CHINE : (COVID-19) L’ALLEGATION DE FUITE DU LABORATOIRE DE WUHAN VA A L’ENCONTRE DE LA SCIENCE

tourtaux-jacques Par Le 23/07/2021 0

Dans CHINE

(COVID-19) L'allégation de fuite du laboratoire de Wuhan va à l'encontre de la science

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-22 à 20:27


(Xinhua/Chen Yehua)

BEIJING, 22 juillet (Xinhua) -- L'allégation selon laquelle le SRAS-CoV-2 aurait fui d'un laboratoire de Wuhan va à l'encontre de la science, a déclaré jeudi un haut responsable de la Commission nationale de la santé (CNS).

Zeng Yixin, chef adjoint de la CNS, s'est dit surpris d'entendre certaines personnes déclarer que le SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19, se serait échappé de l'Institut de virologie de Wuhan (Wuhan Institute of Virology, WIV).

Cette allégation va à l'encontre du bon sens et de la science, a déclaré M. Zeng lors d'une conférence de presse sur le traçage de l'origine de la COVID-19 organisée par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

Yuan Zhiming, directeur du Laboratoire national de biosécurité du WIV, a déclaré que son laboratoire, qui étudie les agents pathogènes de classe 4 et possède le plus haut niveau de biosécurité, n'a connu aucun incident de fuite depuis sa mise en service en 2018.

Il a ajouté que certaines allégations, telles que la soi-disant infection de trois employés du WIV, ou l'expérience de gain de fonction sur le nouveau coronavirus menée par le laboratoire, n'étaient que des rumeurs qui avaient déjà été démenties.

D'après lui, il est largement accepté par les ingénieurs généticiens que la modification artificielle d'un virus laissera indiscutablement des traces. Le nouveau coronavirus n'a pas ce genre de trace, ce qui exclut totalement la théorie selon laquelle il a été fabriqué par l'homme.

Jusqu'à présent, aucun membre du personnel du WIV n'a été infecté par le nouveau coronavirus, le laboratoire n'a pas mené d'expérience de gain de fonction sur les agents pathogènes, et il n'y a pas de nouveau coronavirus dit artificiel au WIV, a-t-il réitéré.

Les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré après avoir visité le WIV qu'il était "extrêmement improbable" que le virus se soit propagé à partir d'une fuite de laboratoire, a ajouté M. Zeng. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/22/c_1310078106.htm

 

La politique de Biden envers la Chine, nuisible, s'avère plus risquée que prévu (expert)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 13:15

WASHINGTON, 22 juillet (Xinhua) -- L'essentiel de la politique étrangère de l'administration du président américain Joe Biden, qui réside uniquement dans la confrontation avec la Chine, est bien plus risqué que ce que Washington semble souhaiter, écrit l'expert américain Johnathan Tepperman dans la revue Foreign Policy.

L'intensification de cette confrontation est susceptible d'"aggraver les choses, tout en portant atteinte à d'autres intérêts américains dans le processus", dit-il dans cette tribune publiée mercredi.

Les mesures diplomatiques et économiques de l'administration Biden partagent un même objectif : "contrer l'influence internationale croissante de la Chine, renforcer la position et la résilience de l'Amérique et empêcher Beijing de profiter de la politique commerciale américaine".

L'administration Biden, ajoute M. Tepperman, parie aussi qu'une telle approche conflictuelle envers la Chine pourrait l'aider politiquement, "l'immunisant contre les attaques des républicains et s'attirant la faveur des électeurs américains".

Cependant, en plus d'être une politique à court terme, la politique de Biden envers Chine semble peu susceptible d'atteindre les autres objectifs fixés par l'administration et "une grande partie de la campagne anti-chinoise de l'administration pourrait aisément échouer ou se retourner contre elle".

Et tout ceci parce que beaucoup des initiatives de cette campagne exigent le soutien d'alliés tant aux Etats-Unis qu'à l'étranger - soutien qui sera difficile à réunir; et même si les alliés sont partants, de nombreuses décisions récentes de l'administration risquent de rendre le monde plus, et non pas moins, dangereux pour les Etats-Unis, ajoute-t-il. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310079483.htm

 

 

Covid-19 : les Etats-Unis éludent les questions

French.china.org.cn | Mis à jour le 23. 07. 2021 | Mots clés : Covid-19

En début d’année, pendant plus de quatre semaines de recherches sur le terrain en Chine, une équipe d’experts réunis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est rendue sur neuf sites clés et s’est entretenue avec de nombreux experts chinois, de professionnels de la santé et de membres de la collectivité de Wuhan, la ville où des infections au nouveau coronavirus ont été pour la première fois identifiées. Après avoir obtenu d’importantes quantités de données et d’informations, l’équipe a été unanime dans ses éloges au soutien qui leur a été accordé par la Chine dans ses recherches.

Le rapport publié en mars par l’OMS sur les résultats de ces recherches conclut qu’il est extrêmement improbable que le virus ait fuité d’un laboratoire. Cela aurait dû mettre un terme à l’insistance de Washington, qui veut faire de l’Institut de virologie de Wuhan l’origine de l’épidémie. Ce n’est malheureusement pas le cas. 

Au contraire, l’administration américaine a été encore plus véhémente à rejeter la faute sur la Chine et ce laboratoire. Après être revenu sur la décision de son prédécesseur de retirer les Etats-Unis de l’OMS et d’arrêter sa participation financière, la campagne du président américain Joe Biden semble avoir contraint une nouvelle recrue sous la forme de l’OMS.

Vendredi dernier, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a fait savoir que l’accès aux données brutes avait été un « défi » pour l’équipe internationale s’étant rendue en Chine et qu’il y avait eu un « effort prématuré » pour écarter la théorie selon laquelle le virus pourrait avoir fuité d’un laboratoire. Peut-être que le point de vue au sein de l’OMS, comme celui de beaucoup d’autres, est que le virus provient du laboratoire de recherche sur les armes biologiques de Fort Detrick aux Etats-Unis, dont les fuites sont notoires. 

Cependant, la position drastiquement différente du chef de l’OMS sur l’étude sur le terrain menée en Chine ainsi que la proposition d’une seconde enquête sur l’origine du virus incluant des recherches supplémentaires en Chine et un « audit » du laboratoire de Wuhan − avant même qu’une étude sur le terrain n’ait été réalisée aux Etats-Unis ou ailleurs − suggère que l’OMS a succombé à la pression politique des Etats-Unis et de ses alliés.

Jeudi, au cours d’une conférence de presse, le vice-ministre de la Commission nationale de la santé (CNS) Zheng Yixin a rejeté le plan de l’OMS de réaliser une autre étude en Chine pour retrouver l’origine du Covid-19. Cette réponse, justifiée au regard du mépris affiché de ce plan vis-à-vis de la science, devrait être considérée comme la réponse officielle de la Chine. 

De plus, il existe suffisamment d’indices et de preuves, qui montrent que le virus circulait déjà dans divers pays avant d’être identifié à Wuhan. Ceux-ci doivent tout d’abord faire l’objet d’une enquête.

Comme l’a reconnu l’équipe initialement constituée par l’OMS, la Chine a montré le bon exemple avec le soutien qu’elle a apporté dans les efforts pour retrouver l’origine du virus. Si tous les pays, notamment les pays durement touchés, partageaient leurs données et coopéraient avec l’OMS aussi ouvertement que la Chine et qu’ils étaient aussi transparents qu’elle dans leur gestion du virus, il pourrait être possible de déterminer où et comment le virus s’est transmis aux humains. Il ne faut cependant pas s’attendre à cela de la part des Etats-Unis.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-07/23/content_77647451.htm

 

La Chine espère que l'OMS peut maintenir l'intégrité du traçage de l'origine de la COVID-19 (porte-parole)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 19:24

BEIJING, 23 juillet (Xinhua) -- La Chine espère que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pourra adhérer à l'esprit de la science, du professionnalisme et de l'objectivité, et ainsi travailler avec la communauté internationale pour défendre conjointement l'intégrité scientifique de l'étude des origines de la COVID-19, résister au vent contraire de la politisation et préserver l'atmosphère saine de la coopération anti-épidémique mondiale, a déclaré vendredi Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Selon lui, la Chine a toujours attaché une grande importance à la question du traçage de l'origine et ne cessera pas de promouvoir ses propres recherches dans ce domaine. En tant que l'un des premiers pays à coopérer avec l'OMS sur la recherche du traçage de l'origine, la Chine continuera également de participer activement à la prochaine étape de la coopération mondiale en la matière.

M. Zhao a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien lorsqu'il a été invité à commenter une requête selon laquelle l'OMS a informé les Etats membres, le 16 juillet, des mesures à prendre dans le cadre de la deuxième phase de l'étude visant à retracer les origines de la COVID-19. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310080526.htm

 

Le monde a des raisons d'appeler à une enquête sur Fort Detrick (porte-parole)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 10:05

BEIJING, 23 juillet (Xinhua) -- La Chine et la communauté internationale ont toutes les raisons de soulever des doutes sur Fort Detrick et d'exhorter l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à enquêter sur le laboratoire de Fort Detrick pour le traçage de l'origine du nouveau coronavirus, a déclaré jeudi Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Sur la question du traçage de l'origine de la COVID-19, certains aux Etats-Unis auraient effectivement mauvaise conscience, a indiqué Zhao, ajoutant que la partie américaine était restée silencieuse sur les préoccupations sérieuses soulevées par la communauté internationale sur Fort Detrick et ses plus de 200 laboratoires biologiques à l'étranger.

"La partie américaine doit comprendre que la communauté internationale, dont la Chine, a toutes les raisons de soulever des questions sur Fort Detrick, qui a des antécédents médiocres et est connu pour ses infractions au laboratoire et fuites de contaminants, et de demander des éclaircissements et des explications à la partie américaine et d'exhorter l'OMS à mener une enquête minutieuse à cet égard", a fait remarquer M. Zhao lors d'un point presse quotidien.

Selon lui, cette demande a non seulement pour but d'identifier la source de la COVID-19, mais aussi d'assurer la sécurité de la population dans tous les pays. "L'interrogation ne s'arrêtera pas tant que la partie américaine ne donnera pas une explication raisonnable".

Lors du point presse, M. Zhao a fait des commentaires sur une information des médias selon laquelle des scientifiques dans deux laboratoires en Italie, dont l'Istituto Nazionale Tumori de Milan, un centre de recherche en cancérologie, ont écrit dans un nouveau papier publié le 19 juillet, que de nouveaux tests d'un petit nombre d'échantillons sanguins avant la pandémie indiquaient la présence d'anticorps normalement observés après des infections au coronavirus.

M. Zhao a indiqué que depuis un certain temps, de plus en plus d'informations montraient que des foyers séparés dans de multiples endroits dans le monde avaient été signalés dans la seconde moitié de l'année 2019 et qu'au moins cinq Etats dans le seul pays des Etats-Unis avaient enregistré de premières infections par la COVID-19 avant le premier cas confirmé officiellement enregistré.

Cela montre de nouveau que le traçage de l'origine de la COVID-19 est une question scientifique complexe, qui demande une collaboration mondiale des scientifiques avec une perspective mondiale, a-t-il noté.

Cependant, certains aux Etats-Unis ignorent toujours la science et les faits. Obsédés par la manipulation politique, ils font le battage médiatique d'une prétendue "théorie de fuite de laboratoire", préconisant une étude sur les origines menées par les agences de renseignement, réprimant et menaçant les experts et universitaires exprimant une voix objective et rationnelle, dans le but de faire porter à d'autres la responsabilité de leur mauvaise réponse à l'épidémie en discréditant d'autres pays, a souligné le porte-parole.

"Certains individus aux Etats-Unis placent la politique au-dessus de la science, et les gains politiques personnels au-dessus de la vie et de la santé de la population, ce qui explique en grande partie la réponse médiocre à l'épidémie", a-t-il ajouté. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310079166.htm

 

Le rover chinois parcourt 585 mètres sur Mars

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-23 à 15:09

BEIJING, 23 juillet (Xinhua) -- Le rover martien chinois Zhurong a parcouru plus de 585 mètres sur la surface de la planète rouge, a annoncé vendredi le Centre d'exploration lunaire et du programme spatial de l'Administration nationale de l'espace de Chine.

Vendredi, l'orbiteur martien a marqué son premier anniversaire de travail en orbite à environ 378 millions de kilomètres de la Terre. Le délai de sa communication unidirectionnelle était d'environ 21 minutes, a indiqué le centre.

Le rover et l'orbiteur fonctionnent tous dans des conditions normales, et leurs sous-systèmes fonctionnent normalement.

Le vaisseau spatial chinois Tianwen-1, composé de l'orbiteur, du rover et d'un atterrisseur, a été lancé le 23 juillet 2020. L'atterrisseur transportant le rover s'est posé le 15 mai dans la partie sud d'Utopia Planitia, une vaste plaine située dans l'hémisphère nord de Mars. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/23/c_1310079798.htm

 

Chine : des moines pratiquent des arts martiaux dans le Temple Shaolin

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-20 à 19:31

DENGFENG, Henan, 20 juillet (Xinhua) -- Des moines Shaolin pratiquent les arts martiaux dans le temple Shaolin à Dengfeng, ville de la province chinoise du Henan (centre), le 8 juillet 2021. Situé dans le mont Songshan, le temple Shaolin est le berceau des arts martiaux Shaolin. (Photo : Li An)

   1 2 3 4 5 6 7   

 

http://french.xinhuanet.com/photo/2021-07/20/c_1310072745.htm

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire