CHINE

CHINE

LA CHINE NOIERA L'US NAVY!

500 navires pour ne pas perdre face à la Chine

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Sur cette photo d'archives, la frégate de missiles chinois Yuncheng lance un missile anti-navire lors d'un exercice militaire dans les eaux près de l'île de Hainan et des îles Paracel, dans le sud de la Chine, le 8 juillet 2016. ©AP

Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a révélé mardi que le Pentagone voulait plus de 500 navires de la marine dans la flotte d'ici 2045 pour contrer la Chine.

« Battle Force 2045 appelle à une marine plus équilibrée de plus de 500 navires habités et non habités », a déclaré Esper lors d'une apparition à Washington, D.C., faisant référence au nom de la future flotte prévue du Pentagone.

Chine: les USA naviguent à vue

Chine: les USA naviguent à vue

« De plus, nous atteindrons 355 navires des forces de combat traditionnelles avant 2035 », a-t-il ajouté.

Esper a déclaré que cette augmentation était due à l'intention de la Chine d'achever les efforts de modernisation de ses forces armées d'ici 2035 et de déployer entièrement son armée d'ici 2049.

« À ce moment-là, Pékin veut atteindre la parité avec la marine américaine, sinon dépasser nos capacités dans certains domaines et compenser notre surclassement dans plusieurs autres », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Le nombre de navires comprendra 8 à 11 porte-avions nucléaires ainsi que jusqu'à six porte-avions légers les rejoignant, en plus de 70 à 80 sous-marins d'attaque ».

Cependant des pertes budgétaires inattendues, notamment les projets du président Trump de construire un mur frontalier sud ont mis le plan sur un terrain instable.

"Riyad développe un programme nucléaire secret avec la Chine... pas question de le laisser faire" (NY Times)

Le président du Comité des services armés de la Chambre, Adam Smith (D-Wash.), a déclaré plus tôt cette année que l'objectif des 355 navires était «presque sans signification à ce stade» car il pourrait prendre des décennies à atteindre.

À lire: Les États-Unis se préparent à une confrontation avec la Chine

« C'est formidable d'avoir des objectifs, je suppose, et nous pouvons aspirer à ce nombre, mais à ce stade, cela semble être juste; une aspiration ne se traduit pas nécessairement par une stratégie », a déclaré Smith.

Mais Esper a déclaré mardi que le Pentagone avait désormais «une voie crédible pour atteindre plus de 355 [navires] à une époque de contraintes budgétaires».

Lire plus: Retrait des B-52 de Guam sera-t-il récompensé par l'optimisation du THAAD? non, selon les experts.

« Des détails spécifiques sur la construction et le plan budgétaire seront bientôt fournis au Congrès », a déclaré Esper, bien qu'il n'ait pas précisé quels programmes nécessiteraient une réduction pour atteindre l'objectif.

L'armée américaine compte actuellement un peu moins de 300 navires habités dans sa flotte.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/08/635907/Pentagone-Chine-Navire-Marine-Course-aux-armements-%C3%89tats-Unis-Mer-de-Chine


 

CHINE : EN MATIERE DES DROITS DE L’HOMME, LES PAYS OCCIDENTAUX NE SONT PAS QUALIFIES POUR JUGER LES AUTRES

 

Chine : en matière de droits de l'homme, les pays occidentaux ne sont pas qualifiés pour juger les autres

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 19:38
 

BEIJING, 7 octobre (Xinhua) -- La Chine a réfuté mercredi les calomnies de certains pays occidentaux sur les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang, déclarant qu'elle n'accepterait jamais "un instructeur" sur les droits de l'homme et s'oppose à la pratique du deux poids, deux mesures.

Comme certains pays occidentaux se sont mal comportés dans leur propre situation en matière de droits de l'homme, "de quel droit font-ils des commentaires méprisants sur la situation des droits de l'homme d'autres pays?", a demandé Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Elle a critiqué ces pays occidentaux pour leurs "bilans notoires" sur la question des réfugiés, la crise humanitaire, le problème racial ainsi que les violations des droits de l'homme d'autres pays.

"Il n'y a pas de meilleure protection des droits de l'homme, seulement une protection meilleure", a indiqué la porte-parole, ajoutant que "les pays doivent d'abord bien gérer leurs propres affaires".

Mme Hua a fait ces remarques après que près de 70 pays avaient soutenu la Chine lors du débat général de la troisième commission de l'Assemblée générale des Nations unies face à l'attaque de quelques pays occidentaux.

Le Pakistan a fait mardi une déclaration commune au nom de 55 pays lors du débat, s'opposant à l'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine sous le prétexte de Hong Kong. Le même jour, Cuba a fait une déclaration commune au nom de 45 pays pour soutenir les mesures de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation de la Chine au Xinjiang.

"Ces voix de la justice démontrent une fois de plus que les gens peuvent distinguer le bien du mal", a déclaré Mme Hua, ajoutant qu'il s'agissait d'un nouvel échec de quelques pays occidentaux dans leurs tentatives de salir la Chine en utilisant des questions liées à Hong Kong et au Xinjiang.

Les questions liées à Hong Kong et au Xinjiang ne sont pas des "questions de droits de l'homme" que certaines forces ont réclamées, a-t-elle souligné, notant que les questions concernées ne devaient pas être politisées.

La porte-parole a critiqué les quelques forces extérieures qui s'ingèrent dans les affaires intérieures de la Chine au nom des droits de l'homme par des motifs cachés.

La Chine s'oppose fermement à toute personne, tout pays ou toute force créant l'instabilité, la division ou l'agitation en Chine, a-t-elle souligné.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139424184.htm

 
 

Etats-Unis : Trump de retour au Bureau ovale, toujours convalescent du COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-08 à 10:37
 

WASHINGTON, 7 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump est retourné au Bureau ovale de la Maison Blanche mercredi, alors qu'il est encore convalescent du COVID-19.

M. Trump a été informé des discussions sur la relance économique et de l'ouragan Delta, une tempête potentiellement dévastatrice qui se dirige vers la côte du Golfe du Mexique, selon le porte-parole de la Maison Blanche Brian Morgenstern.

Le président a ensuite envoyé un tweet dans lequel il confirme avoir évoqué l'ouragan, qui devrait atteindre la région côtière du sud plus tard dans la semaine, avec les gouverneurs du Texas et de la Louisiane.

C'était la première apparition de M. Trump au Bureau ovale depuis son retour à la Maison Blanche lundi, après une hospitalisation de trois jours, suite à un test de COVID-19 positif la semaine dernière.

Le médecin de la Maison Blanche Sean Conley a déclaré mercredi que "l'examen physique et les signes vitaux du président, y compris la saturation en oxygène et la fréquence respiratoire, restent tous stables et normaux".

"Il n'a plus de fièvre depuis plus de quatre jours, il n'a plus de symptômes depuis plus de 24 heures, et n'a pas eu besoin ni reçu d'oxygène supplémentaire depuis son hospitalisation initiale", a révélé M. Conley, ajoutant que les résultats de ses analyses de lundi "ont démontré des niveaux détectables" d'anticorps du COVID-19.

Dans une vidéo enregistrée depuis la Maison Blanche et postée sur Twitter dans la soirée, M. Trump a vanté le traitement thérapeutique et médical qu'il a reçu et a qualifié son infection par le virus, qui a infecté plus de 7,5 millions de personnes et en a tué quelque 211.000 aux Etats-Unis, de "bénédiction déguisée".

En réponse à ces remarques, Joe Biden, candidat démocrate à la Maison Blanche, a déclaré à la presse à Wilmington, dans le Delaware, qu'il espérait que M. Trump resterait en bonne santé, mais l'ancien vice-président amériain a de nouveau critiqué l'attitude de son adversaire républicain face à la pandémie.

"Je pense que c'est tragique de voir le président traiter le COVID comme s'il s'agissait de quelque chose dont on ne devrait pas s'inquiéter, alors que 210.000 personnes en sont mortes", a ajouté M. Biden.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/08/c_139425444.htm

 

Deux généticiennes se partagent le prix Nobel de chimie 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 18:43


(Xinhua/Wei Xuechao)

STOCKHOLM, 7 octobre (Xinhua) -- Le prix Nobel de chimie 2020 a été décerné à deux généticiennes, a annoncé mercredi l'Académie royale des sciences de Suède, pour leur découverte du ciseau à ADN Crispr-Cas9 capable de modifier les gènes humains.

Il a été attribué à la Française Emmanuelle Charpentier de l'Unité Max Planck pour la science des agents pathogènes en Allemagne et l'Américaine Jennifer Doudna de l'Université de Californie à Berkeley "pour le développement d'une méthode d'édition du génome".

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139424117.htm

 

France : 5 morts et 55 communes classées en situation de catastrophe naturelle

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-08 à 04:59
 

PARIS, 7 octobre (Xinhua) -- Le bilan humain suite aux violentes intempéries qui ont frappé vendredi dernier les Alpes-Maritimes (sud-est de la France) s'élève désormais à 5 morts, a déclaré mercredi e président français Emmanuel Macron, en déplacement à Breil-sur-Roya, Tende et Saint-Martin-Vésubie, les trois vallées des Alpes-Maritimes, durement frappées par les inondations.

"Le bilan humain et lourd (...) 5 victimes sûres, encore 7 disparus et 13 disparus probables (personnes dont on n'a pas de nouvelles)", a déploré le chef de l'Etat français. Il a promis dans la foulée un soutien "durable" aux sinistrés, et annoncé une série de mesures allant dans ce sens.

La première est le classement de 55 communes touchées en situation de catastrophe naturelle. Elle permettra ainsi de déclencher des procédures administratives de manière simple et rapide, afin que l'indemnisation des collectivités, des particuliers et des professionnels puisse se faire, a expliqué le président.

A cette occasion, M. Macron a annoncé la création d'un Fonds pour la reconstruction. "Il va falloir bâtir tous ensemble un Fonds d'urgence 06 qui va mobiliser un tour de table très large", a-t-il indiqué. L'Etat contribuera à hauteur de plusieurs centaines de millions d'euros, et déjà 100 millions d'euros seront "enclencher pour les prochains jours", a précisé le président Macron.

L'Etat mobilisera aussi des financements européens, qui seront investis sur ce Fonds d'urgence 06, pour pouvoir reconstruire certains équipements essentiels, notamment sanitaire, commercial ou historique. La reconstruction se fera en limitant "l'artificialisation au maximum, en améliorant la préservation des espaces naturels et leur gestion pour prévenir des événements comme ceux que nous venons de vivre", a promis le président français.

Les particuliers qui veulent reconstruire bénéficieront aussi d'une aide à travers le Fonds de prévention des risques naturels majeurs appelé Fonds Barnier, avec des financements européens. Selon M. Macron, les travaux de préparation de ce fonds ont été lancés, et 50 millions d'euros sont déjà mobilisés pour accompagner "jusqu'à 80% les personnes qui voudraient reconstruire dans ce cadre".

En faveur des particuliers, le président a annoncé le déploiement d'équipes d'appui (soutien d'action social, de psychologues, d'aide administrative) pour aider les populations à répondre aux difficultés du quotidien.

Lors des échanges avec les sinistrés, M. Macron a déclaré que "l'état de catastrophe agricole serait aussi reconnu avec 1.000 exploitations touchées".

"Dans quatre à cinq semaines, le train pourra refonctionner. Les choses en terme d'accès sont déjà plus faciles. Ce qui va prendre du temps c'est de reconstruire les routes, les ponts, les habitations. On en a pour plusieurs mois tous ensemble", a-t-il reconnu.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/08/c_139424709.htm

 

 

Grèce : le parti d'extrême droite Aube dorée qualifié par la justice d'organisation criminelle

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 19:04


(Xinhua/Marios Lolos)

ATHENES, 7 octobre (Xinhua) -- La justice grecque a qualifié mercredi le parti d'extrême droite Aube dorée, troisième force au Parlement jusqu'à l'an dernier, d'organisation criminelle, a annoncé la chaîne ERT.

La juge Maria Lepeniotou de la cour d'appel pénal d'Athènes a estimé que cette formation s'était comportée comme une organisation criminelle en attaquant systématiquement pendant des années des migrants et des opposants.

A l'automne 2013, Pavlos Fyssas, un militant antifasciste de 34 ans, avait été mortellement poignardé dans le port du Pirée par un sympathisant d'Aube dorée, Yorgos Roupakias. Ce meurtre avait créé un choc dans le pays, déclenchant une vaste enquête contre ce mouvement.

La lecture du verdict devrait prendre plusieurs heures étant donné que 68 accusés comparaissent dans ce procès, dont le chef du parti, ainsi que des dizaines de cadres et d'anciens députés.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139424150.htm

 

Chine : les grandes entreprises d'Internet connaissent des revenus plus élevés

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-08 à 14:39
 

BEIJING, 8 octobre (Xinhua) -- L'Internet et les secteurs connexes de la Chine ont maintenu une croissance à deux chiffres des revenus des entreprises et des dépenses en recherche et développement au cours des huit premiers mois de l'année, d'après les données officielles.

Les grandes entreprises d'Internet ont engrangé 796,2 milliards de yuans (environ 116,91 milliards de dollars) entre janvier et août, en hausse de 13,6% sur un an, soit 1,3 point de pourcentage de moins que le taux de croissance enregistré au cours des sept premiers mois, d'après le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information (MITI)

Au cours de cette période, les bénéfices d'exploitation de l'industrie ont bondi de 23,7% en base annuelle pour atteindre 73,6 milliards de yuans.

Les dépenses du secteur en recherche et développement ont totalisé 42,94 milliards de yuans pendant la période, en hausse de 12,9% par rapport à la même période l'an dernier.

Le secteur de l'Internet est devenu un élément clé de la "nouvelle économie" de la Chine, alors que le pays connaît un changement de croissance, davantage axé sur la technologie et la consommation.

Les données du MITI couvrent les entreprises dont les revenus annuels engendrés par les services de l'Internet ont dépassé les 5 millions de yuans l'année précédente.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/08/c_139425735.htm

L'ENVOYE CHINOIS A L'ONU REFUTE LES ACCUSATIONS DES USA ET DE QUELQUES AUTRES PAYS

 

L'envoyé chinois à l'ONU réfute les accusations des Etats-Unis et de quelques autres pays

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 03:28
 

NEW YORK (Nations Unies), 6 octobre (Xinhua) -- Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations unies, Zhang Jun, a réfuté mardi les accusations sans fondement lancées contre la Chine par les Etats-Unis et quelques autres pays sur certaines questions liées au Xinjiang et à Hong Kong.

Au cours du débat général de la Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Zhang a résolument rejeté les déclarations et les ingérences illicites de ces pays dans les affaires intérieures de la Chine sous prétexte de droits de l'homme.

Le monde d'aujourd'hui traverse une période critique, caractérisée par des défis majeurs. Les Etats membres de l'ONU viennent de commémorer le 75e anniversaire des Nations Unies, et les dirigeants mondiaux ont appelé à cette occasion à la solidarité et à la coopération pour lutter contre le COVID-19 et relever les autres défis mondiaux, a déclaré M. Zhang.

Malheureusement, les Etats-Unis, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont insisté pour créer de l'antagonisme. Ils ont abusé de la plateforme des Nations Unies pour politiser les questions des droits de l'homme et provoquer une confrontation politique. Ils ont répandu de fausses informations, ont calomnié la Chine, et se sont ingérés dans ses affaires intérieures, un comportement que la Chine rejette fermement, a indiqué M. Zhang.

Les actes méprisables des Etats-Unis sont en totale contradiction avec la marche de l'histoire. Le monde progresse, et les peuples du monde entier veulent la solidarité et non la division, la coopération et non la confrontation, les bénéfices mutuels et non les jeux à somme nulle. Les Etats-Unis sont du mauvais côté de l'histoire, et vont à contre-courant de l'ensemble de la communauté internationale, a-t-il souligné.

"Je voudrais dire aux Etats-Unis : vos manigances politiques ne réussiront jamais. Les pays en développement ont le droit de défendre leur souveraineté, de se développer et de préserver leur sécurité. Il est temps de prendre conscience de l'échec de toutes vos tentatives. Blâmer les autres ne résoudra pas vos problèmes, ni ne fera oublier vos échecs", a-t-il affirmé.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139422790.htm

 

Une porte-parole de la partie continentale dénonce les actes contre le principe d'une seule Chine

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 10:22
 

BEIJING, 7 octobre (Xinhua) -- Tous les Chinois s'opposent fermement à toute parole ou action qui viole le principe d'une seule Chine et qui nuit aux intérêts fondamentaux de la nation chinoise, a déclaré mardi une porte-parole de la partie continentale de la Chine.

Zhu Fenglian, une porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat, a fait ces remarques en réponse à une question des médias sur la proposition du parti chinois Kuomintang (KMT) au corps législatif local de Taiwan visant à obtenir l'ingérence des Etats-Unis dans les affaires du détroit.

Mme Zhu a exhorté les personnes concernées du KMT à distinguer le bien du mal et à ne s'engager dans aucune démarche qui saperait les intérêts fondamentaux de la nation chinoise ainsi que la paix et la stabilité des relations entre les deux rives du détroit.

Elle a déclaré que l'origine fondamentale des situations compliquées et des tensions actuelles à travers le détroit de Taiwan est que l'autorité du Parti démocrate progressiste à Taiwan, de connivence avec les forces extérieures, a continuellement pris des mesures provocatrices visant à "l'indépendance de Taiwan".

Les personnes ayant un sens de la justice et les partis politiques responsables sur l'île doivent être conscients, rester vigilants et s'opposer fermement à ces actes, a déclaré la porte-parole.

Réaffirmant que Taiwan est une partie inaliénable de la Chine, Mme Zhu a noté que c'est un fait immuable, historique et juridique que les deux rives du détroit de Taiwan appartiennent à une seule Chine.

"Nous nous opposons fermement à tout acte séparatiste visant à créer les soi-disant "indépendance de Taiwan", "deux Chines" ou "une Chine, un Taiwan'", a déclaré la porte-parole, ajoutant que les questions des deux rives du détroit de Taiwan devaient être réglées par les compatriotes à travers le détroit et ne toléraient aucune interférence extérieure.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139423527.htm

 

Donald Trump, qui est traité pour le COVID-19, se réjouit à l'idée de débattre à nouveau avec Joe Biden

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 03:07
 

WASHINGTON, 6 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump, qui est traité pour le COVID-19 à la Maison Blanche, a déclaré mardi attendre avec impatience le prochain débat avec le candidat démocrate de 2020, Joe Biden.

"Ce sera génial", a tweeté M. Trump, au sujet du second face-à-face avec M. Biden, prévu le 15 octobre à Miami, en Floride, un Etat clé dans la course à la présidence.

Dans un autre tweet, il a de nouveau cherché à minimiser le COVID-19 en le comparant à la grippe. Quelques minutes plus tard, Twitter a recouvert la phrase de M. Trump d'un bandeau affirmant qu'elle "violait les règles de Twitter concernant la diffusion d'informations trompeuses et potentiellement nuisibles" liées au virus.

On ne sait toujours pas si M. Trump, qui est peut-être toujours contagieux, sera en assez bonne santé pour se présenter au débat.

Actuellement, le président américain est en quarantaine à la Maison Blanche après une hospitalisation de trois jours. Bien que ses médecins aient déclaré que l'état de santé de M. Trump continuait de s'améliorer, ils ont également averti qu'il n'était pas encore sorti d'affaire.

Le médecin de la Maison Blanche Sean Conley a affirmé lors d'un nouveau briefing que l'équipe médicale a rencontré M. Trump mardi matin.

"Il a passé une première nuit reposante à la maison, et aujourd'hui il ne signale aucun symptôme. Les signes vitaux et l'examen physique restent stables, avec un niveau de saturation en oxygène ambulatoire de 95-97%", a écrit M. Conley et d'ajouter : "dans l'ensemble, il continue de se porter extrêmement bien."

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139422776.htm

 

 

L'industrie chinoise du logiciel connaît une reprise rapide

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 19:09
 

BEIJING, 6 octobre (Xinhua) -- L'industrie chinoise du logiciel a connu une reprise rapide tandis que la croissance des revenus et des bénéfices s'accélère, selon le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information.

Les sociétés de logiciels ont récolté près de 5.000 milliards de yuans (734,2 milliards de dollars) de revenus entre janvier et août, soit une hausse de 10% en glissement annuel contre 8,6% au cours des sept premiers mois.

Au cours des huit premiers mois, les bénéfices de l'industrie du logiciel ont atteint 602 milliards de yuans, en hausse de 5,9% en base annuelle.

Toutefois, les exportations de logiciels ont diminué de 1,3% sur un an au cours des huit premiers mois pour s'établir à 29,7 milliards de dollars.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/06/c_139422118.htm

 

Le commerce mondial devrait chuter de 9,2% en 2020, selon l'OMC

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-07 à 01:15
 

GENEVE, 6 octobre (Xinhua) -- Le commerce mondial des marchandises devrait diminuer de 9,2% en 2020, puis augmenter de 7,2% pour cent en 2021, a annoncé mardi l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans ses prévisions révisées.

En avril, l'OMC avait prédit une baisse du volume du commerce mondial de marchandises pour 2020 entre 13% et 32%, du fait que la pandémie COVID-19 a perturbé l'activité économique et la vie normale dans le monde entier.

"Le commerce mondial montre des signes de reprise par rapport à la forte baisse provoquée par la COVID-19", ont expliqué des économistes de l'OMC dans un communiqué, ajoutant que les bonnes performances commerciales enregistrées en juin et juillet "ont redonné quelques signes d'optimisme pour la croissance globale du commerce en 2020".

Inversement, la prévision pour l'année prochaine est plus pessimiste que l'estimation précédente indiquant une croissance de 21,3%, de sorte que le commerce des marchandises serait en 2021 bien en deçà de la tendance antérieure à la pandémie.

Le directeur général adjoint de l'OMC, Yi Xiaozhun, a déclaré lors d'une conférence de presse que l'impact commercial de la crise a été très différent selon les régions, avec des "baisses relativement modestes" en Asie et des "contractions plus fortes" en Europe et en Amérique du Nord.

"La coopération internationale est essentielle, et l'OMC est l'enceinte idéale pour résoudre toutes les questions commerciales en suspens découlant de la crise", a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/07/c_139422697.htm

 

Trois scientifiques se partagent le prix Nobel de physique 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 20:51

SWEDEN-STOCKHOLM-NOBEL PRIZE-PHYSICS
(Xinhua/Wei Xuechao)

STOCKHOLM, 6 octobre (Xinhua) -- Le prix Nobel de physique 2020 est partagé par trois scientifiques, a annoncé mardi l'Académie royale des sciences de Suède à Stockholm.

Le prix Nobel de physique 2020 a été décerné pour moitié au chercheur britannique Roger Penrose "pour la découverte du fait que la formation des trous noirs est une prédiction solide de la théorie générale de la relativité", tandis que l'autre moitié revient conjointement à l'Allemand Reinhard Genzel et à l'Américaine Andrea Ghez "pour la découverte d'un objet compact supermassif au centre de notre galaxie".

   1 2   
http://french.xinhuanet.com/2020-10/06/c_139422429.htm
 

AU NOM DE 26 PAYS, LA CHINE CRITIQUE LES ETATS-UNIS ET D’AUTRES PAYS OCCIDENTAUX POUR LEURS INFRACTIONS AUX DROITS DE L’HOMME

 

Au nom de 26 pays, la Chine critique les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux pour leurs infractions aux droits de l'homme

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 04:48
 

NEW YORK (Nations unies), 5 octobre (Xinhua) -- Lundi, au cours du débat général de la Troisième commission de l'Assemblée générale des Nations unies, un diplomate chinois a prononcé une déclaration commune au nom de 26 pays, critiquant les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux pour leurs infractions aux droits de l'homme, appelant à une levée complète et immédiate de toutes les sanctions unilatérales, et exprimant sa vive préoccupation face aux discriminations raciales systématiques.

Zhang Jun, ambassadeur de Chine auprès des Nations unies, a fait cette déclaration au nom de l'Angola, d'Antigua-et-Barbuda, de la Biélorussie, du Burundi, du Cambodge, du Cameroun, de la Chine, de Cuba, de la République populaire démocratique de Corée, de la Guinée équatoriale, de l'Erythrée, de l'Iran, du Laos, du Myanmar, de la Namibie, du Nicaragua, du Pakistan, de la Palestine, de la Russie, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, du Soudan du Sud, du Soudan, du Suriname, de la Syrie, du Venezuela et du Zimbabwe.

La pandémie du COVID-19 continue à affecter gravement toutes les nations, et plus particulièrement les pays en développement. La lutte contre le COVID-19 et les efforts de relance post-épidémique nécessitent une solidarité mondiale et une coopération internationale. "Nous continuons cependant à assister à l'application de mesures coercitives unilatérales, qui sont contraires aux buts et aux principes de la Charte des Nations unies, au droit international, au multilatéralisme et aux normes fondamentales qui régissent les relations internationales", a déclaré M. Zhang.

Les mesures coercitives unilatérales ont un impact indéniable sur les droits de l'homme, car elles entravent le développement social et économique des pays concernés, et nuisent au bien-être de leur population, notamment chez les femmes, les enfants, les adolescents, les personnes âgées et les personnes handicapées, a-t-il affirmé.

Ces mesures coercitives unilatérales portent en outre atteinte au droit à la santé, car elles entravent l'accès des pays concernés aux médicaments et aux technologies, fournitures et équipements médicaux. "C'est particulièrement visible dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Les hauts fonctionnaires de l'ONU et la communauté internationale ont déjà reconnu le lourd impact négatif de ces mesures", a-t-il indiqué.

La déclaration commune a également salué l'appel lancé le 26 mars par le Secrétaire général de l'ONU pour lever toutes les sanctions qui nuisent aux capacités des pays à faire face au COVID-19, ainsi que la déclaration faite le 23 mars par le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme sur la nécessité d'alléger ou de suspendre les sanctions sectorielles à la lumière de leur impact débilitant sur le secteur de la santé et les droits de l'homme.

La déclaration a également réaffirmé le contenu de la déclaration du Groupe des 77 et de la Chine, qui appelle à des mesures urgentes et efficaces pour éliminer le recours aux mesures économiques coercitives unilatérales contre les pays en développement, ainsi que de la déclaration du Mouvement des pays non alignés, qui condamne les mesures coercitives unilatérales et appelle à leur élimination pour garantir des réponses nationales efficaces à la pandémie de COVID-19.

La déclaration a également salué la résolution récemment adoptée par l'Assemblée générale sur la nécessité d'une réponse globale et coordonnée au COVID-19, une résolution qui exhorte justement tous les Etats à s'abstenir de promulguer et d'appliquer des mesures économiques, financières ou commerciales unilatérales non conformes au droit international et à la Charte des Nations unies.

"Nous prenons note des travaux réalisés à ce sujet par le Rapporteur spécial sur l'Impact négatif des mesures coercitives unilatérales sur les droits de l'homme, ainsi que des procédures spéciales mises en place par le Conseil des droits de l'homme et par d'autres organismes liés aux droits de l'homme. Nous attendons avec intérêt leurs recommandations à ce sujet", a affirmé M. Zhang.

"Nous voulons saisir cette opportunité pour appeler à une levée complète et immédiate de toutes les mesures coercitives unilatérales, afin de permettre à tous les membres de la communauté internationale d'apporter une réponse complète et efficace au COVID-19", a-t-il ajouté.

La solidarité et la coopération mondiales sont les armes les plus puissantes dont dispose la communauté internationale pour combattre et vaincre le COVID-19, a-t-il déclaré.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/06/c_139421020.htm

 

Beijing : 4,78 millions de visiteurs dans les parcs au cours des quatre premiers jours des congés

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 10:00
 

BEIJING, 6 octobre (Xinhua) -- Les parcs de Beijing ont reçu 4,78 millions de visiteurs au cours des quatre premiers jours des congés de la Fête nationale de huit jours, ont déclaré les autorités.

Les congés de la Fête nationale qui durent généralement une semaine et débute le 1er octobre, a coïncidé avec la Fête de la mi-automne cette année, prolongeant ainsi les congés à huit jours.

Environ 1,38 million de visiteurs ont profité dimanche de leurs vacances dans les parcs de la capitale chinoise, selon le Bureau du jardinage et du reboisement de Beijing.

Les autorités de Beijing ont pris des mesures régulières de prévention et de contrôle de l'épidémie pour assurer des congés sûrs et ordonnés.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/06/c_139421527.htm

 

Trois scientifiques se partagent le prix Nobel de physiologie ou médecine 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-05 à 21:48


(Xinhua/Wei Xuechao)

STOCKHOLM, 5 octobre (Xinhua) -- Trois scientifiques se partagent le prix Nobel de physiologie ou médecine 2020, a annoncé lundi à Stockholm le Comité Nobel.

L'Assemblée Nobel de l'Institut Karolinska a décidé aujourd'hui d'attribuer conjointement le prix Nobel de physiologie ou médecine 2020 à Harvey J. Alter, Michael Houghton et Charles M. Rice "pour la découverte du virus de l'hépatite C".

Avant leurs travaux, la découverte des virus des hépatites A et B a marqué une avancée majeure mais la majorité des cas d'hépatite transmise par le sang demeuraient inexpliqués.

"Pour la première fois de l'histoire, le virus de l'hépatite C peut dorénavant être traité. Les découvertes des lauréats de médecine 2020 ont révélé la cause des cas restants d'hépatite chronique et ont ouvert la voie à des tests sanguins et de nouveaux médicaments qui ont sauvé des millions de vies", a déclaré le comité dans un communiqué.

Thomas Perlmann, secrétaire général du Comité Nobel et de l'Assemblée Nobel, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'il avait réussi à contacter deux des trois lauréats et qu'à l'annonce de la nouvelle, ils ont été "extrêmement surpris, heureux, presque sans voix".

Les trois scientifiques ont apporté une contribution décisive à la lutte contre l'hépatite transmise par le sang, un problème de santé majeur qui cause des cirrhoses et des cancers du foie partout dans le monde.

M. Alter, né aux Etats-Unis en 1935, est diplômé de l'Ecole de médecine de l'Université de Rochester et a travaillé à l'Institut national de la santé. M. Houghton, né au Royaume-Uni, a obtenu son doctorat au Collège royal de Londres et est actuellement titulaire de la chaire d'excellence en recherche du Canada sur la virologie. M. Rice, né en 1952 aux Etats-Unis, a quant à lui obtenu son doctorat à l'Institut californien de technologie et travaille à l'Université Rockefeller de New York, selon un communiqué de l'Assemblée Nobel.

Selon la Fondation Nobel, la récompense de cette année s'élève à 10 millions de couronnes suédoises (environ 1,12 million de dollars) et sera partagée à égalité entre les trois lauréats.

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/2020-10/05/c_139420669.htm

 

 

 

Trump a quitté l'hôpital, son médecin estime qu'il "pourrait ne pas être entièrement tiré d'affaire"

 

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 09:55


(Xinhua/Liu Jie)

WASHINGTON, 5 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump, toujours en convalescence, a quitté l'hôpital lundi soir, bien qu'un de ses médecins ait déclaré qu'il "pourrait ne pas être entièrement tiré d'affaire".

Vêtu d'un costume sombre et portant un masque tout en levant le pouce devant les journalistes, M. Trump est sorti du Walter Reed National Military Medical Center à Bethesda, dans le Maryland, pour retourner à la Maison Blanche à bord de Marine One, l'hélicoptère présidentiel américain.

A son arrivée, M. Trump a gravi les marches jusqu'au Balcon Truman, qui surplombe la pelouse sud, depuis lequel il a enlevé son masque et a salué Marine One avant de retourner à l'intérieur.

Le médecin de la Maison Blanche Sean Conley a confié aux journalistes plus tôt que l'état de M. Trump "a continué à s'améliorer" au cours des dernières 24 heures et "a rempli ou dépassé tous les critères standard de sortie de l'hôpital" mais il a également reconnu que le président "pourrait ne pas être entièrement tiré d'affaire".

"L'équipe et moi-même sommes d'accord pour dire que toutes ses évaluations, et surtout son état clinique, rendent possible son retour à domicile où il sera entouré de soins médicaux de classe mondiale 24 heures sur 24 et sept jours sur sept", a-t-il affirmé.

M. Trump a été diagnostiqué pour la première fois positif au COVID-19 le 1er octobre et a été transporté par voie aérienne à Walter Reed le jour suivant, où il a été traité au Remdesivir, un médicament fabriqué par la société pharmaceutique américaine Gilead Sciences.

Il a également reçu une dose d'un cocktail expérimental d'anticorps en cours de développement par le fabricant de médicaments américain Regeneron ainsi qu'une dose de dexaméthasone, un stéroïde anti-inflammatoire généralement utilisé par certains patients très atteints par le COVID-19.

   1 2  
http://french.news.cn/
 
 

La normalisation avec les pays arabes sert les intérêts régionaux d'Israël (Hamas)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-06 à 03:23
 

GAZA, 5 octobre (Xinhua) -- Un haut responsable du Hamas a souligné lundi que la normalisation des relations entre les pays arabes et Israël servait les intérêts d'Israël d'étendre son influence dans la région.

Khalil Al-Hayya, haut responsable du Hamas à Gaza, a déclaré aux journalistes que le Hamas "met en garde les Arabes contre la poursuite de la voie de la normalisation avec Israël".

Le 15 septembre, Israël a signé à la Maison-Blanche aux États-Unis un accord trilatéral visant à normaliser ses relations diplomatiques avec les Émirats arabes unis (EAU) et Bahreïn sous l'égide du président américain Donald Trump.

"Israël exploite la normalisation de ses relations avec les pays arabes pour s'emparer des ressources et piller les biens des pays arabes", a déclaré M. Al-Hayya, ajoutant que la normalisation est "une trahison" et "un coup de poignard dans le dos" des Palestiniens.

Il a également accusé les États-Unis d'aider Israël "à étendre [son influence] dans la région en exploitant les divergences internes actuelles entre pays arabes".

M. Al-Hayya s'est adressé aux journalistes en marge d'un rassemblement organisé à Gaza pour protester contre la normalisation des relations entre les pays arabes et Israël.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/06/c_139420953.htm

 

PLUS DE 35 MILLIONS DE CAS DE COVID-19 A TRAVERS LE MONDE

 

Chine : Xi'an voit le nombre de trains de fret Chine-Europe presque doubler de janvier à août

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-04 à 21:53
 

XI'AN, 4 octobre (Xinhua) -- Xi'an, capitale de la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest) et pays natal de l'armée des guerriers en terre cuite, a connu une forte croissance des voyages en train de fret Chine-Europe au cours des huit premiers mois de 2020, selon l'opérateur de train de fret.

Le service de train de fret Chine-Europe Chang'an a exploité 2.439 trains pendant la période janvier-août, en hausse de 90% par rapport à la même période l'année dernière, selon le Parc international du commerce et de la logistique de Xi'an.

Le volume de fret et le nombre de voyages en train se sont classés en tête des grandes villes du pays.

Depuis le 19 mars 2011, la Chine a lancé des services internationaux de trains de fret à conteneurs reliant de nombreuses villes du pays à des destinations en Europe et en Asie.

Depuis son lancement en 2013, le service de train de fret Chang'an a ouvert 15 lignes principales reliant Xi'an à des destinations en Asie et en Europe, couvrant 45 pays et régions le long de la Ceinture et la Route.

Les cargaisons transportées sont passées d'équipement d'exploitation pétrolière au cours de la période initiale à 13 catégories de marchandises, dont des automobiles, des ustensiles de cuisine, et des produits chimiques quotidiens.

Le service a également mis en place des routes de transport terrestre et maritime reliant Xi'an aux ports de Qingdao et de Ningbo, dans l'est de la Chine, pour envoyer des marchandises vers davantage de destinations dans le monde entier.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/04/c_139418577.htm

 

La Chine enregistre 425 millions de voyages intérieurs pendant la première moitié des congés nationaux

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-05 à 10:57
 

BEIJING, 5 octobre (Xinhua) -- La Chine a enregistré 425 millions de voyages intérieurs au cours des quatre premiers jours des congés nationaux de huit jours, avec un revenu touristique de 312 milliards de yuans (environ 45,8 milliards de dollars), a déclaré dimanche le ministère de la Culture et du Tourisme.

La Chine célèbre sa fête nationale le 1er octobre. En raison du chevauchement avec la Fête de la mi-automne, les congés d'une semaine ont été plongés jusqu'au 8 octobre cette année. Il s'agit des premiers congés nationaux depuis que le pays a repris les voyages de groupe entre les provinces en juillet.

Dans tout le pays, plus de 1.000 sites touristiques proposent des billets gratuits ou à prix réduit pendant cette période. Le secteur du tourisme chinois connaît un fort rebond, soutenu par des politiques touristiques préférentielles et le contrôle efficace de l'épidémie de COVID-19.

Selon un rapport publié récemment par l'Institut de recherche de Meituan, agence de recherche en sciences sociales d'une grande plate-forme chinoise de commerce électronique, la consommation dans les attractions touristiques à travers le pays pendant les congés devrait rebondir à environ 90% de celle de la même période l'année dernière.

Les revenus touristiques devraient atteindre un nouveau pic depuis l'endiguement du COVID-19 dans le pays, déclare le rapport.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/05/c_139419722.htm

 

Plus de 35 millions de cas de COVID-19 à travers le monde, selon l'université Johns-Hopkins

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-05 à 05:18
 

NEW YORK, 4 octobre (Xinhua) -- Le nombre total des cas de COVID-19 à travers le monde a dépassé dimanche les 35 millions, selon le Centre pour la science et l'ingénierie des systèmes (CSSE) de l'université Johns-Hopkins.

A 15H23 heure locale (19H23 GMT), le nombre total de cas confirmés était de 35.008.447, pour un total de 1.034.818 décès à travers le monde, selon les données du CSSE.

Ce sont les Etats-Unis qui ont enregistré le plus grand nombre de cas et le plus grand nombre de décès, avec 7.411.716 cas confirmés et 209.720 décès.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/05/c_139418914.htm

 

Le gouvernement de Hong Kong s'oppose à la dernière déclaration des États-Unis

French.china.org.cn | Mis à jour le 05. 10. 2020 | Mots clés : Hong Kong

Le gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) a fait part de son opposition le 4 octobre à la déclaration faite la veille par le département d'État américain au sujet des arrestations auxquelles a procédé la police de Hong Kong le 1er octobre.

Selon un porte-parole du gouvernement de la RASHK, il est particulièrement regrettable que de hauts responsables américains persistent à adopter des « doubles critères » en exprimant des remarques totalement irresponsables sur les mesures d'application de la loi à Hong Kong.

Le gouvernement de la RASHK a solennellement rappelé au gouvernement américain que Hong Kong est une partie inaliénable de la République populaire de Chine, ainsi qu’une région administrative locale jouissant d'un degré élevé d'autonomie et relevant directement du gouvernement populaire central. Les affaires de Hong Kong sont des affaires internes de la Chine et les gouvernements étrangers doivent cesser de se livrer à des déclarations alarmistes et d'interférer sous quelque forme que ce soit dans les affaires de Hong Kong.

Le porte-parole a souligné que les arrestations auxquelles la police a procédé étaient absolument légales et nécessaires pour maintenir la loi et l'ordre dans la société et protéger la vie et les biens des résidents de Hong Kong. En tant qu'organisme chargé de l'application de la loi, la police prendra les mesures nécessaires en cas d'actes illicites en stricte conformité avec les lois en vigueur. La police, a-t-il ajouté, a toujours traité et continuera de traiter toutes les affaires de manière équitable, juste et impartiale conformément à la loi.

Par ailleurs, a noté le porte-parole, conformément à l'ordonnance sur la Déclaration des droits de Hong Kong et au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, les libertés de défilé et de réunion ne sont pas absolues et peuvent notamment être soumises à des restrictions prescrites par la loi dans l'intérêt de l'ordre public, de la sécurité publique et des intérêts des autres personnes.

Il a également rappelé que selon l'ordonnance sur les forces de police, les forces de l’ordre ont le devoir de prendre des mesures légales pour appréhender toutes les personnes qu'il est licite d'arrêter et pour lesquelles il existe des motifs suffisants pour le faire.

Depuis le retour de Hong Kong au sein de la mère-patrie, a-t-il encore noté, le gouvernement central a mis en œuvre sans relâche la politique « Un pays, deux systèmes » pour maintenir efficacement la prospérité et la stabilité de Hong Kong, qui occupe une place constante dans le classement mondial de l'état de droit.

Enfin, le porte-parole a réitéré le ferme engagement du gouvernement de Hong Kong à appliquer le principe « Un pays, deux systèmes » conformément à la Loi fondamentale de la RASHK.

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-10/05/content_76779550.htm

 

 

(COVID-19) CHINE : LA PARTIE CONTINENTALE NE SIGNALE AUCUN NOUVEAU CAS TRANSMIS LOCALEMENT

 

(COVID-19) Chine : la partie continentale ne signale aucun nouveau cas transmis localement

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-04 à 14:34
 

BEIJING, 4 octobre (Xinhua) -- Aucun nouveau cas de COVID-19 transmis localement n'a été signalé samedi sur la partie continentale de la Chine, a déclaré dimanche la Commission nationale de la santé.

Parallèlement, un total de 16 cas confirmés venant de l'extérieur de la partie continentale ont été signalés, a indiqué la commission dans son rapport quotidien.

Trois nouveaux cas suspects, tous importés, ont été rapportés, tandis qu'aucun nouveau décès lié à la maladie n'a été signalé, selon le rapport.

Parmi les nouveaux cas importés, six ont été enregistrés au Guangdong, trois au Sichuan, deux au Yunnan, deux au Shaanxi, un à Tianjin, un à Shanghai et un au Guangxi, a précisé la commission.

Samedi, dix patients du COVID-19 sont sortis guéris de l'hôpital sur la partie continentale, selon la commission.

Samedi en fin de journée, un total de 2.901 cas importés avaient été signalés sur la partie continentale. Parmi eux, 2.706 sont sortis de l'hôpital après leur rétablissement. Aucun décès n'a été rapporté parmi les cas importés.

Samedi, le nombre total de cas confirmés de COVID-19 sur la partie continentale avait atteint 85.450, dont 195 patients toujours hospitalisés, tous importés, avec un dans un état grave.

Au total, 80.621 personnes sont sorties de l'hôpital après leur rétablissement, et 4.634 sont décédées de la maladie sur la partie continentale, a indiqué la commission.

Sept cas suspects de COVID-19 ont été rapportés sur la partie continentale, alors qu'un total de 7.439 contacts étroits étaient toujours en observation médicale.

Un total de 26 nouveaux cas asymptomatiques, tous venant de l'extérieur de la partie continentale, ont été signalés samedi.

Selon la commission, 366 cas asymptomatiques, dont 364 venant de l'extérieur de la partie continentale, étaient toujours en observation médicale.

Selon le bilan établi samedi, 5.108 cas confirmés, dont 105 décès, avaient été recensés dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, 46 cas confirmés dans la RAS de Macao et 517 cas, dont sept décès, à Taiwan.

Au total, 4.849 patients à Hong Kong, 46 à Macao et 484 à Taiwan sont sortis de l'hôpital après leur rétablissement.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/04/c_139418088.htm

 

La Chine devient le plus grand contributeur aux ventes mondiales de téléphones 5G au deuxième trimestre (rapport)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-04 à 14:55
 

BEIJING, 4 octobre (Xinhua) -- La Chine a été le plus grand contributeur aux ventes mondiales de téléphones 5G au cours du deuxième trimestre de 2020, avec 72% des revenus mondiaux provenant de la Chine, selon un rapport de la société d'études de marché Counterpoint.

Selon le rapport, la plupart de ces ventes sont dues à l'impulsion de Huawei.

Le prix moyen de vente de smartphone en Chine a augmenté de 12% en glissement annuel et le pays a contribué à plus de 34% des revenus mondiaux des smartphones au deuxième trimestre.

Selon le rapport, cela s'explique par le fait que toutes les autres grandes économies souffrent encore de l'important impact du COVID-19, et que la Chine est déjà sur la voie de la reprise.

Huawei (y compris Honor), stimulé par le marché chinois, a enregistré sa plus élevée part de revenus mondiaux de tous les temps, soit 20% au deuxième trimestre de 2020, selon le rapport.

"C'est la première fois que Huawei surpasse Samsung en termes de livraisons et de revenus", note le rapport.

Le rapport attribue la performance exceptionnelle de Huawei aux efforts continus de l'entreprise en Chine, premier pays à se remettre du COVID-19.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/04/c_139418119.htm

 

La Chine cherche à porter ses liens avec le Bangladesh à de nouveaux sommets (Xi)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-04 à 12:45
 

BEIJING, 4 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping s'est déclaré dimanche prêt à travailler avec son homologue bangladais Abdul Hamid pour mieux aligner les stratégies des deux pays et promouvoir conjointement le développement de l'Initiative la Ceinture et la Route, afin de porter le partenariat stratégique de coopération entre la Chine et le Bangladesh à de nouveaux sommets.

M. Xi a fait ces remarques lors d'un échange de messages de félicitations avec M. Hamid pour célébrer le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Dans son message, le président chinois a affirmé que l'amitié entre la Chine et le Bangladesh est porteuse d'une longue histoire et se renouvelle sans cesse au fil du temps.

Depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 45 ans, les deux pays se sont toujours respectés et traités d'égal à égal, ont renforcé la confiance politique mutuelle et ont approfondi une coopération mutuellement bénéfique qui apporte des avantages tangibles à leurs deux peuples, a noté M. Xi.

Dès le déclenchement de la pandémie de COVID-19, la Chine et le Bangladesh ont fait preuve de solidarité, se sont entraidés et ont lutté côte à côte, ouvrant ainsi un nouveau chapitre de leur amitié bilatérale, a-t-il souligné.

Pour sa part, M. Hamid a indiqué dans son message que les relations entre le Bangladesh et la Chine se développent rapidement et ont porté sur la coopération dans des domaines clés, auxquels le Bangladesh attache une grande importance.

Il a exprimé sa profonde appréciation envers le soutien continu de la Chine au Bangladesh dans son développement socio-économique, ajoutant croire que les relations étroites et amicales entre les deux pays continueront de s'approfondir à l'avenir.

Dimanche également, le Premier ministre chinois Li Keqiang a échangé des messages de félicitations avec son homologue bangladaise Sheikh Hasina.

M. Li l'a informée à cette occasion que la Chine est disposée à approfondir la coopération pratique avec le Bangladesh dans divers domaines et à promouvoir le développement régulier et durable du partenariat stratégique de coopération entre les deux pays afin de mieux profiter à ces derniers ainsi qu'à leur population.

Pour sa part, Mme Hasina a estimé que le partenariat stratégique de coopération entre le Bangladesh et la Chine a été développé à partir de l'amitié et de la coopération éprouvées des deux pays.

Le renforcement de la coopération entre le Bangladesh et la Chine a libéré un potentiel énorme pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région et même dans le monde entier, a-t-elle fait remarquer.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/04/c_139417938.htm

 

Xi souhaite un prompt rétablissement à Trump et à son épouse Melania

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 19:29
 

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a adressé samedi ses vœux de prompt rétablissement à son homologue américain Donald Trump et à la Première dame Melania Trump.

Dans un message à M. Trump, le président chinois a déclaré qu'après avoir appris que le couple Trump avait été testé positif au COVID-19, lui et son épouse, Peng Liyuan, leur exprimaient la compassion et leur souhaitaient un prompt rétablissement.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/03/c_139416769.htm

 

La Route de la soie maritime profite aux pays concernés et favorise le multilatéralisme (experts)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 20:50
 

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- La Route de la soie maritime du XXIe siècle proposée par la Chine en 2013 profite aux pays et aux personnes situés le long de la route et leur apporte des opportunités de paix et de développement, ont récemment déclaré plusieurs experts.

En promouvant l'édification de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), la Chine a prôné le multilatéralisme, mis l'accent sur les bénéfices mutuels, et a montré une force motrice forte dans la gouvernance mondiale, ont-ils estimé.

Cavince Adhere, chercheur en relations internationales basé au Kenya et spécialisé dans les relations Chine-Afrique, a indiqué qu'en rassemblant des pays de différents continents, l'ICR "élargit l'espace du multilatéralisme".

Dans un système de gouvernance mondiale dans lequel certaines grandes puissances "tournent leur regard de plus en plus vers l'intérieur, avec un nationalisme économique fort, et font preuve de mépris pour les règles établies, la Route de la soie maritime est une autre opportunité pour la Chine de galvaniser les pays progressistes et de façonner un système international plus bénéfique, égalitaire et inclusif", a-t-il dit.

"Le nombre de pays qui ont souscrit à la Route de la soie maritime témoigne de l'utilité de l'initiative en tant que nouvelle frontière de la gouvernance mondiale et du développement", a-t-il ajouté.

Karim al-Omda, professeur à l'Académie arabe de science, de technologie et de transport maritime, a affirmé que la Chine avait accordé une attention particulière à l'ICR en facilitant le commerce entre les pays participants et avait donné la priorité aux bénéfices mutuels en coopérant avec d'autres pays.

"La Chine transfère son expérience et sa technologie et fait de grands progrès dans les réseaux mobiles et les technologies 5G qui amélioreront les taux de croissance mondiaux et augmenteront le volume des échanges qui ont subi une baisse pendant la période du COVID-19", a-t-il noté.

Le porte-parole du Parti du peuple cambodgien, Suos Yara, a souligné qu'il était vital pour les pays situés le long de la route de développer conjointement l'ICR. Ce constat est valable "en particulier pour maintenir une architecture économique internationale ouverte et libérale" et promouvoir "une coopération mutuellement bénéfique".

L'ICR "évolue pour devenir un pilier clé de la gouvernance mondiale", a estimé M. Yara, se disant convaincu que l'ICR créerait plus d'opportunités de développement économique pour le Cambodge et préserverait la paix et le développement au niveau régional et mondial.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/03/c_139416976.htm

 

Le drone chinois Wing Loong-2 achève son exercice de communication d'urgence

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 22:46
 

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- Le véhicule aérien sans pilote (UAV) Wing Loong-2 développé par la Chine a achevé le premier grand exercice de communication d'urgence soutenu par l'UAV du pays, a annoncé samedi son développeur, l'Aviation Industry Corporation of China (AVIC).

Le drone Wing Loong-2 a terminé avec succès la mission d'exercice de soutien aux communications, dirigée par le ministère de la Gestion des situations d'urgence (MEM), en volant sans interruption pendant environ 20 heures à travers trois provinces, selon l'AVIC.

Cet exercice a permis de vérifier la grande fiabilité et l'adaptabilité du drone Wing Loong-2 dans des environnements complexes, en particulier sa capacité de soutien aux communications en tant que grande plate-forme de communications aériennes sans pilote dans des conditions extrêmes, a indiqué l'AVIC.

Tôt le matin du 29 septembre, le drone a décollé d'Anshun, dans la province du Guizhou (sud-ouest), et s'est dirigé vers le district de Muli, dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest du pays.

Il a accompli avec succès 20 heures d'opérations de vol continu et de soutien aux communications dans un contexte de pluie modérée et d'autres conditions météorologiques défavorables.

Au cours de l'exercice, le drone Wing Loong-2 a soutenu le fournisseur de communications China Mobile en s'attaquant à des problèmes de communications difficiles sur des sites de catastrophes simulées, comportant des routes endommagées, des coupures d'électricité et des pannes de réseau.

Développé par l'AVIC, le drone Wing Loong-2 est une plate-forme de drones polyvalente dotée d'une superbe capacité de fusion multi-capteurs, ainsi que de performances stables et de technologies abouties.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/03/c_139417080.htm

 

 

LA CHINOISE HONG KONG ORGANISE DIVERSES ACTIVITES POUR CELEBRER LA FETE NATIONALE

Hong Kong organise diverses activités pour célébrer la Fête nationale

French.china.org.cn | Mis à jour le 03. 10. 2020 | Mots clés : Hong Kong,Fête nationale

Des drapeaux nationaux chinois et des bannières vues dans le quartier de Wan Chai, à Hong Kong (sud de la Chine), le 30 septembre 2020. (Wang Shen / Xinhua)

Diverses activités ont eu lieu le 1er octobre à Hong Kong pour célébrer la Fête nationale et le festival de la Mi-automne, qui tombaient exceptionnellement le même jour cette année, notamment des cérémonies de lever du drapeau et des défilés d'autobus et de bateaux de pêche.

Le drapeau national chinois et le drapeau de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) ont été hissés et l'hymne national a été joué le 1er octobre matin sur la place Golden Bauhinia lors d'une cérémonie marquant le 71e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, tandis que des hélicoptères portant des drapeaux survolaient le port Victoria et qu’un bateau-pompier lançait une salve d'eau.

Lors d'une réception, Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif de la RASHK, a souligné que le gouvernement central avait toujours été la force de soutien de la prospérité et de la stabilité de Hong Kong et avait aidé la région à faire face à diverses difficultés et défis depuis son retour au sein de la mère-patrie en 1997, citant notamment le récent soutien du gouvernement central pour lancer des tests de masse du COVID-19 à Hong Kong et construire un hôpital de fortune et des installations de traitement communautaires.

Des drapeaux nationaux ont également été hissés dans les écoles. « J'utilise souvent le temps entre les cours et après l'école pour pratiquer le lever du drapeau, et je veux rejoindre l'équipe de lever du drapeau quand je serai grand », a déclaré un élève du nom de Wong, scolarisé en sixième année de primaire à l'école primaire de Pui Kiu.

Grâce à la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong qui a aidé à rétablir la stabilité et l’atténuation de l'épidémie de COVID-19, les habitants locaux ont pu profiter d’une Fête nationale et d’un festival de la Mi-automne pacifiques et joyeux, a de son côté commenté Tang Fei, directeur de l'école secondaire Heung To (Tseung Kwan O).

Dans le même temps, une série de célébrations a été organisée dans plusieurs quartiers de Hong Kong et des bannières festives ont pu être vues presque partout, des magasins le long des rues aux bâtiments emblématiques de la ville. Lee Tung Street, une zone de divertissement du quartier de Wan Chai, avait ainsi été décorée par des banderoles rouges, des drapeaux et de grandes lanternes, tandis que des bénévoles distribuaient des gâteaux de lune traditionnels, des lanternes et des masques aux passants.

Lors d’un défilé de bus à impériale, les passagers du dernier étage ont chanté l'hymne national et agité des drapeaux nationaux, salués par des gens le long des rues, et dans le port Victoria, plus de 30 bateaux de pêche, décorés de drapeaux nationaux et de bannières, ont navigué en procession.

Toutes ces scènes pacifiques et festives ont eu lieu alors que Hong Kong émergeait de l'ombre de la violence et des émeutes grâce à l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale.

Après avoir connu des troubles sociaux l'année dernière et après la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale, il est clair que pour garantir des progrès continus dans diverses causes, Hong Kong doit maintenir un environnement sûr et stable, adhérer au principe du « pays unique » pour sauvegarder la souveraineté nationale et sécurité, comprendre correctement la relation entre les notions « Un pays » et « Deux systèmes », et agir conformément à la Constitution et à la Loi fondamentale de la RASHK, a déclaré Mme Lam dans son discours.

Au cours des trois derniers mois, a-t-elle noté, la stabilité est revenue dans la société de Hong Kong, la sécurité nationale a été sauvegardée dans la RASHK et les gens ont pu jouir de leurs droits et libertés fondamentaux conformément à la loi, ajoutant que le gouvernement de la RASHK encouragera plus activement Hong Kong à s'intégrer dans le développement national, appelant enfin les Hongkongais à respecter véritablement le principe « Un pays, deux systèmes » et la Loi fondamentale de la RASHK et à faire des efforts concertés pour faire de Hong Kong un meilleur endroit.

1   2   3   4   >  
 
http://french.china.org.cn/china/txt/2020-10/03/content_76775969.htm
 

Les remarques de M. Pompeo sur les femmes ouïghoures sont un "nouveau mensonge" (porte-parole)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 20:45
 

BEIJING, 2 octobre (Xinhua) -- La Chine a réfuté vendredi les propos du secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, sur les femmes ouïghoures comme étant totalement infondés, indiquant que ces remarques étaient un "nouveau mensonge fabriqué" par cet homme politique.

"La soi-disant 'stérilisation obligatoire' des Ouïghoures est totalement infondée", a indiqué Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un communiqué en réponse aux propos de M. Pompeo.

Le gouvernement chinois protège les droits et les intérêts de toutes minorités ethniques de manière égale, avec des politiques démographiques préférentielles envers les groupes minoritaires, y compris les Ouïghours, a-t-elle noté.

Selon Mme Hua, de 2010 à 2018, la population ouïghoure du Xinjiang est passée de 10,1715 millions à 12,7184 millions, soit une augmentation de 2,5469 millions ou 25,04%, supérieure à la croissance globale de 13,99% enregistrée par la région et beaucoup plus élevée que le taux de 2% des Hans.

"Ces faits et ces données mettent pleinement en évidence le mensonge de M. Pompeo", a déclaré Mme Hua.

Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection des droits des femmes et applique fidèlement la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination des femmes, d'après la porte-parole. Il y a eu une amélioration notable du statut politique, du niveau d'éducation et des conditions de santé des femmes. Les droits des femmes, dont la liberté d'expression et l'association, sont protégés conformément à la loi.

"En revanche, les Etats-Unis n'ont pas encore ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination des femmes", a déclaré Mme Hua, ajoutant que les femmes aux Etats-Unis sont toujours confrontées à une discrimination et à une menace systémiques, courantes et institutionnelles.

"M. Pompeo a-t-il déjà oublié le mouvement 'Me Too' initié par les femmes aux Etats-Unis il y a trois ans ? Quant au génocide, en raison des politiques massives d'expulsion, d'assimilation et de meurtre du gouvernement américain, la population des Amérindiens est passée de cinq millions à 250.000 personnes. C'est la définition même du génocide. Quant au racisme, M. Pompeo a-t-il déjà oublié 'Black Lives Matter'"?

"Les faits sont les faits", a déclaré Mme Hua. "La communauté internationale ne se sera pas dupe des mensonges de M. Pompeo", a-t-elle ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139414832.htm

 

La Xiplomatie répond à l'appel du temps aux rassemblements de l'ONU (SYNTHESE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 03:46
 

BEIJING, 2 octobre (Xinhua) -- Alors que le monde est confronté à des défis aussi graves qu'une pandémie, une récession continue, un isolationnisme croissant et un hégémonisme grandissant, la récente série de réunions de haut niveau des Nations Unies représente la dernière tentative en date de trouver une voie en avant pour l'humanité.

Dans de multiples discours prononcés sur la plus importante plateforme internationale, le président chinois Xi Jinping a exposé son approche pour répondre aux questions fondamentales du moment et sa vision sur l'unification de toutes les nations partageant la planète pour construire un meilleur avenir partagé.

"La paix et le développement restent la tendance sous-jacente de notre époque, et le monde entier aspire encore plus fortement à la paix, au développement et à une coopération mutuellement bénéfique", a-t-il déclaré lors du débat général de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU). "Le COVID-19 ne sera pas la dernière crise à laquelle l'humanité sera confrontée, nous devons donc nous donner la main et être prêts à relever des défis encore plus globaux".

Le dirigeant chinois a rassemblé le monde avec un plan et une vision de la manière de travailler, a déclaré Stephen Perry, président du 48 Group Club britannique. "Il est un phare d'espoir dans un moment sombre de la planète. J'espère qu'il pourra entraîner avec lui d'autres dirigeants nationaux et se concentrer sur la manière de faire fonctionner le monde correctement".

LE MULTILATERALISME COMME PRINCIPE FONDAMENTAL

Il y a 75 ans, à un moment historique, les Nations Unies, incarnation du multilatéralisme, ont été créées à la suite du fléau des deux guerres mondiales pour maintenir une paix durable et promouvoir le développement commun.

"Aujourd'hui, nous sommes confrontés à notre 1945", a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, à l'ouverture de la 75e Assemblée générale des Nations Unies, en mettant en garde contre une nouvelle impasse, car le système multilatéral, fondement de la mondialisation et de l'intégration, est exposé à des risques et à des défis importants, tels que le retrait des traités et les pratiques d'intimidation militaire et économique.

Faisant remarquer que les 75 dernières années ont été une période de développement rapide du multilatéralisme, M. Xi a souligné, lors de la réunion de haut niveau pour commémorer le 75e anniversaire des Nations Unies, que les affaires internationales "doivent être traitées par le biais de consultations entre nous tous".

"Les problèmes auxquels le monde est confronté sont grands et nombreux, et les défis mondiaux sont de plus en plus nombreux", a-t-il déclarén, ajoutant : "Ils ne doivent et ne peuvent être résolus que par le dialogue et la coopération".

Cet engagement en faveur d'une consultation fondée sur l'égalité a été une caractéristique essentielle de la pensée diplomatique de M. Xi, désormais largement connue sous le nom de ''Xiplomatie''. Depuis qu'il a pris ses fonctions de président chinois en 2013, il a réitéré ce principe à diverses occasions internationales, prônant résolument le multilatéralisme plutôt que l'unilatéralisme et la coopération gagnant-gagnant plutôt que la confrontation à somme nulle.

Dans le discours historique qu'il a prononcé à l'Assemblée générale des Nations Unies il y a cinq ans, M. Xi a souligné que tous les pays étaient interdépendants et partageaient un avenir commun, appelant à des efforts mondiaux pour "renouveler notre engagement envers les buts et principes de la Charte des Nations Unies" et "construire un nouveau type de relations internationales reposant sur une coopération gagnant-gagnant".

Au fil des ans, la Chine a démontré qu'elle était non seulement un défenseur mais aussi un praticien du multilatéralisme et un défenseur du système international centré sur les Nations Unies. La Chine, a déclaré le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi lors d'un récent forum, a adhéré à presque toutes les organisations intergouvernementales et conventions internationales universelles.

Qualifiant la Chine de "pilier du multilatéralisme", M. Guterres a déclaré, lors d'une récente interview avec Xinhua, qu'il attendait de la Chine qu'elle "poursuive ses politiques proactives pour renforcer le travail mondial des Nations Unies en matière de maintien de la paix et de la sécurité et pour encourager le développement durable".

LE DÉVELOPPEMENT COMMUN COMME "CLÉ D'OR"

Sous les différents défis auxquels fait face le monde d'aujourd'hui se cachent des problèmes de développement variés, qui n'ont fait que s'aggraver avec la pandémie de COVID-19 et son impact multidimensionnel.

"La question du développement doit être mise en évidence dans le cadre macroéconomique mondial ; et il faudrait mettre davantage l'accent sur la promotion et la protection des droits à la subsistance et au développement", a déclaré M. Xi lors des dernières réunions des Nations Unies.

La Chine est engagée dans un développement pacifique, ouvert, coopératif et commun, a-t-il réitéré, faisant écho à ses déclarations d'il y a cinq ans selon lesquelles "le développement de tous est le vrai développement, et le développement durable est le bon développement".

"Nous visons à favoriser, au fil du temps, un nouveau paradigme de développement avec la circulation intérieure comme pilier et les circulations intérieure et internationale se renforçant mutuellement", a déclaré M. Xi, ajoutant : "Cela créera plus d'espace pour le développement économique de la Chine et donnera un élan à la reprise et à la croissance économique mondiale".

Commentant la montée du sentiment anti-mondialisation au cours des dernières années, M. Xi a averti : "Faire l'autruche face à la mondialisation économique ou essayer de la combattre avec la lance de Don Quichotte va à l'encontre de la tendance de l'histoire".

En se faisant le défenseur du développement commun, la Chine a mis en place des plateformes telles que l'Initiative "la Ceinture et la Route", la China International Import Expo et la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB), qui ont permis de faire face à la récession économique mondiale déclenchée par la pandémie.

Par exemple, après sept ans de développement constant, l'Initiative "la Ceinture et la Route" est devenue la plus grande plateforme de coopération internationale au monde, et l'AIIB a fourni à 24 membres près de 20 milliards de dollars américains pour financer la construction de leurs infrastructures.

Témoignant de son engagement en faveur d'un développement inclusif, la Chine a réalisé des progrès significatifs dans la promotion du développement des femmes. Elle est reconnue par l'Organisation mondiale de la Santé comme l'un des dix pays à progression rapide dans le domaine de la santé des femmes et des enfants. Lors des réunions des Nations Unies, M. Xi a appelé à des efforts concertés "pour soutenir les femmes et les aider à vivre pleinement leur vie".

Sur le front de la lutte contre la pauvreté, une priorité absolue pour M. Xi, la Chine est prête à sortir de la pauvreté tous les habitants des zones rurales vivant en dessous du seuil de pauvreté actuel, en atteignant 10 ans avant la date prévue l'objectif d'éradication de la pauvreté fixé dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Qualifiant la campagne de lutte contre la pauvreté en Chine de "stratégie inspirante", Alicia Barcena, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) a déclaré a que la Chine a permis "d'accélérer la réduction de la pauvreté au niveau mondial".

UN AVENIR PARTAGÉ COMME FIL CONDUCTEUR

Dans un monde qui, selon M. Guterres, présente "un trop-plein de défis multilatéraux et un déficit de solutions multilatérales", M. Xi a appelé tous les pays à s'élever au-dessus des différences de nationalité, de culture et d'idéologie, et à s'unir pour construire un meilleur avenir, partagé par tous.

La vision de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, présentée pour la première fois à la communauté internationale en 2013, est devenue le concept phare de la Xiplomatie et un thème sous-jacent constant des remarques de M. Xi sur les relations internationales.

Soulignant l'importance de l'écosystème pour l'avenir de l'humanité, M. Xi a suggéré que tous les pays "assument leur noble responsabilité pour l'ensemble de la civilisation humaine, ... équilibrent et coordonnent le développement économique et la protection écologique, et travaillent ensemble pour construire un monde prospère, propre et beau".

Démontrant clairement son attachement à cette vision, la Chine, premier pays à avoir subi le plus fort de la pandémie de COVID-19 et également l'un des premiers à l'avoir maîtrisée efficacement, s'est battue aux côtés de la communauté internationale contre les maladies provoquées par le nouveau coronavirus.

Consciente que, dans une pandémie, personne n'est à l'abri tant que tout le monde n'est pas à l'abri, la Chine a envoyé des équipes d'experts médicaux dans 34 pays pour aider à prévenir et à contrôler l'épidémie, et a fourni une aide à plus de 150 pays et organisations internationales.

En ce qui concerne le changement climatique, un autre défi qui menace l'avenir de l'humanité entière, M. Xi a annoncé lors des dernières réunions de l'ONU que la Chine visait à atteindre un pic d'émissions de CO2 avant 2030 et la neutralité carbone d'ici à 2060.

"Il ne fait aucun doute que les efforts de la Chine joueront un rôle majeur dans la manière dont le reste du monde progressera en matière d'action climatique", a déclaré Helen Clarkson, PDG du Climate Group basé à Londres, dans une interview accordée à Xinhua.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/03/c_139415164.htm

 

Xi Jinping se dit prêt à approfondir la coopération pratique avec Singapour

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-03 à 13:18
 

BEIJING, 3 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré samedi que son pays était disposé à travailler avec Singapour pour approfondir la coopération pratique dans divers domaines, en mettant l'accent sur une édification de haute qualité de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR).

Cette offre a été faite à l'occasion d'un échange de messages de félicitations avec la présidente singapourienne Halimah Yacob à l'occasion du 30e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Au cours des 30 dernières années, face à une conjoncture internationale changeante, la Chine et Singapour se sont compris, se sont mutuellement soutenus et ont suivi les tendances de l'époque pour favoriser le développement des relations bilatérales, a souligné M. Xi.

La coopération entre les deux pays va au-delà du cadre bilatéral et joue un rôle exemplaire aux niveaux régional et international, a-t-il déclaré.

Notant que le monde connaissait des changements profonds inédits en un siècle, avec une pandémie de nouveau coronavirus qui fait toujours rage dans le monde entier, le chef de l'Etat chinois a déclaré que les pays étaient confrontés à un double défi : lutter contre la pandémie et relancer leur économie.

Il a par ailleurs dit attacher une grande importance au développement des relations sino-singapouriennes.

La Chine est disposée à joindre ses efforts à ceux de Singapour pour défendre le multilatéralisme et le libre-échange, faire progresser les relations bilatérales et contribuer à la stabilité et à la prospérité dans la région et dans le monde, a ajouté M. Xi.

De son côté, Mme Halimah a noté qu'au cours des 30 dernières années, les relations entre Singapour et Beijing se sont développées activement, la coopération pratique ne cessant de progresser et les liens entre les peuples se resserrant.

Face à la pandémie, les deux pays se sont mutuellement soutenus, ont promu conjointement la reprise économique, maintenu des échanges commerciaux sans entrave et des chaînes d'approvisionnement stables et ouvert de nombreux nouveaux domaines de coopération, a-t-elle salué, ajoutant être convaincue que de plus grands progrès seront réalisés dans les relations bilatérales au cours des 30 prochaines années.

Le même jour, le Premier ministre chinois Li Keqiang a échangé des messages de félicitations avec son homologue singapourien Lee Hsien Loong.

M. Li a assuré que son pays était disposé à travailler avec Singapour pour saisir l'occasion de ce 30e anniversaire afin de rester en phase avec son temps et franchir de nouvelles étapes, approfondir l'alignement de leurs stratégies de développement et aider les deux pays et la région à surmonter les défis afin d'accueillir de meilleures perspectives de développement.

Pour sa part, M. Lee a estimé que Singapour et la Chine avaient forgé une relation solide et mutuellement bénéfique et maintenu une coopération solide sur les scènes régionale et internationale.

Singapour est disposé à travailler avec la Chine pour consolider le cadre multilatéral qui lie le monde et porter les relations bilatérales à un niveau plus élevé, a-t-il conclu.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/03/c_139416186.htm

 

Les déclarations de Xi Jinping lors des réunions de l'ONU démontrent la vision globale et l'engagement ferme de la Chine

French.china.org.cn | Mis à jour le 02. 10. 2020 | Mots clés : Chine-ONU-Wang Yi

Les déclarations du président chinois Xi Jinping lors des réunions de haut niveau marquant le 75e anniversaire de l'Organisation des Nations unies (ONU), démontrant la vision globale et l'engagement ferme de la Chine en tant que grand pays, ont été saluées et très appréciées par la communauté internationale, a déclaré vendredi le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi.

M. Wang donne un aperçu de la participation de M. Xi et de ses déclarations importantes lors de ces réunions.

M. Xi a enregistré des messages vidéo pour une série de vidéoconférences importantes, y compris la Réunion de haut niveau pour commémorer le 75e anniversaire de l'ONU, le débat général de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations unies, le Sommet sur la biodiversité, et la Réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes.

Il est largement admis que les déclarations et les propositions de M. Xi auront un impact positif et de grande portée sur l'évolution du paysage international, tant aujourd'hui qu'à l'avenir, a ajouté M. Wang.

FAIRE PREUVE D'UN NOUVEAU SENS DES RESPONSABILITÉS

M. Xi a fourni des réponses complètes et systématiques à des questions clés telles que le type de monde auquel l'humanité sera confrontée dans l'ère post-COVID, quel rôle la Chine jouera dans le monde et quel type d'ordre international nous avons tous besoin, a indiqué M. Wang, ajoutant que le président chinois a pris une position claire et a réitéré sans équivoque l'engagement ferme de la Chine en faveur du multilatéralisme, l'autorité de l'ONU, la voie du développement pacifique et la coopération mutuellement bénéfique, et la vision de la construction d'une communauté du destin pour l'humanité.

Notant que M. Xi a annoncé une série de nouvelles initiatives et mesures à l'Assemblée générale de cette année, M. Wang a déclaré que ces initiatives s'inscrivaient dans le cadre des efforts proactifs de la Chine pour faire progresser la paix et le développement dans le monde. Elles constituent également des mesures solides prises par la Chine pour soutenir le multilatéralisme.

M. Wang a souligné que les nouvelles déclarations et propositions de M. Xi lors de l'Assemblée générale de cette année ont encore enrichi et élargi la pensée de Xi Jinping sur la diplomatie, tant en théorie qu'en pratique.

INSUFFLER UN NOUVEL ÉLAN À LA RÉPONSE MONDIALE AU COVID-19

Notant que le COVID-19 est une crise de santé publique mondiale à laquelle l'humanité est confrontée depuis la Seconde Guerre mondiale, et que la solidarité internationale est indispensable pour la surmonter, M. Wang a déclaré que M. Xi avait présenté une série d'initiatives et de propositions importantes et qu'il avait démontré un fort sens des responsabilités pour le bien-être de l'humanité dans ce contexte.

M. Xi a développé l'expérience de la Chine dans la lutte contre le COVID-19, y compris son engagement en faveur des populations d'abord, de la vie d'abord, son approche scientifique et ses mesures bien calibrées, a déclaré M. Wang, ajoutant que de nombreux pays ont déclaré que l'expérience de la Chine s'est avérée efficace dans la pratique, et ont renforcé leur confiance et leur force dans la lutte contre le virus.

"La Chine préconise et, surtout, poursuit activement la coopération mondiale contre le COVID-19. Sous la direction personnelle du président Xi, la Chine s'est engagée dans une action humanitaire mondiale la plus importante jamais engagée dans l'histoire de la République populaire, et a fourni une assistance aux pays dans le besoin au mieux de ses capacités", a déclaré M. Wang.

FORGER UN NOUVEAU CONSENSUS SUR LA RÉFORME DU SYSTÈME DE GOUVERNANCE MONDIALE

Soulignant que le système de gouvernance mondiale doit être réformé et mis à jour, M. Wang a déclaré que le président Xi a exposé les vues de la Chine sur ce sujet de manière globale, avec une perspective dialectique sur ce qui devrait rester inchangé et ce qui devrait être changé dans le système de gouvernance mondiale d'aujourd'hui.

Le président chinois a souligné qu'il n'y a qu'un seul système dans le monde, et qu'il s'agit du système international centré sur l'ONU; il n'y a qu'un seul ensemble de règles, et ce sont les normes de base régissant les relations internationales étayées par la Charte des Nations unies, a déclaré M. Wang, ajoutant que ces déclarations importantes ont donné le ton à la réforme du système de gouvernance mondiale.

M. Xi a appelé l'ONU à défendre fermement la justice, à respecter l'État de droit, à promouvoir la coopération et à se concentrer sur des actions concrètes, a déclaré M. Wang, ajoutant que ces quatre propositions incarnaient les grandes attentes de la communauté mondiale à l'égard de l'ONU.

M. Wang a souligné que les déclarations retentissantes de M. Xi ont trouvé un écho auprès de la majorité de la communauté internationale, et ont tracé la bonne voie pour la réforme du système de gouvernance mondiale.

PRÉSENTER DE NOUVELLES PROPOSITIONS POUR LA REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE

Notant que le COVID-19 a fait payer un lourd tribut au développement économique et social de tous les pays, alors que la réaction contre la mondialisation et la montée du protectionnisme ont aggravé la récession mondiale, M. Wang a déclaré que M. Xi avait fait des propositions pour éliminer efficacement les principaux obstacles freinant la reprise et le développement du monde en ce moment critique.

M. Xi appelle à rester déterminé à construire une économie mondiale ouverte, à maintenir le régime commercial multilatéral dont l'Organisation mondiale du commerce est la pierre angulaire, et à oeuvrer pour assurer le fonctionnement stable et harmonieux des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales; cela démontre la vision et le sens des responsabilités de la Chine pour aller de l'avant contre toute attente et tracer la voie future de l'économie mondiale , a déclaré M. Wang.

En outre, le président chinois a souligné que la Chine visait à promouvoir, au fil du temps, un nouveau paradigme de développement avec la circulation intérieure comme pilier et les circulations nationales et internationales se renforçant mutuellement, a déclaré M. Wang, ajoutant que ces déclarations reflétaient l'ouverture de la Chine et sa volonté de partager son énorme marché avec le reste du monde, et qu'elles projetaient son image de pays responsable promouvant une coopération gagnant-gagnant par des actions concrètes.

M. Xi a également fait de nombreuses observations importantes sur le nouveau cycle de révolution scientifique et technologique et de transformation industrielle et sur la transition vers un développement vert et à faible émission de carbone, a ajouté M. Wang.

"Tout cela a montré la voie à suivre pour une croissance saine et soutenue de l'économie mondiale", a noté le conseiller d'Etat.

ÉTABLIR UNE NOUVELLE RÉFÉRENCE POUR LE PROGRÈS ÉCOLOGIQUE MONDIAL

Notant que M. Xi a présenté quatre propositions, à savoir accroître la volonté de construire un monde magnifique, créer une synergie pour la gouvernance mondiale de l'environnement, accroître le potentiel de reprise économique de haute qualité de l'après COVID-19, et renforcer le pouvoir d'action pour relever les défis de l'environnement, M. Wang a déclaré que ces points de vue perspicaces et ces annonces importantes ont contribué à la promotion du progrès écologique mondial.

M. Xi a solennellement annoncé qu'après avoir atteint ses objectifs d'action climatique pour 2020 deux ans avant la date prévue, la Chine augmentera ses contributions déterminées au niveau national, adoptera des politiques et des mesures encore plus énergiques, et s'efforcera d'atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone avant 2030 et de parvenir à la neutralité carbone avant 2060. M. Wang a déclaré que ces objectifs ambitieux ont montré au monde que la Chine est fermement engagée dans la nouvelle philosophie de développement et qu'elle est prête à apporter de nouvelles contributions à la réponse mondiale au changement climatique.

En ce qui concerne l'avenir, M. Wang a déclaré que, quels que soient les difficultés et les obstacles à venir, la poursuite de la nation chinoise pour le renouveau ne sera pas arrêtée, la juste cause du multilatéralisme ne sera pas stoppée, et la tendance dominante de la paix et du développement dans le monde ne sera pas inversée. 

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-10/02/content_76774395.htm

 

La sonde martienne chinoise Tianwen-1 prend des selfies en route vers Mars

French.china.org.cn | Mis à jour le 01. 10. 2020 | Mots clés : Chine,sonde martienne,Tianwen-1

L'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC) a publié des images de sa sonde martienne Tianwen-1 en plein vol, alors que la Fête nationale du pays coïncide jeudi avec la Fête de la mi-automne.

La sonde signale à la patrie être en sécurité et envoie ses meilleurs voeux d'anniversaire à cette occasion, a déclaré l'ANEC dans un communiqué de presse.

Sur les images, le drapeau rouge à cinq étoiles, drapeau national chinois, apparaît éclatant dans l'obscurité de l'univers avec l'orbiteur doré ainsi que l'atterrisseur et le rover argentés.

Le drapeau apparaissant sur Tianwen-1, pesant environ 144 g et mesurant environ 39 cm sur 26 cm, a été pulvérisé sur la sonde avec des matériaux spéciaux et une technologie de surimpression spéciale, selon l'ANEC.

Ces images ont été prises par un capteur de mesure distinct installé sur la paroi extérieure de la sonde. Commandé par le contrôle terrestre sur Terre, le capteur s'est séparé de Tianwen-1 et a pris une photo par seconde avec ses deux objectifs grand-angle. Les images ont été envoyées à Tianwen-1 via Wi-Fi, puis renvoyées sur Terre.

Mercredi à minuit, Tianwen-1 a parcouru environ 188 millions de km et se trouvait à 24,10 millions de km de la Terre. Tous les systèmes de la sonde sont en bon état de fonctionnement.

1   2   >  


 

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-10/01/content_76771545.htm

 

 

DES EXPERTS DU MONDE ENTIER SALUENT LES PROPOSITIONS DU PRESIDENT CHINOIS XI JINPING EN FAVEUR DE LA CAUSE DES FEMMES

Texte intégral du discours de Xi Jinping lors de la réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 08:49
 

BEIJING, 2 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a prononcé jeudi un discours par vidéo lors de la réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes.

Veuillez consulter la pièce jointe pour le texte intégral du discours.

Texte intégral du discours de Xi Jinping lors de la réunion de haut niveau sur le 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139413696.htm

 

Des experts du monde entier saluent les propositions du président chinois Xi Jinping en faveur de la cause des femmes (SYNTHESE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 03:51
 

BEIJING, 1er octobre (Xinhua) -- Des experts du monde entier ont déclaré que les propositions avancées jeudi par le président chinois Xi Jinping allaient permettre de renforcer le consensus global en matière de promotion de l'égalité des sexes et de développement mondial de la cause des femmes pendant la pandémie de COVID-19.

La communauté internationale doit s'efforcer de minimiser l'impact du COVID-19 sur les femmes, lutter pour une véritable égalité entre les sexes, veiller à ce que les femmes soient à la pointe du progrès, et renforcer la coopération mondiale pour faire progresser le développement de la cause des femmes, a déclaré M. Xi lors d'une réunion de haut niveau organisée à l'occasion du 25e anniversaire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes.

Gertrude Mongella, Secrétaire générale de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, a déclaré que les propositions de M. Xi confirmaient l'attachement de longue date du gouvernement chinois au développement de la cause des femmes.

Mme Mongella, qui est également une ardente défenseuse des droits des femmes en Tanzanie, a rappelé que la Chine s'était toujours efforcée de protéger les droits et les intérêts des femmes et de renforcer efficacement le statut des femmes.

Elle a espéré que tous les pays continueraient à travailler ensemble, renforceraient leur coopération, élargiraient les investissements consacrés à la cause des femmes, et défendraient continuellement le développement de la cause mondiale des femmes.

Andrey Karneev, professeur et directeur de l'Ecole des Etudes asiatiques de l'Ecole supérieure d'économie de Russie, a quant à lui déclaré que garantir l'égalité des sexes était une tendance mondiale, et a souligné que la Chine avait toujours travaillé dur pour assurer l'égalité des sexes et traiter les questions d'égalité des sexes de manière constructive, et ce afin de mieux défendre les droits des femmes.

L'expérience de la Chine dans ce domaine est en conséquence précieuse pour d'autres pays, a-t-il ajouté.

"La communauté internationale a un rôle à jouer. Elle se doit d'aider les femmes des pays en voie de développement, et de les soutenir en effectuant un travail de sensibilisation, en soutenant les programmes de formation et de réhabilitation, et en lançant des projets conjoints", a pour sa part indiqué Hala Mansour, professeure de sociologie à l'université Ain Shams d'Egypte.

La Chine dispose d'une importante expertise en matière de protection des droits des femmes, une expertise dont l'Egypte peut s'inspirer, a-t-elle déclaré, ajoutant que les deux pays pouvaient également coopérer pour aider les femmes à créer des petites et moyennes entreprises, ou encore pour proposer des formations professionnelles aux femmes.

Juliana Gonzalez Jauregui, chercheuse à la Faculté latino-américaine des Sciences sociales de l'université de San Andres, en Argentine, a déclaré que la Chine avait toujours activement soutenu le travail d'ONU Femmes, et avait grandement contribué à la promotion de l'égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes dans le monde. Ces efforts sont de fait conformes aux aspirations de la Chine à construire une communauté de destin pour l'ensemble de l'humanité, a-t-elle ajouté.

Pella Karpathiotaki, une chercheuse grecque, a pour sa part appelé les pays du monde entier à faire encore plus d'efforts pour que les femmes puissent bénéficier d'une vie saine, de véritables possibilités d'éducation et d'une inclusion sociale complète.

Elle a également déclaré que garantir l'égalité des sexes et protéger les droits et les intérêts des femmes étaient des conditions sine qua non pour parvenir à un développement juste et durable, et que l'expérience réussie de la Chine dans ce domaine méritait que l'on s'en inspire.

Mohna Ansari, ancienne commissaire à la Commission nationale des femmes du Népal, a déclaré que la situation au Népal s'était aggravée à la suite de la pandémie, rendant la vie des femmes encore plus difficile.

"Au lieu de cela, je crois que nous pouvons transformer cette pandémie en une occasion de consolider la condition socio-économique des femmes, en les encourageant à briser de manière positive tout ce qui limite leur développement", a-t-elle indiqué.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139413307.htm

 

 

La politique commerciale américaine à l'égard de la Chine est un échec, selon un expert

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 11:20
 

HOUSTON, 1er octobre (Xinhua) -- Des données issues de l'administration Trump montrent que la politique commerciale américaine envers la Chine ne marche pas, a déclaré jeudi un expert américain de la Chine, David Firestein.

PDG de la Fondation George H. W. Bush pour les relations sino-américaines, il a estimé lors d'une conférence en ligne organisée par le Centre Folks pour le commerce international de l'Université de Caroline du Sud que cette politique "détruit des emplois américains" et "nuit à l'économie américaine".

"Le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine est plus important que jamais", a noté M. Firestein, ajoutant que "les emplois manufacturiers dans ce pays ont été perdus, et non gagnés".

Prenant l'agriculture comme exemple, le chercheur a observé que les Etats-Unis ont désormais un déficit commercial agricole avec la Chine en raison de cette politique, "alors qu'avant le président Trump, on avait un excédent en matière de produits agricoles avec la Chine".

Pour traiter correctement cette question commerciale, David Firestein a proposé que les droits de douane soient supprimés. De plus, les Etats-Unis et la Chine devraient s'asseoir autour d'une table et "avoir des négociations discrètes".

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139414092.htm

 

 

 

La Chine enregistre 97 millions de voyages touristiques nationaux à l'occasion de la Fête nationale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 10:38
 

BEIJING, 2 octobre (Xinhua) -- La Chine a enregistré un total de 97 millions de voyages touristiques intérieurs jeudi, premier jour des congés de huit jours, a déclaré le ministère de la Culture et du Tourisme.

Ce chiffre représente 73,8% des voyages effectués au cours de la même période de l'année dernière, selon le ministère.

Les revenus du tourisme ont atteint 76,65 milliards de yuans (environ 11,26 milliards de dollars), soit une reprise de 68,9% des revenus engrangés pendant la même période en 2019, a indiqué le ministère.

La Chine célèbre sa Fête nationale le 1er octobre. Cette année, les congés d'une semaine seront prolongés jusqu'au 8 octobre car la Fête de la mi-automne tombe également le 1er octobre.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139414012.htm

 

(COVID-19) Donald Trump et sa femme contrôlés positifs au coronavirus

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 14:46
 

WASHINGTON, 2 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a déclaré tôt vendredi matin que lui et sa femme Melania avaient été contrôlés positifs au nouveau coronavirus, après qu'une proche collaboratrice a elle-même contracté le virus.

"Nous allons commencer notre quarantaine et notre processus de rétablissement immédiatement", a-t-il tweeté. "Nous allons nous en sortir ensemble!".

Cette annonce est survenue quelques heures après que le président eut confirmé que sa conseillère Hope Hicks avait contracté le virus.

Dans une note, le médecin de la Maison Blanche, Sean Conley, a déclaré avoir reçu jeudi soir la confirmation que le couple avait été testé positif.

"Le président et la Première dame vont tous les deux bien pour le moment et prévoient de rester chez eux à la Maison Blanche pendant leur convalescence", a-t-il dit.

"Soyez assurés que j'attends du président qu'il continue d'assumer ses fonctions sans interruption pendant sa convalescence et je vous tiendrai informés de toute évolution future", a ajouté le Dr Conley.

Hope Hicks, le plus proche collaborateur de M. Trump à ce jour à avoir été testé positif pour le virus, a voyagé avec le président à plusieurs reprises cette semaine, notamment à bord de Marine One, l'hélicoptère présidentiel, pour un rassemblement dans le Minnesota mercredi, et à bord d'Air Force One pour le premier débat de la présidentielle 2020 à Cleveland, Ohio, mardi soir.

 

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139414296.htm

 

(COVID-19) France: Paris pourrait basculer en zone d'alerte maximale dès lundi

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-02 à 04:17
 

PARIS, 1er octobre (Xinhua) -- Après Marseille et Guadeloupe la semaine dernière, Paris pourrait à son tour, passer en zone d'alerte maximale dès lundi. La capitale française et sa proche banlieue ont franchi depuis hier les seuils qui correspondent à "l'alerte maximale", a déclaré jeudi le ministre français de la Santé Olivier Véran.

"Le taux d'incidence en population générale a dépassé les 250 cas pour 100.000 habitants, l'incidence chez les publics fragiles est à 105 pour 100.000, et le taux pour la part de patients COVID en réanimation est aux alentours de 30 à 35%", a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran qui faisait le point sur l'évolution de l'épidémie.

Cette dégradation de la situation épidémiologique à Paris pourrait entraîner son passage en "alerte maximale", et donc un durcissement des mesures de restrictions pour freiner l'évolution du virus.

"Nous réexaminerons les indicateurs dimanche, avec l'ensemble des élus concernés, et si la dynamique ne s'est pas infléchie et les données sont consolidées, nous prendrons ensemble dès lundi les mesures qui s'imposent", a averti le ministre français.

Le passage en zone d'alerte obligera ainsi les habitants de Paris et la petite couronne à réduire "temporairement" leurs interactions sociales de manière drastique: "plus de fêtes de famille, plus de soirées, fermeture totale des bars etc.".

Outre Paris, la situation reste "très préoccupante" dans cinq autres métropoles, avec une dégradation à la fois des taux d'incidence en population générale et chez les plus vulnérables, mais aussi en termes de pression sur les services de réanimation, a dit M. Véran.

Il s'agit des métropoles de Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne.

Le ministre français a également indiqué aux maires de ces cinq métropoles que si les mesures mises en place depuis la semaine dernière, ne produisent pas suffisamment d'effet sur la situation épidémique, et en particulier sur les entrées en réanimation, ces territoires seront placés en zone d'alerte maximale, dès la semaine prochaine.

Parmi les sept métropoles classées depuis la semaine dernière en zone de circulation dite renforcée, seules Bordeaux et Nice ont connu une évolution sanitaire positive. A Marseille également, "les d'indicateurs semblent être sur la bonne voie", a dit le ministre de la Santé.

Selon M. Véran, la France est dans une "phase d'aggravation" de la circulation du virus depuis plusieurs semaines. Et cela met en tension son système de santé.

"Parmi les 15.000 malades diagnostiqués aujourd'hui (jeudi), il y en aura au moins 75 à 150 qui iront en réanimation est presque autant qui décèderons de l'infection", a-t-il indiqué. Le ministre a également déclaré que depuis le début de l'épidémie en France, plus de 13 millions de tests PCR ont été réalisés. Et plus de 60% des cas positifs détectés sont asymptomatiques.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/02/c_139413325.htm

 

 

 

PEPE ESCOBAR : LA CHINE DEPLOIE SUN TZU POUR L'EMPORTER DANS LA GUERRE DES PUCES

La Chine déploie Sun Tzu pour l’emporter dans la guerre des puces

Pékin a pour projet de devenir le cœur technologique indispensable de l’Asie de l’Est, en reliant l’ANASE, l’Asie du Nord-Est et même les deux Corées.

Par Pepe Escobar

Mondialisation.ca, 30 septembre 2020

Asia Times 29 septembre 2020

Région : 

Thème: 

Allons droit au but : avec ou sans mesure destructrice de sanction, la Chine ne sera tout simplement pas expulsée du marché mondial des semi-conducteurs.

La quantité réelle de puces que Huawei a en stock pour son commerce de smartphones pourrait rester une question ouverte.

Mais le point le plus important est que dans les prochaines années – rappelez-vous que l’initiative « Made in China 2025 » reste en vigueur – les Chinois fabriqueront les équipements nécessaires pour produire des puces de 5 nm de qualité équivalente, voire supérieure, à celles qui proviennent de Taïwan, de la Corée du Sud et du Japon.

Des conversations avec des experts en informatique de Russie, de l’ANASE et de Huawei révèlent les contours fondamentaux de la feuille de route à venir.

Ils expliquent que ce que l’on pourrait qualifier de limitation de la physique quantique empêche un passage progressif des puces de 5 à 3 nm. Cela signifie que les prochaines percées pourraient provenir d’autres matériaux et techniques pour les semi-conducteurs. Ainsi, la Chine, sur ce point, est pratiquement au même niveau de recherche que Taïwan, la Corée du Sud et le Japon.

En outre, il n’y a pas d’écart de connaissances – ou de problème de communication – entre les ingénieurs chinois et taïwanais. Et le mode de fonctionnement prédominant reste la porte tournante.

Les percées de la Chine impliquent un passage crucial du silicium au carbone. La recherche chinoise y est totalement investie, et est presque prête à transposer ses travaux de laboratoire dans la production industrielle.

En parallèle, les Chinois actualisent la procédure de photolithographie privilégiée par les États-Unis pour faire passer les puces nanométriques à une nouvelle procédure de non-photolithographie capable de produire des puces plus petites et moins chères.

Dans la mesure où les entreprises chinoises, à l’avenir, achèteront toutes les étapes possibles de la fabrication de puces en vue, quel qu’en soit le coût, cela se fera parallèlement aux grandes entreprises américaines de semi-conducteurs comme Qualcomm, qui n’hésiteront pas à contourner les sanctions et à continuer de fournir des puces à Huawei. C’est déjà le cas d’Intel et d’AMD.

Le jeu de Huawei

Pour sa part, Huawei s’investit profondément dans une relation de R&D très étroite avec la Russie, en recrutant certains de leurs meilleurs talents technologiques, notoirement forts en mathématiques, en physique et en travail de conception rigoureux. Un exemple en est l’achat par Huawei de la société russe de reconnaissance faciale Vocord en 2019.

Il se trouve que certains des meilleurs cerveaux technologiques de Corée du Sud sont russes.

Huawei a également créé un « centre d’innovation de l’écosystème 5G » en Thaïlande – le premier de ce type dans l’ANASE.

À moyen terme, la stratégie de Huawei pour ses smartphones haut de gamme – qui utilisent des puces de 7 nm – consistera à céder l’activité à d’autres acteurs chinois tels que Xiaomi, l’OPPO et VIVO, à percevoir des droits de brevet et à attendre l’inévitable percée chinoise en matière de puces tout en conservant la production d’équipements 5G, pour lesquels elle dispose de suffisamment de puces.

Le système Harmony OS de Huawei est considéré par ces experts en informatique comme un système plus efficace qu’Android. Et il fonctionne avec des puces moins exigeantes.

Avec l’expansion de la 5G, la plupart des travaux sur les smartphones peuvent être effectués par des serveurs sur le cloud. D’ici à la fin de 2020, au moins 300 villes chinoises seront couvertes par la 5G.

Huawei se concentrera sur la production d’ordinateurs de bureau et d’écrans numériques. Ces ordinateurs de bureau seront équipés d’un processeur chinois, le Kunpeng 920, et fonctionneront avec un système d’exploitation unifié (UOS) chinois.

L’UOS est un système Linux développé par la société chinoise Union Tech et commandé par Pékin pour – voici l’argument décisif – remplacer Microsoft Windows. Ces ordinateurs de bureau ne seront pas vendus au grand public : ils équiperont les administrations provinciales et nationales chinoises.

Il n’est pas étonnant que la rumeur constante dans les cercles informatiques soit que le meilleur pari à venir serait de placer de l’argent dans un fonds d’investissement chinois pour les puces – en espérant engranger de gros bénéfices lorsque des percées technologiques majeures auront lieu avant 2025.

Le noyau technologique de l’Asie de l’Est

Quelles que soient les vicissitudes de la guerre des puces, la tendance incontournable à venir est que la Chine se positionne comme le cœur technologique indispensable de l’Asie de l’Est – englobant l’ANASE, l’Asie du Nord-Est et la Sibérie orientale liée aux deux Corées.

C’est le nœud dur du futur partenariat économique régional global (RCEP) – le plus grand accord de libre-échange au monde – qui doit être signé d’ici 2021.

L’Inde a opté pour l’auto-exclusion du RCEP – ce qui, en termes géoéconomiques, la condamne à un rôle périphérique en tant que puissance économique. Comparez-la à la Corée du Sud, qui renforce son intégration à l’ANASE et à l’Asie du Nord-Est.

Le cœur technologique de l’Asie de l’Est sera au centre d’une chaîne de production mondiale intégrant le meilleur de la conception scientifique et technologique et les meilleurs spécialistes de la production dispersés dans tous les nœuds de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

C’est une conséquence naturelle, parmi d’autres facteurs, de l’introduction par l’Asie de l’Est de demandes de brevets 3,46 fois supérieures à celles des États-Unis.

Et cela nous amène à l’affaire très particulière de Samsung. Samsung accroît ses efforts de R&D pour contourner dès que possible les technologies de marque américaine.

Lorsque le Président sud-coréen Moon lance son appel pour la fin officielle de la guerre de Corée, il faut voir cela en tandem avec la conclusion d’un accord de coopération technologique de grande envergure avec Huawei.

Ce mouvement de tenaille illustre l’indépendance de la Corée du Sud par rapport à l’étreinte de l’ours américain.

Il n’échappe pas à l’attention des dirigeants de Pékin que l’émergence de la Corée du Sud en tant qu’acteur géopolitique et géoéconomique de plus en plus fort en Asie de l’Est doit être inextricablement liée à l’accès de la Chine à la prochaine génération de puces.

Un processus géopolitique et géoéconomique crucial à surveiller dans les prochaines années est donc la manière dont Pékin attire progressivement Séoul dans sa zone d’influence comme une sorte de puissance tributaire de la haute technologie tout en misant sur l’avenir de ce qui serait une Fédération de Corée.

C’est un sujet qui a été discuté chaque année, au plus haut niveau, au Forum Économique Oriental de Vladivostok.

Wang Huiyao, du Centre pour la Chine et la Mondialisation basé à Pékin, note que la Chine et la Corée du Sud ont déjà un accord de libre-échange et « vont entamer la deuxième phase des négociations pour établir un nouveau mécanisme de coopération économique entre la Chine et la Corée du Sud, qui se développe rapidement ».

La prochaine étape – immensément difficile – consistera à mettre en place un mécanisme de libre-échange entre la Chine et le Japon. Et ensuite un mécanisme Chine-Japon-Corée du Sud plus étroit et interconnecté. Le RCEP n’est qu’une première étape. La route sera longue jusqu’en 2049. Mais tout le monde sait dans quelle direction souffle le vent.

Pepe Escobar

Article original en anglais :

The Global Semiconductor Market: China Deploys Sun Tzu to Prevail in the Chip War

https://asiatimes.com

Traduit par Réseau International

La source originale de cet article est Asia Times

Copyright © Pepe EscobarAsia Times, 2020

https://www.mondialisation.ca/la-chine-deploie-sun-tzu-pour-lemporter-dans-la-guerre-des-puces/5649702


 

WASHINGTON RECONNAIT SON IMPUISSANCE FACE A LA CHINE

Les Etats-Unis doivent réviser la menace chinoise

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La Chine lance un défi sécuritaire aux États-Unis.

« Selon un nouveau rapport publié mercredi par House Intelligence Committee, tant que le bilan de la communauté du renseignement des États-Unis face à la menace complexe chinoise n’aura pas été révisé, les États-Unis risqueront de ne pas pouvoir se protéger face à Pékin sur la scène mondiale », a écrit Amy McKinson dans un rapport publié mercredi par Foreign Policy.

Cette évaluation intervient dans la foulée des tentatives de rééquilibrer les priorités de sécurité nationale des États-Unis pour contrer la rivalité émergente inter-superpuissances avec la Russie et la Chine. Mais ce rapport souligne également le besoin de plus de compétence de la part des autorités du renseignement américain pour analyser les menaces civiles dans des domaines tels que la santé, l'économie et le changement climatique.

La principale conclusion de ce Comité dans ce rapport est que la communauté du renseignement des États-Unis ne s'est suffisamment pas adaptée à l'environnement géopolitique et technologique en évolution actuellement qui est de plus en plus façonné par la Chine, ainsi qu'à l'importance croissante des menaces transnationales civiles dans divers domaines, notamment la santé mondiale, l'économie, la sécurité et le changement climatique.  

Le House Intelligence Committee a commencé à examiner les capacités de renseignement américaines sur la Chine au printemps dernier, car on craignait que l'accent mis par Washington sur le contre-terrorisme après le 11 septembre n'ait conduit à la disparition d'autres capacités de renseignement. Et ce, alors que Pékin a adopté une stratégie unique et croissante pour défier la sécurité nationale américaine.

DCA intégrée US en mer de Chine

DCA intégrée US en mer de Chine

Les relations sino-américaines se détériorent de plus en plus, si bien que les experts et analystes prévoient une possible confrontation entre les deux puissances.

« Après le 11 septembre, nous sommes passés à une mission de protection du pays et nous avons eu beaucoup de succès », a déclaré Adam Schiff, président du House Intelligence Committee. Mais après deux décennies, la capacité de la communauté du renseignement des États-Unis à s'attaquer à des objectifs difficiles comme la Chine a diminué. Compte tenu du manque de hiérarchisation des ressources importantes et immédiates, nous ne serons pas prêts à rivaliser avec la Chine dans les décennies à venir - diplomatiquement, économiquement et militairement sur la scène mondiale.

L'enquête du House Intelligence Committee a montré que les agences de renseignement n'ont pas accordé suffisamment d'attention aux menaces « douces », telles que les maladies infectieuses et le changement climatique, et aux impacts économiques négatifs qui pourraient affaiblir la sécurité nationale des États-Unis.

« L'épidémie de la Covid-19 était un exemple flagrant de cette réalité dans le monde. Cette épidémie a mis en lumière au moins certaines des menaces inconnues et non traditionnelles qui peuvent venir de Chine », a précisé un membre du House Intelligence Committee.

Cette année, le House Intelligence Committee a entamé une autre recherche qui portait spécifiquement sur la réaction de la communauté du renseignement à l'émergence de la Covid-19. Il y avait un problème: la communauté du renseignement a tendance à utiliser les informations confidentielles, tandis que la surveillance des épidémies et autres menaces douces nécessite bien une analyse open source.

L'année dernière, le House Intelligence Committee a tenu une audition sur les implications du changement climatique pour la sécurité nationale, qui à son tour témoignait des préoccupations des législateurs - et de nombreux anciens chefs militaires - concernant les risques sécuritaires de la famine, des migrations massives et la rivalité sur les ressources.

« Ce sont des choses que nous devrions essayer d'examiner avec beaucoup plus d'efforts au cours des prochaines années », a déclaré une autre autorité.

A lire aussi : Pékin : nous faisons tout pour défendre nos intérêts menacés par les USA

Une autre conclusion importante de ce rapport est que la menace chinoise est une menace multidimensionnelle, étant donné l'utilisation par Pékin de l'espionnage industriel, du commerce prédateur, des méthodes de prêt et des opérations d’infiltration insensible, avant le rapport.

Pour faire face à cette menace, la communauté du renseignement doit s'étendre au-delà de ses capacités de défense et faire appel à d'autres agences gouvernementales fédérales pour la surveillance de la santé, les négociations commerciales ou la clarification de la politique d'immigration. Il est également recommandé que la prochaine génération d'experts des affaires chinoises se spécialise dans la santé publique, l'économie et la technologie.

« Nous devons tout mettre en œuvre pour et prédire avec précision l'objectif de Pékin, sinon nous continuerons à avoir du mal à comprendre la nature et les raisons de la décision de la Leader du Parti communiste chinois et à y répondre », a ajouté Schiff.

Le rapport de 37 pages, publié mercredi, est un résumé du rapport complet de 200 pages, contenant plus de 100 recommandations catégorisées.

Les conclusions de ce rapport sont basées sur des études du House Intelligence Committee, des milliers d'évaluations analytiques, des centaines d'heures d'entretiens avec des agents du renseignement et des visites de centres supervisés par plus d'une douzaine d'organisations américaines liées la communauté du renseignement.

Depuis 2010, la capacité des États-Unis à recueillir des renseignements et à espionner en Chine a beaucoup diminué, car Pékin a systématiquement tué ou emprisonné près d'une douzaine de sources de renseignements de la CIA dans le pays. Les actuelles et anciennes autorités américaines ont qualifié ce scandale comme l'un des pires scandales du renseignement depuis de ces décennies.

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/01/635454/Washington-risque-de-prendre-du-retard-sur-Pekin