LA CHINE REFUTE L’ACTION DES ETATS-UNIS DE FORCER LES PETITS ET MOYENS PAYS A CHOISIR LEUR CAMP

Publication du communiqué de la 5e session plénière du 19e Comité central du PCC

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 18:48


(Xinhua/Liu Bin)

BEIJING, 29 octobre (Xinhua) -- Le communiqué de la cinquième session plénière du 19e Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a été publié jeudi.

Le communiqué a été adopté lors de la session qui s'est tenue à Beijing du 26 au 29 octobre.

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a prononcé un discours important lors de la session, selon le communiqué.

Les participants à la session plénière ont écouté et discuté d'un rapport d'activité que M. Xi a présenté au nom du Bureau politique du Comité central du PCC, d'après le communiqué.

Les propositions du Comité central du PCC sur la formulation du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social national et des Objectifs à long terme à l'horizon 2035 ont également été adoptées lors de la session. M. Xi a expliqué le projet de document à la session plénière.

Au total, 198 membres du Comité central du PCC et 166 membres suppléants du Comité central du PCC ont assisté à la session.

Les membres du Comité permanent de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC et de hauts responsables des secteurs concernés, ainsi qu'un certain nombre de délégués au 19e Congrès national du PCC qui travaillent au niveau de base, des experts et des universitaires y étaient également présents.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139476263.htm

 

La Chine réfute l'action des Etats-Unis de forcer les petits et moyens pays à choisir leur camp

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 10:23
 

BEIJING, 29 octobre (Xinhua) -- Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a réfuté mercredi la décision de certains responsables américains de forcer les petits et moyens pays à choisir leur camp.

"Il est tellement caractéristique que certains responsables américains forcent les petits et moyens pays à choisir leur camp", a déclaré M. Wang, en commentant la visite du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo au Sri Lanka. Avant sa visite, les médias ont rapporté que les Etats-Unis pourraient demander à la nation sud-asiatique de faire des choix difficiles sur ses relations avec la Chine.

M. Wang a souligné que la Chine et le Sri Lanka sont des voisins amicaux de longue date.

"Les deux pays ont développé des relations bilatérales en gardant à l'esprit les Cinq principes de la coexistence pacifique et coopéré sur un pied d'égalité et un bénéfice mutuel, ce qui a amélioré considérablement le bien-être de la population du Sri Lanka", a-t-il indiqué.

"Ce sont des faits qui ne peuvent être ébranlés par aucune diffamation", a-t-il noté. "Nous continuerons de travailler avec le Sri Lanka pour approfondir et élargir le partenariat stratégique de coopération bilatéral, apporter des avantages aux deux peuples, et contribuer à la paix et à la stabilité régionales."

M. Wang a ajouté qu'il était tombé sur un article écrit par un diplomate sri-lankais disant que le pays traiterait les relations étrangères conformément à sa Constitution, à ses lois et à la volonté de son peuple, et n'avait pas besoin de recevoir de leçons externes sur la gouvernance de l'Etat.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139475225.htm

 

(COVID-19) Les Etats-Unis pourraient ne pas retrouver la normale avant fin 2021 ou courant 2022, selon le Dr Fauci

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 17:11
 

WASHINGTON, 29 octobre (Xinhua) -- Les Américains pourraient ne pas retrouver une vie normale avant la fin 2021 ou courant 2022, a prédit mercredi Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des allergies et des maladies infectieuses et conseiller santé de la Maison Blanche.

"On sera facilement à la fin 2021, ou peut-être même dans le courant de l'année suivante, avant de retrouver un semblant de normalité", a-t-il dit lors d'un webinaire sur le COVID-19 organisé par l'Université de Melbourne.

La hausse journalière des cas d'infection aux Etats-Unis est "préoccupante", a noté le Dr Fauci pour qui les chiffres "parlent d'eux-mêmes".

Les Etats-Unis ont enregistré en moyenne plus de 71.000 cas d'infection quotidiens au cours de la semaine dernière, ce qui porte leur total national à plus de 8,8 millions, selon les données du Centre pour la science et l'ingénierie des systèmes (CSSE) de l'Université Johns Hopkins.

Anthony Fauci a estimé que l'aggravation de la situation dans le pays avait été provoquée en particulier par la "discorde" régnant entre les différents Etats sur les mesures sanitaires à suivre.

"Si tout le monde avait agi uniformément, je ne pense pas qu'on se serait retrouvé dans la situation dans laquelle on est", a-t-il déploré, jugeant que le fait de porter un masque "est presque devenu une prise de position politique", une situation qu'il juge "douloureuse" en tant que scientifique.

S'il se dit prudent face à la situation actuelle, et même "très préoccupé" par les mois à venir, le Dr Fauci a estimé que même si un vaccin était disponible dans les prochains mois, il est toujours possible qu'une "proportion substantielle" de gens ne soit pas vaccinée avant le deuxième ou le troisième trimestre 2021.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139476067.htm

 

La sonde martienne chinoise achève sa troisième correction orbitale

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 09:50
 

BEIJING, 29 octobre (Xinhua) -- La sonde martienne chinoise, Tianwen-1, a effectué sa troisième correction orbitale mercredi soir, selon l'Administration nationale de l'espace de Chine (ANEC).

La sonde a effectué la correction orbitale vers 22h00 (heure de Beijing) avec ses huit moteurs 25N fonctionnant simultanément. Les performances des moteurs 25N ont également été testées à cette occasion.

La correction orbitale a pour objectif d'ajuster légèrement l'orbite de transfert après une manoeuvre dans l'espace profond, permettant ainsi à la sonde de réaliser un rendez-vous solide planifié avec Mars.

Lancée le 23 juillet, la sonde a mené sa première correction orbitale le 2 août et sa deuxième le 20 septembre.

Tianwen-1, se trouvant actuellement à 44 millions de km de la Terre, a voyagé environ 97 jours en orbite, et parcouru environ 256 millions de km. Tous les systèmes de la sonde sont en bon état, a déclaré l'ANEC.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139475118.htm

 

Les Etats-Unis s'opposent à la candidate nigériane pour diriger l'OMC

 
 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-10-29 à 05:51
 

GENEVE, 28 octobre (Xinhua) -- L'ancienne ministre nigériane des Finances Ngozi Okonjo-Iweala est recommandée par les présidents des trois principaux organes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour devenir la nouvelle directrice générale de l'organisation, mais les Etats-Unis s'y opposent, a annoncé mercredi Keith Rockwell, porte-parole de l'OMC, lors d'un point de presse.

Une "troïka", composée du président du Conseil général, du président de l'Organe de règlement des différends et du président de l'Organe d'examen des politiques commerciales, a proposé Ngozi Okonjo-Iweala de devenir la nouvelle cheffe de l'organisation basée à Genève lors d'une réunion à huis clos, après avoir consulté les membres de l'OMC et être convaincue que Mme Okonjo-Iweala est la candidate ayant le plus de chances de réunir un consensus. mais les Etats-Unis, qui préfèrent l'autre candidate encore en lice, la Sud-coréenne Yoo Myung-hee, ont fait part de leur désaccord.

Keith Rockwell a déclaré que la candidature de Mme Okonjo-Iweala serait soumise pour approbation à une réunion du Conseil général de l'OMC le 9 novembre, après l'élection présidentielle américaine le 3 novembre.

"Le but de cette réunion était de (...) présenter aux membres leur évaluation de la candidate qui avait les meilleures chances d'atteindre le consensus des membres. La candidate recommandée par le président Walker est Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria", a-t-il précisé.

Une recommandation doit être approuvée par l'ensemble des 164 membres de l'OMC. "27 délégations ont pris la parole, le Nigeria a pris la parole deux fois. Une délégation n'a pas pu soutenir la candidature de Dr Ngozi et a déclaré qu'elle continuerait à soutenir la ministre sud-coréenne Yoo. Cette délégation était les Etats-Unis", a déclaré M. Rockwell.

Les experts ont confirmé que la décision finale était toujours en suspens.

"L'annonce très récente que les Etats-Unis soutiendront la candidate sud-coréenne est une évolution très intéressante à surveiller. Donc, cette question n'a peut-être pas été aussi réglée que nous le pensions", a déclaré à Xinhua Simon Evenett, professeur de commerce international et de développement économique à l'Université de Saint-Gall.

"Je ne veux pas trop insister sur la position des Etats-Unis (...) mais quand même, ne soyez pas surpris si nous sommes surpris", a-t-il ajouté.

Si elle est sélectionnée, Mme Okonjo-Iweala, ancienne ministre nigériane des Finances et des Affaires étrangères, deviendrait la première femme et Africaine à diriger l'OMC au cours de ses 25 ans d'histoire.

De nombreux membres de l'OMC, dont des pays d'Afrique et des Caraïbes, ont exprimé leur soutien à Mme Okonjo-Iweala. L'Union européenne a également donné son feu vert le 26 octobre.

L'ancien chef de l'OMC, le Brésilien Roberto Azevêdo, a démissionné un an avant la fin de son mandat et laissé son siège vacant depuis le 31 août.

L'organisation est actuellement dirigée par quatre directeurs généraux adjoints.

http://french.xinhuanet.com/2020-10/29/c_139474285.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire