LA CHINE LANCE LE SATELLITE TIANHUI I-04

tourtaux-jacques Par Le 30/07/2021 0

Dans CHINE

La Chine lance le satellite Tianhui I-04

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-29 à 13:15


(Xinhua/Wang Jiangbo)

JIUQUAN, 29 juillet (Xinhua) -- La Chine a lancé avec succès jeudi à midi le satellite Tianhui I-04 depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine.

Le satellite a été lancé par une fusée porteuse Longue Marche-2D à 12h01 (heure de Beijing), et a réussi à entrer en orbite prévu.

Il s'agit de la 381e mission de la série des fusées Longue Marche. Fin

   1 2 3 4   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-07/29/c_1310094113.htm

 

Les tentatives américaines de manipuler l'OMS sont répugnantes (COMMENTAIRE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-30 à 03:15

BEIJING, 29 juillet (Xinhua) -- Certains politiciens américains ont récemment intensifié leur tentative pour salir la Chine en jouant sur la soi-disant théorie des fuites de laboratoire pour retracer l'origine de la COVID-19.

Le 28 juillet, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a de nouveau demandé l'ouverture d'une deuxième phase de recherche de l'origine de la COVID-19 ciblant la Chine, lors d'une rencontre au Koweït avec Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cherchant à tout prix à établir une "présomption de culpabilité" contre la Chine, la tentative des Etats-Unis de manipuler l'OMS pour politiser la question de la recherche de l'origine du virus est particulièrement répugnante.

Car, de fait, le rapport d'étude de recherche de l'origine de la COVID-19 de la mission conjointe Chine-OMS publié par l'agence de santé mondiale en mars dernier a clairement conclu qu'une fuite de laboratoire est extrêmement improbable. Cependant, bien qu'elles aient été largement reconnues comme hautement professionnelles -ce qu'elles sont- les conclusions du rapport qui se sont appuyées sur des bases de recherche scientifique ont été vicieusement discréditées par les Etats-Unis.

Malheureusement, se montrant oublieux des efforts et des conclusions précédents, l'OMS change à présent son fusil d'épaule sur la question et propose un plan de travail sur une étude concernant les origines de la deuxième phase avec un objectif de recherche cohérent avec le calcul malveillant des Etats-Unis contre la Chine.

Cette volte-face de l'OMS a stupéfié et déçu les scientifiques et la communauté internationale car, ce faisant, elle s'écarte des exigences de la résolution de la 73e Assemblée mondiale de la santé et ignore également les conclusions et recommandations du rapport de recherche conjoint de la première étape.

Selon un article récemment publié sur le site Internet du média russe Russia Today, le changement de ton de l'organisation "est typique de l'incapacité de l'OMS à fonctionner de manière cohérente, et un symptôme de son infection et de son dérapage dus à la lutte géopolitique plus large qui lui est imposée par Washington".

De toute évidence, l'un des motifs des politiciens américains est de détourner la responsabilité de l'échec de leur propre pays dans sa lutte contre la COVID-19 en calomniant la Chine.

Cependant, quel que soit le niveau de sophistication et de tromperie de leurs manipulations et stratagèmes, l'incompétence des politiciens américains dans la gestion de la pandémie ne saurait être dissimulée.

Aujourd'hui, le pays le plus développé du monde est confronté à un nombre croissant de nouveaux cas confirmés, d'hospitalisations et de décès. Cependant, ces chiffres marqués au sceau du sang n'ont pas réussi à changer l'avis de ces politiciens américains sans scrupules, qui continuent de propager des "virus" politiques partout et perturbent la coopération mondiale anti-pandémie.

Comme l'ont bien montré les médias, les politiciens américains ont transformé le virus mortel en prétexte à se livrer à un chantage international. Mais un tel stratagème est voué à l'échec. En tant que pays indépendant et souverain, la Chine n'acceptera et ne peut accepter aucun plan de travail qui ne soit pas un véritable plan pour trouver les origines du virus, mais un plan visant à la discréditer.

Parallèlement, la communauté internationale est également largement opposée à la politisation du travail de recherche des origines de la COVID-19. Jusqu'à présent, près de 60 pays ont envoyé des lettres à l'OMS, exprimant leur accord avec les résultats de la première phase des recherches de l'origine du virus et s'opposant à toute tentative de politiser l'étude de cette origine. De nombreux dirigeants politiques, experts et médias ont souligné à plusieurs reprises que la lutte contre la pandémie et la recherche des origines du virus doivent reposer sur des bases scientifiques.

Ce dont a besoin la recherche de l'origine de la COVID-19, c'est la coopération plutôt que le discrédit, la vérité plutôt que les mensonges et le respect de la science plutôt que les manipulations politiques.

Les politiciens américains doivent être conscients que quelle que soit la plate-forme qu'ils utiliseront pour se livrer à leurs petites manœuvres politiques, il leur sera impossible de contenir le développement de la Chine, et ce genre d'actes méprisables ne fera que révéler leur véritable hypocrisie. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/30/c_1310095731.htm

 

Le rover chinois Zhurong sur Mars arrive sur un terrain complexe

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-30 à 15:46

BEIJING, 30 juillet (Xinhua) -- Le rover chinois Zhurong a atteint une zone présentant un terrain complexe, selon le Centre d'exploration lunaire et du programme spatial de l'Administration nationale de l'espace de Chine.

Après avoir exploré une deuxième dune, Zhurong s'est déplacé vers le sud et est arrivé dans une zone pleine de roches, de cratères d'impact et de dunes, a déclaré l'Administration.

Le contrôle au sol complètera le positionnement visuel et la planification du trajet en se basant sur les images quotidiennes du terrain prises par le rover et guidera Zhurong pour qu'il traverse la zone en toute sécurité.

Lorsque le rover atteindra des objectifs de recherche scientifique, le détecteur de composition de surface et la caméra multispectrale effectueront des travaux de détection.

Zhurong mettra également en marche le radar du sous-sol, l'instrument de mesure météorologique et le détecteur de champ magnétique de surface pour mener les travaux de détection pendant son voyage.

Le 30 juillet 2021, le rover travaillait sur la surface de Mars depuis 75 jours martiens, et l'orbiteur était en orbite depuis 372 jours. Les deux appareils sont en bon état et fonctionnent correctement.

Un jour martien est environ 40 minutes plus long qu'un jour sur la Terre. Fin

http://french.xinhuanet.com/2021-07/30/c_1310097099.htm

 

(Multimédia) Un train de marchandises Chine-Europe affrété pour exporter des appareils électriques

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-29 à 19:00

Un train de marchandises transportant 100 EVP de fret à destination de Minsk, en Biélorussie, part de Yiwu, dans la province chinoise du Zhejiang (est), le 21 octobre 2020. (Gong Xianming)

HANGZHOU, 29 juillet (Xinhua) -- Un train de marchandises Chine-Europe affrété pour transporter des exportations chinoises d'outils électriques est parti de la ville orientale de Jinhua à destination de pays d'Asie centrale jeudi.

Le premier train de ce type, chargé de 100 EVP d'outils électriques tels que des perceuses, des ponceuses et des marteaux, était également le 1000e train au départ ou à destination de Jinhua depuis le lancement du service de trains de fret Chine-Europe dans la ville en août 2017.

Cette ville de la province du Zhejiang a développé 18 lignes de trains de fret Chine-Europe reliant plus de 120 villes dans une dizaine de pays.

Jeudi, 405 trains avaient transporté 33.592 EVP de fret via le réseau du service de trains de fret de Jinhua cette année. ■

http://french.xinhuanet.com/2021-07/29/c_1310094961.htm

 

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire