CHINE : LES MENSONGES ET L’INTIMIDATION DES USA NE SAURAIENT ÉBRANLER LA RESOLUTION DU PEUPLE CHINOIS A SAUVEGARDER LA SÉCURITÉ NATIONALE

  • Par
  • Le 02/06/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE
 
 

Les mensonges et l'intimidation des Etats-Unis ne sauraient ébranler la résolution du peuple chinois à sauvegarder la sécurité nationale (porte-parole)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-01 à 21:12
 

BEIJING, 1er juin (Xinhua) -- Un porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat a déclaré lundi que les mensonges et l'intimidation des Etats-Unis ne sauraient ébranler la détermination et la volonté du peuple chinois à sauvegarder la sécurité nationale.

Notant que le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, avait récemment prétendu que Hong Kong ne jouissait plus d'un haut degré d'autonomie et que le président américain Donald Trump avait menacé de prétendues sanctions la Chine et sa Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, le porte-parole a déclaré : " Nous les condamnons fermement."

"Les propos des autorités américaines au sujet de Hong Kong ne sont que des mensonges et des calomnies", a déclaré le porte-parole.

La vérité est que l'Assemblée populaire nationale a adopté le 28 mai une décision sur l'établissement et l'amélioration du système juridique et des mécanismes d'application pour permettre à la RAS de Hong Kong de sauvegarder la sécurité nationale, dans le but de prévenir, d'arrêter et de sanctionner les actes et activités mettant en danger la sécurité nationale, a déclaré le porte-parole.

"Il est impossible que la législation affecte le haut degré d'autonomie de Hong Kong ou les droits et libertés plus larges dont jouissent les habitants de Hong Kong depuis la rétrocession de Hong Kong à la patrie", a déclaré le porte-parole. "Au contraire, elle consolidera les fondements d' "un pays, deux systèmes".

http://french.xinhuanet.com/2020-06/01/c_139105678.htm

 

 

La législation sur la sécurité nationale protège le principe "un pays, deux systèmes" à Hong Kong (expert américain)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-05-31 à 16:18
 

WASHINGTON, 30 mai (Xinhua) -- Il est faux d'affirmer que la législation chinoise sur la sécurité nationale pour Hong Kong dénigre le principe "un pays, deux systèmes" ; au contraire, elle protège l'application de ce principe dans la Région administrative spéciale, a estimé un expert américain de la Chine.

"Il est faux de dire qu'en adoptant la législation sur la sécurité nationale, le principe 'un pays, deux systèmes' est dénigré. En fait, je pense que la prospérité et la stabilité de Hong Kong peuvent être préservées à cet égard", a confié vendredi à Xinhua Sourabh Gupta, chercheur principal à l'Institut d'études sino-américaines (ICAS) de Washington.

"Hong Kong et la partie continentale de la Chine constituent deux parties réunies dans le cadre du principe 'un pays, deux systèmes' et elles prospèreront toutes deux s'il est appliqué résolument, comme il se doit", a-t-il indiqué.

"Franchement, à mon avis, je pense que le gouvernement chinois a fait ce qui était nécessaire dans l'intérêt de la population, des gens respectueux des lois et de tous les commerçants de Hong Kong", a-t-il poursuivi.

"Elle vise un très petit nombre d'infiltrés et de sécessionnistes. Ce sont ces gens-là qui doivent s'inquiéter à propos de la législation adoptée par la Chine, parce qu'ils ne seront plus capables de poursuivre leurs activités sur le territoire hongkongais", a noté M. Gupta.

"Il est temps de restaurer un peu de bon sens en termes de gestion de la loi et de l'ordre à Hong Kong", a-t-il conclu.

http://french.xinhuanet.com/2020-05/31/c_139102884.htm

 

 

La législation chinoise sur la sécurité nationale réduit l'incertitude à Hong Kong (expert américain)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-06-01 à 19:58
 

WASHINGTON, 1er juin (Xinhua) -- La législation chinoise sur la sécurité nationale pour Hong Kong "réduit l'incertitude en contrecarrant l'instabilité" pour les marchés financiers de la "Perle de l'Orient", selon un expert américain renommé de la Chine.

"Concernant les menaces que certaines institutions financières vont quitter Hong Kong, comme certains l'ont suggéré, je n'y crois pas", a récemment estimé Robert Lawrence Kuhn, président de la fondation Kuhn, lors d'un entretien par e-mail avec Xinhua.

"Les institutions financières cherchent des retours financiers, les marchés financiers détestent l'incertitude, et cette nouvelle loi réduit l'incertitude en contrecarrant l'instabilité", selon M. Kuhn.

L'expert a estimé qu'il vaudrait mieux comprendre la logique de la Chine concernant la législation de sécurité nationale pour Hong Kong dans le contexte du "rêve chinois", une grande renaissance de la nation chinoise.

Pour M. Kuhn, il y a "deux piliers" soutenant ce "Grand Rajeunissement" : le développement économique, qui améliore les conditions de vie des Chinois, comme illustré cette année par l'éradication de la pauvreté extrême, un accomplissement remarquable.

L'autre pilier est la souveraineté nationale, un élément essentiel de fierté nationale, a-t-il noté, ajoutant : "les troubles à Hong Kong ont été une épine dans le pied de ce pilier, et les dirigeants chinois ont estimé que cette épine devait être retirée. Cette décision est très largement soutenue par le peuple chinois".

Le gouvernement central souhaite "étendre Hong Kong, pas la restreindre", en particulier dans le cadre du plan de développement de la grande baie de Guangdong-Hong Kong-Macao pour construire une méga-région de classe mondiale, selon l'expert américain.

Par conséquent, le gouvernement "déléguera à Hong Kong autant que possible et aussi longtemps que possible", mais il y a "trois lignes rouges qui ne doivent pas être franchies" : le mouvement vers "l'indépendance de Hong Kong", l'utilisation de Hong Kong pour saper l'autorité du système politique chinois, et le chaos sans fin qui menacerait la viabilité économique de Hong Kong.

Jeudi, les législateurs chinois ont voté majoritairement à la troisième session de la 13e Assemblée populaire nationale (APN), la législature suprême, pour approuver la décision d'établir et d'améliorer le système légal et ses mécanismes d'exécution pour la Région administrative spéciale de Hong Kong en vue de préserver la sécurité nationale.

http://french.xinhuanet.com/2020-06/01/c_139105579.htm


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire