CHINE

CHINE

VITE FAIT, BIEN FAIT, LA CHINE EXPULSE UN NAVIRE DE GUERRE AMERICAIN DE LA MER DE CHINE

La Chine expulse un navire américain de la mer de Chine

 Depuis 7 heures  23 décembre 2020

mer_chine

 Asie et Afrique - Chine

 

Rédaction du site

L’armée chinoise a poussé un navire de guerre américain qui avait pénétré les eaux de la mer de Chine méridionale à battre en retraite, a révélé le site web du média chinois Global Times.

Selon le porte-parole du commandement du théâtre sud de l’Armée populaire de libération de la Chine (APL) (PLA Southern Theatre Command), ce dernier  a averti le mardi 22 décembre le destroyer américain USS John S. McCain qui avait pénétré dans les eaux près des îles chinoises Nansha, sans l’autorisation du gouvernement chinois.
PLA Southern Theatre Command a mobilisé ses forces navales et aériennes, l’a averti et l’a expulsé, a déclaré le colonel principal Tian Junli, dans un communiqué.

L’intrusion du navire de guerre américain est survenue seulement un jour après que le premier porte-avions chinois Shandong soit entré dans la mer de Chine méridionale pour des exercices.
Ce qui selon des analystes cités par le Global Times illustre « la mentalité américaine de confrontation et de tension ».

« L’action américaine constitue une grave violation à la souveraineté et à la sécurité de la Chine. Elle a gravement perturbé la paix et la stabilité dans la mer de Chine méridionale», a déclaré M.Tian.

Il a fait remarquer que les troupes chinoises sont en état d’alerte à tout moment pour s’acquitter de leurs devoirs et missions pour sauvegarder la souveraineté et la sécurité nationales ainsi que la paix et la stabilité dans la région.

« Les opérations « Liberté de navigation » des États-Unis en mer de Chine méridionale sont devenues coutumières depuis 2017. En menant une nouvelle opération en ce moment-là, l’administration Trump profite de son dernier mois pour laisser au président élu Joe Biden plus de problèmes, dont les relations avec la Chine », a déclaré Chen Xiangmiao, chercheur adjoint à l’Institut national des études sur la mer de Chine méridionale, au Global Times.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1968375

CHINE : VOL INAUGURAL D’UNE NOUVELLE FUSEE PORTEUSE LONGUE MARCHE-8

 

Chine : vol inaugural d'une nouvelle fusée porteuse Longue Marche-8

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-22 à 15:03


(Xinhua/Yang Guanyu)

WENCHANG, province de Hainan, 22 décembre (Xinhua) -- La nouvelle fusée porteuse de transport moyen Longue Marche-8 a réalisé son vol inaugural mardi, envoyant cinq satellites en orbite prévue, selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

La fusée a décollé depuis le centre de lancement d'engins spatiaux de Wenchang sur la côte de la province insulaire de Hainan, dans le sud de la Chine, à 12h37 (heure de Beijing).

La fusée Longue Marche-8 est d'une longueur totale de 50,3 mètres, avec une masse au décollage de 356 tonnes. Elle est capable d'envoyer une charge utile d'au moins 4,5 tonnes en orbite héliosynchrone à une altitude de 700 km.

La fusée comble l'écart de la Chine dans la capacité de lancement en orbite héliosynchrone de charges de 3 à 4,5 tonnes et revêt une grande importance pour accélérer la modernisation des véhicules de lancement, selon l'ANEC.

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|
http://french.xinhuanet.com/2020-12/22/c_139610373.htm
 

 

La Chine s'oppose au contenu négatif de lois nouvellement approuvées par les Etats-Unis

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-22 à 20:31

BEIJING, 22 décembre (Xinhua) -- La Chine s'oppose résolument à l'adoption de lois par le Congrès américain qui contiennent des éléments négatifs concernant la Chine, a annoncé mardi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le Congrès américain a approuvé lundi soir un programme d'aide de 900 milliards de dollars contre le COVID-19, avec 1.400 milliards de dollars de financement régulier du gouvernement. Selon les médias, certains textes concernant le Tibet et Taiwan, ainsi que des clauses sur la Région administrative spéciale de Hong Kong ont été inclus dans le dispositif.

"Les affaires du Tibet, de Taiwan et de Hong Kong concernent la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine. Elles font purement partie des affaires intérieures de la Chine qui n'admettent aucune ingérence extérieure", a indiqué le porte-parole Wang Wenbin lors d'une conférence de presse.

M. Wang a indiqué que le gouvernement chinois est fermement déterminé à sauvegarder la souveraineté, la sécurité et les intérêts de la Chine en matière de développement.

"Nous exhortons la partie américaine à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, et à ne pas signer de loi ou de mettre en oeuvre un contenu et des clauses négatives concernant la Chine dans les lois concernées, afin de ne pas porter atteinte davantage à la coopération bilatérale et à la situation globale des relations sino-américaines", a ajouté M. Wang.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/22/c_139611077.htm

 

La Chine s'oppose fermement à toute tentative d'ingérence dans les affaires de Hong Kong (porte-parole)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-22 à 21:08

BEIJING, 22 décembre (Xinhua) -- La Chine s'oppose fermement à toute ingérence de tout pays, organisation ou individu dans les affaires de Hong Kong de quelque manière que ce soit, et à la protection des criminels pour des motifs politiques, a déclaré mardi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole Wang Wenbin a fait ces remarques lors d'un point de presse en réponse à des informations selon lesquelles Nathan Law, qui s'était enfui en Grande-Bretagne et est recherché par la police de Hong Kong pour avoir provoqué des émeutes, a affirmé lundi (heure locale) qu'il avait demandé l'asile politique en Grande-Bretagne.

La Chine est un pays régi par l'état de droit et Hong Kong est une société régie par l'état de droit, où les droits et intérêts des habitants de Hong Kong sont pleinement protégés conformément à la loi, a déclaré M. Wang. Cependant, toute activité illégale ou criminelle sera inévitablement punie par la loi, a-t-il ajouté.

"La personne mentionnée dans les rapports concernés est un suspect criminel recherché par la police de Hong Kong", a indiqué M. Wang, ajoutant que la Chine s'opposait fermement à toute ingérence dans le système judiciaire de Hong Kong.

"Peu importe à quel point ces émeutiers anti-chinois à Hong Kong essaient de mendier un abri extérieur, il n'y a qu'un seul résultat qui les attend, c'est l'échec total", a déclaré M. Wang.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/22/c_139611139.htm

 

Le Couloir économique Chine-Pakistan réalise des progrès majeurs malgré le COVID-19

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-22 à 02:58

ISLAMABAD, 21 décembre (Xinhua) -- La construction du Couloir économique Chine-Pakistan (CPEC) a enregistré des progrès majeurs malgré les graves problèmes économiques et sanitaires posés par la pandémie de COVID-19, a déclaré lundi le président de l'Autorité du CPEC, Asim Saleem Bajwa.

"Malgré les graves contretemps imposés par le COVID-19 un peu partout à travers le monde, le CPEC a achevé avec succès sa première phase, et entre maintenant dans sa deuxième phase, conformément au calendrier initial. Il permettra d'apporter bien-être et stabilité économique au peuple pakistanais", a indiqué M. Bajwa au cours d'une cérémonie de remise des prix destinée aux employés pakistanais qui se sont distingués pendant la construction du CPEC.

Lors de cette cérémonie, qui était organisée par l'ambassade de Chine au Pakistan, 18 membres du personnel travaillant sur divers projets d'énergie et d'infrastructures dans le cadre du CPEC - comme des projets hydroélectriques, la ligne de métro Orange et le port de Gwadar - ont reçu des prix pour leurs remarquables performances.

Le respect du calendrier dans la mise en oeuvre de ces projets est une preuve de la amitié traditionnelle qui unit les deux pays, une amitié si forte que même la pandémie n'a pas pu affecter les progrès du CPEC, a déclaré M. Bajwa. Le CPEC aura des conséquences immensément bénéfiques pour le Pakistan, car il apportera des emplois, la prospérité et le développement socio-économique dans le pays, a-t-il ajouté.

"Les plus grands bénéfices dont les Pakistanais jouiront grâce au CPEC dans les temps à venir seront la création massive d'emplois locaux, et des transformations technologiques profondes - en particulier dans les domaines scientifiques et technologiques les plus innovants, ainsi que dans les secteurs de l'industrialisation et de l'agriculture", a-t-il affirmé.

L'ambassadeur de Chine au Pakistan, Nong Rong, a déclaré que le CPEC était une grande réussite, et avait considérablement contribué au développement du Pakistan et de la connectivité régionale grâce aux efforts conjoints des gouvernements, des entreprises et de tous les milieux sociaux des deux pays.

"Les deux parties ont réussi à surmonter les difficultés liées au COVID-19, et ont fait de nouveaux progrès coordonnés en matière de coopération. Au cours de l'année en cours, il n'y a pas eu d'arrêt de la construction des projets du CPEC, pas de suppression d'emplois et pas de retrait de la main-d'oeuvre", a indiqué l'ambassadeur chinois.

"Au cours de la prochaine étape (...) , nous nous concentrerons davantage sur la coopération industrielle, l'agriculture et le développement socio-économique, afin de faire du CPEC un véritable exemple de développement réussi dans le cadre de l'initiative 'la Ceinture et la Route'", a-t-il ajputé.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/22/c_139608352.htm

 

(COVID-19) Les cas continuent de se multiplier aux Etats-Unis et en Europe alors que commencent les vaccinations (médias)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-22 à 00:15

NEW YORK, 21 décembre (Xinhua) -- Le nombre d'infections au COVID-19 aux Etats-Unis et en Europe continue de monter alors que viennent de débuter les campagnes de vaccination, a rapporté le New York Times.

Qualifiant les Etats-Unis de "plus grand foyer d'infection au coronavirus du monde", l'article publié samedi note que le pays a enregistré un total de plus de 17,6 millions de cas et 315.000 décès.

Les Etats-Unis ont signalé vendredi plus de 250.000 cas journaliers, soit presque deux fois plus de personnes que celles qui ont été vaccinées le même jour, souligne l'article.

En parallèle, le continent européen a enregistré plus de 15 millions de cas au total, selon le New York Times.

A l'échelle internationale, on comptabilise plus de 75 millions de cas de COVID-19 et plus de 1,6 million de décès, ajoute le journal.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/22/c_139608245.htm

CHINE : LA MISSION CHANG'e-5 A REALISE PLUSIEURS PERCEES IMPORTANTES

22 Décembre 2020

le Quotidien du Peuple en ligne | 21.12.2020 10h34 
 

Wu Yanhua, directeur adjoint de l'Administration spatiale nationale chinoise et commandant en chef adjoint du projet d'exploration lunaire, a annoncé lors d'une conférence de presse sur la mission Chang'e-5 le 17 décembre que le 17 décembre à 1h59, le module de rentrée de la sonde Chang'e-5 a atterri avec succès avec des échantillons lunaires, et que la mission a été un succès complet.

Selon Wu Yanhua a présenté que la mission Chang'e-5 est le projet de système spatial le plus complexe et le plus technologique jamais mis en œuvre par la Chine, et qu'il a réalisé pour le premier prélèvement d'échantillons extraterrestres et leur retour sur terre du pays. Le 24 novembre, la fusée Longue Marche-5 a été lancée en temps et en heure et avec succès. Après cela, le transfert Terre-Lune de la sonde, le freinage près de la lune, la séparation par ensembles, l'alunissage stable, le prélèvement d'échantillons en surface, le décollage de la surface lunaire, le rendez-vous et l'amarrage et le transfert d'échantillons, l'attente en orbite lunaire, le transfert de l'orbite lunaire vers la Terre, la rentrée et le retour et en toute sécurité le 17 décembre, ont permis à l'ingénierie de la mission d'entrer dans une nouvelle étape de la recherche scientifique. En 23 jours, Chang'e-5 a réalisé un amarrage, six séparations, deux méthodes de prélèvement d'échantillons et cinq transferts d'échantillons. La mission est également passée par 11 étapes majeures et étapes clés, reliées de manière circulaire.

La mission Chang'e-5 a également créé cinq premières pour la Chine : premièrement, l'échantillonnage et le conditionnement de corps célestes extraterrestres ; deuxièmement, le lancement et la mise en orbite précise de corps célestes extraterrestres ; troisièmement, le rendez-vous et l'amarrage sans pilote et le transfert d'échantillons en orbite lunaire; quatrièmement, le transport des échantillons lunaires dans les deux sens à une vitesse cosmique proche de la seconde ; et cinquièmement, la mise en place d'un système de stockage, d'analyse et de recherche d'échantillons lunaires en Chine. La mise en œuvre réussie de cette mission est une nouvelle étape importante dans le développement de l'industrie spatiale chinoise, marquant l'obtention par la Chine des capacités de faire des allers-retours entre la Terre et la Lune, et l'achèvement du plan en trois étapes consistant à « tourner, se poser et revenir », jetant des bases solides pour la future exploration lunaire et planétaire de la Chine.

Au cours de la mise en œuvre de la mission Chang'e 5, la Chine a mené une coopération coordonnée dans le domaine de la mesure et du contrôle avec l'ESA, l'Argentine, la Namibie, le Pakistan et d'autres pays et organisations internationales, et a invité des envoyés diplomatiques et des responsables d'organisations internationales au centre de Wenchang pour observer le lancement. Les dirigeants de certains pays, les chefs d'agences spatiales et de certaines organisations internationales, ainsi que de nombreux collègues et amis internationaux, ont exprimé leurs félicitations et leurs félicitations de différentes manières et se sont réjoui de la poursuite de la coopération. À l'avenir, la Chine sollicitera largement des plans de coopération basés sur les échantillons lunaires et les méthodes de gestion des données, encouragera davantage de scientifiques nationaux et étrangers à participer à la recherche scientifique et s'efforcera d'obtenir davantage de résultats scientifiques.

S'appuyant sur le succès de la mission Chang'e-5, la quatrième phase du projet d'exploration lunaire de la Chine et son projet d'exploration planétaire continueront d'être mis en œuvre. L'année prochaine sera la première année du 14e Plan quinquennal, et Wu Yanhua a présenté les principales tâches d'ingénierie à mettre en œuvre par l'industrie aérospatiale chinoise au cours du 14e Plan quinquennal et même plus loin dans l'avenir.

Autour du thème de l'exploration lunaire, le plan de base a déterminé quatre phases du projet d'exploration lunaire, dont quatre missions au total. La première mission visait, avec Chang'e-4, à se poser sur la face cachée de la lune et à l'explorer. La deuxième mission, Chang'e-6, optimisera et démontrera davantage les objectifs techniques et scientifiques. Dans le plan, il y aura aussi les missions Chang'e-7 et 8. Wu Yanhua a déclaré que la Chine saisira cette opportunité et coopérera avec les pays concernés et les organisations internationales pour démontrer conjointement les capacités de base de la construction préliminaire de la station de recherche scientifique lunaire ou vérifier les technologies de base.

Le plan d'exploration planétaire est également fondamentalement clair. Tianwen-1, la première mission d'exploration sur Mars, a été lancée avec succès depuis le Centre de Wenchang le 23 juillet de cette année. Elle a déjà parcouru 370 millions de kilomètres et se trouve désormais à plus de 100 millions de kilomètres de la terre. Selon le plan, elle devrait arriver sur Mars à la mi-février de l'année prochaine et commencera alors l'exploration autour de la planète rouge. À la mi-mai de l'année prochaine, Tianwen-1 devrait se poser sur Mars pour une mission d'inspection et d'exploration. En outre, trois missions d'exploration planétaire ont été planifiées, dont une exploration et échantillonnage d'astéroïdes, un retour d'échantillons en provenance de Mars et une exploration de l'orbite du système Jupiter et l'exploration planétaire croisée.

En outre, dans le domaine des vols spatiaux habités, Wu Yanhua a révélé que selon le plan en « trois étapes », un total de 11 lancements de stations spatiales devraient être achevés l'année prochaine et l'année suivante. En termes de lanceurs, la Chine utilisera pleinement la technologie de la nouvelle génération de fusées Longue Marche-5, 6 et 7 mars, améliorera la nouvelle série de fusées non toxiques et non polluantes et veillera à ce que la nouvelle génération de lanceurs puisse être sérialisée pour répondre aux missions de lancement sur diverses orbites et de divers poids de charge. Dans le même temps, pour le développement du lanceur poids lourd, la recherche technologique clé et l'optimisation itérative du système sont en cours.

Wu Yanhua a également déclaré que pendant la période du « 14e Plan quinquennal », la Chine devra continuer à développer vigoureusement l'infrastructure spatiale civile nationale et fournir un soutien solide et une capacité de garantie pour tous les domaines de l'économie nationale. Dans le même temps, en tant qu'élément important des industries émergentes stratégiques nationales, l'infrastructure spatiale civile nationale fournira également des produits et services de meilleure qualité pour la production et la vie publiques.

Par Feng Hua, journaliste au Quotidien du Peuple

Tôt le matin du 17 décembre, la capsule de rentrée de Chang'e-5 a atterri en toute sécurité dans la bannière de Siziwang, dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine). (Xing Jingping / Pic.people.com.cn)

Une vue d'artiste du décollage de la surface lunaire du module de retour de Chang'e-5. (Photo Administration spatiale nationale chinoise)

Des passionnés d'espace de l'école primaire centrale du canton de Zhuanbu, dans le comté de Yinan de la ville de Linyi, dans la province du Shandong, construisent une maquette de « Chang'e-5 ». (Du Yubao / Pic.people.com.cn) 

(Rédacteurs :Yishuang Liu, 孙晨晨)
source : http://french.peopledaily.com.cn/n3/2020/1221/c31357-9801149.html

Tag(s) : #Chine

 

PIRATAGE : LA CHINE QUALIFIE DE "FARCE" LES ACCUSATIONS DE TRUMP

Piratage: Pékin qualifie de « farce » les accusations de Trump

 Depuis 6 heures  21 décembre 2020

wenbin

 Asie et Afrique - Chine

 

 

La Chine a qualifié lundi de « farce » les accusations de Donald Trump selon lesquelles l’attaque informatique géante visant les Etats-Unis pourrait être d’origine chinoise, alors même que son administration incrimine la Russie.

Le président américain a minimisé samedi le piratage dont l’Etat fédéral fait l’objet, ironisé sur les accusations visant Moscou et estimé dans un tweet que « ça pourrait être la Chine ».

En réponse, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a qualifié les accusations américaines de « pas sérieuses et contradictoires ».
« Les accusations américaines contre la Chine ont toujours relevé de la farce et d’arrière-pensées politiques », a-t-il déclaré devant la presse.
« En matière de cybersécurité, le comportement des Etats-Unis n’est pas bon et s’il y a un pays mal placé pour critiquer les autres, ce sont bien les Etats-Unis », a-t-il dit.

L’étendue estimée de la cyberattaque ne cesse de s’élargir à mesure que l’on découvre de nouvelles victimes, y compris au-delà des Etats-Unis.

L’attaque a débuté en mars, les pirates profitant d’une mise à jour d’un logiciel de surveillance mis au point par une entreprise, SolarWinds, utilisé par des dizaines de milliers d’entreprises et d’administrations dans le monde.

Elle s’est poursuivie durant des mois avant d’être découverte par le groupe de sécurité informatique FireEye, lui-même victime de cyberattaques la semaine dernière.

Le ministre des Affaires étrangères de Donald Trump, Mike Pompeo, a officialisé les soupçons des experts pointant Moscou du doigt, avant d’être contredit par le président.
La Russie a démenti être impliquée dans cette affaire.

Selon les informations connues à ce stade, les pirates ont réussi à pénétrer les courriels internes du Trésor et du ministère du Commerce américains.
Le ministère de l’Energie a confirmé vendredi avoir été touché, tout en assurant que le logiciel malveillant avait épargné ses missions les plus sensibles, notamment la branche chargée de la sécurité de l’arsenal nucléaire.

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/1966901

CHINE : (BILAN 2020) CONSTRUIRE UNE COMMUNAUTE DE DESTIN CHINE-AFRIQUE PLUS ETROITE DANS L'ERE POST-PANDEMIQUE

 

(Bilan 2020) Construire une communauté de destin Chine-Afrique plus étroite dans l'ère post-pandémique

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 18:22

BEIJING, 21 décembre (Xinhua) -- L'année 2020 est marquée par les 20 ans du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA). Récemment, le président chinois Xi Jinping et son homologue sénégalais Macky Sall ont échangé des messages de félicitations pour célébrer le 20e anniversaire du FCSA. La Chine et l'Afrique saisiront cette occasion pour pousser à un niveau supérieur le partenariat stratégique global sino-africain, et faire de la coopération Chine-Afrique un modèle de multilatéralisme et de coopération mutuellement avantageuse.

Comme le dit un dicton chinois, les montagnes sont faites d'innombrables pierres et les océans d'innombrables gouttes d'eau. Durant les 20 ans écoulés, et surtout sur fond de la récente pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), la Chine et l'Afrique n'ont cessé de travailler côte à côte pour construire une communauté de destin toujours plus étroite.

La coopération sino-africaine montre une bonne dynamique de conversion de l'aide gouvernementale à la coopération d'investissement et de financement entre les entreprises, du commerce général des produits de base au commerce de transformation, et du simple contrat de projet à l'investissement, la construction, l'exploitation et la coopération financière.

Le commerce et l'investissement sont les points phares de la coopération sino-africaine. La Chine soutient vigoureusement la création de la zone de libre-échange sur le continent africain, continuera à mener des négociations de libre-échange avec les pays et régions africains, et augmentera les importations de produits africains, en particulier de produits non issus des ressources naturelles, afin de fournir davantage d'assistance à la reprise économique post-pandémique du continent africain.

La Chine renforcera la coopération avec l'Afrique en matière d'investissement dans les infrastructures, la construction de zones économiques spéciales et de parcs industriels, la fabrication d'équipements, l'élévation des capacités industrielles, l'exploitation des ressources énergétiques et la finance, et aidera l'Afrique à mieux s'intégrer dans les chaînes de valeur et d'industrie mondiales.

Les infrastructures constituent une pierre angulaire de la coopération Chine-Afrique. La construction conjointe de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) a donné une forte impulsion à cette coopération dans les infrastructures. La Chine est prête à aider les pays africains à mieux faire usage de canaux de financement tels que la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), la Nouvelle Banque de développement (NBD) des BRICS et le Fonds de la Route de la soie, à encourager les entreprises chinoises à participer à la construction d'infrastructures en Afrique sous une forme intégrée d'investissement, de construction et d'exploitation.

L'amitié Chine-Afrique s'approfondit dans l'adversité, leur coopération continuant de s'étendre face aux difficultés. Depuis le début de la pandémie, la Chine a envoyé un total de cinq équipes d'experts médicaux anti-épidémiques en Afrique et organisé près de 30 vidéo-conférences d'experts avec des pays africains. Plus de 40 équipes de médecins chinois accréditées dans les pays africains se sont également mobilisées pour mener près de 400 activités de formation diverses, partager l'expérience anti-épidémique et former plus de 20.000 personnels locaux de différentes disciplines.

En juin dernier, le président Xi Jinping a co-présidé avec des dirigeants africains un sommet virtuel spécial Chine-Afrique de lutte contre le COVID-19. Il a proposé de continuer à soutenir pleinement les actions anti-épidémiques de la partie africaine, de commencer d'ici la fin de l'année la construction du siège des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, et de donner la priorité à l'Afrique une fois qu'un vaccin sera mis en service.

Etant l'un des premiers pays à avoir contenu l'épidémie et donné le coup d'envoi à la reprise économique, la Chine travaille à forger un nouveau modèle de développement marqué par la "double circulation", où les marchés intérieur et extérieur se renforcent mutuellement, avec le marché intérieur comme pilier. L'Afrique a fait des efforts remarquables dans la lutte contre le COVID-19 et s'engage actuellement dans la reprise économique.

Comme le dit un proverbe africain, une seule main ne peut pas attraper un buffle. En tournant le regard vers l'ère post-épidémique, la Chine est prête à travailler main dans la main avec l'Afrique pour mieux saisir les nouvelles dimensions du développement, mieux identifier les points de convergence dans la coopération, afin de porter avec la partie africaine leur coopération vers un nouveau sommet.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139607621.htm

 

Chine : réduction de la pauvreté d'un district autonome dans le sud-ouest

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 17:14

XIMENG, 21 décembre (Xinhua) -- Des villageoises fabriquent un brocart tissé à la main dans un village du district autonome Wa de Ximeng, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), le 20 décembre 2020. Ces dernières années, le gouvernement du district a renforcé la protection du patrimoine culturel immatériel local et aidé les habitants du groupe ethnique Wa à préserver et à hériter de leurs anciennes cultures et traditions. (Photo : Wang Guansen)

 

 

    1 2 3 4  

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-12/21/c_139607425_3.htm

 

La Chine critique la signature des Etats-Unis d'un projet de loi interdisant aux entreprises chinoises d'entrer sur le marché boursier américain

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 21:52

BEIJING, 21 décembre (Xinhua) -- Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exprimé sa ferme opposition à la signature par le président américain Donald Trump d'un projet de loi qui "entrave gravement l'inscription normale des entreprises chinoises sur le marché boursier des Etats-Unis".

La loi sur la responsabilité des sociétés de portefeuille étrangères (Holding Foreign Companies Accountable Act), récemment adoptée par la Chambre des représentants des Etats-Unis, demande aux sociétés publiques étrangères cotées sur le marché américain de divulguer davantage d'informations, notamment en exigeant des émetteurs de titres étrangers prouvant qu'ils ne sont ni détenus ni contrôlés par un gouvernement étranger.

"Ce n'est rien de plus qu'une répression politique injustifiée contre les sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis", a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse.

Il a souligné que cette décision faussait gravement les principes fondamentaux de l'économie de marché que les Etats-Unis avaient toujours défendus, et priverait les investisseurs et le public américains des avantages qu'ils pouvaient tirer du développement des entreprises chinoises, affaiblirait la confiance des investisseurs mondiaux dans le marché des capitaux des Etats-Unis, et finirait par nuire à son statut international et à sa réputation.

"Nous exhortons les Etats-Unis à ne pas mettre en œuvre les dispositions discriminatoires de la loi impliquant la Chine et à mettre fin à la pratique erronée de politiser la réglementation des valeurs mobilières", a déclaré M. Wang.

Il a appelé la partie américaine à travailler ensemble avec les autorités réglementaires chinoises pour promouvoir la coopération en matière d'audit et de réglementation sur la base du respect mutuel et à fournir un environnement réglementaire juste, équitable et non discriminatoire aux entreprises de divers pays, y compris la Chine, pour être cotées aux Etats-Unis.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139608028.htm

 

Décès du plus vieux panda géant en captivité du monde

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 21:43


(Xinhua/Tang Yi)

CHONGQING, 21 décembre (Xinhua) -- Xinxing, le plus vieux panda géant en captivité du monde, est décédé le 8 décembre dans un zoo de la municipalité de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé lundi le zoo. Elle avait 38 ans.

Xinxing a commencé à montrer des symptômes de somnolence et de perte d'appétit le 21 octobre. Son état s'est rapidement aggravé au cours des jours suivants et elle a développé un essoufflement, une toux, une distension abdominale et des difficultés à faire ses besoins, selon le Zoo de Chongqing.

Des experts de plusieurs institutions médicales, dont le Centre de conservation et de recherche pour les pandas géants de Chine, ont fait tout leur possible pour la sauver, mais elle est finalement décédée le 8 décembre à midi.

L'analyse anatomique et pathologique a montré que la vieillesse et la défaillance de plusieurs organes ont provoqué des troubles digestifs et une hypoprotéinémie dans le corps du mammifère. Ceux-ci ont conduit à une infection des voies digestives et respiratoires entraînant sa mort.

Xinxing est née en 1982 dans la nature du district de Baoxing de la province du Sichuan, où le prêtre catholique, zoologiste et botaniste français Armand David a découvert l'espèce en 1869. Son âge équivalait à plus de 110 années humaines.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139608007.htm
 
 
 

CHINE : DECOUVERTE D'UN ENORME GISEMENT DE GAZ AU XINJIANG

 

Chine : gisement de gaz au Xinjiang

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-20 à 17:17

URUMQI, 20 décembre (Xinhua) -- Des ouvriers travaillent sur le chantier d'un puits de gaz dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, le 19 décembre 2020. Un énorme gisement de gaz avec des réserves estimées à plus de 100 milliards de mètres cubes a été découvert dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang, selon le bureau local de PetroChina. (Photo : Zhou Jianling)

 

 

   1 2 3 4 5 6   

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-12/20/c_139604631.htm

 

 

La Chine est un membre très engagé, actif de la Convention de 2003, selon des officiels de l'UNESCO (SYNTHESE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 23:50

PARIS, 19 décembre (Xinhua) -- Le tai-chi chinois et "la cérémonie Wangchuan", qui a été proposée par la Chine et la Malaisie, ont été inscrits jeudi 17 décembre 2020 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Des officiels de l'UNESCO ont fait l'éloge de cette réussite chinoise, en réaffirmant que la Chine est un membre très engagé, également actif de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003 (Convention de 2003).

La 15e session du Comité intergouvernmental de la Convention de l'UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine immatériel s'est tenue en ligne entre lundi et samedi. Lors de la session de cette année, trois éléments ont été inscrits sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente et 29 éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, dont le tai-chi chinois.

Le secrétaire de la Convention de 2003 Tim Curtis a dit à Xinhua, lors d'une conférence de presse tenue vendredi en ligne, que "la Chine a déployé de plus en plus d'efforts au fil des années dans le domaine du patrimoine immatériel. Dans l'esprit des gens en Chine, il fait l'objet d'un sujet très populaire, de plus en plus couvert dans les médias et de plus en plus discuté".

"Avec une population énorme, la richesse du patrimoine immatériel en Chine est incroyable", a souligné M. Curtis, "la Chine est un membre engagé et actif de la Convention de 2003, elle a fait beaucoup de travail et de contributions dans son propre pays".

Jusqu'à présent, la Chine possède désormais 42 inscriptions sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Le Sous-Directeur général pour la culture de l'UNESCO, Ernesto Ottone, a affirmé que la Chine se classe au premier rang mondial concernant le nombre d'inscriptions sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

"Nous avons eu l'année dernière la possibilité de voyager en Chine pour voir bon nombre de patrimoines culturels immatériels et comment ils s'intègrent dans les communautés", a-t-il indiqué à Xinhua.

Selon un communiqué publié par l'UNESCO, cette année a vu le plus grand nombre de candidatures associant plusieurs pays, avec 14 inscriptions, ce qui témoigne de la capacité du patrimoine culturel immatériel à rassembler les peuples et à promouvoir la coopération internationale.

La présidente du Comité, Olivia Grange, ministre de la Culture, du Genre, du Divertissement et du Sport de la Jamaïque a déclaré que les cultures des différents pays nous ont fait prendre conscience que malgré la crise sanitaire de COVID-19 et nous ne pouvions pas nous réunir à Paris, nous pouvions quand même partager la culture de l'autre. Et c'est notre culture, notre patrimoine culturel immatériel qui peut nous unir.

Pour la première fois cette année, la Finlande, Malte, le Paraguay et Singapour ont été inscrits sur les listes du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, qui comprennent désormais des éléments provenant de 131 États au total. "Nous aurons de plus en plus de pays soumettant leurs candidatures qui pourront être inscrites sur la liste du patrimoine culturel immatériel pour le bénéfice du monde", a souhaité Mme. Grange.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée par la Conférence générale de l'UNESCO en 2003 et compte désormais 180 Etats parties. Seuls les pays qui l'ont ratifiée peuvent présenter des éléments à l'inscription sur les Listes du patrimoine culturel immatériel.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est composé de 24 représentants des Etats membres de l'UNESCO.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139603692.htm

 

 

CHINE : CHASSE AERONAVALE AUX NAVIRES DE GUERRE US

Navires et avions chinois à l'assaut des navires US

Saturday, 19 December 2020 6:33 PM  [ Last Update: Saturday, 19 December 2020 6:33 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le destroyer américain USS Mustin. (Photo à titre d’illustration)

Les forces militaires chinoises ont poursuivi ce samedi 19 décembre, un navire américain qui était entré dans le détroit de Taïwan dans une action de provocation.

Selon Reuters, l’armée chinoise a déclaré dans un communiqué que la marine et l’aviation du pays avaient poursuivi un navire de guerre américain dans le détroit de Taïwan.

De telles actions augmentent délibérément les tensions sur le détroit de Taïwan, car les Américains craignent la paix dans ce détroit et ont une approche de soutien envers des forces indépendantistes taïwanaises qui ont sérieusement mis en danger la paix et la stabilité du détroit, précise le communiqué.

Cependant, la marine américaine a prétendu que le destroyer USS Mustin avait effectué samedi « une traversée normale et conforme au droit international dans le détroit de Taïwan ».

« Le passage des navires dans le détroit de Taïwan démontre l’engagement des États-Unis envers l’océan Indien et sa libre circulation », annonce le communiqué de la marine américaine.

Chine: la bombe ouïghoure activée!

Chine : la bombe ouïghoure activée !

Les USA déblacklistent les activistes du Turkistan oriental.

Les tensions entre la Chine et Taïwan se sont intensifiées ces dernières semaines à la suite de la visite de hauts responsables et diplomates américains à Taïwan. Cela intervient alors que Pékin considère Taïwan comme faisant partie du territoire chinois et estime que les déplacements et les ventes d’armes américaines à Taïwan violent sa souveraineté et sont contre la politique de la Chine unifiée.

Lire aussi : Les États-Unis perdent du temps à dissuader la Chine (Haut général US)

En publiant un communiqué, le ministère taïwanais de la Défense a récemment annoncé que les Sukhoi-30 et les J-10 de l’armée chinoise étaient entrés dans la présumée « zone de réaction » depuis le sud-ouest. Le ministère taïwanais de la Défense a averti Pékin que ses forces armées pouvaient réagir rapidement et de manière appropriée à de telles actions, tout en exhortant le peuple taïwanais à rester calme.

Lire aussi : La DCA taïwanaise abat un Su-35 chinois

Chine: les navires US ciblés à l'EMP ?

Chine: les navires US ciblés à l'EMP ?

La Chine a mis en orbite neut satellites par la fusée Longue Marche 11.

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/19/641081/Taiwan--l-armee-chinoise-poursuit-un-destroyer-US

 

LA SONDE CHINOISE CHANG'e-5 RECUPERE 1.731 GRAMMES D'ECHANTILLONS LUNAIRES

 

(COVID-19) La Chine fera vacciner des groupes clés

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 21:50


(Xinhua/Pan Xu)

BEIJING, 19 décembre (Xinhua) -- La Chine commencera à faire vacciner contre le COVID-19 certains groupes clés au cours de l'hiver et du printemps, a déclaré samedi à Beijing un responsable de la Commission nationale de la santé.

Dans le cadre d'une campagne de vaccination en deux étapes, les vaccins seront d'abord administrés aux groupes prioritaires, notamment ceux qui manipulent des produits importés de la chaîne du froid, et les personnes travaillant dans des secteurs tels que l'inspection portuaire et la quarantaine, l'aviation, les transports publics, les marchés de produits frais, le traitement médical et le contrôle des maladies, a précisé Cui Gang, responsable du département de contrôle des maladies de la commission, lors d'une conférence de presse.

Le programme de vaccination couvrira également ceux qui envisagent de travailler ou d'étudier dans les pays et les régions présentant des risques moyens ou élevés d'exposition au virus, a ajouté M. Cui.

Cela contribuera à soulager la pression sur la Chine en matière de prévention et de contrôle des cas importés de COVID-19, et à réduire les risques d'apparition de l'épidémie dans le pays, a-t-il noté.

Ensuite, avec l'autorisation officielle de mise sur le marché des vaccins contre le COVID-19 ou l'amélioration régulière du rendement des vaccins, la Chine mettra en service plus de vaccins, vaccinant la population éligible aussi largement que possible, a annoncé le responsable.

"Cela constituera progressivement une barrière immunitaire au sein public pour arrêter la propagation du COVID-19 en Chine", a-t-il indiqué.

Le développement de vaccins contre le COVID-19 en Chine est entré dans sa phase de "sprint final", cinq vaccins étant soumis à des essais cliniques de phase 3.

Le mécanisme conjoint de prévention et de contrôle contre le COVID-19 du Conseil des Affaires d'Etat a ordonné une inspection stricte de la qualité des vaccins, un transport sûr et fluide de la chaîne du froid, ainsi que la livraison rapide et en temps voulu des vaccins, a déclaré Zeng Yixin, chef adjoint de la commission.

Le mécanisme a également souligné l'importance de fournir un soutien et des services médicaux, en particulier un traitement rapide et le signalement des effets indésirables, pendant la campagne de vaccination, a noté M. Zeng.

Afin de protéger les groupes à haut risque, la Chine a approuvé l'utilisation d'urgence des vaccins contre le COVID-19 en juin. Plus d'un million de doses de vaccins contre le COVID-19 ont été distribuées pour une utilisation d'urgence depuis juillet, a indiqué Zheng Zhongwei, un responsable de la Commission nationale de la santé, lors de la conférence de presse.

Les vaccinations d'urgence ont été administrées à des personnes à haut risque d'exposition, sur la base d'un consentement volontaire et éclairé. "Après une surveillance et une observation strictes, aucune réaction indésirable grave n'a eu lieu", a noté M. Zheng.

Parmi les personnes qui ont été vaccinées d'urgence en Chine, environ 60.000 se sont rendues dans des régions considérées à haut risque, et aucun cas d'infection grave n'en est résulté.

Les vaccins inactivés utilisés en urgence comprennent deux vaccins inactivés développés par China National Biotec Group, affilié à Sinopharm, et un par Sinovac Biotech. Ils subissent tous des essais cliniques internationaux de phase 3.

Actuellement, environ 75.000 personnes à l'étranger ont été inscrites pour les essais de phase 3 des trois vaccins, et 150.000 doses ont été administrées. "Les résultats de l'étude n'ont montré aucune menace sérieuse pour la sécurité", selon M. Zheng.

"C'est sur cette base que nous avons décidé de lancer le plan de vaccination auprès des groupes à haut risque dans tout le pays", a-t-il ajouté.

La Chine a adopté cinq approches technologiques pour le développement des vaccins contre le COVID-19, et 15 vaccins sont en cours d'essais cliniques. Cinq d'entre eux sont actuellement en phase 3 des essais cliniques.

Une maladie infectieuse ne connaît pas de frontières. "Notre travail de vaccination ne protégera pas seulement le peuple chinois, mais contribuera également à la prévention et au contrôle mondial du COVID-19", a déclaré M. Zeng.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139603571.htm

 

La sonde chinoise Chang'e-5 récupère 1.731 grammes d'échantillons lunaires

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 19:05


(Xinhua/Yue Yuewei)

BEIJING, 19 décembre (Xinhua) -- La sonde chinoise Chang'e-5 a récupéré environ 1.731 grammes d'échantillons de la Lune, selon l'Administration nationale de l'espace de Chine.

Lors d'une cérémonie organisée samedi matin, Zhang Kejian, chef de l'administration, a remis les échantillons à Hou Jianguo, président de l'Académie des sciences de Chine.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, également membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, a assisté à la cérémonie. Il a salué la mission lunaire Chang'e-5 comme une étape importante dans le renforcement de la position de la Chine dans le domaine de l'aérospatiale.

M. Liu a également demandé d'organiser la collaboration et la coopération pour résoudre les difficultés de la recherche sur les échantillons lunaires et de consacrer la sagesse chinoise à l'approfondissement de la compréhension scientifique de la formation et de l'évolution de l'univers.

Les échantillons ont ensuite été transférés au laboratoire des échantillons lunaires de l'Observatoire astronomique national de l'académie.

Les scientifiques se chargeront du stockage, de l'analyse et de la recherche des premiers échantillons prélevés sur le corps céleste extraterrestre par le pays.

L'administration publiera les politiques relatives aux échantillons lunaires récupérés par Chang'e-5 dans le but de coordonner et de promouvoir la recherche scientifique, d'encourager plus de scientifiques chinois et étrangers à participer, et de s'efforcer d'obtenir davantage de réalisations scientifiques.

L'administration mènera également des programmes publics de vulgarisation scientifique et des échanges culturels en lien avec la mission.

Chang'e-5 est l'une des missions les plus complexes et les plus difficiles de l'histoire aérospatiale chinoise. Il s'agit aussi de la première mission d'échantillonnage lunaire au monde depuis plus de 40 ans.

La sonde Chang'e-5, composée d'un orbiteur, d'un atterrisseur, d'un véhicule de remontée et d'une capsule de retour, a été lancée le 24 novembre. La capsule de retour de la sonde s'est posée dans la région autonome de Mongolie intérieure jeudi matin, ramenant les échantillons prélevés sur la Lune.

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139603245.htm
 

 

La frénésie d'interdictions de Washington ne contrariera pas la longue marche technologique de la Chine (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 21:29

BEIJING, 19 décembre (Xinhua) -- Les dernières sanctions de l'actuelle administration américaine contre les entreprises chinoises de haute technologie ne sont rien d'autre qu'un énième aveu clair de sa tentative désespérée de contenir le développement de la Chine, et de nuire aux relations bilatérales les plus importantes du monde avant de quitter ses fonctions.

La liste noire publiée vendredi par Washington comprend le géant chinois des drones SZ DJI et l'important fabricant de puces SMIC. Ces entreprises ne sont rien d'autre qu'un nouveau groupe de victimes de la manipulation implacable et imprudente de Washington qui use de son pouvoir d'État pour sévir contre les entreprises chinoises.

Alors que les Etats-Unis cherchent à intimider les entreprises chinoises de haute technologie, ils ne feront qu'accumuler des tentatives vaines pour étouffer la poursuite légitime et résolue de la Chine en matière de progrès scientifique et technologique.

Au cours des dernières semaines, la sonde chinoise Chang'e-5 a ramené les premiers échantillons prélevés sur la Lune. Les scientifiques chinois ont dévoilé le système informatique quantique de Jiuzhang qui peut mettre en œuvre un GBS à grande échelle 100 billions de fois plus rapide que le supercalculateur le plus rapide du monde.

La communauté internationale va sûrement voir émerger de plus en plus d'entreprises chinoises de haute technologie prospères dans les années et les décennies à venir. La Chine a en effet investi massivement en matière d'éducation, de fonds et de politiques pour soutenir son développement scientifique et technologique. Washington peut-il tous les interdire ?

En outre, les sanctions arbitraires de l'actuelle administration américaine contre les entreprises étrangères, en violation flagrante des règles du commerce international et des normes commerciales, ont déjà réduit en miettes la réputation du pays en tant qu'acteur équitable de la coopération internationale.

Dans le même temps, ces manœuvres politiques perturberont un commerce international déjà fragile ainsi que des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales, et finiront par nuire aux intérêts des États-Unis eux-mêmes.

La logique pathologique de l'actuelle administration américaine est simple : elle est prête à tout pour anéantir tous ceux qu'elle considère comme une menace pour sa suprématie technologique. Ces politiciens anti-chinois n'ont pas appris que nous traversions une époque où l'ouverture et la coopération sont de plus en plus indispensables pour favoriser les avancées technologiques majeures.

Si Washington ne peut pas abandonner son schéma de pensée obsolète et hégémonique, et accepter le fait que chaque pays a le droit au développement de haute technologie et s'il refuse de revenir sur la bonne voie de la coopération, il n'aura qu'à avaler les fruits amers de ses propres actions.

En un sens, la Chine pourrait remercier Washington pour son harcèlement qui nous ramène aux plus sombres heures de la Guerre froide. En effet, cette pratique a permis à la Chine et au reste du monde de percer à jour la véritable nature de cette superpuissance de plus en plus égoïste. Cet acharnement a renforcé la détermination de Beijing à renforcer sa propre innovation technologique majeure dans des domaines comme la fabrication de puces.

La Chine est toujours prête à développer une coopération mutuellement avantageuse avec les États-Unis. Pourtant, si Washington en reste obstinément à sa frénésie d'interdictions prises contre Beijing, cela ne fera que donner au peuple chinois davantage de raisons d'aiguiser davantage sa sagesse et sa ténacité pour rendre la Chine plus créative et plus prospère.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139603501.htm

 

L'expérience chinoise en matière de réduction de la pauvreté aide les paysans africains à sortir de la pauvreté

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 20:29

TAIYUAN, 19 décembre (Xinhua) -- Lors du Forum international sur le partage des expériences en matière de réduction de la pauvreté qui s'est tenu les 14 et 15 décembre, les réalisations chinoises de réduction de la pauvreté ont remporté des acclamations de la part des représentants de différents pays.

La Chine n'a jamais ménagé ses efforts pour partager ses expériences réussies en matière de réduction de la pauvreté avec les autres pays. Au fil des années, la Chine a partagé ses expériences déjà observées en Chine avec le peuple africain par la participation successive aux programmes d'aide en Afrique.

Par exemple, l'agriculture de recyclage, qui est familière dans les villages chinois, est devenue une nouvelle opportunité d'enrichissement pour les paysans africains.

Allumant sa cuisinière à biogaz, la femme de Joseph, un cultivateur ougandais, commence à cuisiner. Pour elle, mère de cinq enfants, la cuisinière à biogaz est non seulement pratique, mais elle lui épargne la lourde tâche de devoir couper du bois pour faire du feu.

Joseph explique que le biogaz propre est produit par les excréments des cochons, et que cette nouvelle technique agricole vient des amis chinois.

En janvier 2016, l'expert chinois dans le domaine du biogaz Huang Jian est arrivé en Ouganda avec la technique de l'agriculture de recyclage. Pendant son séjour dans ce pays africain, M. Huang a établi un système de recyclage "élevage de porcs-production de biogaz-culture" pour les villages ougandais, et formé plus de 200 fonctionnaires des départements locaux de l'agriculture.

"Les personnes sensibilisées à l'agriculture de recyclage sont comme des graines, elles répandront cette technique en Ouganda" explique M. Huang, ajoutant que l'agriculture de recyclage contribuera certainement à la réduction de la pauvreté des paysans ougandais.

L'amélioration de la vie de la famille de Joseph soutient l'opinion de l'expert chinois. Sous le guide de M. Huang, Joseph a réussi à construire un digesteur de huit mètres cubes, grâce auquel les journées passées à couper du bois et à faire du feu pour cuisiner dans cette famille sont du passé. Chaque jour, le digesteur produit environ deux mètres cubes de biogaz, qui peut répondre aux besoins d'énergie quotidiens de la famille. En plus, la famille peut économiser au total de 80.000 shillings (environ 1.600 yuans) par an.

"J'aspire à une telle technique depuis longtemps, avec laquelle nous pouvons avoir une vie meilleure", dit Joseph.

Il y a trois ans, Robert O. a pour la première fois cultivé le millet Huwei sur les recommandations de l'expert chinois Luo Zhongping. Lors de la récolte, cet agriculteur a constant que le rendement par mu de ce nouveau millet avait atteint 250 kilos, soit 190 kilos de plus que le millet local.

"C'est un tiers de plus, un chiffre étonnant", confie Robert O.

A Madagascar, la superficie de culture du riz hybride est passée à 40.000 hectares, avec une croissance de rendement de plus de 120.000 tonnes. Malgré la propagation de la pandémie de COVID-19, les experts chinois n'ont pas cessé leurs missions d'aide en Afrique. Cette année, l'expert Wu Haisheng et ses collègues sont restés à Madagascar pour fournir formations et conseils aux riziculteurs de Madagascar.

Solohery, riziculteur local, est reconnaissant envers M. Wu. Pour lui, la vie de sa famille a été totalement changée grâce au riz hybride. Il projette de planter du riz hybride dans la totalité de ses 13,5 mu de rizière.

"Planter du riz hybride me rapportera 5.000 kilos de plus de riz et 6,5 millions d'ariary (environ 13.000 yuans) de plus de revenus cette année. La plupart de ce revenu supplémentaire sera épargné pour la construction de la nouvelle maison, plus tard", précise Solohery.

Le secteur de l'élevage est devenu lune des principales sources de revenus des paysans africains. Néanmoins, ces derniers sont contraints de subir d'importantes pertes de revenu en raison du manque de vétérinaire et d'une technique obsolète. Maintenant, la technique vétérinaire chinoise a ouvert une nouvelle voie aux paysans africains.

De 2013 à 2019, l'expert vétérinaire chinois Peng Yansen a propagé les nouvelles techniques vétérinaires en Ethiopie, à Sao Tomé-et-Principe, au Bénin et en République du Congo.

"L'Industrie de l'élevage a contribué largement à l'élimination de la pauvreté en Chine, un grand nombre de paysans chinois sont sortis de la pauvreté par des programmes d'élevage de moutons ou de poulets. De la même façon, les paysans africains pourraient copier la voie de l'enrichissement des paysans chinois si les techniques vétérinaires avancées leur sont accessibles", conclut M. Peng.

En Ethiopie, M. Peng était expert du laboratoire de santé animale, dont la responsabilité comprend le projet de contrôle de santé animale et la collecte des données. Il a transposé le modèle chinois d'éclosion et d'élevage de poulets en Ethiopie, ce qui a favorisé le développement de l'industrie avicole locale.

Michael et Hail sont partenaires de l'élevage avicole, mais le taux de mortalité de leurs poulets était toujours de plus de 30%. Après des recherches, M. Peng a trouvé que la grande différence de température avait engendré la mortalité élevée des poulets et commencé à leur apprendre les techniques de maîtriser la chaleur, de prévenir les maladies ainsi que les techniques de l'élevage scientifique. Finalement, le taux de survie dans cette ferme avicole est passé à plus de 85% et le revenu des deux agriculteurs a augmenté de 35%.

"Les experts chinois nous ont enseigné des techniques avancées et ont réduit le taux de moralité des poulets. Par conséquent, nous pouvons gagner plus d'argent et augmenter la production de notre ferme", annonce Michael.

Selon le Département de la coopération internationale du ministère chinois de l'Agriculture et des Affaires rurales, depuis 1996, la Chine a envoyé plus de 1.100 experts dans 40 pays dans le cadre des programmes de coopération tripartite et Sud-Sud de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). De plus, la Chine a également diffusé plus de 1.000 techniques agricoles aux pays hôtes dans le cadre des programmes de FAO, environ 100.000 agriculteurs locaux ont reçu des formations agricoles chinoises et plus d'un million de paysans en ont bénéficié.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139603397.htm

 

Le chef de l'ONU appelle à inclure les migrants dans la réponse de chaque pays à la pandémie de COVID-19

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-19 à 06:15

NEW YORK (Nations unies), 18 décembre (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a demandé vendredi de garantir que les migrants, quel que soit leur statut juridique, soient inclus dans la riposte de chaque pays à la pandémie de COVID-19, en particulier dans les programmes de santé et de vaccination.

"En cette Journée internationale des migrants, saisissons l'opportunité de la récupération de la pandémie pour mettre en œuvre le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, réinventer la mobilité humaine, permettre aux migrants de relancer les économies nationales et internationales et construire des sociétés plus inclusives et plus résilientes", a déclaré le chef de l'ONU dans un message.

Au milieu de la pandémie mondiale, les sociétés ont fini par reconnaître leur dépendance vis-à-vis des migrants "qui sont trop souvent invisibles au sein de nos communautés", a souligné le secrétaire général.

"Les migrants ont joué un rôle démesuré en première ligne pour répondre à la crise -de la prise en charge des malades et des personnes âgées à l'approvisionnement alimentaire pendant les confinements ... tout comme les migrants font partie intégrante de nos sociétés, ils devraient rester au cœur de notre rétablissement", a-t-il ajouté.

Observée chaque année le 18 décembre, la Journée internationale des migrants a été instituée par l'Assemblée générale des Nations unies en décembre 2000, exhortant au plein respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales de tous les migrants.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/19/c_139601716.htm

CHINE : XI JINPING REMET DES CERTIFICATS D'ORDRE PROMOUVANT DES OFFICIERS DE L'ARMEE ET DE LA POLICE ARMEE

 

Xi Jinping remet des certificats d'ordre pour promouvoir des officiers de l'armée et de la police armée

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-18 à 22:23


(Xinhua/Li Gang)

BEIJING, 18 décembre (Xinhua) -- Xi Jinping, président de la Commission militaire centrale (CMC), a remis vendredi à quatre officiers de l'armée et de la police armée des certificats d'ordre les promouvant au grade de général, le grade le plus élevé pour les officiers en service actif en Chine.

La cérémonie a été organisée à Beijing par la CMC.

Les officiers promus sont le commissaire politique du Département de soutien logistique de la CMC Guo Puxiao, le commandant du commandement du théâtre d'opérations de l'ouest de l'Armée populaire de libération (APL) Zhang Xudong, le commissaire politique de la Force de soutien stratégique de l'APL Li Wei et le commandant de la Force de la police armée populaire Wang Chunning.

Lors de la cérémonie, Xu Qiliang, vice-président de la CMC, a annoncé les ordres de promotion signés par M. Xi.

Zhang Youxia, également vice-président de la CMC, a présidé la cérémonie.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/18/c_139601386.htm

 

Le nouveau modèle de développement de la Chine contribue à doper la reprise mondiale (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-18 à 21:04

BEIJING, 18 décembre (Xinhua) -- L'année 2020 a été difficile pour les économies du monde entier. La pandémie de COVID-19 en cours ainsi que la montée du protectionnisme et d'une tendance anti-mondialisation ont gravement freiné la croissance mondiale.

Face à ces défis de taille, la Chine a dévoilé son modèle de développement à "double circulation", où les marchés internes et externes peuvent se renforcer mutuellement, en prenant comme pilier le marché intérieur.

En tant que feuille de route qui guidera la réforme économique et le développement de la Chine à l'avenir, ce modèle est conçu pour transformer l'économie chinoise en un moteur encore plus puissant pour promouvoir la reprise et la croissance mondiales.

Le modèle de "double circulation" vise à libérer le potentiel du marché chinois afin qu'il puisse offrir davantage d'opportunités commerciales à d'autres pays à travers le monde.

Les marchés sont une ressource rare dans le monde contemporain. La logique à l'oeuvre derrière ce modèle consiste à faire passer l'économie chinoise d'un marché axé sur l'exportation et l'investissement à un marché axé sur la demande intérieure. Or grâce à l'expansion de la demande intérieure, le marché chinois peut devenir une destination d'exportation plus attrayante pour les produits de biens et de services d'autres économies.

Huang Qifan, vice-président du Centre chinois pour les échanges économiques internationaux, a déclaré que la demande massive de la Chine devrait générer plus de 27.000 milliards de dollars en importation de biens et de services durant la décennie à venir.

Ce nouveau modèle ne représente jamais une stratégie à huis clos. Au contraire, la Chine ouvrira non seulement sa porte au monde, mais aussi à un niveau supérieur.

En adoptant ce nouveau modèle, la Chine pourrait en réalité uniformiser davantage ses règles du jeu nationales pour les entreprises chinoises et étrangères, et insérer davantage sa propre économie dans l'économie mondiale. De plus, la Chine pourrait jouer un rôle plus actif dans la promotion du processus de mondialisation d'une manière plus équilibrée et inclusive.

Dans le même temps, les investissements de la Chine à l'étranger apporteront également plus d'avantages tangibles à d'autres pays. L'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) constitue l'une des principales plates-formes pour atteindre cet objectif.

Après des années de construction conjointe de l'ICR avec d'autres pays, cette initiative a déjà montré ses effets en soutenant la croissance économique, en particulier pendant la pandémie de cette année. Une fois ajustée au modèle de "double circulation", l'ICR peut apporter des projets, produits et services plus adaptés de haute qualité et de développement vert pour répondre aux besoins locaux dans le monde entier.

Le monde actuel est plein d'incertitudes. Une économie chinoise stable et en croissance est une force motrice nécessaire et importante pour la croissance mondiale.

Les derniers indicateurs économiques publiés ont montré que le rebond économique de la Chine après la récession du COVID-19 était en train de prendre de l'ampleur. En novembre, les indices du secteur manufacturier, du secteur des services, du commerce extérieur ainsi que du secteur de la consommation montrent des signes encourageants de hausse simultanée. Le Fonds monétaire international a prévu plus tôt que la Chine serait la seule grande économie à connaître une croissance positive en 2020.

Cette reprise pourrait avoir plus d'effets d'entraînement à l'étranger, en particulier grâce aux multiples mécanismes de commerce international et de coopération économique dans lesquels la Chine s'inscrit, aidant ainsi l'économie mondiale à retrouver une croissance rapide.

Dans un monde de plus en plus interdépendant, la meilleure façon de réaliser ses propres intérêts est de se joindre aux autres et de poursuivre un développement commun. Le nouveau modèle de développement est la façon dont la Chine suivra cette bonne voie.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/18/c_139601236.htm

 

Les allégations concernant l'influence de la Chine sur la présidentielle américaine sont "totalement inventées" (porte-parole des AE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-18 à 10:17

BEIJING, 18 décembre (Xinhua) -- Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réitéré jeudi que la Chine était engagée en faveur du principe de non-ingérence, notant que les affirmations à propos de l'influence de la Chine sur l'élection présidentielle américaine étaient "totalement inventées".

Le porte-parole Wang Wenbin a fait ces remarques lors d'un point de presse, alors qu'il était invité à commenter une déclaration du Bureau du directeur du renseignement national américain John Radcliffe, révélant que la date limite pour soumettre un rapport classifié au Congrès sur les efforts étrangers visant à influencer l'élection du 3 novembre ne serait pas respectée.

Selon les informations, c'est parce que M. Radcliffe aurait refusé de signer le rapport, à moins qu'il ne reflète mieux la menace de sécurité nationale posée par la Chine.

M. Wang a déclaré à la presse que M. Ratcliffe avait récemment qualifié la Chine de "plus grande menace pour la sécurité nationale". Pourtant, des médias américains ont souligné que certaines données manquaient dans son analyse -- des données qui révèlent que le partenariat avec la Chine, et non l'antagonisme, devait être recherché.

"Je répète que la Chine est engagée en faveur du principe de non-ingérence. Les affirmations au sujet de l'influence de la Chine sur l'élection présidentielle américaine sont totalement inventées", a déclaré M. Wang.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/18/c_139599651.htm

 

Joe Biden nommera Debra Haaland au poste de secrétaire de l'Intérieur, la première Amérindienne à ce poste

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-18 à 05:24

WASHINGTON, 17 décembre (Xinhua) -- Le président élu des Etats-Unis Joe Biden nommera Debra Haaland, députée démocrate du Nouveau-Mexique, au poste de secrétaire de l'Intérieur, faisant d'elle la première femme amérindienne à accéder à ce poste et ainsi à superviser les vastes ressources naturelles du pays, dont les zones tribales, ont rapporté jeudi plusieurs médias locaux.

Si cette nomination est confirmée par le Sénat, elle marquera un tournant pour cette institution vieille de 171 ans qui a souvent entretenu des relations tendues avec 574 tribus reconnues au niveau fédéral, selon le Washington Post.

Mme Haaland, âgée de 60 ans et appartenant à la tribu Pueblo de Laguna, vient de remporter la réélection pour un second mandat à la Chambre des Représentants dans une circonscription du centre-nord du Nouveau-Mexique.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/18/c_139598603.htm

 

 

CHINE : CHANG'e-5 RAMENE DES ECHANTILLONS LUNAIRES

 

Chine : Chang'e-5 ramène des échantillons lunaires

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 12:39


(Xinhua/Jin Liwang)

BEIJING, 17 décembre (Xinhua) -- La capsule de retour de la sonde chinoise Chang'e-5 a atterri sur Terre aux premières heures de jeudi, ramenant les premiers échantillons collectés sur la Lune du pays. Il s'agit aussi des échantillons lunaires les plus récents du monde depuis plus de 40 ans.

La sonde a atterri dans la bannière de Siziwang de la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine) à 1h59 (heure de Beijing), selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

Zhang Kejian, chef de l'ANEC, a déclaré que la mission Chang'e-5 était un succès.

Cela marque une conclusion réussie de l'actuel programme d'exploration lunaire en trois étapes de la Chine, soit l'entrée en orbite, l'atterrissage et le retour des échantillons sur Terre, qui a commencé en 2004.

Contrôlée au sol, la capsule de retour s'est séparée de l'orbiteur à environ 5.000 km au-dessus de l'Atlantique. La capsule est entrée dans l'atmosphère terrestre à une altitude d'environ 120 km et à une vitesse d'environ 11,2 km par seconde à 1h33.

Après une décélération aérodynamique, elle est sortie de l'atmosphère. Puis la capsule est rentrée dans l'atmosphère pour effectuer une deuxième décélération aérodynamique. A environ 10 km au-dessus du sol, un parachute s'est ouvert.

La capsule a atterri en douceur dans la zone prédéterminée, et l'équipe de recherche l'a récupérée.

La capsule devrait être transportée par avion vers Beijing pour son ouverture, et les échantillons lunaires seront livrés à l'équipe de recherche pour analyse et étude, a déclaré l'ANEC.

La Chine mettra certains des échantillons à la disposition des scientifiques d'autres pays, a déclaré Pei Zhaoyu, directeur adjoint du Centre de l'exploration lunaire et du programme spatial de l'ANEC.

Chang'e-5 est l'une des misions les plus complexes et difficiles dans l'histoire aérospatiale de la Chine. La sonde, composée d'un orbiteur, d'un atterrisseur, d'un véhicule de remontée et d'une capsule de retour, a été lancée le 24 novembre. Sa combinaison atterrisseur-véhicule de remontée a atterri au nord du Mons Rumker, dans l'Oceanus Procellarum, également connu sous le nom d'Océan des Tempêtes, sur la face visible de la Lune le 1er décembre.

Ce site a été choisi parce qu'il avait un âge géologique plus jeune que les zones de prélèvement des Etats-Unis et de l'Union soviétique il y a plus de 40 ans, et n'avait jamais connu de prélèvement d'échantillons. Les nouveaux échantillons auront une grande valeur scientifique, ont déclaré les chercheurs.

Bien que des échantillons lunaires aient été ramenés dans des missions des Etats-Unis et de l'Union soviétique, les scientifiques ont besoin de plus d'échantillons d'âges différents pour reconstituer une histoire complète de la Lune.

Chang'e-5 a foré dans la surface lunaire pour des échantillons qui enregistrent des événements évolutifs, et a pris du matériel à la surface. En utilisant des technologies modernes d'analyse, les scientifiques seront en mesure de déchiffrer les mystères des activités volcaniques et des impacts de météorites au cours du dernier milliard d'années.

La sonde a collecté des matériaux à différents endroits pour assurer la diversité des échantillons.

Une fois les échantillons scellés, le véhicule de remontée de la sonde a décollé avec succès de la Lune et s'est amarré avec la combinaison orbiteur-capsule de retour en orbite lunaire.

Les échantillons ont été transférés à la capsule de retour, avant que le véhicule de remontée ne se sépare de la combinaison orbiteur-capsule de retour. Pour éviter de devenir un débris spatial, le véhicule de remontée a fait une descente contrôlée vers la Lune, a ajouté l'ANEC.

Puis la combinaison orbiteur-capsule de retour a ramené les précieux échantillons à la Chine.

Selon Pei Zhaoyu, la mission Chang'e-5 représente non seulement une fin à l'actuel programme d'exploration lunaire de la Chine, mais a également posé un fondement pour la future exploration lunaire habitée et de l'espace profond.

La mission historique a accompli plusieurs premières pour la Chine, y compris le premier prélèvement des échantillons sur la Lune, le premier décollage depuis un corps extraterrestre, les premiers rendez-vous et amarrage en orbite lunaire et le premier engin spatial transportant des échantillons à rentrer à grande vitesse dans l'atmosphère terrestre.

La Chine est en train d'élaborer des plans pour la future exploration lunaire, y compris la construction d'une version de base d'une station de recherche scientifique, a fait savoir M. Pei.

"Nous espérons coopérer avec d'autres pays pour construire la station internationale de recherche scientifique lunaire, qui pourrait fournir une plate-forme partagée à l'exploration scientifique lunaires et aux expériences technologiques," a précisé M. Pei.

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139596906.htm
 

 

Xi Jinping félicite le succès complet de la mission Chang'e-5

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 15:25

BEIJING, 17 décembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a félicité jeudi le succès complet de la mission Chang'e-5 qui a ramené les premiers échantillons collectés sur La lune du pays.

Au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), du Conseil des Affaires d'Etat et de la Commission militaire centrale (CMC), M. Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la CMC, a exprimé ses chaleureuses félicitations et sincères salutations à tous les membres ayant participé à la mission Chang'e-5 dans un message de félicitations.

En tant que projet spatial le plus complexe de la Chine, la mission Chang'e-5 a réalisé le prélèvement d'échantillons extraterrestres et le retour pour la première fois, selon M. Xi. Il s'agit d'un autre accomplissement majeur dans la lutte contre les difficultés en mettant pleinement en valeur les avantages du nouveau système de mise en commun des ressources et de la force du pays, marquant ainsi un grand pas en avant de l'industrie spatiale chinoise. Ceci contribuera à approfondir la compréhension de l'origine de la Lune et de l'histoire de l'évolution du système solaire, a-t-il noté.

"Vos exploits remarquables resteront à jamais gravés dans la mémoire de notre pays et de notre peuple", a indiqué M. Xi.

Notant que l'exploration spatiale n'avait pas de fin, M. Xi a exprimé l'espoir de voir ceux ayant participé à la mission Chang'e-5 persévérer l'esprit de l'exploration lunaire qui se traduit par la poursuite des rêves, le courage d'explorer, la collaboration dans la lutte contre les difficultés et la coopération gagnant-gagnant, ainsi que lancer une nouvelle exploration interplanétaire afin de contribuer davantage au développement de la force de la Chine dans l'aérospatiale, au renouveau national, à l'utilisation pacifique de l'espace et à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Le message de félicitations a été lu par le conseiller d'Etat Wang Yong au Centre de contrôle de l'aéronautique de Beijing.

La mission Chang'e-5 a réalisé de nombreuses percées majeures, dont les premiers prélèvement et scellement à la surface de la Lune par la Chine, le premier décollage depuis la Lune, les premiers rendez-vous et amarrage en orbite lunaire et le premier engin spatial transportant des échantillons à rentrer dans l'atmosphère de la Terre.

Le succès de la mission Chang'e-5 marque une conclusion de l'actuel programme d'exploration lunaire en trois étapes de la Chine, soit l'entrée en orbite, l'atterrissage et le retour d'échantillons sur Terre, qui a commencé en 2004.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139597340.htm

 

La reprise économique de la Chine place le pays en "position renforcée", selon le Wall Street Journal

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 03:38

WASHINGTON, 16 décembre (Xinhua) -- La reprise impressionnante de l'activité économique en Chine en novembre confère à la deuxième économie du monde une "position renforcée", a estimé le Wall Street Journal (WSJ).

Les indicateurs majeurs, tels que la production industrielle, l'investissement et la consommation, ont tous progressé à un rythme accéléré dans ce pays le mois dernier, confortant la croissance de l'emploi et générant une baisse du taux de chômage, a indiqué le WSJ dans un article.

La production industrielle chinoise a gagné 7% en novembre par rapport à l'année précédente, ce qui représente son plus fort taux de croissance en plus de deux ans, observe cet article, ajoutant que cette croissance marque une accélération par rapport à celle de 6,9% enregistrée en octobre.

Le Fonds monétaire international (FMI), l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) et d'autres institutions internationales ont déjà auparavant publié des rapports montant que l'économie mondiale connaîtra une contraction cette année en raison de la pandémie, et que la Chine sera la seule grande économie à enregistrer une croissance positive.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139595130.htm

 

Les trains de fret Chine-Europe, un nouvel atout pour le commerce sino-européen en pleine pandémie (REPORTAGE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 17:30

URUMQI/PARIS, 17 décembre (Xinhua) -- Après avoir parcouru 11.000 km en 21 jours, le premier train de fret régulier reliant Jinhua (est de la Chine) à Dourges (nord de la France) est arrivé mercredi à son terminus avec à bord 3,1 millions de dollars de marchandises, dont des engins de chantier et du matériel de prévention des épidémies, qui partiront en France, en Espagne, en Italie, en Pologne et ailleurs depuis le centre de logistique intercontinental de Dourges.

C'est par le col d'Alataw, un important port frontalier situé dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest), que ce train a quitté la Chine. Chaque jour, une dizaine de trains semblables transportant une grande variété de marchandises, des produits électroniques et mécaniques aux aliments en passant par des produits de première nécessité, franchissent ce port qui a vu passer 4.554 trains de fret Chine-Europe entre janvier et novembre, soit +42,83% par rapport à l'année précédente.

Cette demande croissante pour le fret ferroviaire survient sur fond de reprise économique en Chine et de limitation des transports aériens et maritimes internationaux en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Lancée en 2011, cette "caravane de chameaux d'acier" dessert aujourd'hui plus de 90 villes dans une vingtaine de pays européennes. Le fret ferroviaire Chine-Europe s'est mué en artère logistique importante en pleine pandémie, contribuant à stabiliser les chaînes industrielles internationales, à soutenir les efforts de l'Europe et de l'Asie pour contenir le virus et à favoriser le commerce sino-européen.

UNE ARTERE LOGISTIQUE IMPORTANTE EN PLEINE PANDEMIE

Le fret ferroviaire Chine-Europe, moins cher que l'avion, plus rapide que le bateau et moins perturbé en raison de son mode de transport segmenté et de l'absence de quarantaine, a tiré son épingle du jeu et gagné en popularité en pleine pandémie.

Entre janvier et début novembre 2020, le nombre de trains a atteint un record de 10.180, d'après un bilan établi par la compagnie China State Railway Group (CR), ajoutant qu'ils avaient transporté 927.000 unités de fret équivalent vingt pieds (EVP), soit une augmentation de 54% par rapport à la même période en 2019.

Au cours de cette période, des fournitures anti-épidémiques totalisant 7,51 millions d'articles et pesant 62.000 tonnes ont été envoyées en Europe par ces trains de marchandises considérés comme une "ligne de vie" par les pays et régions qu'ils desservent.

"Entre mars et début mai, le train était presque le seul moyen de transport efficace depuis la Chine et il a transporté un grand nombre d'équipements sanitaires en mai et juin. Nous avons organisé en juin un train d'équipements sanitaires pour les hôpitaux français entre Nanchang et Paris. Il a mis 19 jours et a coûté vingt fois moins cher que l'avion. Un transport par bateau aurait mis 50 jours à cette période", a noté Xavier Wanderpepen, responsable du fret ferroviaire Chine-Europe chez Forwardis, une filiale de SNCF.

En réponse à l'augmentation des achats en ligne internationaux pendant la pandémie, le fret ferroviaire Chine-Europe a été mobilisé pour le transport des colis internationaux afin de faciliter l'e-commerce transfrontalier.

Afin d'assurer le bon fonctionnement de cette "artère logistique", les autorités ferroviaires chinoises ont renforcé la coopération internationale et mis en place un éventail de mesures pour accroître l'efficacité, telles que l'optimisation et la simplification du processus de dédouanement, dans les principaux sites, dont celui du col d'Alataw.

UN NOUVEL ATOUT POUR LE COMMERCE SINO-EUROPEEN

A la veille de la Fête des célibataires du 11 novembre, un grand événement de l'e-commerce en Chine, le tout premier train de marchandises transportant plus de 1.100 tonnes de produits laitiers polonais est arrivé à Wuhan. Cette "caravane de chameaux d'acier" est choisie par un nombre croissant d'entreprises européennes pour exporter vers la Chine, seule grande économie à connaître une croissance positive en cette année de pandémie.

Dans ce contexte difficile pour ces produits traditionnels polonais sur les marchés de l'Union européenne, "la Pologne devrait certainement chercher à exporter vers la Chine", a expliqué Agata Maziarczyk-Pisarska, directrice commerciale de VICI Group, qui a co-organisé cet "express de produits laitiers". Et d'ajouter : "Dès l'arrivée du train à Wuhan, j'ai reçu des demandes de renseignements sur la possibilité d'organiser deux autres expéditions".

Avec une croissance continue de la demande dans le sens ouest-est, le volume des expéditions vers la Chine par les trains de fret Chine-Europe ont augmenté de 47% en moyenne par rapport à l'an passé.

"Le transport ferroviaire plus réactif a permis à l'économie de repartir rapidement, tant pour les exportations françaises que pour les importations depuis la Chine", a souligné de son côté M. Wanderpepen.

Grâce à sa liaison fiable, le fret ferroviaire Chine-Europe devient un nouvel atout pour les échanges commerciaux sino-européens, lesquels ont atteint 425,5 milliards d'euros (517,3 milliards de dollars) pour les trois premiers trimestres de 2020, selon Eurostat, l'agence statistique de l'UE. La Chine est ainsi devenue au troisième trimestre le premier partenaire commercial de l'UE, dépassant les Etats-Unis.

"Je suis convaincu qu'à partir de maintenant, une nouvelle époque pour le train est en marche. Nous entrons dans une deuxième ère des trains de la Route de la Soie. A nous de pousser cette chance", a conclu M. Wanderpepen.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139597609.htm

 

Le couscous inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 06:01

RABAT, 16 décembre (Xinhua) -- Le couscous, le plat qui représente le mieux la culture gastronomique du Maroc et des autres pays du Maghreb, a été inscrit ce mercredi sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, lors de la 15ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Déposée en mars 2019, la candidature du couscous à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO est le couronnement de plusieurs mois de travail mené par les experts des quatre pays du Maghreb, à savoir le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et la Mauritanie, qui ont réussi à monter un dossier solide en vue de l'inscription de cette spécialité culinaire du Maghreb, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité.

Selon l'UNESCO, cette inscription fait suite à une candidature commune présentée par les quatre pays du Maghreb. Intitulé "Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production du couscous", le dossier maghrébin figurait parmi une quarantaine d'autres candidatures soumises au Comité en vue de statuer sur leur inscription sur la Liste 2020.

Le couscous est le plat qui véhicule le mieux la culture maghrébine à travers le monde. La gastronomie marocaine est en effet connue dans le monde entier et le couscous est le plat incontournable du royaume. Mangé en groupe, en famille et/ou entre amis, le couscous véhicule également les valeurs de partage du Maroc et des pays du Maghreb.

Avec des origines ancestrales, le couscous a une recette qui n'a pas changé depuis des siècles. Chacun des pays du Maghreb le prépare avec des ingrédients différents. Au Maroc il est préparé soit salé avec une mosaïque de légumes soit sucré avec les raisins secs mêlés aux oignons assortis de cannelle.

La 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel devra examiner durant six jours, outre 42 candidatures à la liste représentative, quatre autres relatives au patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, ainsi que quatre propositions pour le registre des bonnes pratiques de sauvegarde et deux demandes d'assistance internationale.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a pour missions de promouvoir les objectifs de la Convention de l'Unesco pour la protection du patrimoine culturel et naturel, de donner des conseils sur les meilleures pratiques et de faire des recommandations sur les mesures de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Il étudie également les demandes d'inscription sur les listes ainsi que des propositions de programmes ou de projets.

Le Maroc est membre de ce comité pour un mandat de quatre ans de 2020 à 2024.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139595219.htm