CHINE : (BILAN 2020) CONSTRUIRE UNE COMMUNAUTE DE DESTIN CHINE-AFRIQUE PLUS ETROITE DANS L'ERE POST-PANDEMIQUE

 

(Bilan 2020) Construire une communauté de destin Chine-Afrique plus étroite dans l'ère post-pandémique

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 18:22

BEIJING, 21 décembre (Xinhua) -- L'année 2020 est marquée par les 20 ans du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA). Récemment, le président chinois Xi Jinping et son homologue sénégalais Macky Sall ont échangé des messages de félicitations pour célébrer le 20e anniversaire du FCSA. La Chine et l'Afrique saisiront cette occasion pour pousser à un niveau supérieur le partenariat stratégique global sino-africain, et faire de la coopération Chine-Afrique un modèle de multilatéralisme et de coopération mutuellement avantageuse.

Comme le dit un dicton chinois, les montagnes sont faites d'innombrables pierres et les océans d'innombrables gouttes d'eau. Durant les 20 ans écoulés, et surtout sur fond de la récente pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), la Chine et l'Afrique n'ont cessé de travailler côte à côte pour construire une communauté de destin toujours plus étroite.

La coopération sino-africaine montre une bonne dynamique de conversion de l'aide gouvernementale à la coopération d'investissement et de financement entre les entreprises, du commerce général des produits de base au commerce de transformation, et du simple contrat de projet à l'investissement, la construction, l'exploitation et la coopération financière.

Le commerce et l'investissement sont les points phares de la coopération sino-africaine. La Chine soutient vigoureusement la création de la zone de libre-échange sur le continent africain, continuera à mener des négociations de libre-échange avec les pays et régions africains, et augmentera les importations de produits africains, en particulier de produits non issus des ressources naturelles, afin de fournir davantage d'assistance à la reprise économique post-pandémique du continent africain.

La Chine renforcera la coopération avec l'Afrique en matière d'investissement dans les infrastructures, la construction de zones économiques spéciales et de parcs industriels, la fabrication d'équipements, l'élévation des capacités industrielles, l'exploitation des ressources énergétiques et la finance, et aidera l'Afrique à mieux s'intégrer dans les chaînes de valeur et d'industrie mondiales.

Les infrastructures constituent une pierre angulaire de la coopération Chine-Afrique. La construction conjointe de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) a donné une forte impulsion à cette coopération dans les infrastructures. La Chine est prête à aider les pays africains à mieux faire usage de canaux de financement tels que la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), la Nouvelle Banque de développement (NBD) des BRICS et le Fonds de la Route de la soie, à encourager les entreprises chinoises à participer à la construction d'infrastructures en Afrique sous une forme intégrée d'investissement, de construction et d'exploitation.

L'amitié Chine-Afrique s'approfondit dans l'adversité, leur coopération continuant de s'étendre face aux difficultés. Depuis le début de la pandémie, la Chine a envoyé un total de cinq équipes d'experts médicaux anti-épidémiques en Afrique et organisé près de 30 vidéo-conférences d'experts avec des pays africains. Plus de 40 équipes de médecins chinois accréditées dans les pays africains se sont également mobilisées pour mener près de 400 activités de formation diverses, partager l'expérience anti-épidémique et former plus de 20.000 personnels locaux de différentes disciplines.

En juin dernier, le président Xi Jinping a co-présidé avec des dirigeants africains un sommet virtuel spécial Chine-Afrique de lutte contre le COVID-19. Il a proposé de continuer à soutenir pleinement les actions anti-épidémiques de la partie africaine, de commencer d'ici la fin de l'année la construction du siège des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, et de donner la priorité à l'Afrique une fois qu'un vaccin sera mis en service.

Etant l'un des premiers pays à avoir contenu l'épidémie et donné le coup d'envoi à la reprise économique, la Chine travaille à forger un nouveau modèle de développement marqué par la "double circulation", où les marchés intérieur et extérieur se renforcent mutuellement, avec le marché intérieur comme pilier. L'Afrique a fait des efforts remarquables dans la lutte contre le COVID-19 et s'engage actuellement dans la reprise économique.

Comme le dit un proverbe africain, une seule main ne peut pas attraper un buffle. En tournant le regard vers l'ère post-épidémique, la Chine est prête à travailler main dans la main avec l'Afrique pour mieux saisir les nouvelles dimensions du développement, mieux identifier les points de convergence dans la coopération, afin de porter avec la partie africaine leur coopération vers un nouveau sommet.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139607621.htm

 

Chine : réduction de la pauvreté d'un district autonome dans le sud-ouest

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 17:14

XIMENG, 21 décembre (Xinhua) -- Des villageoises fabriquent un brocart tissé à la main dans un village du district autonome Wa de Ximeng, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), le 20 décembre 2020. Ces dernières années, le gouvernement du district a renforcé la protection du patrimoine culturel immatériel local et aidé les habitants du groupe ethnique Wa à préserver et à hériter de leurs anciennes cultures et traditions. (Photo : Wang Guansen)

 

 

    1 2 3 4  

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-12/21/c_139607425_3.htm

 

La Chine critique la signature des Etats-Unis d'un projet de loi interdisant aux entreprises chinoises d'entrer sur le marché boursier américain

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 21:52

BEIJING, 21 décembre (Xinhua) -- Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exprimé sa ferme opposition à la signature par le président américain Donald Trump d'un projet de loi qui "entrave gravement l'inscription normale des entreprises chinoises sur le marché boursier des Etats-Unis".

La loi sur la responsabilité des sociétés de portefeuille étrangères (Holding Foreign Companies Accountable Act), récemment adoptée par la Chambre des représentants des Etats-Unis, demande aux sociétés publiques étrangères cotées sur le marché américain de divulguer davantage d'informations, notamment en exigeant des émetteurs de titres étrangers prouvant qu'ils ne sont ni détenus ni contrôlés par un gouvernement étranger.

"Ce n'est rien de plus qu'une répression politique injustifiée contre les sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis", a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse.

Il a souligné que cette décision faussait gravement les principes fondamentaux de l'économie de marché que les Etats-Unis avaient toujours défendus, et priverait les investisseurs et le public américains des avantages qu'ils pouvaient tirer du développement des entreprises chinoises, affaiblirait la confiance des investisseurs mondiaux dans le marché des capitaux des Etats-Unis, et finirait par nuire à son statut international et à sa réputation.

"Nous exhortons les Etats-Unis à ne pas mettre en œuvre les dispositions discriminatoires de la loi impliquant la Chine et à mettre fin à la pratique erronée de politiser la réglementation des valeurs mobilières", a déclaré M. Wang.

Il a appelé la partie américaine à travailler ensemble avec les autorités réglementaires chinoises pour promouvoir la coopération en matière d'audit et de réglementation sur la base du respect mutuel et à fournir un environnement réglementaire juste, équitable et non discriminatoire aux entreprises de divers pays, y compris la Chine, pour être cotées aux Etats-Unis.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139608028.htm

 

Décès du plus vieux panda géant en captivité du monde

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-21 à 21:43


(Xinhua/Tang Yi)

CHONGQING, 21 décembre (Xinhua) -- Xinxing, le plus vieux panda géant en captivité du monde, est décédé le 8 décembre dans un zoo de la municipalité de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé lundi le zoo. Elle avait 38 ans.

Xinxing a commencé à montrer des symptômes de somnolence et de perte d'appétit le 21 octobre. Son état s'est rapidement aggravé au cours des jours suivants et elle a développé un essoufflement, une toux, une distension abdominale et des difficultés à faire ses besoins, selon le Zoo de Chongqing.

Des experts de plusieurs institutions médicales, dont le Centre de conservation et de recherche pour les pandas géants de Chine, ont fait tout leur possible pour la sauver, mais elle est finalement décédée le 8 décembre à midi.

L'analyse anatomique et pathologique a montré que la vieillesse et la défaillance de plusieurs organes ont provoqué des troubles digestifs et une hypoprotéinémie dans le corps du mammifère. Ceux-ci ont conduit à une infection des voies digestives et respiratoires entraînant sa mort.

Xinxing est née en 1982 dans la nature du district de Baoxing de la province du Sichuan, où le prêtre catholique, zoologiste et botaniste français Armand David a découvert l'espèce en 1869. Son âge équivalait à plus de 110 années humaines.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/21/c_139608007.htm
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire