CHINE - REPUBLIQUE DE COREE : MISE EN BIERE DE 109 DEPOUILLES DE MARTYRS CHINOIS DE LA GUERRE DE COREE (1950-1953)

tourtaux-jacques Par Le 01/09/2021 0

Dans CHINE

République de Corée : mise en bière de 109 dépouilles de martyrs chinois de la Guerre de Corée

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-01 à 14:52


(Xinhua/Wang Jingqiang)

INCHEON (République de Corée), 1er septembre (Xinhua) -- Les dépouilles de 109 soldats chinois morts dans la Guerre de Corée (1950-1953) ont été mises en bière mercredi avant leur prochaine restitution à la Chine, a annoncé le ministère de la Défense de la République de Corée.

La cérémonie a été organisée à Incheon, à l'ouest de la capitale Séoul.

Ces restes, extraits de six régions du pays entre 2019 et 2020, seront restitués à la Chine conformément à un accord de transfert de dépouilles de martyrs chinois tombés pendant la Guerre de Corée, signé en 2014 entre la République de Corée et la Chine, selon le ministère.

De 2014 à 2020, la République de Corée a restitué les dépouilles de 716 martyrs chinois, à savoir 437 en 2014, 68 en 2015, 36 en 2016, 28 en 2017, 20 en 2018, dix en 2019 et 117 en 2020.

La cérémonie de restitution de cette année, la huitième, sera organisée jeudi à l'aéroport international d'Incheon.

Les Volontaires du peuple chinois (VPC) ont combattu avec l'armée de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pendant la Guerre de Corée contre l'armée de la République de Corée et les forces des Nations Unies dirigées par les Etats-Unis. Fin

 

2 3   
 
http://french.news.cn/2021-09/01/c_1310161541.htm

 

Xi Jinping appelle les jeunes responsables à renforcer leur loyauté et leurs compétences pour les missions importantes

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-01 à 20:28


(Xinhua/Shen Hong)

BEIJING, 1er septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a appelé mercredi les jeunes responsables à consolider leurs idéaux, à rester fidèles au Parti, à rechercher la vérité à partir des faits, à assumer des responsabilités et à s'efforcer de devenir le pilier d'une société auquel le Parti et le peuple font confiance en attribuant les missions importantes.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors de l'ouverture d'une session de formation de responsables jeunes et plus âgés à l'Ecole du Parti du Comité central du PCC (Ecole nationale d'administration). Fin

   1 2   
 
http://french.news.cn/2021-09/01/c_1310162046.htm
 

 

Aghanistan : les talibans disent souhaiter une solution pacifique au face-à-face dans le Panchir

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-01 à 20:46

KABOUL, 1er septembre (Xinhua) -- Le mollah Amir Khan Mutaqi, haut responsable taliban, a prôné mercredi une solution pacifique au face-à-face dans la province du Panchir, appelant les Panchiris à aider à stabiliser la paix et la sécurité en Afghanistan.

"L'émirat islamique a décrété une amnistie générale et il n'y a aucune raison de se battre. Assez de la guerre, arrêtons de nous battre et vivons en paix", a-t-il exhorté dans un tweet.

Le Panchir est la seule des 34 provinces du pays à échapper au contrôle des talibans depuis que la majorité des grandes villes, dont la capitale Kaboul, ont chuté entre leurs mains.

On fait état depuis lundi d'accrochages entre les talibans et leurs opposants dans des zones proches de la vallée du Panchir.

Ces derniers sont menés par Ahmed Massoud, fils d'Ahmed Shah Massoud, chef de la résistance aux talibans dans les années 1990. Selon certains, il serait en train de trouver une solution négociée à cette situation, tout en se tenant prêt à défendre la vallée.

Dans son tweet, le mollah Mutaqi a indiqué que les talibans, en dépit de l'envoi sur place de combattants, continueraient de dialoguer. Fin

 

http://french.news.cn/2021-09/01/c_1310162067.htm

 

La Chine publie une proposition pour protéger le cyberespace contre la désinformation

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-09-01 à 18:33

BEIJING, 1er septembre (Xinhua) -- Le Bureau de la Commission centrale des affaires du cyberespace a publié mercredi une proposition sur la protection du cyberespace contre la désinformation, en collaboration avec d'autres entités et plates-formes concernées.

Dans le cadre de la pandémie de COVID-19, le cyberespace chinois a été témoin de la circulation de diverses formes de désinformation, qui ont grossièrement trompé l'opinion publique et porté atteinte aux droits légitimes des internautes, indique la proposition.

Un consensus général s'est formé sur le fait que des efforts doivent être déployés pour résoudre le problème de la désinformation sur Internet et créer un écosystème purifié dans le cyberespace, ajoute la proposition.

Tous les sujets impliqués dans les activités sur Internet doivent se conformer aux lois, règlements et codes moraux publics pertinents et s'opposer résolument à la production et à la transmission de désinformation dans le cyberespace, souligne la proposition.

La proposition dresse également les grandes lignes des efforts visant à renforcer la responsabilité première des plates-formes d'Internet et à sensibiliser le public à l'état de droit et à la science afin de mieux exploiter l'Internet. Fin

http://french.news.cn/2021-09/01/c_1310161912.htm

 

La Chine enjoint aux Etats-Unis d’annuler un mandat contre un trafiquant de fentanyl

French.china.org.cn | Mis à jour le 01. 09. 2021 | Mots clés : fentanyl 

 

 

Mardi, le ministère chinois des Affaires étrangères a demandé aux Etats-Unis d’annuler son offre d’une récompense de 5 millions de dollars pour l’arrestation d’un ressortissant chinois décrit par les Etats-Unis comme un « trafiquant de drogue international », car cette mesure « sape les fondations de la coopération bilatérale de lutte contre le trafic de drogue et entrave la collaboration future ».

 

Répondant au nom de « Zhang », cette personne est suspectée d’avoir dirigé un réseau international de trafic de drogue entre 2013 et 2016, ayant mené à la mort par overdose de quatre Américains, a indiqué lundi le Département d’Etat des Etats-Unis, lequel note que Zhang a été accusé, entre autres, de trafic de drogue et de blanchissement international d’argent en 2018 aux Etats-Unis.

 

La Chine et les Etats-Unis enquêtent conjointement sur cette affaire depuis 2016. La Chine a réalisé un travail important en se basant sur les informations et les indices limités partagés par les Etats-Unis, a déclaré mardi Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

 

A la suite d’une enquête conjointe, il a été découvert que les produits chimiques en cause dans les affaires concernées « n’étaient pas des substances réglementées en Chine à cette époque et appartenaient aux produits chimiques ordinaires », a révélé le porte-parole. Wang Wenbin a souligné le fait que la Chine avait « demandé de façon répétée aux Etats-Unis de fournir des preuves de la violation des lois chinoises par Zhang, mais [que] les Etats-Unis n’ont pas encore répondu à cette demande ». 

 

Décrivant Zhang comme étant un « trafiquant de fentanyl », le Département d’Etat des Etats-Unis utilise seulement le terme « substances contrôlées et produits analogues » pour décrire le produit en cause.

 

« Les faits et les preuves doivent avoir la priorité pour déterminer les trafiquants de drogue internationaux. Le fait d’offrir une récompense pour l’arrestation d’un citoyen chinois, alors que les Etats-Unis sont pleinement conscients que cette récompense sera difficile à accomplir, sape gravement les fondations de la coopération sino-américaine en matière de lutte contre le trafic de drogues et les Etats-Unis doivent en assumer les conséquences », a expliqué Wang Wenbin.

 

« La Chine enjoint aux Etats-Unis de respecter la vérité, de révoquer immédiatement l’offre publique d’une récompense pour toute information sur ce ressortissant chinois et d’arrêter de dénigrer et d’attaquer la Chine », a enjoint le porte-parole. 

 

Selon les experts, la coopération dans la lutte contre le trafic de drogues devrait être mutuelle et basée sur le plein respect de la souveraineté notamment judiciaire de la Chine, et la façon dont les Etats-Unis gère cette affaire ne fera qu’apporter de nouveaux différends entre les deux pays.

 

« Il s’agit d’une déception et d’un signe de danger de voir les Etats-Unis pousser la coopération sino-américaine en matière de lutte contre le trafic de drogues sur la voie de la confrontation », note Li Haidong, un professeur de l’Institut des relations internationales affilié à l’Université des affaires étrangères de Chine.

 

« De façon similaire à la coopération sino-américaine dans d’autres domaines, notamment la lutte anti-épidémique, les changements climatiques et le développement économique, alors que la Chine est toujours à la recherche de méthodes pour limiter les divergences entre les deux pays, nous voyons que les Etats-Unis agissent de façon à réduire l’espace de coopération bilatérale et à amplifier le ton compétitif des deux pays, ce qui n’est pas positif pour les liens sino-américains », fait-il remarquer.

 

Wang Wenbin a rappelé que la Chine attachait une grande importance à la coopération avec les Etats-Unis dans la lutte contre le trafic de drogue, notamment face à la crise des opioïdes aux Etats-Unis. 

 

« La Chine a choisi d’adopter une posture humanitaire et de prendre la tête dans le recensement de tous les produits analogues liés au fentanyl dans les drogues contrôlées en mai 2019, afin d’aider les Etats-Unis à faire face aux abus de fentanyl, alors même que le trafic de fentanyl n’est pas un problème majeur en Chine », a-t-il souligné.

 

D’après les médias, les Etats-Unis ont particulièrement souffert des abus de fentanyl, mais plutôt que de se concentrer sur le problème de la toxicomanie sur son territoire, Washington a choisi d’accuser la Chine d’être la principale source de son problème.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-09/01/content_77727674.htm

 

 
 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire