CHINE : RAPPROCHEMENT SINO-RUSSE POUR UN NOUVEL ORDRE MONDIAL

tourtaux-jacques Par Le 25/05/2021 0

Dans CHINE

Rapprochement sino-russe pour un nouvel ordre mondial

French.china.org.cn | Mis à jour le 25. 05. 2021 | Mots clés : COVID-19,pandémie,Russie

La réalisation d’efforts conjoints pour lutter contre la pandémie mondiale de COVID-19, l’opposition à la campagne de dénigrement des Etats-Unis et de l’Occident, mais aussi la préparation de possibles discussions de plus haut niveau feront probablement partie de l’agenda de Yang Jiechi, un diplomate chinois en visite cette semaine en Russie. 

D’après les experts, le rapprochement de la Chine et de la Russie est motivé par la pression externe exercée par l’Occident et des besoins internes respectifs. De plus, la tactique des Etats-Unis consistant à offrir des « carottes » à la Russie et à semer la discorde entre la Chine et la Russie ne peut qu’échouer. 

Yang Jiechi, un membre du Bureau politique du Comité central (CC) du Parti communiste de Chine (PCC) et directeur du Bureau de la Commission des affaires étrangères du CC du PCC, rencontrera Nikolaï Patrouchev, le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, à l’occasion du 16e cycle de consultations sur la sécurité stratégique Chine-Russie, qui se déroulera mardi en Russie.

« Alors que le COVID-19 reste une menace, les hauts responsables de Chine et de Russie s’entretiendront sur la réalisation d’efforts conjoints pour lutter contre le virus. Un autre sujet important pourrait être la façon de gérer l’oppression de l’Occident et la campagne actuelle de dénigrement contre la Chine et la Russie », indique Cui Heng, un chercheur du Centre pour les études sur la Russie de l’Université normale de la Chine de l’Est. 

Selon lui, Yang Jiechi et les responsables russes pourraient également évoquer plus en détail les visites des principaux dirigeants des deux pays cette année. « Cette année marque le 20e anniversaire de la signature du Traité de bon voisinage et de coopération amicale entre la République populaire de Chine et la Fédération de Russie. Il devrait y avoir une augmentation des interactions et un rapprochement des liens bilatéraux », fait-il remarquer.

La visite de Yang Jiechi en Russie survient après que le président chinois Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine ont participé la semaine dernière à la cérémonie de mise en chantier de projets majeurs de coopération en matière d’énergie nucléaire et exprimé un soutien ferme réciproque. Le président Poutine a également souligné que les relations entre les deux pays avaient « atteint leur plus haut niveau historique ».

Il semble que la relation entre l’Occident et les nouvelles économies émergentes représentées par la Chine et la Russie se trouve dans une impasse. Le lien étroit ainsi que la coopération stratégique réciproque entre la Chine et la Russie ont par ailleurs aidé ces dernières à résister aux attaques de l’Occident, note Cui Heng. 

« Toutefois, la pression et l’hostilité de l’Occident et des Etats-Unis constitue un environnement externe, qui pousse la Chine et la Russie à se rapprocher. La Chine et la Russie se rapprochent non seulement du fait d’une nécessité interne qui concerne leur coopération économique, mais également pour poursuivre leurs propres voies de développement », note-t-il. 

Le commerce entre la Chine et la Russie a dépassé les 107,7 milliards de dollars US (88,1 milliards d’euros) en 2020 et les experts estiment que celui-ci pourrait dépasser cette année les 130 milliards de dollars, étant donné la hausse des prix des marchandises en vrac.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-05/25/content_77525393.htm

 

La Chine est prête à renforcer sa coordination avec l'Iran et à protéger leurs intérêts communs, déclare Xi Jinping

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-25 à 04:04

BEIJING, 24 mai (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine soutenait les demandes raisonnables de l'Iran concernant le Plan d'action global conjoint (JCPOA) sur la question nucléaire iranienne, et était prête à renforcer sa coordination avec l'Iran et à protéger les intérêts communs des deux parties.

Il a tenu ces propos au cours d'une conversation téléphonique avec le président iranien Hassan Rohani.

M. Xi a noté que la Chine et l'Iran avaient fait preuve d'unité et d'entraide, et avaient lutté ensemble contre la pandémie de COVID-19, ce qui avait permis à la coopération pragmatique bilatérale de produire des résultats positifs.

Les deux pays se soutiennent mutuellement et fermement sur toutes les questions relatives à leurs préoccupations majeures et à leurs intérêts fondamentaux respectifs, ont considérablement consolidé leur confiance stratégique mutuelle, et ont résolument défendu l'équité et la justice internationales, a déclaré M. Xi.

Notant que cette année marquait le 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'Iran, le président chinois a souligné que les relations bilatérales entraient à présent dans une période cruciale de leur histoire, et devaient s'appuyer sur les réalisations passées et se tourner vers l'avenir.

La Chine attache une grande importance à ses relations avec l'Iran, et est disposée à travailler avec la partie iranienne pour faire de ce 50e anniversaire une occasion de renforcer leur coopération dans divers domaines, ainsi que pour promouvoir un développement solide et constant de leur partenariat stratégique global, a-t-il affirmé.

La Chine continuera de soutenir fermement l'Iran dans la sauvegarde de sa souveraineté et de sa dignité nationales, et est prête à lui apporter toute l'assistance dont elle sera capable pour l'aider dans sa lutte contre la pandémie et permettre au peuple iranien à vaincre le virus, a-t-il déclaré.

M. Xi a indiqué que la Chine continuerait également de jouer un rôle constructif dans la promotion d'un règlement rapide et juste de la question palestinienne, et qu'elle était prête à travailler de concert avec l'Iran pour renforcer leur communication et leur coopération dans les affaires régionales et internationales et promouvoir conjointement la sécurité et la stabilité régionales.

Pour sa part, M. Rohani a déclaré que la Chine avait non seulement réussi à contrôler la pandémie sur son territoire, mais avait également fourni à l'Iran et à d'autres pays une aide et un soutien précieux face au virus, ce dont l'Iran est sincèrement reconnaissant.

Notant que les deux pays avaient toujours maintenu une coopération amicale depuis l'établissement de leurs relations diplomatiques il y a 50 ans, il a indiqué que l'Iran adhérait fermement au principe politique d'une seule Chine, et soutenait fermement la Chine dans la défense de sa souveraineté nationale et de son intégrité territoriale.

L'Iran est prêt à travailler de concert avec la Chine pour renforcer leur coopération stratégique, élargir leur coopération mutuellement profitable dans des domaines tels que l'économie, le commerce et l'énergie, et promouvoir ensemble la coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", a-t-il déclaré.

Le plan de coopération globale récemment signé par les deux pays a ouvert de nouvelles perspectives d'avenir à leur coopération mutuellement profitable, a souligné M. Rohani.

L'Iran apprécie les positions justes de la Chine sur des questions régionales comme le JCPOA et le conflit israélo-palestinien, et espère maintenir une communication et une coordination étroites avec la partie chinoise afin de s'opposer conjointement à l'unilatéralisme et à l'hégémonisme, de sauvegarder leurs propres intérêts légitimes et de maintenir la paix et la sécurité régionales. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/25/c_139967428.htm

 

Xi Jinping entend bâtir une communauté de destin stratégique entre la Chine et le Vietnam

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-25 à 03:56

BEIJING, 24 mai (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine était prête à déployer des efforts avec le Vietnam pour faire des deux pays une communauté de destin avec une portée stratégique.

Il a tenu ces propos lors d'une conversation téléphonique avec son homologue vietnamien Nguyen Xuan Phuc, et demandé à ce dernier de transmettre ses sincères salutations au secrétaire général du Comité central du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong.

La Chine et le Vietnam sont liés par des montagnes et des rivières, a rappelé Xi Jinping, soulignant que l'amitié traditionnelle de "camaraderie et de fraternité" était le trésor commun des deux partis et des deux pays et que le bon voisinage était la tendance d'ensemble du développement des relations entre les deux partis et les deux pays.

A l'heure où le Parti communiste chinois s'apprête à célébrer son centenaire, la Chine a entamé une nouvelle marche pour construire pleinement un pays socialiste moderne, et de son côté, le Vietnam s'efforce également de réaliser ses deux objectifs du centenaire, a-t-il encore noté.

La Chine et le Vietnam, a suggéré Xi Jinping, doivent considérer et traiter les relations entre les deux partis et les deux pays dans une perspective stratégique et à long terme et définir la bonne direction pour que les relations sino-vietnamiennes progressent.

Le Parti communiste chinois et le gouvernement chinois adhèrent fermement à une politique amicale envers le Vietnam et apprécient le fait que la nouvelle direction du Vietnam continue d'accorder la priorité absolue aux relations avec la Chine dans sa politique étrangère, a-t-il noté.

Xi Jinping a ajouté que la Chine était disposée à travailler de concert avec le Vietnam pour rester fidèle à l'aspiration initiale de leur amitié traditionnelle, garder à l'esprit les idéaux et les missions historiques partagés par les deux partis, et rendre continuellement leur coopération stratégique globale plus pertinente dans la nouvelle ère, afin de stimuler un nouvel élan au développement des relations entre les deux partis et les deux pays ainsi qu'à leurs causes socialistes.

Affirmant que les deux pays devaient continuer à tirer profit des avantages particuliers de leurs échanges inter-partis pour approfondir le partage d'expériences sur la gouvernance de l'Etat, il a suggéré que le Comité de pilotage de la coopération bilatérale joue pleinement son rôle de coordination et de promouvoir une synergie de haute qualité entre l'Initiative chinoise "la Ceinture et la Route" et le plan "Deux couloirs et un cercle économique" du Vietnam.

Xi Jinping a également appelé aux efforts concertés pour développer continuellement le commerce bilatéral, accélérer la connexion des infrastructures et exploiter pleinement le potentiel de coopération des nouvelles formes commerciales et des nouvelles forces motrices, afin de mieux servir le développement économique et social des deux pays.

Les deux pays, a-t-il poursuivi, doivent aussi renforcer les échanges entre les peuples, accélérer la mise en oeuvre de projets bénéficiant de l'aide de la Chine pour le bien-être public du Vietnam et apporter davantage de résultats de leur coopération gagnant-gagnant aux peuples des deux pays.

Selon Xi Jinping, la Chine et le Vietnam doivent également perpétuer la bonne tradition d'unité et de soutien mutuel, s'unir pour gérer et contrôler efficacement la pandémie de COVID-19 et protéger de manière substantielle la vie et la santé de leur population.

La Chine, a-t-il conclu, est prête à continuer à fournir autant d'assistance dans la mesure de ses capacités à la lutte du Vietnam contre la pandémie.

De son côté, le président vietnamien Nguyen Xuan Phuc a transmis les salutations cordiales du secrétaire général Nguyen Phu Trong à Xi Jinping et a chaleureusement félicité le Parti communiste chinois pour son centenaire.

Il a souligné que sous la forte direction du Parti communiste chinois avec Xi Jinping en son centre, la Chine a surmonté l'impact de l'épidémie de COVID-19 et remporté la victoire dans les trois grandes batailles de la lutte contre la pandémie, de la restauration de l'économie et de la réduction de la pauvreté, et que la vie du peuple chinois n'a jamais été aussi heureuse qu'aujourd'hui.

Le Vietnam félicite sincèrement la Chine pour sa grande transformation réussie, qui lui a permis de passer d'un pays qui s'est relevé à un pays qui s'est enrichi et qui devient plus fort, a poursuivi le président vietnamien, souhaitant que la Chine accomplisse des réalisations encore plus grandes dans son parcours vers son prochain objectif des deux centenaires.

Notant que le Vietnam et la Chine étaient des frères et des voisins proches, il a déclaré que son pays soutenait toujours la Chine socialiste dans son renforcement, poursuivrait fermement une politique étrangère indépendante et continuerait à faire progresser résolument son amitié avec la Chine.

Le Vietnam, a-t-il ajouté, est prêt à mettre en oeuvre avec sérieux les consensus de haut niveau entre les deux pays, à intensifier les échanges politiques, à renforcer la solidarité et la confiance mutuelle, et à approfondir la coopération gagnant-gagnant dans des domaines tels que l'économie, le commerce, la lutte contre l'épidémie et les échanges entre les jeunes et les peuples des deux pays, ainsi qu'au niveau local.

Cela aidera à élever les relations entre les deux partis et les deux pays à un nouveau niveau et contribuera à la paix régionale et au développement de la cause socialiste, a conclu le président vietnamien. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/25/c_139967426.htm

 

Chine : le Xinjiang dénonce le soi-disant "tribunal ouïgour" comme un piétinement du droit international

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-25 à 22:05


(Xinhua/Xing Guangli)

BEIJING, 25 mai (Xinhua) -- Un porte-parole de la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest) a fortement condamné et rejeté mardi le soi-disant "tribunal ouïgour" qui tente de tenir une "audience" sur les allégations de "génocide" dans la région.

Le porte-parole, Xu Guixiang, a déclaré que le "tribunal ouïgour" n'avait aucune base juridique ni aucun effet selon les lois internationales et les pratiques de justice pénale pertinentes.

"Tout soi-disant 'verdict' ou 'décision' du 'tribunal' n'est rien d'autre qu'un bout de papier gaspillé", a-t-il annoncé lors d'un point de presse organisé à Beijing.

Le "tribunal ouïgour", créé par les forces anti-chinoises américaines et occidentales en collusion avec le "Congrès ouïgour mondial" et d'autres organisations du "Turkestan oriental", est un pseudo-tribunal mis en place pour attaquer et salir le Xinjiang et s'immiscer dans les affaires intérieures de la Chine, a déclaré le porte-parole.

Il a ajouté qu'il était tout simplement absurde de voir un tribunal illégal tenir une "audience" sur le mensonge du siècle.

"C'est un grave piétinement du droit international, une grave profanation des vraies victimes du 'génocide', et une grave provocation envers les 25 millions de personnes de tous les groupes ethniques du Xinjiang", a-t-il déclaré. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/25/c_139969234.htm

Le PCC a libéré la Chine du colonialisme et de la pauvreté pour la faire entrer dans la croissance économique, selon un ancien diplomate égyptien (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-25 à 16:00


(Xinhua/Wu Huiwo)

LE CAIRE, 25 mai (Xinhua) -- Le Parti communiste chinois (PCC) est un "parti de réalisations", qui a libéré la Chine du colonialisme et de la pauvreté pour la faire entrer dans la prospérité et la croissance économique, a salué Mohamed Noman Galal, ancien ambassadeur d'Egypte en Chine, dans une récente interview à Xinhua.

Il "a remporté de nombreux succès au cours de sa lutte depuis sa création en 1921, le plus important étant la réforme et l'ouverture qui ont aidé l'économie chinoise à devenir la deuxième plus grande au monde", selon lui.

Le PCC célèbre son centenaire le 1er juillet de cette année.

M. Galal, qui est aujourd'hui membre du Conseil égyptien des Affaires étrangères, a salué le succès du PCC dans la gestion et la résolution de la crise du nouveau coronavirus en un temps record.

Il a souligné que "l'économie chinoise ne s'était pas arrêtée malgré la pandémie", décrivant le peuple chinois comme sérieux, persévérant, travailleur et patient, ce qui a aidé le pays à lutter contre l'épidémie.

L'ancien diplomate a rappelé que la Chine a élaboré des plans quinquennaux successifs pour sa réforme économique. A cela, le président chinois Xi Jinping a ajouté à l'expérience chinoise l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), qu'il considère comme l'une des initiatives les plus importantes au monde.

La Chine a lancé l'ICR en 2013 dans le but de rechercher des bénéfices mutuels entre les pays y participant.

Mohammed Noman Galal a estimé que grâce à l'ICR, la Chine a établi des partenariats gagnant-gagnant avec d'autres nations et a beaucoup contribué au processus de développement en Afrique, y compris en Egypte.

"La Chine n'est pas et ne sera pas un pays exploiteur, car la civilisation chinoise est fondée sur la coopération et la construction conjointe avec d'autres pays", a assuré l'ancien diplomate, soulignant que parmi les principes fondamentaux qui gouvernent la Chine figurent la quête de la paix et l'opposition à toute agression.

"L'idée du colonialisme est rejetée dans la société et la civilisation chinoises", a relevé M. Galal.

Il a dit compter de nombreux amis chinois lorsqu'il était ambassadeur d'Egypte en Chine et a récemment écrit un certain nombre de livres sur ce pays ainsi que sur les relations sino-égyptiennes, mettant l'accent sur les liens solides entre les deux peuples et civilisations.

Ce qu'il dit avoir le plus apprécié en Chine, "c'est le principe de la punition : celui qui commet une erreur est puni sans rechigner, même s'il s'agit d'un fonctionnaire", se souvient l'ancien diplomate.

M. Galal s'attend à ce que le PCC continue de mener la Chine vers de nouveaux succès.

"Je m'attends à ce que le progrès économique à la chinoise se poursuive, que le niveau de vie du peuple chinois augmente encore et que la Chine continue d'être l'usine du monde", a-t-il conclu. Fin

   1 2 3 4  
 
http://french.xinhuanet.com/2021-05/25/c_139968685.htm
 

 

L'amour pour le peuple fait la force des communistes chinois, selon un chef de parti français (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-05-24 à 11:21

BEIJING, 24 mai (Xinhua) -- Les communistes chinois ont accompli de grandes réalisations dans le développement du pays en respectant leur engagement "tout pour le peuple", a récemment déclaré Jacques Cheminade, président du parti politique français Solidarité et Progrès, à Xinhua via un lien vidéo.

Pour le Parti communiste chinois (PCC), l'amour pour le peuple n'est pas seulement un engagement politique, mais aussi la source de la force de tous les membres du parti, a-t-il estimé.

Selon lui, un parti politique doit être au fait et entretenir un lien avec l'histoire de son propre pays, et c'est exactement ce que fait le PCC.

"En Chine, il y a une vision du futur nourrie par le passé, par l'histoire chinoise", a affirmé M. Cheminade, prenant comme exemple l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR).

En 2019, le dirigeant de Solidarité et Progrès s'est rendu pour la première fois en Chine et a participé au Forum économique euro-asiatique à Xi'an, capitale de la province du Shaanxi, dans le nord-ouest de la Chine.

Au cours de son voyage, il a remarqué que le niveau de vie de la population locale avait augmenté incroyablement vite et que les Chinois étaient plus optimistes quant à leur avenir que les Occidentaux.

Evoquant les relations entre la France et la Chine, M. Cheminade a exprimé son espoir que les deux pays soient capables de tisser un lien plus rationnel et actif dans la sauvegarde du multilatéralisme. "C'est en construisant le multilatéralisme par différentes voies que nous parviendrons au même engagement pour le développement de tous", a-t-il souligné.

En mars 2021, il a cosigné une déclaration avec des experts de différents pays, appelant l'Occident à regarder en face les acquis de développement de la Chine et à renforcer leur coopération avec ce pays asiatique.

Dénonçant la propagande antichinoise organisée par certains pays occidentaux, M. Cheminade a rappelé que la Chine n'a jamais imposé à autrui son propre système politique.

Face aux situations défavorables créées par l'Occident, la Chine a également fait preuve de patience et de bonne volonté politique, a-t-il ajouté, saluant "le sens du bien-être commun" du PCC et du peuple chinois. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-05/24/c_139966280.htm

 

 

 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire