LA CHINE ET CUBA POUR UN AVENIR REUSSI DANS LES RELATIONS DIPLOMATIQUES

  • Par
  • Le 24/09/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans CHINE

La Chine et Cuba pour un avenir réussi dans les relations diplomatiques 
FotosPL : Yolaidy Martínez Beijing, 24 sept (Prensa Latina) La Chine et Cuba ont appelé aujourd'hui à un avenir de succès dans leurs relations diplomatiques, après avoir souligné les résultats obtenus en six décennies et la valeur d'une amitié qui a surmonté les hauts et les bas de la scène mondiale.

Lors d'une manifestation organisée pour marquer le 60e anniversaire de ces liens, Yang Jiechi, directeur des affaires étrangères du Parti communiste chinois, a qualifié de satisfaisants les résultats de la coopération dans différents domaines.

Il a exprimé son espoir que les parties s'orientent vers un avenir encore plus radieux dans le développement de leurs relations.

Parallèlement, Lin Songtian, président de l'Association de l'amitié du peuple chinois avec les pays étrangers (Aapche), a exprimé sa volonté de travailler avec Cuba pour approfondir la fraternité et la coopération mutuellement bénéfique.

Il a également appelé au renforcement de la confiance politique, des échanges culturels et du soutien mutuel sur la scène internationale, car cela contribuerait davantage à la cause socialiste.

À son tour, l'ambassadeur cubain ici présent, Carlos Miguel Pereira, a souligné que les relations entre Pékin et La Havane sont marquées par les affinités, le consensus et le défi de la construction du socialisme malgré l'unilatéralisme, les blocus, le protectionnisme, les politiques de force et les doubles standards dans la lutte contre le terrorisme.

Il a exprimé sa certitude que dans les 60 prochaines années, ils feront de nouveaux pas dans cette direction et resteront des amis proches, des camarades de la cause et des frères éprouvés dans la lutte.

Nombreuses seront les occasions où nous continuerons à unir nos volontés et nos efforts pour continuer à démontrer l'excellence de nos liens et la possibilité de faire de ce monde meilleur une réalité en tant que destin partagé par toute l'humanité", a-t-il déclaré.

L'activité a été organisée par l'Aapche et comprenait un volet culturel avec de la musique et de la danse de Chine, ainsi que l'interprétation du thème "La Guantanamera" par des enfants et des adolescents de Cuba.

Il fait partie d'un plan commémoratif qui prévoit d'autres actes officiels dans les prochains jours, la présentation de produits des deux nations et une médaille préparée en hommage à l'événement.

Dans ce contexte, Pékin prévoit d'ouvrir sa Foire internationale du livre samedi avec Cuba comme invité d'honneur.

mem/ymr

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=398815&SEO=china-y-cuba-por-un-futuro-de-exitos-en-relaciones-diplomaticas-foto

 

 
 

Xi Jinping et le secrétaire général de l'ONU tiennent une vidéoconférence

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-24 à 10:06
 


(Xinhua/Rao Aimin)

BEIJING, 24 septembre (Xinhua) -- Le président chinois, Xi Jinping, et le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, ont tenu mercredi une vidéoconférence.

Le président chinois Xi Jinping a appelé la communauté internationale à réaffirmer son soutien au multilatéralisme et son engagement indéfectible envers la Charte des Nations unies.

Notant que le COVID-19 ravage encore le monde, M. Xi a indiqué que la Chine soutient fermement le leadership clé du système de l'ONU, notamment l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la lutte contre la pandémie.

En outre, la Chine appuie fermement le système de l'ONU dans le renforcement de la coopération internationale en matière de prévention et de contrôle du COVID-19, a ajouté M. Xi.

La Chine contribuera à rendre le vaccin contre le COVID-19 accessible et abordable dans les pays en développement, a poursuivi M. Xi.

Notant l'émergence de nombreux nouveaux problèmes sur fond de pandémie, M. Xi a fait remarquer que ces problèmes étaient d'une manière ou d'une autre liés à la paix et au développement.

Selon lui, le Conseil de sécurité de l'ONU doit servir de mécanisme de sécurité collective et les membres permanents du Conseil de sécurité doivent jouer un rôle exemplaire.

La poursuite de l'unilatéralisme et la recherche de l'hégémonie sont impopulaires et seront certainement rejetées, a-t-il ajouté.

La pandémie de COVID-19 a amplifié les problèmes d'inadaptation et d'inadéquation dans le système de gouvernance mondiale. Cependant, toutes les parties doivent réfléchir à la façon de l'améliorer, au lieu de le détruire et d'en créer un autre, a souligné M. Xi.

Dans le monde, il n'y a qu'un seul système, à savoir le système international centré sur les Nations unies, et un seul ensemble de règles - les normes de base des relations internationales basées sur la Charte des Nations Unies, a déclaré le président chinois.

"La Chine ne recherche jamais la confrontation idéologique, ne prône pas le 'découplage' et ne recherche pas l'hégémonie", a poursuivi M. Xi.

Il a également noté que la Chine ne resterait pas sans rien faire et ne laisserait pas sa souveraineté nationale, sa dignité et son espace de développement être sapés. Par contre, la Chine sauvegardera fermement ses droits et intérêts fondamentaux et défendra l'équité et la justice internationales.

Le président chinois a appelé tous les pays à surmonter les différences entre les pays, les nationalités, les cultures et les idéologies afin de promouvoir la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

Au cours de la vidéoconférence, M. Guterres a exprimé sa gratitude pour le soutien constant et ferme de la Chine au multilatéralisme et à l'ONU.

M. Guterres a vivement salué une série d'initiatives et de mesures importantes annoncées par M. Xi à l'Assemblée générale des Nations unies dans les domaines de la pratique du multilatéralisme, de la lutte contre le changement climatique et de la promotion du développement durable.

Il a également exprimé son soutien aux efforts déployés par la Chine pour promouvoir la construction conjointe d'une Route de la soie du développement vert.

Selon M. Guterres, l'ONU soutient la Chine dans l'approfondissement de sa coopération avec l'Afrique et les pays en développement, espère continuer à renforcer sa coopération avec la Chine et s'attend à ce que la Chine joue un rôle de premier plan.

 

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/2020-09/24/c_139392977.htm

 

L'accord sur TikTok, un hold-up effronté (COMMENTAIRE)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-24 à 13:07

 

 

BEIJING, 24 septembre (Xinhua) -- L'épreuve subie ces derniers mois par la très populaire application de partage de vidéos TikTok a fourni au monde entier un exemple typique du piratage et de l'intimidation technologique auxquels se livrent les Etats-Unis.

Sous le prétexte cliché de protéger la sécurité nationale, Washington a d'abord menacé de mettre fin aux activités de TikTok aux Etats-Unis, avant d'en forcer la vente à des entreprises américaines.

La semaine dernière, alors que le monde célébrait le 75e anniversaire des Nations Unies, la plus grande incarnation du multilatéralisme et de la coopération, les autorités américaines tenté de s'emparer du réseau social chinois. Elles ont annoncé que si elles n'y parvenaient pas, elles refuseront d'approuver l'accord conclu samedi par la société mère chinoise de TikTok, ByteDance, avec les entreprises américaines Oracle et Walmart.

En utilisant à plusieurs reprises la puissance de l'Etat pour opprimer une société privée sans aucune justification valable, malgré les protestations généralisées de nombreux utilisateurs de TikTok et les préoccupations des observateurs de l'industrie, les Etats-Unis ont dévoilé leur véritable intention : réaliser un hold-up au vu et au su de tous.

Les prétendues préoccupations de Washington en matière de sécurité nationale ne sont rien d'autre qu'un prétexte. Selon Business Insider et d'autres médias, les politiciens américains ont accusé à plusieurs reprises TikTok d'avoir volé les informations des citoyens et de menacer la sécurité nationale, sans jamais avancer la moindre preuve. Les experts qui ont examiné le code et les politiques de confidentialité de TikTok ont également constaté qu'ils n'étaient pas si différents de ceux d'autres plateformes de réseaux sociaux telles que Facebook.

"Les pratiques de TikTok en matière de collecte de données ne sont pas particulièrement inhabituelles pour une entreprise basée sur la publicité", a conclu la journaliste du magazine Wired, Louise Matsakis, après avoir travaillé sur ce sujet. Un responsable du gouvernement allemand a dit à Bloomberg que son pays n'a constaté aucun signe que l'application poserait un risque pour la sécurité nationale. De plus, l'Union européenne a refusé de qualifier TikTok comme menace pour la sécurité nationale.

La répression dont TikTok fait l'objet a sapé les règles et l'ordre du commerce international. TikTok est une société purement commerciale ; l'utilisation de la puissance nationale par les Etats-Unis pour la contenir et la réprimer a sérieusement ébranlé la pierre angulaire de l'établissement de règles économiques et commerciales mondiales.

"Je pense que chaque fois qu'un Etat-nation rend un jugement sur des applications qui peuvent ou ne peuvent pas fonctionner 'dans le pays' (...) alors il fournit une 'couverture aérienne' aux pays pour imposer ce que je qualifierais de barrières commerciales 'non tarifaires'", a estimé Aneesh Chopra, qui a été le premier directeur de la technologie des Etats-Unis sous l'ancien président Barack Obama, dans un courriel à NBC News.

Sans un environnement équitable et stable, toutes les entreprises multinationales, y compris américaines, seront en danger. La répression aveugle de Washington contre TikTok pourrait profiter à court terme à ses rivaux américains comme Facebook, mais un tel comportement à long terme ne manquera pas de saper le climat mondial au détriment de tous les investisseurs.

De Huawei à ZTE en passant par TikTok et WeChat, les attaques des Etats-Unis contre les principales entreprises technologiques chinoises au cours des dernières années ont mis en lumière la tentative de Washington de freiner le développement de ce pays asiatique. La superpuissance a pour tradition de s'en prendre à toute entreprise étrangère qui contesterait sa position de leader, même celles de pays alliés comme le japonais Toshiba et le français Alstom.

TikTok est une plateforme de réseaux sociaux avec succès, mais les Etats-Unis ne veulent pas la voir prospérer sur le marché libre. S'ils étaient autorisés à faire ce qu'ils veulent avec leurs astuces et leur intimidation, ils n'auront de cesse de recommencer, et davantage de pays et d'entreprises en seront les victimes.

"Si les Etats-Unis sont déterminés à faire à leur guise, la Chine prendra les mesures nécessaires pour protéger résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises", a averti samedi le ministère chinois du Commerce dans un communiqué en ligne.

Il est temps que d'autres pays voient au-delà de la farce scandaleuse qu'a été le drame de TikTok, prennent conscience du véritable enjeu et joignent leurs forces pour s'opposer à des hold-ups aussi flagrants tout en maintenant un environnement commercial mondial équitable.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/24/c_139393307.htm

 

La réglementation chinoise sur la liste des entités peu fiables ne vise aucun pays ou entreprise en particulier

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-24 à 21:19
 

BEIJING, 24 septembre (Xinhua) -- La réglementation chinoise sur la liste des entités peu fiables ne vise aucun pays ou entreprise en particulier, a souligné jeudi le ministère chinois du Commerce.

L'inclusion des entreprises sur la liste dépend de leurs pratiques, a déclaré Gao Feng, porte-parole du ministère, lors d'un point de presse, ajoutant que la Chine n'avait pas présélectionné des entreprises pour figurer sur la liste.

M. Gao a en outre noté que le mécanisme de fonctionnement de la liste suivrait strictement la réglementation et que les travaux connexes seraient effectués de manière sérieuse, légale et prudente.

"Le gouvernement chinois adhère à l'approfondissement de la réforme et à l'élargissement de l'ouverture, et sa position pour protéger résolument les droits et les intérêts légitimes des diverses entités du marché ne changera pas", a-t-il annoncé, notant que les entités étrangères honnêtes et respectueuses de la loi n'avaient pas à s'inquiéter.

Le ministère a publié le 19 septembre la réglementation sur la liste des entités peu fiables, qui est entrée en vigueur dès sa publication.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/24/c_139394254.htm

 

 

La mission chinoise auprès de l'ONU rejette les attaques et les calomnies des Etats-Unis lors du débat général de l'AGNU

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-24 à 10:21
 

NEW YORK (Nations Unies), 23 septembre (Xinhua) -- La mission permanente de la Chine auprès des Nations Unies a exprimé mercredi sa ferme opposition aux attaques et aux calomnies des Etats-Unis lors du débat général de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU).

Les Etats-Unis ont attaqué et diffamé la Chine au mépris total des faits les plus fondamentaux, a souligné la mission chinoise, en exerçant son droit de réponse conformément aux règles de l'AGNU, à l'attaque et à la calomnie contre la Chine lancées mardi par le président américain Donald Trump lors du débat général.

"Le monde est confronté à d'énormes défis posés par le COVID-19 et aux graves menaces de l'unilatéralisme, du protectionnisme et des pratiques d'intimidation. Le monde est à la croisée des chemins", a indiqué la mission chinoise, déclarant : "en ce moment, ce qu'il faut, c'est l'unité, la coopération et la confiance mutuelle, plutôt que la confrontation et la propagation du 'virus politique'".

Le nouveau coronavirus est l'ennemi commun de l'humanité et reste encore un virus inconnu provenant de la nature, qui peut se répandre parmi l'humanité à tout moment et n'importe où. La Chine en est la victime et a apporté sa contribution à la lutte mondiale contre lui, a-t-elle souligné.

La Chine a signalé l'épidémie, en a identifié l'agent pathogène et a partagé sa séquence génétique avec le monde dès que cela a été possible. Lorsque la transmission interhumaine a été confirmée, la Chine a immédiatement pris la décision de fermer toutes les routes de sortie de Wuhan. Un confinement des plus stricts a été imposé à la ville de Wuhan et à la province du Hubei, tandis qu'un contrôle du trafic routier a été mis en place. Les autorités douanières chinoises ont rapidement interrompu, conformément à la loi, les voyages à l'étranger des Chinois correspondant à quatre catégories, à savoir : les cas confirmés, les cas suspects, les contacts étroits avec les deux catégories précédentes et les personnes souffrant de fièvre, a rappelé la mission.

Lorsque la Chine a confiné Wuhan le 23 janvier, seuls neuf cas confirmés ont été identifiés à l'extérieur de ses frontières, dont un seul aux Etats-Unis. Le 31 janvier, les Etats-Unis ont suspendu leurs vols directs avec la Chine. Lorsque les Américains ont fermé leurs frontières à tous les citoyens chinois le 2 février, seule une douzaine de cas confirmés avaient été signalés dans ce pays, a-t-elle poursuivi.

"La riposte de la Chine à l'épidémie a été ouverte et transparente à chaque étape du processus. Le calendrier est clair, les faits ainsi que les données parlent d'eux-mêmes", a réaffirmé le corps diplomatique.

Les Etats-Unis, en tant que pays développé doté de la technologie médicale la plus avancée au monde, sont néanmoins devenus le pays le plus gravement touché, avec plus de six millions de cas confirmés et 200.000 décès. Cela mérite réflexion, a-t-il ajouté.

La campagne de dénigrement contre la Chine concernant le COVID-19 est une tentative des Etats-Unis de rejeter la responsabilité de leur propre mauvaise gestion de l'épidémie. Ils ont également attaqué arbitrairement l'Organisation mondiale de la santé avant de s'en retirer, mettant en péril la coopération mondiale contre l'épidémie, causant du tort à des peuples du monde entier et entraînant un coût élevé pour leur propre population, a précisé la mission chinoise.

"Ce que les Etats-Unis doivent faire maintenant, c'est renoncer à la manipulation politique, cesser de jeter des anathèmes ou de politiser le virus, se concentrer sur la lutte antivirale chez eux et soutenir l'ONU ainsi que l'OMS dans leur rôle", a-t-elle noté.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/24/c_139393028.htm

 

La sonde chinoise Chang'e-4 passe en mode veille

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-09-24 à 15:22
 

BEIJING, 24 septembre (Xinhua) -- L'atterrisseur et le rover de la sonde Chang'e-4 sont passés en mode veille pour la nuit lunaire après avoir fonctionné de manière stable pendant leur 22e jour lunaire, selon le Centre de l'exploration lunaire et du programme spatial de l'Administration spatiale nationale de Chine.

L'atterrisseur a été mis en mode veille jeudi à 7h30 (heure de Beijing) comme prévu, et le rover, Yutu-2, ou Lapin de jade-2, mercredi à 23h18, a déclaré le centre sur ses comptes officiels de réseaux sociaux.

Un jour lunaire équivaut à 14 jours sur la Terre, et une nuit lunaire possède la même durée. La sonde Chang'e-4, qui passe en mode veille pendant la nuit lunaire en raison du manque d'énergie solaire, avait survécu jeudi environ 630 jours terrestres sur la face cachée de la Lune, et le rover avait parcouru 547,17 mètres.

Au cours de la 22e journée lunaire, Yutu-2 a exploré un cratère d'impact à environ 1,3 km au nord-ouest du site d'atterrissage.

Lancée le 8 décembre 2018, la sonde Chang'e-4 a effectué le 3 janvier 2019 le premier atterrissage en douceur dans le cratère Von Carmen, dans le bassin Pôle Sud-Aitken, sur la face cachée de la Lune.

http://french.xinhuanet.com/2020-09/24/c_139393598.htm

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire