L’INGERENCE AUTORITAIRE DES ETATS-UNIS DEMONTRE UN FANATISME HEGEMONIQUE

 

La Chine lance de nouveaux satellites de télédétection

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 09:40


(Xinhua/Guo Wenbin)

XICHANG, 27 octobre (Xinhua) -- La Chine a envoyé lundi avec succès un groupe de nouveaux satellites de télédétection en orbite depuis le Centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest).

Appartenant à la famille Yaogan-30, les satellites ont été lancés à 23h19 (heure de Beijing) par une fusée porteuse Longue Marche-2C.

Les satellites sont entrés dans les orbites prévues et seront utilisés pour la détection de l'environnement électromagnétique et des tests technologiques connexes.

Un satellite appartenant à la constellation Tianqi se trouvait également à bord de la fusée. Le satellite, Tianqi-6, sera utilisé pour la transmission de données. La constellation Tianqi, développée par une société de haute technologie basée à Beijing, est destinée aux communications par messages courts.

Il s'agissait de la 350e mission de la famille de fusées Longue Marche.

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139469961.htm
 
 

L'ingérence autoritaire des Etats-Unis démontre un fanatisme hégémonique (COMMENTAIRE)

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 22:25
 

BEIJING, 27 octobre (Xinhua) -- Certains responsables politiques américains n'ont cessé de longue date de dénigrer la Chine pour son développement pacifique. Or, c'est Washington qui est tristement connu pour avoir mis en danger la paix mondiale en se mêlant des affaires d'autres pays et en incitant à la violence pour renverser des gouvernements qualifiés d'hostiles.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis, afin de poursuivre leur domination mondiale, ont essayé par divers moyens de transformer ou de subvertir des gouvernements étrangers qui, aux yeux de Washington, ne se conformaient pas aux intérêts américains.

En recourant à des mesures disruptives telles que l'intervention armée, l'invasion militaire, les sanctions économiques, l'infiltration culturelle, l'incitation à l'émeute et les campagnes de désinformation, Washington est devenu le plus grand perturbateur de la sécurité politique mondiale.

Les Etats-Unis aiment à se présenter comme le leader du monde libre et le gardien de la démocratie à l'occidentale. Pourtant, le linguiste et politologue renommé Noam Chomsky a dit un jour que l'histoire contemporaine de la politique étrangère américaine était "à peu près définie par la subversion, le renversement des régimes étrangers et le recours à la violence pour détruire des organisations populaires qui auraient pu offrir à la majorité de la population une opportunité d'entrer dans l'arène politique".

Selon un décompte de Lindsey O'Rourke, professeur adjoint de sciences politiques au Boston College et auteur de "Covert Regime Change: America's Secret Cold War" (Changement de régime clandestin : la Guerre froide secrète de l'Amérique), les Etats-Unis ont mené 64 opérations secrètes de changement de régime entre 1947 et 1989.

Outre celles-ci, Washington a violé de manière flagrante et répétée le droit international en envahissant des pays comme le Panama, la Grenade et l'Irak. Sa guerre des drones qui a duré dix ans en Asie du Sud, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient illustre également le mépris choquant de Washington pour les vies humaines.

L'Amérique latine, qui figure parmi les victimes de l'hégémonie de l'Oncle Sam, porte les marques de ses interventions. Selon John Coatsworth, ancien administrateur de l'Université de Columbia et historien spécialiste de l'Amérique latine, Washington est intervenu avec succès pour opérer des changements de gouvernement en Amérique latine au moins 41 fois entre 1898 et 1994.

Ces interventions américaines "ont remis en question l'engagement américain en faveur de la démocratie et de la primauté du droit dans les affaires internationales", a écrit M. Coatsworth dans un article publié sur ReVista, la revue de l'Université de Harvard sur l'Amérique latine.

Les interventions militaires américaines ont également joué un rôle majeur dans la perpétuation de la menace que représentent les extrémistes violents pour la paix et la sécurité dans le monde.

Depuis l'invasion américaine en 2003, l'Irak a plongé dans l'abîme et été transformé en une zone de conflit permanent. L'occupation militaire étrangère a également fait de la région un terreau fertile pour le terrorisme extrémiste.

Ces dernières années, l'Europe a connu le plus grand afflux de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale. Il est largement admis que la cause profonde réside dans les actions interventionnistes menées par Washington au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Plus récemment, les Etats-Unis ont approuvé des ventes d'armes à Taiwan d'une valeur d'environ 1,8 milliard de dollars, ce qui enfreint gravement le principe d'une seule Chine, ainsi que les trois communiqués conjoints sino-américains. Cette vente a pour effet de saper la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a annoncé lundi que son pays avait décidé d'imposer des sanctions aux entreprises américaines concernées, notamment Lockheed Martin, Boeing Defence et Raytheon, ainsi qu'aux individus et entités jouant un "rôle infâme" dans ce processus. Ce sont là des "mesures nécessaires" pour protéger ses intérêts nationaux.

"L'arrogance, le fait de toujours en faire à sa guise, les actes d'hégémonie, de domination ou d'intimidation ne mèneront nulle part", a déclaré vendredi dernier le président chinois Xi Jinping lors d'une réunion marquant le 70e anniversaire de l'entrée des Volontaires du peuple chinois en République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour combattre dans la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la RPDC (1950-1953).

Dans le monde d'aujourd'hui, les normes régissant les relations internationales, telles que l'égalité souveraine et la non-ingérence dans les affaires intérieures de chacun, sont profondément enracinées dans le cœur des peuples du monde entier. En imposant sa volonté hégémonique aux autres et en agissant au mépris du droit international, Washington se transforme en paria.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139471428.htm

 

Xi félicite Arce pour son élection au poste de président bolivien

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-26 à 18:50
 

BEIJING, 26 octobre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a envoyé lundi un message de félicitation à Luis Arce Catacora pour son élection au poste de président bolivien.

La Chine et la Bolivie sont de bons amis et de bons partenaires, a indiqué M. Xi dans son message, ajoutant que le développement des relations sino-boliviennes a maintenu une dynamique positive ces dernières années avec des résultats fructueux dans la coopération pragmatique.

En particulier, a-t-il indiqué, depuis que les deux pays ont établi un partenariat stratégique en 2018, la coopération et les échanges bilatéraux dans divers domaines sont devenus de plus en plus étroits, apportant des avantages tangibles aux deux parties.

M. Xi a déclaré attacher une grande importance au développement des relations Chine-Bolivie, et être prêt à travailler avec M. Arce pour enrichir continuellement la connotation du partenariat stratégique Chine-Bolivie au profit des deux pays et de leurs peuples.

M. Xi a exprimé son souhait sincère que sous la direction de M. Arce, le gouvernement et le peuple boliviens atteignent de nouvelles et de plus grandes réalisations dans la cause de la construction nationale.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/26/c_139468500.htm

 

Chine : les bénéfices industriels en hausse de 10,1% en septembre

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 11:42
 

BEIJING, 27 octobre (Xinhua) -- Les bénéfices des grandes entreprises industrielles chinoises ont totalisé 646,43 milliards de yuans (environ 96,5 milliards de dollars) en septembre, en hausse de 10,1% sur un an, selon des données publiées mardi par le Bureau d'Etat des statistiques (BES).

Ce taux de croissance représente un ralentissement de 9 points de pourcentage par rapport au mois d'août.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, les bénéfices des grandes entreprises industrielles ont connu un recul de 2,4% pour atteindre 4.370 milliards de yuans, soit 2 points de moins que sur la période janvier-août.

Les bénéfices des entreprises industrielles étatiques ont chuté de 14,3% sur un an pour s'établir à 1.130 milliards de yuans, et ceux des entreprises privées ont diminué de 0,5% sur un an à 1.270 milliards de yuans.

Au cours des trois premiers trimestres, les bénéfices de l'industrie minière ont connu une baisse de 37,2%, et ceux de l'industrie manufacturière ont inversé leur tendance à la baisse en augmentant de 1,1%.

Les bénéfices dans 21 des 41 secteurs industriels étudiés ont augmenté par rapport à la même période de l'année dernière, alors que 20 secteurs ont connu une diminution de leurs bénéfices, selon le BES.

Les grandes entreprises industrielles sont celles ayant chacune un chiffre d'affaires annuel d'au moins 20 millions de yuans.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139470223.htm

 

La Serbie souhaite élargir ses liens commerciaux avec la Chine au cours de la prochaine CIIE (INTERVIEW)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 03:13


(Xinhua/Shi Zhongyu)

BELGRADE, 26 octobre (Xinhua) -- Malgré les défis posés par la pandémie de COVID-19, la Serbie est impatiente de pouvoir présenter ses produits à Shanghai au cours de la prochaine Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE), qui lui permettra d'accroître ses exportations vers ce pays, a déclaré dans une récente interview accordée à Xinhua un représentant de la Chambre de commerce et d'industrie serbe (PKS).

Mihailo Vesovic, directeur de la division des Analyses stratégiques, des Services et de l'Internationalisation de la PKS, a salué le rôle que les précédentes éditions de la CIIE avaient joué au cours des deux dernières années dans le développement des échanges commerciaux Chine-Serbie.

"Après deux années de participation, il est devenu clair que cette foire produisait des résultats concrets, en permettant notamment de développer le commerce et les exportations de produits serbes dans le domaine alimentaire", a-t-il souligné.

"Des foires comme celle-ci nous permettent de présenter à un large cercle d'hommes d'affaires chinois ce que la Serbie a à offrir", a-t-il expliqué.

Grâce aux plateformes virtuelles et aux foires en ligne, les hommes d'affaires du monde entier ont réussi à maintenir des contacts en dépit de la pandémie, a indiqué M. Vesovic, tout en soulignant que les rencontres en face-à-face restaient "essentielles pour établir de nouveaux contacts personnels et commerciaux".

La zone d'exposition de la Serbie à la CIIE couvrira 200 mètres carrés, et permettra à douze entreprises de présenter leurs produits, a-t-il ajouté.

"L'année dernière, nous avons passé 250 nouveaux contrats, qui ont rapporté environ 3 millions d'euros (3,55 millions de dollars américains)", a déclaré M. Vesovic.

Outre ces contrats, le partenariat stratégique global Chine-Serbie "produit des résultats à la fois en termes d'investissements et de commerce, et a ouvert de nouvelles perspectives de coopération entre la Chine et la Serbie, et plus généralement dans l'ensemble de la région", a-t-il précisé.

La coopération économique entre les deux pays doit une grande partie de son succès à l'initiative "la Ceinture et la Route", qui a déjà produit de nombreux résultats, a permis de lancer plusieurs grands projets d'infrastructures et d'investissements, et "nous a donné l'occasion d'améliorer notre coopération technologique", a-t-il ajouté.

   1 2 3   
 
http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139469127.htm
 
 

Les États-Unis adoptent de nouvelles sanctions contre le secteur pétrolier iranien

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 05:14
 

WASHINGTON, 26 octobre (Xinhua) -- Les États-Unis ont adopté lundi de nouvelles sanctions contre des personnes physiques et morales liées au secteur pétrolier de l'Iran, redoublant encore sa campagne de pression maximale contre Téhéran.

Dans un communiqué, le département du Trésor des États-Unis a déclaré que le ministère iranien du Pétrole, la Compagnie pétrolière nationale iranienne (NIOC), et la Compagnie nationale iranienne de transports pétroliers (NITC), étaient ajoutés à leur listes de sanctions en raison de leur soutien financier au Corps des Gardiens de la révolution islamique de l'Iran - Force Al-Qods (CGRI-FQ).

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, et d'autres hauts responsables du NIOC et du NITC ont également été inscrits sur cette liste noire.

Cette annonce de sanctions survient quelques jours après que l'administration Trump a mis sur liste noire l'ambassadeur iranien en Irak, que les États-Unis accusent d'avoir "agi au nom ou pour le compte des CGRI-FQ".

"Dans une réponse rapide à cette décision de ce lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré sur Twitter : "Il est temps pour les États-Unis d'admettre qu'ils sont accros au sanctions. Combattez cette addiction. Augmenter la guerre économique contre l'Iran diminuera l'influence des États-Unis au lieu de l'augmenter."

http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139469195.htm
 
 

Festival de la jeunesse Chine-Afrique pour le 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-27 à 12:27
 

BEIJING, 27 octobre (Xinhua) -- Le cinquième Festival de la jeunesse Chine-Afrique s'est ouvert lundi à Beijing pour célébrer le 20e anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine.

Au cours de ce festival de sept jours, 42 représentants de la jeunesse africaine visiteront des entreprises et des parcs de haute technologie à Beijing et dans la province orientale du Jiangxi et discuteront avec des délégués de la jeunesse chinoise.

Le festival est devenu une plate-forme importante permettant aux jeunes Chinois et Africains d'approfondir les échanges amicaux et de faire progresser l'apprentissage mutuel depuis son inauguration en 2016, a déclaré Wang Jiarui, président de la Fondation Soong Ching Ling de Chine, lors de la cérémonie d'ouverture.

Deng Li, ministre assistant des Affaires étrangères, a encouragé les jeunes de la Chine et des pays africains à travailler de manière unie pour améliorer davantage le forum.

Le festival est organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères, la Fondation Soong Ching Ling de Chine et le gouvernement provincial du Jiangxi.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/27/c_139470251.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire