LA CHINE S'ENGAGE SANS RELACHE CONTRE LA CORRUPTION

 

La vie revient à la normale dans les zones à faible risque du Hebei, alors que le nombre d’infections diminue

French.china.org.cn | Mis à jour le 25. 01. 2021 | Mots clés : Hebei,COVID-19

Les zones à faible risque de la province du Hebei (nord de la Chine), dont beaucoup avaient été placées en quarantaine en raison de foyers d’infection au COVID-19, sont en train de rouvrir, alors que le nombre de nouvelles infections continue de diminuer.

La vie revient peu à peu à la normale dans les zones à faible risque de Shijiazhuang, Xingtai et Langfang. Des résidents locaux ont déclaré au Global Times qu'ils pouvaient aller travailler et quitter leurs communautés résidentielles, et les centres commerciaux ont rouvert mais limitent le nombre de clients.

La province du Hebei a signalé samedi 19 nouveaux cas confirmés, dont 17 à Shijiazhuang et deux à Xingtai, selon les autorités sanitaires locales. Dimanche, Shijiazhuang a signalé cinq nouveaux cas supplémentaires.

Certains habitants de Xingtai ont indiqué que les centres commerciaux étaient ouverts comme d'habitude mais que le nombre de clients était faible. Les points de contrôle installés sur les routes principales ont été démontés, mais les villages disposent encore de points de contrôle pour réduire le flux de visiteurs et de travailleurs migrants de retour à l'approche de la fête du Printemps.

« Mon usine a repris la production la semaine dernière. Tous les employés peuvent venir à l'usine et travailler selon des règles anti-épidémiques strictes », a fait savoir au Global Times Yuanyuan, un directeur d'usine de pneus basé à Xingtai.

Yuanyuan a déclaré que les habitants pouvaient envoyer des colis vers d'autres villes mais ne pouvaient toujours pas en recevoir, ce qui a entraîné des inconvénients pour la reprise de la production.

La ville de Langfang a également rouvert progressivement sa circulation. Les taxis et 125 lignes de bus ont repris leurs activités, mais les routes vers Beijing et la zone urbaine sont toujours strictement gérées.

Les véhicules qui transportent des matériaux vivants peuvent entrer dans la zone urbaine avec un laissez-passer de transport et un certificat de test d'acides nucléiques négatif.

Les zones à faible risque de Shijiazhuang, comprenant huit comtés et deux sous-districts, sont également revenues à la normale samedi.

Devant le centre commercial Meiyuan du comté de Gaoyi, des files de clients ont été aperçues alors que le magasin rouvrait ses portes dimanche. Le centre commercial a limité le nombre total d'acheteurs à 500 afin de garantir à chacun une superficie de 10 mètres carrés.

Cependant, les zones à risque moyen et élevé de la province sont restées sous une gestion stricte, dont le district de Gaocheng, à Shijiazhuang, le village de Xinle, dans le district de Nangong de la ville de Xingtai, ainsi que le comté de Gu’an, à Langfang.

Les districts situés dans les zones urbaines de Shijiazhuang sont marquées en tant que zones à risque moyen, mais ils mettent également en œuvre des restrictions de zones à haut risque. Des habitants locaux ont confirmé au Global Times qu'ils ne pouvaient pas quitter leurs communautés résidentielles.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
http://french.china.org.cn/china/txt/2021-01/25/content_77151185.htm
Source:french.china.org.cn

 

Xi Jinping prend la parole lors de l'édition virtuelle de l'Agenda de Davos du FEM

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-25 à 20:28


(Xinhua/Li Xueren)

BEIJING, 25 janvier (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a participé lundi à l'édition virtuelle de l'Agenda de Davos du Forum économique mondiale (FEM) et a prononcé un discous spécial à Beijing par liaison vidéo.

M. Xi a participé à la réunion à l'invitation du fondateur et président exécutif du FEM, Klaus Schwab.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/25/c_139696540.htm

 

La Chine s'engage à lutter sans relâche contre la corruption

 French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-24 à 21:40

BEIJING, 24 janvier (Xinhua) -- Le plus haut organe disciplinaire de la Chine a adopté dimanche un communiqué, promettant des efforts inlassables pour améliorer la conduite du Parti, construire un gouvernement intègre et lutter contre la corruption, afin d'assurer la mise en œuvre des objectifs et des tâches fixés pour la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025).

Le communiqué a été adopté lors de la cinquième session plénière de la 19e Commission centrale de contrôle de la discipline (CCCD) du Parti communiste chinois (PCC), qui s'est tenue à Beijing de vendredi à dimanche.

Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, président chinois et président de la Commission militaire centrale, a assisté à la session. D'autres dirigeants du Parti et de l'Etat, dont Li Keqiang, Li Zhanshu, Wang Yang, Wang Huning, Zhao Leji et Han Zheng, ont également assisté à la réunion.

La session a été l'occasion de passer en revue les progrès de la CCCD en 2020, de présenter les tâches pour 2021 et d'adopter un rapport d'activité prononcé par M. Zhao au nom du Comité permanent de la CCCD, selon le communiqué.

Un discours prononcé par M. Xi lors de la session a été étudié. Les participants ont convenu que le discours présentait des conseils importants pour renforcer davantage une autodiscipline complète et rigoureuse au sein du Parti.

En 2020, de nouvelles réalisations majeures ont été faites dans divers domaines de la cause du Parti et de l'Etat sous la direction du Comité central du PCC, avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, démontrant pleinement les forces notables de la direction du Parti et du système socialiste à la chinoise, selon le communiqué.

La CCCD, la Commission nationale de supervision et les commissions locales de contrôle de la discipline et les agences de supervision à tous les niveaux ont fidèlement rempli leur mission dans la lutte contre le COVID-19, assurant une victoire décisive en achevant la construction d'une société modérément prospère à tous égards et en luttant contre la pauvreté tout en promouvant le développement de qualité élevée du travail de contrôle de la discipline et de supervision.

Pour 2021, des efforts doivent être faits pour s'assurer que les fonctionnaires n'aient "ni l'audace, ni la capacité, ni l'envie de commettre des actes de corruption", et pour approfondir la réforme des systèmes de contrôle de la discipline et de supervision, selon le communiqué.

Une liste d'exigences en huit points a été proposée lors de la session.

http://french.xinhuanet.com/2021-01/24/c_139694077.htm

 

Les entreprises chinoises d'infrastructures voient le nombre de leurs contrats augmenter malgré les impacts du COVID-19

French.china.org.cn | Mis à jour le 25. 01. 2021 | Mots clés : infrastructures

Les principales entreprises chinoises spécialisées dans la construction des infrastructures ont eu plus de peur que de mal en 2020 : certaines d’entre elles ont accompli une croissance à deux chiffres dans la valeur de leurs nouveaux contrats, malgré la pandémie de coronavirus qui a interrompu la circulation des personnes et des marchandises.

Ce meilleur résultat que prévu découle principalement des mesures de relance du gouvernement dans la construction des infrastructures intérieures, qui ont été un moyen de soutenir la croissance économique. Les progrès continus des projets d’infrastructures à l’étranger, qui résultent des efforts conjoints de la Chine et d’autres pays, ont aussi participé à cette performance. 

Le groupe China Railway Engineering Corporation (CRECG) a enregistré une augmentation de la valeur de ses nouveaux contrats de 20,4 % sur une base annuelle, à 2600 milliards de yuans (330 milliards d’euros), avec des contrats domestiques en hausse de 21,2 %. La valeur de ses contrats ferroviaires nouvellement signés a notamment enregistré une croissance de 14,2 % en glissement annuel, tandis que les contrats autoroutiers ont augmenté de 32,6 %.

Selon une déclaration déposée le week-end dernier auprès de la Bourse de Shanghai, le groupe China Railway Construction Corporation (CRCC) a en outre enregistré en 2020 une hausse de la valeur de ses contrats d’ingénierie nouvellement signés de 28,32 % sur une base annuelle, avec une augmentation de la valeur de ses contrats domestiques de 33,6 %. Dans une déclaration déposée au mois de janvier auprès de la bourse de Shanghai, la China State Construction (CSCEC) note que ses nouveaux contrats ont augmenté de 11,5 % en glissement annuel.

Un grand nombre de projets clés d’infrastructures ont également été achevés en 2020, alors que les entreprises chinoises ont accéléré le rythme de la construction. La ligne ferroviaire interurbaine de Beijing-Xiong’an est par exemple entrée en service à la fin de l’année dernière. 

Hu Qimu, un chercheur de l’Institut de recherche économique Sinosteel, estime que l’attention accordée par la Chine aux nouvelles infrastructures, mais aussi la construction d’infrastructures pour les secteurs émergents comme la 5G et les télécommunications, ont élargi l’ampleur des investissements dans les infrastructures, apportant plus d’opportunités pour la construction des infrastructures traditionnelles. 

En-dehors du soutien majeur aux projets domestiques, les progrès des projets d’infrastructures menées par les entreprises chinoises à l’étranger ont été meilleurs que prévus et un certain nombre d’entreprises ont enregistré une augmentation de la valeur de leurs nouvelles commandes à l’étranger malgré la pandémie. 

La CRECG a par exemple bénéficié d’une hausse de 6,8 % de ses nouveaux contrats signés à l’étranger sur une base annuelle, atteignant les 136 milliards de yuans, tandis que le volume de ses contrats nouvellement signés à l’étranger a augmenté de 4,3 %. 

Les données publiées par la Commission chinoise d’administration et de supervision des actifs publics (SASAC) affiliée au Conseil des affaires d’Etat montrent qu’aucun des projets clés de l’initiative des nouvelles Routes de la soie n’a été interrompu du fait de la pandémie. 

Wang Yiwei, le directeur de l’Institut des affaires internationales de l’Université Renmin de Chine, précise que les projets des nouvelles Routes de la soie à l’étranger sont en train d’effectuer une transition vers un modèle moins consommateur en capitaux propres (asset-light) avec des chaînes d’approvisionnement sécurisées, du fait de l’impact du coronavirus. Par ailleurs, un grand nombre de pays à l’étranger ont vu les bénéfices de projets ferroviaires comme la liaison ferroviaire sino-européenne, lorsque le transport aérien était restreint par la pandémie. Cela a également engendré des opportunités commerciales pour les entreprises chinoises comme la CRCC.

« Je pense que les investissements dans les infrastructures des entreprises chinoises continueront d’augmenter en 2021 dans les pays étrangers, car les fruits des accords régionaux comme le Partenariat régional économique global (RCEP) devraient se refléter dans des contrats spécifiques et la vaccination massive des populations devrait permettre d’endiguer la pandémie », note-t-il. 

Selon lui, les investissements dans les infrastructures domestiques devraient quant à eux être d’une ampleur similaire à l’année dernière. 

http://french.china.org.cn/business/txt/2021-01/25/content_77151993.htm

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire