CHINE : XI JINPING APPELLE A UNE COOPERATION INTERNATIONALE EN MATIERE DE VACCINS

tourtaux-jacques Par Le 09/08/2021 0

Dans CHINE

 

Xiplomatie : Xi Jinping appelle à une coopération internationale en matière de vaccins

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 13:20

BEIJING, 9 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping attache une grande importance à la distribution juste et raisonnable des vaccins contre le nouveau coronavirus à travers le monde, car ceux-ci sont cruciaux pour la lutte contre la pandémie qui fait toujours rage.

Sous sa direction, la Chine a assumé ses responsabilités en tant que pays majeur et a promu une coopération vaccinale mondiale. Elle a fait don de vaccins à plus de 100 pays et en a exporté vers plus de 60, le montant total dépassant 770 millions de doses, soit le premier au monde.

A diverses occasions bilatérales et multilatérales, M. Xi a appelé à une plus étroite coopération internationale en matière vaccinale. Voici quelques extraits de ses remarques.

Le 18 mai 2020

S'adressant par liaison vidéo à l'ouverture de la 73e session de l'Assemblée mondiale de la santé, M. Xi a déclaré : "Quand le développement et le déploiement d'un vaccin contre la COVID-19 seront disponibles en Chine, ce sera un bien public mondial".

"Il s'agira de la contribution chinoise à l'accessibilité et l'abordabilité du vaccin dans les pays en développement", a-t-il ajouté.

Le 21 novembre 2020

S'adressant au sommet des dirigeants du G20 de Riyad par liaison vidéo, M. Xi a indiqué que la Chine soutient et participe activement à la coopération internationale sur les vaccins contre la COVID-19, a rejoint l'initiative COVAX et est disposée à renforcer la coopération avec d'autres pays en matière de recherche et de développement, de production et de distribution de vaccins contre la COVID-19.

"Nous honorerons notre engagement d'aider et soutenir d'autres pays en développement et de faire en sorte que les vaccins soient un bien public mondial accessible et abordable pour les gens du monde entier", a-t-il promis.

Le 21 mai 2021

Dans un discours prononcé par liaison vidéo lors du Sommet mondial sur la santé, M. Xi a noté : "Il y a un an, j'ai proposé de faire du vaccin un bien public mondial. Aujourd'hui, l'inégalité d'accès à la vaccination augmente".

"Il nous faut rejeter le nationalisme vaccinal, résoudre les problèmes de production et de distribution des vaccins et en renforcer l'accessibilité et l'abordabilité dans les pays en développement", a-t-il souligné.

Le 16 juillet 2021

S'adressant par liaison vidéo à la réunion informelle des dirigeants de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC), M. Xi a affirmé que tout en surmontant les défis de son propre programme de vaccination de masse, la Chine a fourni plus de 500 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 aux autres pays en développement, et apporterait trois milliards de dollars supplémentaires d'aide internationale au cours des trois prochaines années afin de soutenir la lutte contre la COVID-19 ainsi que la reprise socioéconomique dans les autres pays en développement.

Le 5 août 2021

Dans un message écrit à la première réunion du Forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la COVID-19, M. Xi a annoncé que la Chine s'efforcerait de fournir deux milliards de doses de vaccins contre la COVID-19 au monde tout au long de cette année, et offrirait 100 millions de dollars à l'initiative COVAX pour la distribution de vaccins aux pays en développement.

"Nous sommes prêts à travailler avec la communauté internationale pour promouvoir la coopération internationale en matière de vaccins et construire une communauté de destin pour l'humanité", a-t-il déclaré. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310116946.htm

 

 

La Chine prend la tête d'un forum international sur l'inégalité d'accès aux vaccins contre la COVID-19 (médias)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 14:27

HONG KONG, 9 août (Xinhua) -- La Chine est en train de jouer un rôle de leader dans la réduction de l'écart croissant dans la distribution des vaccins contre la COVID-19 entre les pays riches et les pays pauvres, selon un éditorial publié récemment dans le journal hongkongais South China Morning Post (SCMP).

La Chine fournira au monde deux milliards de doses de vaccins contre la COVID-19 et offrira 100 millions de dollars à l'initiative COVAX, le mécanisme mondial en faveur de l'accès équitable aux vaccins, tout au long de cette année, a déclaré jeudi le président chinois Xi Jinping dans un message écrit à la première réunion du Forum international sur la coopération vaccinale, qui s'est tenue conjointement avec 23 pays via des liaisons vidéo.

Lors de ce forum, le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a indiqué que 11 milliards de doses supplémentaires de vaccins seraient nécessaires pour vacciner 70% de la population mondiale contre la maladie, a noté l'article.

Le décalage des taux d'inoculation dans différents pays du monde suscite pourtant des inquiétudes croissantes, a signalé l'article, ajoutant que selon le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus, les pays à revenu élevé avaient administré près de 100 doses pour 100 personnes, contre seulement 1,5 dose pour 100 personnes dans les pays les plus pauvres.

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi affirmé lors du forum que la Chine intensifierait son assistance vaccinale aux pays en développement, notamment par le biais de transferts de technologie et de production coopérative.

"La Chine a été un important fournisseur de vaccins en période de pandémie, principalement grâce à Sinovac et Sinopharm, dont les vaccins ont été ajoutés aux listes d'utilisation d'urgence de l'OMS", a fait remarquer l'article. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310117094.htm

 

Un rapport de recherche réfute l'affirmation "les Etats-Unis classés à la première place" dans la réponse à la COVID-19

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 21:40

BEIJING, 9 août (Xinhua) -- Trois groupes de réflexion ont publié lundi un rapport de recherche exposant la vérité sur la réponse américaine à la pandémie de COVID-19.

Le rapport a été rédigé en réponse à certains médias américains qui ont classé les Etats-Unis comme "numéro un dans le monde" pour leur réponse à la pandémie de COVID-19.

Intitulé "'Les Etats-Unis classés à la première place"?! La vérité sur la réponse des Etats-Unis à la COVID-19", cette étude explore le sujet sous cinq angles : "Pour la concurrence partisane, pas pour la vie", "Les mesures contre la science et le bon sens", "Les défaillances du système rendent l'épidémie difficile à maîtriser", "L'épidémie aggrave les disparités sociales" et "Destruction délibérée de la résistance mondiale à l'épidémie".

Le rapport a été publié conjointement par l'Institut Chongyang pour les études financières de l'Université Renmin de Chine, l'Institut Taihe et l'Institut Intellisia. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310117713.htm

 

Selon un ancien diplomate égyptien, la proposition de l'OMS concernant une deuxième phase de recherche de l'origine de la COVID-19 est politisée (INTERVIEW)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 13:45

LE CAIRE, 8 août (Xinhua) -- La proposition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sous la pression des Etats-Unis, de mener une deuxième phase de recherche de l'origine de la COVID-19 en Chine est politisée, selon un ancien diplomate égyptien.

La Chine a déjà reçu une délégation de l'OMS qui est restée longtemps pour étudier l'origine du virus et a conclu dans un rapport que la théorie de la fuite du laboratoire était "extrêmement improbable", a rappelé Ali el-Hefny, ancien ambassadeur d'Egypte en Chine et ancien vice-ministre des Affaires étrangères, dans un récent entretien accordé à Xinhua.

La Chine a également facilité les réunions des scientifiques et les visites sur le terrain pendant les recherches, a déclaré l'ancien diplomate égyptien.

En faisant pression pour un deuxième cycle de recherche de l'origine du virus, les pays occidentaux visent à semer la confusion et le doute sur la transparence de la Chine, a dit M. Hefny.

Ils tentent d'entraver le développement de la deuxième plus grande économie du monde, a-t-il ajouté.

L'ancien diplomate a également exprimé son soutien aux internautes chinois qui ont signé une lettre ouverte à l'OMS, demandant à l'organisation d'inclure le laboratoire de Fort Detrick aux Etats-Unis dans la prochaine phase des travaux de recherche de l'origine.

Il a aussi fait remarquer que la politisation des questions critiques était une maladie qui touchait le monde depuis longtemps. "Tout le monde peut se rendre compte que l'Occident a toujours instrumentalisé les droits de l'homme et la démocratie de façon à opprimer les pays qui s'opposent à ses plans".

"Poursuivre leurs intérêts en donnant un ton politique à de nombreuses questions et crises, voilà leur stratégie", a-t-il dénoncé, ajoutant qu'il était honteux de politiser la crise du virus quand il s'agit de vies humaines. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310116988.htm

 

La Chine s'oppose fermement à l'ingérence des Etats-Unis dans les affaires de Hong Kong

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 09:44

BEIJING, 9 août (Xinhua) -- Le Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat s'est fermement opposé dimanche et a condamné l'ingérence des Etats-Unis dans les affaires de Hong Kong, qui sont les affaires intérieures de la Chine.

Un porte-parole du bureau a fait cette déclaration en réponse au mémorandum lié à Hong Kong du gouvernement américain.

Quand le gouvernement américain a annoncé qu'il voulait se tenir aux côtés des habitants de Hong Kong, il a évidement exprimé son désir de se ranger aux côtés des quelques forces anti-Chine cherchant à perturber Hong Kong, selon le porte-parole.

Le gouvernement américain voulait reproduire des troubles à Hong Kong et a espéré que les forces anti-Chine tentant de perturber Hong Kong continueraient à travailler à cette fin, a déclaré le porte-parole.

En parrainant des organisations liées à Hong Kong, et en adoptant des lois et des mesures administratives à propos de Hong Kong, le gouvernement américain voulait perturber Hong Kong et contenir la Chine, au lieu de défendre la démocratie, les droits de l'homme et la liberté, ou de sauvegarder le principe "un pays, deux systèmes" comme il le prétend, a poursuivi le porte-parole.

Hong Kong a retrouvé la stabilité et la prospérité depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale, a souligné le porte-parole, ajoutant que la diffamation continue venant des Etats-Unis et de quelques autres pays a seulement montré que cette loi avait effectivement frappé les forces anti-Chine cherchant à perturber Hong Kong et avait freiné l'ingérence étrangère.

"L'ingérence étrangère n'affaiblira pas la détermination et la volonté du gouvernement central et de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong à mettre pleinement en oeuvre la loi sur la sécurité nationale ni n'empêchera le développement de Hong Kong et de la Chine," a conclu le porte-parole. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310116591.htm

 

(COVID-19) Etats-Unis : le nombre de cas quotidiens atteint son plus haut niveau depuis six mois

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 00:12


(Xinhua/Monica McGivern)

WASHINGTON, 8 août (Xinhua) -- Les Etats-Unis comptabilisent plus de 100.000 nouveaux cas quotidiens de COVID-19 pour la première fois depuis le mois de février.

La dernière fois que la moyenne sur sept jours des cas de COVID-19 dépassait la barre des 100.000, c'était le 11 février dernier, selon les données de l'Université Johns Hopkins.

L'actuelle résurgence de la maladie, provoquée par la propagation du variant Delta hautement contagieux, touche principalement la partie de la population qui n'est pas vaccinée contre la COVID-19.

Vendredi, 50% de la population américaine, soit 165,9 millions de personnes, avaient été entièrement vaccinées. Environ 193,7 millions de personnes, soit 58,4% des Américains, avaient reçu au moins une dose de vaccin, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies.

Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a averti que le nombre de cas de COVID-19 aux Etats-Unis pourrait doubler pour atteindre 200.000 par jour à l'automne, à moins qu'une grande part des Américains non vaccinés ne reçoivent leurs doses de vaccin. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310115998.htm

 

L'Iran appelle les Etats-Unis à cesser leur politique de pression

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-09 à 21:42

TEHERAN, 9 août (Xinhua) -- Le gouvernement iranien a indiqué lundi que l'administration américaine devait abandonner sa politique de pression lancée par l'ancien président Donald Trump.

Saïd Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a déclaré, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, que l'administration américaine devait comprendre qu'elle ne gagnerait rien en lien avec le renouvellement de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, aussi connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), si elle adhérait à la mentalité de M. Trump.

Les Etats-Unis doivent changer d'approche et prendre en compte la réalité sur le terrain, a-t-il insisté, ajoutant que la politique de pression maximale de M. Trump avait échoué.

Interrogé sur la pause dans les négociations de Vienne sur le renouvellement du PAGC, le porte-parole a répondu que l'Iran était occupé par la transition de son administration et que le nouveau président Ebrahim Raïssi déciderait de la suite des pourparlers.

Les sanctions anti-Iran doivent être levées, a souligné M. Khatibzadeh, qui a assuré que "l'Iran n'acceptera rien d'autre que le PAGC".

Le 14 juillet 2015, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie), l'Allemagne, l'Union européenne et l'Iran ont signé le PAGC. Cet accord-cadre a pour but de limiter le programme nucléaire iranien avec un renforcement des contrôles en échange d'une levée des sanctions internationales qui touchaient le pays.

M. Trump s'est retiré en mai 2018 de cet accord et a unilatéralement réimposé d'anciennes et de nouvelles sanctions contre l'Iran. En représailles, la République islamique a progressivement cessé de mettre en œuvre certaines parties de ses engagements au PAGC depuis mai 2019.

Après six cycles de discussions à Vienne depuis le mois d'avril, les parties au PAGC ont souligné que de grandes divergences demeuraient entre l'Iran et les Etats-Unis au sujet du renouvellement de cet accord. Le sixième cycle de négociations s'est terminé le 20 juin et les pourparlers sont actuellement en pause. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/09/c_1310117714.htm

 

La Chine n'impose pas son système politique ou ses valeurs aux autres pays (universitaire australien)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-08-07 à 12:44

CANBERRA, 5 août (Xinhua) -- La Chine n'impose pas son système politique ou ses valeurs aux autres pays, assure l'universitaire australien Hugh White dans une tribune publiée en début de semaine sur le site du think tank australien Lowy Institute.

Certains dirigeants occidentaux, dont le Premier ministre australien Scott Morrison, ont commencé à décrire la compétition avec la Chine en "termes idéologiques tranchants", ce qui n'est pas sans rappeler la Guerre froide, selon ce professeur d'études stratégiques à l'Université nationale australienne.

"Rien ne prouve que Beijing cherche à remodeler le monde à son image", dit-il en citant les propos de Peter Varghese, ancien secrétaire du ministère des Affaires étrangères et du Commerce.

"Le Parti communiste chinois fera tout ce qu'il peut pour protéger son propre système contre une remise en cause de l'extérieur, mais (...) il ne semble pas croire que cela nécessite que le reste du monde adopte son modèle", pense l'universitaire.

En outre, il souligne que même si l'économie chinoise connaît une croissance rapide, ce n'est pas pareil que de vouloir imposer un ordre mondial dirigé par la Chine, et encore moins un ordre qui impose son système politique ou ses valeurs aux autres pays.

M. White admet que les systèmes politiques occidentaux sont confrontés à de sérieuses menaces, "mais ces menaces viennent de l'intérieur, et pas seulement en Amérique". Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-08/07/c_1310113680.htm

 

Les sanctions ne peuvent pas résoudre le conflit sino-américain (expert)

French.china.org.cn | Mis à jour le 09. 08. 2021 | Mots clés : Chine,États-Unis

Les conflits, les différends et les problèmes entre la Chine et les États-Unis ne peuvent être résolus par aucune forme de sanctions, a avancé un expert en relations internationales.

L'environnement des affaires sur la partie continentale de la Chine et à Hong Kong « n'a pas été beaucoup affecté par les sanctions américaines sur la question de Hong Kong depuis 2019 », a affirmé Jin Kai, professeur agrégé à l'Académie des sciences sociales du Guangdong et chercheur non-résident en études asiatiques à l'Université George Washington, dans un article d'opinion récemment publié sur le site Internet du magazine The Diplomat.

« Toute mesure suffisamment forte pour causer de réels dommages à la Chine et à sa Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong aurait inévitablement un impact sur les intérêts des États-Unis », a averti M. Jin.

« Des sanctions globales contre la partie continentale de la Chine et Hong Kong, en particulier contre le secteur financier hautement interconnecté et extrêmement sensible, déclencheraient probablement de graves conséquences que l'administration Biden pourrait ne pas être en mesure d'anticiper et de gérer, avec par exemple un bouleversement dramatique dans le système financier mondial dirigé par les États-Unis », a-t-il ajouté.

Selon M. Jin, les entreprises multinationales, en particulier, ont toujours un niveau de confiance élevé dans l'économie chinoise, dans la reprise rapide de la Chine après le COVID-19, et dans le rôle unique que Hong Kong joue toujours dans les activités commerciales internationales.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2021-08/09/content_77682634.htm

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire