CHINE : UN BEBE TIGRE BLANC DANS LE PARC ANIMALIER SAUVAGE DE SHANGHAI

tourtaux-jacques Par Le 21/01/2022 0

Dans CHINE

Chine: un bébé tigre blanc dans le Parc animalier sauvage de Shanghai

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 13:59

Le bébé tigre blanc "Xiaobai" dans le Parc animalier sauvage de Shanghai à Shanghai, dans l'est de la Chine, le 12 janvier 2022. (Xinhua/Zhang Jiansong)

Le bébé tigre blanc "Xiaobai" dans le Parc animalier sauvage de Shanghai à Shanghai, dans l'est de la Chine, le 12 janvier 2022. (Xinhua/Zhang Jiansong)

Le bébé tigre blanc "Xiaobai" dans le Parc animalier sauvage de Shanghai à Shanghai, dans l'est de la Chine, le 12 janvier 2022. (Xinhua/Zhang Jiansong)

Le bébé tigre blanc "Xiaobai" joue avec un bébé tigre de Sibérie dans le Parc animalier sauvage de Shanghai à Shanghai, dans l'est de la Chine, le 12 janvier 2022. (Xinhua/Zhang Jiansong)

Le bébé tigre blanc "Xiaobai" dans le Parc animalier sauvage de Shanghai à Shanghai, dans l'est de la Chine, le 12 janvier 2022. (Xinhua/Zhang Jiansong)

http://french.news.cn/photo/2022-01/21/c_1310421155.htm

 

Chine : la nouvelle génération de fusée porteuse Longue Marche-8 prête au lancement

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 18:10

WENCHANG, Hainan, 21 janvier (Xinhua) -- La Chine projette de lancer la nouvelle génération de sa fusée porteuse Longue Marche-8 Y2 entre fin février et début mars, depuis l'île méridionale de Hainan, ont déclaré vendredi des sources de l'Académie chinoise de technologie des lanceurs, le principal fabricant de fusées du pays.

La fusée est arrivée vendredi au Centre de lancement d'engins spatiaux de Wenchang après une semaine de transport maritime. Elle subira son assemblage final et des tests sur le site de lancement. Cette mission de Longue Marche-8 sera le premier lancement de fusée de la Chine cette année.

La Longue Marche-8, fusée porteuse moyenne à deux étages, mesure 50,3 mètres de long, avec une masse au décollage de 356 tonnes. Elle utilise du propergol liquide avec une charge utile de cinq tonnes en orbite héliosynchrone à une altitude de 700 km.

Conçue pour les lancements terrestres et maritimes, la fusée a effectué son vol inaugural le 22 décembre 2020, sur le site de lancement côtier de Wenchang.

La fusée a comblé le vide dans la capacité de lancement de la Chine en orbite héliosynchrone et a satisfait les besoins des missions de lancement à haute densité pour les engins spatiaux en orbite moyenne et basse. Fin

http://french.news.cn/2022-01/21/c_1310434849.htm

 

L'armée chinoise considère l'intrusion d'un navire de guerre américain comme une "grave provocation"

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 09:48

BEIJING, 21 janvier (Xinhua) -- Un porte-parole de l'armée chinoise a qualifié jeudi de grave provocation l'intrusion d'un navire de guerre américain dans les eaux territoriales chinoises.

Le destroyer lance-missiles américain USS Benfold a pénétré jeudi dans les eaux au large des îles Xisha, en mer de Chine méridionale, sans l'autorisation du gouvernement chinois.

Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, a déclaré qu'il ne s'agissait pas de "liberté de navigation" comme le prétendent les Etats-Unis, mais d'un acte qui a violé la souveraineté de la Chine et porté atteinte à la paix et à la stabilité de la mer de Chine méridionale.

M. Wu a indiqué que l'Armée populaire de libération avait dépêché des forces aériennes et navales pour surveiller le navire de guerre américain et le mettre en garde.

"L'armée chinoise condamne fortement et s'oppose résolument à l'acte des Etats-Unis", a-t-il martelé, indiquant que les comportements hégémoniques du navire de guerre américain ne peuvent être tolérés dans les eaux territoriales chinoises.

L'armée chinoise prendra toutes les mesures nécessaires pour répondre à toute menace et provocation, et protégera résolument la souveraineté et la sécurité du pays et sauvegardera la paix et la stabilité régionales, a déclaré le porte-parole. Fin

http://french.news.cn/2022-01/21/c_1310434087.htm

 

(Multimédia) Le principal coupable derrière le piège de la dette (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 17:00

Un billet de banque en dollar américain. (Xinhua/Liu Jie)

Ces pays occidentaux devraient réellement prendre soin du monde en développement, faire montre de leur sincérité pour offrir un appui indéfectible aux pays endettés, au lieu de ressortir le vieux truc du "piège de la dette chinois". Ou, à tout le moins, laisser faire ceux qui veulent vraiment tendre la main.

BEIJING, 21 janvier (Xinhua) -- Dans son best-seller "Confessions d'un tueur à gages économique", John Perkins explique comment il a été employé par une entreprise américaine pour convaincre des dirigeants dans le monde d'accepter de substantiels prêts pour infrastructures. Lorsqu'un tel tueur à gages réussit parfaitement son travail, écrit-il, "les prêts sont si importants que le débiteur est obligé de faire défaut sur ses remboursements au bout de quelques années".

Ce livre montre la pointe émergée d'un iceberg en ce qui concerne les dettes excessives infligées à l'échelle mondiale par les Etats-Unis, intentionnellement ou non, ainsi que par certains autres pays occidentaux et institutions financières. D'ordinaire, ça commençait par des taux d'intérêt bas, principalement parce que Washington le souhaitait, accroissant la dépendance des pays en développement vis-à-vis des marchés occidentaux. Mais ça a ensuite tourné au vinaigre lorsque les frais d'emprunt sont devenus tellement élevés que les débiteurs se sont retrouvés piégés. Fondamentalement, c'est l'hégémonie financière américaine en marche, sous la forme de la domination du dollar.

Parmi les victimes du siècle dernier, on trouve l'Afrique et l'Amérique latine. Dans les années 1970, de nombreux pays latino-américains voulant se développer ont emprunté à un grand groupe de créanciers dirigé par des banques privées américaines à des taux d'intérêt réels proches de zéro, avec les encouragements du gouvernement américain. Les dettes ont alors explosé.

Des années plus tard, toutefois, les Etats-Unis et l'Europe ont resserré leurs politiques monétaires, les banques privées commençant à raccourcir les périodes de remboursement et à appliquer des taux d'intérêt plus élevés. Les débiteurs latino-américains ont rapidement trouvé le fardeau insoutenable et ce qui a suivi a été une crise de la dette si grave et prolongée que l'ensemble des années 1980 a gagné le surnom de "décennie perdue".

Photo prise le 22 mai 2008 montrant Manhattan de la ville de New York. (Xinhua/Hou Jun)

L'histoire s'est répétée plus récemment. Lorsque les Etats-Unis se sont félicités au milieu des années 2010 de leur reprise économique après la crise financière mondiale de 2008 et ont décidé de mettre fin à leur programme de relance par assouplissement quantitatif, les taux ont fortement augmenté, alourdissant une fois de plus le fardeau de la dette des marchés émergents. Pire encore, les pays moins développés ont été écartés par les Etats-Unis lorsqu'il s'est agi d'attirer des financements internationaux, Washington ayant aspiré les dettes extérieures et donné du fil à retordre à d'autres demandeurs de fonds.

Prenons le Sri Lanka et la Malaisie. Leurs problèmes d'endettement sont principalement venus des marchés financiers dominés par l'Occident, entre autres, d'après un rapport du think tank britannique Chatham House. Face à ces problèmes, les marchés émergents n'avaient alors pas tant de choix pour trouver une issue. Au milieu des années 2000, le Sri Lanka pouvait obtenir peu de prêts concessionnels en dehors de la Chine, selon une étude de l'Université des sciences et technologies de Hong Kong. Il a dû obtenir des prêts commerciaux à taux d'intérêt élevés, principalement auprès de banques américaines et britanniques, et émettre des obligations souveraines internationales coûteuses, principalement achetées par des Américains.

Jusqu'à ce jour, les créanciers occidentaux détiennent toujours une grande partie des dettes étrangères des pays en développement. Selon un rapport publié par l'ONG britannique Jubilee Debt Campaign, 32% de la dette extérieure des Etats africains est due à des créanciers privés et 35% à des institutions multilatérales, avec 55% des paiements d'intérêt extérieurs dus aux créanciers privés. Ce sont ceux qui ne cessent de pérorer sur le dossier de la dette qui ont causé le problème de la dette en Afrique, a dit un jour le président mozambicain Filipe Nyusi.

Des enfants s'amusent à côté d'un puits donné par la Chine dans un village du Sénégal, le 11 septembre 2018. (Xinhua)

Pour les pays en développement, le développement durable est un moyen solide et efficace de se libérer des lourds fardeaux de la dette. C'est de cette façon que la Chine les a aidés à y parvenir ces dernières années.

Grâce à l'octroi de prêts visant à combler le déficit en matière d'infrastructures, ces pays en développement peuvent générer des emplois et des revenus, ces prêts jouant un rôle de catalyseur de croissance durable et non un fardeau. Ainsi, les pays en développement, déçus face aux mécanismes de prêt conçus par les élites occidentales dirigées par les Etats-Unis, se tournent vers les prêts de ce genre.

Parmi les prêts chinois accordés sur le continent africain entre 2000 et 2015, environ 40% sont octroyés à des projets énergétiques et 30% à des infrastructures de transport, selon la China Africa Research Initiative à l'Université Johns Hopkins.

Afin de soulager davantage la pression sur les débiteurs, la Chine a activement promu l'allègement de la dette par restructuration, suspension ou allègement. Elle soutient l'initiative visant à soulager la dette des pays africains et met activement en œuvre l'Initiative de suspension du service de la dette (ISSD) du G20 pour les pays les plus pauvres, en détenant le plus grand montant de report recensé au sein du G20. Après le déclenchement de la pandémie de nouveau coronavirus, la Chine a annoncé l'annulation de la dette de 15 pays africains sous la forme de prêts gouvernementaux sans intérêt qui devaient arriver à échéance fin 2020.

L'Exposition sur la coopération économique et commerciale Chine-Afrique, à Changsha, dans la province chinoise du Hunan (centre), le 26 septembre 2021. (Xinhua/Chen Zeguo)

Les chercheurs de l'Université Johns Hopkins ont également étudié 16 cas de restructuration de dette d'une valeur totale de 7,5 milliards de dollars dans dix pays africains entre 2000 et 2019. Ils ont découvert que la Chine avait annulé les arriérés cumulés d'au moins 94 prêts sans intérêt totalisant plus de 3,4 milliards de dollars. Elle a joué un rôle important dans la gestion par les pays africains de leurs dettes, selon cette étude.

Les actions de la Chine, toutefois, ont été ignorées par le monde occidental mené par les Etats-Unis, lequel n'a que peu contribué à l'allègement de la dette des pays en développement en ces moments si difficiles. Au contraire, il a fabriqué l'idée d'un soi-disant piège de la dette pour stigmatiser la Chine et l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR). Ce complot vise à maintenir leur hégémonie financière et à entraver le développement commun de la Chine ainsi que d'autres pays le long de l'ICR.

Ces pays occidentaux devraient réellement prendre soin du monde en développement, faire montre de leur sincérité pour offrir un appui indéfectible aux pays endettés, au lieu de ressortir le vieux truc du "piège de la dette chinois". Ou, à tout le moins, laisser faire ceux qui veulent vraiment tendre la main.

http://french.news.cn/2022-01/21/c_1310434783.htm

 

La confiance des Chinois en leur gouvernement dépasse les 90% (sondage)

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 13:08

CHICAGO, 20 janvier (Xinhua) -- Le niveau de confiance des Chinois en leur gouvernement atteint 91%, alors qu'il n'est que de 39% chez les Américains, selon le baromètre de confiance Edelman 2022 publié mardi.

Il s'agit de la 22e enquête annuelle de ce genre conduite par ce qui est le plus grand cabinet mondial de conseil en relations publiques.

Appuyée par Edelman Data & Intelligence et composée d'entretiens en ligne de 30 minutes menés du 1er au 24 novembre derniers, cette enquête a porté sur 36.000 répondants de 28 pays.

Parmi les quatre catégories couvertes par le baromètre (les entreprises, les ONG, le gouvernement et les médias), l'indice de confiance des Chinois a augmenté, tandis que celui des Américains a chuté. Globalement, l'indice de confiance des premiers a augmenté de 11 points à 83, tandis que celui des seconds a reculé de 5 points à 43.

A propos de la Chine, le baromètre cite plusieurs facteurs internes et externes pour expliquer pourquoi le soutien populaire a été si élevé au cours de l'année écoulée. Selon lui, la Chine a été la première grande économie à rouvrir et à prospérer après le déclenchement de la pandémie de nouveau coronavirus. Elle a été la seule grande économie à avoir connu une croissance en 2020, cet élan se poursuivant pendant la majeure partie de 2021.

De plus, le gouvernement chinois a fait des progrès dans d'autres domaines en 2021, comme la lutte contre la pollution et sa campagne anticorruption, selon le baromètre. Fin

http://french.news.cn/2022-01/21/c_1310434395.htm

 

Le président de l'Assemblée générale de l'ONU lance un appel solennel à la trêve olympique pendant les JO d'hiver de Beijing

French.xinhuanet.com | Publié le 2022-01-21 à 03:26

NEW YORK (Nations Unies), 20 janvier (Xinhua) -- Le président de l'Assemblée générale de l'ONU, Abdulla Shahid, a lancé jeudi un appel solennel à l'engagement en faveur de la trêve olympique pendant les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2022 qui se tiendront à Beijing, en Chine.

"En tant que président de l'Assemblée générale à sa 76e session, je lance un appel solennel à tous les Etats membres pour qu'ils démontrent leur engagement en faveur de la trêve olympique pour les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de Beijing 2022 et qu'ils entreprennent des actions concrètes aux niveaux local, national, régional et mondial pour promouvoir et renforcer une culture de paix et d'harmonie fondée sur l'esprit de la trêve", a déclaré M. Shahid, lors d'une session plénière de l'Assemblée générale.

"J'appelle également toutes les parties belligérantes des conflits armés actuels dans le monde à accepter résolument de véritables cessez-le-feu mutuels pendant la durée de la trêve olympique, offrant ainsi la possibilité de régler les différends de manière pacifique", a-t-il ajouté.

L'Assemblée générale a adopté le mois dernier une résolution exhortant les Etats membres des Nations Unies à observer la trêve olympique pendant toute la période allant du septième jour précédant le début des Jeux olympiques d'hiver de Beijing au septième jour suivant la fin des Jeux paralympiques d'hiver.

Le mouvement olympique aspire à contribuer à un avenir pacifique pour toute l'humanité grâce à la valeur éducative du sport, en particulier pour les jeunes, a dit M. Shahid, ajoutant : "Les jeux réuniront des athlètes de toutes les régions du monde dans le cadre de la plus grande des manifestations sportives internationales comme moyen de promouvoir la paix, la compréhension mutuelle et la bonne volonté entre les nations et les peuples - des objectifs qui font également partie des valeurs fondatrices des Nations Unies."

La trêve olympique est une tradition qui remonte à la Grèce antique, au huitième siècle avant J.-C.. Cette pratique a été relancée dans les années 1990. Fin

http://french.news.cn/2022-01/21/c_1310433478.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire