CHINE : UNE ACTION COLLECTIVE DANS LE CADRE DES NATIONS-UNIES EST NECESSAIRE POUR RELEVER LES DEFIS MONDIAUX

  • Par
  • Le 20/09/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE

Une action collective dans le cadre des Nations Unies est nécessaire pour relever les défis mondiaux

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 13:22
 

BEIJING, 20 septembre (Xinhua) -- En prévision des réunions de haut niveau des Nations Unies prévues lundi, la communauté internationale attend des dirigeants du monde entier qu'ils fassent des efforts collectifs pour relever les défis mondiaux.

Cette année marque le 75e anniversaire des Nations Unies, qui se trouvent à nouveau à un moment crucial de l'histoire de l'humanité en raison de la montée de l'unilatéralisme et du protectionnisme.

"Alors que nous marquons le 75e anniversaire des Nations Unies, il est clair que le monde attend beaucoup de nous, en tant que principale plateforme de multilatéralisme et de coopération dans un système international fondé sur des règles", a déclaré le secrétaire général de l'ONU António Guterres lors de l'ouverture de la première séance plénière de la 75e session de l'Assemblée générale (AGNU).

Lundi, les Etats membres de l'ONU devraient adopter une déclaration réaffirmant leurs engagements en faveur d'un multilatéralisme revigoré.

Dans son discours d'ouverture de la réunion de l'AGNU, son président pour la 75e session Volkan Bozkir a affirmé que "le contexte dans lequel nous travaillons sert à nous rappeler la nécessité du système multilatéral et nous invite tous à utiliser la Charte des Nations Unies pour relever les défis collectifs qui se posent à nous", faisant référence à la pandémie de COVID-19.

Cette maladie qui fait des ravages dans le monde entier a infecté plus de 30 millions de personnes et en a tué près d'un million.

En ce moment critique se présente "une occasion sans précédent de reconstruire en mieux et de manière plus équitable. Pour l'Afrique, la voie que nous devons suivre est claire. L'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable est un modèle de coopération et de partenariat mondial", a estimé jeudi le président sud-africain Cyril Ramaphosa aux Nations Unies par vidéoconférence.

"Notre expérience du COVID-19 a vraiment démontré ce qui peut être réalisé si nous agissons et travaillons ensemble pour relever les défis mondiaux", a souligné M. Ramaphosa, qui est également président de l'Union africaine.

Dans le compte rendu de sa position sur le 75e anniversaire de l'ONU, la Chine a réaffirmé son engagement à sauvegarder le système de gouvernance mondiale centré sur l'ONU, les normes fondamentales des relations internationales sous-tendues par les buts et principes de la Charte des Nations Unies, l'autorité et la stature de l'ONU, et le rôle central que joue cette dernière dans les affaires internationales.

Bertrand Badie, spécialiste chevronné des relations internationales à l'Institut d'études politiques de Paris, a déclaré que face à l'unilatéralisme et à l'hégémonisme, tous les pays devraient s'engager en faveur du multilatéralisme en défendant les buts et principes de la Charte des Nations unies et du système international avec l'ONU en son centre.

Il a appelé à abandonner la mentalité de guerre froide et l'hégémonisme et à construire des relations internationales plus justes et plus équitables.

"Bien que l'ONU ait besoin d'être renforcée et réformée, elle joue un rôle irremplaçable dans des domaines tels que la promotion de la sécurité, la coopération économique et la coopération en matière de santé publique", a indiqué Liu Di, professeur à la Faculté des sciences sociales de l'Université de Kyorin à Tokyo.

Cavince Adhere, chercheur en relations internationales basé à Nairobi, a noté que le monde est confronté à des défis transfrontaliers, de la pandémie de COVID-19 au changement climatique, soulignant que tous les pays devraient renforcer la solidarité pour coordonner leurs efforts au lieu de poursuivre des actions unilatérales.

Ignacio Martínez Cortés, professeur de sciences politiques à l'Université nationale autonome du Mexique, a dit que le monde nécessite l'expérience de la Chine pour aider d'autres pays à sortir de la crise actuelle de santé publique et qu'il a besoin d'elle pour promouvoir le multilatéralisme dans le cadre des Nations Unies, ce qui illustre le concept de construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

"En ce 75e anniversaire, nous sommes confrontés à notre propre moment de 1945", a averti António Guterres, mettant l'accent sur le fait que selon lui, "nous devons faire preuve d'une unité sans précédent pour surmonter l'urgence d'aujourd'hui, faire en sorte que le monde bouge, travaille et prospère à nouveau, et que la vision de la Charte soit respectée".

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382659.htm

 

La Russie dément la reprise des sanctions de l'ONU contre l'Iran

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 20:34
 

MOSCOU, 20 septembre (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) n'a pris aucune mesure qui pourrait conduire à la reprise des précédentes sanctions contre l'Iran, a déclaré dimanche le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Cette déclaration a été faite peu après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo eut déclaré que "les Etats-Unis se félicitent du rétablissement de pratiquement toutes les sanctions de l'ONU précédemment levées contre la République islamique d'Iran" et que "les sanctions sont réimposées à l'Iran conformément au processus de retour en arrière prévu par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU".

"Maintenant, ils essaient de forcer tout le monde à mettre des lunettes de réalité augmentée 'made in USA' et à voir les événements autour de l'Iran et du Plan d'action global conjoint (PAGC, l'accord nucléaire iranien) exclusivement par leur prisme. Mais le monde n'est pas un jeu vidéo américain", peut-on lire dans le communiqué.

Prétendre que les sanctions de l'ONU contre l'Iran ont été rétablies est un "vœu pieux", a estimé le ministère, en exhortant la partie américaine à "avoir le courage de faire enfin face à la vérité et de cesser de parler au nom du Conseil de sécurité de l'ONU".

"Ce comportement débridé contraire au PAGC et à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies constitue un coup sérieux porté par les Etats-Unis à l'autorité du Conseil de sécurité des Nations Unies, une manifestation de mépris ouvert pour ses décisions et pour le droit international en général. C'est inacceptable", a-t-il souligné.

Les efforts pour maintenir et assurer la mise en œuvre durable du PAGC se poursuivront, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

"Les Etats-Unis ne devraient pas aggraver la situation, mais abandonner immédiatement leur projet de détruire le PAGC et de saper la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies", a-t-il ajouté.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139383196.htm

 

Le plus haut conseiller politique chinois déclare que les compatriotes des deux rives du détroit de Taiwan sont désireux de communiquer

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 20:41
 

XIAMEN, 20 septembre (Xinhua) -- Le plus haut conseiller politique chinois, Wang Yang, s'est adressé dimanche au 12e Forum du détroit dans la ville portuaire de Xiamen, dans la province du Fujian, via une liaison vidéo.

M. Wang, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois et président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, a félicité le forum pour son ouverture malgré le COVID-19 et une certaine obstruction de la part de Taiwan.

L'ouverture du forum et le grand nombre de participants de Taiwan ont pleinement démontré que les compatriotes des deux rives du détroit de Taiwan avaient un désir sincère et fort de communication et qu'aucune force ne pouvait l'arrêter, a déclaré M. Wang.

Le développement des relations entre les deux rives au cours des dernières décennies montre que les deux parties tirent profit des échanges, mais souffrent de l'isolement, a-t-il indiqué.

Certaines forces de Taiwan tentent d'entraver la communication et la coopération entre les deux rives, ce qui ne fera que nuire à Taiwan, a-t-il ajouté.

"L'indépendance de Taiwan", une voie qui ne mène nulle part, n'apportera que des risques insupportables à Taiwan, a déclaré M. Wang. "Nous ne tolérerons aucune atteinte à la souveraineté, à la sécurité et aux intérêts de développement de la Chine."

La partie continentale encourage le développement pacifique des relations entre les deux rives sur la base du Consensus de 1992 et améliorera encore les arrangements institutionnels, les politiques et les mesures au profit des compatriotes de Taiwan, a souligné M. Wang.

Il a exprimé l'espoir que les compatriotes des deux rives du détroit puissent assumer conjointement les responsabilités historiques de la réunification nationale et faire avancer la grande cause du renouveau national.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139383200.htm

 

TikTok espère que l'accord tripartite entre ByteDance, Oracle, Walmart résoudra les inquiétudes de l'administration américaine

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 12:51
 

LOS ANGELES, 19 septembre (Xinhua) -- La plateforme de partage de vidéos TikTok a déclaré samedi être "heureuse" qu'un accord conclu par sa société mère chinoise ByteDance avec Oracle et Walmart "résoudrait les inquiétudes sur la sécurité de l'administration américaine et réglerait les questions relatives à l'avenir de TikTok aux Etats-Unis".

La société basée à Los Angeles a publié un communiqué samedi après-midi, quelques heures après que le président américain Donald Trump a annoncé avoir approuvé un accord tripartite.

TikTok a révélé certains détails de cet accord qui a été remis lundi aux autorités et appuyé jusqu'à présent par la Maison Blanche, en disant qu'Oracle deviendra son "fournisseur de technologie de confiance" et que Walmart jouera un rôle dans le "partenariat commercial".

Le secrétaire du département américain du Commerce, Wilbur Ross, a noté que M. Trump prévoit jusqu'au 12 novembre pour résoudre les problèmes de sécurité nationale posés par TikTok. "S'ils le sont, les interdictions mises en place par l'ordonnance (présidentielle) pourront être levées", a affirmé M. Ross.

Un représentant de TikTok a indiqué vendredi dans un communiqué dont Xinhua a obtenu copie que l'entreprise de haute technologie basée à Los Angeles est en désaccord avec la décision du département américain du Commerce et qu'elle est déçue que celui-ci bloque le téléchargement et la mise à jour de l'application populaire à partir de dimanche.

Le ministère chinois du Commerce a souligné samedi être résolument opposé à la décision américaine de bloquer le téléchargement des applications WeChat et TikTok, exhortant les Etats-Unis à cesser immédiatement leurs brimades et à préserver les règles ainsi que l'ordre internationaux.

Sans la moindre preuve, les Etats-Unis ont utilisé à plusieurs reprises la puissance étatique pour opprimer ces deux entreprises pour des raisons injustifiées, ce qui a gravement perturbé leurs activités commerciales normales, a sapé la confiance des investisseurs internationaux dans l'environnement d'investissement américain et a porté atteinte à l'ordre économique et commercial mondial normal, a déploré le ministère dans un communiqué.

La position du département du Commerce fait suite au décret du 6 août de M. Trump interdisant toute transaction américaine avec ByteDance à partir de 45 jours. Un ordre similaire a été émis pour WeChat, qui appartient au géant chinois de la technologie Tencent.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382642.htm

 

Le Japon a démenti la possibilité d'un appel téléphonique entre son PM et la dirigeante de Taiwan

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 14:01
 

BEIJING, 20 septembre (Xinhua) -- Le Japon a clairement informé la Chine que son Premier ministre ne communiquerait pas par téléphone avec Tsai Ing-wen comme l'ont rapporté les médias, a indiqué samedi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

D'après des reportages des médias, lors d'une réunion avec Mme Tsai tenue vendredi à Taiwan, l'ancien Premier ministre japonais Yoshiro Mori a exprimé la volonté du dirigeant japonais actuel de communiquer avec Mme Tsai par téléphone si possible.

"Nous avons pris note de ces reportages, et avons des explications au Japon", a indiqué M. Wang en réponse à une question de média. "La partie japonaise a clairement indiqué que son Premier ministre ne communiquerait pas avec Mme Tsai par téléphone comme les médias l'ont rapporté. Ce que les médias ont dit n'aura jamais lieu". Fin

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139382710.htm

 

Etats-Unis : Donald Trump exhorte les républicains à confirmer "sans délai" la nomination d'un nouveau juge à la Cour suprême

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-20 à 00:59
 

WASHINGTON, 19 septembre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump a exhorté samedi les républicains à confirmer "sans délai" la nomination d'un nouveau juge à la Cour suprême pour remplacer Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi soir à l'âge de 87 ans.

"Nous avons été placés dans cette position de pouvoir et d'importance pour prendre des décisions pour le peuple qui nous a si fièrement élus, dont la plus importante est depuis longtemps considérée comme la sélection des juges de la Cour suprême des Etats-Unis. Nous avons cette obligation, sans délai", a tweeté le président américain.

Mme Ginsburg est morte de complications dues à un cancer du pancréas métastatique, a déclaré la Cour suprême dans un communiqué de presse, ajoutant qu'une inhumation privée aura lieu au cimetière national d'Arlington, sans révéler la date précise de la cérémonie.

Deuxième femme juge à la Cour suprême dans l'histoire des Etats-Unis et avocate de l'égalité de protection juridique des femmes, Mme Ginsburg a été nommée à la magistrature en 1993 par le président de l'époque, Bill Clinton, et est devenue au fil des années la juge libérale la plus éminente de la plus haute juridiction du pays.

La mort de Mme Ginsburg a déclenché une lutte partisane féroce au Capitole sur la question de savoir s'il fallait confirmer un candidat à moins de 50 jours de l'élection présidentielle.

Alors que les démocrates ont insisté pour qu'un nouveau juge soit choisi par le président élu par les électeurs lors de l'élection du 3 novembre - faisant ainsi écho à la dernière volonté de Mme Ginsburg - les républicains ont promis un vote rapide au Sénat pour donner le feu vert à la personne nommée par M. Trump avant le jour du scrutin, afin que la majorité conservatrice sur le banc puisse être encore consolidée.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/20/c_139381868.htm


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire