LA CHINE NARGUE LES USA

La Chine ne s’intéresse plus au dialogue avec les USA

Monday, 24 May 2021 10:19 AM  [ Last Update: Monday, 24 May 2021 10:20 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Drones chinois. (Photo d'archives)

Le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, n'a jusqu'à présent pas été en mesure de s'entretenir avec le plus haut général chinois malgré de multiples tentatives pour organiser des pourparlers, ont déclaré vendredi des responsables américains de la défense.

Les relations entre la Chine et les États-Unis sont devenues de plus en plus tendues. « Les responsables militaires américains cherchent depuis longtemps à avoir des voies de communication ouvertes avec leurs homologues chinois pour être en mesure d'atténuer les poussées potentielles ou de faire face à des accidents », a déclaré un responsable auprès du Pentagone.

A2/AD chinois: l'Iran s'y intéresse

A2/AD chinois: l'Iran s'y intéresse

Alors que le secrétaire américain à la Santé effectuait une visite très médiatisée à Taïwan, les troupes de l’armée chinoise ont lancé, selon le journal South China Morning Post, un « avertissement sérieux » aux partisans de l

« Mais nous voulons certainement avoir un dialogue. Nous voulons simplement nous assurer que nous avons un dialogue au niveau approprié », a ajouté le responsable, s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Un deuxième responsable américain a déclaré qu'il y avait un débat au sein de l'administration du président Joe Biden sur la question de savoir si Austin devait s'entretenir avec le vice-président de la Commission militaire centrale de Chine, Xu Qiliang, ou le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe.

Xu est considéré comme ayant plus d'influence sur le président chinois Xi Jinping.

Les tentatives infructueuses du Pentagone pour tendre la main aux Chinois ont été rapportées pour la première fois par le quotidien britannique The Financial Times.

À la fin de l'année dernière, de hauts responsables chinois et américains de la défense ont eu des entretiens sur la crise sévissant entre les deux pays.

Bien qu'il n'y ait pas eu de pourparlers militaires de haut niveau depuis que Biden a pris ses fonctions en janvier, de hauts diplomates des deux pays se sont rencontrés en Alaska en mars. Ces pourparlers étaient hérissés de rancune et n’ont abouti à aucune avancée diplomatique.

L'armée chinoise  met en garde les USA

L'armée chinoise met en garde les USA

« Les États-Unis ont intensifié leurs activités de reconnaissance près des côtes chinoises sous l'administration de Joe Biden, menant à une récente rencontre rapprochée entre les navires de guerre du pays », a averti Pékin le jeudi 29 avril.

Le jour où Biden a ciblé Pékin dans son premier discours à une session conjointe du Congrès, le porte-parole du ministère chinois de la Défense, Wu Qian, a déclaré que les opérations avaient augmenté de plus de 20% pour les navires de guerre américains et de 40% pour les avions dans et autour des eaux revendiquées par la Chine, par rapport à la même période l'an dernier sous l'administration de Donald Trump.

Wu a déclaré lors d'une conférence de presse mensuelle que l'augmentation était «déstabilisante» et avait conduit à une rencontre rapprochée début avril lorsque le destroyer à missiles guidés USS Mustin avait dû être averti alors qu'il effectuait une «reconnaissance rapprochée» des Chinois.

Démonstration de force chinoise sur le détroit de Taïwan

Quatre avions de l'armée chinoise, à savoir deux chasseurs-bombardiers JH-7, un avion de guerre électronique Y-8 et un avion de guerre anti-sous-marin Y-8, sont entrés le jeudi 20 mai dans la zone d'identification de défense aérienne du sud-ouest autoproclamée de l'île de Taïwan.

Alors que l'armée chinoise mène des exercices de routine dans la région depuis des mois, il est rare de voir deux chasseurs-bombardiers JH-7 survoler la ligne médiane, la faisant basculer sur son bord sud, ont rapporté jeudi les médias taïwanais.

« L'exercice des chasseurs-bombardiers JH-7 du jeudi pourrait constituer un avertissement sévère et un puissant moyen de dissuasion pour les forces sécessionnistes de Taïwan ainsi qu'une réponse au transit de l'USS Curtis Wilbur dans le détroit de Taïwan il y a deux jours », a déclaré un expert militaire basé à Pékin.

Chine: la flotte US fait pschiit!

Chine: la flotte US fait pschiit!

Le porte-parole du ministère chinois de la Défense a mis en garde les États-Unis contre leurs ingérences dans les affaires de la mer de Chine méridionale et leurs accusations infondées visant Pékin.

« Les chasseurs-bombardiers JH-7 sont spécialement conçus pour les missions antinavires et d'attaque terrestre, et leur participation à des exercices connexes, franchissant la ligne médiane, indique une meilleure préparation au combat », a ajouté l'expert.

« Les sécessionnistes de Taïwan doivent comprendre que certains transits occasionnels de navires de guerre américains ne signifient rien comparé aux exercices presque quotidiens de l'armée chinoise, une illustration claire que les États-Unis ne peuvent pas gagner une guerre contre l'armée chinoise aux portes de la Chine, et que les États-Unis auront du mal à soutenir les sécessionnistes de Taïwan », ont déclaré les analystes.

En réponse aux récents agissements provocateurs du navire de guerre américain, le colonel Tan Kefei, porte-parole du ministère chinois de la Défense, a déclaré ce jeudi dans un communiqué que l'armée chinoise prendrait toutes les mesures nécessaires pour faire face à toutes les menaces et provocations, et sauvegarder fermement la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/24/657351/La-Chine-nargue-les-USA

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire