L’ARMÉE CHINOISE AVERTIT LE PENTAGONE

Taïwan : la Chine hausse le ton contre Washington

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des soldats de la marine chinoise patrouillent sur le récif Yongshu, de l'archipel Nansha, en mer de Chine méridionale. ©AP

Le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, s’est entretenu jeudi au téléphone avec son homologue américain, Mark Esper des questions liées à l’affaire taïwanaise.

Lors de cette conversation téléphonique de 90 minutes, Wei a demandé à son homologue américain de mettre un terme aux propos et ax actes erronés et d’éviter de prendre des mesures dangereuses qui pourraient aggraver, selon ses propres termes la situation, se référant directement à Taïwan et à la mer de Chine méridionale, a rapporté l'agence de presse chinoise, Xinhua.

Une US Navy affaiblie est-elle à même de menacer la Chine? ... pas vraiment

Une US Navy affaiblie est-elle à même de menacer la Chine? ... pas vraiment

Le porte-parole du ministère chinois de la Défense a mis en garde les États-Unis contre leurs ingérences dans les affaires de la mer de Chine méridionale et leurs accusations infondées visant Pékin.

« Esper a appelé la Chine à faire preuve de transparence sur le coronavirus et a exprimé son inquiétude concernant ce qu'il a appelé les activités déstabilisatrices de la Chine à Taïwan et dans la mer de Chine méridionale », a déclaré le porte-parole du Pentagone Johnathan Hoffman.

«Le Secrétaire d’État a appelé à une plus grande transparence de la Chine sur la COVID-19. Il a exprimé des inquiétudes quant à l'activité de déstabilisation de la Chine à Taïwan et dans la mer de Chine méridionale et a appelé Pékin à honorer ses obligations internationales», a-t-il dit.

Mercredi, Washington a annoncé que le Secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, se rendrait à Taïwan pour rencontrer la présidente Tsai Ing-wen et d'autres responsables de l’île, un événement qui a mis en colère Pékin.

Mercredi Wang a fait état de l’opposition ferme de son pays aux échanges officiels entre les États-Unis et Taïwan.

«Nous exhortons les États-Unis à respecter le principe d'une seule Chine ... pour éviter de mettre gravement en danger les relations sino-américaines, ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan», a-t-il dit aussi.

La Chine considère que Taïwan fait partie intégrante de son territoire. Pékin a également dénoncé la décision de l’administration américaine de vendre des armes à Taïwan. 

Le gouvernement chinois considère les agissements américains et les ventes d'armes à Taïwan comme une violation de sa souveraineté.

La Chine prévoit d’imposer des sanctions au groupe américain d'aéronautique et de défense, Lockheed Martin, en raison de sa participation au dernier contrat d'armements conclu entre les États-Unis et Taïwan, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine sanctionne le constructeur de F-35

La Chine sanctionne le constructeur de F-35

La Chine a menacé de boycotter la compagnie américaine Lockheed Martin pour vouloir moderniser les missiles sol-air Patriot de Taïwan.

Malgré l’opposition de Pékin, Mark Esper a annoncé que Washington continuerait de vendre ses armes à Taïwan.

https://french.presstv.com/Detail/2020/08/07/631272/Chine-Ta%C3%AFwan-%C3%89tats-Unis-Ing%C3%A9rence-vente-d%E2%80%99armes


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire