LA CHINE INVITE LES ENTREPRISES AMERICAINES A PARTICIPER A SON PROCESSUS DE MODERNISATION (PREMIER MINISTRE)

La Chine invite les entreprises américaines à participer à son processus de modernisation (Premier ministre)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-14 à 09:47


(Xinhua/Yan Yan)

BEIJING, 14 avril (Xinhua) -- Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a déclaré mardi que la Chine invitait les entreprises des Etats-Unis et du monde entier à participer activement à sa réforme et à son ouverture, ainsi qu'à son processus de modernisation.

M. Li a fait ces remarques lors d'un dialogue virtuel avec des chefs d'entreprise américains, en présence de présidents de conseil d'administration et de PDG du Conseil commercial Etats-Unis-Chine et de plus de 20 multinationales américaines.

La promotion d'un développement sain et stable des relations sino-américaines est l'aspiration commune des deux peuples et de la communauté internationale, a indiqué M. Li.

Il a appelé les deux parties à mettre en oeuvre le consensus atteint par leurs chefs d'Etat et à promouvoir les principes d'absence de conflit et de confrontation, de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant, en respectant les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de chacun, en renforçant le dialogue et la communication, en élargissant la coopération pratique et en gérant correctement les divergences.

"L'essence des relations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis est le bénéfice mutuel", a déclaré M. Li, ajoutant qu'une telle relation profitait aux deux peuples ainsi qu'à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité du monde.

Notant que le commerce entre les deux pays en 2020 avait progressé malgré de multiples chocs, M. Li a noté que cela illustrait l'existence de conditions et d'opportunités de coopération objectives entre les deux parties.

"Les problèmes qui surviennent dans le cadre de la coopération doivent être résolus par la coopération", a indiqué M. Li, ajoutant que le découplage n'apporterait rien de bon aux deux parties et nuirait au monde.

M. Li a exprimé l'espoir de voir la Chine et les Etats-Unis faire un pas l'un vers l'autre, promouvoir la coopération en élargissant le gâteau des intérêts communs et sauvegarder la sécurité et la stabilité des chaînes industrielles et d'approvisionnement.

M. Li a réaffirmé que la promotion de l'ouverture était la politique fondamentale de la Chine et que la porte de la Chine vers le monde extérieur ne ferait que s'ouvrir davantage.

D'après les participants de la partie américaine, il est dans l'intérêt commun des deux parties d'éviter les conflits et la confrontation et de remettre les relations bilatérales sur une voie constructive.

Notant que les relations économiques et commerciales sont la pierre angulaire des relations bilatérales, ils ont indiqué que le découplage entraînerait d'énormes incertitudes, non seulement pour les deux pays, mais aussi pour le monde.

Selon eux, les milieux d'affaires américains soutiennent les deux parties dans le renforcement de la confiance mutuelle par la communication, l'amélioration de la coordination et de la coopération concernant les domaines tels que la prévention et le contrôle de l'épidémie, le changement climatique, le développement durable et l'innovation, ainsi que dans la reprise au plus tôt des échanges interpersonnels. 

   1 2   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-04/14/c_139879323.htm
 
 

 

La Chine et la République de Corée exhortent le Japon à traiter prudemment la question des eaux usées radioactives de Fukushima

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-14 à 18:57

BEIJING, 14 avril (Xinhua) -- La Chine et la République de Corée ont exhorté mercredi le Japon à traiter prudemment la question des eaux usées radioactives de Fukushima sur la base de la consultation complète avec les organisations internationales et ses voisins et de la participation substantielle des pays et des organisations concernés.

Cette demande a été formulée lors de la première réunion du mécanisme de dialogue et de coopération dans le domaine des affaires maritimes entre la Chine et la République de Corée, qui s'est tenue par liaison vidéo.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/14/c_139880451.htm

 

Le Japon doit se comporter de manière responsable pour que les océans restent sûrs pour tout le monde (COMMENTAIRE)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-14 à 02:41

TOKYO, 13 avril (Xinhua) -- La décision annoncée mardi par le gouvernement japonais de rejeter dans la mer les eaux usées radioactives de Fukushima met en péril l'avenir de l'humanité.

L'imprudence de cette décision a suscité une vive opposition au Japon comme à l'étranger, dans la mesure où elle constitue une menace pour les écosystèmes maritimes, et mettra en danger la santé publique et la sécurité alimentaire de tous les pays voisins, et à long terme du monde entier.

En tant que pays insulaire doté de technologies avancées, le Japon se doit de réfléchir à deux fois avant d'agir, se comporter de manière plus responsable, et prendre en compte le bien-être des populations aussi bien japonaise qu'étrangères.

L'élimination des eaux usées contaminées est un problème qui n'a cessé de se poser au cours des dix dernières années, depuis la catastrophe nucléaire survenue le 11 mars 2011 à Fukushima. Cette catastrophe a provoqué le rejet d'une grande quantité de matières radioactives dans la nature, ce qui a eu un profond impact sur le milieu marin, la sécurité alimentaire et la santé humaine.

Après avoir subi une fusion de ses cœurs, la centrale nucléaire de Fukushima n'a cessé de produire des quantités massives d'eau contaminée par les radiations. Des substances comme le tritium, un sous-produit radioactif des réacteurs nucléaires, sont très difficiles à filtrer malgré l'utilisation d'un système de traitement des fluides.

Pour commencer, le tritium est léger, et pourrait donc atteindre la côte ouest des Etats-Unis d'ici deux ans, a déclaré Ken Buesseler, de l'Institution océanographique Woods Hole de Falmouth, dans le Massachusetts.

Plus inquiétante encore est la possibilité que les eaux usées, une fois déversées dans la préfecture de Fukushima, puissent faire le tour de tout l'océan Pacifique. Il n'est pas certain que l'océan soit en mesure de digérer ou de filtrer les matières radioactives ainsi libérées.

Si ces matières radioactives ne peuvent être digérées ou filtrées par l'océan, la situation serait désastreuse, car une fois l'écosystème marin détruit par les eaux usées, il ne pourra pas être restauré.

C'est pourquoi de nombreux Japonais s'opposent au projet du gouvernement. Un sondage mené par le journal Asahi Shimbun en janvier montre que 55% des personnes interrogées sont contre ce projet de rejet des eaux usées radioactive dans la mer.

Lorsqu'il a annoncé cette décision choquante, le gouvernement japonais a expliqué que l'exploitant de la centrale nucléaire était à court de capacités de stockage, et a déclaré que cette décision n'aurait aucun impact négatif sur l'environnement ou la santé humaine.

Etant donné que la catastrophe nucléaire de Fukushima est l'un des plus graves accidents nucléaires de l'histoire, le Japon ne devrait cependant pas considérer l'élimination des déchets nucléaires de la centrale comme un simple problème domestique.

Dans un monde où tous les pays sont inextricablement interconnectés, le Japon devrait au moins consulter les pays voisins et la communauté internationale avant de prendre ce genre de décision. Toute décision ou action unilatérale sur la question est irresponsable.

Assurer la sécurité de l'océan est la responsabilité commune de toute l'humanité. S'il doit choisir entre commodité et respect de ses obligations internationales, le Japon doit faire le bon choix, car il est lui aussi membre d'une communauté partageant un avenir commun.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/14/c_139878587.htm

 

La Chine affichera une forte croissance du commerce extérieur pour le reste de l'année (groupe de réflexion britannique)

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-14 à 01:23

LONDRES, 13 avril (Xinhua) -- Les exportations et importations chinoises devraient toutes deux afficher une forte croissance pour le reste de l'année sur fond de reprise économique de la Chine et du monde, a indiqué le groupe de réflexion britannique Oxford Economics dans un rapport publié mardi.

"Nous prévoyons que la dynamique des exportations demeurera solide au deuxième trimestre", a expliqué Oxford Economics, ajoutant qu'une forte reprise économique mondiale soutiendrait les exportations chinoises en 2021 malgré la baisse probable de la demande cette année en raison de la pandémie de COVID-19.

Même si les retards de livraison au niveau international pourraient assombrir les perspectives d'exportation à court terme, le rôle de la Chine dans les chaînes d'approvisionnement mondiales "ne semble pas avoir diminué", selon le groupe de réflexion.

"C'est tout le contraire : les exportations chinoises ont gagné des parts de marché depuis le début de la pandémie et cette progression a touché de nombreuses catégories de marchandises au cours des derniers mois", a-t-il poursuivi.

En dehors des exportations, Oxford Economics a aussi prédit qu'"à l'avenir, les importations de marchandises devraient continuer de croître pendant le reste de l'année grâce à l'actuelle reprise domestique".

"Nous pensons que la dynamique de croissance économique prendra de la vitesse après une faiblesse temporaire au premier trimestre", a-t-il indiqué, faisant valoir que les voyages et la logistique domestiques étaient "revenus à 'la normale' en mars et nous estimons que la dynamique de consommation s'améliorera plus nettement dans la deuxième moitié de l'année 2021".

Le rapport est sorti alors que les données officielles chinoises ont montré plus tôt dans la journée que le total des importations et exportations de marchandises du pays avaient grimpé de 29,2% en glissement annuel à 8.470 milliards de yuans (environ 1.290 dollars) au premier trimestre de 2021.

Au cours de ce trimestre, les exportations ont bondi de 38,7% par rapport à l'année précédente et les importations ont progressé de 19,3% en yuans, selon les chiffres publiés par l'Administration générale des douanes chinoises.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/14/c_139878537.htm

 

(COVID-19) Etats-Unis : hausse des cas d'infection pendant quatre semaines consécutives

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-14 à 16:08

WASHINGTON, 14 avril (Xinhua) -- Les Etats-Unis font face à une hausse des cas d'infection au nouveau coronavirus depuis quatre semaines consécutives, alors que le port obligatoire du masque et la distanciation sociale ont été levés dans certains Etats et que davantage de variants circulent.

Depuis le 20 mars, la moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas d'infection est toujours demeurée plus élevée que celle de la semaine précédente, selon les données du Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC).

Cette moyenne sur sept jours des nouveaux cas quotidiens est actuellement de 67.530, soit 6% de plus que la précédente. Parallèlement, les nouvelles hospitalisations ont elles aussi augmenté (+7,3%) par rapport à la semaine précédente, d'après la même source.

En date du 10 avril, le CDC a rapporté que le pays comptait plus de 21.000 infections dues à des variants, dont la grande majorité (20.915) provient de la souche B.1.1.7 apparue originellement dans le sud de l'Angleterre. Elle est présente dans les 50 Etats, ainsi qu'à Porto Rico et dans le district de Columbia.

Même si le rythme des vaccinations s'accélère aux Etats-Unis, ces variants se propagent rapidement et les experts avertissent que les infections qu'ils provoqueront pourraient potentiellement retarder le rétablissement du pays.

http://french.xinhuanet.com/2021-04/14/c_139880094.htm

 

Hong Kong publie une loi sur l’amélioration de son système électoral

French.china.org.cn | Mis à jour le 14. 04. 2021 | Mots clés : Hong Kong

Mardi, le gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong a publié dans la Gazette, son journal officiel, une loi sur l’amélioration de son système électoral. La Loi sur l’amélioration du système électoral (amendements consolidés) de 2021 a été publiée à Hong Kong après avoir été révisée au niveau national à la fin du mois de mars.

Le 30 mars dernier, le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) a adopté les Annexes I et II amendées de la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong, qui concernent les méthodes de sélection du chef de l’Exécutif hongkongais et la formation du Conseil législatif.

Un porte-parole du gouvernement a précisé qu’il revenait au gouvernement de la RAS de mettre en œuvre le nouveau système électoral, qui s’accorde à la situation actuelle à Hong Kong par le biais de la législation locale.

Mercredi, ce projet de loi sera présenté au Conseil législatif hongkongais pour une première et deuxième lecture.

Le gouvernement soutiendra pleinement le travail du Conseil législatif dans l’examen de ce projet de loi, afin de l’adopter le plus rapidement possible et de démarrer le vaste travail préparatoire en amont des élections, a souligné le porte-parole.

Les élections majeures du Comité électoral, du 7e Conseil législatif et du 6e chef de l’Exécutif se tiendront respectivement le 19 septembre 2021, le 19 décembre 2021 et le 27 mars 2022.

Alors que Hong Kong a dû affronter une situation électorale chaotique l’année dernière, la cheffe de l’Exécutif hongkongais, Carrie Lam, a fait savoir mardi dernier que le gouvernement de la RAS prendrait cette fois-ci des mesures contre les activités illégales de manipulation ou de perturbation des élections.

Evoquant notamment les soi-disant « élections primaires » de l’année dernière, Carrie Lam a déclaré que de telles activités subversives de conspiration pour prendre le contrôle du Conseil législatif et forcer le chef de l’Exécutif à la démission allaient à l’encontre du choix indépendant des électeurs.

Le projet de loi devant être examiné comprend six domaines, incluant la reconstitution du Comité électoral, la mise en place d’une méthode pour la sélection du chef de l’Exécutif, la mise à jour de la composition et de la formation du Conseil législatif et l’éligibilité des candidats.

L’amélioration du système électoral doit permettre d’assurer que Hong Kong reste fidèle à l’aspiration originale de la mise en œuvre du principe « Un pays, deux systèmes », mais aussi de ramener Hong Kong sur la bonne voie, a indiqué le porte-parole.

Selon lui, ce n’est qu’en mettant en place des garde-fous institutionnels pour s’assurer que seuls des « patriotes administrent Hong Kong », que le principe « Un pays, deux systèmes » pourra être appliqué pleinement et fidèlement dans la RAS, ce qui favorisera la prospérité et la stabilité de Hong Kong sur le long terme.

http://french.china.org.cn/china/txt/2021-04/14/content_77406173.htm

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire