L'AMBASSADE DE CHINE AU LIBAN RÉPOND AUX USA QU'ILS DEVRAIENT SE MÊLER DE LEURS PROPRES AFFAIRES.

  • Par
  • Le 25/06/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE

L’ambassade de Chine au Liban répond aux USA: les Américains devraient se mêler de leurs propres affaires.

 Depuis 2 heures  25 juin 2020

communique_ambassade_chine

communique_ambassade_chine

 Liban - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

L’ambassade de Chine a répondu aux accusations du secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker, qui s’en est pris à la Chine, en critiquant le discours du secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah.
Lors de son dernier discours, le numéro un de la résistance libanaise a  réitéré sa proposition aux dirigeants libanais de se diriger vers l’Est pour sortir le Liban de sa crise économique, et d’accepter les projets d’investissement que la Chine a proposés au Liban au lieu de rester sous l’emprise des Etats-Unis, qu’il a accusés de vouloir affamer le peuple libanais.

« Les Etats-Unis feraient mieux de  prendre soin de la prospérité du peuple américain et de s’efforcer de trouver des solutions aux difficultés chroniques dont souffre la société américaine… Ils feraient mieux de s’occuper de leurs propres affaires au lieu de se mêler des affaires des autres Etats », a répliqué l’ambassade de Chine au Liban  dans un communiqué publié le mercredi 24 juin.

Lors de son entretien avec le site d’information libanais al-Hadil, le responsable américain a mis en garde le Liban d’accepter l’offre chinoise, sous prétexte que la Chine profite à son avantage et à leur détriment des pays où elle investit.

Qualifiant les propos de Schenker sur la Chine « de fausses accusations», l’ambassade a assuré que Pékin qui œuvre depuis longtemps pour « pousser de l’avant la collaboration opérationnelle entre la Chine et le Liban à la base de l’égalité et des intérêts mutuels»,  a toujours proposé, en tant que « le plus grand pays en voie de développement , son aide extérieure à la base des échanges bilatéraux ».

Rappelant que la Chine a toujours accordé de l’aide au Liban dans le cadre des canaux bilatéraux et multilatéraux, ainsi qu’en collaboration avec l’Unicef et le Programme alimentaire mondial de l’ONU et autres, le communiqué a évoqué la récente offerte au Liban, pour faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus. Citant entre autre 1 million et 20 milles masques, 20 mille combinaisons de protection, 3.000 test PCR, 3.000 paires de lunettes …

En réponse aussi aux allégations de Schenker selon lequel les Chinois endettent les pays dans lesquels ils investissent pour les contrôler, le texte de l’ambassade de Chine assure que son pays « ne pose aucune condition politique aux prêts accordés ».

« Dans sa collaboration financière avec les pays en voie de développement, la Chine respecte leur souveraineté à tous, observe les normes internationales et veille à renforcer la collaboration internationale pour la lutte contre la corruption », affirme-t-il.

Une remarque qui fustige les conditions que les Américains imposent aux pays auxquels les organisations internationales accordent des prêts, et qui relèvent de l’ingérence dans leurs affaires internes. Au Liban, le projet d’aide baptisé Cèdre, proposé par les puissances occidentales et les monarchies du Golfe, stipule en plus des réformes liées au système libanais et à la corruption, la mise à l’ écart du Hezbollah de la vie politique et le renoncement à son armement.

« La part des dettes dues à la Chine par les pays emprunteurs ne constituent qu’une portion minime  de leurs dettes extérieures », explique le communiqué, citant entre autre le cas du Sri Lanka, où «les prêts chinois ne sont de l’ordre de 10%  de sa dette extérieure ».

Le texte de l’ambassade chinoise au Liban a aussi répondu aux accusations de Schenker selon lequel « la Chine séquestre des millions de musulmans chinois dans des camps de concentration ».
« C’est de la pure calomnie. Le gouvernement chinois défend la liberté de culte de ses citoyens conformément à la loi. Le peuple chinois, dans toutes ses composantes nationales jouit de ce droit… le nombre des musulmans en Chine est de l’ordre de 20 millions. Il y a dans leur région une mosquée pour chaque 530 musulmans. Une bande de politiciens américains ne peuvent pas changer les faits en dépit du fait qu’ils mentent sans arrêt et toute le temps», a répliqué l’ambassade qui a toutefois défendu le droit de la Chine en tant « qu’un pays de droit d’interdire les activités criminelles perpétrées au nom de la religion».

Evoquant la technologie de la génération 5 (5G) que la Chine a perfectionnée et qui est devenue la bête noire des Etats-Unis qui s’ettellent pour entraver son adoption partout dans le monde, le communique chinois a assuré que « son utilisation aura un effet important sur le développement économique mondial, les intérêts des tous les Etats du monde et le progrès de l’humanité ».

« Dans le passé, les Américains avaient généralisé le concept de sécurité nationale et utilisé le pouvoir de l’État pour réprimer les entreprises chinoises, sans jamais fournir de preuve ou de bonne raison. Ce comportement est honteux et contraire à l’éthique. Tout le monde sait qui a effectué la plus grande opération d’écoute, de surveillance, d’espionnage et de pénétration contre d’autres pays, étendant et maintenant son influence par tous les moyens, selon les informations révélées ces dernières années ».

Le texte faisait allusion aux révélations fracassantes qui ont été faites ces dernières années grâce entre autre à Julien Assange et Edward Snowden, selon lesquels les Etats-Unis espionnent partout dans le monde, voire même leurs alliés occidentaux.

http://french.almanar.com.lb/1796907


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire