CHINE : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

 

Chine : lutte contre la pauvreté au Tibet

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-16 à 18:58
 

LHASSA, 16 octobre (Xinhua) -- Photo aérienne prise le 24 août 2020 montrant un site de relogement dans le district de Quxu, à Lhassa, dans la région autonome du Tibet, dans le sud-ouest de la Chine. La région autonome du Tibet a accompli la prouesse historique d'éradiquer la pauvreté absolue, selon un point de presse organisé jeudi à Lhassa, capitale de la région. (Photo : Sun Fei)

 

   1 2 3 4 5   
 
http://french.xinhuanet.com/photo/2020-10/16/c_139445303.htm
 
 

Xi Jinping appelle à des efforts soutenus pour remporter une victoire complète dans la lutte contre la pauvreté

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 19:45
 

BEIJING, 17 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a appelé à des efforts continus pour remporter une victoire complète dans la lutte contre la pauvreté alors que le pays célèbre samedi la septième Journée nationale de lutte contre la pauvreté.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques dans une instruction sur le travail de lutte contre la pauvreté.

L'année 2020 est l'année décisive pour achever la construction d'une société modérément prospère à tous égards et éradiquer la pauvreté à l'échelle nationale, a indiqué M. Xi.

Face aux défis du COVID-19 et des graves inondations, le Comité central du PCC est inébranlablement déterminé à atteindre l'objectif de la réduction de la pauvreté comme prévu, a-t-il poursuivi.

Il a insisté sur le fait que les comités du Parti et les gouvernements à tous échelons devaient maintenir la dynamique et ne jamais s'arrêter avant que le pays ne remporte une victoire complète, alors que la lutte contre la pauvreté est entrée dans sa phase finale.

M. Xi a noté que toutes les localités et tous les départements devaient donner leur pleine mesure au système et au mécanisme de réduction de la pauvreté, tout en maintenant des politiques stables et en consolidant les résultats par de multiples mesures.

Par ailleurs, des efforts doivent être déployés pour stimuler les forces motrices endogènes au sein de la population démunie et dans les zones pauvres, en vue d'avancer vers l'objectif de réalisation de la prospérité commune, a-t-il affirmé.

Dans une instruction, le Premier ministre chinois Li Keqiang, également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a appelé à des efforts pour maintenir la stabilité globale des politiques actuelles de réduction de la pauvreté et pour s'assurer que les objectifs de réduction de la pauvreté du pays soient atteints comme prévu.

Les instructions ont été présentées lors d'une téléconférence nationale organisée samedi, durant laquelle la Chine a honoré des individus et des institutions par un prix national pour leur travail exceptionnel dans la réduction de la pauvreté.

Hu Chunhua, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et chef du groupe dirigeant du Conseil des Affaires d'Etat sur la réduction de la pauvreté et le développement, a insisté sur les efforts à déployer pour promouvoir la prospérité continue dans les zones qui ont été sorties de la pauvreté.

Les personnes et institutions primées ont présenté des rapports sur leur travail lors de la réunion.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139447625.htm

 

La CIIE montre la confiance dans l'économie chinoise, selon un expert kenyan

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 06:13
 

NAIROBI, 16 octobre (Xinhua) -- La troisième Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) démontre que les pays et les entreprises ont confiance dans la vitalité de l'économie chinoise après que le pays a surmonté la pandémie de COVID-19, a déclaré vendredi un expert kenyan.

Cavince Adhere, un spécialiste kenyan des relations sino-africaines, a observé qu'avec plus de 1.400 entreprises qui se pressent pour exposer leurs produits et services, l'édition 2020 de la CIIE s'appuie sur la résilience et la reprise de la deuxième plus grande économie du monde.

"L'exposition est une continuation des réformes économiques chinoises d'ouverture et de promotion de la mondialisation. Elle reflète les aspirations au multilatéralisme tout en renforçant l'engagement de la Chine à ouvrir le marché au monde", a déclaré M. Adhere à Xinhua lors d'une interview.

Cette année, plus de 180 pays participeront à l'exposition.

"Les entreprises kenyanes ont participé à la précédente édition de la CIIE et le pays s'appuiera sur la prochaine édition pour rechercher d'autres opportunités d'exportation vers la Chine", a-t-il noté.

En 2018, le Kenya et la Chine ont signé des accords sanitaires et phytosanitaires pour faciliter l'entrée des produits agricoles sur le marché chinois.

"Comme la Chine, le Kenya est l'un des pays qui devraient afficher une croissance économique positive malgré les difficultés occasionnées par le COVID-19. Toutefois, le bilan économique du Kenya nécessitera beaucoup d'efforts et de nouvelles stratégies pour s'améliorer", a-t-il déclaré.

Les secteurs kenyans qui seront présentés lors de l'exposition 2020 comprennent le tourisme, l'agriculture, les services financiers et la technologie.

"Pour tirer le meilleur parti du commerce avec la Chine, tant Nairobi que Pékin doivent faire un certain nombre de choses. La première concerne la qualité des produits. La Chine a ouvert ses salles de marché à tous les pays du monde", a déclaré M. Adhere.

M. Adhere a indiqué que la CIIE, prévue du 5 au 10 novembre, procédera à des investissements ciblés dans les lignes de production du Kenya afin d'atteindre et de dépasser les seuils de qualité fixés par la Chine, notamment en matière d'hygiène et d'emballage.

"Les investissements dans l'apprentissage des langues et les échanges interpersonnels renforceront considérablement la capacité des entreprises kenyanes à cibler et à pénétrer efficacement le marché chinois", a-t-il ajouté.

 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139446116.htm
 
 
 

 

La coopération économique Chine-ASEAN forte et résiliente, avec un énorme potentiel, selon le MAE chinois (SYNTHESE)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-17 à 19:10
 

BEIJING, 17 octobre (Xinhua) -- La coopération économique entre la Chine et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) est forte et résiliente, avec un énorme potentiel, a déclaré vendredi le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi.

M. Wang a émis ces remarques dans une interview exclusive accordée à Xinhua après s'être entretenu la semaine dernière avec Luhut Binsar Pandjaitan, envoyé spécial du président indonésien, et Teodoro Locsin, ministre philippin des Affaires étrangères, dans la province chinoise du Yunnan (sud-ouest), et a conclu sa tournée en Asie du Sud-Est, qui l'a conduit au Cambodge, en Malaisie, au Laos, en Thaïlande et à Singapour.

M. Wang a noté qu'un nouveau modèle de développement économique caractérisé par une "double circulation", dans lequel les marchés nationaux et étrangers se complètent et se renforcent mutuellement, avec le marché intérieur comme pilier, a été un déploiement stratégique majeur du gouvernement chinois.

"La Chine encouragera un développement de haute qualité et construira un nouveau système d'économie ouverte d'un niveau supérieur", a déclaré M. Wang. "L'échelle du marché intérieur sera encore élargie. La combinaison des marchés nationaux et internationaux sera plus étroite. Il y aura plus de place pour la coopération entre les pays et la Chine."

Les pays de l'ASEAN sont les mieux placés pour tirer parti du nouveau modèle de développement de la Chine et saisir l'opportunité, a noté M. Wang, ajoutant qu'ils étaient également les mieux placés pour accroître leurs avantages mutuels et réaliser une reprise économique et un meilleur développement avec la Chine.

La taille énorme du marché chinois profitera d'abord à ses voisins, offrant aux pays de l'ASEAN un marché d'exportation plus large, a déclaré le ministre chinois.

La Chine est prête à travailler avec les pays de l'ASEAN pour mettre en œuvre un protocole amélioré de zone de libre-échange Chine-ASEAN et signer cette année le partenariat économique régional global, continuer à faire de l'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) et de l'Exposition Chine-ASEAN un succès, et importer davantage produits nécessaires en provenance des pays de l'ASEAN, a déclaré M. Wang.

En outre, la Chine profitera de l'année de coopération pour l'économie numérique Chine-ASEAN de cette année et de l'année de coopération pour le développement durable en 2021 comme des opportunités pour promouvoir la coopération dans des domaines émergents, tels que l'économie numérique, la fabrication intelligente, la technologie 5G, les mégadonnées et les villes intelligentes, développer de nouveaux formats et modèles, afin d'aider les pays de l'ASEAN à améliorer leur niveau d'industrialisation, à améliorer leur compétitivité de base et à rechercher de meilleures opportunités de développement dans la IVe révolution industrielle, a déclaré M. Wang.

La Chine est prête à aider davantage de pays à accéder aux vaccins, à les aider à surmonter l'épidémie et à apporter la contribution de la Chine à la sauvegarde de la vie, de la santé et de la sécurité des personnes dans la région et dans le monde.

Il a déclaré que la région de l'Asie de l'Est avait longtemps défendu les valeurs asiatiques de solidarité et de coordination, s'était conformée à la tendance de l'époque de la mondialisation, avait suivi la bonne voie du multilatéralisme et maintenu la structure régionale centrée sur l'ASEAN.

Cela a permis d'assurer le développement harmonieux et sain de la coopération dans la région de l'Asie de l'Est et d'obtenir des résultats importants et positifs, faisant de la région l'endroit qui présente la meilleure vitalité et le meilleur potentiel de développement au monde et qui a été le chef de file mondial de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et dans la poursuite du redressement dans la période post-pandémique, a déclaré M. Wang.

M. Wang a souligné que l'histoire et la réalité avaient témoigné que la structure de coopération régionale centrée sur l'ASEAN correspondait à la situation de la région, était largement reconnue par toutes les parties et possédait une forte vitalité.

Le ministre chinois des Affaires étrangères a également mentionné que la Chine était le premier grand pays à adhérer au traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est et à forger un partenariat stratégique avec l'ASEAN, ainsi que la première économie majeure à créer une zone de libre-échange avec l'ASEAN.

Le développement et l'intensification continus des relations entre la Chine et l'ASEAN ont fortement favorisé la stabilité et la prospérité de cette région, a déclaré M. Wang.

M. Wang a noté que la Chine continuerait à se joindre aux pays de l'ASEAN pour s'en tenir à un multilatéralisme présentant les caractéristiques de l'Asie de l'Est, respecter les principes de base de la coopération régionale et préserver le cadre mûr de la coopération régionale, de manière à apporter des contributions positives à une paix durable et au développement prospère de la région de l'Asie de l'Est.

M. Wang a également déclaré que dans le monde actuel, les technologies de l'information avaient progressé à pas de géant. Les nouvelles formes d'entreprises et les nouveaux modèles de technologie numérique tels que le commerce électronique, les vidéoconférences, les soins médicaux en ligne et l'éducation en ligne sont devenus les nouvelles forces motrices pour se prémunir contre les effets négatifs de la pandémie et promouvoir la reprise.

Toutefois, M. Wang a souligné que les fréquentes cyberattaques et une "intimidation aux données" endémique avaient fait de la sécurité des données une préoccupation générale et commune à tous les pays. Dans ces circonstances, l'initiative mondiale sur la sécurité des données proposée par la Chine est devenue la solution chinoise à ce problème.

Lors de la 53e réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN et des réunions connexes en septembre, les Philippines, représentant les pays de l'ASEAN, ont déclaré que la proposition de la Chine reflétait les préoccupations communes de tous les pays, et que les pays de l'ASEAN aimeraient se joindre à la partie chinoise pour faire avancer activement la coopération en matière de gouvernance numérique mondiale et de cybersécurité.

Le haut responsable chinois a déclaré que cette fois-ci, il avait fait des présentations approfondies sur la proposition aux dirigeants et aux ministres des Affaires étrangères de divers pays, qui l'avaient tous accueillie favorablement et approuvée, et avaient exprimé leur volonté de mener des recherches et des discussions plus approfondies, afin que des plans plausibles, spécifiques et détaillés puissent être formulés.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/17/c_139447572.htm

 

 

 

 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire