FAIRE DE LA CHINE UN BOUC-ÉMISSAIRE NE SOIGNERA PAS LE MALAISE DES ETATS-UNIS

  • Par
  • Le 27/08/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE
 

Les tentatives malveillantes de Washington pour semer le trouble en mer de Chine méridionale sont vouées à l'échec (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-27 à 19:22
 

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- Washington a annoncé mercredi sa décision de placer sur liste noire les entreprises et individus chinois impliqués dans des constructions chinoises en mer de Chine méridionale, dévoilant encore davantage son intention de fomenter les divisions et d'attiser les tensions dans la région.

Cette décision est une nouvelle tentative flagrante des Etats-Unis de s'immiscer dans les différends territoriaux maritimes de la région via des sanctions arbitraires, constituant une violation ostentatoire de son engagement à ne prendre aucun parti parmi les parties concernées.

Pour commencer, la Chine jouit d'une souveraineté incontestable sur les îles de la mer de Chine méridionale et leurs eaux adjacentes. La construction d'infrastructures par la Chine sur son propre territoire représente un exercice de souveraineté nationale conforme au droit international.

Cherchant à justifier cette décision infondée, Washington a faussement accusé Beijing d'une soi-disant "militarisation d'avant-postes contestés" dans cette mer, tout en essayant de se présenter comme un gardien de la paix dans la région. Or, la vérité est que les Etats-Unis ont envoyé à plus de 2.000 reprises des avions militaires dans la région au cours du premier semestre 2020. Cela montre clairement qui constitue une menace pour la paix régionale.

En menant des actions unilatérales aussi provocatrices, la Maison Blanche vise à créer des divisions dans la région, à creuser un fossé entre la Chine et les pays d'Asie du Sud-Est concernés, à les envoyer au front et à les enrôler comme des pions dans son programme anti-chinois.

En outre, les tentatives de ces faucons à Washington de semer le trouble en mer de Chine méridionale révèlent une intention plus profonde, à savoir entraver le développement de la Chine et maintenir son hégémonie dans la région.

Ce projet américain malveillant visant à faire de cette mer un nouveau champ de bataille anti-Chine échouera sans nul doute. En effet, les pays riverains partagent une aspiration commune à maintenir la stabilité et la prospérité en mer de Chine méridionale, seule façon de servir au mieux leurs intérêts économiques et sécuritaires fondamentaux.

"La mer de Chine méridionale est la maison commune des pays de la région et ne devrait pas être un champ de bataille géopolitique", avait déclaré à Xinhua au début du mois le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, exhortant ceux-ci à être vigilants et à empêcher que la paix et le développement de la région, durement acquis, ne soient sabotés par les Etats-Unis.

Selon Ren Guoqiang, porte-parole du ministère chinois de la Défense nationale, les négociations pertinentes dans la région ont progressé de manière positive. Grâce aux efforts communs de toutes les parties concernées, la mer de Chine méridionale est restée généralement stable.

Les événements ont en effet montré que les pays de la région avaient adopté une même position pour régler leurs différends par le dialogue entre parties concernées et s'opposer aux forces extérieures qui s'immiscent dans les affaires régionales.

A l'avenir, la Chine, comme elle l'a déjà fait, continuera de renforcer la coopération maritime avec les autres parties liées, à approfondir la confiance mutuelle en matière de sécurité et à faire progresser le développement conjoint afin de faire de la mer de Chine méridionale "une mer de paix, d'amitié et de coopération".

http://french.xinhuanet.com/2020-08/27/c_139322571.htm

 

Faire de la Chine un bouc-émissaire ne soignera pas le malaise des Etats-Unis (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-27 à 22:01
 

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- L'une des caractéristiques les plus étranges de l'élection présidentielle américaine de 2020 est le fait que les attaques politiques à l'encontre de la Chine vont bien au-delà du bon sens.

La rhétorique malveillante contre Beijing a de nouveau touché le fond cette semaine à la Convention nationale républicaine. Lors de ce rassemblement, les faucons à Washington ont vanté l'approche radicale de la Maison Blanche envers Beijing, ont attaqué la Chine sur le soi-disant problème de transparence pendant la pandémie de COVID-19 et ont continué de tenir des propos xénophobes sur l'origine de l'agent pathogène.

Pour ces intervenants de la convention, déjà bien occupés à produire et faire circuler leur propre virus politique toxique alors que la pandémie fait rage aux Etats-Unis et dans le monde entier, dénigrer la Chine semble être un prétexte quasi omnipotent pour dissimuler leurs nombreux échecs, notamment la gestion désastreuse de la pandémie, et la seule stratégie viable pour espérer une victoire aux élections de novembre.

En fin de compte, les faucons se sont portés un coup à eux-mêmes lorsqu'ils ont été assez effrontés pour clamer que les Etats-Unis ne sont pas un pays raciste, tout en portant continuellement des accusations infondées à l'encontre de la Chine qui suggèrent le contraire. Une dissonance cognitive aussi flagrante et leurs motivations politiques malveillantes à faire de la Chine un bouc-émissaire sont trop évidentes pour être ignorées.

En raison de la gestion catastrophique de la pandémie, les Etats-Unis sont le pays le plus gravement touché de la planète avec près de six millions de cas et environ 180.000 décès. Aucun mensonge ne sera assez persuasif ou manipulateur pour que la Maison Blanche arrive à rejeter la faute sur autrui.

La pandémie accentue également le caractère meurtrier des problèmes socio-économiques qui persistent aux Etats-Unis, tels que la discrimination raciale, et complique la guérison d'une Amérique divisée.

En plus de la pandémie de coronavirus, une "pandémie de racisme" sévit aux Etats-Unis, comme l'a récemment affirmé la présidente de l'Association américaine de psychologie Sandra L. Shullman.

"Les décès de personnes noires innocentes ciblées spécifiquement en raison de leur race, souvent par des officiers de police, sont à la fois profondément choquants et scandaleusement habituels", a-t-elle commenté.

Pour ne citer que l'exemple le plus récent de ce racisme, une vidéo publiée dimanche soir sur les réseaux sociaux montre la police du Wisconsin tirant à sept reprises sur un homme noir dans le dos alors qu'il se penchait vers une voiture, ce qui a provoqué de violentes manifestations et forcé les responsables locaux à imposer un couvre-feu. Cet incident s'est produit trois mois après que l'Afro-Américain George Floyd a perdu la vie en raison de la brutalité policière.

Selon une récente étude du laboratoire de recherche indépendant du producteur de radio American Public Media, "les Noirs américains connaissent toujours le plus fort taux de mortalité au COVID-19 à l'échelle nationale, plus de deux fois supérieur au taux des Blancs et des Asiatiques, qui présentent les taux les plus faibles".

Alors que les politiciens de Washington mentent sur leur préparation et leur capacité à faire des Etats-Unis un pays plus sûr et meilleur, des manifestations à grande échelle continuent de dénoncer les violences policières dans toutes les villes des Etats-Unis pendant qu'un nombre croissant de personnes décèdent d'un virus mortel qui n'est pas encore maîtrisé.

Le malaise américain n'a pas de remède chinois. Il est impossible que les politiciens de Washington parviennent à contenir la propagation du virus ou à régler le problème de la discrimination raciale en s'en prenant à la Chine. Les décideurs américains savent bien quel est le vrai remède à ces maux.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/27/c_139322874.htm

 

La Chine s'oppose aux sanctions des Etats-Unis concernant les constructions dans la mer de Chine méridionale

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-27 à 19:57
 

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- La Chine est fermement opposée aux sanctions américaines contre les entreprises et les individus chinois concernant les constructions dans la mer de Chine méridionale, et a exhorté les Etats-Unis à rectifier leurs erreurs et à cesser immédiatement de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, a déclaré jeudi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole, Zhao Lijian, a fait ces remarques lors d'un point de presse en réponse à une déclaration des Etats-Unis sur les sanctions contre les entreprises et les individus chinois concernant les activités de construction dans la mer de Chine méridionale.

Les constructions concernées de la Chine sur son propre territoire sont totalement dans le cadre de sa souveraineté et n'ont rien à voir avec la militarisation, a souligné M. Zhao.

Selon lui, il est raisonnable, légal et incontestable que des entreprises et des individus chinois participent à des constructions dans leur propre pays, alors que les sanctions illégales imposées par les Etats-Unis sous ce prétexte sont déraisonnables.

Les sanctions américaines, qui impliquent une logique hégémonique et une politique de pouvoir caractéristiques, ont manifestement interféré dans les affaires intérieures de la Chine, violé le droit international et les normes régissant les relations internationales, a indiqué M. Zhao.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/27/c_139322630.htm

 

Les présidents chinois et russe saluent l'ouverture de l'Année de l'innovation scientifique et technologique Chine-Russie

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 22:53
 

BEIJING, 26 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine ont respectivement envoyé mercredi leurs lettres de félicitations à l'ouverture de l'Année de l'innovation scientifique et technologique entre les deux pays.

"Comme chacun des deux pays est le plus grand voisin de l'autre, la Chine et la Russie ont travaillé ensemble et se sont entraidées au moment où la pandémie du COVID-19 faisait rage dans le monde entier", a déclaré M. Xi dans sa lettre, soulignant que le lancement de l'Année de l'innovation scientifique et technologique entre les deux pays a, comme prévu, "pleinement reflété le niveau élevé et le caractère exceptionnel de leur partenariat stratégique global de coordination de la nouvelle ère".

Il est convaincu que la pratique réussie des deux pays dans la lutte conjointe contre la pandémie et l'aplanissement des difficultés se transformera certainement en un moteur puissant pour renforcer les échanges et la coopération bilatéraux.

"La Chine et la Russie, en tant que grands pays responsables dans le monde ainsi que puissances scientifiques et technologiques ayant une influence importante, doivent aller de l'avant dans le sens de l'histoire, saisir la tendance du développement et promouvoir les échanges et la coopération à tous égards, à plusieurs niveaux et de grande envergure entre les personnels scientifiques et technologiques des deux pays, afin qu'ils puissent apporter une plus grande contribution à la réforme du système de gouvernance mondiale et à la construction d'une communauté de destin pour l'humanité", a déclaré M. Xi.

M. Poutine a indiqué dans sa lettre de félicitations que l'innovation scientifique et technologique était l'un des domaines de coopération les plus prometteurs entre la Russie et la Chine, qui déterminera l'avenir des deux pays et exercera un effet sur l'amélioration du niveau de vie des deux peuples.

"Les activités menées dans le cadre de l'Année de l'innovation scientifique et technologique sont riches en contenu, couvrant la recherche scientifique, les expositions et les échanges universitaires", a noté M. Poutine.

Il a noté que les gouvernements ainsi que les départements de recherche médicale et scientifique des deux pays avaient mené une coopération étroite dans la lutte contre le COVID-19 et avaient obtenu une série de résultats importants avec un impact large.

"Je souhaite sincèrement que l'Année de l'innovation scientifique et technologique soit un succès, et qu'elle ajoute une nouvelle substance au développement du partenariat stratégique global de coordination Russie-Chine de la nouvelle ère", a déclaré M. Poutine.

Lors de la visite de M. Xi en Russie en juin 2019, MM. Xi et Poutine ont annoncé que 2020 et 2021 seraient désignées Année de l'innovation scientifique et technologique, la première année thématique nationale intitulée "innovation scientifique et technologique" entre les deux pays.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139320150.htm

 

Xi Jinping remet le drapeau à la force de la police

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 21:33
 


 (Xinhua/Ju Peng)

BEIJING, 26 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a remis mercredi le drapeau de la police à la force de la police de la Chine, exhortant les policiers à rester fidèles au Parti, à servir le peuple et à faire preuve d'impartialité dans l'application de la loi et à respecter strictement la discipline.

M. Xi a souligné que la police chinoise devait travailler avec un dévouement total pour renforcer le sentiment de satisfaction, de bonheur et de sécurité du peuple, et remplir avec détermination les missions et les tâches qui leur ont été confiées par le Parti et le peuple.

Lors de la cérémonie qui s'est tenue au Grand Palais du Peuple, à Beijing, M. Xi a remis le drapeau au ministre de la Sécurité publique Zhao Kezhi et au ministre de la Sûreté de l'Etat Chen Wenqing. Plus de 300 policiers présents ont salué le drapeau.

Dans son discours prononcé à la cérémonie, M. Xi a salué les grandes contributions apportées par la police chinoise à la sauvegarde de la sécurité nationale, de la stabilité sociale et des intérêts du peuple, la qualifiant de force puissante digne de la confiance totale du Parti et du peuple.

Il a appelé la force de la police à maintenir la direction absolue du Parti.

La force de la police doit maintenir une philosophie centrée sur le peuple et rester engagée à servir le peuple et à compter sur le peuple dans toutes les entreprises, a déclaré M. Xi.

Il a souligné l'importance de déployer des efforts pour améliorer la crédibilité de l'application de la loi et de l'administration de la justice et pour assurer l'équité et la justice dans le traitement de toutes les affaires.

Mettant l'accent sur une discipline stricte, M. Xi a également demandé à la force de la police de forger une discipline et une conduite de fer.

Wang Huning, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et membre du Secrétariat du Comité central du PCC, a lu la décision du Comité central du PCC sur la remise du drapeau.

Le vice-Premier ministre Han Zheng, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a également assisté à la cérémonie.

 

 

   1 2 3 4 5   

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139319998.htm

 

Les bénéfices industriels chinois en hausse de 19,6 % en juillet

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-27 à 12:52
 

BEIJING, 27 août (Xinhua) -- Les bénéfices des entreprises industrielles majeures de la Chine ont atteint 589,5 milliards de yuans (85,56 milliards de dollars) en juillet, en hausse de 19,6 % sur un an, selon les données publiées jeudi par le Bureau d'Etat des statistiques (BES).

Cette croissance est de 8,1 points de pourcentage supérieure à celle rapportée en juin, selon Zhu Hong, statisticienne du BES.

Avec la mise en oeuvre des politiques et des mesures visant à coordonner la prévention et le contrôle de l'épidémie et le développement économique et social, le secteur industriel continue de s'améliorer et les bénéfices des entreprises continuent d'enregistrer une croissance rapide de la reprise, a affirmé Mme Zhu.

Au cours des sept premiers mois de l'année, les bénéfices des entreprises industrielles majeures ont diminué de 8,1% pour atteindre 3.100 milliards de yuans. Ce taux est de 4,7 points de pourcentage inférieur à celui enregistré au cours des six premiers mois.

Plus précisément, les bénéfices des entreprises industrielles d'Etat ont baissé de 23,5 % en glissement annuel pour atteindre 783,81 milliards de yuans, tandis que ceux des entreprises privées ont reculé de 5,3% sur un an pour atteindre 888,34 milliards de yuans.

Durant cette période, les bénéfices de l'industrie minière ont chuté de 41,6 %, alors que ceux de l'industrie manufacturière ont diminué de 4,5 %.

Les bénéfices dans douze des 41 secteurs industriels pris en compte par les statistiques ont augmenté sur un an, tandis que 29 secteurs ont vu leurs bénéfices baisser, selon le BES.

Les entreprises industrielles majeures font référence à celles ayant un chiffre d'affaires annuel d'au moins 20 millions de yuans.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/27/c_139321848.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire