LA CHINE BIENTOT DOTEE D'UNE NOUVELLE GENERATION DE PORTE-AVIONS

La Chine bientôt dotée d’une nouvelle génération de porte-avions

 Depuis 39 minutes  13 février 2017

porteavion1

 Asie et Afrique - Chine

no author

 

En vue de rendre la Marine chinoise encore plus performante, Pékin met au point un nouveau porte-avions équipé de puissantes catapultes à vapeur. D’après certains experts, le navire damera le pion par son niveau à tous ses prédécesseurs.

La Chine met au point un nouveau porte-avions — le troisième en son genre — doté de catapultes à vapeur au lieu d’un tremplin d’accélération, écrit le journal The South China Morning Post, citant une source au sein de l’Armée populaire de libération (APL).

Rappelons que de nos jours, la Marine chinoise dispose d’un seul porte-avions, le Liaoning, construit sur la base de l’ancien croiseur soviétique Varyag racheté à l’Ukraine. En outre, un autre porte-avions est sur le point d’être mis en service, construit sur le principe du Liaoning, mais dont la taille toutefois est plus impressionnante et qui comprend une série de modifications importantes. Les deux navires sont équipés d’un tremplin de lancement de 14 et de 12 degrés respectivement.

En cas de réussite, le « jumeau » du Liaoning (projet de type 001A) sera mis à l’eau dans les mois à venir. Entre-temps, la Chine se penche sur la construction d’un troisième porte-avions, dont la taille sera encore plus imposante (projet de type 002), précise le journal.

Alors que certains prétendent que le nouveau porte-avions sera doté d’une installation de propulsion nucléaire, les experts chinois excluent de leur côté cette possibilité, « l’élaboration d’une nouvelle génération de porte-avions seulement en quelques années étant impossible ».

Au demeurant, le troisième porte-avions, poursuit le quotidien, sera doté d’au moins trois catapultes à vapeur, ce qui constituera une « avancée considérable pour la Marine chinoise, en comparaison avec le navire Lioning et le projet 001A, équipés de leur côté seulement de tremplins de lancement ».

Le troisième porte-avions devra être mis à l’eau d’ici 2021. D’après certains experts militaires, Pékin envisage de construire encore deux navires de ce type, dont le déplacement d’eau atteindra environ 85 000 tonnes.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/249405


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire