CHINE : CHANG'e-5 RAMENE DES ECHANTILLONS LUNAIRES

 

Chine : Chang'e-5 ramène des échantillons lunaires

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 12:39


(Xinhua/Jin Liwang)

BEIJING, 17 décembre (Xinhua) -- La capsule de retour de la sonde chinoise Chang'e-5 a atterri sur Terre aux premières heures de jeudi, ramenant les premiers échantillons collectés sur la Lune du pays. Il s'agit aussi des échantillons lunaires les plus récents du monde depuis plus de 40 ans.

La sonde a atterri dans la bannière de Siziwang de la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine) à 1h59 (heure de Beijing), selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

Zhang Kejian, chef de l'ANEC, a déclaré que la mission Chang'e-5 était un succès.

Cela marque une conclusion réussie de l'actuel programme d'exploration lunaire en trois étapes de la Chine, soit l'entrée en orbite, l'atterrissage et le retour des échantillons sur Terre, qui a commencé en 2004.

Contrôlée au sol, la capsule de retour s'est séparée de l'orbiteur à environ 5.000 km au-dessus de l'Atlantique. La capsule est entrée dans l'atmosphère terrestre à une altitude d'environ 120 km et à une vitesse d'environ 11,2 km par seconde à 1h33.

Après une décélération aérodynamique, elle est sortie de l'atmosphère. Puis la capsule est rentrée dans l'atmosphère pour effectuer une deuxième décélération aérodynamique. A environ 10 km au-dessus du sol, un parachute s'est ouvert.

La capsule a atterri en douceur dans la zone prédéterminée, et l'équipe de recherche l'a récupérée.

La capsule devrait être transportée par avion vers Beijing pour son ouverture, et les échantillons lunaires seront livrés à l'équipe de recherche pour analyse et étude, a déclaré l'ANEC.

La Chine mettra certains des échantillons à la disposition des scientifiques d'autres pays, a déclaré Pei Zhaoyu, directeur adjoint du Centre de l'exploration lunaire et du programme spatial de l'ANEC.

Chang'e-5 est l'une des misions les plus complexes et difficiles dans l'histoire aérospatiale de la Chine. La sonde, composée d'un orbiteur, d'un atterrisseur, d'un véhicule de remontée et d'une capsule de retour, a été lancée le 24 novembre. Sa combinaison atterrisseur-véhicule de remontée a atterri au nord du Mons Rumker, dans l'Oceanus Procellarum, également connu sous le nom d'Océan des Tempêtes, sur la face visible de la Lune le 1er décembre.

Ce site a été choisi parce qu'il avait un âge géologique plus jeune que les zones de prélèvement des Etats-Unis et de l'Union soviétique il y a plus de 40 ans, et n'avait jamais connu de prélèvement d'échantillons. Les nouveaux échantillons auront une grande valeur scientifique, ont déclaré les chercheurs.

Bien que des échantillons lunaires aient été ramenés dans des missions des Etats-Unis et de l'Union soviétique, les scientifiques ont besoin de plus d'échantillons d'âges différents pour reconstituer une histoire complète de la Lune.

Chang'e-5 a foré dans la surface lunaire pour des échantillons qui enregistrent des événements évolutifs, et a pris du matériel à la surface. En utilisant des technologies modernes d'analyse, les scientifiques seront en mesure de déchiffrer les mystères des activités volcaniques et des impacts de météorites au cours du dernier milliard d'années.

La sonde a collecté des matériaux à différents endroits pour assurer la diversité des échantillons.

Une fois les échantillons scellés, le véhicule de remontée de la sonde a décollé avec succès de la Lune et s'est amarré avec la combinaison orbiteur-capsule de retour en orbite lunaire.

Les échantillons ont été transférés à la capsule de retour, avant que le véhicule de remontée ne se sépare de la combinaison orbiteur-capsule de retour. Pour éviter de devenir un débris spatial, le véhicule de remontée a fait une descente contrôlée vers la Lune, a ajouté l'ANEC.

Puis la combinaison orbiteur-capsule de retour a ramené les précieux échantillons à la Chine.

Selon Pei Zhaoyu, la mission Chang'e-5 représente non seulement une fin à l'actuel programme d'exploration lunaire de la Chine, mais a également posé un fondement pour la future exploration lunaire habitée et de l'espace profond.

La mission historique a accompli plusieurs premières pour la Chine, y compris le premier prélèvement des échantillons sur la Lune, le premier décollage depuis un corps extraterrestre, les premiers rendez-vous et amarrage en orbite lunaire et le premier engin spatial transportant des échantillons à rentrer à grande vitesse dans l'atmosphère terrestre.

La Chine est en train d'élaborer des plans pour la future exploration lunaire, y compris la construction d'une version de base d'une station de recherche scientifique, a fait savoir M. Pei.

"Nous espérons coopérer avec d'autres pays pour construire la station internationale de recherche scientifique lunaire, qui pourrait fournir une plate-forme partagée à l'exploration scientifique lunaires et aux expériences technologiques," a précisé M. Pei.

   1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|
 
http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139596906.htm
 

 

Xi Jinping félicite le succès complet de la mission Chang'e-5

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 15:25

BEIJING, 17 décembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a félicité jeudi le succès complet de la mission Chang'e-5 qui a ramené les premiers échantillons collectés sur La lune du pays.

Au nom du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), du Conseil des Affaires d'Etat et de la Commission militaire centrale (CMC), M. Xi, également secrétaire général du Comité central du PCC et président de la CMC, a exprimé ses chaleureuses félicitations et sincères salutations à tous les membres ayant participé à la mission Chang'e-5 dans un message de félicitations.

En tant que projet spatial le plus complexe de la Chine, la mission Chang'e-5 a réalisé le prélèvement d'échantillons extraterrestres et le retour pour la première fois, selon M. Xi. Il s'agit d'un autre accomplissement majeur dans la lutte contre les difficultés en mettant pleinement en valeur les avantages du nouveau système de mise en commun des ressources et de la force du pays, marquant ainsi un grand pas en avant de l'industrie spatiale chinoise. Ceci contribuera à approfondir la compréhension de l'origine de la Lune et de l'histoire de l'évolution du système solaire, a-t-il noté.

"Vos exploits remarquables resteront à jamais gravés dans la mémoire de notre pays et de notre peuple", a indiqué M. Xi.

Notant que l'exploration spatiale n'avait pas de fin, M. Xi a exprimé l'espoir de voir ceux ayant participé à la mission Chang'e-5 persévérer l'esprit de l'exploration lunaire qui se traduit par la poursuite des rêves, le courage d'explorer, la collaboration dans la lutte contre les difficultés et la coopération gagnant-gagnant, ainsi que lancer une nouvelle exploration interplanétaire afin de contribuer davantage au développement de la force de la Chine dans l'aérospatiale, au renouveau national, à l'utilisation pacifique de l'espace et à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Le message de félicitations a été lu par le conseiller d'Etat Wang Yong au Centre de contrôle de l'aéronautique de Beijing.

La mission Chang'e-5 a réalisé de nombreuses percées majeures, dont les premiers prélèvement et scellement à la surface de la Lune par la Chine, le premier décollage depuis la Lune, les premiers rendez-vous et amarrage en orbite lunaire et le premier engin spatial transportant des échantillons à rentrer dans l'atmosphère de la Terre.

Le succès de la mission Chang'e-5 marque une conclusion de l'actuel programme d'exploration lunaire en trois étapes de la Chine, soit l'entrée en orbite, l'atterrissage et le retour d'échantillons sur Terre, qui a commencé en 2004.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139597340.htm

 

La reprise économique de la Chine place le pays en "position renforcée", selon le Wall Street Journal

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 03:38

WASHINGTON, 16 décembre (Xinhua) -- La reprise impressionnante de l'activité économique en Chine en novembre confère à la deuxième économie du monde une "position renforcée", a estimé le Wall Street Journal (WSJ).

Les indicateurs majeurs, tels que la production industrielle, l'investissement et la consommation, ont tous progressé à un rythme accéléré dans ce pays le mois dernier, confortant la croissance de l'emploi et générant une baisse du taux de chômage, a indiqué le WSJ dans un article.

La production industrielle chinoise a gagné 7% en novembre par rapport à l'année précédente, ce qui représente son plus fort taux de croissance en plus de deux ans, observe cet article, ajoutant que cette croissance marque une accélération par rapport à celle de 6,9% enregistrée en octobre.

Le Fonds monétaire international (FMI), l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) et d'autres institutions internationales ont déjà auparavant publié des rapports montant que l'économie mondiale connaîtra une contraction cette année en raison de la pandémie, et que la Chine sera la seule grande économie à enregistrer une croissance positive.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139595130.htm

 

Les trains de fret Chine-Europe, un nouvel atout pour le commerce sino-européen en pleine pandémie (REPORTAGE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 17:30

URUMQI/PARIS, 17 décembre (Xinhua) -- Après avoir parcouru 11.000 km en 21 jours, le premier train de fret régulier reliant Jinhua (est de la Chine) à Dourges (nord de la France) est arrivé mercredi à son terminus avec à bord 3,1 millions de dollars de marchandises, dont des engins de chantier et du matériel de prévention des épidémies, qui partiront en France, en Espagne, en Italie, en Pologne et ailleurs depuis le centre de logistique intercontinental de Dourges.

C'est par le col d'Alataw, un important port frontalier situé dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest), que ce train a quitté la Chine. Chaque jour, une dizaine de trains semblables transportant une grande variété de marchandises, des produits électroniques et mécaniques aux aliments en passant par des produits de première nécessité, franchissent ce port qui a vu passer 4.554 trains de fret Chine-Europe entre janvier et novembre, soit +42,83% par rapport à l'année précédente.

Cette demande croissante pour le fret ferroviaire survient sur fond de reprise économique en Chine et de limitation des transports aériens et maritimes internationaux en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Lancée en 2011, cette "caravane de chameaux d'acier" dessert aujourd'hui plus de 90 villes dans une vingtaine de pays européennes. Le fret ferroviaire Chine-Europe s'est mué en artère logistique importante en pleine pandémie, contribuant à stabiliser les chaînes industrielles internationales, à soutenir les efforts de l'Europe et de l'Asie pour contenir le virus et à favoriser le commerce sino-européen.

UNE ARTERE LOGISTIQUE IMPORTANTE EN PLEINE PANDEMIE

Le fret ferroviaire Chine-Europe, moins cher que l'avion, plus rapide que le bateau et moins perturbé en raison de son mode de transport segmenté et de l'absence de quarantaine, a tiré son épingle du jeu et gagné en popularité en pleine pandémie.

Entre janvier et début novembre 2020, le nombre de trains a atteint un record de 10.180, d'après un bilan établi par la compagnie China State Railway Group (CR), ajoutant qu'ils avaient transporté 927.000 unités de fret équivalent vingt pieds (EVP), soit une augmentation de 54% par rapport à la même période en 2019.

Au cours de cette période, des fournitures anti-épidémiques totalisant 7,51 millions d'articles et pesant 62.000 tonnes ont été envoyées en Europe par ces trains de marchandises considérés comme une "ligne de vie" par les pays et régions qu'ils desservent.

"Entre mars et début mai, le train était presque le seul moyen de transport efficace depuis la Chine et il a transporté un grand nombre d'équipements sanitaires en mai et juin. Nous avons organisé en juin un train d'équipements sanitaires pour les hôpitaux français entre Nanchang et Paris. Il a mis 19 jours et a coûté vingt fois moins cher que l'avion. Un transport par bateau aurait mis 50 jours à cette période", a noté Xavier Wanderpepen, responsable du fret ferroviaire Chine-Europe chez Forwardis, une filiale de SNCF.

En réponse à l'augmentation des achats en ligne internationaux pendant la pandémie, le fret ferroviaire Chine-Europe a été mobilisé pour le transport des colis internationaux afin de faciliter l'e-commerce transfrontalier.

Afin d'assurer le bon fonctionnement de cette "artère logistique", les autorités ferroviaires chinoises ont renforcé la coopération internationale et mis en place un éventail de mesures pour accroître l'efficacité, telles que l'optimisation et la simplification du processus de dédouanement, dans les principaux sites, dont celui du col d'Alataw.

UN NOUVEL ATOUT POUR LE COMMERCE SINO-EUROPEEN

A la veille de la Fête des célibataires du 11 novembre, un grand événement de l'e-commerce en Chine, le tout premier train de marchandises transportant plus de 1.100 tonnes de produits laitiers polonais est arrivé à Wuhan. Cette "caravane de chameaux d'acier" est choisie par un nombre croissant d'entreprises européennes pour exporter vers la Chine, seule grande économie à connaître une croissance positive en cette année de pandémie.

Dans ce contexte difficile pour ces produits traditionnels polonais sur les marchés de l'Union européenne, "la Pologne devrait certainement chercher à exporter vers la Chine", a expliqué Agata Maziarczyk-Pisarska, directrice commerciale de VICI Group, qui a co-organisé cet "express de produits laitiers". Et d'ajouter : "Dès l'arrivée du train à Wuhan, j'ai reçu des demandes de renseignements sur la possibilité d'organiser deux autres expéditions".

Avec une croissance continue de la demande dans le sens ouest-est, le volume des expéditions vers la Chine par les trains de fret Chine-Europe ont augmenté de 47% en moyenne par rapport à l'an passé.

"Le transport ferroviaire plus réactif a permis à l'économie de repartir rapidement, tant pour les exportations françaises que pour les importations depuis la Chine", a souligné de son côté M. Wanderpepen.

Grâce à sa liaison fiable, le fret ferroviaire Chine-Europe devient un nouvel atout pour les échanges commerciaux sino-européens, lesquels ont atteint 425,5 milliards d'euros (517,3 milliards de dollars) pour les trois premiers trimestres de 2020, selon Eurostat, l'agence statistique de l'UE. La Chine est ainsi devenue au troisième trimestre le premier partenaire commercial de l'UE, dépassant les Etats-Unis.

"Je suis convaincu qu'à partir de maintenant, une nouvelle époque pour le train est en marche. Nous entrons dans une deuxième ère des trains de la Route de la Soie. A nous de pousser cette chance", a conclu M. Wanderpepen.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139597609.htm

 

Le couscous inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

 French.xinhuanet.com | Publié le 2020-12-17 à 06:01

RABAT, 16 décembre (Xinhua) -- Le couscous, le plat qui représente le mieux la culture gastronomique du Maroc et des autres pays du Maghreb, a été inscrit ce mercredi sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, lors de la 15ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Déposée en mars 2019, la candidature du couscous à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO est le couronnement de plusieurs mois de travail mené par les experts des quatre pays du Maghreb, à savoir le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et la Mauritanie, qui ont réussi à monter un dossier solide en vue de l'inscription de cette spécialité culinaire du Maghreb, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité.

Selon l'UNESCO, cette inscription fait suite à une candidature commune présentée par les quatre pays du Maghreb. Intitulé "Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production du couscous", le dossier maghrébin figurait parmi une quarantaine d'autres candidatures soumises au Comité en vue de statuer sur leur inscription sur la Liste 2020.

Le couscous est le plat qui véhicule le mieux la culture maghrébine à travers le monde. La gastronomie marocaine est en effet connue dans le monde entier et le couscous est le plat incontournable du royaume. Mangé en groupe, en famille et/ou entre amis, le couscous véhicule également les valeurs de partage du Maroc et des pays du Maghreb.

Avec des origines ancestrales, le couscous a une recette qui n'a pas changé depuis des siècles. Chacun des pays du Maghreb le prépare avec des ingrédients différents. Au Maroc il est préparé soit salé avec une mosaïque de légumes soit sucré avec les raisins secs mêlés aux oignons assortis de cannelle.

La 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel devra examiner durant six jours, outre 42 candidatures à la liste représentative, quatre autres relatives au patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, ainsi que quatre propositions pour le registre des bonnes pratiques de sauvegarde et deux demandes d'assistance internationale.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a pour missions de promouvoir les objectifs de la Convention de l'Unesco pour la protection du patrimoine culturel et naturel, de donner des conseils sur les meilleures pratiques et de faire des recommandations sur les mesures de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Il étudie également les demandes d'inscription sur les listes ainsi que des propositions de programmes ou de projets.

Le Maroc est membre de ce comité pour un mandat de quatre ans de 2020 à 2024.

http://french.xinhuanet.com/2020-12/17/c_139595219.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire