CHINE : XI JINPING MET L’ACCENT SUR LA CONSTRUCTION D’UN XINJIANG MARQUE PAR LE SOCIALISME A LA CHINOISE DANS LA NOUVELLE ERE

  • Par
  • Le 27/09/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE

Les premiers volontaires inoculés avec un vaccin chinois il y a 6 mois devraient bientôt recevoir une deuxième dose

French.china.org.cn | Mis à jour le 27. 09. 2020 | Mots clés : COVID-19

La période d'observation médicale de six mois pour le premier lot de volontaires ayant reçu un vaccin chinois contre le COVID-19 se terminera ce weekend, alors que les volontaires ont effectué leur dernier prélèvement sanguin pour voir leurs niveaux d'anticorps.

L'équipe de recherche prévoit de donner aux volontaires une deuxième dose toujours sur une base volontaire afin de renforcer leur immunité contre le nouveau coronavirus, a appris le Global Times de l'équipe de recherche. Les autres vaccins candidats chinois entrant dans les essais de stade avancé nécessitent tous au moins deux doses pour maximiser la réponse immunitaire.

Le premier groupe de 108 volontaires a commencé à recevoir ses injections le 17 mars à Wuhan pour les essais cliniques de phase 1 du Vaccin recombinant contre le nouveau coronavirus (Ad5-nCoV), co-développé par la société de biotechnologie CanSino Biologics Inc, basée à Tianjin, et l’équipe de l’experte militaire en maladies infectieuses Chen Wei.

« Nous avons prélevé environ 35 millilitres d'échantillons de sang ce matin. La deuxième dose pourra être administrée dans les deux jours qui viennent. Je n'ai eu aucun effet indésirable, ni rhume, ni fièvre, au cours des six derniers mois », a déclaré samedi Zhu Aobing, 28 ans, qui fait partie du premier groupe de volontaires.

Ce vaccin candidat était à l'origine conçu pour une injection à dose unique, et l’on estime qu'il devrait rester efficace pendant deux ans et être conservé à une température de 2 à 8 degrés Celsius.

Mais l'équipe de recherche a l'intention d'étendre son inoculation à deux doses afin d'apporter une meilleure protection aux volontaires, a indiqué samedi un chercheur participant aux essais cliniques à Wuhan. Si une dose supplémentaire du vaccin est administrée, l'équipe entamera une nouvelle période de six mois d'observation et de suivi médical.

Aucun effet indésirable grave n'a été découvert à ce jour avec l'Ad5-nCoV, a affirmé Zhu Tao, directeur scientifique de CanSino, lors d'une conférence tenue le weekend dernier.

L'efficacité du vaccin a été remise en question en raison de tests montrant de faibles taux d’anticorps dans les données des essais de phase 1 et 2 publiées précédemment. Cependant, M. Zhu a déclaré que l'anticorps neutralisant du vaccin avait peut-être été sérieusement sous-estimé, ajoutant qu'une seule dose de ce vaccin pouvait obtenir l'effet immunitaire équivalent à deux doses de vaccin inactivé. Il a également souligné que différentes méthodes de test pouvaient sérieusement affecter les données de test des anticorps.

Les données montrent en effet que le vaccin Ad5-nCoV n'est pas moins efficace que le vaccin Ad26 du même type qui a déjà été approuvé en Russie, a ajouté M. Zhu.

Trois autres vaccins candidats développés en Chine nécessitent également deux doses d'injection, dont deux vaccins inactivés développés par le China National Pharmaceutical Group Sinopharm à Beijing et un autre vaccin inactivé développé par Sinovac Biotech Ltd.

Un intervalle de 28 jours entre deux doses est un schéma normal, tandis qu'un intervalle de 14 jours est acceptable dans des situations d'urgence, a fait savoir Yin Weidong, PDG de Sinovac, à divers médias.

La question de savoir si une troisième dose sera nécessaire est toujours en cours d’étude, mais l'équipe a déjà conçu une troisième dose dans ses essais cliniques de phase 2 et rendra compte des résultats bientôt, a noté M. Yin. Il a suggéré de ne pas trop s'inquiéter d'une diminution du taux d'anticorps au fil du temps, car une injection supplémentaire pourra consolider les effets immunitaires.

Les sociétés chinoises de vaccins ont signé des accords de coopération avec des institutions de plusieurs pays pour promouvoir les essais cliniques de phase finale, a rappelé vendredi Wu Yuanbin, directeur général de la science et de la technologie pour le développement social auprès du ministère de la Science et de la Technologie, lors d'une réunion d'information du Bureau d'information du Conseil des affaires d'État.

Les deux vaccins inactivés de Sinopharm sont entrés dans des essais cliniques de phase 3 au Moyen-Orient, avec plus de 35 000 personnes vaccinées et aucun effet indésirable grave. Sinovac mène elle ses essais cliniques de phase 3 pour son vaccin inactivé dans des pays d'Amérique du Sud et d'Asie du Sud-Est, et ce sans aucun problème constaté. Des volontaires pour les essais de stade avancé de l'Ad5-nCoV recevront également des injections dans quelques pays d'Eurasie, a fait savoir M. Wu.

http://french.china.org.cn/china/txt/2020-09/27/content_76757068.htm

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

 

Rapatriement des dépouilles de 117 soldats chinois décédés au cours de la Guerre de Corée

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-27 à 18:13
 

(Xinhua/Yang Qing)

 

    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10    >>|

http://french.xinhuanet.com/2020-09/27/c_139401371_9.htm

 

Xi Jinping met l'accent sur la construction d'un Xinjiang marqué par le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-26 à 22:56
 


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 26 septembre (Xinhua) -- Le président Xi Jinping a appelé à s'efforcer de construire un Xinjiang marqué par le socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère.

M. Xi, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a fait ces remarques lors du troisième symposium central sur le travail lié au Xinjiang, qui s'est tenu vendredi et samedi à Beijing.

Il a souligné la nécessité de mettre pleinement et fidèlement en œuvre les politiques du PCC sur la gouvernance du Xinjiang pour la nouvelle ère.

M. Xi a exigé une gouvernance fondée sur la loi et des efforts à long terme pour faire du Xinjiang une région unie, harmonieuse, prospère et culturellement avancée, avec des écosystèmes sains et des personnes vivant et travaillant dans la satisfaction.

Grâce aux efforts acharnés de toutes les parties depuis le deuxième symposium en 2014, des progrès majeurs ont été réalisés dans le travail lié au Xinjiang, a rappelé M. Xi, citant une série d'indicateurs clés qui se sont nettement améliorés entre 2014 et 2019, à l'instar de la dynamique économique saine avec un taux de croissance annuel moyen du PIB de 7,2%. Le niveau de vie des gens s'est nettement amélioré avec une croissance annuelle moyenne de 9,1% du revenu disponible par habitant, et plus de 2,92 millions de personnes sur 3,09 millions sont sorties de la pauvreté.

Une telle situation saine où les gens vivent et travaillent dans le contentement a jeté les bases solides pour la paix et la stabilité à long terme au Xinjiang, a déclaré M. Xi.

"Les faits ont pleinement prouvé que le travail de la Chine sur les affaires ethniques a été couronné de succès", a indiqué M. Xi, notant que ces réalisations étaient le résultat de la forte direction du Comité central du PCC avec des efforts concertés de l'ensemble du Parti et de tout le peuple chinois, dont plus de 25 millions de personnes de différents groupes ethniques au Xinjiang.

Il a appelé à des efforts pour consolider le sens de l'identité de la nation chinoise en vue de renforcer constamment l'unité ethnique.

Notant que le développement est une fondation importante pour une paix et une stabilité durables au Xinjiang, M. Xi a mis l'accent sur la mise en valeur des avantages géographiques de la région pour transformer le Xinjiang en une zone clé de la Ceinture économique de la route de la Soie et en un centre d'ouverture des zones intérieures et frontalières.

Il a également exhorté à déployer des efforts inlassables pour éradiquer la pauvreté et promouvoir l'emploi au Xinjiang.

D'autres hauts dirigeants chinois ont également assisté au symposium, qui a été présidé par Li Keqiang. Li Zhanshu, Wang Huning, Zhao Leji et Han Zheng étaient présents, et Wang Yang a fait une synthèse de l'événement.

 

   1 2   

http://french.xinhuanet.com/2020-09/26/c_139399561.htm

 

La Chine se dit prête à offrir davantage d'assistance à l'Angola dans sa lutte contre le COVID-19

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-26 à 04:26
 

BEIJING, 25 septembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré vendredi que la Chine était prête à continuer à offrir une assistance à l'Angola dans la mesure de ses capacités et enverrait dans un futur proche un groupe d'experts médicaux de lutte contre l'épidémie de COVID-19 dans le pays.

Au cours de sa conversation téléphonique avec le président angolais Joao Lourenco, M. Xi a également déclaré que la Chine était disposée à donner la priorité au partage avec les pays africains après que sa recherche et son développement de vaccins auront été couronnés de succès et mis en service.

Le chef de l'Etat chinois a souligné que face à l'épidémie de COVID-19, les gouvernements chinois et angolais ont pris des mesures résolues et décisives, et réussi à contenir de manière efficace l'épidémie sur la base du principe consistant à donner la priorité aux populations et à la vie, ajoutant que les deux pays se sont soutenus et aidés l'un l'autre, et que les expatriés des deux pays se trouvant dans le pays de l'autre ont été bien pris en charge.

Il a également déclaré que l'Angola était un partenaire important de la Chine en Afrique et que la Chine et l'Angola étaient de bons frères et partenaires en termes de sincérité, de résultats réels, d'affinité et de bonne foi, notant aussi que la Chine soutenait l'Angola dans l'exploration indépendante d'une voie de développement adaptée à ses conditions nationales et était prête à travailler avec lui pour orienter la direction des relations bilatérales et porter le partenariat stratégique sino-angolais à un niveau supérieur.

Indiquant par ailleurs que les économies chinoise et angolaise étaient très complémentaires, M. Xi a indiqué que la Chine était prête à promouvoir la coopération pour la reprise du travail et de la production avec l'Angola sur la base d'une prévention et d'un contrôle solides de l'épidémie, à encourager les entreprises chinoises compétentes à entreprendre une coopération en matière d'investissement en Angola, à promouvoir un nouveau développement dans la coopération pragmatique entre les deux pays et à stimuler le développement économique et social de l'Angola.

Enfin, a-t-il ajouté, la Chine est prête à se coordonner étroitement avec l'Angola lors d'occasions multilatérales et dans les affaires internationales pour sauvegarder conjointement l'équité et la justice internationales, et pour défendre le multilatéralisme et les intérêts communs des pays en développement.

Pour sa part, le président angolais a souhaité au peuple chinois une joyeuse Fête nationale, affirmant que la Chine était le seul grand pays à avoir jugulé l'épidémie de manière efficace dans un court laps de temps.

L'Angola, a poursuivi le président angolais, remercie la Chine d'avoir aidé les pays africains, et en particulier l'Angola, à lutter contre l'épidémie, ajoutant qu'il espérait renforcer la coopération avec la Chine dans des domaines tels que les vaccins, notant aussi que son pays attachait une grande importance à ses relations de haut niveau et à sa profonde amitié avec la Chine et soutenait fermement la position de la Chine sur les questions concernant ses intérêts fondamentaux, souhaitant accueillir davantage d'investissements des entreprises chinoises en Angola et se félicitant d'une coopération bilatérale plus large dans des domaines tels que l'économie et le commerce.

Enfin, il a ajouté que l'Angola était prêt à renforcer le soutien mutuel avec la Chine dans les affaires internationales et à sauvegarder conjointement l'équité et la justice internationales.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/26/c_139397574.htm

 

Chine : les bénéfices industriels en hausse de 19,1% en août

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-27 à 14:41
 

BEIJING, 27 septembre (Xinhua) -- Les bénéfices des grandes entreprises industrielles chinoises ont totalisé 612,81 milliards de yuans (environ 90 milliards de dollars) en août, en hausse de 19,1% sur un an, selon des données publiées dimanche par le Bureau d'Etat des statistiques (BES).

Le taux de croissance a diminué de 0,5 point de pourcentage par rapport au mois de juillet.

Au cours des huit premiers mois de l'année, les bénéfices des grandes entreprises industrielles ont baissé de 4,4% pour s'établir à 3.720 milliards de yuans, le taux ayant diminué de 3,7 points de pourcentage par rapport à la période janvier-juillet.

Les bénéfices des entreprises industrielles étatiques ont chuté de 17% en base annuelle pour s'établir à 950,94 milliards de yuans, tandis que ceux des entreprises privées ont baissé de 3,3% à 1.070 milliards de yuans.

De janvier à août, les bénéfices de l'industrie minière ont connu une baisse de 38,1%, et ceux de l'industrie manufacturière ont diminué de 1%.

Les bénéfices dans 16 des 41 secteurs industriels étudiés ont augmenté par rapport à la même période de l'année dernière, alors que 25 secteurs ont connu une baisse de leurs bénéfices, selon le BES.

Les grandes entreprises industrielles renvoient à celles qui ont chacune un chiffre d'affaires annuel d'au moins 20 millions de yuans.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/27/c_139400989.htm

 

Accord sur TikTok : le piège du chantage (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-27 à 20:25
 

BEIJING, 27 septembre (Xinhua) -- L'accord sur le sort de l'application de partage de vidéos TikTok récemment conclu entre ByteDance et les entreprises américaines concernées n'est qu'une nouvelle étape calculée dans le plan effronté de Washington visant à piller l'entreprise chinoise.

Par rapport à une interdiction pure et simple par la Maison Blanche, cet accord peut ressembler à un pas en arrière de la part de Washington. Pourtant, il serait naïf de croire qu'il s'agit d'une fin heureuse. En réalité, certains politiciens américains ont déjà promis que TikTok serait entièrement contrôlée par des sociétés américaines, sans quoi ils refuseraient de ratifier l'accord.

Dès le début, le but ultime de l'administration américaine n'a jamais été de faire un rapprochement commercial transnational, mais de prendre le contrôle total de l'entreprise technologique chinoise, y compris sa gestion, ses actions et ses technologies de base.

La feuille de route de Washington pour avaler TikTok est devenue de plus en plus claire. Le réseau social a tout d'abord été accusé de mettre en danger la sécurité nationale des Etats-Unis, une accusation totalement infondée. Ensuite, il a été menacé d'interdiction par des décrets et a été forcé à se vendre à des acheteurs américains.

Pour le moment, l'accord potentiel peut offrir un certain espoir que TikTok puisse continuer à opérer aux Etats-Unis, mais c'est exactement ce que ces politiciens prédateurs de Washington ont voulu. Ils ont su manipuler les investisseurs qui cherchent désespérément à minimiser les pertes et qui sont prêts à sacrifier l'équité pour un accord, même s'il est ruineux.

La plus grande honte de l'accord est sa nature inégalitaire. Selon les médias, l'accord impose des dispositions obligatoires aux ressources humaines de l'entreprise, de sorte que ByteDance risque fort d'être réduite à un simple spectateur dans la nouvelle entreprise éventuelle.

En outre, les partenaires de ByteDance peuvent profiter de l'occasion pour obtenir le code source complet de TikTok et ses mises à jour, selon un rapport de CNN.

S'il est encore trop tôt pour dire où cet accord va mener pour le moment, ce que ByteDance est en train de subir aux Etats-Unis équivaut à un avertissement pour toutes les entreprises qui cherchent à s'y aventurer.

Les Etats-Unis n'auront aucune pitié lorsqu'il s'agira de sévir contre les entreprises concurrentes non américaines. Pour parvenir à son hégémonie technologique, Washington n'a jamais hésité à violer ouvertement les principes de l'économie de marché et de la concurrence loyale que les Etats-Unis ont toujours vantés.

Si Washington arrive à ses fins cette fois-ci, la même formule sera sûrement utilisée pour piller davantage de sociétés étrangères et leurs technologies, mettant ainsi les droits légitimes d'un plus grand nombre de pays et d'entreprises en grave danger.

La seule voie viable pour que les entreprises puissent mieux protéger leurs intérêts est de s'élever résolument contre le piratage moderne de Washington. Un apaisement aveugle ne fera qu'encourager les Etats-Unis à aller encore plus loin dans leur intimidation pure et simple.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/27/c_139401581.htm

 

 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire