COMMENT LE PARTI COMMUNISTE CHINOIS A CONSERVE LE SOUTIEN DU PEUPLE CHINOIS DEPUIS 100 ANS

tourtaux-jacques Par Le 17/06/2021 0

Dans CHINE

16 Juin 2021

le Quotidien du Peuple en ligne | 16.06.2021 16h45 

En parcourant l'histoire du Parti communiste chinois (PCC), il y a un fait inattaquable, c'est que le Parti a toujours le soutien du peuple.

Les sondages internationaux ont indiqué à maintes reprises que le taux d'approbation des Chinois envers le PCC et le gouvernement est le plus élevé au monde. L'année dernière, un rapport de l'Université Harvard, basé sur son enquête en Chine sur 13 ans, a montré que la satisfaction globale du peuple chinois envers le gouvernement central dépasse 93 %.

Alors, comment le PCC a-t-il pu conserver ce soutien généralisé depuis un siècle ?

TOUT POUR LE PEUPLE

Selon Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, le Parti a gagné le soutien sans réserve du peuple parce qu'il a toujours servi celui-ci avec cœur et âme et a lutté pour le bien-être de tous les groupes ethniques.

Il est inscrit dans la Constitution du PCC que le Parti n'a pas d'intérêts particuliers qui lui sont propres. « Dans son propre travail, le Parti suivra la ligne des masses, s’assurant que tout est pour le peuple et que tout repose sur le peuple ».

Transmise à des générations de dirigeants chinois et de membres du PCC, cette philosophie axée sur le peuple a été la dynamique sous-jacente du PCC pour diriger le peuple chinois dans sa lutte pour l'indépendance nationale et la lutte pour la modernisation socialiste.

Depuis le début de la réforme et de l'ouverture à la fin des années 1970, plus de 770 millions de personnes sont sorties de la pauvreté grâce aux efforts continus de lutte contre la pauvreté dirigés par le PCC. Début 2021, Xi Jinping a annoncé que la Chine avait éliminé la pauvreté absolue.

« Ce que nous avons vu, c'est un parti qui n'a jamais baissé la garde, un parti qui a constamment travaillé au nom du peuple chinois, appréciant son rôle historique et le choix du peuple chinois et de l'histoire », a déclaré Charles Onanaiju, directeur du Centre nigérian d'études chinoises.

Photo combinée prise le 15 juillet 2020 montrant les sourires des villageois du village de Shenshan à Jinggangshan, dans la province du Jiangxi (est de la Chine). (Peng Zhaozhi / Xinhua)

L'approche de la gouvernance axée sur les gens a également démontré sa force dans la bataille du pays contre le COVID-19 l'année dernière. La Chine est devenue l'un des premiers pays à contenir le virus. Elle a rendu le traitement COVID-19 gratuit, s'engageant à traiter chaque patient et à ne laisser personne sans surveillance.

« Nous avons sauvé des vies à tout prix. Nous n'avons jamais abandonné, quel que soit l'âge d'un patient ou la gravité de son état », a souligné le président chinois.

Le plus vieux patient COVID-19 sauvé en Chine a 108 ans.

« La direction du PCC a clairement le soutien du peuple chinois », a de son côté noté Stephen Perry, président du 48 Group Club britannique, qui a parlé à des amis en Chine du confinement de Wuhan. « La position de base du PCC a été, est et continuera d'être axée sur le peuple, d'entendre le peuple et d'adopter les bonnes politiques pour répondre aux besoins du peuple ».

ENRACINÉ DANS LE PEUPLE

Se rappelant sa rencontre avec Xi Jinping il y a des années, Stephen Perry a déclaré : « Je l'ai regardé dans les yeux pendant qu'il parlait. Je pouvais voir un homme qui avait connu la pauvreté, qui avait connu la vie des paysans de Chine ».

De nombreux dirigeants chinois ont commencé leur carrière à la base, en affrontant les difficultés auxquelles les gens ordinaires sont confrontés et en comprenant leurs besoins, ce qui a jeté des bases solides pour leur approche pratique et axée sur les gens dans la formulation des politiques nationales.

« La viande n'embellissait pas nos tables pendant des mois », a raconté un jour Xi Jinping, faisant référence à l'époque où il avait été envoyé au village de Liangjiahe, dans la province du Shaanxi (nord-ouest de la Chine) en tant qu'agriculteur il y a environ cinq décennies. « Combien de fois j'ai souhaité à inviter mes concitoyens à manger de la viande au moins une fois », avait-il ajouté.

De responsable local subalterne à plus haut dirigeant chinois, Xi Jinping a toujours chéri le vœu qu'il avait fait. Veiller à ce que les pauvres des zones rurales améliorent leur sort a toujours été sa motivation. De nombreux hauts responsables ont partagé des expériences similaires. Ils ont travaillé dans des régions reculées et ont assumé des tâches difficiles. Ils ont prouvé leur capacité à promouvoir le développement régional et national à divers postes.

Laurence J. Brahm, chercheur international senior au Centre pour la Chine et la mondialisation, a étudié cette caractéristique unique de la direction du PCC et a conclu : « Ils connaissent toute la structure de l'économie et la psychologie des gens pour pouvoir répondre à leurs besoins et répondre en conséquence ».

En quelques décennies seulement, le Parti a dirigé la transformation massive du pays, apportant d'énormes avantages économiques et sociaux à la population.

Le revenu disponible par habitant de la Chine a atteint 32 189 yuans (environ 5 024 dollars) en 2020, soit plus du double du niveau de 2010, avec 400 millions de personnes à revenu intermédiaire sur une population totale de plus de 1,4 milliard.

Le pays possède aussi le plus grand système de sécurité sociale au monde, avec une assurance médicale de base couvrant plus de 1,3 milliard de personnes et une assurance vieillesse de base couvrant environ 1 milliard de personnes. L'espérance de vie moyenne des Chinois est passée à 77,3 ans.

Martin Jacques, universitaire et commentateur politique britannique a déclaré qu'il croyait que la raison pour laquelle le PCC bénéficie d'un soutien aussi fort est qu'il a réussi à apporter une transformation énorme pour le peuple chinois.

LUTTER RÉSOLUMENT CONTRE LA CORRUPTION

La corruption, un problème commun à tous les partis politiques, est une des maladies que les gens détestent le plus. Et c'est précisément ce que le PCC est déterminé à traiter de manière approfondie.

Depuis 2012, le Parti a lancé des enquêtes et puni des responsables corrompus -y compris certains de haut rang- à une échelle sans précédent depuis des décennies.

Xi Jinping avait annoncé un jour : « Nous frapperons à la fois les "tigres" (responsables corrompus de haut rang) et écraserons les "mouches" (responsables corrompus de bas rang), et ferons progresser le système dans lequel les responsables n'osent pas, ne peuvent pas, et n'ont aucun désir de commettre des actes de corruption dans leur ensemble ».

Ahmed Bahaa El-Din Shaaban, secrétaire général du Parti socialiste égyptien, estime qu'un facteur important derrière le succès du PCC est sa capacité à rester propre grâce à des campagnes continues de lutte contre la corruption.

De plus, le Parti a combiné le contrôle interne avec le contrôle de l'État et du public, en le coordonnant avec le contrôle légal, démocratique, d'audit et judiciaire ainsi qu'avec le contrôle de l'opinion publique. Ensemble, ils créent une puissante synergie pour la conduite de la surveillance.

La lutte résolue contre la corruption s'est traduite par un soutien public croissant. Selon une enquête menée par le Bureau national des statistiques, 97,3% des personnes interrogées ont exprimé leur satisfaction quant à l'amélioration de la conduite du Parti, des pratiques de travail des responsables gouvernementaux et de la moralité sociale.

« L'histoire a fourni de nombreuses preuves que l'État est le peuple et que le peuple est l'État », a souligné Xi Jinping. « Avec la confiance et le soutien du peuple, le Parti peut surmonter toutes les épreuves et rester invincible ».

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Ying Xie)

source : http://french.peopledaily.com.cn/Chine/n3/2021/0616/c31354-9861780.html

Tag(s) : #Chine#Communiste#PCC

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire