CHINE : XI JINPING SOULIGNE QUE L’INNOVATION EST LE PRINCIPAL MOTEUR DU DEVELOPPEMENT

 

Publication du communiqué de la 5e session plénière du 19e Comité central du PCC

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 18:48


(Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 29 octobre (Xinhua) -- Le communiqué de la cinquième session plénière du 19e Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a été publié jeudi.

Le communiqué a été adopté lors de la session qui s'est tenue à Beijing du 26 au 29 octobre.

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a prononcé un discours important lors de la session, selon le communiqué.

Les participants à la session plénière ont écouté et discuté d'un rapport d'activité que M. Xi a présenté au nom du Bureau politique du Comité central du PCC, d'après le communiqué.

Les propositions du Comité central du PCC sur la formulation du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social national et des Objectifs à long terme à l'horizon 2035 ont également été adoptées lors de la session. M. Xi a expliqué le projet de document à la session plénière.

Au total, 198 membres du Comité central du PCC et 166 membres suppléants du Comité central du PCC ont assisté à la session.

Les membres du Comité permanent de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC et de hauts responsables des secteurs concernés, ainsi qu'un certain nombre de délégués au 19e Congrès national du PCC qui travaillent au niveau de base, des experts et des universitaires y étaient également présents.

   1 2 3 4 5 6   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139476263.htm
 
 
 

La CIIE constitue une occasion de faire des affaires et stimule l'économie du monde (Entretien)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-28 à 13:32
 

RIO DE JANEIRO, 27 octobre (Xinhua) -- L'Exposition internationale des importations de Chine (CIIE), première exposition mondiale sur le thème de l'importation au niveau national, offre de nouvelles occasions aux entreprises mondiales de faire des affaires et contribue à stimuler l'économie du monde en promouvant le commerce international, a déclaré la directrice des exportations du plus grand producteur de viande d'Amérique du Sud.

A l'approche de la troisième CIIE, Minerva Foods, une des principales productrices et exportatrices de viande bovine basé au Brésil, espère susciter davantage de commandes et continuer à développer ses ventes sur le marché chinois en pleine croissance, a affirmé Celia Sampaio, directrice responsable des exportations de viande bovine de la multinationale, dans un récent entretien avec Xinhua.

"Sans aucun doute, l'exposition joue un rôle positif pour l'économie mondiale" car elle promeut le commerce international, a-t-elle estimé avant l'événement qui aura lieu du 5 au 10 novembre, dans le centre financier qu'est la ville de Shanghai.

"Il convient de noter que la CIIE est le premier salon mondial consacré aux importations, de sorte que les principales entreprises des pays concernés ont la possibilité de faire des affaires lors de cet événement", a poursuivi Mme Sampaio.

Sa société a participé aux première et deuxième éditions de l'exposition, au cours desquelles elle a acquis "des expériences extrêmement positives qui nous ont permis de mieux comprendre le marché chinois, et d'approcher plusieurs clients", a-t-elle rappelé, espérant que la CIIE sera à nouveau l'occasion de mener des affaires.

D'après Mme Sampaio, la Chine est un marché important pour Minerva Foods, représentant environ 40% des recettes d'exportation consolidées de la société au cours des 12 mois précédant le 30 juin.

Elle pense que participer à l'événement pour présenter des produits est "la bonne chose à faire".

"Grâce à notre diversification géographique, qui comprend sept usines autorisées à exporter du bœuf vers la Chine depuis le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay, nous comprenons que nous sommes bien placés pour répondre à la demande de notre produit sur le marché chinois", a-t-elle ajouté.

La multinationale qui vend ses produits dans plus d'une centaine de pays représente environ 20% de l'ensemble de la viande exportée depuis l'Amérique du Sud. Elle est également présente dans l'industrie de la transformation de la viande et dans l'exportation de bétail vivant.

Etant donné que la CIIE de cette année se déroule dans le contexte de la pandémie de nouveau coronavirus, Mme Sampaio a réaffirmé sa conviction que les organisateurs prendraient toutes les précautions nécessaires pour prévenir les infections par le COVID-19.

"Nous n'avons pas le moindre doute sur le fait que toutes les mesures et protocoles visant à prévenir la propagation du nouveau coronavirus seront appliqués à toutes les étapes de l'événement", a-t-elle assuré.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/28/c_139472938.htm

 

La Chine représente une part cruciale de la stratégie développement durable de Kering (INTERVIEW)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 10:44
 

PARIS, 29 octobre (Xinhua) -- L'Exposition internationale des importations de Chine (CIIE) représente pour le groupe de luxe français Kering une occasion de créer des liens avec des entreprises du monde entier et de leur faire mieux connaître son savoir-faire et ses créations, a indiqué son directeur général délégué, Jean-François Palus, dans un entretien par écrit accordé à Xinhua à l'approche de la 3e édition de la CIIE qui se tiendra du 5 au 10 novembre à Shanghai.

Selon lui, Kering, qui a participé à la 1ère CIIE en 2019, a pu y exposer son univers créatif et son savoir-faire exceptionnels, présentant par là-même sa vision et ses réalisations en matière de développement durable.

"La Chine représente une part cruciale de la stratégie développement durable de Kering. Nous y avons décerné nos 'K Generation Awards', des prix pour encourager l'innovation durable dans le secteur de la mode et du textile" lors de la première édition, a-t-il précisé.

M. Palus a indiqué que Kering souhaitait profiter de la 3e CIIE pour présenter sa vision de l'évolution du secteur du luxe, et notamment son rôle et sa responsabilité dans la contribution à un avenir plus durable.

"Nous pensons que le luxe moderne, ce n'est pas seulement un artisanat d'exception et des matières de la plus haute qualité, mais c'est aussi la créativité et la responsabilité. Par exemple, Kering a publié en juillet 2020 sa stratégie en matière de biodiversité, comprenant une série d'objectifs à atteindre dans le but de parvenir à un impact neutre, voire positif, sur la biodiversité en 2025. Ce plan comprend notamment la création d'un fonds 'Kering pour la nature' pour soutenir la transition du secteur de la mode et du textile vers l'agriculture régénératrice, ainsi qu'une série de projets pour développer la prise de conscience sur les sujets de protection de l'environnement", a-t-il noté.

Le directeur général délégué a précisé que la présence cette année de Kering à la CIIE sera axée autour de sa signature "Empowering Imagination", sa vision d'un luxe moderne, sincère et durable et ses efforts en matière de biodiversité.

Ainsi, le "Biodiversity Lab" du pavillon Kering illustrera l'avancée des stratégies en matière de biodiversité qui sont mises en œuvre dans le monde par le groupe. Le partenariat du groupe avec The Explorers, une plateforme média mondiale qui vise à constituer un inventaire de la biodiversité à l'échelle mondiale, représentera un exemple des efforts de l'entreprise pour contribuer à la prise de conscience des problèmes liés à cette thématique, a-t-il ajouté.

En outre, Kering a développé un pavillon virtuel sur WeChat pour permettre au public de profiter à distance des contenus et visuels qui y sont présentés.

Aux yeux de M. Palus, la Chine est clairement un pays clé sur le marché mondial du luxe. "Kering est présent depuis plus de 40 ans en Chine (...) Le développement économique actuel en Chine s'est accompagné d'une évolution rapide des attentes des consommateurs chinois en matière de luxe et nous sommes plus que jamais engagés pour (y) répondre (...) de la façon la plus qualitative qui soit", a-t-il assuré.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139475315.htm

 

Xi Jinping souligne que l'innovation est le principal moteur du développement

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-30 à 14:24


(Xinhua/Ju Peng)

SHANGHAI, 30 octobre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, a souligné que la Chine a accordé une grande importance à l'innovation scientifique et technologique, en faisant de l'innovation le principal moteur du développement.

M. Xi a fait ces remarques lors d'un discours par vidéo au troisième Forum mondial des lauréats qui s'est ouvert vendredi à Shanghai.

Dans la situation actuelle, il est particulièrement nécessaire de mener une coopération en matière de recherche sur les médicaments, les vaccins et les tests de COVID-19, et de se concentrer sur des problèmes communs tels que le changement climatique et la santé humaine, afin que l'innovation scientifique et technologique puisse apporter davantage de bénéfices à l'humanité, a déclaré M. Xi.

La Chine mettra en oeuvre une stratégie de coopération internationale en matière de science et de technologie qui sera plus ouverte, plus inclusive et mutuellement bénéfique, a indiqué M. Xi.

La Chine est disposée à travailler avec les meilleurs scientifiques et les organisations internationales de science et de technologie du monde entier, afin de renforcer la recherche sur les grandes questions scientifiques, de faire des percées dans les problèmes communs de science et de technologie et d'approfondir la coopération et la coordination dans les principaux projets stratégiques de science et de technologie, a-t-il déclaré.

Plus de 300 scientifiques, dont 61 lauréats du prix Nobel, ont assisté au troisième Forum mondial des lauréats, qui s'est tenu à Shanghai sous forme de webinaires et de réunions hors ligne. Le forum a été lancé par l'Association mondiale des lauréats.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/30/c_139478464.htm

 

Trump et Biden donnent des messages contradictoires sur le COVID-19 dans leurs meetings en Floride (SYNTHESE)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-30 à 18:54
 

WASHINGTON, 30 octobre (Xinhua) -- Le président américain Donald Trump et le candidat démocrate à la présidence Joe Biden ont donné jeudi des messages contradictoires sur la réponse à la pandémie de COVID-19 lorsqu'ils s'adressaient à leurs partisans dans l'Etat de Floride, qui connaît une situation critique.

M. Trump a organisé un rassemblement dans la ville côtière de Tampa. Des milliers de partisans se sont rassemblés devant le stade Raymond James et la Première dame Melania a fait sa première apparition de l'année dans le cadre de la campagne.

Le président américain a cité la nouvelle série de mesures de confinement dans certains pays européens comme la France, affirmant que les Etats-Unis ne cesseraient pas leurs activités commerciales en raison de la résurgence de la pandémie.

"Ils perdent leurs entreprises. Ils perdent leurs emplois. Ils y retournent et l'entreprise est fermée pendant neuf mois. Nous ne pouvons plus le faire", a-t-il déclaré.

Il a également mentionné son expérience personnelle du virus pour remonter le moral des personnes infectées.

"Vous allez aller mieux", a-t-il dit à la foule. "Si je peux aller mieux, tout le monde peut aller mieux. Et je suis allé mieux rapidement", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont connu une forte augmentation des infections quotidiennes au COVID-19 au cours des dernières semaines. Jusqu'à présent, le nombre total de cas de nouveau coronavirus dans le pays a atteint près de 9 millions, et environ 230.000 personnes ont été tuées par ce virus mortel.

M. Biden, qui est arrivé dans la même ville quelques heures après M. Trump et a organisé un rassemblement en "drive-in", dans lequel ses partisans sont restés dans leurs voitures pour éviter la possible propagation du virus, a critiqué la faiblesse de l'administration Trump dans sa gestion de la pandémie qui fait rage.

"Donald Trump a agité le drapeau blanc, a abandonné nos familles et s'est rendu à ce virus. Mais le peuple américain n'abandonne jamais, il ne cède jamais", a déclaré M. Biden, qualifiant le rassemblement de M. Trump d'événement "super-contaminateur".

"Je ne vais pas arrêter l'économie", a déclaré M. Biden. "Je ne vais pas fermer le pays. Mais je vais arrêter le virus."

Alors que le jour de l'élection du 3 novembre approche, la campagne présidentielle est entrée dans la dernière ligne droite. Les deux rivaux vont se livrer à une véritable bataille dans les Etats du Midwest, dont le Wisconsin et le Michigan.

Selon le projet de l'élection des Etats-Unis de l'Université de Floride, plus de 80 millions d'électeurs américains ont déjà voté, dont plus de 51 millions par courrier.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/30/c_139479122.htm

 

L'économie française va subir une récession de 11% en 2020 (ministre)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-30 à 19:22
 

PARIS, 30 octobre (Xinhua) -- Le PIB de la France va reculer de 11% en 2020 en raison de l'impact du deuxième confinement, a indiqué ce vendredi le ministre français de l'Economie sur France Inter.

Jusqu'à présent, le gouvernement avait évalué à 10% la baisse du PIB en 2020. "C'est une révision qui est modérée, justement parce que nous avons eu un troisième trimestre très fort, qui traduit une chose simple : la capacité de rebond de l'économie française est considérable", a déclaré Bruno Le Maire.

Le ministre de l'Economie a expliqué que les mesures prises par le gouvernement durant la crise, notamment le recours massif au chômage partiel, avait permis "un très fort rebond de l'économie française au 3e trimestre". "Nos mesures de soutien aux plus faibles ont fonctionné, permettant de préserver le pouvoir d'achat des Français qui ont consommé", a-t-il expliqué.

"Les fondamentaux de l'économie française sont très bons. Nous avions début 2020 un des meilleurs chiffres de croissance de la zone euro, nous avions réussi à faire baisser le chômage sous la barre des 8% en métropole et le 3e trimestre 2020 montre que si nous sommes capables de tenir sur notre politique économique de soutien aux entreprises et aux salariés, dès 2021, nous serons capables de retrouver de bons chiffres de croissance", a-t-il affirmé.

La veille, le ministre avait annoncé que le gouvernement français débloquerait une aide de 15 milliards d'euros chaque mois pour aider les entreprises. Dans le détail, près de 6 milliards d'euros seront alloués au Fonds de solidarité, 7 milliards d'euros pour l'activité partielle et un milliard d'euros pour les exonérations de cotisations sociales ainsi qu'un milliard d'euros pour prendre en charge une partie des loyers des entreprises.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/30/c_139479162.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire