LA CHINE ACHETE DES QUANTITES RECORDS DE PETROLE IRANIEN

tourtaux-jacques Par Le 15/03/2021 0

Dans CHINE

Pétrole iranien: la Chine achète 850 000 barils par jour 

Monday, 15 March 2021 7:38 PM  [ Last Update: Monday, 15 March 2021 7:38 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Port d'importation de pétrole brut à Qingdao, Chine. ©Reuters

La Chine semble devenir un important client de pétrole iranien, alors que les niveaux de production de l’Iran devraient monter en flèche.

Au cours de l'année dernière, la Chine a importé en moyenne 306 000 barils de pétrole brut d'Iran par jour (b / j), pour un total de 17,8 millions de tonnes. La plupart de ces importations, 75%, provenaient indirectement de la Malaisie, d'Oman ou des Émirats arabes unis, selon oilprice. 
Avec l'augmentation de la demande, en mars, les importations chinoises de pétrole iranien devraient atteindre des niveaux de 856 000 b / j, soit une augmentation de 129% par rapport à février. L'afflux soudain de pétrole iranien aurait provoqué une congestion dans les ports lors du déchargement des pétroliers.

Lire aussi: Pacte sino-iranien: l’Iran deviendra un pôle économique

Les importations en provenance d'Iran ont considérablement diminué à travers l'Asie, en particulier vers la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud, depuis 2018 à la suite des sanctions imposées au pays sous l'administration Trump. Cependant, l’utilisation du pétrole iranien par la Chine au cours des derniers mois suggère que cette tendance est susceptible de changer sous la nouvelle administration Biden.

Méga Oui de la Chine à l’Iran

Méga Oui de la Chine à l’Iran

La Chine est prête à donner une impulsion majeure à l’industrie pétrolière iranienne.

Les importations vers la Chine depuis l’Iran ne se sont jamais complètement arrêtées, mais elles ont certainement diminué. 
Cependant, selon Emma Li, analyste des flux de brut Refinitiv, « les volumes ont commencé à augmenter à partir du dernier trimestre de 2020, la province du Shandong étant la première région de réception, ce qui indique que les usines indépendantes sont les principaux consommateurs ».

Lire aussi: Pacte Iran-Chine : un centre de commandement naval sino-iranien face aux USA possible ?

L'Inde a également commencé à importer du pétrole iranien, en supposant que le commerce avec l'Iran reprendra. Cela intervient alors que la National Iranian Oil Company (NIOC) tente de favoriser de nouveaux partenariats à travers l'Asie, pour augmenter son potentiel d'exportation en augmentant la production nationale.

Chine-Iran: séisme stratégique anti-US?

Chine-Iran: séisme stratégique anti-US?

Ce que gagnera la Chine au Moyen-Orient, grâce à son alliance avec la Résistance, va au-delà de la Route de la soie...

Un responsable du gouvernement indien pense que les approvisionnements iraniens reviendront sur le marché d'ici trois à quatre mois. L’intérêt de la Chine pour le pétrole iranien va de pair avec le partenariat stratégique global entre les deux pays. L'initiative prévoit que le commerce entre les deux pays atteindra 600 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. En outre, l’initiative chinoise «Belt and Road» (BRI) tente de renforcer les liens politiques, économiques et stratégiques régionaux, en mettant l’accent sur l’industrie énergétique.
 

Dans les récents accords énergétiques avec la Chine, l'Iran a été autorisé à effectuer des transactions financières en devises étrangères, telles que l'euro, pour éviter d'être lié au dollar américain et d'imposer des sanctions américaines.

Accord sino-iranien: Pékin a besoin de l'Iran et pas uniquement pour son pétrole

Accord sino-iranien: Pékin a besoin de l'Iran et pas uniquement pour son pétrole

L’Iran garantira la sécurité du transfert d’énergie à la Chine.

À l’heure actuelle, l’Iran ne fournit que 3% de l’approvisionnement total en pétrole de la Chine. Cependant, une plus grande collaboration entre les pays à travers une variété d'industries pourrait encourager un accord énergétique plus fort alors que la force des sanctions américaines contre l'Iran diminuera progressivement.

Lire aussi: Après le pétrole, la Résistance exige le retour de la Chine dans les ports

La Chine semble rester le premier importateur mondial de pétrole, avec une demande de pétrole d’environ 12 millions de b / j. Cela en fait un partenaire essentiel pour les pays riches en pétrole pour établir des liens commerciaux à long terme. Malgré une baisse de la demande en réponse à la pandémie de Covid-19, les importations chinoises de pétrole ont augmenté de 32% en janvier.

https://french.presstv.com/Detail/2021/03/15/647383/Iran-Chine-petrole-brut-sanctions-clients-

 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire