CORONAVIRUS : CINQ JOURS CONSÉCUTIFS DE BAISSE DES CAS QUOTIDIENS DE PNEUMONIE A L’EXTÉRIEUR DU HUBEI

(2019-nCoV) Baisse des cas quotidiens de pneumonie causée par le nouveau coronavirus à l'extérieur du Hubei

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-09 à 13:05
 

BEIJING, 9 février (Xinhua) -- Les nouveaux cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau coronavirus en Chine à l'extérieur de la province du Hubei, où se trouve Wuhan, épicentre de l'épidémie, ont connu cinq jours consécutifs de baisse, a-t-on appris de la Commission nationale de la santé.

Un total de 509 nouveaux cas confirmés ont été signalés samedi à l'extérieur du Hubei, d'après des données de la commission.

Le nombre de nouveaux cas confirmés à l'extérieur du Hubei au cours des derniers jours était de 890 (lundi), 731 (mardi), 707 (mercredi), 696 (jeudi) et 558 (vendredi).

La commission a reçu le signalement de 2.656 nouveaux cas confirmés et de 89 décès samedi dans 31 régions de rang provincial et dans le Corps de production et de construction du Xinjiang.

http://french.xinhuanet.com/2020-02/09/c_138767719.htm

 

 

(2019-nCoV) La Chine signale 2.656 nouveaux cas d'infection confirmés de nouveau coronavirus et 89 nouveaux décès

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-09 à 13:05
 

BEIJING, 9 février (Xinhua) -- Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé dimanche que 2.656 nouveaux cas d'infection confirmés de nouveau coronavirus et 89 nouveaux décès avaient été signalés samedi dans 31 régions de rang provincial et dans le Corps de production et de construction du Xinjiang.

Parmi les nouveaux décès, 81 ont été enregistrés dans la province du Hubei, deux au Henan, un au Hebei, un au Heilongjiang, un dans l'Anhui, un au Shandong, un au Hunan et un dans la région autonome Zhuang du Guangxi, selon la Commission nationale de la santé.

Quelque 3.916 nouveaux cas suspects ont été signalés samedi, a indiqué la commission.

Le même jour, 87 patients sont tombés gravement malades, et 600 personnes sont sorties de l'hôpital après leur rétablissement.

Le total des cas confirmés dans la partie continentale de la Chine s'élevait à 37.198 personnes samedi en fin de journée, a déclaré la commission, notant qu'un total de 811 personnes avaient succombé à la maladie.

La commission a ajouté que 6.188 patients étaient toujours dans un état critique et que 28.942 personnes étaient suspectées d'être infectées par le virus.

Au total, 2.649 personnes sont sorties de l'hôpital après leur rétablissement.

Selon la commission, 371.905 personnes ayant eu des contacts étroits avec des malades ont été identifiées. Parmi elles, 31.124 sont sorties d'observation médicale samedi, tandis que 188.183 autres étaient toujours en observation.

Samedi en fin de journée, 26 cas confirmés avaient été signalés dans la région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, dont un mortel, dix dans la RAS de Macao, et 17 à Taiwan.

Un patient à Macao et un à Taiwan sont sortis de l'hôpital après leur rétablissement.

http://french.xinhuanet.com/2020-02/09/c_138767717.htm

 

 

(2019-nCoV) La science et la collaboration sont les seuls recours de l'humanité pour maîtriser les épidémies (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-09 à 10:25
 

Par Liu Kai

BEIJING, 9 février (Xinhua) -- De la variole au coronavirus 2019-nCoV en passant par Ebola, la lutte contre les épidémies est une guerre perpétuelle pour l'humanité à laquelle la science et la collaboration constituent les seuls recours.

Face au monde gigantesque et encore peu connu de virus et d'agents infectieux, l'humanité ne cesse d'approfondir ses études scientifiques et développer des moyens médicaux pour se protéger. Depuis le XIXe siècle, la découverte du système immunitaire favorise l'emploi de vaccins pour la prévention de maladies telles que la rage, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, entre autres.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a proclamé en 1979 la variole éradiquée de la surface de la Terre, ce qui a marqué la première conquête de l'humanité contre une épidémie, ceci grâce à l'utilisation de vaccins et à une action mondialement coordonnée.

Ces dernières années, des vagues épidémiques du virus Ebola ont frappé plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, faisant des milliers de morts. La communauté internationale s'est alors mobilisée pour soutenir la lutte des Africains contre ce virus meurtrier dont le taux de mortalité s'élève jusqu'à 90%.

La Chine a été l'un des premiers pays à envoyer des fournitures de première urgence et des équipes médicales pour aider à le combattre. Environ 1.200 professionnels de santé chinois se sont rendus dans des régions affectées. Plusieurs pays, dont la Chine, la Russie et les Etats-Unis ont développé des vaccins contre ce virus et en ont fourni aux pays touchés, ce qui a contribué à un contrôle efficace et opportun de l'épidémie.

Ces victoires de l'humanité démontrent que les progrès de la science et la collaboration des hommes nous permettent de lutter ensemble contre l'épidémie, par le biais du partage des connaissances et des expériences entre scientifiques et chercheurs, de la formation des personnels de santé, de la mise en œuvre de programmes sanitaires, ainsi que du bon sens et du soutien ferme de la population.

Depuis la fin 2019, le nouveau coronavirus 2019-nCoV fait rage en Chine et s'est propagé dans plusieurs pays. Les experts mondiaux montrent encore une fois leur volonté et leur solidarité en se jetant dans cette guerre inattendue.

La Chine a rapidement isolé et séquencé le virus, partageant sa séquence génétique avec l'OMS et d'autres pays. Un tel partage est d'une grande importance pour le développement de kits de diagnostic spécifiques dans d'autres pays, a salué Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS.

Parallèlement, des experts du monde entier ont été dépêchés en Chine pour travailler avec leurs homologues locaux.

A ce jour, une vingtaine de pays et des organisations internationales ont fait don de fournitures de protection et de lutte contre l'épidémie à la Chine, selon un bilan officiel chinois.

Cette semaine, l'OMS a annoncé la convocation d'un forum international sur la recherche et l'innovation pour mobiliser les efforts internationaux visant à combattre le nouveau coronavirus.

Une équipe d'experts mondiaux coordonnée par l'agence onusienne, couvrant des domaines tels que la gestion clinique, la virologie, les vaccins, le développement de médicaments, les enquêtes écologiques, la santé animale, l'épidémiologie, la santé publique et la communication des risques, est par ailleurs attendue bientôt en Chine.

"L'objectif de cette équipe est d'apprendre de l'expérience de leurs homologues chinois dans le cadre de cet événement afin que le monde puisse en tirer les leçons", a souhaité Michael Ryan, directeur exécutif du programme des urgences sanitaires de l'OMS.

Les autorités chinoises ont également réafirmé leur volonté de collaborer avec d'autres pays pour faire face à cette épidémie, ce qui contribue à concrétiser une communauté de destin partagé pour l'humanité.

"Le virus ne connaît pas de frontières. L'épidémie est temporaire, mais la coopération dure (...) Il en va de l'intérêt commun", a noté le gouvernement chinois.

"Il est essentiel d'exploiter la puissance de la science pour maîtriser cette épidémie," a martelé M. Tedros, appelant à tout le monde d'être guidé "par les faits et non par la peur, par la science et non les rumeurs".

Dans la lutte commune pour la sécurité sanitaire mondiale, on ne peut compter que sur la science et la collaboration.

http://french.xinhuanet.com/2020-02/09/c_138767483.htm


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire