CHINE : UN COMPORTEMENT ET DES ACTES HÉGÉMONIQUES NE MÈNENT JAMAIS TRÈS LOIN

  • Par
  • Le 16/09/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE

Un comportement et des actes hégémoniques ne mènent jamais très loin

le Quotidien du Peuple en ligne | 16.09.2020 14h20 

Un comportement et des actes hégémoniques ne mènent jamais très loin
(Photo/Xinhua)

À lire aussi :

Il est impossible que les relations sino-américaines dévient de leur trajectoire à cause d'un petit groupe de politiciens américains. La Chine et les États-Unis ont une vision à long terme et adhèrent à une coexistence pacifique, un avantage mutuel et une approche gagnant-gagnant, ce qui est le bon choix en concordance avec les intérêts fondamentaux des deux pays.

Les États-Unis sont la seule superpuissance du monde d'aujourd'hui. Certains politiciens américains en profitent et s'appuient sur leur force et suscitent des troubles, dilapidant dans le même temps leur puissance nationale par des méthodes « autodestructrices » et poursuivant arbitrairement une politique de confrontation avec la Chine. Qu'il s'agisse d'une attaque à grande échelle pour discréditer la Chine, d'une ingérence flagrante dans ses affaires intérieures, d'une escalade continue de la répression politique des entreprises chinoises ou même de tentatives de perturber les échanges normaux et la coopération de la Chine avec d'autres pays, tout cela constituent des signes de perte de raison, de moralité et de crédibilité. Avec leur mentalité de guerre froide en constante expansion et leurs préjugés idéologiques, ils exercent une pression extrême mais prouvent surtout au monde que leur « hégémonisme » qui n'a aucune frontière finira par perdre le soutien des gens.

En raison des fréquentes provocations de certains politiciens américains, les relations sino-américaines sont aujourd'hui confrontées à la situation la plus grave depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. On peut penser que l'orientation des relations sino-américaines sera entièrement déterminée par l'« indice de folie » de certains politiciens américains, mais, de toute évidence, ils n'ont clairement pas saisi les règles de base du développement des relations entre les deux pays des dernières décennies. Qu'ils sachent que l'ère de l'intimidation de la Chine est révolue, tout comme l'ère de l'insouciance des tenants de l'hégémonisme est terminée. Dans ses relations avec les États-Unis, la Chine n'a jamais pris l'initiative de provoquer des incidents, mais elle n'a jamais perdu ses principes non plus. La Chine, qui a connu d'innombrables vagues de turbulences, est désormais plus capable et déterminée à faire face à divers risques et défis que jamais.

La Chine est un pays responsable et qui assume, et sa volonté de sauvegarder l'équité et la justice internationales est inébranlable. Les États-Unis ont provoqué unilatéralement des frictions économiques et commerciales, ont utilisé des moyens tels que l'imposition continue de droits de douane pour intimider économiquement la Chine et ont adopté des méthodes de pression extrême pour lui imposer leurs propres exigences déraisonnables. Dans l'optique de la sauvegarde des intérêts communs des deux pays et de la situation générale de l'ordre commercial mondial, la Chine a toujours mis l'accent sur le respect mutuel et l'égalité de traitement, a toujours insisté sur le règlement des différends par le dialogue et la consultation, a répondu aux préoccupations des États-Unis avec la plus grande patience et sincérité et a correctement géré les différends en cherchant un terrain d'entente tout en mettant de côté les différences. Une douzaine de séries de consultations économiques et commerciales sino-américaines de haut niveau ont été menées, et l'accord économique et commercial sino-américain de phase un a finalement été conclu. Les pressions extrêmes sur la Chine ne fonctionneront pas et les actes hégémoniques qui enfreignent ses droits et ses intérêts ne réussiront jamais. Que personne ne se fasse d'illusions sur des questions concernant les intérêts fondamentaux de la Chine. Le signal envoyé par les contre-mesures fermes de la Chine est très clair : la Chine n'échangera pas ses intérêts fondamentaux et ne sacrifiera pas sa souveraineté nationale, sa sécurité, pas plus qu'elle ne transigera sur ses bénéfices en échange d'un calme temporaire. Parce que l'expérience historique nous enseigne que face au pouvoir et à l'hégémonie, accepter de céder ne serait-ce qu'un doigt aboutit toujours finalement à la perte du bras entier.

Les relations sino-américaines doivent être fondées sur la coordination, la coopération et la stabilité. C'est un jugement important marqué par la responsabilité et la capacité à assumer. La Chine a toujours fait preuve de retenue stratégique et a fait face à l'impulsion et à l'anxiété des États-Unis avec calme et rationalité. Certains politiciens américains poursuivent ouvertement l'idée de « l'Amérique d'abord ». La Chine a quant à elle parfaitement compris la tendance générale de l'époque et s'est engagée à travailler avec des partenaires mondiaux pour former une coopération mutuellement avantageuse et mutuellement bénéfique et un modèle gagnant-gagnant ; certains politiciens américains tentent de fractionner artificiellement le système économique et le système d'innovation technologique mondiaux. La Chine insiste sur l'élargissement de l'ouverture et s'est engagée à construire une économie mondiale ouverte ; certains politiciens américains tentent de reconstituer une soi-disant alliance contre la Chine. La Chine, elle, est déterminée à travailler avec d'autres pays pour construire un nouveau type de relations internationales et une communauté avec un avenir partagé pour l'humanité, sur la base du respect mutuel, d'un traitement mutuel sur un pied d'égalité et en cherchant un terrain d'entente tout en mettant les différences de côté. En revanche, il ne fait aucun doute que l'arrogance et les préjugés des États-Unis ne conduiront qu'à leur propre auto-isolement. La Chine insiste pour "établir une juste position dans le monde et marcher sur la grande route du monde ». Son « cercle d'amis » s'élargira de plus en plus, et les perspectives de développement commun sont infiniment larges.

La Chine et les États-Unis forment une communauté d'intérêts mutuellement intégrée. La violation par les États-Unis des droits et intérêts de la Chine nuira inévitablement à leurs propres intérêts. Depuis le début de cette année, des sociétés américaines telles qu'Exxon Mobil, Honeywell, Tesla et Wal-Mart ont toutes étendu leurs investissements et leur coopération en Chine. Dans le même temps, une analyse du Rhodium Consulting Group américain a souligné que les entreprises étrangères parient actuellement sur le potentiel de consommation croissant de la Chine et le Wall Street Journal a rapporté que la reprise économique de la Chine est devenue un « refuge » pour de nombreuses entreprises américaines. Ces faits, qui n'ont pas manqué d'irriter les politiciens américains qui réclament un « découplage » avec la Chine, illustrent de manière indiscutable les vastes intérêts communs de la Chine et des États-Unis, qui ne peuvent être ignorés.

D'un point de vue mondial, le processus par lequel les États-Unis empiètent sur les droits et les intérêts d'autres pays avec leurs actes hégémoniques constitue également un processus de destruction continue du système international par la force. Face au fait que les États-Unis poussent à l'extrême l'égoïsme, l'unilatéralisme et l'hégémonisme, tout pays peut légitimement se demander s'il ne sera pas la prochaine cible à faire l'objet de persécutions, d'intimidations et de vol de la part des États-Unis. Face aux frictions économiques et commerciales provoquées par Washington, tous les pays ont répondu coup pour coup. Face au fait que les États-Unis contraignent ouvertement d'autres pays à choisir leur camp, de plus en plus de pays ne cachent plus leur répulsion face aux actions américaines. La chancelière allemande Angela Merkel a pour sa part clairement indiqué que si les États-Unis ne sont plus disposés à assumer les responsabilités d'une puissance mondiale, alors l'Europe doit réévaluer les relations euro-américaines. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a quant à lui déclaré sans ambages que les États-Unis ne cessent de menacer ou de brandir le gros bâton des sanctions, et que la Russie s'oppose à l'unilatéralisme dans les affaires internationales.

La tendance mondiale est irrésistible, inarrêtable. Ceux qui partagent les mêmes avantages avec le monde les conserveront. Il est impossible que les relations sino-américaines soient déviées de leur cours par un petit groupe de politiciens irresponsables. La Chine et les États-Unis ont une vision à long terme et adhèrent à une coexistence pacifique, un avantage mutuel et une approche gagnant-gagnant, ce qui est le bon choix et est conforme aux intérêts fondamentaux des deux pays.

( Par Zhong Sheng, Zhong Sheng est un pseudonyme souvent utilisé par le Quotidien du Peuple pour exprimer son point de vue sur la politique étrangère)

(Rédacteurs :孙晨晨, Yishuang Liu)

http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/n3/2020/0916/c31362-9760960.htm

 

 

Xi Jinping co-organise la réunion des dirigeants Chine-Allemagne-UE par liaison vidéo

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-14 à 20:50
 


(Xinhua/Li Tao)

BEIJING, 14 septembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a co-organisé, lundi soir à Beijing, une réunion des dirigeants Chine-Allemagne-Union européenne (UE) par liaison vidéo, avec la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

 

   1 2 3 4   

http://french.xinhuanet.com/2020-09/14/c_139367751.htm

 

 

 

Le Premier ministre Li Keqiang affirme que l'économie chinoise devrait atteindre une croissance positive en 2020

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-16 à 11:58
 

BEIJING, 16 septembre (Xinhua) -- Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré mardi que la Chine devrait atteindre ses principaux objectifs annuels et enregistrer une croissance positive du PIB en 2020.

M. Li a tenu ces propos lors du Dialogue virtuel spécial avec les entrepreneurs internationaux organisé par le Forum économique mondial, auquel plus de 500 chefs d'entreprise ont participé.

La Chine a réussi à contrôler efficacement le COVID-19 tout en assurant les besoins fondamentaux du peuple, a déclaré M. Li, soulignant que cela n'a pas été facile pour un pays en voie de développement avec une population de 1,4 milliard d'habitants.

"De telles réalisations n'ont été rendues possibles qu'au travers des efforts et des sacrifices extraordinaires du peuple chinois", a déclaré M. Li.

Dans l'état actuel des choses, l'économie s'est redressée, avec la création de plus de sept millions de nouveaux emplois dans les zones urbaines et rurales depuis le début de l'année, a-t-il noté, appelant à redoubler d'efforts pour surmonter les risques et les défis.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/16/c_139372183.htm

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire