CHINE : LES AUTORITÉS HOSPITALIÈRES DE HONG KONG ÉVOQUENT LES GRAVES IMPACTS DU CORONAVIRUS SUR LES POUMONS

Par Le 14/03/2020 0

Dans CHINE

Un travailleur prend la température d'un homme à la Bourse de Shangaï

Les autorités hongkongaises évoquent les graves impacts du coronavirus sur les poumons

© REUTERS / ALY SONG

INTERNATIONAL

URL courte

Dossier:

Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (422)

117318

S'abonner

Certains patients qui se sont remis du Covid-19 souffrent d'une diminution de la fonction pulmonaire et ont maintenant des problèmes comme un souffle court lorsqu'ils marchent rapidement, ont révélé les autorités hospitalières de Hong Kong. Les effets à long terme restent toutefois encore à déterminer.

Le nouveau coronavirus impacte négativement la santé des personnes qui en sont guéries, a raconté le directeur médical du Centre des maladies infectieuses de l’hôpital de Princess Margaret de Kwai Chung, Owen Tsang Tak-yin, cité par le South China Morning Post.

«Ils [les patient, ndlr] manquent d’air s’ils marchent un peu plus vite. Certains patients peuvent avoir une baisse d’environ 20 à 30% de la fonction pulmonaire [après s’être remis du Covid-19, ndlr]», a expliqué le spécialiste.

Les dommages internes causés

Les médecins tirent ces conclusions en s’appuyant sur les consultations d’une douzaine de patients ayant quitté l’hôpital Princess Margaret. Deux ou trois d’entre eux n’ont pas réussi à faire les choses comme par le passé, a précisé Owen Tsang Tak-yin.

 

 

La Maison-Blanche à Washington

© SPUTNIK . SERGUEÏ MAMONTOV

Donald Trump décrète l'état d'urgence face à la pandémie de coronavirus

Ces personnes devraient maintenant subir des tests visant à établir leurs capacités pulmonaires actuelles. En outre, une physiothérapie aura lieu pour renforcer leurs poumons, indique le South China Morning Post.

 

Un examen des scans pulmonaires de neuf patients infectés à Princess Margaret a dévoilé des motifs similaires à ceux du verre dépoli, témoignant ainsi des dommages causés aux organes internes. Selon M.Tsang Tak-yin, les effets à long terme, comme le développement éventuel d’une fibrose pulmonaire, restent encore à déterminer.

11 nouveaux cas, 13 morts en Chine

La Chine a rapporté le 14 mars 11 nouvelles contaminations par le coronavirus, avec, pour la première fois depuis le début de l'épidémie, seulement des personnes venant de l’étranger touchées.

Parmi ces cas supplémentaires, quatre ont été enregistrés dans la ville de Wuhan, épicentre du Covid-19 où le virus est apparu fin 2019, selon le ministère de la Santé auquel se réfère l’AFP. Celui-ci a également rapporté 13 morts supplémentaires, ce qui porte le total à 3.189 en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao). Un total de 80.824 personnes ont désormais été contaminées dans le pays. Mais plus de 65.000, soit plus de 80%, sont déjà guéries et sont sorties de l'hôpital.

https://fr.sputniknews.com/international/202003141043271876-les-autorites-hongkongaises-evoquent-les-graves-impacts-du-coronavirus-sur-les-poumons/


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire