AMBASSADEUR CHINOIS AUX USA : ALIMENTER LA CONFRONTATION ENTRE LES USA ET LA CHINE NE RALENTIRA PAS LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHINE

  • Par
  • Le 20/08/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE
 

Intensifier la confrontation entre Washington et Beijing ne ralentira pas le développement de la Chine (ambassadeur chinois aux USA)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-20 à 13:37
 

WASHINGTON, 19 août (Xinhua) -- Alimenter la confrontation entre Washington et Beijing ne ralentira pas le développement de la Chine, car la pression extérieure ne la rendra que plus forte et plus résiliente, a déclaré l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, Cui Tiankai.

"Peut-être que certains pensent qu'intensifier la confrontation pourrait ralentir et contenir le développement de la Chine, voire même provoquer un changement de régime. Ce n'est rien d'autre qu'un vœu pieux", a souligné M. Cui dans un discours liminaire prononcé le 13 août lors d'un webinaire sur les questions liées aux relations sino-américaines, à l'invitation de John R. Allen, président de la Brookings Institution.

"L'histoire a prouvé à maintes reprises que la pression extérieure ne fera que conduire à une meilleure unité du peuple chinois, à une cohésion plus forte de la société chinoise et à une plus grande résilience de l'économie chinoise", a-t-il rappelé.

"Si la tendance négative des relations sino-américaines se poursuit, la Chine pourrait devoir faire face à davantage de difficultés et de défis. Mais les initiateurs de la soi-disant 'nouvelle guerre froide' doivent soupeser les coûts qu'ils paieront et les conséquences pour le monde. Pour qui sonne le glas, il y aura toujours un compte à régler", a averti M. Cui

"A l'heure actuelle, la question fondamentale des relations sino-américaines est la suivante : alors que la Chine est profondément intégrée au système international actuel, les Etats-Unis sont-ils prêts à l'accueillir et à vivre avec un pays doté d'une histoire, d'une culture et d'un système différents ?", s'est interrogé l'ambassadeur chinois.

"Il est juste de dire qu'avec la normalisation des relations bilatérales et l'établissement de liens diplomatiques, la Chine et les Etats-Unis ont déjà fait leur choix, c'est-à-dire que nous devons vivre en paix, nous efforcer d'évoluer ensemble, gérer correctement nos différences, élargir la coopération et bâtir une relation globale, stable et constructive. J'espère que personne n'essaiera de nier tout cela pour laisser la relation suivre une voie très dangereuse", a-t-il poursuivi.

M. Cui a par ailleurs noté que ceux qui sont tant attachés au terme de "guerre froide ne devraient pas oublier ce que celle-ci a coûté au monde en l'espace d'environ quatre décennies, sans parler du prix amer que les Etats-Unis ainsi que d'autres pays ont payé dans les deux guerres chaudes, c'est-à-dire la Guerre de Corée et la Guerre du Vietnam, qui ont été menées au cours de la guerre froide".

"Nous ne devrions pas laisser l'histoire se répéter", a-t-il affirmé.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/20/c_139304732.htm

 

 

Le processus politique en Syrie doit être accéléré : diplomate chinois

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-20 à 04:28
 

NEW YORK (Nations unies), 19 août (Xinhua) -- Un diplomate chinois a déclaré mercredi que le processus politique en Syrie devait être accéléré, tout en réaffirmant que les sanctions unilatérales contre ce pays ravagé par la guerre devaient être levées immédiatement.

"Le processus politique doit être accéléré. C'est le seul moyen de parvenir à une paix durable et à la stabilité en Syrie. Les parties concernées doivent participer de manière active et pragmatique à l'avancement du dialogue politique inclusif dans le cadre du Comité constitutionnel", a déclaré Geng Shuang, représentant permanent adjoint aux Nations unies, lors d'une visioconférence publique du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation politique en Syrie.

"Nous espérons voir les parties concernées s'efforcer de trouver une solution rapide qui convient à la situation nationale en Syrie et prend en compte les préoccupations légitimes des deux parties", a déclaré l'ambassadeur.

L'ONU doit jouer son rôle en tant que principal canal de médiation vers un processus politique "dirigé et contrôlé par les Syriens", tandis que la souveraineté, l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale de la Syrie doivent être sauvegardées, a-t-il ajouté.

Évoquant les préparatifs pour le troisième round de réunions du Comité constitutionnel syrien dont l'envoyé spécial de l'ONU, Geir O. Pedersen, a auparavant informé le Conseil brièvement, M. Geng a déclaré que "nous appelons toutes les parties à faire preuve de leur volonté politique et à réduire les divergences par le dialogue et la consultation, afin que cette réunion puisse se dérouler sans accroc et parvenir à des résultats positifs".

http://french.xinhuanet.com/2020-08/20/c_139303269.htm

 

 

L'Union africaine suspend le Mali jusqu'au rétablissement de l'ordre constitutionnel dans le pays

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-20 à 02:36
 

ADDIS-ABEBA, 19 août (Xinhua) -- La Commission de l'Union africaine (UA) a suspendu mercredi le Mali du bloc panafricain après que l'armée malienne a détenu de force plusieurs hauts fonctionnaires, dont le président et le Premier ministre du pays.

La décision de suspendre le Mali de l'UA a été prise par le Conseil de paix et de sécurité de la Commission de l'UA lors de sa dernière réunion, qui a porté spécialement sur la situation dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

"Le Conseil de paix et de sécurité a suspendu le Mali de l'UA jusqu'au rétablissement de l'ordre constitutionnel, et exige la libération du président Ibrahim Boubacar Keïta, du Premier ministre et des autres responsables gouvernementaux détenus de force par l'armée", a annoncé le Conseil sur Twitter mercredi soir.

Mardi, le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, avait déjà "fermement condamné" la détention forcée du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, du Premier ministre et de plusieurs autres membres du gouvernement malien, et avait appelé à leur libération immédiate.

"Le président rejette fermement toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement au Mali, et appelle les mutins à s'abstenir de tout recours à la violence et à respecter les institutions du pays", pouvait-on lire dans un communiqué publié mardi soir par l'UA.

Le président de l'UA a en outre appelé la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), les Nations unies et l'ensemble de la communauté internationale à "conjuguer leurs efforts pour s'opposer à toute tentative de recourir à la force pour résoudre la crise politique au Mali".

http://french.xinhuanet.com/2020-08/20/c_139303178.htm


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire