DROIT DE RÉPONSE CHINOIS : DIX QUESTIONS SUR LE CORONAVIRUS POSÉES AUX USA

Droit de réponse chinois: dix questions sur le coronavirus posées aux USA

Par Wang Fuhua

Mondialisation.ca, 24 mars 2020

WeChat and CGTN

Région : 

Thème: 

Ici, nous n’avons accès qu’à la version occidentale des faits sur le nouveau coronavirus, mais comme personne ne peut librement tirer de conclusion sans écouter les deux parties, voici un droit de réponse non-officiel de la Chine.

A rebours de ses décennies de diplomatie courtoise, discrète et invariablement souriante, la Chine – et ce n’en est que plus frappant – a récemment attaqué les USA dans plusieurs tweets et articles de presse, dont celui-ci où elle les accuse d’avoir délibérément propagé des virus, y compris le coronavirus Covid-19, sur le territoire chinois. Bon à savoir : cet article ne fait que refléter l’opinion publique chinoise, pour qui les USA sont passés à une phase plus offensive de leur guerre commerciale contre la Chine en tentant de miner l’économie chinoise à base de maladies infectieuses (épidémies de grippe aviaire, grippe porcine, coronavirus). Autrement dit, pendant qu’ici, les médias désignent la Chine comme origine de la pandémie, les Chinois font l’inverse et pointent un index accusateur sur les USA.

Qui a raison, qui a tort ? A chacun de se faire son idée.

Note : Pour parer à toute suspicion de « mensonge » de la part des Chinois, toutes les informations données dans ce texte publié sur le site de la chaîne multilingue d’informations télévisées détenue par Pékin CGTN ont été vérifiées. Voir les notes et références en bas de page. (Entelekheia.fr)


Cet article a été publié pour la première fois sur un compte officiel du réseau social chinois WeChat dénommé Gong Yi Kan Shi Jie, et repris sous forme résumée sur CGTN sous le titre 10 questions for the U.S.: Where did the novel coronavirus come from? 


Étant donné que certains grands médias et politiciens américains ont affirmé sans preuves que le nouveau coronavirus est originaire de Chine, ont blâmé et calomnié la Chine, et ont même demandé à la Chine de faire des excuses, j’ai toutes les raisons de poser mes propres 10 questions sur son origine nord-américaine. Mieux encore, contrairement aux États-Unis, j’ai fait beaucoup de recherches et je fonderai mes questions sur la couverture médiatique internationale du COVID-19.

Question 1

Puisque le directeur des Centres américains de contrôle des maladies (CDC), Robert Redfield, a admis que certains Américains apparemment morts de la grippe avaient été en fait testés positifs au nouveau coronavirus, puis-je conclure que ces personnes sont réellement mortes du nouveau coronavirus ? Parmi les 34 millions de patients atteints de la grippe, avec un bilan de 20 000 décès, combien ont été mal diagnostiqués ?

Quand ces erreurs de diagnostic ont-elles commencé ? Et ont-elles réellement commencé à partir d’août 2019 ? Ces questions sont essentielles. Le monde attend une explication des États-Unis.

Question 2

A propos des erreurs de diagnostic admises par le CDC américain, je me gratte la tête – les États-Unis ne possèdent-ils pas les meilleures technologies médicales du monde ? Pourquoi cela est-il arrivé ?

Comme des opacités (taches blanches) sont facilement visibles sur les scanners des poumons des patients atteints de la nouvelle pneumonie due au coronavirus, il aurait dû être facile de séparer les cas de COVID-19 et de grippe H1N1. Mais pourquoi y a-t-il eu autant d’erreurs de diagnostic ?

Cela me remet en tête la demande du vice-président américain Mike Pence de contrôler tous les messages [des autorités sanitaires, NdT] concernant le coronavirus. Pourquoi la Maison Blanche demande-t-elle un contrôle des messages ? Les États-Unis ont-ils quelque chose à cacher ?

Le directeur du CDC américain Robert Redfield s’exprime lors d’une audition sur le coronavirus à Washington D.C., États-Unis, le 11 mars 2020. Dans ce passage, il admet que certains « morts de la grippe » américains étaient atteints de Covid-19.

 
Question 3

Pourquoi les États-Unis se sont-ils retirés de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques (CABT, acronyme anglais BTWC) de 1972 en 2001 ? Pourquoi ont-ils tenté d’empêcher la mise en place d’un mécanisme de contrôle de l’exécution de la Convention ? Faisait-il obstacle à la mise au point d’armes biologiques par les États-Unis ?

Si la réponse est non, pourquoi y a-t-il de nouveaux laboratoires biologiques en Géorgie, en Ukraine, en Moldavie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan et au Kazakhstan ? [1] Ces laboratoires sont-ils destinés à des guerres biochimiques ? Il est impossible qu’ils gardent des virus comme animaux de compagnie. Si les États-Unis visaient à provoquer une guerre biochimique, qui serait alors leur première cible ?

Et que dire de l’épidémie de grippe porcine en Chine l’année dernière ? Ce qui est étrange, c’est qu’elle ait éclaté en différents endroits simultanément, et non à des moments différents. Pourquoi a-t-on utilisé des drones pour empoisonner les porcs ? [2] Les États-Unis étaient-ils derrière tout cela ? J’ai entendu dire que c’était des spéculateurs. Mais cette théorie n’a aucun sens – puisque la grippe porcine a tué des millions de porcs en Chine en un temps très court, lesdits spéculateurs auraient subi de grandes pertes au lieu de faire des profits.

La meilleure réponse possible à cela était une ingérence étrangère. J’étais de ceux qui se demandaient si les États-Unis avaient quelque chose à voir avec cela et qui espéraient une explication.

Question 4

L’Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l’armée américaine situé à Fort Detrick, dans le Maryland, a été fermé en juillet 2019. Était-ce à cause de virus échappés ?

Un mois plus tard, une épidémie de grippe s’est déclarée dans tout le pays. Ces deux événements étaient-ils liés d’une manière ou d’une autre ?

Les diagnostics erronés ont-ils été simplement inventés pour dissimuler de tels secrets ? Est-ce que c’est également devenu une raison, pour les États-Unis, de rejeter la faute sur d’autres pays en les accusant d’être à l’origine du nouveau coronavirus ?

Était-ce une extraordinaire coïncidence ou un secret inavouable ? Pourquoi les États-Unis ont-ils fait supprimer, en mars 2020, un grand nombre de reportages en langue anglaise qui couvraient la fermeture de Fort Detrick ? Y a-t-il quelque chose à cacher, ou quelque chose à redouter ? [3]

Question 5

Lors des 7èmes Jeux mondiaux militaires qui se sont tenus à Wuhan (18-27 octobre 2019), pourquoi l’équipe américaine (369 membres) a-t-elle remporté ZÉRO médailles d’or ? [4] Cela semble-t-il un résultat normal pour la première puissance militaire mondiale ? Votre gouvernement l’a-t-il fait exprès ?

Parmi les 369 participants, y a-t-il eu des cas de grippe ? Était-il possible qu’ils aient été porteurs du nouveau coronavirus ? La meilleure chose à faire pour les États-Unis est d’arrêter de faire l’autruche et de faire passer à ces 369 personnes des test de procalcitonine (PCT) pour voir si elles sont infectées…

Question 6

Pourquoi les États-Unis ont-ils organisé Event 201, une simulation de pandémie mondiale en octobre 2019 ? [5] Pourquoi la directrice adjointe de la CIA y a-t-elle participé ? Est-ce parce que les États-Unis avaient prévu qu’un virus hautement infectieux allait provoquer une pandémie ? Un mois plus tard, des cas de pneumonie de cause inconnue ont été détectés en Chine et une pandémie s’est déclarée trois mois plus tard. Ce n’est probablement pas une simple coïncidence.

Question 7

Le Japon, la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran ont tous signalé que nombre de leurs premiers cas confirmés de COVID-19 n’avaient pas d’antécédents d’exposition à la Chine mais montraient un lien avec les États-Unis. Comment cela se fait-il ?

La recherche génétique montre que le type de nouveau coronavirus trouvé en Chine appartient au groupe C, mais les virus des groupes A et B – les virus parents et grand-parents du groupe C – se trouvent tous deux aux États-Unis. Pourquoi ? Un patient japonais a été diagnostiqué comme atteint d’une grippe à Hawaï mais a été testé positif au COVID-19 à son retour au Japon. Comment expliquer cela ? [6]

Certains cas de COVID-19 aux États-Unis n’avaient aucun lien avec la Chine. D’où cela vient-il, alors ?

Question 8

Vous n’avez aucune raison de nier que la pandémie de 1918 est née sur votre territoire. Mais vous avez laissé l’Espagne en porter la responsabilité pendant un siècle. N’avez-vous pas honte ?

L’histoire semble se répéter. Les États-Unis jouent-ils à nouveau le même jeu et tentent-ils d’étiqueter le nouveau coronavirus comme « chinois » ?

Question 9

La pandémie de 1918, qui a provoqué un milliard d’infections, avec un nombre de décès « estimé entre 17 et 50 millions, et peut-être même jusqu’à 100 millions… une des épidémies les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité », selon Wikipedia, provenait des États-Unis, mais les États-Unis ne se sont jamais excusés auprès du monde.

Jusqu’à présent, l’origine du nouveau coronavirus est encore inconnue, mais les États-Unis exigent des excuses de la Chine, comme c’est ridicule ! Rappelons que la pandémie de grippe H1N1 de 2009, qui a tué 300 000 personnes, était également originaire des États-Unis, ainsi que le VIH-sida. Pourquoi ne pas l’admettre face au monde entier ?

Question 10

Dans les films, les États-Unis aiment jouer le rôle du sauveurs du monde. L’image de Captain America est l’un de ses symboles les plus populaires. Mais dans la réalité, face à une catastrophe comme le COVID-19, où est Captain America ?

Les États-Unis n’en font pas assez pour protéger leurs citoyens chez eux, ou sur le bateau de croisière Diamond Princess. Ils ont même tenté de rendre le Japon responsable des Américains qui étaient à bord du Diamond Princess. Comment les États-Unis ont-ils le culot de faire tout cela et d’accuser la Chine d’irresponsabilité ?

Alors que la Chine a fait gagner au monde un temps précieux pour combattre le COVID-19, les États-Unis ont accusé la Chine d’être passive et de manquer de transparence. Quand la Maison Blanche a demandé au CDC d’arrêter de comptabiliser les personnes testées positives au nouveau coronavirus, cela a-t-il été considéré comme de la transparence ? [7]

Lorsque le gouvernement américain a conseillé à ses citoyens de ne pas porter de masques, n’était-ce pas de la passivité ? Trop de questions appellent des explications de la part des États-Unis.

Article en anglais :

Ten Questions for the U.S.: Where did the Novel Coronavirus Come From?

Traduction et note d’introduction Entelekheia
Photo Gerd Altmann/Pixabay

Notes et références :

[1] Pour plus de détails sur les laboratoires militaires P4 américains en Europe et Asie centrales, voir les travaux de l’excellente journaliste d’investigation bulgare spécialisée en armes biologiques et trafic international d’armes Dilyana Gaytandzhieva sur Armswatch et sur son blog.[2] Des gangs équipés de drones larguent des objets infectés par le virus de la grippe porcine sur des élevages de porcs chinois, NBC News, 20 décembre 2019.[3] Une pétition, sur le site de la Maison-Blanche, fait état d’articles supprimés sur la fermeture de Fort Detrick. Article de Defend Democracy. [4] Vrai. Voir le tableau des médailles ici (lien Wikipedia) : médailles d’or pour la Chine, pays d’accueil, 133. Russie, 51. USA, 0. L’opinion chinoise pense que, pour ne pas mettre leurs champions en danger, les USA ont envoyé à Wuhan des athlètes de seconde zone infectés, ce qui explique leurs mauvais résultats.[5] L’Event 201, une simulation de pandémie mondiale due à un coronavirus (si !) s’est tenu le 18 octobre 2019 au Johns Hopkins Center for Health Security, sous l’égide de la Bill et Melinda Gates Foundation et du Forum économique mondial. En revanche, Avril Haines, la participante à qui l’auteur se réfère, n’est plus directrice adjointe de la CIA. Elle occupait ce poste sous l’administration Obama.[6] Pour les sources japonaise et taïwanaise sur ces cas non liés à la Chine, voir l’article Covid-19 : le virus est-il vraiment originaire de Chine ?  et aussi un étrange article de l’organe semi-étatique américain NPR en date du 19 mars, ‘Every Single Individual Must Stay Home’: Italy’s Coronavirus Surge Strains Hospitals’, dont voici un extrait : « [Le professeur] Remuzzi [en Italie] dit qu’il entend maintenant des informations à ce sujet de la part de médecins généralistes. « Ils se souviennent avoir vu des pneumonies très étranges, très graves, en particulier chez les personnes âgées en décembre et même en novembre », dit-il. « Cela signifie que le virus circulait, au moins dans [la région nord de] la Lombardie, avant que nous ayons eu connaissance de cette épidémie en Chine ».[7] Le gouvernement des USA a demandé aux autorités sanitaires fédérales de classer secrets les débats de haut niveau relatifs au coronavirus. Source Reuters, 11 mars 2020.  Et aussi, « Un membre démocrate du Congrès a condamné la décision « inexplicable » des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) de cesser de divulguer le nombre d’Américains testés positifs au nouveau coronavirus »The Daily Beast, 3 mars 2020.

La source originale de cet article est WeChat and CGTN

Copyright © Wang Fuhua, WeChat and CGTN, 2020

https://www.mondialisation.ca/droit-de-reponse-chinois-dix-questions-sur-le-coronavirus-posees-aux-usa/5643289


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire