DERNIERS PREPARATIFS AVANT L’OUVERTURE DE L’EXPOSITION FLORALE DE CHINE

Derniers préparatifs avant l'ouverture de l'Exposition florale de Chine

French.china.org.cn | Mis à jour le 22. 04. 2021 | Mots clés : Shanghai,Exposition florale

 

Photo prise le 21 avril, montrant une vue aérienne du parc de l'Exposition florale de Chine (China Flower Expo), qui ouvrira ses portes le 21 mai sur l'île de Chongming, à Shanghai. Les préparatifs de l'Exposition sont entrés dans leur phase finale, et la construction des sites et l'aménagement des jardins sont pratiquement terminés. (Photos : Wu Kai/VCG)

1   2   3   4   5   6   7   8   > 

http://french.china.org.cn/travel/txt/2021-04/22/content_77430825.htm

 

Discours de Xi Jinping au Sommet des dirigeants sur le climat (TEXTE INTEGRAL)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-22 à 23:36

BEIJING, 22 avril (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a prononcé jeudi un discours important au Sommet des dirigeants sur le climat par liaison vidéo à Beijing.

Veuillez trouver le texte intégral du discours en pièce jointe.

Discours de Xi Jinping au Sommet des dirigeants sur le climat (TEXTE INTEGRAL)

http://french.xinhuanet.com/2021-04/22/c_139899352.htm

 

Le Japon ne peut pas déverser de l'eau contaminée tant que les nucléides n'ont pas atteint des "niveaux non détectables", selon un expert américain (ENTRETIEN)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-22 à 12:01

WASHINGTON, 21 avril (Xinhua) -- "Pas une goutte" de l'eau contaminée par la radioactivité de Fukushima au Japon ne devrait être déversée tant que le monde n'aura pas été convaincu qu'elle a été traitée pour en éliminer les nucléides jusqu'à des "niveaux non détectables", a déclaré Rick Steiner, ancien professeur de conservation marine à l'Université d'Alaska, dans un entretien accordé mercredi à Xinhua.

Le gouvernement japonais a annoncé la semaine dernière qu'il avait décidé de déverser en mer les eaux usées radioactives contaminées de la préfecture de Fukushima.

"Avant tout rejet en mer, le monde a le droit de savoir exactement quels radio-isotopes se trouvent dans les eaux usées, à quelles concentrations, et que toute l'eau a été traitée avec les meilleures méthodes technologiques disponibles pour en éliminer tous les radionucléides jusqu'à des niveaux non détectables", a préconisé cet éminent biologiste américain.

A la date du 31 décembre 2019, 73% des eaux nucléaires usées dépassaient les normes de rejet du Japon après avoir été traitées via un système avancé de traitement des liquides (ALPS) capable d'éliminer la plupart des contaminants, selon le rapport d'une organisation effectuant des recherches sur le traitement des eaux usées de l'accident nucléaire de Fukushima.

La compagnie Tokyo Electric Power Company (TEPCO), l'opérateur qui traite ces eaux usées, a la mauvaise habitude de dissimuler et de falsifier des informations, selon les médias.

"TEPCO et le gouvernement japonais ont fait preuve d'un certain manque de transparence sur la question de Fukushima", a confié M. Steiner à Xinhua.

Il a qualifié le rejet en mer prévu par le Japon "d'idée spectaculairement mauvaise" pour un certain nombre de raisons : il exposerait les écosystèmes marins du Pacifique Nord à des risques ; il est inutile, car l'option de stockage à long terme est raisonnable et prudente ; il est probablement illégal au regard du droit international ; et il est exceptionnellement contraire à l'éthique.

"Nous ne pouvons plus accepter le rejet des déchets industriels dangereux dans notre seul océan mondial", a souligné M. Steiner, qui conseille les Nations Unies, les gouvernements et les ONG sur les questions d'environnement marin.

"En ce qui concerne le risque écologique, jusqu'à présent, nous ne savons tout simplement pas exactement quels radionucléides et à quelles concentrations se trouvent dans les réservoirs, mais nous savons qu'il y a du césium 137 radioactif, du tritium, du carbone 14, du cobalt 60, du strontium 90, de l'iode 129 et plus de 50 autres nucléides. Certains de ces éléments ont pu être retirés, d'autres non", a-t-il indiqué.

"Il faut que nous le sachions", a affirmé cet expert.

La communauté internationale devrait réunir une commission scientifique et technologique internationale, agréée par le gouvernement japonais, pour assurer une surveillance scientifique indépendante de tous les aspects du nettoyage de Fukushima, y compris la question des eaux usées, a recommandé M. Steiner.

Ce groupe international devrait fonctionner indépendamment de l'Agence internationale de l'énergie atomique, a-t-il ajouté.

D'après lui, si l'eau contaminée était conservée pendant encore 15 à 30 ans, le tritium radioactif se désintégrerait de 50% à 75%. Cela donnera le temps de la traiter efficacement.

La décision du Japon de déverser en mer les eaux usées a suscité l'opposition du public japonais et des groupes environnementaux internationaux. Elle a également suscité l'inquiétude des pays voisins quant à l'impact possible sur la santé humaine et les activités de pêche.

"L'impact écologique de ce type de rejet chronique de déchets radioactifs dans le Pacifique Nord pourrait être considérable", a averti M. Steiner.

Une partie des contaminants pénétrera dans les organismes vivants, et certains d'entre eux peuvent causer des troubles de la reproduction, des dommages cellulaires, des lésions génétiques et des cancers, a-t-il expliqué.

"Le risque est entièrement évitable en utilisant un stockage à long terme sur la terre ferme et des systèmes de traitement utilisant les meilleures technologies disponibles", a conclu l'expert américain.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/22/c_139898201.htm

 

L'organe législatif suprême chinois s'oppose à un projet de loi américain sur la compétition stratégique

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-22 à 22:12

BEIJING, 22 avril (Xinhua) -- Un porte-parole de l'organe législatif suprême chinois a exprimé jeudi son fort mécontentement et sa forte opposition à l'approbation du projet de loi sur la compétition stratégique de 2021 par le Comité des relations étrangères du Sénat américain.

You Wenze, porte-parole du Comité des affaires étrangères de l'Assemblée populaire nationale, a indiqué que ce projet de loi américain est plein de mentalités de guerre froide et de préjugés idéologiques, et déforme et attaque gratuitement les stratégies de développement de la Chine ainsi que ses politiques intérieures et étrangères.

Il s'est ingéré gravement dans les affaires intérieures de la Chine, a ajouté M. You.

Le projet de loi n'est ni conforme à la tendance des époques ni favorable à la promotion de la paix, de la stabilité et du développement du monde, a indiqué M. You. "Il est voué à l'échec."

Les clauses concernant Taiwan dans le projet de loi ont violé gravement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, et le projet de loi a également envoyé des signaux trompeurs aux forces séparatistes d'"indépendance de Taiwan", d'après M. You.

Réaffirmant que le principe d'une seule Chine est la ligne rouge de la Chine, M. You a déclaré que la Chine s'opposait fermement à toute forme d'interaction officielle entre les Etats-Unis et Taiwan.

Les dossiers liés au Xinjiang et à Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine qui ne permettent aucune ingérence étrangère, a-t-il ajouté.

Il a noté que la Chine avait toujours appelé à développer des relations sino-américaines sans conflit et sans confrontation et dotées du respect mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, et qu'elle était fermement engagée à sauvegarder sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement nationaux.

"Nous exhortons vivement le Congrès américain à cesser de réexaminer et de promouvoir ce projet de loi", a exprimé M. You.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/22/c_139899224.htm

 

 

La gestion écologique de la Chine est cruciale pour restaurer la santé de la planète (fonctionnaire PNUE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-22 à 20:13

NAIROBI, 22 avril (Xinhua) -- Les initiatives ambitieuses lancées par la Chine pour favoriser une concordance entre croissance et environnement stimuleront les efforts visant à restaurer la santé de la planète face aux menaces anthropiques et climatiques, estime Levis Kavagi, coordinateur pour l'Afrique au Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Dans un entretien accordé à Xinhua à la veille du Jour de la Terre, célébré tous les ans le 22 avril, il juge la Chine dans une position avantageuse pour apporter une contribution positive à la résolution des défis écologiques auxquels l'humanité est actuellement confrontée.

M. Kavagi salue le soutien de Beijing aux initiatives multilatérales visant à relever ces défis qui ont aggravé la pauvreté, la maladie et les inégalités.

En tant qu'hôte de la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique, prévue pour octobre à Kunming (sud), la Chine devrait réaffirmer à cette occasion son engagement en faveur des efforts mondiaux de préservation des habitats naturels, prédit-il.

Pour le responsable onusien, les actions que la Chine mène sont essentielles pour faire avancer un développement à faible émission de CO2 qui renforce la résilience des écosystèmes et des communautés face à la hausse des températures.

Les partenariats sont essentiels pour trouver des solutions durables aux triples crises planétaires que sont la pollution, le changement climatique et la perte de biodiversité, lesquelles ont aggravé l'insécurité alimentaire, le stress hydrique et l'instabilité, souligne M. Kavagi.

"Toutes trois sont interconnectées. Il y a donc davantage de besoin d'efforts concertés que de réponses ponctuelles isolées", martèle-t-il.

Evoquant la pandémie de nouveau coronavirus, Levis Kavagi observe qu'elle complique les défis que pose la gestion des déchets, tout en accroissant la vulnérabilité des communautés aux impacts du changement climatique et en réduisant les revenus du tourisme.

Par ailleurs, la préservation d'espèces sauvages emblématiques pourrait souffrir de la baisse de revenus des Etats en raison des restrictions de déplacement, note-t-il, ajoutant que la pandémie a également ralenti la bioprospection, aggravant la perte des bénéfices financiers qui en résultaient pour les communautés locales.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/22/c_139898972.htm

 

La partie continentale de la Chine condamne la tentative du PDP de contester la résolution de l'ONU sur le principe d'une seule Chine

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-22 à 17:04

BEIJING, 22 avril (Xinhua) -- Un porte-parole de la partie continentale de la Chine a reproché aux autorités du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan d'être de connivence avec des forces extérieures et de contester la résolution 2758 de l'Assemble générale des Nations unies afin de soutenir l'idée fallacieuse de "l'indépendance de Taiwan".

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat, a fait cette remarque en réponse à une question de la presse sur un récent projet de loi lié à Taiwan proposé par certains politiciens américains en collusion avec l'autorité du PDP.

Selon lui, la tentative de nier le fait incontournable que Taiwan est une partie inaliénable du pays est en fin de compte une chimère et est voué à l'échec.

La résolution 2758 adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies (ONU) en 1971 reconnaît que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul représentant légal de la Chine auprès des Nations unies.

Cette résolution incarne pleinement le principe d'une seule Chine défendu par l'ONU, a ajouté M. Ma.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/22/c_139898711.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Tourtaux
Amir Jamal Sinasser
Magnifique

Ajouter un commentaire