paradigme de développement et mettre en œuvre le 14e Plan quinquennal dans le pays.

La Chine continuera à construire un nouveau type de relations internationales. "Guidés par l'engagement personnel du président Xi dans la diplomatie, nous œuvrerons pour des progrès constants dans les relations de la Chine avec les principales puissances, cimenterons la solidarité et l'amitié avec les voisins et les autres pays en développement et approfondirons davantage la coopération internationale et régionale", a-t-il déclaré.

La Chine renforcera encore son ouverture et sa coopération. M. Wang a déclaré que la Chine ferait progresser la coopération de haute qualité de "la Ceinture et la Route", tirerait parti de l'énorme marché de la Chine et de son potentiel de demande intérieure, stimulerait la reprise mondiale avec sa propre croissance et partagerait avec le monde entier les "dividendes du développement" de la Chine.

"Nous nous engagerons de manière proactive dans la réforme de la gouvernance mondiale", a déclaré M. Wang. Notant que l'année 2021 marque le 50e anniversaire de la restauration du siège légitime de la Chine à l'Organisation des Nations unies (ONU) et le 20e anniversaire de son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce, le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la Chine continuerait à pratiquer le multilatéralisme, organiserait avec succès une conférence des Nations unies sur la biodiversité, relèverait les défis mondiaux en partenariat avec les autres et promouvrait un système de gouvernance mondiale plus équitable et plus sain.

Il a déclaré que la partie chinoise faciliterait activement la compréhension mutuelle entre les pays, communiquerait mieux avec le monde le solide passé du PCC en matière de gouvernance, le voyage extraordinaire du peuple chinois vers le rêve chinois et l'engagement de la Chine dans le développement pacifique et appellerait tous les pays à surmonter les différences, à rechercher un développement commun et à accepter les échanges, l'apprentissage mutuel et l'harmonie entre les civilisations.

"Nous continuerons à travailler en faveur d'une communauté de destin pour l'humanité. Dans ce contexte, nous chercherons à créer une communauté mondiale de la santé pour tous et une communauté d'avenir partagé dans la région d'Asie-Pacifique", a-t-il déclaré, ajoutant que la Chine défendrait les valeurs partagées de l'humanité, à savoir la paix, le développement, l'équité, la justice, la démocratie et la liberté, et travaillerait avec tous les pays pour construire un monde ouvert, inclusif, propre et beau de paix durable, de sécurité universelle et de prospérité commune.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/02/c_139636557.htm

 

La sonde martienne chinoise parcourt plus de 400 millions de kilomètres

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-03 à 14:53

BEIJING, 3 janvier (Xinhua) -- Tianwen-1, la sonde martienne de la Chine, avait parcouru dimanche matin plus de 400 millions de kilomètres et devrait entrer en orbite martienne le mois prochain, selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

Dimanche à 6h00 (heure de Beijing), la sonde martienne volait dans l'espace depuis 163 jours. Elle se trouvait à plus de 130 millions de kilomètres de la Terre et à environ 8,3 millions de kilomètres de Mars.

D'après l'administration, la sonde fonctionne de manière stable et devrait ralentir avant d'entrer en orbite martienne dans un peu plus d'un mois et se préparer à atterrir sur Mars.

Depuis son lancement le 23 juillet 2020, la sonde martienne a capturé une image de la Terre et de la Lune et pris quelques selfies. Elle a mené trois corrections orbitales, une manoeuvre dans l'espace profond et des autocontrôles sur ses multiples charges utiles.

Tianwen-1, pesant environ cinq tonnes, se compose d'un orbiteur, d'un atterrisseur et d'un rover. Elle est conçue pour accomplir l'entrée en orbite, l'atterrissage et l'utilisation d'un rover en une seule mission.

Après son entrée dans l'orbite martienne, elle passera deux à trois mois à rechercher des sites d'atterrissage potentiels, en utilisant une caméra à haute résolution pour se préparer à un atterrissage en mai.

Après l'atterrissage, le rover sera utilisé pour effectuer une exploration scientifique avec une durée de service prévue d'au moins 90 jours martiens (environ trois mois sur la Terre), et l'orbiteur, avec une durée de service prévue d'un an martien (environ 687 jours sur la Terre), relaiera les communications pour le rover tout en effectuant ses propres détections scientifiques.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/03/c_139638148.htm

 

Chine : activités pendant les vacances du Nouvel An

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-03 à 12:10

SHAOYANG, 3 janvier (Xinhua) -- Des gens lisent dans une bibliothèque pendant les vacances du Nouvel An, à Shaoyang, dans la province chinoise du Hunan (centre), le 2 janvier 2021. (Photo : Zeng Yong)

 

    1 2 3 4 5   

http://french.xinhuanet.com/photo/2021-01/03/c_139637945_4.htm

 

CHINE : FIN DES TRAVAUX DE POSE DES RAILS DU CHEMIN DE FER LHASSA-NYINGCHI AU TIBET

Fin des travaux de pose des rails du chemin de fer Lhassa-Nyingchi au Tibet

French.china.org.cn | Mis à jour le 01. 01. 2021 | Mots clés : Lhassa-Nyingchi,chemin de fer

<   1   2   3   4   >  

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-01/01/content_77071436_3.htm

 

Le ministre des AE qualifie la "diplomatie en nuage" de point marquant des relations extérieures de la Chine en 2020

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-02 à 11:32

BEIJING, 2 janvier (Xinhua) -- La "diplomatie en nuage" au niveau des chefs d'Etat s'est avérée le point marquant des relations extérieures de la Chine, a déclaré le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, en commentant la diplomatie chinoise en 2020.

En 2020, le président Xi Jinping a personnellement planifié, supervisé et mené une "diplomatie en nuage", en tenant 87 réunions et appels téléphoniques avec des dirigeants étrangers et des chefs d'organisations internationales et en participant à 22 événements bilatéraux ou multilatéraux importants via cette plate-forme virtuelle, a indiqué M. Wang dans une récente interview accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) et au China Media Group.

M. Xi a défendu la solidarité dans la lutte mondiale contre le COVID-19, a fait une série de propositions à la lumière des expériences de la Chine dans la coordination de la réponse à la pandémie et du développement économique et social et a montré la voie à suivre pour réformer le système de gouvernance mondiale grâce à la "diplomatie en nuage", a-t-il déclaré.

"Avec la 'diplomatie en nuage'", la Chine a démontré son sens des responsabilités, offert sa sagesse et élargi la manière dont elle mène ses relations extérieures", a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/02/c_139636235.htm

 

La ZLECA commence ses échanges commerciaux, offrant de nouvelles opportunités pour la coopération sino-africaine

French.xinhuanet.com|Publié le 2021-01-01 à 22:46

NAIROBI, 1er janvier (Xinhua) -- Les échanges commerciaux dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) commencent vendredi, ce qui en fait la plus grande zone de libre-échange au monde en termes d'Etats membres participants après la formation de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"C'est le début d'une nouvelle ère de commerce entre les pays africains", a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa tard jeudi dans son message du Nouvel An en commentant le début de la ZLECA.

UN ENORME POTENTIEL

Les données de la Banque mondiale montrent que le bloc commercial, qui rassemble jusqu'à présent 54 signataires, couvre une population totale de plus de 1,2 milliard d'habitants avec un PIB collectif de 3.400 milliards de dollars.

L'un des obstacles au développement économique de l'Afrique a longtemps été le faible taux de commerce intra-africain, qui représente actuellement 16 à 18% du commerce total de l'Afrique, soit un pourcentage bien inférieur à celui de l'Europe et de l'Asie, selon Atah Pine, chroniqueur pour la chaîne d'information Modern Ghana.

La ZLECA a le potentiel d'accroître le commerce intra-africain de quelque 52% d'ici 2022, selon la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA).

Les experts expriment leur conviction que la ZLECA offre une formidable opportunité aux entreprises déjà établies en Afrique ou qui cherchent à entrer sur le marché pour optimiser leur structure opérationnelle.

AVANTAGES POUR L'AFRIQUE

L'objectif initial de la ZLECA est de favoriser le commerce intra-africain en améliorant l'accès au marché par la suppression progressive des droits de douane, l'élimination des barrières commerciales, l'harmonisation des lois et pratiques douanières et le renforcement de la coopération et des capacités.

Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, les pays africains pourraient engranger 20 milliards de dollars par an en s'attaquant simplement aux barrières non tarifaires qui ralentissent la circulation des marchandises.

L'Union africaine vise une libéralisation progressive qui, à terme, ouvrirait la voie à une union douanière et à une intégration régionale favorisant la libre circulation des personnes et des capitaux.

La ZLECA devrait cimenter le type d'unité qui est une condition préalable à l'Agenda 2063, un plan directeur pour transformer l'Afrique en une puissance mondiale du futur, selon Costantinos Bt. Costantinos, professeur de politique publique à l'Université d'Addis-Abeba en Ethiopie.

L'augmentation des échanges commerciaux intra-africains contribuera également à atténuer les difficultés des économies africaines après la pandémie de COVID-19, en permettant un commerce libre et sans entrave des produits de santé sur tout le continent.

"Le secteur manufacturier et les secteurs qui exportent vers d'autres pays africains en bénéficieront très probablement", estime Jannie Rossouw, directrice de l'Ecole des sciences économiques et commerciales de l'Université du Witwatersrand en Afrique du Sud.

D'ici 2050, l'économie africaine pourrait atteindre 29.000 milliards de dollars, car la zone de libre-échange continentale élimine les droits de douane sur 90% des biens produits sur le continent, s'attaque aux obstacles non tarifaires au commerce et garantit la libre circulation des personnes.

"La suppression des barrières commerciales attirera les investissements directs étrangers, car les investisseurs voudront investir dans un endroit qui a des politiques commerciales favorables. Cela signifie plus de possibilités d'emploi pour les populations locales", indique Dale Mudenda, expert en commerce international à l'Université de Zambie.

LES DEFIS A VENIR

Malgré les avantages considérables que l'accord procurera à l'Afrique, les analystes soulignent que les conflits régionaux, la pandémie et d'autres formes de crises, ainsi que l'insuffisance des infrastructures, créeraient des difficultés pour son bon fonctionnement.

"Si la pandémie COVID-19, les troubles dans certaines régions et les catastrophes naturelles persistent, ils affecteront le bon fonctionnement de la ZLECA, car ils perturberont le commerce et les autres activités économiques qui ont lieu en Afrique ainsi qu'entre l'Afrique et le reste du monde", avertit Teddy Kaberuka, un analyste économique rwandais.

Dawie Roodt, économiste de la société de services financiers sud-africaine Efficient Group, déclare que les infrastructures sont une pierre d'achoppement majeure de l'accord commercial, et qu'un leadership politique sera nécessaire pour relever les défis afin de permettre un commerce fluide.

Confrontées à divers types de défis, les parties concernées expriment l'importance de bien mettre en œuvre la ZLECA.

"L'accord de libre-échange devrait être mis en œuvre car il s'agit de la seule voie du continent vers le développement durable", déclare David Luke, coordinateur du Centre de politique commerciale de l'Afrique de la CEA.

"Ne sous-estimons pas l'importance de l'accord de libre-échange de la ZLECA", déclare M. Luke, en soulignant qu'"il n'y a pas de plan B, nous devons faire en sorte que l'accord de libre-échange fonctionne".

POTENTIEL COMMERCIAL CHINE-AFRIQUE

Le même jour que le début des échanges commerciaux dans le cadre de la ZLECA, l'accord de libre-échange Chine-Maurice, le premier accord de libre-échange que la Chine a signé avec un pays africain, est également entré en vigueur.

Pendant ce temps, les dirigeants et les entreprises africains attendent un plus grand potentiel commercial avec la Chine.

"La mise en œuvre de la ZLECA permettra d'exploiter davantage les opportunités commerciales dont la Chine bénéficie avec l'Afrique", dit Jacob Makambwe, secrétaire général de l'Association des commerçants transfrontaliers d'Afrique australe en Zambie.

Dina Mufti, porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, déclare que l'Ethiopie souhaitait attirer davantage d'investissements chinois malgré le fait que les entreprises chinoises soient déjà les plus gros investisseurs dans son pays.

"L'Afrique doit apprendre des autres blocs commerciaux mondiaux, qui ont développé leurs économies grâce à des partenariats. Ces partenariats apportent de la technologie, du capital fiscal, des personnes et des connaissances", déclare à Xinhua Yoofi Grant, directeur général du Centre de promotion des investissements du Ghana.

"Bien que les partenariats doivent être larges et de nature mondiale, un partenariat avec la Chine, en particulier, est essentiel, compte tenu du rôle des investissements chinois pour combler le fossé des infrastructures sur le continent", déclare M. Grant, ajoutant que "nous voyons beaucoup de routes, de chemins de fer et de projets de ponts en Afrique financés par les Chinois".

"L'Afrique est prête à attirer davantage d'investisseurs pour le partenariat après la fin de la pandémie", ajoute-t-il.

http://french.xinhuanet.com/afrique/2021-01/01/c_139635330.htm

 

Le Congrès américain vote afin de s'opposer au veto de Trump sur un vaste projet de loi budgétaire de la défense

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-02 à 04:46


(Xinhua/Liu Jie)

WASHINGTON, 1er janvier (Xinhua) -- Le Congrès américain a voté pour outrepasser le veto du président Donald Trump sur un projet de loi budgétaire de 740,5 milliards de dollars américains concernant la politique de défense.

Le Sénat, dominé par les républicains, a voté vendredi à 81 voix contre 13 lors d'une rare session du jour de l'an, pour se joindre à la chambre des Représentants, contrôlée par les démocrates, afin d'outrepasser le veto de M. Trump et de faire adopter la loi d'autorisation de la défense nationale (NDAA) pour l'exercice budgétaire 2021.

C'est la première fois qu'un veto de M. Trump est outrepassé.

La semaine dernière, le président a opposé son veto à la NDAA, qui financera le portefeuille militaire américain jusqu'en septembre 2021.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/02/c_139635540.htm

ALLOCUTION DU NOUVEL AN 2021 DU PRESIDENT CHINOIS XI JINPING

31 Décembre 2020

 

le Quotidien du Peuple en ligne | 31.12.2020 21h45 

Camarades, chers amis, mesdames et messieurs,

Bonjour!

L'année 2021 approche, et c'est avec un immense plaisir que je vous adresse, depuis Beijing, mes meilleurs vœux à cette occasion! 2020 a été une année toute particulière. Au moment où l'épidémie du nouveau coronavirus a éclaté, c'est avec solidarité et fraternité que nous y avons répondu, en donnant la priorité au peuple et à la vie. Une épopée extraordinaire de lutte antiépidémique vécue avec détermination et opiniâtreté. Unis face au désastre, nous avons, avec courage, fait le choix d'aller de l'avant, et de remplir nos devoirs. Nous avons partagé les moments les plus difficiles, sans craindre de nous sacrifier, en prêtant main forte à ceux qui en avaient besoin. Le personnel médical et soignant, les soldats, les scientifiques et travailleurs sociaux, les volontaires, les ouvriers, les personnes âgées, les jeunes, même la génération Z, d'innombrables personnes ont répondu au péril de leur vie à l'appel du devoir, pour protéger leurs compatriotes. Tel un grand fleuve aux flots incessants, ces hommes et ces femmes ont ensemble érigé une forteresse imprenable face à la maladie. Souvenons-nous de ces silhouettes animées par une volonté de fer, de ces gestes de solidarité, de ces émouvants moments de chaleur humaine, la démonstration de cet héroïsme qui a permis de combattre la pandémie. C'est dans les moments les plus ordinaires que l'on observe la grandeur de la vie, car les vrais héros sont au sein du peuple. À tous, félicitations ! Mes pensées les plus sincères à chaque personne qui a eu le malheur d'être contaminée! Que tous ces héros du quotidien acceptent ma profonde considération ! Je suis fier de ma grande patrie, de mon grand peuple, animé par la volonté de se dépasser !

Les moments périlleux mettent en valeur le courage et l'héroïsme, les meilleurs résultats ne s'obtiennent qu'avec de grands efforts. Nous avons su gérer les conséquences de la pandémie et obtenu d'importants succès en termes socio-économiques. Les objectifs fixés dans le 13e Plan quinquennal ont été atteints, la feuille de route a été donnée pour la période du 14e Plan quinquennal. Nous accélérons la cadence pour insuffler une nouvelle dynamique de développement, et atteindre nos objectifs dans l'optique d'un développement de qualité. La Chine a été la première des grandes économies au monde à avoir enregistré une croissance, notre PIB pourrait atteindre 100 000 milliards de yuans en 2020. Les récoltes de céréales ont été abondantes pour une 17e année consécutive. D'importantes percées ont eu lieu dans le cadre des programmes de recherche dont Tianwen 1, Chang'E 5 et Fendouzhe. Les travaux de la zone franche portuaire de Hainan avancent à grand pas. Nous avons aussi jugulé de violentes innondations, nos populations et nos militaires se sont battus côte à côte pour lutter contre les calamités, secourir les sinistrés et réduire les pertes le plus possible. J'ai remarqué avec satisfaction lors de mes déplacements dans 13 provinces et municipalités, que les mesures de lutte antiépidémique avaient été appliquées à tous les niveaux avec le plus grand sérieux, que de grands efforts étaient déployés pour reprendre les activités. Sur tout le territoire chinois, travailler et produire est une véritable course contre la montre. Où que l'on soit, on ressent cette confiance, cette détermination, cette volonté d'avancer et de progresser.

En 2020, nous avons enregistré des résultats historiques dans l'édification intégrale d'une société de moyenne aisance. Nous avons remporté la victoire décisive dans la lutte pour éradiquer la pauvreté. Nous avons lancé l'ultime combat contre la pauvreté extrême, et triomphé des plus redoutables obstacles. Au prix de 8 années d'efforts inlassables, nous avons sorti de la pauvreté presque 100 millions d'habitants ruraux considérés comme pauvres selon les critères en vigueur, et 832 districts ont été débarrassés de la pauvreté. Ces dernières années, je me suis déplacé dans 14 régions pauvres, et j'ai été frappé par la détermination et l'opiniâtreté des habitants locaux, et par les sacrifices de nos cadres qui se consacrent à la lutte contre la pauvreté. Nous devons poursuivre nos efforts sans relâche, pour redresser nos régions rurales et avancer à pas sûrs vers notre objectif de prospérité pour tous.

Cette année, nous avons solennellement célébré le 40e anniversaire de la création de zones économiques spéciales dont celle de Shenzhen, ainsi que le 30e anniversaire du développement et de l'ouverture de Pudong à Shanghai. En bord de mer de Chine méridionale où les vagues déferlent, et sur les rives splendides du fleuve Huangpu, j'ai éprouvé une multitude de sentiments. À l'origine des zones pilotes de la Chine, elles se sont avérées essentielles dans le développement dynamique du pays, l'accent mis sur l'innovation contribuant pleinement à en faire des modèles pour d'autres régions. La réforme et l'ouverture ont créé des miracles en matière de développement. À l'avenir, nous devrons poursuivre, avec toujours plus d'audace, l'approfondissement des réformes et l'élargissement de l'ouverture, tout en écrivant de nouveaux chapitres prometteurs.

En empruntant le chemin approprié, on ne se retrouve jamais seul. Les peuples du monde forment une grande famille. Les épreuves que nous avons affrontées au cours de l'année écoulée, nous ont fait comprendre plus que jamais la signification d'une communauté de destin pour l'humanité. J'ai eu de nombreuses conversations téléphoniques avec mes vieux et nouveaux amis de l'étranger et participé à plusieurs conférences internationales en ligne. Ce dont j'ai parlé le plus à ces occasions, c'était de vaincre la Covid-19 en promouvant la solidarité et la coopération. Le chemin est long à parcourir pour vaincre le virus. Les peuples de tous les pays sont appelés à travailler dans un esprit de solidarité pour dissiper au plus tôt la détresse causée par la pandémie, et à redoubler d'efforts pour faire de notre planète un meilleur foyer pour tous.

L'année 2021 marquera le centenaire du Parti communiste chinois. Durant ce siècle écoulé, nous avons accompli une œuvre d'une ampleur inouïe, notre engagement initial s'est enraciné plus profondément dans les esprits.

D'un immeuble à Shanghai à un navire rouge sur lac Nanhu de Jiaxing, le PCC a su gagner la confiance du peuple et porter l'espoir de toute une nation. Après avoir franchi des rapides et des bas-fonds dangereux et affronté tempêtes et tourbillons, notre Parti, désormais devenu un paquebot, conduit la Chine sur un développement régulier et durable. Nourrissant de nobles ambitions, notre Parti bientôt centenaire est plein de vigueur. Fidèles à notre engagement initial et gardant toujours à l'esprit notre mission, nous suivons le concept de développement centré sur le peuple et avançons avec détermination. Pour réaliser, à terme, le grand renouveau de la nation chinoise.

À ce moment charnière de la réalisation des objectifs des « Deux Centenaires », nous entamerons la nouvelle marche de l'édification intégrale d'un pays socialiste moderne. Le long chemin à parcourir appelle à des efforts inlassables. C'est en travaillant d'arrache-pied que nous avons accompli nos avancées remarquables en surmontant toutes les difficultés. Nous devons poursuivre nos efforts et avancer vaillamment vers toujours plus de réussite.

En cet instant, les lumières sont allumées, les familles sont réunies. Nous allons célébrer la nouvelle année. Je tiens à vous présenter mes voeux de bonheur. Que la prospérité accompagne notre peuple et notre pays. Et que l'harmonie règne dans le monde.

Merci à toutes et à tous.

Source : cri

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

source : http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2020/1231/c31354-9805117.html

Tag(s) : #Chine#PCC#nouvelan2021

LES VACCINS CHINOIS CONTRE LE COVID-19 GRATUITS POUR TOUS LES CITOYENS

Xi Focus : Xi Jinping prononce son discours du Nouvel An et salue les résultats durement acquis en 2020, une année "extraordinaire"

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-31 à 23:16


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 31 décembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a salué jeudi les résultats durement acquis par le pays en matière de réponse au COVID-19, de reprise économique et d'éradication de la pauvreté au cours de cette année "extraordinaire" qu'a été 2020.

M. Xi a appelé à poursuivre les efforts pour obtenir davantage de résultats "glorieux" en prononçant un discours télévisé du Nouvel An pour entamer l'année 2021, une année jugée cruciale pour la direction chinoise, qui marquera le 100e anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC) et donnera le coup d'envoi de 15 années d'efforts pour faire de la Chine un "pays socialiste moderne".

2020 : UNE ANNEE EXTRAORDINAIRE

La Chine a écrit une véritable épopée dans la lutte contre le COVID-19, le pays accordant la priorité aux personnes et à la vie et luttant contre l'épidémie avec unité et persévérance, a déclaré M. Xi.

De nombreuses personnes, dont des travailleurs médicaux, des scientifiques, des travailleurs communautaires, des bénévoles et des travailleurs de la construction se sont consacrées à la construction d'un mur de fer pour protéger des vies, a-t-il indiqué.

"La grandeur se forge dans l'ordinaire et les héros viennent du peuple. Chaque personne est remarquable", a noté le président.

M. Xi a exprimé sa sympathie à tous les patients atteints du COVID-19 et a salué tous les héros ordinaires. "Je suis fier de la grande patrie et du peuple. Je suis fier de l'esprit national inflexible", a-t-il déclaré.

Le président a ajouté que la Chine avait surmonté l'impact du COVID-19 et réalisé des exploits importants en coordonnant la lutte contre l'épidémie avec le développement économique et social.

Le 13e plan quinquennal du pays a été mené à bien et le 14e plan quinquennal a été conçu de manière exhaustive, a-t-il indiqué.

En surmontant les défis posés par la pandémie de COVID-19, la Chine est devenue la première grande économie au monde à enregistrer une croissance positive, et son PIB devrait dépasser les 100.000 milliards de yuans (environ 15.380 milliards de dollars) en 2020.

M. Xi a également salué les 17 années consécutives de récolte exceptionnelle du pays dans le domaine de la production céréalière, les grandes avancées scientifiques, dont la mission sur Mars et la sonde lunaire, et son succès dans la maîtrise des graves inondations.

La Chine a réalisé un grand exploit historique dans la construction intégrale d'une société de moyenne aisance dans tous les domaines et une victoire décisive dans l'éradication de la pauvreté, a poursuivi M. Xi.

En 2020, près de 100 millions de Chinois vivant en dessous du seuil de pauvreté ont réussi à sortir de la pauvreté après huit années d'efforts, et la totalité des 832 districts pauvres a été sortie de la pauvreté.

Le pays continuera à travailler dur pour brosser un magnifique tableau de la revitalisation rurale, et progressera constamment vers l'objectif de prospérité commune, selon M. Xi.

Il s'est également engagé à approfondir les réformes et à élargir l'ouverture avec plus de vision et de courage.

Notant que cette année mouvementée a fait prendre conscience de l'importance de construire une communauté de destin pour l'humanité, M. Xi a souligné que la solidarité et la coopération contre le virus ont été le sujet le plus discuté dans ses appels téléphoniques diplomatiques et ses vidéoconférences.

"Les gens du monde entier devraient faire des efforts conjoints pour chasser les nuages sombres de la pandémie de COVID-19 le plus rapidement possible et faire de notre planète un meilleur foyer pour toute l'humanité", a-t-il déclaré.

2021 ET AU-DELA

Mettant l'accent sur le centenaire du PCC en 2021, M. Xi a fait l'éloge du Parti comme étant un navire gigantesque menant le développement stable et à long terme de la Chine.

"En maintenant le principe de la primauté du peuple et en restant fidèles à notre aspiration initiale, nous pouvons briser les vagues pour atteindre la destination du renouveau de la nation chinoise", a-t-il souligné.

Après avoir construit une société de moyenne aisance à tous égards en 2020, la Chine entamera un nouveau voyage de développement en 2021 et s'efforcera de réaliser la modernisation socialiste d'ici 2035, selon le programme conçu par le PCC.

"La route devant nous est longue, l'effort est la seule façon d'aller de l'avant", a affirmé M. Xi.

"Nous allons poursuivre nos efforts et aller de l'avant pour obtenir davantage de réalisations glorieuses", a-t-il poursuivi.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/31/c_139633477.htm

 

(COVID-19) Les vaccins chinois contre le COVID-19 gratuits pour tous ses citoyens

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-31 à 19:18


(Xinhua/Zhang Yuwei)

BEIJING, 31 décembre (Xinhua) -- La Chine fournira gratuitement les vaccins contre le COVID-19 à tous ses citoyens, a déclaré jeudi Zeng Yixin, directeur adjoint de la Commission nationale de la santé, lors d'une conférence de presse.

Un vaccin inactivé contre le COVID-19 est devenu le premier parmi les vaccins auto-développés à obtenir une autorisation de mise sur le marché conditionnelle de l'Administration nationale des produits médicaux de Chine mercredi, a-t-on appris de la conférence de presse.

Le vaccin est développé par la société Beijing Biological Products Institute Co., Ltd. dépendant du China National Biotec Group, affilié à Sinopharm.

"Tous les Chinois recevront ce vaccin gratuitement", a déclaré le responsable de la commission.

Une fois que les vaccins contre le COVID-19 auront été approuvés pour entrer sur le marché, en particulier lorsque la capacité de production augmentera, la Chine vaccinera de façon complète et ordonnée les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies sous-jacentes et le grand public.

"La Chine vaccinera la population éligible aussi largement que possible, et construira progressivement une barrière immunitaire au sein de toute la population pour contrôler l'épidémie", a déclaré M. Zeng, ajoutant qu'un taux de vaccination de 60% ou même 70% était nécessaire pour établir une protection universelle.

"Une fois que les vaccins chinois contre le COVID-19 auront été développés et mis en oeuvre, la Chine remplira son engagement de faire des vaccins des biens publics mondiaux et de les fournir au monde à un prix juste et raisonnable", a annoncé Shen Bo, un responsable du ministère des Affaires étrangères, lors de la conférence de presse.

Selon M. Shen, la Chine a toujours attaché de l'importance à l'accessibilité et au caractère abordable des vaccins dans les pays en développement. La Chine envisage de fournir des vaccins aux pays en développement de diverses façons, y compris des dons et une aide gratuite.

"La Chine appelle également la communauté internationale à travailler ensemble afin de promouvoir une distribution équitable des vaccins dans le monde et à s'efforcer de faire des vaccins des biens publics que les habitants de tous les pays peuvent utiliser et se permettre", a-t-il noté.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/31/c_139633065.htm

 

 

LA CHINE ET L'UE CONCLUENT LEURS NEGOCIATIONS SUR UN ACCORD D'INVESTISSEMENT

La Chine et l'UE concluent leurs négociations sur un accord d'investissement

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-31 à 11:50


(Xinhua/Li Xueren)

BEIJING, 31 décembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, et les dirigeants européens ont annoncé mercredi que les deux parties avaient conclu leurs négociations sur un accord d'investissement comme prévu.

Cette annonce a été faite lors d'une réunion par liaison vidéo entre M. Xi, la chancelière allemande, Angela Merkel, le président français, Emmanuel Macron, le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Qualifiant l'accord d'investissement entre la Chine et l'Union européenne (UE) d'accord "équilibré, de haut niveau et mutuellement bénéfique", M. Xi a déclaré que le traité avait montré la détermination et la confiance de la Chine dans la promotion d'une ouverture de haut niveau.

"L'accord offrira un meilleur accès au marché, un environnement commercial de plus haut niveau, des garanties institutionnelles plus fortes et de meilleures perspectives de coopération aux investissements mutuels", a annoncé M. Xi.

Le traité stimulera aussi considérablement la reprise économique mondiale dans la période post-pandémie et renforcera la confiance de la communauté internationale dans la mondialisation économique et le libre-échange, contribuant ainsi de manière significative à la construction d'une économie mondiale ouverte, a déclaré le président chinois.

La Chine et l'UE s'efforceront de faciliter une ratification rapide de l'accord. "La Chine et l'UE procéderont à la révision des textes, à la traduction et à d'autres travaux techniques dès que possible", a déclaré une responsable du ministère chinois du Commerce lors d'une conférence de presse tenue après l'annonce.

L'accord entrera en vigueur une fois que les deux parties auront achevé leurs procédures juridiques respectives, a déclaré la responsable.

La Chine et l'UE ont tenu 35 cycles de négociations sur l'accord d'investissement. La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'UE, tandis que l'UE est désormais le deuxième partenaire commercial de la Chine.

Soulignant que l'engagement de la Chine à promouvoir un nouveau paradigme de développement offrirait davantage d'opportunités de marché et de potentiel de coopération à l'UE et au monde en général, M. Xi a appelé l'UE à défendre le libre-échange et le multilatéralisme et à offrir un environnement commercial ouvert, équitable et non discriminatoire aux investisseurs chinois.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et de changements inédits depuis un siècle, M. Xi a indiqué que la Chine et l'UE, en surmontant les difficultés et en travaillant main dans la main, avaient obtenu des réalisations fructueuses pour faire progresser les liens en 2020.

Durant l'année 2021 à venir, la Chine et l'Europe, en tant que deux forces mondiales, marchés et civilisations majeurs, doivent faire preuve d'un sens des responsabilités et adopter des mesures actives pour contribuer à la paix et au progrès dans le monde, a-t-il déclaré.

M. Xi a exhorté les deux parties à renforcer le dialogue et la confiance mutuelle, à approfondir la coopération, à gérer correctement les différences et à travailler ensemble pour favoriser de nouvelles opportunités et ouvrir de nouvelles perspectives.

Tout d'abord, M. Xi a appelé à des actions coordonnées dans la réponse à la pandémie pour assurer une distribution égale des vaccins contre le COVID-19 en tant que biens publics mondiaux, notamment pour s'assurer que la démarche bénéficie aux pays en développement.

Deuxièmement, M. Xi a appelé à des efforts conjoints pour promouvoir la reprise économique, ajoutant que les deux parties devaient renforcer la coordination des politiques et soutenir la construction d'une économie mondiale ouverte afin de remettre sur les rails les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales dès que possible.

Troisièmement, M. Xi a appelé les deux parties à mettre en synergie leurs stratégies de développement, exhortant à des efforts accrus en matière de coordination des politiques, à une meilleure synergie entre l'initiative "la Ceinture et la Route" et la stratégie d'interconnexion eurasienne et à des discussions sur la coopération dans le secteur numérique.

Quatrièmement, M. Xi a appelé à l'accélération du développement vert, exhortant les deux parties à laisser leur mécanisme de dialogue de haut niveau sur l'environnement et le climat jouer pleinement son rôle et à se soutenir mutuellement en organisant des conférences internationales sur la biodiversité, le changement climatique et la préservation de la nature.

Cinquièmement, M. Xi a appelé à une coopération multilatérale, ajoutant que la Chine et l'Europe devaient renforcer la coordination et la coopération dans des cadres tels que les Nations unies, le Groupe des vingt (G20), l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'Organisation mondiale de la santé, faciliter la résolution politique des questions internationales et régionales sensibles, mettre activement en œuvre l'initiative de suspension du service de la dette du G20 et soutenir la réponse à la pandémie et le développement en Afrique, afin de promouvoir le développement et la prospérité dans le monde.

Les dirigeants européens ont déclaré que malgré l'impact du COVID-19, l'Europe et la Chine avaient maintenu une communication étroite de haut niveau cette année et réalisé des progrès importants sur une série de questions, dont l'accord sur les indications géographiques.

Selon eux, la conclusion des négociations sur l'accord d'investissement constitue une étape importante dans le développement des relations UE-Chine et contribuera également à promouvoir la reprise et la croissance de l'économie mondiale.

Ces résultats montrent une fois de plus au monde que, bien que l'Europe et la Chine aient des divergences sur certaines questions, les deux parties ont la volonté politique de renforcer le dialogue et d'approfondir la coopération sur la base du respect mutuel afin d'obtenir des avantages réciproques et des résultats gagnant-gagnant, ont-ils déclaré.

L'accord d'investissement est un accord de haut niveau, ont-ils noté. La partie européenne apprécie que la Chine s'ouvre davantage et prenne des mesures actives pour promouvoir la libéralisation du commerce et la facilitation des investissements.

Les deux parties soutiennent le multilatéralisme, et des relations UE-Chine fortes sont propices à la résolution des défis mondiaux, selon les dirigeants.

La partie européenne apprécie les mesures importantes adoptées par la Chine pour faire face au changement climatique et aider l'Afrique à lutter contre la pandémie, et espère poursuivre la coordination et la coopération étroites avec la Chine sur les questions telles que la lutte mondiale contre la pandémie, le changement climatique, la préservation de la biodiversité, le développement durable et la réforme de l'OMC.

Les dirigeants chinois et européens ont échangé leurs vœux pour la nouvelle année et ont déclaré conjointement qu'ils maintiendraient une communication étroite au cours de la nouvelle année, qu'ils feraient progresser ensemble le programme des principaux échanges entre les deux parties et qu'ils favoriseraient le développement continu du partenariat stratégique global Chine-UE.

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/31/c_139632075.htm
 
 

Un premier lot de vaccins chinois contre le nouveau coronavirus arrive en Turquie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-30 à 22:23


(Xinhua/Mustafa Kaya)

ANKARA, 30 décembre (Xinhua) -- Un premier lot composé de trois millions de doses du vaccin chinois SinoVac contre le nouveau coronavirus est arrivé mercredi matin à Ankara, la capitale turque.

Une campagne de vaccination de masse commencera après deux semaines de tests, a tweeté le ministre de la Santé, Fahrettin Koca.

Mardi soir, la Turquie a signalé 15.805 nouvelles infections, portant le total à 2.178.580, a indiqué son ministère. Le nombre de morts a augmenté de 253 pour atteindre 20.388, tandis que le total des guérisons est passé à 2.058.437 après que 21.004 personnes se soient rétablies ces dernières 24 heures.

La Turquie, qui a signalé son premier malade du COVID-19 le 11 mars dernier, compte à ce jour 4.191 patients gravement malades, a-t-il ajouté.

Le pays a effectué à cette date 24.141.935 tests de dépistage, dont 183.117 au cours de la dernière journée.

   1 2 3 4 5 6 7  
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/30/c_139630665.htm
 

 

Xi et Poutine s'engagent à développer davantage les relations sino-russes lors des vœux du Nouvel An

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-31 à 19:10

BEIJING, 31 décembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping s'est déclaré jeudi disposé à maintenir des contacts étroits avec son homologue russe Vladimir Poutine sous diverses formes dans le but de conduire les deux pays à continuer d'approfondir leur coordination stratégique globale et leur coopération pratique dans divers domaines.

M. Xi a tenu ce propos lors d'un échange de vœux du Nouvel An avec M. Poutine, ajoutant que, ce faisant, de plus grands bénéfices seraient apportés à leurs peuples, ainsi que plus d'énergie positive dans un monde turbulent et en mutation.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/31/c_139633053.htm

CHINE : XI JINPING S'ENGAGE A FAIRE DES EFFORTS POUR CONSTRUIRE UN MONDE MERVEILLEUX EXEMPT DE PAUVRETE

Xi Jinping s'engage à faire des efforts communs pour construire un monde merveilleux exempt de pauvreté

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-11-23 à 00:38


(Xinhua/Wang Ye)

BEIJING, 22 novembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré dimanche que la Chine était prête à travailler avec d'autres pays pour construire un monde merveilleux exempt de pauvreté et bénéficiant d'un développement commun.

M. Xi a fait ces remarques en participant à la session II du Sommet du G20 de Riyad par liaison vidéo à Beijing.

La Chine s'efforce de surmonter l'impact du COVID-19 et est sur le point d'atteindre l'objectif d'éliminer la pauvreté absolue, dix ans avant le calendrier fixé par le Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations unies, a-t-il souligné.

Au cours des plus de 40 dernières années de réforme et d'ouverture, plus de 700 millions de personnes en Chine sont sorties de la pauvreté, contribuant à plus de 70% de la réduction de la pauvreté dans le monde, a ajouté M. Xi.

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-11/23/c_139535756.htm
 

 

Chine : l'APN dénonce le contenu négatif d'un projet de loi américain

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-30 à 12:21

BEIJING, 30 décembre (Xinhua) -- La Commission des affaires étrangères de l'Assemblée populaire nationale, corps législatif national de la Chine, a vivement condamné et s'est fermement opposée mercredi à la signature par les Etats-Unis d'un projet de loi de financement pour l'année fiscale 2021 qui contient des éléments négatifs liés à la Chine.

Le contenu négatif et les clauses sur le Tibet, Taiwan, Hong Kong et le Xinjiang ont gravement porté atteinte aux intérêts nationaux de la Chine et ont constitué une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, a déclaré la commission dans un communiqué.

Le Tibet a fait d'énormes progrès en matière de développement économique et social et a vu le niveau de vie de sa population s'améliorer considérablement, indique le communiqué.

Le droit à la liberté de croyance religieuse dont jouissent tous les groupes ethniques au Tibet est protégé par la Constitution et la loi, note le communiqué.

Au mépris des faits, certains politiciens du Congrès américain ont lancé des calomnies vicieuses contre les politiques de la Chine sur le Tibet. Il a pleinement exposé le projet de la partie américaine d'utiliser les questions liées au Tibet pour s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine et contenir le développement de la Chine, d'après le communiqué.

Certaines clauses de la loi renforcent les éléments qui cherchent à obtenir "l'indépendance de Taiwan" et calomnient sans raison les politiques et mesures de la Chine dans le cadre de la loi visant à sauvegarder la prospérité et la stabilité à Hong Kong et au Xinjiang.

La tentative de la partie américaine de contenir le développement de la Chine et de compromettre la sécurité nationale et la stabilité sociale de la Chine avec ces questions ne réussira jamais, indique le communiqué.

Le communiqué exhorte fermement la partie américaine à cesser immédiatement de s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine sous ces prétextes et à s'abstenir de mettre en œuvre les clauses à contenu négatif concernant la Chine.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/30/c_139629260.htm

 

La Chine et l'UE concluent leurs négociations sur un accord d'investissement

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-30 à 21:29

BEIJING, 30 décembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, et les dirigeants européens ont annoncé mercredi que les deux parties avaient conclu leurs négociations sur un accord d'investissement comme prévu.

Cette annonce a été faite lors d'une réunion par liaison vidéo entre M. Xi, la chancelière allemande, Angela Merkel, le président français, Emmanuel Macron, le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/30/c_139630482.htm

 

Yémen : une triple explosion violente frappe l'aéroport d'Aden

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-30 à 20:14

ADEN (Yémen), 30 décembre (Xinhua) -- Trois énormes explosions ont frappé mercredi l'Aéroport international d'Aden (sud du Yémen), alors qu'un avion venant d'Arabie saoudite était attendu avec à son bord le nouveau gouvernement créé à la faveur d'un accord de partage du pouvoir, a annoncé un responsable de la sécurité à Xinhua.

Ces trois explosions coordonnées ont eu lieu au niveau des principales salles de l'aéroport, où des dizaines de responsables locaux se rassemblaient pour recevoir les ministres. Les déflagrations ont fait des victimes, dont le nombre reste inconnu, a fait savoir ce responsable qui a requis l'anonymat.

Tous les membres du nouveau gouvernement ont été transférés au palais présidentiel à la suite des explosions, a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/30/c_139630306.htm

CHINE : DECOUVERTE DE NOUVELLES RESERVES D'OR DANS LA PROVINCE DE SHANDONG

Chine : découverte de nouvelles réserves d’or au Shandong

 Depuis 47 minutes  30 décembre 2020

or

 Asie et Afrique - Chine

 

 

 

 

La province du Shandong, dans l’est de la Chine, a annoncé la découverte de 2.957,62 tonnes de réserves d’or prouvées au cours de la dernière décennie, maintenant ainsi son statut de plus grande base de production d’or du pays, selon le département provincial des ressources naturelles.

De 2011 à la fin de cette année, quatre gisements d’or de très grande taille ont été découverts, avec des réserves de plus de 100 tonnes chacun, ainsi que huit grands gisements et 121 de taille petite ou moyenne, d’après Yu Xiangdong, directeur du département.

Les nouvelles réserves dépassent le total des ressources d’or découvertes entre 1949 et 2010 au Shangdong, a indiqué M. Yu.

La péninsule de Jiaodong dans le Shandong, où se trouvent les mines d’or, est devenue la troisième plus grande région minière d’or au monde, a-t-il ajouté.

Selon M. Yu, au cours des dix dernières années, le gouvernement provincial a investi plus de 8,1 milliards de yuans (environ 1,2 milliard de dollars) dans l’exploration géologique, et a obtenu des résultats remarquables en matière d’exploration de minéraux importants, de prospection des anciennes mines, et d’études géologiques de base.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1974810

 

LA CHINE REDEVIENT LE PREMIER PARTENAIRE COMMERCIAL DE L'IRAN

La Chine redevient le premier partenaire commercial de l’Iran

 Depuis 1 heure  29 décembre 2020

chine_iran

 Iran - Monde islamique

 

 

 

 

La Chambre de commerce de Téhéran a, dans son dernier rapport, examiné les statistiques commerciales de l’Iran pendant les neuf premiers mois de l’année (du 21 mars au 20 décembre) qui montrent un changement de place parmi les principaux partenaires commerciaux de l’Iran.

Avant ce dernier rapport, parmi les principales destinations d’exportation de l’Iran, l’Irak avait pu prendre la place de la Chine et de devenir le principal partenaire du pays, mais à la fin de l’automne, la Chine a retrouvé sa position habituelle.

Selon les estimations faites jusqu’ à la fin de l’automne, le montant d’exportation de l’Iran vers la Chine était arrivé à 6 milliards 400 millions de dollars tandis que l’exportation vers l’Irak était autour de 6 milliards de dollars. Après ces deux pays, les Emirats arabes unies, la Turquie et l’Afghanistan se placent parmi les pays importateurs des marchandises iraniennes.

En termes d’importation, la Chine est le principal partenaire de l’Iran avec 7 milliards de dollars suivie des Emirats arabes unies avec 6 milliards 300 millions de dollars, la Turquie avec 3 milliards, l’Inde avec un milliard 600 millions de dollars et l’Allemagne avec un milliard 300 millions de dollars sont les principaux exportateurs des marchandises vers l’Iran.

Source: Farsnews

https://french.almanar.com.lb/1974766