(COVID-19) : LA CHINE MENE UNE COURSE CONTRE LA MONTRE POUR DÉVELOPPER DES VACCINS CONTRE LE CORONAVIRUS

 

 

 

(COVID-19) La Chine mène une course contre la montre pour développer des vaccins contre le coronavirus

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-21 à 19:13
 

BEIJING, 21 février (Xinhua) -- Les scientifiques chinois mènent une course contre la montre pour mettre au point des vaccins contre le nouveau coronavirus en adoptant cinq approches technologiques, a indiqué vendredi un responsable de la Commission nationale de la santé.

Les approches comprennent des vaccins inactivés, des vaccins à sous-unités de génie génétique, les vaccins à vecteurs adénoviraux, des vaccins à acides nucléiques et des vaccins utilisant comme vecteurs des virus de la grippe atténués, a déclaré Zeng Yixin, directeur adjoint de la commission, lors d'une conférence de presse sur la lutte que mène la Chine contre l'épidémie de nouveau coronavirus.

"Ces approches sont menées simultanément", a déclaré M. Zeng, ajoutant que "certains projets sont entrés dans la phase d'expérimentation animale".

"En partant du principe qu'il faut assurer la sécurité, l'efficacité et l'accessibilité (des vaccins), nous prévoyons qu'entre avril et mai au plus tôt cette année, certains vaccins pourraient passer des essais cliniques, ou sous des conditions spécifiques, être appliqués à une utilisation d'urgence", a-t-il dit.

"Notre objectif est que l'utilisation d'urgence des vaccins ainsi que le processus d'examen et d'approbation d'urgence puissent être activés conformément aux lois si la situation de l'épidémie l'exige", a expliqué M. Zeng.

http://french.xinhuanet.com/2020-02/21/c_138806397.htm

 

 

 

Pour le meilleur ou pour le pire, l'humanité partage un destin commun (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-21 à 14:13
 

BEIJING, 21 février (Xinhua) -- En cette ère de la mondialisation, les intérêts des pays à travers le monde sont étroitement interconnectés et personne n'est à l'abri de défis communs tels que l'épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19).

En prenant des mesures décisives et en faisant d'importants sacrifices, la Chine a fait des progrès visibles dans la prévention et le contrôle de la propagation du virus tant à l'intérieur du pays qu'à l'extérieur.

Les grands fabricants mondiaux, qu'il s'agisse d'automobiles ou de téléphones portables, poussent un soupir de soulagement au moment où la deuxième plus grande économie du monde rouvre peu à peu ses usines qui avaient été temporairement fermées dans le but d'aider à contrôler l'épidémie sans causer d'importants dommages à la chaîne d'approvisionnement mondiale.

La Chine n'est pas seule dans cette lutte. A ce jour, des dirigeants de plus de 160 pays et organisations internationales lui ont exprimé leur solidarité et fourni une aide. Ils ont également exprimé leur confiance dans les perspectives de développement économique de la Chine, ainsi qu'en son rôle de moteur de la croissance mondiale.

Sur des colis de fournitures médicales envoyés par des Japonais, on a pu lire des citations poétiques écrites en mandarin telles que "territoires différents, destin partagé". Cela illustre l'esprit d'entraide au sein du village global confronté aux défis communs.

Cependant, ces efforts internationaux et cette solidarité dans la lutte contre le COVID-19 sont parfois sabotés par les rumeurs, voire les diffamations.

Des experts de la santé de plusieurs pays ont salué cette semaine les efforts chinois pour contrôler la propagation du virus sur le plan international, ainsi que le niveau élevé d'ouverture et de transparence, exprimant par ailleurs leur inquiétude sur le fait qu'un tel effort remarquable était menacé par des rumeurs et de fausses informations.

Comme ils l'ont souligné dans une déclaration diffusée mercredi par la revue médicale réputée The Lancet, les théories du complot ne servent qu'à susciter des craintes, des rumeurs et des préjugés qui entravent la collaboration internationale dans la lutte contre le COVID-19.

La coopération, l'unité et la solidarité transfrontalières sont vitales pour un monde qui partage un destin commun.

Cette épidémie rappelle de nouveau à l'humanité qu'aucun pays ne peut prospérer dans l'isolement, ni relever seul tous les défis, car le monde est une communauté ayant un avenir partagé.

http://french.xinhuanet.com/2020-02/21/c_138805640.htm

 

 

 

(COVID-19) Les résultats des essais thérapeutiques sur le nouveau coronavirus attendus dans trois semaines (OMS)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-21 à 14:53
 


(Xinhua/Chen Junxia)

GENEVE, 21 février (Xinhua) -- L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé jeudi que les résultats préliminaires des essais cliniques de produits thérapeutiques contre le COVID-19 pourraient être disponibles dans trois semaines.

"Nous attendons (...) avec impatience les résultats de deux essais cliniques de produits thérapeutiques priorisés par le schéma directeur de l'OMS en matière de recherche et développement", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors du point de presse quotidien de l'agence onusienne.

L'un de ces essais est la combinaison de deux molécules utilisées contre le VIH, le lopinavir et le ritonavir, tandis que l'autre teste l'antiviral remdesivir.

Ce dernier est développé par le laboratoire pharmaceutique américain Gilead Sciences. Il a montré une bonne activité antivirale contre les coronavirus SRAS et MERS lors d'expériences antérieures sur des cellules et des animaux.

Il a également montré une assez bonne activité antivirale contre le COVID-19 au niveau cellulaire. Un essai clinique randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo, du remdesivir a débuté le 6 février dans plusieurs hôpitaux de la ville chinoise de Wuhan (centre) et devrait durer jusqu'à la fin avril.

Une étude publiée en 2004 a montré que l'association lopinavir/ritonavir représentait un "bénéfice clinique substantiel" pour des patients atteints du SRAS. L'hôpital Jinyintan de Wuhan, où les 41 premiers patients confirmés ont été traités, a déjà lancé un essai contrôlé randomisé avec cette combinaison de médicaments anti-VIH, selon un rapport de chercheurs chinois publié le mois dernier dans la revue médical The Lancet.

La troisième version des directives de traitement du COVID-19 publiée par la Commission nationale de la santé de la Chine suggère que la prise de deux comprimés de lopinavir/ritonavir et l'inhalation d'une dose d'alpha-interféron nébulisé deux fois par jour pourraient bénéficier aux patients.

 

   1 2 3 4 5   

http://french.xinhuanet.com/2020-02/21/c_138805739.htm

 


 

(COVID-19) Chine : Tous les patients infectés sont sortis de l'hôpital dans la province du Qinghai

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-21 à 21:53
 


(Xinhua/Zhang Long)

XINING, 21 février (Xinhua) -- Tous les patients infectés par le nouveau coronavirus dans la province du Qinghai (nord-ouest de la Chine), sont sortis de l'hôpital vendredi.

Vendredi matin, les deux derniers patients infectés au Qinghai ont quitté l'hôpital une fois rétablis. La province a jusqu'à présent éliminé tous les cas confirmés et suspects.

Les autorités du Qinghai ont suivi 437 contacts étroits de patients infectés, dont 33 sont toujours en observation médicale.

 

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/2020-02/21/c_138806689.htm

 

 

Kenya : soutien des élèves kenyans à la lutte contre l'épidémie en Chine

French.xinhuanet.com|Publié le 2020-02-21 à 07:12

 

NAIROBI, 20 février (Xinhua) -- Des élèves d'une école primaire kenyane tiennent des pancartes pour soutenir la Chine, à Nairobi, au Kenya, le 19 février 2020. De nombreux enfants du monde entier ont fait des pancartes en solidarité avec la Chine dans la lutte contre l'épidémie de nouveau coronavirus. (Photo : Li Yan)

 

   1 2 3 4   

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-02/21/c_138801981.htm

 

 

 

(COVID-19) Chine : reprise d'activités au port de Hefei

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-02-21 à 07:16
 

HEFEI, 20 février (Xinhua) -- Le terminal à conteneurs international du port de Hefei, dans la province chinoise de l'Anhui (est), le 19 février 2020. Le port de Hefei a repris ses activités normalement et a adopté des mesures strictes pour prévenir et contrôler l'épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19). (Photo : Zhou Mu)

 

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/photo/2020-02/21/c_138802496.htm


 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire